AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !

Partagez | 
 

 See what we sow (SOTO)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 19 Féminin
Nb de Messages : 325
Localisation : [31]

En savoir +
MessageSujet: See what we sow (SOTO)   Sam 17 Juin - 1:02

    Citation :
    Peu après l'arrivée à la Grande Steppe par les fidèles d'Hourasi...


    Beaucoup de choses évoluaient ces temps-ci. Même ; c'était carrément une nouvelle vie qui s'ouvrait pour eux. Récemment, les foudres s'étaient abattues sur les territoires arides, déchirant le ciel et les terres d'Outland : le clan s'était scindé en deux. La mort de Khiaja fut l'étincelle : Hourasi avait fait face à Tahani, enfin, plus particulièrement, à Tadji... Mais il n'avait pas réussi à obtenir le trône. En y réfléchissant, sa réaction n'avait pas été très intelligente. Mais quel lion qui aimait sa môman aurait réussi à se contenir devant ça ? Aucun, certainement. Et c'était précisément ce à quoi s'attendaient Fahari et Soto. Le prince avait toujours été manipulé par sa mère, ce n'était un secret pour personne - sauf pour lui. D'ailleurs, c'était amusant de se demander comment un tel pantin pourrait à son tour jouer avec les cordes ?

    Le pseudo-Jangowas avait donc suivi les pro-Hourasi, au grand désespoir de sa famille. Après tout ce qu'il avait fait, mieux valait pour elle qu'il s'éloigne de toute façon. Si un temps il avait reproché à son frère aîné Jango d'être parti loin de Valaka et Shaara, voilà qu'il se mettait à copier le même schéma. En réalité, il fut triste de laisser sa mère derrière lui. Il y pensait encore, et sur le coup, il avait même hésité à rejoindre Hourasi sur les nouvelles terres. Mais non, sa voix de la raison le lui avait rappelé : il devait devenir plus fort, ne plus dépendre de sa satanée famille. Il devait couper des ponts. La rupture avait été faite. Peut-être reviendrait-il pour Dhalahi, si une fois de plus, elle voudrait de lui...

    Enfin, en attendant, les voilà qu'ils habitaient à la Grande Steppe. C'était mieux que rien. Avec la venue du mystérieux Shiraz - que Fahari ne pouvait blairer, l'alliance avec le Nyeusis leur promettait de quoi nourrir le Clan... Lui qui avait peur de devoir se mettre à manger des os, des souris maigres ou des lionceaux inconscients. La défaite cuisante avec les hyènes l'a rendu fou de rage. Cette maudite espèce inférieure s'était imposée en profitant de leur faiblesse, comme d'habitude. Tiens, ils pourraient essayer de manger de la hyène un jour, pour voir...

_________________
© IMAGES ORIGINALES DE DISNEY, RETOUCHÉES PAR SABARU & TADJI


» DEMANDES DE RP «
Demandez un lien / RP avec Fahari ( What a Face ) sur ce sujet.
» LA VOIX DE FAHARI «
Shinichiro Miki (ici Zamasu).

~ FAHARI PARLE EN FIREBRICK ~
Médaille d'or de la patience obtenu le 03/09/2014 à 20:06 par Hofu :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t2711-fahari-outland
avatar
MEMBRE - SOTO


À mon sujet

Age : 19 Féminin
Nb de Messages : 399
Localisation : Royaume Marozis

En savoir +
MessageSujet: Re: See what we sow (SOTO)   Sam 17 Juin - 11:28

Outland a été déchiré et maintenant, cela fait un moment que Soto et plusieurs autres Outlanders ne s'y trouvaient plus. Voir les tensions éclater, c'était bien ce qu'il voulait avec Fahari, mais cependant l'issue finale n'avait pas tellement plu au lion doré. Hourasi qui avait décidé de partir, c'était le détail qui l'avait fait tiqué. Finalement ce couard avait encore eu une gueule trop forte et avait reculé... C'était décevant, après tous les efforts que lui et Fahari avaient fait pour lui frayer le chemin, le pousser à se lever. Le lion jaune aurait largement préféré que ce soit eux qui chassent Tahani et ses lèche-bottes, un scénario trop ambitieux lorsqu'il s'agit d'Hourasi pour le diriger ?

Soto avait bien suivi Hourasi hors d'Outland parce que son père et Fahari l'avaient fait, mais au final il n'avait plus réellement d'illusions sur ce que ce Prince pouvait lui apporter. Mais plutôt suivre le dernier des imbéciles plutôt que de rester seul sur Outland au milieu des pantins de Tahani et de la famille de Rhellaya avec qui ça avait explosé ces derniers temps. De plus, il se pourrait qu'Hourasi les guident vers des lions bien plus intéressants, car le lion doré se souvient de la présence de la panthère noire, qui trouva les Outlanders pendant l'affrontement. Cette panthère, Soto ne pouvait pas la voir et l'entendre en peinture tout comme Fahari, car ce n'était justement qu'une panthère. Mais elle semblait être un billet d'accès pour des choses bien plus attirantes derrière elle... Ainsi le lion doré la regardait de loin pour le moment.

Soto n'avait jamais été réellement connu pour son amour des autres bestioles que les lions. Et il l'avait prouvé lorsqu'il a fallu faire face aux hyènes.

Trainant sa carcasse jaune à travers la grande steppe leur demeure, le lion doré retrouva Fahari près d'un vieil arbre mort, le lion clair semblait plongé dans ses pensées. Pensait-il encore à ce qu'il avait laissé sur Outland ? Soto avait abandonné sa mère à contrecoeur, mais Fahari lui avait laissé une famille entière. Même s'il en détestait les trois quarts, c'était bien plus de choses que Soto et ce dernier espérait ne pas voir une seule lueur de regret dans les yeux du Jangowas.

Car ils étaient déjà allé trop loin et cela, personne ne s'en rendaient encore compte. Car personne ne savait.

Il le rejoigna et s'assura qu'aucune mauvaise oreille n'était dans les parages. Il fallait qu'ils fassent le point, seuls, comme ils l'ont toujours fait. Il s'asseya auprès de lui, sans le regarder d'abord.

-Voilà où nous en sommes, conséquences de ce que l'on a semé. Commença t-il en balayant le paysage bien pauvre du Royaume Marozis. Aucun regret ? Sur ce que l'on a laissé derrière nous.

Assis l'un à coté de l'autre, on voyait que la différence de taille entre les deux individus s'étaient largement accentuée car en dehors du fait que Fahari soit un Jangowas, Soto avait bénéficié de la carrure imposante de son père à l'âge adulte en grandissant et aujourd'hui, il avait approximativement la même taille qu'Hourasi, beaucoup plus grand qu'une taille standard, mais un peu plus petit qu'un Nordique. Cependant, la taille ne comptait pas toujours car en ce jour, Fahari dépassait de loin Hourasi dans son estime...

_________________



(c) Sayed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t2236-soto-golden-lion
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 19 Féminin
Nb de Messages : 325
Localisation : [31]

En savoir +
MessageSujet: Re: See what we sow (SOTO)   Sam 17 Juin - 13:11

    Fahari était alors plongé dans des réflexions, l'esprit plutôt tranquille - et c'était rare. Même s'il avait abandonné toute sa famille, l'adolescent se sentait plutôt quasi-serein contre toute attente. Avoir enfin vu Hourasi et Tadji se mettre dessus, et avec eux, tout le clan était une victoire. Néanmoins, le pseudo-Jangowas avait été sidéré de voir que Tahani et sa progéniture avaient autant de partisans. Lui qui pensait que seule sa débile de famille était à fond avec eux... Voilà qu'il avait été surpris. Mauvaises estimations...

    Alors que son rictus amusé redevenait doucement sérieux, il aperçut la silhouette de l'autre comploteur. Son allié de toujours : Soto. Le jeune adulte doré avait bien de la prestance désormais, alors que lui arborait toujours des airs adolescents encore avec cette crinière toujours incomplète. Fahari jalousait un peu son ami pour cela, mais il savait que ce n'était qu'une affaire de quelques mois.

    A l'instar de son oncle, il aurait aimé être un lion grand et costaud, avec une énorme crinière noire. Malheureusement, tous ses gènes semblaient en avoir voulu autrement : il était, d'apparence, complètement Jangowas... Petit, maigre, souple. Seule sa crinière prenait un peu de volume, et promettait une spécifique bicolore, qu'il tenait de son grand-père Shujaa, dit le Violent. Sûrement tenait-il beaucoup de ce grand-père... Et sûrement tenait-il aussi de la réputation d'excellents guerriers Jangowas que sa famille avait. Fahari avait rarement montré de faiblesses lors de ses combats, qu'ils gagnaient pour la plupart.

    Aux paroles de Soto, Fahari suivit le regard du lion orageux puis prit un air faussement pensif avant de répondre :

    « Non. » Il ajouta. « Il faut toujours avancer, jamais regretter. »

    Sa mère lui manquait un peu c'était vrai, mais il savait qu'en restant avec elle, il n'aurait jamais pu évoluer ni se libérer. Elle était un obstacle à sa course, et il avait décidé de l'enjamber. Quitte à ne plus rien ressentir par l'éloignement... C'était la meilleure chose à faire selon Fahari.

    « Lorsque l'on a des choses à défendre, nous sommes comme retenus par des liens. Il faut briser ces liens pour se déchaîner. C'est exactement ce que je fais ici. »

    Et, selon lui encore, c'était là le principal problème d'Hourasi : tant qu'il avait sa mère dans les pattes, il était incapable de se déchaîner. Il fallait espérer que la liberté dont il jouissait aujourd'hui allait le porter un peu plus haut... Sinon Soto et Fahari n'avaient plus rien à faire avec lui. Par quoi étaient-ils dictés ? Pas forcément pas l'appât du gain, ils faisaient seulement ce qui leur plaisait quand ça leur chantait. C'était ça la vraie vie.

    « Et toi ? Ce nouveau paysage te chagrine ? Pas trop à l'étroit ? »

    Après tout, passer sa vie ici loin de tout c'était encore bien plus insultant que dans des plaines arides. Il fallait espérer qu'ils trouvent mieux. Mais avec ce qu'ils avaient fait à la princesse de Prideland, il était impossible pour eux deux de se rendre sur Prideland ou Freeland incognito... Autant dire que leur avenir glorieux dépendait seulement de ce fameux Shiraz...

    « Espérons qu'Hourasi nous fonde un empire prospère ! » Blagua-t-il.

_________________
© IMAGES ORIGINALES DE DISNEY, RETOUCHÉES PAR SABARU & TADJI


» DEMANDES DE RP «
Demandez un lien / RP avec Fahari ( What a Face ) sur ce sujet.
» LA VOIX DE FAHARI «
Shinichiro Miki (ici Zamasu).

~ FAHARI PARLE EN FIREBRICK ~
Médaille d'or de la patience obtenu le 03/09/2014 à 20:06 par Hofu :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t2711-fahari-outland
avatar
MEMBRE - SOTO


À mon sujet

Age : 19 Féminin
Nb de Messages : 399
Localisation : Royaume Marozis

En savoir +
MessageSujet: Re: See what we sow (SOTO)   Sam 17 Juin - 13:23

Aucun regret, c'était parfait. De toute façon, on ne revient pas en arrière alors pourquoi vouloir y regarder ?

Fahari ne se plaisait pas ici, Soto pouvait en dire autant, ce n'était pas mieux qu'Outland. Mais ce qui lui déplaisait le plus, c'était d'avoir échoué au cimetière. C’était par là que sa famille était rentrée sur la Terre des Lions, le lieu ne signifiait pas rien pour le lion jaune. Il avait la sensation d'être passé à côté d'une revanche sur les événements passés.

-Ce qui me gêne n'est pas tant le Royaume Marozis, c'est le lieu que l'on a laissé aux hyènes. Il pointa le territoire d'Ossements de la griffe. Je suis né ici, c’est aussi à cet endroit que mon père a reçu ses cicatrices avant qu’on se fasse chasser. Et cela vient de recommencer.

Il échappa presque un sifflement lorsque Fahari mentionna Hourasi avec ironie. Il fallait vraiment avoir les yeux amoureux et aveugles de Nadjaheya pour continuer à croire dur comme fer à ses compétences de leader, sachant qu’un nombre assez conséquent d’Outlanders l’ont suivi simplement parce que c’était un mâle.

-Hourasi ? Vaut-il encore la peine que l'on parle de lui ? Répondit-il avec une voix de déception. Nous lui avons offert sur un plateau la possibilité de lever la moitié d’Outland contre Tahani et tout ce qu’il a réussi à faire, c’est de la faire partir. Je pense que des éléments plus utiles que lui nous attendent, là où on va se rendre. Il fit une pause. Nous reviendrons, tôt ou tard, sur les Terres de Massempo, avec ou sans sa pale copie avec nous.

Ses sourcils étaient pliés, ses dents serrés. Avoir quitté Outland de cette façon lui avait laissé un goût amer dans la gueule, et il ne devait pas être le seul. Leurs affaires là-bas n’étaient pas fini, la distance ne serait que temporaire. Et puis, il n’avait pas oublié Sobek, qui lui devait également quelques comptes, lui et ses congénères. Il comptait ainsi bien revoir Outland un jour, trop de raisons le retenait encore par une longue chaine. Pour l’heure, le lion jaune devait profiter de son escarpade en dehors d’Outland pour se renforcer.

Et peu importe les moyens qu’ils emploieraient pour parvenir à leur fin. Dans cette tactique, ils commençaient tout juste à être à l’aise alors, il n’était pas utile de quitter une zone de confort. D’autant plus que pour le moment, aucun obstacle ne se présentait.

-Tu serais prêt à recommencer une telle chose, n’est-ce pas ? Questionna t-il tout en remuant ses griffes avec un rare sourire satisfait. Ça a tellement bien fonctionné.

Une question que seul Fahari pouvait comprendre. Abattre autre chose qu’un herbivore, cela avait causé beaucoup de réflexions, nuit et jour, chez le lion jaune. Et tous les deux, ils avaient dû beaucoup réfléchir à ce sujet car c’était sans doute la chose la plus délicate qu’ils avaient eu à décider et à faire. Choisir la cible qui ferait le plus de bruit et qui pousserait Tahani et Hourasi à s'accuser mutuellement, mais qui était également l’une des plus vulnérables. Et aussi par acquis de conscience, le choix s’étaient portés sur une personne en fin de vie, qui ne perdrait rien à mourir maintenant, car les deux adolescents n’étaient pas vraiment habitués à ce genre d’initiative, surtout de sang froid. Et Soto avait eu peur de bloquer au dernier moment.

Les rugissements de la lionne, Khiaja, l’incompréhension dans son regard jusqu’à son dernier souffle, c’était une expérience nouvelle et troublante, que les lions sans histoire ne connaissaient sans doute pas. Les souvenirs de ce moment resteraient gravés dans la mémoire du lion doré.

Soto était resté assez de jours comme cela par la suite, nerveux et essayant de croiser le moins de monde possible pour ne pas lever les soupçons. Il avait fini par se calmer et par attendre calmement la tempête. D’ailleurs, il n’avait jamais demandé à Fahari comment il avait vécu la chose, ils en parlaient le moins possible ensemble par la suite pour ne pas que l’information fuite. Personne n’a jamais suspecté les deux pauvres adolescents, car tout le monde les prenaient pour des stupides caids des bacs à sable.

Hourasi prenait Soto pour le dernier des cons. S'il savait.

_________________



(c) Sayed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t2236-soto-golden-lion
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 19 Féminin
Nb de Messages : 325
Localisation : [31]

En savoir +
MessageSujet: Re: See what we sow (SOTO)   Sam 17 Juin - 16:05

    Après les explications du lion orageux, Fahari pensa à nouveau au paysage du cimetière, comme pour illustrer la petite histoire. Les hyènes étaient des espèces idiotes, complètement dépendantes des lions. Et le pire de tout, c'était qu'elles croyaient être libres. En réalité, elles n'obtiendraient jamais rien sans les félins.

    « Elles sont lâches, elles ont la grosse tête, et de meilleurs territoires que les Outlanders... Comment Tahani a-t-elle pu laisser passer ça ? » Pesta-t-il, agacé.

    Aussi, comme le soulignait Soto, il était bien inutile d'attendre quelque chose d'Hourasi. Avec presque la moitié du clan de son côté, il n'avait pas su agir stratégiquement, à l'instar de l'ancien roi Freelander Sharkan par exemple. Au final, ils lui avaient donné une occasion divine, et le prince n'avait fait que râler auprès de Tadji & compagnie. Il était clair qu'à côté, ce fameux Shiraz semblait avoir des alliés plus intéressants. Mais à quel prix ? Fahari ne perdrait pour rien au monde sa liberté, et n'avait pas envie d'être un soldat obéissant. Il craignait de rencontrer des mabouls, et de n'obtenir aucun pouvoir. Enfin, d'un autre côté, Fahari était aussi du genre à tout faire pour parvenir à ses fins, quitte à se salir les pattes - comme ils venaient de le faire...

    « Khiaja fut comme son fils : grande-gueule, et seulement grande-gueule... Elle a gâché toute sa vie. On fut une délivrance pour elle, j'en suis presque persuadé. » Commenta-t-il avec un rictus, fier. « Il paraît qu'on s'habitue à tuer... Comme pour tout. Seulement, je ne m'attendais pas à ce que l'on s'en sorte si bien. Ce n'est pas difficile, quand c'est fait correctement, avec intelligence et sans pitié. L'honneur est un concept bien idiot, il est dur à porter et n'a rien de noble, puisqu'il permet aux "gentils" de se donner le droit de tuer... En somme, en venir au même point que nous. »

    Lors du meurtre, Fahari avait été poussé par une force surnaturelle qui le dépassait. Les premiers instants, le pseudo-Jangowas avait été effrayé par cette impression nouvelle. Cependant, une fois dans le vif du sujet, Fahari avait ressenti un grand pouvoir : celui de droit de vie ou de mort, ce même pouvoir que s'autorisaient seulement les plus grands rois et chefs. Là, il s'était senti différent des autres, de ceux qui avaient de faux objectifs, des objectifs superficiels. Fahari s'était même demandé, une fois retourné au Clan, comme tous ces jeunes Outlanders pouvaient se proclamer ambitieux, sans ne s'être jamais sali les pattes. Tout était clair : rien ne devait vous faire obstacle pour avancer et grandir. Tuer dans ce monde n'était pas une option...

    Et donc, s'il fallait tuer à nouveau pour prouver sa valeur, alors Fahari n'hésiterait pas une seule seconde. Le tout était de faire ça proprement, de manière à ne pas attirer l'attention sur soi. En tuant la vieille, ils avaient fait bouger drastiquement les choses. C'était l'une des premières phases de purification d'Outland. Et ça ne serait pas la dernière. Tahani ne redorerait pas le blason d'Outland, et la monarchie de clan puait. Toutefois, faire d'Outland une monarchie avait été le souhait de Massempo, à priori... Qu'est-ce que ce lion avait dans la tête ? Léguer à une fille tout un clan de durs à cuir, c'était une fausse bonne idée.

    Fahari jeta à nouveau un coup d'oeil aux alentours, pour vérifier lui aussi qu'il n'y avait aucunes autres oreilles curieuses, puis reposa son regard sur Soto :

    « Revenir sans Hourasi ? Pourquoi pas, mais comment ? On s'est taillé une sacrée réputation auprès des autres en restant derrière ce fichu prince incapable. »

_________________
© IMAGES ORIGINALES DE DISNEY, RETOUCHÉES PAR SABARU & TADJI


» DEMANDES DE RP «
Demandez un lien / RP avec Fahari ( What a Face ) sur ce sujet.
» LA VOIX DE FAHARI «
Shinichiro Miki (ici Zamasu).

~ FAHARI PARLE EN FIREBRICK ~
Médaille d'or de la patience obtenu le 03/09/2014 à 20:06 par Hofu :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t2711-fahari-outland
avatar
MEMBRE - SOTO


À mon sujet

Age : 19 Féminin
Nb de Messages : 399
Localisation : Royaume Marozis

En savoir +
MessageSujet: Re: See what we sow (SOTO)   Sam 17 Juin - 17:46

Fahari réfléchissait beaucoup, Soto ne se cassait pas vraiment la tête sur la justification du pourquoi quant à ce sujet. Les choses étaient ainsi, c’est tout. Mais une chose était sûre, les deux lions commençaient à prendre goût à la mauvaise tournure des choses. S'habituer à se salir les pattes... Quand on a fait le premier pas, il est très facile de dégringoler dans cet escalier.

Comme preuve aujourd'hui, ce n’est pas pour revenir vivre tranquillement parmi les autres que Soto voulait revenir sur Outland. Et ça ne sera jamais le cas, pas avec les Outlanders actuels. Mais ils leur restent, tous les deux, quelques petites choses à régler là-bas. Ils ont été chassés, ils avaient essuyés des échecs à réparer. Ils ne laisseraient personne tranquille.

Et puis, Soto avait laissé sa mère là-bas. Elle y est mieux que dans un cimetière ou au milieu d'autres brutes épaisses mais il faudrait qu'il retourne la voir, un jour. Partir pour toujours était décidément quelque chose de peu concevable pour lui pour le moment.


-Il faut voir si tu souhaites voir plus loin que de revenir pour seulement quelques lions.
Dit-il, en référence à la famille de Rhellaya, principale bête noire du duo.

Soto ne lui avait toujours pas fait payer le jour où elle avait oser lever la patte sur lui. Le dénouement de la bataille l’en a empêché et c’est l’une des choses qu’il regrettait le plus, finalement. Lui qui avait attendu ce jour avec impatience au final, ce ne fut pas grand-chose.

-Pour régler des broutilles personnelles là-bas, nous n’aurons besoin que de toi et de moi. Une fois que tu auras ta carrure adulte, aucun lion seul ne résistera longtemps à une nouvelle embuscade de notre part. Mais si tu souhaites voir plus grand maintenant que la moitié du clan nous a chassé, on trouvera bien des lions pour les mêler à cela. Si la panthère a dit vrai alors les rencontres ne manqueront pas.

Il se releva pour faire les cent pas. Il en arriva presque à tourner autour de Fahari sans s’en rendre compte, plongé dans sa réflexion. Il n'avait pas encore vu de près ses futurs colocataires, mais il en avait déjà des informations.

-L’une d’elle sera la race pour laquelle Massempo est mort face à la moitié de ses Outlanders. Annonçait-il en se remémorant les paroles flous du guépard noir. Que penses-tu d’elle, Fahari ? L’idée de rencontrer un Nyeusis ne l’avait jamais réellement laissé indifférent.Eux, ils en ont réalisés, des choses. Mais d’un autre coté, ils n’ont rien apporté de plus aux Outlanders dans le passé et ont laissé Prideland aux hyènes, un choix aussi pourri que leur réputation. Faire confiance à un lion noir peut nous apporter autant d’avantages que de problèmes.

Attiré par les légendes noires et méfiant à la fois.

A vrai dire, depuis tout petit il connaissait leur réputation. Des choses à effacer de l’histoire pour la plupart des lions, tellement leurs crimes ont été durs. Il ne fallait pas avoir la naiveté de penser que ceux-ci apporterait leur aide gratuitement et simplement pour rendre service…

-Nous ne trouverons peut-être pas de lions réellement dignes de profonde confiance à ce Royaume Marozis, mais si on avait simplement la possibilité de s’en servir, ça suffirait sans doute... Ceux qui sont avec le Nyeusis sont apparement des exilés de Freeland un royaume juste à coté du cimetière. Si on pouvait détourner leur attention sur Outland d'une manière ou d'une autre, Tahani aurait du souci à se faire. Il faut voir si on peut rendre la chose possible.

C'était une idée tellement évidente qu'Hourasi y penserait peut-être, mais autant gagner du temps et le devancer. De toute manière, le prince avait toujours un train de retard vis à vis du duo.



_________________



(c) Sayed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t2236-soto-golden-lion
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 19 Féminin
Nb de Messages : 325
Localisation : [31]

En savoir +
MessageSujet: Re: See what we sow (SOTO)   Lun 19 Juin - 22:11

    Encore des manigances. Cela plaisait évidemment à Fahari. L'idée de surprendre de la même manière Rhellaya ou Chombo Hiki... Cela le faisait frémir de bonheur, et le jour de se vengeance l'impatientait. Oui, Fahari avait bien des ennemis à qui faire s'abattre la mort sur eux, mais comme l'a souligné Soto, il leur faudra de la patience et de l'expérience. Une fois plus adulte, Fahari ne sera plus un boulet pour le duo. Ils tireraient parti de leur jeune et vigoureuse force, et avec le temps, ils deviendraient à eux deux un mur infranchissable.

    Car tuer Chombo Hiki ou Rhellaya, ce n'était pas comme tuer Khiaja : ils étaient forts et combattants. Son regard se perdant vers le ciel, il réfléchit à voix haute :

    « Le plus facile serait d'attendre que l'âge les rattrape, cela sera rapide. Ils seront affaiblis, et nous les piégeront, un par un. Après, ce sera au tour de Daeni, à l'inverse, elle, il ne faudrait pas lui laisser le temps de vieillir. Ce sera comme avec Ahva, en plus dur. » Dit-il, pensif. « Dahaan et Dhalahi ne sont pas une menace. On verra plus tard pour ce traître de Khalakka. »

    Le pseudo-Jangowas reposa son regard sur le lion orageux. Avec un rictus, il ajouta :

    « En plus, tuer Chombo Hiki plaira à Hourasi, il nous laissera le champ libre et peut-être même des guerriers pour l'embuscade. On ferait de bons généraux de guerre non ? »

    Pour l'instant, il fallait entrevoir ces meurtres avec Hourasi, pas le choix. Il avait le pouvoir et l'autorité sur ce groupe d'Outlanders, on ne pouvait pas non plus l'ignorer à ce point-là, ce serait idiot. Mais est-ce que le prince leur ferait confiance au point de les laisser mener une embuscade contre le bras droit de Tahani ? Là est la question... Avec une voix plus colérique et bouillonnante, Fahari termina :

    « Personne d'autre que nous ne doit s'en charger. Nous seuls avons le droit de les tuer, Hourasi l'apprendra à ses dépends. »

    Oui, ce fameux concept de droit de vie ou de mort... Comme à son habitude, Fahari se plaisait à penser qu'il était à la hauteur des rois et empereurs par ce geste, voir plus haut encore. L'ambition le rongeait.

    A propos d'ambition, Soto embarqua dans la discussion sur les Nyeusis, et ce fameux Shiraz. Ils étaient clairement louches, mais leur suprématie sur le monde des "méchants" était indéniable... Cependant, Fahari ne supportait pas l'idée d'être un sbire. Mais comment dire non à un lion légendaire, qui à ce qu'il parait, faisait deux voire trois votre taille ? Fahari était fou, mais pas suicidaire... Et il avait appris plus que quiconque qu'il fallait prendre son mal en patience.

    Pouvait-on réellement se servir de tels lions ? Massempo l'avait fait, en quelques sortes, et ils l'avaient bien traités jusqu'à sa mort. De toute manière, mieux valait en faire des alliés plutôt que des ennemis.

    « Je suis d'accord... Outland est une terre pourrie, mais bien plus proche de Prideland et Freeland. Ce serait intéressant pour "leur revanche". Je n'aime pas l'idée d'être à leurs ordres, j'espère qu'ils nous traiteront comme des alliés, tes exilés. Je ne veux pas être assimilé à Hourasi en plus... Mais il va sûrement falloir jouer un double jeu. »

    Cela dit, sa queue fouetta l'air nerveusement.

    « Je déteste être mis dans le même sac que d'autres. »

_________________
© IMAGES ORIGINALES DE DISNEY, RETOUCHÉES PAR SABARU & TADJI


» DEMANDES DE RP «
Demandez un lien / RP avec Fahari ( What a Face ) sur ce sujet.
» LA VOIX DE FAHARI «
Shinichiro Miki (ici Zamasu).

~ FAHARI PARLE EN FIREBRICK ~
Médaille d'or de la patience obtenu le 03/09/2014 à 20:06 par Hofu :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t2711-fahari-outland
avatar
MEMBRE - SOTO


À mon sujet

Age : 19 Féminin
Nb de Messages : 399
Localisation : Royaume Marozis

En savoir +
MessageSujet: Re: See what we sow (SOTO)   Mar 20 Juin - 15:34

Fahari passa au peigne fin toute la famille de Chombo, mais à vrai dire, Dahaan et Daeni était un peu le cadet de ses soucis, ces derniers jours il avait instauré un ordre de priorités bien à lui.

Fahari soulignait que Dhalahi n’était pas une menace, mais pourtant elle l’était bien plus que le Jangowas le croyait. Soto n’avait pas manqué ses entreloupes pour tenter de dresser Fahari contre lui. Si la femelle n’avait pas des mots porteurs à son âge, cela pourrait changer en grandissant et Soto se méfiait grandement des moments où le cousin et la cousine étaient ensemble.

Il doutait quelque peu de la sincérité du Jangowas d’aller jusqu’au bout face à Dhalahi, car il savait qu’il la portait un tant soit peu dans son coeur. Et ces sentiments de familles qui restaient entre les deux lions… Soto aimerait secrètement faire ce qu’il faut pour les briser complètement à jamais. Car cette gamine ne lui retirerait pas sa seule véritable relation. Jamais de la vie. La liste de priorités de Soto serait différente de celle du Jangowas.

Evidemment, c’était l’une de ses seules pensées qu’il se garderait de confier à Fahari, il ne manquerait plus qu’il y ait des histoires jusqu’entre eux.

Ne pas rester au milieu du troupeau de moutons qui ont suivi Hourasi, c’était ce que Fahari voulait. Soto n’était pas contre non plus, mais à cela il n’y avait pas plusieurs solutions.

-Obtenons des places de choix dans le groupe dans ce cas. Nous passerons hypocritement encore par Hourasi mais ça ne sera que temporaire, éliminer une grande figure d’Outland nous permettrait avant tout de nous détacher du troupeau ordinaire qui l’a suivi ici. De toute manière, qu’il le veuille ou non, nous le ferons, alors autant continuer à le manipuler comme nous l'avons fait sur Outland. Il ne verra pas le précipice dissimulé sous son tapis rouge.

Tahani serait trop protégé pour se faire avoir par une bête embuscade, les autres membres de la famille royale aussi sans doute. Il faudrait sans doute être moins ambitieux au vue de la situation actuelle. Et c’est bien dommage car il aurait beaucoup apprécié montrer le sentiment de faiblesse à Tahani et Waasi qui est de se retrouver à deux lions contre un seul, comme s’est retrouvé Khiaja lors de ses derniers instants.

Et dans ce cas, c’était effectivement Chombo Hiki qu’il fallait viser en premier. Si un autre y passait avant, ils seraient d’avantage prudent et la difficulté serait autre. Soto était presque déçu de devoir dissimuler leurs anciennes actions aux autres, l’assassinat d’une vieille lionne n’était pas très glorifiant mais l’idée et tout ce qu’elle avait déclenché l’était largement. Ils allaient devoir recommencer avec une proie très différente pour que la valeur de leurs actions soient enfin vues. C’était un pari. Un pari qu’il pensait être certain de réussir.

-Attendons un peu de voir comment évolue la relation entre les Outlanders d'Hourasi et les Kulishas. Chombo vieillit et s’affaiblit, s’il restait encore trop fort il y a quelques jours, ça ne sera plus le cas bientôt. Si c’est sa tête qu’on ramène, ça fera suffisamment de bruit, on a tout à y gagner. Mais avant…

Rien à perdre, tout à gagner, c’était le cas général des Outlanders qui n’avaient jamais réellement grand-chose à eux. C’était une règle qui s’était ancré dans les gènes des Outlanders.

Mais avant, il voulait quelqu’un d’autre.

-Je veux Rhellaya. Elle est insignifiante pour les Outlanders d’Hourasi mais je m’en fiche, elle mérite amplement que nous lui tombions dessus encore une fois. Si c’est à elle que l’on s’en prend en première, Chombo suivra assurément derrière.


_________________



(c) Sayed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t2236-soto-golden-lion
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 19 Féminin
Nb de Messages : 325
Localisation : [31]

En savoir +
MessageSujet: Re: See what we sow (SOTO)   Mar 20 Juin - 17:00

    Fahari surveillait inlassablement les environs des yeux, il ne souhaitait absolument pas que le pot aux roses soit découvert. Une fois rassuré du calme plat de l'infinie Steppe, il hocha la tête aux paroles de son complice. Auprès d'Hourasi, le plan était facile. Le plus dur serait certainement de faire face aux gros durs des exilés de l'autre côté... Ceux qui étaient dominés par un des fameux Nyeusis et par le léopard noir étrange, Shiraz... Si Soto et Fahari étaient déjà à eux seuls louches, à côté de ces deux gars, ils n'étaient que de vulgaires suricates - cette pensée le répugnait d'ailleurs. Lui, il voulait être en haut. Enfin, comment dire... Ce n'était pas réellement exact. Fahari ne souhaitait pas être roi ou chef, mais plutôt la tête pensante ? Le roi dans l'ombre ? C'était déjà plus proche de ce qu'il souhaitait. Le Jangowas avait toujours ressenti des doutes à l'époque sur la possibilité d'une telle vie, mais maintenant qu'ils s'étaient débarrassés de Khiaja avec Soto, provoquant ainsi la mort d'Outlanders et leur fureur confuse et incroyablement divertissante... Oui, maintenant que cela avait été fait, Fahari se sentait capable.

    Enfin, tout cela n'aurait pas été possible sans Soto. D'ailleurs, maintenant qu'il y réfléchissait, sa relation avec le lion orage était très difficile à cerner, même pour lui. Entre eux, il n'y avait jamais réellement de merci !, ou de courage ! Ils semblaient sur la même onde pour beaucoup de sujets, et se complétaient dans beaucoup de domaines. C'était un allié de poids. Fahari le considérait même comme... Hé bien, comme le disent les gens normaux, comme un ami. Mais ce mot le gênait encore, c'était bien trop "doux" comme appellation. Or, il n'y avait pas vraiment de douceur entre eux - ils s'entraînaient au combat, laissaient traîner leur langue de vipère ou complotaient ensemble. Mais est-ce qu'ils se soutenaient ? Il était clair qu'ils faisaient ça parce qu'ils avaient des ennemis communs, des haines communes. Oui, c'était vraiment étrange. Malgré toutes ces bizarreries, l'un était désormais fichu sans l'autre, dans tous les sens du terme. Fahari se demandait s'il était le seul à y réfléchir, mais n'osait pas questionner de peur de paraître "faible".

    Lorsque Soto siffla le nom de Rhellaya, Fahari eut de suite une expression de colère sur son visage.

    « Bien vu, elle paiera, pour nous avoir traité comme des misérables. »

    Le pseudo-Jangowas bouillait tel un volcan. Le jour où ils pourraient la tuer, ils se lâcheraient comme possédés par les Esprits Noirs - du moins si l'on y croyait, ce qui n'était pas le cas de Fahari.

    « On la donnera aux crocos. Ce serait ironique non ? Chombo et sa famille, finir dans le ventre des reptiles... »

    L'idée était charmante pour Fahari. Elle paraissait à moitié réalisable, mais Fahari devait bien quelque chose aux crocos, n'est-ce pas ? Dans la lignée de son oncle, il s'était mis à s'accorder avec eux. Peut-être ira-t-il retrouver Sobek prochainement, et pas que lui...

    « Je sais comment les amadouer. J'ai gardé de bons contacts avec Dhalahi - enfin, du moins assez pour se revoir. Il suffira que je joue un peu la comédie pour qu'elle puisse espionner à notre compte sans même s'en rendre compte. »

    Bon, dit comme ça, c'était plutôt mal parti : après tout, il avait trahi sa famille pour rejoindre Hourasi. Qui dit qu'elle voudrait lui parler après ça ? Pourtant, Fahari avait bon espoir : il avait encore des petites idées dans son esprit. Ca marcherait, il le fallait.

    « Fais-moi confiance. » Ajouta-t-il, lisant la crainte dans les yeux de Soto. « Je sais ce que je fais, comme toujours. Au pire j'abandonnerai si ça ne marche vraiment pas. »

    Là aussi, c'était plus facile à dire qu'à faire. Il l'avait apprécié Dhalahi, mais elle, elle l'appréciait parce qu'il ne disait pas toute la vérité. S'il lui avait dit qu'ils avaient torturé Ahva, ou tué Khiaja, sûrement ne se monterait-elle pas aussi gentille envers lui. Fahari avait toujours bercé la promesse de Dhalahi dans son coeur, celle qu'ils s'étaient faites quand ils étaient petits. Elle avait été la première à vraiment le considérer, avant Soto. Mais sa naiveté l'agaçait vraiment. Et peut-être aussi, inconsciemment, lui en voulait-il qu'elle ne prenne pas soin de lui, qu'elle lui prête si peu d'attention.

    Confus, Fahari arrêta de penser à cela, et se reconcentra sur Soto.

    « Tu en penses quoi ? »

_________________
© IMAGES ORIGINALES DE DISNEY, RETOUCHÉES PAR SABARU & TADJI


» DEMANDES DE RP «
Demandez un lien / RP avec Fahari ( What a Face ) sur ce sujet.
» LA VOIX DE FAHARI «
Shinichiro Miki (ici Zamasu).

~ FAHARI PARLE EN FIREBRICK ~
Médaille d'or de la patience obtenu le 03/09/2014 à 20:06 par Hofu :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t2711-fahari-outland
avatar
MEMBRE - SOTO


À mon sujet

Age : 19 Féminin
Nb de Messages : 399
Localisation : Royaume Marozis

En savoir +
MessageSujet: Re: See what we sow (SOTO)   Jeu 22 Juin - 20:12

Fahari évoqua de nouveau les crocodiles. Jeter les carcasses aux crocodiles. Cela serait comme faire un cadeau aux reptiles, et le lion doré n’était pas prompt aux cadeaux avec eux. Il avait déjà assez attisé leur colère envers les Outlanders, il n'était pas nécessaire d'en faire d'avantage avec eux.

-Si ça te chante, tu en feras ce que tu souhaites, une fois que l’on en aura fini avec elle. Pour ma part, je ne ferais aucun plaisir à Sobek. Répondit-il simplement.

Dans un second temps, Fahari proposa ensuite une idée pour garder un œil de plus près sur Outland. Se servir de sa cousine, qui semblait lui faire encore légèrement confiance. Et pour cela, Soto devait faire confiance à Fahari.

Lui faire confiance vis à vis de Dhalahi. Soto ne savait pas. Les deux mâles avaient toujours tout fait ensemble alors, pouvait-on dire qu’ils se faisaient confiance si jamais ils venaient à agir individuellement ? Le lion doré ne le savait pas. Le temps et la jalousie avait tendance à le rendre possessif, terriblement possessif. Il s’était déjà mépris lors de la manigance avec Sobek à la rivière aux crocodiles, il serait facile que cela arrive de nouveau.

Mais si c’était la seule solution pour pousser Rhellaya à faire preuve d’imprudence, alors il fallait utiliser Dhalahi, vraiment ? Soto ne pourrait pas le faire lui-même, il n’avait plus le peu de sympathie qu’il avait d’elle avant l’histoire avec les crocodiles. Ce qui signifie bien qu’il devra laisser faire Fahari tout seul avec la femelle. Non, décidemment ce plan ne lui plaisait pas le moins du monde. Ils tendront une embuscade à Rhellaya, mais seul le temps leur permettra d’ouvrir une brêche dans sa garde, pas Dhalahi.

-Nous sommes censés avoir quitté la Terre des Lions, tu sais ce que cela implique ? Que personne sur Outland ne doit nous apercevoir avant que l’on intervienne, pas même ta chère cousine, Fahari.

Il voulait simplement empêcher ces deux-là de se revoir. Il fallait se concentrer sur ses parents dans un premier temps. Sur Rhellaya, sur Chombo…. Puis sur Dhalahi elle-même si les choses commençaient à se corser entre les deux jeunes mâles à cause d’elle. Le lion jaune ne la laisserait pas lui pourrir sa seule relation un minimum fiable et il serait prêt à la prendre pour cible, elle-aussi, discrètement si c’était nécessaire. Et ce jour-là, les problèmes surviendront peut-être enfin à l’intérieur du duo si Fahari venait à s’apercevoir de quelque chose.

-N’interagissons avec personne là-bas, et attendons de voir comment évolue la situation au Royaume Marozis. Si rien ne se passe, on prendra les devants. Mais laissons le temps à nos blessures de se refermer, plus personne n’est actuellement en état de faire quoi que ce soit. Attendre, c’est tout ce que l’on peut faire. Pour le moment.

Oui, lui qui détestait la patience, il allait devoir en faire preuve pour le moment. Tous les Outlanders exilés allaient devoir, car pour le moment, ils ignoraient tous ce qu’on attendaient d’eux.


_________________



(c) Sayed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t2236-soto-golden-lion
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 19 Féminin
Nb de Messages : 325
Localisation : [31]

En savoir +
MessageSujet: Re: See what we sow (SOTO)   Sam 24 Juin - 8:52

    Soto et les crocodiles, ce n'était pas une grande histoire d'amour. Mais en diplomatie, ne devait-on pas ignorer nos sentiments, après tout ? Fahari garderait en tête la rancune de son complice, mais lui-même avait eu une bonne impression des écailleux en général, cela rendait donc la tâche moins ardue pour lui.

    Concernant Dhalahi, tout restait toujours compliqué. Soto ne lui faisait clairement pas confiance, et cela vexait Fahari. Après tout ce qu'ils avaient endurés, le lion doré semblait toujours aussi méticuleux et parano. Bien sûr, il fallait l'être un peu, mais il était évident que Soto était un bien meilleur acolyte que Dhalahi, car eux seuls s'entendaient pleinement à son sens.

    S'il fallait choisir, Fahari était persuadé qu'il n'hésiterait pas une seule seconde. Même s'il aurait aimé qu'elle soit aujourd'hui auprès d'eux, qu'elle l'ait soutenu dans ses idées. Le pseudo Jangowas avait du mal à se faire à l'idée qu'Outland était aujourd'hui inaccessible pour eux. Bien sûr, il était un exilé aux yeux de la Couronne, mais Fahari espérait que sa mère, son frère ou Dhalahi l'accepteraient toujours de l'autre côté de la rivière aux crocodiles. Au moins juste le temps des manigances. Et il savait comment les brosser dans le sens du poil, ce n'était pas bien compliqué.

    L'adolescent souffla un peu au mot patience, mais il savait que Soto avait raison. En général, il était la tête pensante et ce n'était pas pour rien. Il était plus calme, plus intelligent sûrement aussi. Fahari s'attachait volontiers à exécuter la tâche, encourager et soutenir Soto dans les moments les plus cruciaux, aux moments où il est le plus susceptible de chavirer. Il était la passion, d'autant plus pour celle du crime.

    « Comme tu voudras... Tant qu'on obtient un résultat. »

    L'observation, c'était important après tout. S'habituer à ce nouveau clivage. Même si au fond de lui, revoir les frontières et Dhalahi l'importait un peu. Malgré lui. Reprenant son ton ironique, Fahari annonça :

    « Revenons au groupe, il ne faudrait pas paraître pour des comploteurs.
    N'est-ce pas ?
    »

    Il s'étira alors doucement avant de commencer sa marche en direction du groupe d'Hourasi, d'un accord commun avec Soto. Discuter des derniers événements après ce qu'il s'était passé lui avait fait un bien fou. Cette réunion avait été nécessaire pour calmer son esprit perturbé. Personne ne saurait pour le meurtre de Khiaja, et l'orodha nyeusi* était loin d'être allégée encore. Quant à Shiraz et Mopango, la méfiance était de mise.

Spoiler:
 

_________________
© IMAGES ORIGINALES DE DISNEY, RETOUCHÉES PAR SABARU & TADJI


» DEMANDES DE RP «
Demandez un lien / RP avec Fahari ( What a Face ) sur ce sujet.
» LA VOIX DE FAHARI «
Shinichiro Miki (ici Zamasu).

~ FAHARI PARLE EN FIREBRICK ~
Médaille d'or de la patience obtenu le 03/09/2014 à 20:06 par Hofu :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t2711-fahari-outland

Contenu sponsorisé


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: See what we sow (SOTO)   

Revenir en haut Aller en bas
 
See what we sow (SOTO)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» PNJs
» Cristobal Torres, El Loco
» I'm working on my roar | PV SOTO
» La niña de la ciudad ~ Pepa H. de Castro Soto [End]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
Zone Hors Contexte
 :: 
Le Dédale aux Souvenirs
-