AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !

Partagez | 
 

 Fais ton deuil.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
PLAYER01


À mon sujet

Age : 18 Féminin
Nb de Messages : 18
Localisation : Où suis-je ? Papa ?

En savoir +
MessageSujet: Fais ton deuil.    Jeu 8 Juin - 19:10

    Avant toute chose, il lui fallait faire un récapitulatif.

    Elle s'appelait toujours Faora. Son frère, Jahvis était toujours son adorable frère. Il faisait toujours chaud dans le désert. Elle soutenait toujours sa reine. Elle marchait toujours pour trouver des trésors. Papa était toujours mort.

    Malgré le temps passé, elle avait continué sa rengaine maintenant inutile. A quoi bon chercher l'amour d'un lion désormais mort ? Elle se le demandait chaque matin, quand après avoir traversé un bout de ces terres arides qui l'entourent elle avait finit par se rappeler que ce n'était plus la peine. Mais voila, même si son existence jusqu'ici avait été courte, la jeune fille avait grandit avec ce seul et unique objectif précis en tête. A partir du moment où elle avait su gambader, où elle avait pu comprendre les raisons du manque d'amour de son père, elle n'avait fait que ça : chercher un moyen de faire ses preuves, pour qu'il l'accepte même si elle n'était qu'une femelle.

    Ce rituel était enraciné au plus profond de son être, comme si elle ne pouvait plus vivre sa vie sans faire cela dès le réveil. Mais après le départ, la recherche, venait toujours le rappel. Elle ne savait pas vraiment quoi faire, se sentant trop bête et ridicule pour revenir tout de suite vers sa famille. Alors elle passait ce moment seule avec elle même, à réfléchir, se grondant mentalement d'avoir une énième fois cédé à ses pulsions, se consolant d'avoir perdu papa.
    De ce fait, ressassant tout cela encore et encore dans sa petite tête, Faora avait perdu un peu de sa grande gueule d'antan. Trop occupée à réfléchir pour pouvoir s'incruster dans les conversations des autres. De plus, Gizani ne venait plus vraiment l'embêter depuis qu'il était partit furibond quand elle s'était comparée au soleil pour lui clouer le bec. Elle ne s'attendait pas à ce que ça le mette autant en colère, le petit prince. Elle ne le voyait plus que de loin, confondant au début de son deuil la silhouette du jeune lion avec des ombres de rochers. C'était finit maintenant, elle ne s'attendait plus à le voir, elle ne cherchait plus sa frimousse exubérante prête à lui sauter dessus à chaque coin non dégagé.

    Alors voila. Elle avait même finit par se sentir moins proche de son frère. Lui il avait tout vu de ce moment morbide, pas elle. Il avait vu quelque chose de tellement horrible... Quelque chose qu'ils ne pouvaient pas partager. Elle l'aimait toujours, elle souffrait avec lui... Mais un visuel était plus simple à avaler qu'une histoire racontée car restée derrière un groupe. Certes, il était encore traumatisé par le choc de ce qu'il avait été contraint de voir... Mais elle, en contrepartie, n'arrivait pas à réaliser ce que lui avait été forcé de voir.

    Elle était lasse. N'avait même plus envie de jouer avec ceux de son âge. Elle se remémorait sans s'arrêter que son père était mort et qu'il ne servait plus à rien de toujours calculer ses actes pour lui faire honneur et capter l'amour de ce lion absent...

    Un seul mot ne pouvait plus désormais la définir. Autrefois, elle était grande gueule. Maintenant, elle était triste, perdue, désorientée, vagabonde, en deuil... Et surtout, incroyablement seule.

_________________

Merci à Kaïad et à ma reine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4514-faora-douce-reniee#98069
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 22 Masculin
Nb de Messages : 105
Localisation : Outland

En savoir +
MessageSujet: Re: Fais ton deuil.    Ven 30 Juin - 19:45


    " Le bien que l'on fait parfume l'âme " Victor Hugo.


    Fort des conseils de Jeuri et par cette puissante envie de changer les choses, Gizani avait chercher la petite Faora pendant un long moment avant de la trouver. Les choses n'avaient que trop durée et il ne pouvait, malgré cette peur irrationnel de souffrir au contact de son amie, laisser les choses tel qu'elle était. La lionne brune était forte et devait le rester. La chimère avait eut du mal à comprendre pourquoi elle s'était ainsi affliger sur son sort, mais tout était désormais clair à ses yeux, se répétant en boucles les paroles du vieux lion gris dans sa tête pour ne pas les oubliés.

    Il finit par la trouver, seule, isolé de tout ses gros bras sans compassion qui pétrifiait son petit coeur comme Méduse le ferait avec ses assaillants en se moquant de leurs sentiments. Gizani s'arrêta à bonne distance, inspira profondément, cherchant le courage d'aller lui récité ce qu'il avait appris pour laver son regard noyer de noirceur mélancolique.

    - Eh, Fao !

    Le surnom c'était ce petit titre amical qu'on donnait à une personne aimé, si le petit Nyeusis était fière il faisait des efforts pour cette petite femelle quitte à perdre l’intérêt que lui donnait son père. "Fao" voulait dire qu'il l'appréciait plus qu'il ne faisait voir aux autres lions qui, déjà, ne comprenait pas l'attachement qu'il avait pour elle.

    Il vint à ses cotés avec un sourire enjouer, persuadé de pouvoir chasser ses peines par sa simple présence, mais quand le regard émeraude de son amie se posa sur lui il sentie son coeur se serrer avec une tel violence qu'il se demanda s'il avait fait le bon choix. Qu'il était douloureux de voir un être cher souffrir, Gizani l'apprenait et ne pouvait supporté cette souffrance palpable qui émanait de cet être endeuillé à ses cotés. Il avait soudain envie de la fuir, de partir loin de la douleur et de l'oublier, mais en jetant un regard vers le repère qui disparaissait à moitié derrière l'horizon troubler par la chaleur il se rappela qu'il n'y trouverai qu'une solitude féroce qui le prendrait à la gorge avec autant d'avidité qu'un charognard affamé.

    - Tu vas bien ? T'es pas là depuis trop longtemps ? Avec cette chaleur tu vas finir par prendre un coup sur la tête.

    Toutes les belles phrases que Jeuri lui avait souffler c'était envoler quand, pris au dépourvu qu'une rencontre difficile, Gizani se rendit compte qu'il devait introduire la conversation avant de la gifler au visage de parole dur, mais raisonnable.

    - J'm'inquiète presque pour toi, tu sais...

_________________

Design par PrinceVoldy
Kit par Heshima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4052-gizani-rapport-du-petit-m
avatar
PLAYER01


À mon sujet

Age : 18 Féminin
Nb de Messages : 18
Localisation : Où suis-je ? Papa ?

En savoir +
MessageSujet: Re: Fais ton deuil.    Jeu 13 Juil - 7:42

    -Eh, Fao !

    C'est à peine si elle avait levé les yeux assez longtemps pour le regarder dans les yeux. Visiblement, alors qu'elle s'était fait une raison pour ne plus le revoir, Gizani s'était décidé à revenir la voir. Elle aurait pu mettre ça sur le compte de la pitié, mais ce n'était pas le genre du fils de Mopango. Elle ne fit pas vraiment attention à lui. Elle l'avait reconnu et cela lui avait suffit pour regarder de nouveau la pierre sous ses pattes, à observer l'apparition d'un quelconque insecte utopique.

    - Ah. Bonjour Gizani.

    Elle n'avait mit aucun brin de vie dans sa voix. Elle était trop dans la lune pour ne serait-ce que faire semblant.

    - Tu vas bien ? T'es pas là depuis trop longtemps ? Avec cette chaleur tu vas finir par prendre un coup sur la tête.
    - Je sais pas. Depuis le lever du soleil, je crois.

    Du bout de la patte, elle fit rouler la pierre, qui s'avera ne pas dévoiler la moindre trace de vie en dessous. Elle reporta ensuite son attention sur Gizani, qui venait de se remettre à parler. Il avait toujours été aussi bavard ?

    - J'm'inquiète presque pour toi, tu sais...
    - Pourquoi ?

    Il n'y avait aucune raison de s'inquiéter. Elle allait parfaitement bien. Du moins elle s'efforçait de le faire croire à tout le monde en partant à la chasse aux trésors comme avant.

    - Si je ne ramène rien à la maison, c'est par ce qu'il n'y a rien d'interessant dans les alentours. Pap... On ne serait pas satifait de mes cadeaux.

    Wow. Elle n'avait pas dit autant de mots à la suite depuis des lustres. Mais c'était pour la bonne cause. Pour démystifier son malheur, qui de toute façon ne devait pas exister, malgré elle, elle avait dû se faire violence et répondre par plus de quattre mots dans une phrase. C'était fatigant. Et puis elle commençait à avoir très soif à cause de ça.

_________________

Merci à Kaïad et à ma reine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4514-faora-douce-reniee#98069
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 22 Masculin
Nb de Messages : 105
Localisation : Outland

En savoir +
MessageSujet: Re: Fais ton deuil.    Dim 23 Juil - 13:40


    Pourquoi s’inquiétait-il pour elle ? Gizani s’en étonna et ne put le cacher, il était évidemment qu’il l’appréciait bien plus qu’il ne le devrait, après tout le clan entier le croyait, mais de là à lui dire en face à face pourquoi il venait la voir tous les jours et que, finalement, il osait venir à sa rencontre pour essayer d’arranger les choses était plus fort que lui. Il détourna les yeux, intimité par un simplement mot.

    - Si je ne ramène rien à la maison, c'est par ce qu'il n'y a rien d'interessant dans les alentours. Pap... On ne serait pas satisfait de mes cadeaux.

    Le petit Nyesis se renfrogna à l’évocation de Wanji, premièrement parce qu’il ne l’aime pas, même dans la mort, et deuxièmement parce que c’était la raison pour laquelle Faora restait enfermer sur elle-même. Ni une, ni deux, entrainé par la colère qu’il portait autant à Wanji qu’à lui-même pour cette situation douloureuse, il bondit sur ses pattes vint se placer devant son amie en bombant le torse.

    - Arrête ça, Fao ! – dit-il d’une voix ferme et forte – Ton père est mort et c’est tant mieux, de toute façon ce n’était qu’un ingrats qui n’a jamais vu la beauté de tous tes cadeaux. D’ailleurs, il ne les méritait même pas !

    Il se posa la question un bref instant s’il y était pas allé un peu trop fort, mais entrainé par le début de sa tirade il continua.

    - Il faut que tu ailles de l’avant maintenant ! Il ne reviendra pas, mais ce n’est pas une raison pour te laisser aller. T’es pire qu’un mollusque ! Qui nous protégera si tu ne veux plus le faire, hein ?

    Lui. Bien sûr, mais il aimait tellement cette petite boule de poil brune qu’il était prêt à faire des efforts monumentaux pour la faire redevenir comme avant. Le jour où Mopango saura ce qu’il était en train de faire, la petite chimère était certaine qu’il le renierait.

    - Lève tes fesses et viens avec moi, il faut que tu reprennes n’entrainement sinon tu vas encore plus ressembler à un hippo !


_________________

Design par PrinceVoldy
Kit par Heshima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4052-gizani-rapport-du-petit-m

Contenu sponsorisé


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: Fais ton deuil.    

Revenir en haut Aller en bas
 
Fais ton deuil.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Je fais mon choix, je vais supporter .....le 28 Novembre
» Fais tes preuves... (PV Pix et Illu')
» Fais-moi peur [PV Julian Rollwers]
» Et puis merde, j'me fais chier moi ! {Free. Profites-en !
» "Vas-y, fais moi plaisir..." Clint Eastwood

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
Au delà des Frontières ...
 :: 
L'Ancien Royaume des Marozis
 :: La Grande Steppe (Partie Est)
-