AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !

Partagez | 
 

 SKYFALL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
MEMBRE - KUZALI


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 5023
En savoir +
MessageSujet: SKYFALL   Jeu 4 Mai - 12:57



RED DAWN





| ACTE III |







« SKYFALL »



Elle avait attendu encore et encore mais Sadaka n’était pas venu se confier à elle. Trois mois déjà s’étaient écoulé depuis sa découverte de la petite famille vivant sur la Lande. La reine avait laissé la balle dans le camp de son fils mais l’attente n’avait que trop duré et elle en avait assez. Si Sadaka ne se décidait toujours pas à venir vers elle alors ce serait elle qui viendrait à lui. Décidée, Kuzali quitta pour la dernière fois le Rocher de la Fierté et s’enfonça dans la Savane.

Un mal être grandissait en elle, celui de la peur sans doute. La Fille du Soleil parcourait les herbes dorées aussi vite que son corps usé le lui permettait tandis que l’air chaud s’extirpant de ses naseaux trahissait la fraîcheur de la nuit tombante. Le Soleil déclinait peu à peu dans le ciel orangé et sa lumière guidait le chemin de la reine. Des réponses elle avait trouvé mais trop de questions demeuraient. Ses pensées se tournaient vers son fils aîné, se demandant pourquoi Sadaka se méfiait autant du Gardien qui l’avait mis sur la voie du secret. Tout cela semblait conduire la lionne vers une ultime réponse, celle qui comblerait tous ces vides mais jusqu’où était-elle teintée d’obscurité ?

Tout cela devait se finir ce soir. Déterminée à percer ce secret, la vieille lionne accéléra le rythme, allongeant ses foulées tandis que le vent du soir caressait ses poils dorés. Elle repensait à ses quatre petits-enfants, ceux-là qu’elle venait juste de rencontrer mais qu’elle souhaitait protéger du mal qui rôdait autours d’eux et si elle ignorait encore sa nature, elle comptait sur Sadaka pour le lui dévoiler. Elle ne lui laisserait pas le choix. L’angoisse de la mère se muait en méfiance, qui était Ateyo au juste, que savaient-ils de lui ? Le Gardien s’était présenté comme un amnésique, ils ne savaient rien de son passé, seulement qu’il avait été assez brave pour risquer sa vie dans l’incendie, ce même jour où Sadaka était rentré. Etait-ce une simple coïncidence ? Mais dans ce cas, quel était leur lien ?

L’herbe dorée de la Colline n’était pas suffisante pour calmer la lionne en alerte mais parmi ces effluves chaleureux, elle crut reconnaître l’odeur caractéristique de son fils. Sadaka ? Le parfum était encore frais, le lion de suie devait être passer il y a peu de temps. Sûrement était-il parti vers la Lande rejoindre sa famille et tant mieux car c’était là que se rendait la lionne. Déterminée, Kuzali courrait non seulement vers le secret mais également vers sa mort.




_________________


Kuzali rayonne en #FFD999


Image © Vulture


Dernière édition par Kuzali le Ven 19 Mai - 10:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t132-kuzali-__-daugther-of-the-
avatar
Meneur de Jeu


À mon sujet

Age : 96 Masculin
Nb de Messages : 219
En savoir +
MessageSujet: Re: SKYFALL   Sam 6 Mai - 13:04


Act. III ~ Skyfall

“A coat of gold, a coat of red, a lion still has claws
And mine are long and sharp, my Lord, as long and sharp as yours”


♫ Davy Jones Theme ♪

La nuit tombait sur la Terre des Lions.

A l'ouest, le soleil descendait derrière les montagnes, dans l'ombre, son ombre, celle qu'il planait depuis si longtemps sur ces territoires qui pensaient naïvement en avoir fini avec lui. Comment avaient-ils pu le croire, pourtant ? Ne savaient-ils pas que le mal ne disparaissait pas mais évoluait ? Mopango attendait la venue de Sadaka, sans savoir que le destin allait lui offrir la seule et unique chose qu'il avait toujours attendu depuis la mort de son frère et de ceux de sa race.

Kuzali.

Les mots à eux seuls ne pouvaient décrire toute l'ironie de la situation, ni même toute la félicité qui s'empara de Mopango lorsqu'il vit apparaître, à l'horizon, le pelage d'or de celle qui était devenue la Reine de Prideland. Devinant sa trajectoire, Mopango s'en écarta pour ne pas se faire voir, se tapissant dans l'ombre des hautes herbes. Son pelage noir dénotait avec l'herbe d'or des collines, mais le soleil couchant apportait sa part d'obscurité. Le Nyeusis n'avait jamais été un as du camouflage ni de la furtivité, mais cela lui importait peu … après tout, il ne voulait pas prendre Kuzali par surprise, seulement dissimuler sa présence pour la laisser venir et approcher. C'est ce qu'il fit, et c'est ainsi que les choses se passèrent. Sans savoir que son plus mortel ennemi attendait tapis dans l'ombre, la lionne au pelage d'or s'approcha, jusqu'à ce que son odeur beaucoup trop familière ne lui parvienne enfin. Alors, lorsque Mopango comprit que Kuzali avait perçu sa présence, le grand mâle au pelage noir sortit de l'ombre. L'herbe s'écarta à son arrivée et le sol lui-même semblait trembler sous ses pas. Il portait en lui la Nuit et l'Ombre, il était le dernier des Nyeusis et n'avait vécu, depuis, que pour voir ce jour arriver. Il était resté en vie pour elle et pour la voir mourir, et il savait qu'elle le savait.

Face à tant de fortune, Mopango resta tout d'abord silencieux, la queue battante. Les masques venaient de tomber et les fils des marionnettes, qui avaient si longtemps dansées sous les yeux de Kuzali, étaient devenues visibles, tout comme les pattes de leur manipulateur. Sur l'échiquier installé par Mopango, Sadaka n'avait été qu'un pion ; dans l'ombre, les pièces avaient fait leur jeu, remplissant à merveille leur rôle jusqu'à la chute finale de cette partie. Désormais, c'était au tour du Roi de jouer, plus rien ne se tenait encore lui et la Reine et le jeu touchait à sa fin. Derrière eux, le soleil terminait sa course dans le ciel, sombrant lentement derrière l'horizon. Finalement, Mopango se décida à prendre la parole

« — Tu savais bien ce jour finirait par arriver, n'est-ce pas ? » déclara-t-il simplement.

Sa vie avait été en sursis depuis la Libération de Prideland. Les Pridelanders et leurs alliés avaient fait l'erreur de le laisser s'échapper, et dès lors, son retour n'avait été qu'une question de temps. Bien des cycles avaient passé depuis ce jour, mais Mopango avait été patient. Le temps avait affuté sa rancune, qui l'avait maintenu en vie durant tout ce temps dans l'unique but d'atteindre ce jour fatidique. L'heure était venue, et le Nyeusis était prêt.

Incarné par Tadji
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE - KUZALI


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 5023
En savoir +
MessageSujet: Re: SKYFALL   Mar 9 Mai - 17:43










« SKYFALL »




L’intuition de la lionne dorée ne l’avait jamais trompé. Le silence de la Coline était trop plat, trop macabre. Les oiseaux chanteurs s’étaient depuis longtemps envolés et un sifflement perçait ses tympans. A l’odeur de l’herbe grasse se mêlait un effluve bien plus sombre, longtemps inhumé mais jamais oublié. Il était là.

Sortant de l’ombre, le dernier des Nyeusis apparut, semblable au fantôme d’un passé renié. La lionne se figea. Des années s’étaient écoulées mais Mopango demeurait fidèle au lion de ses souvenirs, si ce n’était qu’il paraissait rongé par les ténèbres. Le Roi des Ombres avait fini par revenir. Malgré ce sentiment pénible qui lui tordait la poitrine, la reine ne recula point. La stature noble et grande de sa force accumulée au fil des années, elle attendit patiemment que le mâle vienne à sa rencontre. La fuite était inutile et dérisoire. Le puzzle se soldait enfin et c’était à regret que Kuzali semblait comprendre ce dans quoi Sadaka s’était embarqué. Plutôt que de frémir devant ce qui l’attendait, toutes ses pensées étaient tournées vers son fils. Qu’avait-il fait ?

L’herbe dorée s’inclinait sous le passage du lion noir, perdant même de son éclat lumineux car là était le pouvoir des Nyeusis que celui de répandre la mort sur leur passage. Les deux ennemis se faisaient face, tous deux sujets aux souvenirs et à la haine qu’ils se vouaient. Bien que vieilli, Mopango n’en demeurait pas moins terriblement imposant et d’une stature remarquable. Kuzali dressait le menton à son approche, bien décidée à ne plus jamais trembler devant tel paria. Autant que le soleil sombrait derrière l’horizon, la voix du mâle résonna. La Fille du Soleil n’était pas sotte, elle connaissait déjà l’issue de cette rencontre.

« Qu'attends-tu de mon fils ? » questionna-t-elle d’un ton dur.

Malgré sa colère, la lionne était étonnamment calme. Elle ne tremblerait pas devant la mort ni ne supplierai car elle savait que le Soleil accueillerait chaleureusement son enfant à ses côtés et que d’autres encore l’attendaient depuis bien longtemps mais avant de se laisser étreindre, la lionne ne partirai pas sans se battre. Famille, devoir, honneur. Elle n’oubliait pas et mourrai de grâce pour ce mantra dont elle avait fait fil conducteur de sa vie. Pour son fils, pour Samekh, pour Prideland et pour une cause plus grande encore. Aujourd’hui son combat prendrait fin mais d’autres prendront la relève à sa suite.

Ombre et Lumière se faisaient face dans un dernier combat et tandis que la reine dorée observait son bourreau, le fantôme de Mopanga semblait la guetter, tapi dans l’ombre, rappelant à la lionne que tout se payait un jour. La ressemblance entre les deux frères était troublante et presque douloureuse. Le feu Nyeusis tiendrait bel et bien sa promesse que celle de causer la mort de son ancienne amante. Kuzali se rappelait ; les Nyeusis n’oubliaient jamais.




_________________


Kuzali rayonne en #FFD999


Image © Vulture
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t132-kuzali-__-daugther-of-the-
avatar
Meneur de Jeu


À mon sujet

Age : 96 Masculin
Nb de Messages : 219
En savoir +
MessageSujet: Re: SKYFALL   Lun 10 Juil - 19:38


Act. III ~ Skyfall

“A coat of gold, a coat of red, a lion still has claws
And mine are long and sharp, my Lord, as long and sharp as yours”


♫ Davy Jones Theme ♪

« Qu'attends-tu de mon fils ? »

Quand cette phrase percuta les oreilles du lion de suie, un rictus déforma immédiatement son visage tandis qu’un léger rire naquit dans sa gorge. Voilà que la lionne du soleil donnait au Nyeusis de quoi s’amuser. Venger son frère et se venger lui même était une priorité, il ne l’oubliait pas. Il n’oubliait jamais. Cependant, il ne raterait pas l’occasion de toucher Kuzali, autant moralement que physiquement :

« Tu veux dire mon neveu ? »

Il marqua une pause – pause pendant laquelle son sourire s’agrandit, découvrant des crocs qu’il avait terriblement envie de planter dans la jugulaire de la lionne du soleil. Lui ôter toute lumière, voilà ce qu’il désirait le plus au monde. Il reprit :

« Celui qui s’est enfui à toute vitesse des pattes de sa tendre mère pour se jeter dans celles de son cher oncle ? »

Il appuya encore un peu plus sur ce lien de parenté que Sadaka avait grandement désiré. Il appuyait là où ça faisait mal, du moins il l’espérait. En fait il n’en doutait presque pas, sûr de lui mais surtout de plus en plus impatient. Le sang appelait le sang. Le Nyeusis appelait la mort. Le Nyeusis était la Mort.

L’Ombre se ferait une joie de noyer la Lumière dans un bain de sang. Il n’attendait que ça, la queue fouettant l’air activement, les muscles tendus, il commença à faire un pas, puis deux, contournant la lionne un peu plus à chaque fois.

« Disons seulement que je n’en attendais pas tant. Me servir sa propre mère sur un plateau, cela fait de Sadaka un parfait Nyeusis, tu ne crois pas ? »

Bien sûr tout ceci n’avait pour but que de blesser Kuzali. Quitte à passer par le mensonge, la ruse, la perfidie, tout était bon pour faire le Mal. Cependant, Mopango songeait au fait que Sadaka pourrait devenir le digne fils de son père, loin de la chiffe molle qu’en avait fait sa mère.

Mais voilà que le lion noir commençait à sérieusement s’impatienter et ne prenait plus goût à tous ces bavardages qu’avaient engendrés la question de la lionne. Il était temps que Kuzali paie le prix fort pour ce qu’elle avait fait. Il était temps que Prideland souffre à nouveau. Quelle erreur monumentale elle avait commis en venant ici seule et elle allait comprendre sa douleur. Dans un rugissement, montrant les crocs, le lion s’élança avec la force d’un buffle et percuta la reine de Prideland :

« Finis de jouer. »


Incarné par Ajjin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE - KUZALI


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 5023
En savoir +
MessageSujet: Re: SKYFALL   Mar 18 Juil - 18:19










« SKYFALL »




Son sourire hideux débordé de vices et de colère. Il n'avait du lion que l'apparence tandis que son âme avait été dévoré par la noirceur. Kuzali qui vénérait le respect, la patience et l'altruisme brûlait de haine face à démon noir. L'inclinaison des sourcils de la lionne dorée trahissait son dégoût.

« Il n'est pas ton neveu. Tu n'es pas sa famille. » lui crachait-elle au visage.

Plus qu'une lionne en proie aux souvenirs du passé, Kuzali était une mère et elle défendait hargneusement son petit. Elle restait impassible face au venin du démon, n'y accordant que peu d'importance. Elle se fichait bien de ce qu'il pensait et de ce qu'il clamait être vérité. Nul ne connaissait mieux Sadaka que sa mère. Elle avait peut-être ignoré un chemin obscur qu'il lui avait caché mais son cœur, elle le connaissait. Sadaka n'était pas un Nyeusis comme ses oncle. Il était d'un autre genre, celui de la paix et la tolérance. Son pelage ébène était d'eux mais son cœur était celui d'un digne Lion du Soleil, c'était ainsi que Kuzali l'avait élevé et ni la colère ni la rancœur de Mopango ne saurait détourner son fils du bon chemin.

Rôdant autours de la lionne, le Démon entamait sa danse macabre. Kuzali le toisait du regard, grondant à ses insultes.

« Reste éloigner de mon fils. »

Kuzali n'abdiquait pas, sa menace était réelle. Elle était vieille mais n'était pas sotte, l'issue de cette rencontre lui était déjà connue mais jamais la lionne ne partirai dans la peur. Depuis la naissance de Sadaka, sa vie n'avait tourné qu'autours de sa personne, il était son précieux joyau et le Roi de son cœur. Elle se battrai pour son enfant jusqu'à son dernier souffle.

S'annonçant par un rugissement, le Démon s'élança vers la lionne. Percutant Kuzali de plein fouet, il la projeta au sol par une violence sans pareille. Elle n'avait jamais oublié la rudesse des coups des Nyeusis mais cette douleur là était vive, réelle et non souvenir. Le choc fut tel que la lionne en eut le souffle coupé. Son corps vint rebondir contre la terre avant de s'écraser lourdement. Elle toussa péniblement. Dressant son regard vers la Bête noir, Kuzali grondait. Elle savait ce pourquoi il était là mais elle ne lui ferait pas le plaisir de lui offrir sa tête sans montrer les crocs. Soulevant le poids de ces années, la fille du Soleil se redressa et fit face au Démon.

Crachant un filet de sang, elle lui confia d'une voix atrocement calme :

« Même si tu me tuais aujourd'hui, demain ne sonnera pas ta victoire. Tu tombera, comme tous ceux qui t'ont précédé. »

La Lumière finissait toujours par éclaircir l'Ombre et la chasser. Ancrant ses pattes au sol, la lionne empli d'air sa poitrine et rugit avec férocité. La bravoure ne pouvait sauver les plus fous de la mort mais elle leur donner le courage suffisant pour se battre. Kuzali allait probablement mourir face à son vieil ennemi mais sa chute ne serait pas sans conséquences. Mopango finirait tôt ou tard par payer de ses crimes. Rassemblant son poids sur ses pattes arrières, la lionne bondit en direction du lion, les crocs déployés en direction de sa gorge.




_________________


Kuzali rayonne en #FFD999


Image © Vulture
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t132-kuzali-__-daugther-of-the-
avatar
Meneur de Jeu


À mon sujet

Age : 96 Masculin
Nb de Messages : 219
En savoir +
MessageSujet: Re: SKYFALL   Mer 26 Juil - 15:06


Act. III ~ Skyfall

“A coat of gold, a coat of red, a lion still has claws
And mine are long and sharp, my Lord, as long and sharp as yours”


♫ Davy Jones Theme ♪


Mopango était plus que satisfait de pouvoir enfin se déchaîner tel un diable. Le démon noir souriait même aux paroles de la lionne soleil. Pour lui elle n’en était que plus pathétique – croire à ces histoires absolument pitoyables de lumière qui triomphe sur l’ombre. Elle n’avait qu’à se regarder pour comprendre qu’elle ne faisait que se voiler la face.

Lorsque la lionne se releva enfin et l’attaque, le lion noir ne s’attendait pas à ce qu’elle réussisse sa prise. Pas assez bien pour l’empêcher de contre-attaquer cependant. Il laisse sa patte lacérer sa chaire sur son flanc droit et vint ensuite s’abattre sur elle de tout son poids. La dominer, voilà ce qu’il voulait – lui rappeler qu’il était tout et qu’elle ne valait rien. Il la ferait souffrir. Pour les Nyeusis. Pour son frère.

Il ne sut pas si au moins un os avait craqué sous son poids mais il fut plus que satisfait d’infliger peine et douleur à la reine de Prideland qui ne serait bientôt plus qu’un cadavre gisant au sol.

« Tu es pathétique Kuzali. Toi et tout tes espoirs. »

La bête ne s’arrêta pas là. Aveuglé par la haine et la rancœur il s’appuya lourdement sur la lionne pour se relever, insistant surtout sur ses pattes avant pour lui comprimer les côtes et faire de sa mort la chose la plus lente et douloureuse au monde. Pour elle. Pour lui ce n’était que délice et il en redemandait à chaque fois un peu plus – comme une drogue dont on ne saurait se passer. Une mine de dégoût déforma son visage quand il posa ses yeux fous sur la femelle :

« Relève toi ! »

Et comme pour la forcer à se tenir debout le lion noir s’approcha de son visage et la saisit par la nuque, ne manquant pas d’enfoncer ses crocs dans la chaire sans le moindre ménagement. Elle ne le méritait pas.

« Tu vas mourir Kuzali. Dans la souffrance et la peur de ce que j’infligerai bientôt à toute ta misérable famille. Ils mourront tous ! »


Incarné par Ajjin

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE - KUZALI


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 5023
En savoir +
MessageSujet: Re: SKYFALL   Mar 15 Aoû - 17:20










« SKYFALL »




Contre toute attente, Kuzali parvint à atteindre le démon noir mais cette faible victoire fut immédiatement réduite à néant lorsque les griffes du Nyeusis pénétrèrent sa chair et lui lacérèrent tout le flanc droit. La douleur fut telle que la lionne lâcha sa prise et rugit d’agonie. Sans laisser un seul instant de répit à sa victime, Mopango s’abattit furieusement son poids sur la lionne dorée et l’écrasa au sol, lui cassant alors quelques côtes. La douleur s’accumulait d’un degré à un autre toujours plus élevé et bientôt Kuzali se sentait peu à peu détachée de ce corps qui tombait en ruine mais qu’elle poussait toujours plus loin. Jusqu’où tiendrait-elle ?

Le choc causé la rendit momentanément sourde si bien qu’elle visualisait les babines ensanglantées du démon s’agiter mais aucun son ne lui parvenait, seulement un bourdonnement infiniment loin mais qu’elle savait provenir de son corps comme s’il s’agissait là du fracas de ses os. Le poids du démon s’accentua et usant de ses pattes meurtrières, il lui comprima la cage thoracique. L’effet fut direct. Kuzali était vieille et usée et ses efforts lui demandaient beaucoup de souffle, chose dont Mopango la privé actuellement et cela se fit vite sentir. La lionne déglutit et manqua de s’étouffer. Après avoir vu un aïeul s’étouffer alors qu’il était opprimé sous un éboulement de roche, Kuzali avait la phobie de l’asphyxie et voilà qu’elle était confronté à sa plus grande peur. Apeurée, la lionne se débattait avec hargne et s’agitait férocement, roulant sur sa colonne vertébrale pour déstabiliser le poids du Nyeusis mais c’était peine perdu et ses efforts ne lui avaient fallu que d’abîmer encore plus ses côtes fragilisés. Une autre menaçait de se briser. Kuzali souffrait le martyr mais refusait d’offrir un visage meurtri par la douleur à son assaillant. Elle ne lui ferait pas ce plaisir.

Alors qu’elle s’essayait à une nouvelle tentative de dégagement, Mopango vint la saisir par la nuque, plantant ses crocs ensanglantés dans sa chair pour maintenait la lionne et la forcer à se lever. Sa poitrine libérée, Kuzali parvenait plus ou moins à respirer mais les crocs du démon bouchaient ses artères. Haletante, la lionne tenta de se dresser sur ses quatre pattes mais en fut incapable. L’une de ses pattes devait être brisée et son corps se déroba sous son poids. Sa chute ne fut stoppée que par la poigne que Mopango exerçait sur sa gorge. Le sang coulait tel une rivière pourpre et ne semblait jamais s’appauvrir de la source. Kuzali se vidait de son sang et pourtant, son éclat lui ne semblait en pâlir. Luttant contre l’évanouissement, la fille du Soleil guida son regard auprès de son Père qui assistait impuissant à la chute de son enfant. Elle priait silencieusement, lui demandant de ne jamais priver Sadaka de Sa lumière et de continuer à le guider. Même aux portes de la mort, Kuzali ne songeait qu’à son précieux enfant.

Le rugissement de rage du Nyeusis crachant ses mots la fit quitter de sa torpeur. Autant qu’il crachait sa salive au visage, Kuzali lui cracha un filet de sang qui tomba dans son œil. Son iris ne semblait même pas entacher, preuve que le démon était animé par la mort. Alors, étonnamment, la lionne rit. Sans doute était-ce en raison du manque d’oxygène. Elle planta son regard doré dans celui du lion et, malgré son agonie, lui souffla avec véhémence :

« Tu es seul, rongé par l’amertume et la haine car tu as oublié qui tu étais. Mopanga le savait lui, il se souvenait peu à peu de votre enfance, celle avant que Gara ne vous trouve. Il avait compris quel genre de monstres étaient les Nyeusis. Hais-moi, déteste-moi, méprises-moi mais avant de me tuer laisse-moi te dire une chose : Mopanga m’aimait car j’étais tout le contraire de vous autres, vous qui n’étiez qu’ombre et malheur. »

Cette longue tirade fut achevée dans un flot de sang s’écoulant lentement de ses babines. Les gouttes, une à une, s’écrasèrent contre l’herbe dorée devenue rougeoyante. Quelle belle couleur, se disait la lionne… Elle n’était pas triste de mourir, elle savait son heure venue. Elle faisait confiance à Mopango pour ce qui était du fléau qu’il souhaitait abattre sur sa famille mais plus encore, Kuzali avait foi en ses proches. La victoire n’était pas écrite, ils devraient se battre mais elle les savait capable. Elle n’avait pas évoqué son défunt amant pour provoquer la rage du démon – bien que ce serait le cas – mais elle voulait qu’il sache cette facette du lion qu’il n’avait pas connu. Kuzali avait condamné Mopanga de par sa trahison qui alors lui fait perdre tout espoir mais Mopango était aussi responsable qu’elle de la mort du seul qu’il avait pu aimer mais dont il n’avait su voir la souffrance. Vice ou clémence, allez savoir … Mopango était tant aveuglé par sa haine qu’il n’avait sans doute jamais songé à son origine.

Le poids de son corps lui était atrocement lourd et sans la poigne de Mopango, la lionne serait probablement incapable de se maintenir. Elle n'avait plus la force de se battre, son corps était brisé et sa respiration haletante, ne tenant qu'à un fil. Elle était à sa totale merci. Résignée, elle lui souffla d’un air presque paisible car fière d'avoir combattu au possible :

« Tue-moi, finissons-en. Je sais que ton heure viendra. »




_________________


Kuzali rayonne en #FFD999


Image © Vulture
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t132-kuzali-__-daugther-of-the-
avatar
Meneur de Jeu


À mon sujet

Age : 96 Masculin
Nb de Messages : 219
En savoir +
MessageSujet: Re: SKYFALL   Mer 16 Aoû - 13:48


Act. III ~ Skyfall

“A coat of gold, a coat of red, a lion still has claws
And mine are long and sharp, my Lord, as long and sharp as yours”


♫ Davy Jones Theme ♪


Le contentement du démon lorsque le bruit sourd des os qui craquaient se fit entendre se voyait sur son visage, lui arrachant un sourire qui déformait son expression. Kuzali n’était rien de plus qu’un pantin désarticulé qui ne tenait plus debout. Le seul inconvénient qu’il restait c’était cette langue bien pendue qu’elle persistait à utiliser. La voix de la lionne était devenue insupportable mais davantage encore quand celle-ci se mit à parler de son défunt jumeau.

Le nom même de « Mopanga » le fit réagir et il accentua sa pression sur le cou de la lionne, planta ses crocs en plus profondément dans la chaire et laissant couler le sang autant dans sa gorge que sur le sol. Elle n’avait pas le droit de parler de son frère, elle était responsable de la mort de ce dernier et elle le paierait de sa propre vie. Pas seulement elle mais tous les siens également.

« Tue-moi, finissons-en. Je sais que ton heure viendra. »

Le démon noir lâcha ce qui n’était maintenant plus qu’une loque, elle s’écrasa sur le sol, bien incapable de tenir debout. Elle pourrait peut-être se relever mais il ne lui en laisserait pas le temps. Sa place était encore plus bas que terre. Il resta quelques minutes à regarder la lionne du soleil éteindre sa lumière à chaque filet de sang qu’elle crachait. Il ne s’était même pas offusqué de ce qu’elle lui avait jeté à l’œil. Il n’avait cillé et ne le ferait jamais. Impassible il s’avança un peu plus, baissant sa tête vers celle de Kuzali, lui murmurant sa dernière phrase :

 « Viendra celle de tous les tiens avant la mienne. Je t’en donne ma parole. Ils souffriront tous au moins autant que toi. »

Le démon noir ne reviendrait pas sur son passé, il était un Nyeusis et nourrissait sa haine envers cette femelle dorée depuis la début. Elle lui avait tant pris et l’avait mené à sa perte. Un rire le secoua cependant en voyant à quel point la retournement de situation était délicieux. Il se redressa, affichant un dernier regard haineux et dédaigneux avant de poser sa patte sur le flan déjà bien abîmé de la lionne.

Il n’allait pas la tuer tout de suite dans la mesure où il voulait qu’elle souffre encore un peu. Se voir mourir à petit feu sans avoir ne serait-ce que la force de bouger. La pression qu’il exerça n’était pas aussi forte que la première mais il laissa ses griffes rentrer profondément dans la chaire pour atteindre des organes vitaux. Il sentit le craquement de la peau sous sa patte et il réussit même à en percevoir le son.

Cependant, voir le sang s’écouler encore et tâcher ses griffes n’était pas encore suffisant. Il voulait un dernier coup et il exauça son souhait. D’un revers de la patte il frappa le visage de Kuzali ne manquant pas de tâcher un peu plus son pelage doré d’un rouge vif. Satisfait il la laissa là, sachant pertinemment qu’elle rendrait son dernier soupir dans les secondes à venir. Il cracha une dernière fois avant de tourner les talons :

 « Pathétique jusqu’au bout. »



Incarné par Ajjin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 23 Féminin
Nb de Messages : 626
En savoir +
MessageSujet: Re: SKYFALL   Mar 5 Sep - 14:18

    Il n’aurait su expliquer pourquoi mais il avait senti le danger. Il était vrai que le mâle de suie prenait ses gardes depuis qu’il était père et la moindre rumeur tournait à l’angoisse. Mais là, c’était différent. Ni murmures, ni on dit, juste un appel du cœur. Un terrible appel. Le lien qui unissait Sadaka et Kuzali n’était semblable à nul autre mais ce lien, ce même lien, lui criait aujourd’hui qu’il se passait quelque chose et il était loin d’imaginer à quel point il avait raison. Il avait fait par de ses doutes à sa compagne et avait, comme à son habitude, tut la vérité à ses enfants. Il était parti d’un pas non tranquille et voilà qu’il courait déjà dans la savane qu’il sentait son pouls s’accélérer. Depuis plusieurs mois il cachait la vérité à sa mère et voilà qu’aujourd’hui, il se rendait compte de son erreur. Lui taire sa rencontre avec Mopango était une chose mais lui voiler l’existence de ses petits enfants était cruel, et il le savait pertinemment. Néanmoins, l’un n’allait pas sans l’autre.

    Il courait tel un aimant vers son but, aveugle au paysage, aux arbres, aux lions qui l’entouraient. Ses pas le guidèrent naturellement vers la colline du Peponi. Quoi de plus symbolique. Quoi de plus évident. Il ne vit rien en arrivant. Pourtant, il savait qu’il avait raison. Il savait que le hasard n’avait pas sa place et que son cœur était seul détenteur de vérité. Il se mit à scruter les environs et c’est enfin qu’il la découvrit.

    Son corps gisait, souillant le sol couleur soleil d’un sang rouge vif.

    Eprit de panique, il s’approcha plus près. Sa mère mourante, criblée de plaies neuves. Il ne put empêcher ses larmes quand il s’avachi à ses côtés. Implorant.

    « Qu’as-tu, que s’est-il passé ?! Dis moi ! » Il respirait fort et s’étouffait presque dans ses sanglots. Essayant, tel un enfant qui ne veut pas voir l’évidence, de calmer l’hémorragie, alors qu’il savait qu’il était trop tard et qu’il ne pouvait rien faire. Il se revoyait petit, faible et impuissant face à une mort trop souvent redoutée : celle de Kuzali. Lui qui avait espéré pouvoir sauvé les êtres chers de ce funeste et fatale dessein se voyait plus démuni que jamais. Elle ne pouvait pas partir, pas ainsi et pas maintenant. Il avait tant à lui dire...


_________________
________________________________________________________
signature(c)Heshima__avatar(c)Sayed// Sadaka parle en : #271e18

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t1824-sadaka
avatar
MEMBRE - KUZALI


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 5023
En savoir +
MessageSujet: Re: SKYFALL   Ven 8 Sep - 17:03










« SKYFALL »




☼ Bénis par le Soleil, ses enfants ne tombent jamais dans la noirceur. Ils s’élèvent jusqu’à rejoindre leur Père et propagent sa bonté au-delà des frontières. ☼


Les pas du lion s’éloignaient progressivement. D’abord lui parvenait le frottement de ses griffes contre la terre. C’était un frottement acre et désagréable, comme si la terre elle-même rejetait ce démon qui sous son passage avait semé l’horreur. Elle tentait d’apercevoir sa silhouette mais son regard ne lui offrait que la vision d’un monde flou où la couleur semblait être un lointain souvenir. Bientôt ces bruits de pas devinrent des échos. Incapable d’esquisser le moindre mouvement, la lionne était prisonnière de sa brume, ses sens s’affaissant et la laissant seule avec les battements de son cœur. Son souffle résonnait dans sa tête comme le seul bruit extérieur qu’elle pouvait capter. Si l’idée de périr sous les crocs de son plus vieil ennemi ne l’avait pas effrayé, savoir qu’elle allait quitter ce monde empli d’être aimé sans voir un dernier visage chéri l’apeurait. La douleur semblait étrangère ou peut-être avait-elle simplement perdu la notion du réel. Son corps ne lui répondait plus. Seul son regard se mouvait au gré de sa vision restreinte mais là encore, il n’y avait rien à voir.

Sa chaleur éternelle peu à peu la quittait. Son corps infirme ne l’en faisait souffrir mais la lionne ne résista pas à un léger frisson. La mort était glaciale. Seule, perdue et oubliée, la vieille lionne se laissa aller contre terre, ses paupières oubliant la lumière du jour pour se fermer dans un voile sans fin. Toute sa vie, Kuzali avait connu diverses conditions et avait côtoyé des lions plus différents les uns que les autres. De princesse du Soleil, elle était devenue une exilée, une paria… Son salut avait été retrouvé aux côtés de Samekh puis accompli lorsqu’aux côtés de Kumpa ils avaient chassé les ténèbres pour se relever en tant que roi et reine de Prideland. Jamais l’on avait vu pareil destin. Jamais elle n’avait espéré vivre pareille vie. Elle ne regrettait rien, rien du tout si ce n’était avoir revu sa famille une dernière fois. Une vie peuplée d’individus pour finalement partir seule… Souvent elle avait entendu parler de la mort mais jamais encore elle n’y avait été confrontée. C’était effrayant.

☼ Un rayon de soleil pour une once d’amour. Un éclat du jour pour une promesse de lendemain. Un Soleil pour les guider et les protéger. Il ne peut être touché mais leur Père veille sur eux, inébranlable face au temps. ☼


Sa dernière flamme était fragile, instable et sensible au moindre souffle de la brise. Elle s’éteignait peu à peu mais une dernière chose semblait entretenir son brasier, une chose qu’elle ne pouvait voir ni entendre mais qu’elle sentait. Un lien indestructible avait longtemps jailli et, toujours, avait guidé ses choix et ses actions. Sadaka, son fils et il était là. Auprès d’elle. La lionne pu enfin pousser un soupir d’aise. Était-ce un mirage, une illusion cruelle que son cerveau avait créé pour lui permettre de partir en paix ? Elle ne savait que trop en penser mais bientôt le déluge de larme qui humidifiait son pelage doré la poussait à croire que tout ceci était bien réel. Le jeune lion était paniqué, implorant et croulant sous les larmes tandis que sa mère souriait d’un air tranquille, déjà si proche de la fin du voyage.

« Sadaka … » l’appelait-elle sans le voir.

Son monde sans couleur semblait enfin avoir trouvé un point auquel se raccrocher : deux iris dorées, lumineuses et flamboyantes de force. Ce regard, seul héritage qu’elle avait su imposé au sang noir… elle en était si fière. Aucun n’avait jamais su imiter la force de regard d’un lion du Soleil. Sourire aux babines, la lionne frotta tendrement sa joue contre celle de son fils. Qu’il était chaud.

« Ne sois pas triste … Nous savions que ce jour finirait par arriver. »

Une larme coulait le long de sa joue tâchée de sang mais Kuzali ne pleurait pas de peine ou de douleur. Elle était heureuse que ce soit lui qui l’accompagne. Autant qu’il était l’être qu’elle avait le plus chéri, Sadaka était également le vestige d’un temps passé mais jamais oublié, cette belle époque où Samekh régnait à ses côtés, où Rono parcourait monts et merveilles avec elle… Kuzali avait essayé de vivre sans eux mais elle n’avait jamais retrouvé le même goût de la vie. Elle cracha du sang. Devait-elle lui dire ? Devait-elle ranimer cette colère qu’il avait connu pour la diriger vers un ennemi redoutable ? Elle ne voulait pas de ça, elle ne voulait pas que sa mort engendre celle de ses enfants mais mentir ne servait plus à rien. S’oubliant pour se concentrer sur ses souvenirs, Kuzali résolu enfin ce puzzle qui l’avait tant hanté. Le long voyage de son fils avait dû lui permettre de renouer avec ses origines paternelles et fort de ses mots et de sa sournoiserie, Mopango avait dû planter quelques graines dans son esprit encore jeune et déraisonné pour finalement poussé le jeune lion à mentir à sa propre mère. Elle lui en avait voulu, terriblement même mais maintenant qu’ils étaient enfin réunis, cela n’avait plus d’importance. Devinant sa posture au gré de ses deux iris miroitantes qui la guidaient dans sa pénombre, Kuzali lui confia :

« Mopango a fini par me trouver. Il ne m’a jamais pardonné la mort de ton père et a probablement souhaité t’utiliser pour nous nuire mais je suis fière de te savoir du bon côté. Ne cède jamais à tes démons Sadaka, tu es plus fort qu’eux… »

Il était la preuve vivante que le mal pouvait être combattu, il portait ses couleurs mais était d’un tout autre genre, un genre nouveau. Y avait-il plus bel éclat que l’or dans la nuit ?

« Bats-toi, ne laisse jamais un autre te dicter ta nature car moi je la connais. Tu es bon et tu feras les bons choix. »

Elle ignorait où elle avait pu trouver la force de lui donner ces dernières paroles car bientôt la réalité de sa condition la rattrapa et la lionne gémit tandis qu’un flot de sang coulait d’entre ses crocs. Si froid. Cela lui rappelait la morsure glaciale de la neige du Nord. C’était douloureux au premier abord mais à s’y faire, elle en devenait paisible. Dans le froid, Rono était avec elle. Parmi les flammes, Samekh veillait. Ils étaient toujours auprès d’elle, prêts à lui tendre la patte quand elle serait prête et le moment était venu.

☼ Le Soleil jamais ne s’essouffle avec le temps. Quand leur lumière quitte la terre, ses enfants s’éveillent à Ses côtés, fiers et plus vivants que jamais. Ensemble, ils veillent sur leurs frères et sœurs, époux et enfants. D’aucun n’est jamais oublié. ☼


Le sang glissait le long de son pelage. Kuzali songeait à ses souvenirs d’enfant, du temps où elle se baignait dans la source de la cascade. L’eau ruisselle contre son pelage et provoque éclats de rire tandis que les deux lionceaux s’éclaboussent. Hasire est présent, la couvrant d’un regard de mille adorations et lui jure que rien ne les séparera jamais. Il n’aura su tenir cette promesse de son vivant mais peut-être qu’aux côtés de leur Père, frère et sœur se retrouveront. Kuzali sourit d’un air paisible. Le fracas lointain de la cascade demeure familier dans sa mémoire et elle se sent en sécurité. Il est temps de faire le grand plongeon, de se laisser engloutir sous la surface et de disparaître.

Avant de s’approcher du bord, Kuzali regarde derrière elle. Kumpa la guette d’un regard inquiet mais ô combien doux et protecteur. Awena, Azaan et Ahva sont aux côtés de leur père, se chamaillant comme toujours. Cela la fait rire. Plus prêt encore, Sadaka est présent et plus beau que jamais. Il semble vouloir la retenir mais rien n’y peut. Des silhouettes s’animent derrière lui. Taali rayonne d’une joie qu’elle connaît bien : le bonheur d’être mère. Leur quatre enfants courent et rient aux éclats. Elle est heureuse de les voir une dernière fois. Son souhait d’être grand-mère est réalisé. Elle leur sourit à tous, douce et maternelle. Plus bas, près de la chute d’eau, Samekh est en première position, prêt à accueillir son Soleil. Rono n’est guère loin et semble impatient. Contrastant avec le décor lumineux, l’ombre de Mopanga est elle aussi présente. Cela surprend la lionne mais elle lui rend son sourire, heureuse d’avoir son pardon. Son regard glisse alors vers la surface de l’eau et découvre le corps immergé de Sheru. Il l’attendait depuis toujours. C’en est trop, Kuzali veut les rejoindre mais lui reste un dernier vœu à formuler. Sa voix traverse la démence de la mort imminente, traverse le temps et les souvenirs pour finalement s’élever dans un murmure à peine audible :

« Famille, devoir, honneur. Toujours dans ce sens et jamais dans un autre … » sa voix se brise tandis qu’elle répète les mots de son mentor, interrompu par un spasme douloureux. Sa respiration est lourde et saccadée mais Kuzali parvient à prononcer ces quelques mots : « Tes enfants … je les ai vu … ils sont magnifiques. »

Elle sourit une dernière fois, l’air plus paisible que jamais d’avoir délivré sa bénédiction mais surtout d’être parvenu au bout de son voyage. Son poitrail se gonfle une dernière fois et la lionne rend son dernier soupir avant de plonger.

Une lumière éclatante la happe et tout n’est plus que chaleur et réconfort. Les légendes ne mentaient pas, la fille du Soleil a fini par retrouver son Père.

☼☼☼

Et si un jour la lumière te manque, n’oublie pas de lever ton regard. Tu seras ébloui mais pas aveugle. Vois comme mon amour pour toi brille. Je serai toujours là, Roi de mon cœur.





HORS RP:
 

_________________


Kuzali rayonne en #FFD999


Image © Vulture
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t132-kuzali-__-daugther-of-the-

Contenu sponsorisé


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: SKYFALL   

Revenir en haut Aller en bas
 
SKYFALL
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Let the Sky fall on you • Heaven Angel [VALIDE]
» + un jour, l'oiseau en cage rêvera des nuages (a. skywalker)
» Natasha ♚ Let the skyfall when it's crumbles. We will stand tall, face it all together.
» [Skyfall] Le jugement dernier!
» [Skyfall] Jeckles Rise Against Maddox.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
La Terre des Lions
 :: 
Le Glorieux Royaume — Prideland
 :: La Colline du Peponi
-