AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !

Partagez | 
 

 Une nouvelle ère [EVENT MOSITUS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Meneur de Jeu


À mon sujet

Age : 96 Masculin
Nb de Messages : 229
En savoir +
MessageSujet: Une nouvelle ère [EVENT MOSITUS]   Ven 28 Avr - 23:34



Une nouvelle ère



Siri attendait les siens au pied de l’un des plus gros arbres de la Jungle des Sages. Il savait que ce jour viendrait bien vite, depuis qu'il avait pris la tête du clan. Mais il fallait s'y faire, rien n'est éternel et le lion brun avait fini par l'accepter en planifiant le jour de l'election sur le calendrier Mositus, il y a peu de temps.

Les membres arrivèrent par petits groupes, souvent en famille. Le soleil venait de se lever, la plupart se levaient à peine, sortant de leur lit douillet de la Clairière. Assis sur une grande racine, Siri salua les arrivants et attendit que les rangs soient suffisament remplis pour être considérés comme complet à vue d'oeil.

Il prit alors enfin la parole.

-Bonjour à tous. Comme vous le savez, aujourd'hui, vous allez choisir celui ou celle qui prendra ma place et ainsi le clan en patte dans les jours à venir. Qui que vous choisirez, je me chargerais de le guider dans les premiers jours s'il en ressent le besoin, il ne sera pas seul à ses début. Ainsi, ne craignez-pas ce poste si vous estimez que vos idéaux pour le clan sont les bons.

Il tourna ensuite la tête pour désigner l'arbre dans son dos.

-Derrière moi se tient l’arbre qui cache plusieurs carapaces, celles qui contiendront bientôt votre pierre à chacun. Le système sera similaire à celui exercé auparavant sur la Land des Sans-Terre, ainsi chaque candidat possédera sa propre carapace, gravée de son nom. Vous irez déposer, chacun votre tour, votre pierre dans la carapace de votre candidat. Pour un arbitrage neutre, des singes de confiance ont été désignés pour surveiller le déroulement des votes. Ils vous attendent derrière.

Car Siri était loin d'avoir un avis neutre sur tous les Mositus, il était nécessaire d'avoir une intervention extérieure, comme ce fut le cas avec un Pridelander auparavant.

-Les candidats peuvent s’annoncer maintenant.

Et Kunga sortit alors en premier des rangs.

-...Moi, je suis candidat.

Siri haussa les sourcils. Ce jeunôt qui portait encore l’esprit d’un enfant ?

Oui. Car l’heure était venu pour Kunga de prendre sa revanche, et de montrer qu’il était largement à la hauteur de celui qui était son véritable père. Aucune situation n’était meilleure pour attirer son attention et l’attention du clan.

-Parce que je sais que je suis capable de marcher sur tes traces, contrairement à ce que tu sembles croire en m’ayant toujours renié. Et je vais te le prouver ! Tu ne pourras plus rien cacher, Papa.

Kunga avait alors mis volontairement le ton sur le dernier mot, avec un sourire mesquin, sachant qu'il plaçait parfaitement son père dans l'embarras.

Siri paraissait effectivement gêné et porta un regard difficile sur Uhta. Ne lui avait-il pas promis de se taire ? Et voilà que l'affaire sortait de terre dans l'un des plus mauvais moments.

-J'aime les Mositus et cette jungle en paix où j'ai grandi. Diriger ne me fait pas peur.

Car un menteur l'avait bien fait.

Pour dire, suite à la surprotection d'Uhta et Amka, il n'avait jamais été véritablement face aux dangers et donc à la peur. Rien ne lui avait jamais fait peur, son coeur était au fond sincère.

Siri ne disait rien, mais ne voulait pas que ces élections se transforment en règlement de compte familial. Peut-être aurait-il craquer en tête à tête, seul, mais devant tout le monde, là, maintenant, dans une telle situation ? Non.

Le bruit était présent dans les rangs, si certains prenaient les paroles de Kunga comme des bêtises pour perturber l'élection, d'autres avaient les yeux grands ouverts et restaient perplexe. La surprise touche bien évidemment Amka.

-Uhta...il plaisante encore, pas vrai ? Chuchota t-elle au lion rougeatre.

Siri ne voulait pas en entendre d'avantage maintenant, et tenta de poursuivre le cours de l'élection malgré le malaise apporté par Kunga.

-Que ce soit vrai ou non, Kunga, pense-tu sincèrement que de tels arguments sur le sang ont leur place dans une candidature d'élection ? Demanda t-il l'air de reproches. Si tu en restes là, alors, que le suivant s'approche.





Situation :

Tout le clan Mositus est réuni aujourd'hui, dans la jungle des sages, après avoir répondu à l'appel de Siri.
Siri rappelle les règles de l'election et demande aux candidats de s'annoncer.
Kunga sort des rangs le premier pour piéger celui qui l'avait, d'après lui, toujours renié. Il se présente pour prendre sa revanche et montrer qu'il est capable de se montrer à la hauteur de son géniteur.

Rappel des règles :

Le Grand Esprit joue Siri, Kunga et Amka. Vous n'avez pas le droit de les faire réagir dans vos posts.
Lorsque vient votre tour, vous avez 3 jours pour répondre au sujet. Passé ce délai, les autres joueurs sont libres de sauter votre tour.
Si vous avez des questions, n’hésitez pas à envoyer un MP à un membre du Staff.

Ce que vous devez faire :

Vous avez la possibilité de vous présenter ou bien de rester simple votant. Votre personnage pour se présenter doit cependant avoir au minimum 3 ans au 01/05, date chronologique de l'Event. Pour voter, il doit être adolescent au minimum, soit avoir 2 ans.


Attention : N'oubliez pas que le rôle de Chef est le plus important et qu'en postulant, vous vous engagez à l'activité régulière pour les personnages de votre clan et pour le scénario. En cas d'inactivité non prévenue et longue, le staff se réserve la possibilité de manipuler votre personnage comme un PO pour débloquer la situation Mositus si nécessaire.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE - WAJIBU


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 160
Localisation : Jungle du Zawadi

En savoir +
MessageSujet: Re: Une nouvelle ère [EVENT MOSITUS]   Sam 29 Avr - 0:47


Une nouvelle ère
Wajibu & membres du clan
Mositus


Wajibu se réveilla dans le coltar, il avait eu du mal à dormir la veille à cause d'un petit près de lui, qui parlait durant son sommeil.
Nuit horrible et pourtant grand jours! Wajibu avait complètement oublié qu'il y avait une élection du futur chef mositu par le chef ou plutôt le dieu vivant pour Wajibu; Siri en personne.
Quel honneur! et pourtant Wajibu partit en retard, tout le monde était déjà partit. Paniquer, le brun couru dans la jungle sans ménager le bruit qu'il faisait. Une nuée d'oiseaux coloré décollèrent, sous son passage fulgurant.
Il se précipita, tellement qu'il ne vit pas une grosse branche à hauteur de sa tete. Et PAF! Wajibu tomba en arrière.

Wajibu: AIE! PUT... de branche!

Il se releva vite malgré tout, et se dépêcha d'avancer. La jungle est grande et sa serait dommage pour lui qu'il loupe tout. Il arriva en trombe vers un endroit peu épais en végétation. On pouvait voir au loin la troupe de lion rassemblées, à l'occasion.
Il accéléra le pas toute fois, en tachant d'etre le moins bruyant possible. Un fois dans la clairière au milieu des siens, il vit un grand arbre gigantesque. Siri était justement là devant l'arbre, à coté de carapaces et d'un autre membre du clan. Il espérait n'avoir rien manquer... Il entendit quelques brouhahas qui disaient "Siri son père?", "pas croyable", "premier candidat". Wajibu s’arrêta net bouche bé, ce pourrait t'il que le premier candidat soit le fils de Siri? Le brun n'en crut pas ses oreilles, mais après tout ce jeune mositu lui ressemblait fort bien. Wajibu sentit soudainement, un toucher sur l'épaule et sursauta. Fixant la chose, qui avait osé le toucher. C'était la queue de sa mère, qui le regardait avec tendresse.

Atteya: Tu devrait essayer, mon fils tu à l'age et l’âme d'un bon guerrier. Et tu adore Siri, tu devrait peut etre en profité, pour tenté l'occasion. J'en serais fière.


Wajibu posa le museau sur celui de sa mère, elle était la seul à le faire changer d'avis au dernier moment. En effet, il avait pas l'intention de participer mais simplement de voter. C'était un role très important et d'une lourde responsabilité et Wajibu se sentait minable comparé à Siri. Alors prendre le role de chef lui semblait juste impossible, jusqu'à ce que le regard maternel de sa mère, ne lui fassent changer d'avis. Il fit une lèche à sa mère et un clin d'oeil charmeur. Il passa à travers la foule, levant fièrement la tete et posa son regard vers Siri.

Wajibu: Moi, je veut bien tenter cette place.

Il dégluttissa à la fin de sa phrase et s'inclina en guise de respect, devant Siri.
Avant de venir, se placer lentement mais surement au coté de son plus grand modèle.




HRP: Wajibu laisse les autres candidats arriver avant d'entamer son discours.

_________________

Music Mositu

Wajibu se vante en Olive


Dernière édition par Wajibu le Dim 30 Avr - 19:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4372-wajibu-le-mositu-libre#95
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 443
En savoir +
MessageSujet: Re: Une nouvelle ère [EVENT MOSITUS]   Sam 29 Avr - 8:06





Ajjin n’était pas vraiment impatient de cette élection, pourtant il était venu, accompagné de ses parents, de son frère qui devait se trouver perdu quelque part dans la petite foule qui s’était assemblée ou percher dans les arbres comme à son habitude. Sa sœur était là aussi, toujours aussi droite. Le lion, car oui, maintenant adulte, Ajjin arborait une splendide crinière dont il n’était pas peu fière puisqu’elle tenait beaucoup de celle de son père, il déglutissait franchement. Tout ce rassemblement pour que Monsieur Siri s’en aille, ça lui mettait la boule à l’estomac.

Bien Siri expliqua comment l’élection se déroulait, il avait entendu les plus âgés en parler – ceux qui avaient vécu l’ascension de Siri lors des premiers votes, alors il connaissait un peu le principe mais hocha la tête de manière entendue.

« Les candidats peuvent s’annoncer maintenant. »

La curiosité s’empara du lion brun qui s’était tranquillement assis et dont la queue balayait le sol à plusieurs reprise, trahissant une sorte d’excitation.

« ...Moi, je suis candidat. »

Kunga ? Un peu perplexe, Ajjin n’émit pas d’objections premièrement, attendant de voir si le dit candidat aurait des arguments valables pour se permettre de remplacer la grande figure qu’était Monsieur Siri.

« Parce que je sais que je suis capable de marcher sur tes traces, contrairement à ce que tu sembles croire en m’ayant toujours renié. Et je vais te le prouver ! Tu ne pourras plus rien cacher, Papa. »

Hein ? Ajjin jeta un coup d’oeil bien surpris à Siri et reporta ensuite son attention sur ce qui semblait alors être son fils. Pourquoi est-ce que cela éclatait maintenant ? Ce n’était ni l’endroit ni le moment pour faire ce genre de révélation scabreuse et de toute façon qu’est ce qu’on s’en fichait ? Oh ! Non. Pas possible – Ajjin ne cautionnerait pas une telle prise de pouvoir, l’accès au rang de chef ne devait pas se faire par le sang, c’était inconcevable, les Mositus valaient mieux que ça ! Fronçant les sourcils, le jeune adulte s’apprêta à s’avancer mais se ravisa ensuite :

« Moi, je veux bien tenter cette place. »

Tenter ? Non. On ne tente pas cette place, on fait tout pour prouver qu’on la mérite. Ajjin attendit les arguments de Wajibu mais rien d’autre ne sorti de sa bouche. Siri avait raison, les liens de sang ne justifiait pas que Kunga se présente. Alors Ajjin fit le premier pas, puis un autre, jusqu’à arriver au niveau des autres :

« Dans ce cas je me présente aussi. »

Il était absolument terrorisé et sentit des regards couler dans sa direction – mais qu’est ce qu’il avait fait ? Il chercha avec espoir le regard de sa famille, un peu de réconfort, de soutient, d’encouragement. Il espérait de tout coeur qu’on ne le méprise pas pour ce qu’il allait faire :

« Il n’y a pas plus noble que le système Mositu. C’est nous ! Nous les membres de ce clan qui choisissons celui qui succédera à notre chef. Les liens du sang n’ont rien à voir avec ça ! Nous ne sommes pas comme les autres clans qui se déchirent à cause de ce pouvoir héréditaire. Nous ne sommes pas ces lions qui se battent pour une couronne par le simple prétexte que nous y avons le droit parce que notre sang est dit « royal ». »

Ajjin sentait que ses pattes tremblaient légèrement mais sa voix… Sa voix résonnait parfaitement. Il en était même terriblement surpris mais il continua :

« J’en ai entendu assez venant des autres royaumes pour dire que nous pouvons être fiers de ce que nous avons, de comment nous fonctionnons. Alors quoi ? Kunga peut devenir chef sous simple prétexte qu’il est le fils de Siri ? Juste par ce simple argument, ça prouve mille et une fois qu’il est loin d’être comme lui. Et on sait tous que Siri est un très bon chef. C’est grâce à lui qu’on à tout ça. »

Ajjin coula un regard vers Siri et lui adressa un sourire. Cette petite mascarade de Kunga n’avait pas du tout entaché l’image que le jeune Mositu avait de lui. Au contraire, il resterait à jamais un chef, un mentor, un protecteur.

« Les liens du sang n’ont pas leur place chez nous. Notre histoire nous a assez appris pour que nous ne refassions pas les mêmes erreurs. »

Ajjin avait beau être jeune, très jeune et absolument terrorisé, il croyait dur comme fer en ce qu’il disait et espérait toucher le coeur des autres membres du clan.

« J’aime les Mositus. Je les aime assez pour savoir qu’ils méritent mieux qu’une simple histoire d’hérédité. »


_________________

©️LOTHEGAN & RINKISHA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3152-ajjin-trouillard-hyperact
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 21 Masculin
Nb de Messages : 164
En savoir +
MessageSujet: Re: Une nouvelle ère [EVENT MOSITUS]   Sam 29 Avr - 9:29


 

 
L'heure était enfin arrivée. Amka, Kunga et moi nous étions tous les trois levés tôt dans la matinée afin de pouvoir rejoindre notre clan dans un but solennel, choisir et élire un nouveau chef pour le clan des Mositus. Depuis ma naissance, ce fut la seconde élection à laquelle j'allais assister. La première se déroula sur les Landes des sans terres, entre Siri et Kwadja. Cet évènement me rappelait de mauvais souvenirs, datant des temps passés et de l'époque où nous n'avions plus de lieu où vivre. Désormais, cette élection allait se dérouler différemment, sans craindre de devoir choisir un chef par dépit, par peur des choix futurs. Désormais, nous étions tous trois en marche en direction du lieu de rendez-vous.

Chaque lion se rassemblait petit à petit, ayant des mines plus ou moins endormies. L'invité principal, Siri, attendait chacun d'entre-nous avant de pouvoir entamer les explications de l'élection. L'atmosphère semblait bonne et le vieux lion paraissait confiant et serein. Une bonne chose quant au futur déroulement de cet évènement majeur pour notre clan. Mon regard se porta attentivement sur chacun des lions, vérifiant presque s'ils étaient bien tous présents. A peine l'explication de Siri terminée que Kunga se mit en avant, sortant de la troupe et commença à vouloir devenir le chef du clan, mettant en même en avant son statut d'héritier de sang. Mon visage se décomposa instantanément et mes yeux se tournèrent en direction de Siri qui fit de même.

Au même instant, lorsque j'affichais une mine affligeais, ma soeur se tourna vers moi et me demanda si ce que le jeune lion avançait était vrai. Hésitant un instant, je souhaitais qu'infirmer les paroles de notre cousin, mais je ne pouvais me résoudre à mentir à la jeune lionne. D'une voix calme et basse, je lui répondais que c'était la vérité.

-En-effet, Kunga est bien son fils. Tu en sauras plus plus-tard.

Je ne souhaitais donner d'autres informations actuellement, car ce n'était ni le lieu ni l'heure pour ce genre de choses. Attendant quelques instants, je pus voir deux autres lions se présenter juste après Kunga. Wajibu, ne donnant aucune explication supplémentaire, mais marqua son respect envers notre ainé en s'inclinant. Et Ajjin qui donna plus d'explications et refusa qu'une quelconque monarchie soit instaurée. En-effet, les Mositus n'avaient jamais régné sous cette forme de régime, la démocratie et le vote avait toujours été notre principal caractéristique, en-dehors de notre pelage sombre.

Je réfléchissais à un moyen de pouvoir convaincre Kunga de se raviser, mais si je me manifestais contre son gré, il était certain que le jeune lion allait entamer une crise. Quelle solution allais-je pouvoir adopter pour calmer ce conflit ou pour empêcher notre cousin d'être à la tête du clan. Cette idée ne me plaisait aucunement, car il n'était pas assez mature et expérimentait pour pouvoir prétendre au titre de chef. Lâchant un grand soupir, je commençais à m'avancer face à tous les lions, bombant le torse et d'une allure fière. Beaucoup semblait surpris par mon geste, encore plus ma famille. Avant de commencer à parler, mon regard se tourna en direction de Siri, exprimant mon envie de m'excuser. Puis, je commençais à parler d'une voix calme.

-Mes amis, mes frères. Il est de notre devoir d'élire un nouveau représentant en tant que chef des Mositus, un lion capable de diriger sans faille et sans crainte notre merveilleux clan. Aujourd'hui, je tiens à me présenter en tant que candidat à l'élection. Tout comme mon ami Ajjin, qui a de nobles raisons, je me tiens devant vous pour vous dire que j'aime ce clan et que je respecte chacun d'entre-vous. -J'esquissais un sourire à Ajjin pour le remercier de son intervention. Je pouvais, malgré son calme, lui dans ses yeux une certaine angoisse, et lui avait souri comme pour le soulager de ce poids.- J'ai connu par le passé un grand conflit qui avait fait fuir notre clan au-delà de notre premier lieu de vie, une terre sans ressources, sans vie et sans un semblant d'appartenance à notre clan. Mais aujourd'hui, Siri a pu nous offrir ce paradis, cet espoir dont nous avions toujours rêvé. Je me présente devant vous afin de pouvoir vous garantir cette vie, pour que notre vie soit pérenne et ne s'arrête pas. Je suis fier d'être un Mositu et je le resterai éternellement.

Je m'arrêtais quelques secondes, laissant les lions enregistrer mes propos. Je regardais chacun d'entre-eux dans les yeux, j'essayais de gagner leur confiance absolue. Puis je repris.

-Pour endosser ce rôle, j'aurai besoin de l'aide de chacun d'entre-vous. Nous sommes un clan, nous sommes une même entité. Chaque lion le composant est en droit de soumettre ses idées pour l'avenir de celui-ci. J'ai confiance en vous et en votre jugement. Siri a su nous guider par le passé et si vous me faites assez confiance pour me confier votre avenir, alors sachez que je ferai de même. Je vous considère tous comme une grande famille, votre bonheur est mien, votre souffrance me touche au plus au point.

Je terminais mon discourt sur ces paroles, espérant avoir touché les miens. Je balayais d'un doux regard l'ensemble de mes confrères et me recula avant de saluer Siri. Je souhaitais pouvoir m'excuser auprès de lui, mais nous savions tous deux que ce n'était pas le moment. J'espérais que Kunga n'allait pas encore faire des siennes.

 

_________________
Image tirée de l'œuvre originale : The Lion King 1 et 2 et ont été modifiées par et pour moi-même
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3890-uhta
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 17 Féminin
Nb de Messages : 142
En savoir +
MessageSujet: Re: Une nouvelle ère [EVENT MOSITUS]   Sam 29 Avr - 10:37


Heshima était venue, accompagnée de sa famille, aux élections. Elle en était tout aussi excitée qu'Ajjin mais ne le montra pas, droite et fière, elle vînt s'asseoir à côté du brun. Il avait bien grandit depuis l'époque où ils étaient des enfants, une opulente crinière cernait maintenant son encolure et le haut de son crâne. Ce qui rendait fier le jeune mâle, Heshima l'avait vu sans peine.
Elle était très curieuse de voir qui allait prendre la place du grand mâle qu'était Siri. Un lion que la jeune femelle avait toujours admiré en silence, lui témoignant le respect qu'elle devait à chacun de ses aînés. Tout de même, ellese sentit légèrement peiné de le voir partir du pouvoir, puis à tout cela se mêla une légère angoisse. Si celui qui prenait sa place n'était pas aussi sage que Siri... Qu'allaient-ils devenir ?
Elle chassa ses pensées en secouant la tête, arborant un air réservé dont le regard luisait d'une excitation réfrénée.
Puis elle écouta.

" ...Moi, je suis candidat. "

La jeune lionne se permit de le juger, d'un simple regard. Il était jeune. Sûrement trop, mais elle ne dit rien, peut-être la jeunesse n'avait-elle rien à voir avec la sagesse ? alors elle attendit ses arguments.

" Parce que je sais que je suis capable de marcher sur tes traces, contrairement à ce que tu sembles croire en m’ayant toujours renié. Et je vais te le prouver ! Tu ne pourras plus rien cacher, Papa. "

La femelle fronça brusquement les sourcils. Comment ça, son père ? Siri était son père ? Elle en resta un instant perplexe, leur chef si sage avait donc un fils renié ? Dans tous les cas, user de son sang comme d'un argument déplut grandement à la jeune lionne. Elle ne voterai certainement pas pour lui, du moins, tant qu'il ne donnerait pas argument plus valable. Comment pouvait-il estimer devenir chef par un simple lien héréditaire ?
Elle observa en suite un retardataire faire son apparition, se discernant de la foule, il avança.

" Moi, je veux bien tenter cette place. "


Elle ne connaissait pas assez Wanjibu pour pouvoir exprimé un avis, cependant, sa manière d'agir était si peu assurée qu'elle ne put réprimé un air à demi méprisant. S'il tenait à devenir chef, cela ne se voyait pas, l'on aurait dit un bambin qui se jetait sur une occasion sans vraiment en connaître les conséquences.
Elle attendit, attendit en vain un argument, quelque chose qui pourrait faire pencher la balance. Mais rien, rien du tout. Elle grimaça.
Elle sentit alors son frère se lever. Elle tourna précipitamment la tête vers lui surprise. Il ne comptait pas... ? Et pourtant, le voilà qui s'avançait, un pas après l'autre. La lionne fouetta l'air de sa queue, tendu, non... Il n'allait pas se présenter tout de même ?!

" Dans ce cas je me présente aussi. "

Et si. Il se présentait, et tous les regards fusèrent dans sa direction, Heshima posa ses yeux azurs dans les yeux émeraudes de son frères, leurs regards se croisèrent.

" Il n’y a pas plus noble que le système Mositu. C’est nous ! Nous les membres de ce clan qui choisissons celui qui succédera à notre chef. Les liens du sang n’ont rien à voir avec ça ! Nous ne sommes pas comme les autres clans qui se déchirent à cause de ce pouvoir héréditaire. Nous ne sommes pas ces lions qui se battent pour une couronne par le simple prétexte que nous y avons le droit parce que notre sang est dit « royal ». Heshima leva les oreilles, ’en ai entendu assez venant des autres royaumes pour dire que nous pouvons être fiers de ce que nous avons, de comment nous fonctionnons. Alors quoi ? Kunga peut devenir chef sous simple prétexte qu’il est le fils de Siri ? Juste par ce simple argument, ça prouve mille et une fois qu’il est loin d’être comme lui. Et on sait tous que Siri est un très bon chef. C’est grâce à lui qu’on à tout ça. Les liens du sang n’ont pas leur place chez nous. Notre histoire nous a assez appris pour que nous ne refassions pas les mêmes erreurs. J’aime les Mositus. Je les aime assez pour savoir qu’ils méritent mieux qu’une simple histoire d’hérédité. "

La lionne en resta coi, il avait si bien parler... Et sans buter une seule fois, il n'avait exprimé qu'une assurance qu'Heshima ne lui connaissait pas, malgré la peur qui luisait dans son regard. Elle hésita, elle voulait intervenir, le dissuader, faire qu'il change d'avis d'une manière ou d'une autre. Il ne pouvait pas être chef ! C'était un investissement à vie ! Et il n'était... Qu'un enfant ?

" Mes amis, mes frères. Il est de notre devoir d'élire un nouveau représentant en tant que chef des Mositus, un lion capable de diriger sans faille et sans crainte notre merveilleux clan. Aujourd'hui, je tiens à me présenter en tant que candidat à l'élection. Tout comme mon ami Ajjin, qui a de nobles raisons, je me tiens devant vous pour vous dire que j'aime ce clan et que je respecte chacun d'entre-vous. "

Uhta s'était avancé avant qu'Heshima n'ait put prendre de décision. Elle se tut, écouta sans vraiment écouter, attendit qu'il finisse son discours. Les propos du mâle brun passèrent à travers Heshima, elle fixait son frère sans ciller, ne voyait ni n'entendait que lui, au fond, elle était terrorisée.
Elle avait peur pour lui, elle le connaissait si bien et si peu... Alors, dès qu'Uhta eut finit son discours, elle se leva, hésita, pour finalement s'avancer un peu. Elle ne comptait pas se présenter, mais elle s’approcha d'Ajjin, honteuse à demi d'avoir ainsi brisé le moment. Une fois à son niveau, elle parla, tout bat pour que personne n'entende, elle ne tenait pas non plus à décrédibiliser son frère.

" Ajjin... Mais qu'est ce que tu fais ?! Siffla-t-elle entre ses crocs, est-ce qu'il t'arrive de réfléchir à tes actes ?... Ce n'est pas un jeu, tu t'engage à un poste à vie, qui demande de la maturité, du sérieux, de la sagesse et du courage ... Tu n'est certainement pas fait pour cela, je veux dire... Enfin mais regarde toi ! Tu es encore un enfant !... "

Son dernier mot s'étouffa à demi dans sa gorge, elle leva les yeux sur le mâle qu'était devenu Ajjin. Un enfant ? Non. Avec sa crinière brune et bicolore saillante, sa mâchoire carrée et son corps musculeux, Ajjin n'avait plus rien d'un enfant. Il était un adulte. Comment n'avait-elle pas put le voir ?
Cela changeait-il vraiment quelque chose après tout ? Elle ne savait pas s'il avait la maturité ni même le courage de devenir chef, mais pendant quelque seconde, elle se rendit compte. Elle se rendit compte qu'il ne s'agissait pas simplement d'une bêtise et d'un simple sermon, il s'agissait là d'une décision déterminée, et son sermon n'était qu'un discours réprobateur et certainement décourageant. Elle abaissa les oreilles, soupira.

" Ce n'est pas que... J'ai confiance en toi Ajjin, seulement... Je ne veux pas que tu regrette cette décision, tu n'as plus le droit maintenant. Elle voulait juste le protéger, mais le pouvait-elle ? Quoi qu'il advienne, quoi que tu fasse, je te soutiendrais... Mais, réfléchit bien... "

Elle recula de quelque pas, se tourna vers l'assemblée, encore plus honteuse qu'à son arrivée, elle lâcha avec un demi sourire tendu.

" Excusez-moi... J'avais quelques mots à lui dire... Qui auraient perdu leurs sens après..."


Puis elle retourna s'asseoir entre ses parents.

_________________

(c) Moi
Spoiler:
 
RALENTISSEMENT D'ACTIVITÉ JUSQU'EN JUIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3103-heshima-petit
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 29 Féminin
Nb de Messages : 125
En savoir +
MessageSujet: Re: Une nouvelle ère [EVENT MOSITUS]   Sam 29 Avr - 12:30

[HJ: J'ai décidé de retirer Hatima de la "compétition" car vu son caractère, il aurait accepté un rôle donné par son idole, pour respecter sa parole comme c'était prévu au début. Cependant je ne le vois pas se battre pour le trône.]

Les yeux d'Hatima s'écarquillèrent. Tout le monde savait que Kunga avait un traitement de faveur au sein du clan mais personne ne s'en offusquait, pas le jeune lion toujours, qui estimait avoir d'autres choses à faire que de jalouser son possible rival. Possible car Siri avait également parlé avec lui en ce qui concernait ses capacités. Le Mositu aurait pu participer à l'élection imminente, son mentor lui avait appris à avoir confiance en lui, mais le félin n'était pas un dominant de nature. Il préférait guider des égarés uns à uns, en allant les chercher dans le fin fond de la forêt, pas en commandant. De plus, le mâle connaissait une personne bien plus apte, or, il souhaitait la soutenir. La femelle avait un côté bagarreur mais elle était aussi mature et la cruauté ne faisait pas partie de son vocabulaire. De plus, s'entraîner auprès d'elle avait réveillé un peu le jeune lion. Au fur et à mesure que sa silhouette s'était affermie, que ses muscles s'étaient dessinés sous sa peau, il avait compris que les Mositus ne pouvaient pas juste être pacifistes. Ils devaient se préparer à la guerre tant honnie. Les autres clans eux ne reniaient pas l'art des crocs, ni les léopards, il fallait évoluer, les siens ne pouvaient pas être toujours les victimes.

À ce propos, Utha lui plaisait bien... Son programme ne semblait pas dénudé de sens, mais il avait cette proximité avec Kunga que jamais Hatima n'avait su apprécier, lui le charmeur courtois, face à cette graine de pervers.

Ajjin se présenta après Wajibu qu'Hatima connaissait peu. Son discours aurait été parfait si l'adolescente ne l'avait pas coupé pour littéralement le gronder devant tout le monde. Ayant déjà avalé le fait que Kunga soit le fils caché de Siri- l'idole d'Hatima était coupable mais avait certainement une bonne raison, et même si cela ne le justifiait pas entièrement, personne n'était parfait.- le jeune lion ne put s'empêcher de sourire. Pauvre Ajjin, Heshima avait du caractère et était protectrice.

Le regard du Mositu se fit plus sérieux toutefois, il posa ses prunelles rubis sur Kunga, ce dernier ne devait absolument pas gagner. Hatima ne l'avait jamais apprécié, encore moins maintenant. Les liens du sang ne devaient pas être une excuse comme l'avait expliqué Siri-d'ailleurs, l'impétuosité et l'ambition de son fils étaient peut-être la raison qui avait poussé le vieux lion à cacher leur lien.-

Tournant la tête vers un point précis, Hatima attendit de voir apparaître celle qui avait déjà son vote.

_________________
Signature: Disney et Prince Voldy (Merci !!)
Avatar: Merci Kuzoa pour ce cadeau ! Et merci Ajjin pour le fond et l'ajustement sunny

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3631-hatima-prend-racine#82670
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 24 Féminin
Nb de Messages : 400
Localisation : Jungle Zawadi.

En savoir +
MessageSujet: Re: Une nouvelle ère [EVENT MOSITUS]   Sam 29 Avr - 13:23


ft. Leilani & Mositus

Une nouvelle ère




Ce matin là, la femelle se leva de plutôt bonne humeur. Car c'est aujourd'hui que les élections auraient lieu, et si cette idée jusque là la terrifiait, aujourd'hui s'y mêlait un certain sentiment d'excitation. Leilani s'était levé comme souvent aux premières lueurs de l'aurore. La première chose qu'elle avait fait était de se rendre à son endroit favori de la jungle Zawadi. Dans la clairière il y avait une branche sur laquelle al femelle aimait grimper, et observer le ciel par la percée. Cet endroit précis, lui plaisait énormément, elle se sentait presque comme un calao parfois. Si proche du ciel. Le levé de soleil avait été merveilleux. Lui faisant presque oublier le moment d'hésitation qui allait arriver plus tard, et al mettre mal à l'aise. Mais l'heure avançait, et il était temps qu'elle rejoigne le lieu où il lui faudrait choisir un leader, et donc de fait possiblement un nouvel avenir. Kai l'attendait. Il lui offrit un sourire, mais elle le sentait tendu. Elle lui sourit à son tour avant de murmurer. "Prêt ?" Sans vraiment attendre une réponse de sa part, Leilani se mit en route. Son père dans son ombre.

Lorsqu'ils arrivèrent, il y avait déjà pas mal de monde amassé au tour de cet énorme arbre. La veille son père lui avait expliqué un peu comment se passaient les élections. Siri, chef vénérable, se trouvait au centre de l'assemblée, sur une des grosses racines de l'arbre. Lorsqu'il jugea que le groupe était complet, il prit la parole. Leilani releva ses prunelles turquoises vers le Chef, attentives et comme toujours plutôt limpides. Un certain frisson la parcourut alors qu'il prenait la parole. Siri avait, il faut le reconnaître, toujours eu un grand charisme. Il savait parler à son peuple, il avait toujours sur, mais bien avant cela il avait conduit son peuple à la survie, alors que Kwadja avait échoué, et pour cela Leilani lui en serrait toujours reconnaissante. Siri invita finalement les candidats à l'élection à le rejoindre, afin que les membres du clan puissent se faire une idée de qui se présentait exactement pour être leur lumière dans les ténèbres.

Le premier à se présenter était très jeune. Bien trop jeune au goût de al femelle pour se présenter à pareil post. Qui plus est, Kunga était connu pour ses enfantillages, laors même qu'il était adulte actuellement. Étais-ce pour honorer les faveurs dont bénéficiait leur famille depuis tant de temps ? Petit Kunga. Bien que son dialogue était bien joli, Leilani n'était pas prête à décider de lui donner les rennes du clan et de son avenir. « ...Tu ne pourras plus rien cacher, Papa. » Papa ? Voilà qui changeait la donne, ainsi Siri avait un fils ? Et qui plus est n'avait pas souhaité en assumer la garde ? Soudain, la très grande estime que Leila portait à son Chef vacilla, avant de revenir à la normale. Après tout il avait sans doute ses raisons pour avoir caché cela au Clan. Cela dit, et même après son beau discours, la femelle ne se sentait pas plus convaincue que ça, le sang ne ferait pas de lui un meilleur chef que quelqu'un d'autre. La brune avait vu Siri se figer. Sans doute ne s'attendait-il pas à voir son secret divulgué ainsi.

Peu après Kunga, ce fut un lion tout aussi jeune qui se présenta. Leilani, exploratrice dans l'âme était parfois il est vrai trop peu souvent là pour nouer beaucoup de contacts avec les membres de son propre Clan. Elle connaissait donc très peu ce jeune lion. Mais après tout pourquoi pas. Elle avait eu le grand plaisir de ne pas croiser Naniloha ce matin, et s'en réjouissait tant qu'elle le pouvait. Dire qu'elle était si attentive, pourtant les discours de ces jeunes candidats ne la touchaient pas vraiment au fond. Certes ils aimaient leur Clan, mais elle aussi, pourtant elle ne jugeait pas que cela lui donnait la légitimité pour se présenter.

Puis une petite touche de fraîcheur vient à se présenter. Il tremblait. Mais la lueur dans ses yeux fit un instant reconsidérer son avis à Leilani. Il se tenait là, comme un roc, sûr de lui, bien qu'il ne semblait pas avoir l'habitude de parler ainsi, quelque chose dans sa voix convaincu la brune qu'il croyait vraiment ce qu'il disait. Fils de Baradi et Nsaï. Il avait du caractère lui, et quelque chose dans le coeur et l'âme. Mais sa soeur vint lui parler après cela. Désapprouvait-elle ?

Puis vint enfin la candidature que Leilani espérait. Enfin, la voix de l'expérience et de la sagesse s'éleva de nul autre que Uhta. La femelle écouta attentivement. Enfin un candidat adulte! Elles firent écho en elle.
- Adrenalean 2016 pour Bazzart.

_________________

Leilani se méfie en PaleTurquoise ~ Lani's voice

Kit (c) Anoki.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4674-leilani-sweet-jungle-flow
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 26 Féminin
Nb de Messages : 239
En savoir +
MessageSujet: Re: Une nouvelle ère [EVENT MOSITUS]   Sam 29 Avr - 14:44

Vukia rejoignit les siens près du grand arbre où auraient lieu les élections, un peu en retard, il fallait le reconnaître, mais pas de trop. Discrète, elle se faufila parmi les autres lions sombres en écoutant la querelle qui venait de naître entre Siri et Kunga. Elle était curieuse, intriguée, mais ne le montrait pour rien au monde, observant de lui les individus concernés. Ces élections avaient été attendu impatiemment par beaucoup de monde et la lionne sombre avait passé pas mal de temps à cogiter sur son éventuelle candidature ou non. Elle ne s'était décidée qu'il y a peu de temps, alors qu'elle entraînait Hatima au combat -chose qu'elle faisait maintenant depuis des jours-. Ce dernier lui avait proposé son soutien si jamais elle venait à se présenter. L'encouragement d'Hatima la veille avait été l'élément qui permis à la femelle de se décider : elle se présentera. Après tout, ce n'était pas parce qu'elle était une lionne qu'elle n'avait pas plus de chance que les autres. Surtout que les présentations s'annonçaient déjà catastrophiques lorsque tous ou presque crachaient sur Kunga sous prétexte qu'il était le fils de Siri. Même si c'était vrai et que les Mositus n'utilisait pas les liens du sang pour se passer la couronne, ce n'était pas une raison pour renier un individu. Kunga avait le droit comme tout le monde de se présenter.

Bon, c'est vrai qu'il était jeune et semblait un peu trop sûr de lui. Personnellement, Vukia n'aurait pas voté pour lui, mais cela ne changeait pas les droits du lion. Pour être honnête, la chef des guerriers n'avait jamais songé un jour à devenir chef de tout un clan. Mais elle s'était dit que pour le protéger, c'était le meilleur rang qu'elle puisse avoir. Car son seul but reste et restera toujours de défendre les siens. C'était ce qu'elle avait fait, ce que sa mère lui avait appris, ce que la lionne faisait depuis qu'elle tenait sur ses quatre pattes et s'était aussi ce pourquoi elle entraînait Hatima. Le mâle était là lui aussi, et avait d'ailleurs son regard sur elle. Vukia lui offrit un sourire. C'était un privilège pour le lion sombre. Vukia n'avait pas pour habitude de sourire. Durant leurs entraînements, les deux félins s'étaient rapprochés plus qu'elle ne l'aurait cru. Ils se faisaient confiance l'un l'autre. Cela n'avait jamais été une option pour la lionne qui devait la vie à Hatima, chose qu'elle n'oubliera jamais.

Beaucoup de lions se portant candidat étaient jeunes. Peut-être un peu trop pour le rôle de chef. Mais la jeunesse pouvait tout autant être un avantage également. Chacun des concernés, ou presque, se lança dans un discours pour faire entendre sa voix. La queue de la femelle s'agita doucement. Les discours, cela n'avait jamais été son truc. Parler n'avait jamais été son truc. Mais bon. Après un regard autour d'elle, elle se décida à s'avancer vers les autre candidats, lançant au passage un dernier regard à Hatima. Elle se dressa bien droite sur ses pattes, non pas par fierté -chose dont elle avait cure- mais simplement pour bien se représenter plus grande encore qu'elle ne l'était d'ordinaire.

- Je me porte également candidate, lança t-elle alors.

Elle était la première lionne parmi le groupe de postulant au rôle de chef. Cela faisait un peu bizarre, mais depuis que la femelle était devenu chef des guerriers Mositus, elle était devenu moins inconnue au yeux du clan que jadis.

- Tout comme mon rôle en tant que Chef des Guerriers, poursuivit-elle, ma vocation ne sera jamais autre que celle de protéger les miens quoi qu'il advienne et d'être là pour le clan quoi qu'il en coûte.

Elle se tut, parcourant l'assemblée de son regard émeraude, avant de laisser la place à un suivant. Elle n'avait rien à ajouter. Selon elle, les actes valaient mieux qu'un grand discours.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t1709-vukia-le-moment-le-plus-d
avatar
PLAYER01


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 53
Localisation : Traverse la Lande des Sans-Terres

En savoir +
MessageSujet: Re: Une nouvelle ère [EVENT MOSITUS]   Sam 29 Avr - 14:47



Voilà le jour venu, Siri avait finalement convié les siens pour se joindre à cette fantastique mascarade qu'étaient les élections Mositus. Tenzin s'y était rendu dn bon citoyen et avait attendu tranquillement dans un coin d'ombre que chacun viennent s'annoncer comme le nouveau chef dont le clan avait absolument besoin. Le mâle brun n'avait qu'une expression fermée face à tout ce qui se passait et même les blagues de Kalev qui s'était installé prêt de lui n'étaient pas parvenu à décrisper le jeune brun.

Il y avait bien le jeune énervé qui semblait avoir un peu plus de peps que les autres, mais à part un discours égoïste et puéril, le jeune fils de Siri - car c'est qu'il disait être - n'avait rien d'intéressant à proposer. Le piètre drame d'adolescent en colère de Kunga n'inspirait rien de plus à Tenzin qu'un soupir las. Vint ensuite Wajibu qui avait presque semblé se présenter par défaut, certainement que l'intervention de l'autre jeune l'avait inquiété quant à l'éventuel avenir du clan. Ou peut être quelqu'un l'avait t-il poussé?  Le pauvre n'avait eu rien d'autre de plus à dire, Tenzin plaqua les oreilles sous le regard brillant d'un Kalev à l'écoute de son jeune élève. Qu'attendait-il?

Biensure, l'évidence même se produisit; Uhta s'était lui aussi présenté en prônant aimer les siens et leur vouloir paix et prospérité, un discours bien ennuyeux qui avait semblé raisonner de la même façon dans la bouche du jeune Ajjin qui s'était lui aussi présenté malgré les réticences de sa famille; De bons parents Nsai et Baradi.

Personne d'autre ne semblait se présenter pour l'instant, tout le monde était à l'heure des réflexions, à l'heure des chuchotements et disputes pour ceux qui ne s'accordaient pas avec leurs proches. Tout ça pour rien. Hatima qui était jusqu'à présent celui dont le nom paraissait revenir le plus avant ce jour s'était montré étonnamment silencieux.
Kalev avait plissé les paupières et du temps qu'il tentait d'analyser le comportement d'Hatima il n'avait pu retenir Tenzin qui avait fondu comme une flèche dans l'assemblée, le museau plissé. Le jeune mâle, arrivé au coeur des discussions redressa les oreilles et libera son visage de toute la crispation qui jusqu'à maintenant l'enfermait dans une expression de colère.

- Mes frères, mes soeurs, Il avait hoché poliment la tête. J'entend bien vos discours, mais qu'est-ce qui me pousserai à voter pour l'un d'entre vous plus que les autres? Au delà de mes affinités, j'entend. Il observa un à un ceux qui prétendaient au poste. Qu'est-ce que vous comptez apporter au clan si ce ne sont de belles paroles?

Il soupira, c'était la première fois qu'il allait exprimer ses retissantes quant aux Lamasus, il était convaincu au fond de lui qu'il nétait pas le seul à penser ainsi mais il craignait de faire un gros flop. Il n'avait pas d'arguments, juste des années de frustrations qui lui faisait grincer les crocs, mais les Mositus parlaient avec le coeur n'est-ce pas?

- N'avez vous pas l'impression que l'histoire va se répéter? Aujourd'hui les Lamasus ont la bonté d'âme de nous accueillir puisqu'on leur sert de barrières, mais si demain ils estiment qu'ils n'ont plus besoin de nous, où est-ce qu'on fini? Le regard du jeune mâle reflétait une inquiétude flagrante. Les Jangowas nous toléraient jusqu'à ce qu'ils décident de nous chasser violement et nous continuons de faire aveuglément confiance en ces gentils Lamasus qui tolèrent notre présence tant que nous leur sommes utile? Vous ne vous inquiêtez pas de notre avenir? Il avait à peine haussé la voix, certainement s'était-il emporté mais il devait également avoir un peu peur de la façon dont les siens accueilleraient ce discours, après tout ils n'étaient tous que des pacifistes convaincus qui se contentait de l'illusion de confort qu'on leur offrait.

- Mes frères, mes soeurs, si vous aimez votre clan par pitié faites en sorte que nous en soyons un à part entiere, avec des terres qui nous appartiennent et pas une parcelle de territoire grapillée contre je ne sais quelle foutaise! Emporté par son petit élan révolution il conclu: Réveillez vous! Il était loin d'appeler aux armes comme Kwadja l'avait fait, il appelait à plus de réactivité, à être moins passif devant les plus grands et les plus puissants. Il fallait s'assumer, il fallait s'imposer par les mots, être Mositu ne devait plus signifier d'être les paillassons de la terre des lions!

IXsln a écrit:

Tenzin ne se présente pas pour l'instant, mais il tient à souligner un point qui lui semble important: Avoir un chef avec de vrai idée pas simplement un discours utopiste sur l'amour des siens puisqu'il estime que le clan est loin d'être à l'abri d'éventuels problèmes.

_________________
Couleur de RP: SADDLEBROWN
Traverse en ce moment la Lande des Sans-Terre avec son petit groupe!

“ Let's run with the Mositus! Join the clan! ”

Kit ©️ IXsln


Dernière édition par Tenzin le Dim 30 Avr - 12:47, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4112-tenzin-the-talking-bird
avatar
PLAYER06


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 2003
Localisation : Sur ta tête o/

En savoir +
MessageSujet: Re: Une nouvelle ère [EVENT MOSITUS]   Dim 30 Avr - 9:31



BARADI


Le grand jour de l'élection était arrivée. Baradi avait le cœur serré à l'idée que Siri, qu'elle considérait comme un guide depuis bien longtemps, ne cède sa place à quelqu'un d'autre. Autour d'elle, les siens se rassemblaient, leur regard tourné vers leur chef, qu'il avait suivi depuis tout ce temps. La lionne observait ses camarades, se demandant qui serait leur nouveau meneur. Elle avait bien quelques petites idées, mais ce genre d'événement amenait toujours son lot de surprise. Elle se doutait de la candidature de certains, mais imaginait bien que d'autres avaient pu cacher leur jeu jusqu'au dernier moment. Les Mositus allaient devoir faire un choix cependant, et si Baradi était peinée de voir Siri prendre sa retraite, elle espérait le meilleur pour l'avenir de son Clan. Parmi ses camarades, elle savait qu'un nouveau chef se démarquerait. La femelle aux yeux verts vit ses enfants prendre place, et fut un instant ému. Ils participaient à leur premier élection, ils grandissaient ! Ajjin et Jehka possédaient à présent une belle crinière, et Heshima était devenue une jolie lionne élancée.

Lorsque tout le monde fut rassemblé, Siri prit la parole, dans un discours bref mais sages. Il expliqua ensuite le fonctionnement de l'élection, et laissa les potentiels candidats se mettre en avant. Evidemment, il ne fallut pas attendre longtemps pour voir Kunga, un jeune lion fougueux, se lever et prendre à son tour la parole. Il fit une révélation qui en surpris plus d'un, dont Baradi, qui ouvrit de grands yeux. Ainsi, il était le fils de Siri ? Ce dernier était connu pour être un séducteur, mais de là à imaginer qu'il avait des enfants cachés... C'était complètement fou ! Pourtant, l'expression gêné du meneur semblait indiquer que la révélation semblait vraie. Mais Siri ne se laissa pas déstabiliser longtemps et enchaîna, laissant le prochain candidat s'avancer. Un jeune lion s'avança peu de temps après, du nom de Waiju. Baradi ne le connaissait pas énormément, mais elle il semblait tout juste sortir de l'adolescence.

Mais alors que la lionne attendait la suite, un autre jeune mâle s'avança pour se présenter comme candidat. Il s'agissait d'Ajjin. La mère retint à grande peine un hoquet de stupeur, les yeux écarquillés. Heshima ne parvint pas à faire preuve d'autant de retenu et intervint, parlant à voix basse avec son frère. Baradi resta figée sur place, incapable de comprendre ce qu'il se passait. Son fils, son cher fils, si jeune, si doux... Pouvait-il réellement devenir le prochain chef du Clan ? Il était si jeune ! Elle ne s'était jamais doutée que son enfant puisse avoir de telles ambitions. Il avait voyagé, tout comme elle lorsqu'elle avait son âge et avait appris de nombreuses choses. Son discours était sage et pertinent, elle ne pouvait le nier mais... Il s'agissait de son fils ! Comment pouvait-elle laisser sa progéniture abandonner sa jeunesse pour diriger un Clan alors qu'il sortait à peine de l'adolescence ? Baradi chercha le regard de son fils, pour lui transmettre toute son inquiétude, mais garda le silence. Elle ne devait pas interférer, Ajjin était un adulte, il devait prendre ses décisions lui-même.

Uhta s'avança ensuite, se présentant à son tour comme candidat. Baradi fut soulagée que ce lion, plus âgé et donc plus mâture, se mette en avant. Elle l'avait longtemps imaginé comme un successeur digne de ce nom pour Siri, et songeait déjà qu'il aurait son vote. Le regard de la lionne brune glissa vers son fils et son cœur se serra. Comment faire un choix dans ces conditions ? Vukia, la chef des guerrières, se présenta également, ce qui n'étonna pas énormément Baradi. Elle fronça néanmoins les sourcils, un peu inquiète. Vukia était une lionne farouche et belliqueuse, il était peut-être dangereux de lui laisser diriger le Clan. Uhta était bien plus pacifiste, plus apte à faire régner la paix parmi les Mositus.

Puis, un nouvel événement fit troubler ces élections, déjà secoué de plusieurs surprises. Tenzin, le protégé de Kalev, un jeune de l'âge d'Ajjin, prit la parole mais pas pour se présenter. Il s'offusquait de la situation du Clan, qui vivait, selon lui, au crochet des Lamasus. Si cela était vraie, quelque part, fallait-il le rejeter ? Les Mositus n'étaient pas des guerriers, et à présent ils pouvaient vivre en paix. Que demandait de plus ? Étonnée, Baradi tourna son regard vers Siri, se demandant s'il allait réagir, puis vers Uhta. Beaucoup avait réagit positivement lorsqu'il s'était présenté, tout comme Baradi.

_________________
Jalan se vante en #FBF4D0

Avatar © IXsln et signature © Cynblack
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3674-jalan-jeune-jangowas#8320
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 19 Féminin
Nb de Messages : 317
En savoir +
MessageSujet: Re: Une nouvelle ère [EVENT MOSITUS]   Dim 30 Avr - 11:04


© Inuwa

— J E K H A T —

Le soleil s'était levé ce matin-là. Il avait dardé la terre de ses rayons brûlants, inondant la jungle d'une lumière verdâtre et apaisante. Rien de plus habituel pour les Mositus - et pourtant, tous débordaient d'excitation et d'impatience. Aucun d'entre eux n'avait pris le temps de regarder le soleil, ce jour-là. Pas plus qu'ils ne s'étaient attardés sur les fleurs chatoyantes ou les colibris qui les butinaient - même les papillons aux superbes motifs avaient eu droit à cet infâme traitement ! Ces pauvres lions, ils en rataient, des choses. Au moins y en avait-il eu un qui ne partageait pas leur engouement, ni en bien ni en mal et qui, indifférent à ces affaires compliquées, avait offert à la Jungle ses louanges quotidiennes.

Et puis, il avait rejoint sa famille pour aller au rassemblement. Il avait hésité un instant, tenté de profiter de l'agitation générale pour s'éclipser en hauteur et s'enfuir trouver un peu de repos dans un lieu plus tranquille - mais sa mère aurait été déçue. En bon fils à maman qu'il était, Jekhat s'était donc résigné à suivre les affaires du clan (tout en sachant qu'il risquait de ne pas en retenir la moitié) et à accompagner sa famille.

Une fois que tous furent arrivés, Siri, perché sur son petit podium, commença son speech. Long. Long et barbant. Aaaarrrhh. Il aurait jamais dû rester. Jekhat étouffa ses soupirs tant bien que mal, sentant ses épaules s'affaisser davantage à chaque mot du vieux lion. Si tous les autres se tenaient bien droits et attentifs, le bouclé se sentait couler un peu plus à chaque minute qui passait.

Mais, enfin ! Il y eut un peu d'action ! Kunga ouvrit sa grande gueule, pour pas changer ! Il en manquait pas une, celui-là... Ce n'était pas que Jekhat ne l'appréciait pas - Jekhat étant incapable de détester qui que ce soit -, mais... disons que l'autre jeune était son principal concurrent auprès des demoiselles et ça, ça ne lui plaisait pas des masses. Sans même comprendre la grande révélation du moment (sans doute parce qu'elle ne lui paraissait pas si importante que ça), il faillit rire quand Siri sut le remettre à sa place - mais devant l'expression sérieuse de sa mère, le jeune adulte n'osa rien dire. Ce n'était pas vraiment le moment de contrarier quelqu'un ou de se faire remarquer, la tension ambiante étant déjà à un niveau bien trop élevé pour lui.

Après Kunga, qui voulait devenir chef (c'était donc apparemment pour ça qu'ils étaient rassemblés), Wajibu s'avança à son tour. Un autre jeune, à peine remarqué, voire complètement transparent - Jekhat et lui avaient beau avoir grandi côte à côté, notre oublieux de service n'en gardait étrangement aucun souvenir. Mais, s'il resta indifférent face à sa soif de pouvoir, ce ne fut pas le cas de son frère qui réagit presque immédiatement. Jekhat tressaillit en voyant son cher Ajjin s'avancer de la sorte et clamer, à son tour, vouloir prendre la tête du clan. Le pire, c'était que ses arguments tenaient la route. Mais cela suffisait-il à faire de lui un leader... ? Incertain, le jeune mâle poussa doucement l'épaule de sa mère de son museau, voulant juste la soutenir dans sa surprise - son inquiétude ne passant pas inaperçue aux yeux de son fils.

Ensuite vint le tour d'Uhta, la voix de la sagesse. Un candidat respectable auquel tous ou presque s'attendaient. Le gars parfait pour le rôle, expérimenté et gentil. Mièvre. Pacifiste. Parfait. Un regard sur sa mère confirma à Jekhat que le bon choix était là. Le bon choix ? Non, mais le plus simple, celui qu'on s'attendait qu'il fasse. A cette pensée, le lion baissa les yeux, perplexe. Il ne voulait pas réfléchir à leur avenir - il voulait qu'on lui dise pour qui voter, et il n'aurait plus qu'à s'exécuter, sans devoir se tracasser sur les conséquences. Mais voici que son propre frère se présentait et qu'il avait envie de le soutenir. Cependant, ce n'était pas le ressenti d'Heshima qui, ne ratant pas une occasion pour se faire remarquer, osa aller faire des messes basses à l'oreille d'Ajjin comme ça, devant tout le monde, sans gêne. Baradi et Nsaï ne l'avaient pas élevée comme ça ! Sur le coup, Jekhat fut indigné et, une fois n'est pas coutume, laissa apparaître sa colère sur son visage habituellement si paisible. Il chercha du regard celui de son frère, voulant le soutenir, lui communiquer une force fraternelle et invincible. Le Trouillard et le Paresseux. Ils n'étaient que ça, aux yeux de tous. Personne ici ne voulait croire à leurs ambitions, à leurs forces cachées, et c'était ça plus que tout qui indignait le chocolaté.

Vukia finit également par se présenter, arrachant un rictus moqueur au jeune mâle. Son seul argument était d'avoir officié en tant que chef des guerriers - des guerriers ? ah ! il n'y en avait pas un seul dans tout le clan. Les Mositus étaient mous et lents - jamais Jekhat n'avait suivi un seul entraînement de combat, et jamais ne pourrait-il se défendre efficacement si on les attaquait.

Et Tenzin fut celui qui osa le clamer à haute voix. Rebelle, il appelait au réveil. Il justifiait parfaitement l'indifférence que ressentait Jekhat face à ces élections : quoi qu'ils choisissent, le résultat serait toujours le même. Il demandait à ces potentiels leaders de prendre de vraies décisions, de faire quelque chose de conséquent pour le clan. Et Jekhat se sentit frémir alors que les paroles de son ami prenaient toute leur signification dans son esprit. Lui qui avait toujours nié le danger et les inquiétudes, lui qui avait toujours cru à la paix et au repos, venait de se faire dire en pleine face que ce n'était là que des illusions, qu'un incomparable désastre pouvait leur tomber dessus à tout moment. Même pour lui, ce fut difficile à ignorer.

— Hé... C'est vrai ce que Tenzin dit ?

La question était destinée à sa mère mais, dans la surprise, Jekhat avait parlé assez fort pour que l'assemblée l'entende. Voyant les regards se tourner vers lui, il osa continuer en s'adressant directement aux candidats :

— Vous allez faire quoi, alors ?

C'était le moment ou jamais d'exposer leurs arguments, car Tenzin venait de soulever la problématique parfaite, de quoi assister à un débat dans les règles. Et c'était comme ça que ces jeunes lions perdus pourraient savoir vers qui se tourner, à qui accorder leur confiance pour les diriger.

_________________
Fiche & Demande de Rp & Rapport

Design & Kit © IXsln
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t2564-khajiit-laughing-out-loud
avatar
PLAYER01


À mon sujet

Age : 23 Féminin
Nb de Messages : 37
Localisation : île de France

En savoir +
MessageSujet: Re: Une nouvelle ère [EVENT MOSITUS]   Ven 5 Mai - 17:05

Le jour des élections était arrivé, Bandarani triste que son chef décide de partir assiste quand même pour donné son avis. Siri fessais son discours et rappela les règles, à tous le clan qui écoutait silencieusement le vieux lion. La lionne fut surpris que le premier candidat soit, Kunga qui disait être le fils du chef elle resta bouche bée. Après une telle révélation elle repris ses esprits, en écoutant les autres membres qui se présenter. Chaque programme fut intéressant pour la Mositu, mais Tenzin avait un argument très frappant. Elle décida de réagir à tout ceux ci

" Vos programmes sont très convaincant, mais Tenzin a souligné un point que vous avez oublié dans votre engagement. Kunga c'est bien beau de vouloir être chef, juste parce que tu es le fils de Siri non ! Je ne crois pas. "

Maintenant qu'elle avait réagi la brune leva la tête fièrement, son père ainsi que son frère lui donnèrent raison pour une fois. Bandarani ne savait pas pour qui voter, même si elle était loyal envers Siri elle n'allait pas forcément voter Kunga. Elle voulait attendre les réflexions des candidats, à propos du sujet que Tenzin a proposé pour le clan. La Mositu aurait pensé qu'il y aurait plus de monde

" Personne d'autres veux se présenter on dirait, je penser qu'il y aurait plus de candidats mais bon apparemment pas. "

Ont aurait cru qu'elle était déçu avec la voix, qu'elle avait pris en fait ça l'arrangeait qu'il n'y avait que eux comme candidat pour être chef. Remarque avec ce qu'elle venait de dire quelqu'un d'autre, aller se présenter elle se sentirait bête.

_________________
Avatar: Karatasi

Bandarani s'énerve en Orange
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4190-bandarani-la-jeune-mositu
avatar
PLAYER01


À mon sujet

Age : 24 Féminin
Nb de Messages : 82
En savoir +
MessageSujet: Re: Une nouvelle ère [EVENT MOSITUS]   Dim 7 Mai - 11:18

Je regardais les membres de notre clan, un a un. Leur visage était mêlais de stupéfactions et de colère. Je l'étais également. Comment Siri avait il pu nous cacher quelque chose d'aussi... Important. Je jetais un œil a Kunga et son air arrogant et je savais déjà que mon vote n'irais pas pour lui.

Un a un, ils se présentèrent. Ajiin, Wajibu, Utha... Je me levais de ma souche d'arbre en les écoutant tous parler. Tenzin vint se mêler de la conversation, lâchant sans retenue ce que certains penser depuis longtemps tout bas. Mes oreilles se redressèrent et j'écoutais attentivement tous ce qu'il dit. Je réfléchissais un instant avant de prendre à mon tour la parole:

-Tenzin à raison. Nous passons pour des lâches, des faibles sur la terre des lions. Nous sommes des cachées, les "réfugiés." Nous avons besoin de terres, de NOS terres!

Je m'approchais de Tenzin et posais ma patte sur son épaule le regardant droit dans les yeux:

-Si tu te proposes en tant que chef de notre clan, je te suivrais, mon ami.

Je lui offrais un sourire sincère. Je ne connais que peu Tenzin, mais je le savais capable. Puis, je me tourner vers les autres:

-Ajiin, tu es fier et droit, tous ce que tu as dit est vrai. Mais tu es, a mon avis, bien trop jeune pour porter une telle responsabilités. Utha, tu es comme Siri, tu veux nous garder à l'abri, mais il est temps que notre clan prenne un nouveau souffle. Wajibu... Pardonne moi, tu es quelqu'un de brave, de noble et d'intelligent... Mais tu n'as pas l’âme d'un leader. Vukia, tu es une excellente guerrière, voir même la meilleure que le clan à. Mais nous avons besoin de toi en tant que chef de nos guerriers. Rajouter le poids du clan serait trop lourd, même pour une lionne aussi brave que toi.

Je reculais, saluer Siri d'un signe de tête et repris doucement :

-Kunga n'aura pas mon vote, même s'il est ton fils. Les liens du sang n'ont rien a faire dans notre communauté. Tu as étais un chef digne de ce nom. Tu auras mon respect, jusqu’à la fin.

Je finissais par m'asseoir au côtés de Tenzin, espérant qu'il se présenterais. Si il ne le faisais pas... Alors mon vote n'iras a personne.

_________________
Image by Louvara / Kubwa original
Fond Disney

Mes signas <3:
 


Je chante en DimGray
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4201-kubwa-we-could-be-immorta
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 15 Féminin
Nb de Messages : 466
Localisation : LANDE DES SANS-TERRES. (Clairière)

En savoir +
MessageSujet: Re: Une nouvelle ère [EVENT MOSITUS]   Dim 7 Mai - 15:25





We Want War by These New Puritans on Grooveshark

Une nouvelle èreADANA & LES MOSITUS.



« Le moment est venu, les filles ! » s'exclama Athar en poussant Adana jusqu'à la mêlée de lions pacifistes dans l'attente du verdict de Siri, l'actuel meneur des Mositu, assis présentement aux pieds d'un arbre à l'immensité considérable. A ses côtés, Kimiria, sa compagne ; disputant gentiment leur fille qui râlait face à ce nombre trop important de camarades silencieux et bavards à la fois. L'adolescente râla, grogna, protesta, tenta de s'opposer à la force de son père, mais rien n'y fit. Athar était déterminé. Aujourd'hui, à ce qu'il semblait se dire de bouche à oreille dans les rangs Mositus, ce serait l'élection du successeur de Siri, le mâle, ou la femelle qui marquerait de sa propre patte leur Histoire. Leur histoire constellée d'événements tragiques, injustes et peu gratifiantes. De nouveau, Adana donna un petit coup d'épaule à son père, avant de se résigner : il aurait toujours le dernier mot, quoiqu'elle lui dise ou fasse.

« Tu vas voir, c'est très intéressant, » assura Kimiria en se penchant sur elle. La jeune femelle ne regardait personne, juste ses pattes. Ensemble, à trois, ils s'approchaient progressivement des autres groupes de félins. Enfin, ils trouvèrent un coin isolé, mais suffisamment confortable pour leur faire passer le temps.

« Pourquoi agis-tu comme cela, Adana ? C'est quand même l'histoire de notre Clan qui se joue ! N'as-tu pas envie de connaître le futur meneur, celui qui te donnera des ordres un bon bout de temps dans ta vie ? » l'interrogea Athar en la considérant, curieusement et durement, dans l'espérance d'obtenir d'elle une réponse digne de ce nom. La féline brune ne répondit pas immédiatement, perdue dans ses pensées. Kimiria la secoua légèrement, de la patte.

« Chérie. Papa t'a posé une question. »

Elle releva doucement la tête, avant d'exprimer un air sérieux, puis un peu moqueur sur les bords.

« Vous savez très bien pourquoi je ne m'y intéresse que peu. » lâcha-t-elle simplement, avant de replonger dans le silence.
« Au nom des Grands Esprits, ne me dis pas que tu penses encore à … !! » s'emporta le vieux mâle brun, qui interrompit sa phrase, en croisant le regard de sa compagne.
« Inutile de s'emporter. Nous discuterons de cela plus tard. » finit par en décider la mère d'Adana.

Adana remercia intérieurement sa mère pour cette preuve de bonté à son insu. Elle ne dit mot par la suite, jusqu'à l'entrée en scène définitive du vieux meneur Mositu, qui débuta un joli discours :

« Bonjour à tous. Comme vous le savez, aujourd'hui, vous allez choisir celui ou celle qui prendra ma place et ainsi le clan en patte dans les jours à venir. Qui que vous choisirez, je me chargerais de le guider dans les premiers jours s'il en ressent le besoin, il ne sera pas seul à ses débuts. Ainsi, ne craignez-pas ce poste si vous estimez que vos idéaux pour le clan sont les bons. Derrière-moi se tient l'arbre qui cache plusieurs carapaces, celles qui contiendront bientôt votre pierre à chacun. Le système sera similaire à celui exercé auparavant sur la Lande des Sans-Terre, ainsi chaque candidat possédera sa propre carapace, gravée de son nom. Vous irez déposer, chacun votre tour, votre pierre dans la carapace de votre candidat. Pour un arbitrage neutre, des singes de confiance ont été désignés pour surveiller le déroulement des votes. Ils vous attendent derrière. »

Adana jeta un regard à ses parents : ils suivaient du regard les moindres directions que prenaient les membres de Siri, intéressés par la conversation et concentrés dans leurs devoirs de lion de la jungle. Doucement, elle serra les crocs. Pathétique. Celui qui prendra le rôle de Chef se verra enchaîner d'obligations à vie. Et les Mositus, tout comme mes parents, devront lui servir d'esclaves jusqu'à la fin de la leur. De plus en plus, le nombre de lunes à son actif augmentait ; de plus en plus, son rêve dévorait son être et ne lui soufflait qu'une seule chose : se libérer. Un jour, elle partirait loin d'ici, sans lion à élire ou camarade à respecter. Sa patience s'effritait, mais son désir, lui, s'enflammait davantage chaque jour. L'adolescence prendrait bientôt fin, et les « adieux » s'enchaîneraient dans la clairière le jour de son départ. Ou non. Telle n'était pas la question vu que, présentement, elle participait à un événement ennuyeux.

« … Moi, je suis candidat. » retentit une voix masculine dans l'assemblée.

Les prunelles dorées de la guerrière cherchèrent aussitôt le malheureux ayant prononcé ses mots. Elles ne furent guère confuses d'y retrouver en leur champ la silhouette particulière de Kunga, un personnage assez « lourd » avec le reste des femelles du Clan. Pour le peu qu'elle avait vu et entendu de lui, elle se méfiait de sa personne et l'évitait. Athar lui-même lui avait demandé de prendre ses distances avec cet étrange gamin piégé dans le corps d'un adulte.

« Hilarant ! J'espère qu'une personne bien plus mature parviendra à me rassurer à sa suite ! » glissa Athar à elle et Kimiria, le ton moqueur. Kimiria haussa les épaules, alors qu'Ada ne réagissait pas, fixant Kunga le temps qu'un autre candidat se présente.

Pour défendre son statut, Kunga prétendit qu'il serait capable de marcher dans les pas de Siri, même si celui-ci l'avait renié. Sa folie le poussa même à l'accuser, indirectement, d'être son père. Les commentaires étonnés et méprisants d'Athar n'en finirent pas aux oreilles des deux femelles qui, silencieuses, écoutaient l'actuel meneur de théâtre.
Siri semblait gêné, mais il ne répondit pas tout de suite. Kunga ajouta qu'il aimait son Clan et sa jungle et qu'il n'avait aucunement peur de les diriger. Un petit ricanement s'empara de la gorge d'Athar. Finalement, Kimiria lui intima gentiment de se calmer.
Adana observait toujours la scène, son regard passant de Siri à Kunga, Kunga à Siri. Leurs expressions l'intéressaient, mine de rien. Les voix de certains Mositus se rassemblèrent en un petit brouhaha visant à peser le pour et le contre au sujet de la volonté de Kunga à diriger le Clan des pacifistes. Adana souffla finalement quelque chose, dans sa barbe :

« Les pauvres. J'espère qu'il ne deviendra jamais le Chef du Clan. »

Siri reprit le pouvoir et « disputa » Kunga. Il lui demanda quant à l'efficacité des arguments sur le droit du sang dans une telle élection. Puisque le jeune adulte ne semblait pas pressé de répondre, il passa à autre chose, et attendit de nouveaux venus. Bientôt, un nouveau mâle osa faire le premier pas en se détachant de la foule curieuse et interloquée.

« Moi, je veux bien tenter cette place.
Wajibu ?! » souffla de nouveau Athar à sa compagne et sa fille, fortement surpris. « Nous en voyons de ces choses, parfois ... » continua-t-il en soupirant, légèrement blasé par ce constat.

Kimiria rit doucement. Quant à Adana, elle soupira à son tour, consciente que ni Wajibu, ni Kunga n'était encore prêt à accéder au pouvoir. L'un était coursé par des rumeurs prétendant sa brutalité et son égo particulier, et l'autre était connu de tous pour son attitude fort déplaisante avec certaines femelles. Elle se demandait bien si quelque d'autre s'ajouterait à ce défilé de figure, et effectivement, c'est ce qui arriva.

« Dans ce cas je me présente aussi. » déclara un mâle à la robe chocolatée qui attira aussitôt les regards sur lui. Adana plissa légèrement les yeux, avant que, surprise, elle ne remarque qu'il s'agissait en réalité de l'un des frères d'Heshima, une Mositu avec qui elle parlait quelques fois lorsqu'il le fallait. Elle ne dit toujours rien, bercée par les commentaires toujours aussi optimistes de son père.

« Le petit Ajjin ! Il va se faire dévorer dès le premier jour. » affirma discrètement Athar.
Et si tu cessais de juger les candidats au premier regard, Athar ? » lui proposa Kimiria en posant sa tête contre son épaule, douce et taquine.
Tu ne comprends pas … Ils sont ... »

Sa voix se noya sous les arguments d'Ajjin.

« Il n’y a pas plus noble que le système Mositu. C’est nous ! Nous les membres de ce clan qui choisissons celui qui succédera à notre chef. Les liens du sang n’ont rien à voir avec ça ! Nous ne sommes pas comme les autres clans qui se déchirent à cause de ce pouvoir héréditaire. Nous ne sommes pas ces lions qui se battent pour une couronne par le simple prétexte que nous y avons le droit parce que notre sang est dit « royal ». J’en ai entendu assez venant des autres royaumes pour dire que nous pouvons être fiers de ce que nous avons, de comment nous fonctionnons. Alors quoi ? Kunga peut devenir chef sous simple prétexte qu’il est le fils de Siri ? Juste par ce simple argument, ça prouve mille et une fois qu’il est loin d’être comme lui. Et on sait tous que Siri est un très bon chef. C’est grâce à lui qu’on à tout ça. Les liens du sang n’ont pas leur place chez nous. Notre histoire nous a assez appris pour que nous ne refassions pas les mêmes erreurs. J’aime les Mositus. Je les aime assez pour savoir qu’ils méritent mieux qu’une simple histoire d’hérédité. »

Royaumes ? Pouvoir héréditaire ? Couronne ? Sang royal ? Les informations s'ancrèrent dans la mémoire de l'adolescente qui, soudainement et réellement intéressée par les propos de son camarade, s'imaginait mille scènes représentant la vie quotidienne des autres clans. Ils ne fonctionnaient pas comme eux, c'est ça ? Tant mieux ! Néanmoins … s'il disait vraiment vrai, et que le système des autres clans était réellement aussi barbant que le leur, alors elle se promettait de ne jamais rejoindre aucun lion dans sa cité. A elle la vie de voyageuse éternelle ; cette pensée la fit doucement sourire, bien que la frustration picotât encore ses pattes.

Bientôt, et tandis que ses yeux changeaient rapidement de cible à chaque fois qu'une voix s'osait fendre le silence en deux, une multitude d'apparitions se firent ressentir au sein de l'assemblée, dévoilant un bien grand nombre de candidats, aussi sûrs les uns des autres. Femelles, mâles, jeunes et vieux confondus. Adana garda le silence, écoutant d'une oreille le discours de chacun, et veillant soigneusement à ignorer les commentaires railleurs de son père à l'arrière.

▬ Mes amis, mes frères. Il est de notre devoir d'élire un nouveau représentant en tant que chef des Mositus, un lion capable de diriger sans faille et sans crainte notre merveilleux clan. Aujourd'hui, je tiens à me présenter en tant que candidat à l'élection. Tout comme mon ami Ajjin, qui a de nobles raisons, je me tiens devant vous pour vous dire que j'aime ce clan et que je respecte chacun d'entre-vous. J'ai connu par le passé un grand conflit qui avait fait fuir notre clan au-delà de notre premier lieu de vie, une terre sans ressources, sans vie et sans un semblant d'appartenance à notre clan. Mais aujourd'hui, Siri a pu nous offrir ce paradis, cet espoir dont nous avions toujours rêvé. Je me présente devant vous afin de pouvoir vous garantir cette vie, pour que notre vie soit pérenne et ne s'arrête pas. Je suis fier d'être un Mositu et je le resterai éternellement. Pour endosser ce rôle, j'aurai besoin de l'aide de chacun d'entre-vous. Nous sommes un clan, nous sommes une même entité. Chaque lion le composant est en droit de soumettre ses idées pour l'avenir de celui-ci. J'ai confiance en vous et en votre jugement. Siri a su nous guider par le passé et si vous me faites assez confiance pour me confier votre avenir, alors sachez que je ferai de même. Je vous considère tous comme une grande famille, votre bonheur est mien, votre souffrance me touche au plus au point. » déclara Uhta.
Je me porte également candidate. Tout comme mon rôle en tant que Chef des Guerriers, ma vocation ne sera jamais autre que celle de protéger les miens quoi qu'il advienne et d'être là pour le clan quoi qu'il en coûte. » assura Vukia.

Des personnes, telles que Tenzin, crurent bon de pointer de la griffe divers problèmes, éventuels ou déjà existants, histoire de voir comment les candidats réagiraient face à cela.

Mes frères, mes sœurs, j'entend bien vos discours, mais qu'est-ce qui me pousserai à voter pour l'un d'entre vous plus que les autres ? Au delà de mes affinités, j'entend. Qu'est-ce que vous comptez apporter au clan si ce ne sont de belles paroles ? N'avez vous pas l'impression que l'histoire va se répéter ? Aujourd'hui les Lamasus ont la bonté d'âme  de nous accueillir puisqu'on leur sert de barrières, mais si demain ils estiment qu'ils n'ont plus besoin de nous, où est-ce qu'on fini ? Les Jangowas nous toléraient jusqu'à ce qu'ils décident de nous chasser violemment et nous continuons de faire aveuglément confiance en ces gentils Lamasus qui tolèrent notre présence tant que nous leur sommes utile ? Vous ne vous inquiêtez pas de notre avenir ? Mes frères, mes sœurs, si vous aimez votre clan par pitié faites en sorte que nous en soyons un à part entière, avec des terres qui nous appartiennent et pas une parcelle de territoire grapillée contre je ne sais quelle foutaise ! Réveillez vous ! »
Hé … C'est vrai ce que Tenzin dit ? Vous allez faire quoi, alors ? » les interrogea Jekhat, le frère d'Heshima et Ajjin.
Vos programmes sont très convaincants, mais Tenzin a souligné un point que vous avez oublié dans votre engagement. Kunga c'est bien beau de vouloir être chef, juste parce que tu es le fils de Siri non ! Je ne crois pas. » commenta Bandarani, une femelle de la tribu.

Les différents discours résonnèrent dans l'esprit de l'adolescente. Qui choisir ? Le fait que Bandarani souligne le « vos programmes sont très convaincants » attacha un sourire plutôt narquois au visage de la féline au masque taupe. Ah oui ? Vukia ne s'était même pas dévoilée, Ajjin avait surtout défendu l'honneur des Mositus et Uhta, bien qu'elle ne doutât pas forcément de sa volonté à faire le bien chez les siens, ne l'avait pas particulièrement convaincu, en terme de discours et de persuasion. Tenzin avait raison, quelque part ; et la simple idée d'être considérée comme un pantin par les Lamasus irrita secrètement l'apprentie-guerrière qui ne rêvait que d'une chose. Liberté. Jekhat l'avait compris, lui aussi.
Par la suite, Bandarani fit remarquer que plus personne n'était intéressé par le poste de chef. Kubwa, un mâle, soutint les propos de Tenzin :

« Tenzin a raison. Nous passons pour des lâches, des faibles sur la terre des lions. Nous sommes des cachées, des « réfugiés ». Nous avons besoin de terres, de NOS terres ! » Adana ne l'entendit plus. Elle le vit, soudainement, s'approcher de l'autre Mositu pour lui souffler quelques mots. Un complice ? Un simple supporter ? Bizarrement, la jeune femelle se méfia de leurs échanges, et attendit le restant de ses idées. « Ajiin, tu es fier et droit, tous ce que tu as dit est vrai. Mais tu es, a mon avis, bien trop jeune pour porter une telle responsabilités. Utha, tu es comme Siri, tu veux nous garder à l'abri, mais il est temps que notre clan prenne un nouveau souffle. Wajibu ... Pardonne moi, tu es quelqu'un de brave, de noble et d'intelligent ... Mais tu n'as pas l’âme d'un leader. Vukia, tu es une excellente guerrière, voir même la meilleure que le clan à. Mais nous avons besoin de toi en tant que chef de nos guerriers. Rajouter le poids du clan serait trop lourd, même pour une lionne aussi brave que toi. Kunga n'aura pas mon vote, même s'il est ton fils. Les liens du sang n'ont rien a faire dans notre communauté. Tu as étais un chef digne de ce nom. Tu auras mon respect, jusqu’à la fin. »

Et pourquoi la jeunesse d'Ajjin serait un frein au poste ? Vous, les vieux, n'êtes même pas capables de nous offrir un VRAI avenir ! On n'a rien à perdre ! Malgré tout, la Mositu s'abstint un commentaire, et se contenta de plisser les yeux, agacée, tout en observant Kubwa.
Pour l'instant, elle attendait l'avis des candidats.


© Jawilsia sur Never Utopia



Résumé:
 

_________________

A D A N A
RAPPORT DU MATIN.
SUJET DE RPs & LIENS.

Kit ©️ Eshina.
Adana se rebelle en PaleGreen. ♥️
Amon conseille en #EEEEEE.
Imani s'émerveille en PeachPuff.
Asani se rebelle en LightSlateGray.
Kito panique en #000000
    MES ANCIENS PERSONNAGES.
    Saïka
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3968-adana-je-ne-reve-que-de-l
avatar
Meneur de Jeu


À mon sujet

Age : 96 Masculin
Nb de Messages : 229
En savoir +
MessageSujet: Re: Une nouvelle ère [EVENT MOSITUS]   Dim 7 Mai - 23:09



Une nouvelle ère



Kunga vit une muraille de candidats se dresser. Et il serra d’autant plus les dents lorsqu’il vit s’avancer Uhta. Lui, toujours lui. Il était toujours présent pour l’embêter. Il l’avait fait exprès, c’était évident. Il le faisait toujours exprès. Amka était non seulement choquée de la révélation sur Kunga dont elle ne se doutait pas, mais également de la présentation d'Uhta à l'élection. Lui qui avait toujours préféré la solitude et sa famille... Mais que leur arrivaient-ils à tous ?

Siri quant à lui avait sa petite déception personnelle. Son favori, celui dont il avait nourri son espoir de succession, n’avait pas avancé comme les autres. Il était resté dans les rangs. Hatima aurait été le meilleur espoir pour lui, les choses ne se passaient décidément pas comme Siri le voulait. Le temps où il pouvait tout contrôler sur le clan des Mositus était à présent bien loin, il le regrettait.

Il aquieçait d'un signe de tête les paroles de Kubwa qui lui furent adressées directement. Bien sûr qu'il approuvait ce rejet de lien du sang. Comme la plupart des Mositus.

Et c'était un problème pour son fils. Kunga essayait de se creuser la tête, cherchait, il fallait rebondir... Car il l'avait bien vu, le lien de sang n'allait pas suffire pour les Mositus, même s'il estimait lui-même qu'il était bien plus méritant que les autres par ce lien. On aurait dit qu'il s'était fait gronder par l'assemblée, Ajjin, Kubwa... il détestait ce sentiment, il n'était plus un enfant pensait-il.

Les Lamasus, voilà un sujet qui sortit de la bouche de Tenzin et qui lui fit relever les oreilles. A Kunga, on avait toujours fait la propagande du bien sur ce clan qui les ont acceuilli. Uhta, Amka, Siri… Kunga a été élevé de sorte à avoir une vision favorable de ces sauveurs. Kunga allait ré-utiliser les paroles de Siri, pour lui. Car il savait que c'était de toute manière la pensée de la majorité des Mositus, tous avaient suivis Siri auparavant, dans l'esprit naturel pacifique du clan. Personne n'avait encore craché sur les toits que les Lamasus étaient des profiteurs.

Siri essaya d’intervenir. Il n’était pas l’arbitre du vote, il n’avait pas un stricte devoir de neutralité. Sinon, il n’aurait pas tant favorisé Hatima dans le passé, ce n’était pas du tout passé inaperçu.

-Tenzin, tu…


Kunga ne lui laissa pas le temps de rebondir. C’était à lui de briller à présent, il devait retirer son père du devant de la scène, ainsi il le coupa.

- Bah alors ? Qu’est-ce qui te dérange Tenzin ? Devoir défendre ces terres des ennemis comme c’est le devoir de tous les clans ? Les Lamasus n’ont aucune raison d'avoir des ennemis sur la Terre des Lions, ils ne s'y rendent jamais, alors contre qui sommes-nous censés servir de barrière ? Car si les Lamasus vivaient face aux mystérieuses Terres de Farland, les Mositus restaient quant à eux face à la Terre des Lions, celles qu'ils connaissaient. Nous n’avons jamais eu affaire à des envahisseurs aux frontières, nous avons enfin trouvé notre havre de paix. Si ton intérêt est de le perturber par la peur et de refaire tomber le clan dans une nouvelle guerre inutile, alors passe ton chemin ! Les Mositus n’en ont pas besoin, préserver la paix et le pacifisme ne font pas de nous des lâches et des faibles ! Et qu'est-ce qu'on s'en fiche de ce qu'en pense La Terre des Lions, pourquoi cela nous affecterait alors qu'on vit loin de ses habitants ?

Kunga venait de répondre à une question de candidature, pas en douceur, mais cette levée de candidats n’étaient pas là pour l’apaiser. Siri ne répondit rien dessus, car Kunga avait beau présenter une candidature au fond égoiste, le jeune Mositus utilisait la vision Siriste qu’on lui avait toujours enseigné et qu’il maitrisait ainsi le mieux, c’était logique, et cela rassura légèrement le Chef Mositus. Kunga n’allait donc pas uniquement raconter n’importe quoi et utilisait un minimum sa cervelle dans son ego surdimensionné pour exploiter ce qu’il savait.

Car le jeune voulait se montrer à la hauteur et utiliser les idées de Siri mieux que Siri lui-même. Il estimait que c’était à lui et lui seul de le faire, que cela plaise à son père ou non. Il s'imposerait en tant que son fils et héritier des idées qui ont toujours fait le bien du clan.

-Kunga...

Amka était inquiète comme une mère qui s'angoissait pour son fils. Elle ne l'avait jamais vu aussi sérieux et enflammé. Les raisons qui poussaient le lion à combattre pour le trône étaient si enfantines, mais pourtant il semblait déterminé à y parvenir.

-Tenzin, si tu souhaites poser ta candidature alors pose-la. Siri posa le regard au dessus de lui, vers un des singes qui suivaient la conversation,assis sur une branche. Tu as tout relevé ?

-Onk, alors nous disons un K comme Kunga, un W comme Wajibu, un A comme Ajjin, un U comme Uhta, un V comme Vukia et un T comme Tenzin, c’est tout bon ! On vous attend derrière avec les carapaces, venez donc décider de votre destin hinhinhin !

Le singe sauta de sa branche pour attérir aux pattes de Siri, avant de sautiller jusqu’à disparaître derrière l’arbre.

Siri se leva pour s’y rendre en premier. Il prit une pierre dans le tas qui se trouvait contre l’arbre et se rendit derrière l’arbre pour rejoindre le groupe de Primates. A leurs pattes, six carapaces, chacune gravée des initiales de chaque candidat par le biais d'une pierre pointue.

Sans Hatima, il devait avouer qu’il avait fallu tout revoir. Kunga était un enfant qui certes, avait bien assimilé ses idées et savait les ressortir, mais sa motivation première était de satisfaire son ego, pas de servir les Mositus, il se servait des idées de Siri à mauvais usage. Wajibu n'avait rien dit et restait trop brutal pour Siri. Tenzin quant à lui risquait de gacher tout ce qu’il avait accompli en prenant conflit contre les Lamasus, et Ajjin , hé bien, disons que ça se tenait, même s'il restait un peu jeune. Vukia n’excellait que trop dans son rôle, si elle changeait de poste, Siri ne voyait pas de Mositus prêt pour la remplacer sur le champ. Il lui faisait confiance, malgré son choix passé envers Kwadja car de l'eau avait coulé sous les ponts, mais il la voyait bien mieux à diriger les guerriers plutôt qu'un clan entier. Kubwa avait raison sur ce point.

Il posa finalement sa pierre dans la carapace d’Uhta. Il était un mauvais gardien de secret mais il avait apporté un des discours les plus sensés. Et il remportait la mise face à Ajjin, par l'expérience d'avoir connu les problèmes passés et d'y avoir fait face.

Lorsqu'il revint, il ne fallut pas en dire plus à Kunga pour passer à son tour. Il partit, avec une pierre qu'il tenait à la gueule depuis déjà de longues minutes, et il déposa la pierre dans sa propre carapace.

Il s'éloigna des singes puis revint ensuite envers les siens, et fixa Uhta droit dans les yeux. Il ne le laisserait plus lui marcher sur les pattes.





Situation :

Les candidats se sont annoncés, et le discours de Tenzin a particulièrement fait tiquer certains.
Siri tenta de réagir, mais se fit doubler bien rapidement par Kunga. Le chef se ravise pour finalement laisser faire les candidats entre eux.
Par la suite, Siri partit voter pour Uhta, puis Kunga pour lui-même.

Rappel des règles :

Le Grand Esprit joue Siri, Kunga et Amka. Vous n'avez pas le droit de les faire réagir dans vos posts.
Lorsque vient votre tour, vous avez 3 jours pour répondre au sujet. Passé ce délai, les autres joueurs sont libres de sauter votre tour. Vous pourrez toujours vous rattraper en postant entre deux joueurs ensuite.
Si vous avez des questions, n’hésitez pas à envoyer un MP à un membre du Staff.

Ce que vous devez faire :

Il est à présent temps de passer au vote. Les candidats votent en premier, et peuvent compléter leur discours avant d'aller voter. Les simples votants iront après eux, quand la totalité des discours auront été écoutés jusqu'au bout.


/!\ L'ordre de passage change /!\



L'ordre de passage a écrit:

Les candidats votent en premier. N'hésitez pas à compléter votre discours avant d'aller voter.

-Wajibu
-Uhta
-Vukia
-Tenzin

-Ajjin (Finalement va se retirer)
-Heshima
-Hatima
-Leilani
-Bandarani
-Kubwa
-Adana
-Baradi (PNJ)
-Jekkat (PNJ)
-Akinyi (?)



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE - WAJIBU


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 160
Localisation : Jungle du Zawadi

En savoir +
MessageSujet: Re: Une nouvelle ère [EVENT MOSITUS]   Lun 8 Mai - 1:23


Une nouvelle ère
Wajibu & membres du clan
Mositus


Wajibu regarda la foule calmement au coté du grand Siri, venir un à un les candidats. Le brun souria quand après lui se présenta, un très jeune lion. Il se prénommait Ajjin, sa crinière était encore peu épaisse tel es la caractéristique des jeunes adultes mais sa maturité étonna Wajibu. Ce garçon promettait, puis vint Uhta un lion massif et très connu de tous. Il parlait bien et ses dires, plus beaucoup à Wajibu qui se retint de ne pas le complimenté. Puis, vint Vukia la chef des groupes de chasses qui était près à en découdre et Tenzin qui ne se présentait pas mais qui semblait en avoir énormément envie.
Il essayait d'expliquer à tous que les lamasus était qu'un danger et que ces terres n'était que prêter.
Puis, il mentionna autre chose, qui énerva Wajibu le fait qu'il fallait chercher d'autre terre, pour trouver des terres qui nous appartiennent.
Puis, un gros brouhaha fut provoquer, à la suite par certains membres qui était plus ou moins pour l'idée de Tenzin.
J'allait reparler pour donner mon avis sur le sujet mais Kunga, me devança. Il critiqua ouvertement les idées de Tenzin.
Par la suite, Amka demanda l'inscription d'office à un singe de Tenzin et le singe commença à s'agiter. Préparant les lettres et carapaces pour les votes. Les élections commencèrent, et Wajibu se sentit comme euh.. délaissé? il n'avait même pas eu le temps d'en placer une. En même, temps ce fut de sa faute. Il avait laisser les autres candidats et son clan s'exprimer.
Il s'avança alors prenant une pierre dans sa gueule et la posant près de ses pattes.
Debout fermement sur ses quatre pattes, Wajibu regarda son clan de part en part. Il aller prononcer un petit discours avant de voter.

Wajibu: Mon cher clan, avant de voter j'aimerais vous dire quelques mots sur moi et le pourquoi je veut devenir chef.

Il agita les moustaches et se racla la gorge avant de continuer.

Wajibu: Pour ce qui me connaisse pas trop, je suppose la plupart... Je m'appelle Wajibu et j'ai 4 ans et 3 mois, je n'ais pas connu l'oasis oublié mais j'ai connu l'exile, dans la lande des sans terres. Et ce n'était pas un endroit merveilleux pour s'installer. Et on à faillit perdre le clan tout entier, si Siri n'avait pas proposé autre chose que la guerre; la paix.


Il regarda Siri d'un signe de tete de reconnaissance et regarda Tenzin comme pour lui donner son avis.

Wajibu: Les lamasus nous on donner un foyer confortable et sans ennuis, jusqu'à ici. Mes frères, mes sœurs, ne déclarons pas la guerre inutilement. Comme on dit souvent ne mordons pas la patte qui nous nourrit. Cela dit, il est vrai qu'il ne faut pas se fier aux apparences, et il faut se méfier. Moi Chef, je permettrait aux jeunes adolescent du clan à s’entraîner au combat, comme ma famille ma appris étant jeune. Mes cicatrices en attestent et je pense, que savoir ce battre et rester pacifiste envers les lamasus tant qu'ils ne veulent pas reprendre nos terres, est une bonne solution pour conserver la paix.
Quant à trouver nos "propre" terre, je trouve cette idée stupide. Nous avons assez errez pour trouver des terres qui ressemblerait à l'oasis oublié, nous avons assez souffert pour ça. Nous avons déjà un endroit ou nous sommes chez nous, à quoi bon cherchez ailleurs aux risques de ne plus rien trouver ou de voir notre clan s'éteindre pour de bon.


Wajibu s’arrêta dans son discours ravalant sa salive et maintenant son regard sur tout son clan, y compris celui de sa mère et de sa sœur.

Wajibu: Je vous promet à tous, que si vous me choisissez chef, que j'apprendrais sagement tout ce dont Siri, pourra m'apprendre. Et que pour chacune de mes décisions, que je prendrais, je le ferais avec l'accord de la majorité d'entre vous et avec mon cœur. Vous ne me connaissez pas encore, mais vous verrez que au final, je suis une personne de confiance et qui tient toujours parole. Peu importe si je suis chef ou non, je vous ferais découvrir qui je suis.

L'orgueilleux mâle faillit, sortir un "voter pour moi car je suis le meilleur", mais il savait que sa fierté n'apportait rien de concret, ni de réellement vrai.
Wajibu fit un signe de tete de respect envers tout ceux qui on eu la bonté de l'écouter. Puis, il pris de sa gueule le cailloux, qu'il avait posé à ses pattes, un peu plus tôt.
Il se dirigea alors, vers les carapaces et regarda celle d'Uhta avec tentation. Il hésita, voter pour lui même lui paraissait bien idiot. Mais, tant pis... Il savait qu'il n'avait aucune chance, donc... Il déposa son cailloux dans sa carapace.
Puis, le brun partit se rassoir auprès des candidats à l’élection, face à la foule.
Il vit passé sa mère et sa sœur, Hewa déposer leurs cailloux dans la sienne. Cela, lui fit chaud au cœur.
Wajibu s'asseya et attendit sagement les réactions de ses camarades et espérait qu'il fasse le bon choix. Car la dernière élection dont, il se souvint était celle qui avait fait de Kwadja la chef du clan. Ce qui avait été loin, d'une réussite...




HRP: Pour le staff: vous n’êtes pas obliger de compter les votes de mes deux pnjs, c'est comme vous voulez.
Edit: Ok sa marche Wink

sabaru a écrit:
Les votes des PNJ ne comptent pas oui. Wink Donc ceux de Baradi et Jekkat non plus, ainsi que tous les autres des différents posts, excepté siri.

_________________

Music Mositu

Wajibu se vante en Olive


Dernière édition par Wajibu le Lun 8 Mai - 14:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4372-wajibu-le-mositu-libre#95
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 21 Masculin
Nb de Messages : 164
En savoir +
MessageSujet: Re: Une nouvelle ère [EVENT MOSITUS]   Lun 8 Mai - 12:31



Tous les candidats se présentant avançaient des idées afin de pouvoir alimenter leur désir d'être nouveau chef des Mositus. Chaque idée semblait intéressante et s'ancrait dans un coin de ma tête. Si je devenais effectivement le suivant de Siri, je devais absolument écouter les membres et retenir leurs idées afin de pouvoir contenter tout le monde et assurer la pérennité du clan. Si c'était un autre, alors je pourrais me permettre de l'aider, surtout si c'était un jeune. Les temps avançaient en cette petite jungle et nous voyons déjà la deuxième génération se mettre en place, le deuxième ordre au sein de Zawadi. En espérant que tout se passerait comme Siri le souhaitait, comme chaque membre le souhaitait. À ma grande surprise, je pus constater que Kunga mettait en avant des idéaux allant dans le sens de toutes les choses que nous avions pu lui enseigner. Tous paraissaient surpris par les dires du jeune mâle, moi y compris. Mais j'étais heureux de voir qu'il ne s'écartait pas du sentier que nous cherchions à tracer. Puis venait le tour de Wajibu, un jeune lion qui émettait, lui aussi, des hypothèses intéressantes.

Fermant les yeux quelques instants, je réfléchissais aux paroles de tous, à leurs désirs et leurs envies. Être chef d'un clan ne signifiait pas simplement obtenir un titre, mais c'était avoir la vie de tous en ses pattes. Une tâche lourde et conséquente que chacun avait décidé de braver. Pourtant, ce rôle avait une signification toute particulière. En-effet, ce dernier nous permettait de préserver et de garantir les droits pour lesquels s'étaient battus nos défunts confrères, ainsi que les lions toujours présents à nos côtés. Je relevais la tête et m'avançait de quelques pas afin de prendre une dernière fois la parole devant cette assemblée.

-Je tiens à remercier mes confrères qui émettent tous de brillantes idées pour l'avenir du clan. -Puis une lueur assez triste vint s'incruster dans mes yeux, en repensant aux Lamasus- En-effet, tu as raison Tenzin. Tout le monde le pense tout bas. Nous sommes actuellement assujettis envers d'autres lions pour notre survie. C'est un fait que nous ne pouvons, malheureusement, nier. -Puis je pris une voix plus forte et solennelle- Néanmoins, n'est-ce pas une des choses que nous voulions depuis toujours ? Une vie sans guerre, sans peur de voir sa famille ou ses amis se faire arracher la vie par les pattes d'autres lions ? -Ce discours, ces paroles, je les avais gros sur le cœur et je pensais que c'était le bon moment pour les divulguer.- Peu d'entre vous ont connu cette tristesse et cette angoisse quotidienne de ne pas pouvoir retourner chez soi. Je suis conscient que cette position n'est pas confortable et que beaucoup ne l'accepte pas, tout particulièrement des jeunes... Je suis heureux de voir que vous vous souciez du clan, de son avenir, de ses membres. Il est très difficile de vivre sereinement lorsque nous sommes en guerre. Aujourd'hui, nous avons trouver un lieu où vivre, un lieu où l'on peut se soucier des autres sans être terrassé par cette envie irrépressible de fuir. Nous n'avons aucun autre endroit où aller, sachez le. Cette terre est notre jardin d'Eden.-Une voix encore plus forte et fière s'immisça à mon discours- Nous ne formons qu'un et nous sommes une seule et même famille ! Sachez que rien ne pourra plus nous défaire.

Sur ces paroles, j'inclinais légèrement la tête et me tournais pour prendre une pierre dans la gueule. Je regardais une dernière fois chacun des membres avant de partir derrière et de déposer, avec hésitation, ma pierre dans ma carapace.



_________________
Image tirée de l'œuvre originale : The Lion King 1 et 2 et ont été modifiées par et pour moi-même
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3890-uhta
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 26 Féminin
Nb de Messages : 239
En savoir +
MessageSujet: Re: Une nouvelle ère [EVENT MOSITUS]   Lun 8 Mai - 23:51

Un brouhaha s'éleva rapidement. Tenzin venait de planter une aiguille en plein centre d'un problème qui semblait perturber plus d'un membre du clan. Beaucoup n'appréciaient guère n'être que des locataires de la jungle. Une telle réflexion semblait tout autant décevoir celui qui pensait avoir bien fait de conduire son clan ici. Kunga rejoignit d'ailleurs cette pensée qu'il partageait avec son père. Au moins, cela prouvait qu'il n'était pas juste un jeune mâle gonflé aux hormones désireux de prendre juste le pouvoir à son paternel. Un par un, chaque candidat reçu également l'avis de Kubwa, qui considérait que la meilleure place pour Vukia serait uniquement en tant que chef des guerriers. Il n'avait pas tord sur ce point même si la femelle voyait bien Hatima à sa place, vu qu'elle l'entraînait depuis suffisamment longtemps pour qu'il puisse avoir ce rôle. Et il avait également toute sa confiance pour cela. Sans mot dire, la lionne hocha la tête aux propos de Kuwba à son égard. Elle lui était déjà un peu reconnaissante qu'il prenne le temps de donner son avis même si cela révélait perdre l'anonymat réservé au vote. La lionne sombre n'avait pas prévu d'être déçue si elle n'était pas élue. Elle garderait son rôle actuel. Mais elle songeait toujours autant à l'avantage de nouvelles responsabilités, de l'avenir du clan entre ses pattes.

Reparlons-en de l'avenir d'ailleurs, puisque Tenzin avait bien souligné la question, surtout à propos des Lamasus. Les autres candidats étaient visiblement près à lui répondre, puisque c'était également le désir de tout le clan. Si Wajibu taisait le sujet, Uhta l'aborda aussitôt et exposa ainsi la pensée de beaucoup de lions ici présent. Par ailleurs, quand il eut fini, Vukia décida de prendre son tour, se tenant bien droite devant les siens, posant un regard d'abord sur Tenzin -puisqu'elle lui répondait- puis sur les autres -puisque cette réponse était offerte à tous-

- Tu as des raisons de t’inquiéter Tenzin, je te comprends. Tu as sûrement le même sentiment que nous avions eu lorsque nous vivions dans l'oasis, cerné par le clan Jangowa. Mais contrairement à ces derniers, les Lamasus ne nous sont pas hostiles et, comme l'ont souligné Uhta et Kunga, n'ont pas de raison de ne devenir. Si le clan vit en paix en ce moment, c'est bien parce que Siri vous a conduit ici et a accepté ce pacte avec eux. Pour le clan.

Elle fit les cent pas devant l'assemblée d'une lente cadence :

- Nous avions deux choix à faire à l'époque : trouver cet havre de paix ou tenter de reprendre l'oasis. J'ai voulu essayer la deuxième option tant l’inquiétude et la haine m'aveuglait. J'en ai payé le prix. J'y ai perdu ma mère et j'ai failli ne pas en réchapper non plus.

Elle songea un temps à Hofu qui lui avait sauvé la vie, mais son coeur se réchauffa en croisant le regard d'Hatima qui lui avait permis de retrouver le clan et par conséquent, cette jungle propice à la paix.

- C'est ici que nous devions vivre depuis le début, poursuivit-elle en stoppant sa marche, nous sommes un peuple pacifiste. Ce serait stupide, de part de simples soupçons ou de nouvelles inquiétudes, de recommencer la même bêtise avec les Lamasus qu'avec les Jangowas. Pour répondre à ta question Tenzin, je ne compte pas refaire la même erreur. Je veux tout faire pour préserver la paix pour notre clan. Et la préserver ici. Dans cette jungle. Cependant, je tiens également à préserver sa sécurité. Je sais que la majorité d'entre vous ne sont pas des guerriers. Mais vous n'êtes pas faibles pour autant. Pour ceux qui le désirent, rien ne les empêchent de me consulter afin que je leur enseigne de quoi parfaire une défense toujours rassurante à avoir au sein du clan.

Elle s'arrêta là puis prit sa pierre qu'elle alla déposer dans sa carapace. Parler du massacre dans le désert lui avait serré le coeur. Elle était l'une des rares survivantes à cela et espérait que personne comme chef ne prendrait la décision de s'opposer aux Lamasus. Le clan n'avait pas besoin de ça. Il vivait très bien actuellement.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t1709-vukia-le-moment-le-plus-d
avatar
PLAYER01


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 53
Localisation : Traverse la Lande des Sans-Terres

En savoir +
MessageSujet: Re: Une nouvelle ère [EVENT MOSITUS]   Mar 9 Mai - 12:18




Comme il s'y attendait, chacun vint lui apporter une réponse, et tous selon lui se réfugiait dans ce petit confort fictif qui n'allait certainement pas durer encore longtemps. Kunga avait joué la carte de la provocation pendant que Wajibu semblait complètement se méprendre quant aux intentions de Tenzin, tout comme les deux autres candidats par la suite.
Aux yeux du jeune brun, aucun de leur programme ne présentait de différence majeur avec celui du voisin, tous étaient bien trop heureux de se vautrer dans ce confort qui ne leur appartenaient et bien sûr craignaient de se retrouver face à l'inconnu et l'incertitude, mais il fallait bien passer là.

- Vous vous méprenez.
Avait simplement affirmé le mâle à la queue estropiée avant de poursuivre. Je ne demande pas la guerre aux Lamasus, je veux simplement rompre le contrat qui nous lie, pacifiquement. Assurait-il. Tenzin s'était redressé et avait ignorer quelques secondes ses opposants pour faire face aux autres camarades.

- Posons nous les bonnes questions maintenant, vous voulez bien?
Si son ton laissait croire qu'il parvenait à faire preuve d'un calme olympien, comme toujours ses grands yeux le trahissaient. Ils hurlaient à l'injustice. Pourquoi les Lamasus auraient-ils besoin de garde frontière s'ils n'ont rien à craindre de personne? Rappelons nous de leur derniers ennemis, les Nyeusis, ils n'étaient assurément pas de la terre des lions. Et si les Lamasus avaient d'autre ennemis de cet acabit? Nous ne serrions que de la chaire à canon. Il en était conscient, tout cela n'étaient que des éventualités, des cas extrêmes qui pouvaient ne pas arriver. Et puis il y avait les faits, les vrais.

- Wajibu, ta dernière balade dans la jungle s'est-elle bien passée? Il ne lui avait pas laissé le temps de répondre à dire. Ajjin, il s'était tourné vers le dit-jeune, les autochtones ont-ils été agréable avec toi? Te sens-tu en sécurité dans cette jungle qui semble d'avantage être la propriété de léopard agressifs que des Lamasus? Les nouvelles circulaient rapidement.

- Je suis moi même la preuve que cette jungle est loin d'être le paradis que tout le monde dépeint. Les agressions semblent de plus en plus nombreuses à mesure que va le temps et vous continuez de vous voiler la face. À ce moment il paraissait réellement se révolter contre ce qui arrivait.

- Partir va être difficile et on ne va pas pouvoir le faire du jour au lendemain car on ne peut pas se permettre de errer sans "carte" sur la terre des lions, mais c'est une nécessité si l'on veut la vrai paix!
Le pauvre jeune se rendait à peine compte de ce qu'il faisait: Le regne par la peur, mais il fallait après tout sortir les Mositus de leur rêve éveillé.

- Je veux offrir à notre clan ce que tout clan mérite, mais je ne vais pas pouvoir le faire seul, mes frères, mes soeurs. J'ai besoin de votre confiance, Il essaya de capter le regard de chacun de ses-dits frères et sœurs, ceux à qui il ne voulait que le bien. Je ne veut pas d'un clan divisé comme à l'époque de Kwadja, je veux que vous compreniez que l'on court droit à notre perte si l'on continue de faire trop confiance à tout le monde. Pensez aux nôtres avant de penser aux autres. La paix est difficile à obtenir, mais si vous pensez qu'en gardant les frontières des Géants Légendaires nous l'aurons vous vous mettez certainement les griffes dans l'oeil. C'est à la fin de son discours que - presque résigné - Tenzin était allé déposé une pierre dans la carapace qui portait ses initiales, espérant au plus profond de lui avoir éveillé les siens.

Hors Jeu a écrit:

Tenzin répond plus ou moins à chacun des candidats quant à ses intentions.
Il remet en question la sécurité et la paix dans la jungle en parlant des attaques et menaces des Léopards contre Ajjin, Wajibu et lui même.
Enfin, il pose un caillou dans sa carapace mais doute beaucoup...

_________________
Couleur de RP: SADDLEBROWN
Traverse en ce moment la Lande des Sans-Terre avec son petit groupe!

“ Let's run with the Mositus! Join the clan! ”

Kit ©️ IXsln
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4112-tenzin-the-talking-bird
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 443
En savoir +
MessageSujet: Re: Une nouvelle ère [EVENT MOSITUS]   Mer 10 Mai - 20:35





Si Ajjin s’était senti rassuré en voyant l’intervention d’Uhta juste après la sienne et le sourire encourageant que ce dernier lui avait lancé, ses émotions changèrent du tout en tout en l’espace d’un seul instant. Sa sœur. Pour UNE fois, pour cette SEULE et UNIQUE fois, elle n’avait pas pu se retenir et rester à sa place, ne rien dire et laisser Ajjin se débrouiller tout seul et montrer qu’il n’était plus un gamin peureux qui ne tenait jamais en place.

« [...]Tu es encore un enfant ! »

Les yeux d’Ajjin s’écarquillèrent et il se retint de ne pas lui hurler dessus que c’était faux. Il fut sourd quant aux restes de ses paroles, orientant son regard d’abord vers sa mère vers laquelle il pensait trouver du réconfort. Le voilà bien déçu à présent, elle ne portait pas plus de confiance qu’Heshima et ses yeux inquiet ne faisaient que renforcer sa rage bouillonnante. Il était en colère et vexé. Seul son frère rattrapait tout ça et il lui lança un regard qui se voulait ampli de gratitude. Mais malgré le soutient de Jekhat, Ajjin ne décolérait pas. Personne ne croyait en lui. L’avait-il seulement fait un jour ?

Son cœur battait à tout rompre et l’adrénaline montait – il savait qu’après cette événement il lui faudrait courir, courir aussi vite et aussi loin que possible de cet endroit, s’enfoncer dans la jungle pour peut-être s’y perdre et ne revenir que quelques jours après. Sinon, en plus d’un scandale politique, c’est un scandale familial qui éclaterait.

Il n’écouta que d’une oreilles la participation qui suivie celle d’Uhta. Vukia n’avait pas vraiment d’argument solides – diriger une armée n’était pas diriger un clan et puis sincèrement… Une armée ? Les Mositus n’en comptait pas véritablement une et Ajjin se demandait si ça ne leur ferait pas défaut un jour. Il avait suivi son propre entraînement – courant toujours plus chaque jour, son agilité et sa rapidité n’était plus à prouver mais son art du combat ? Il n’avait pu le pratiquer qu’un peu à Prideland. Ici ? Quel intérêt ? Personne n’était soucieux de s’entraîner.

Mais les paroles de Tenzin s’élevèrent dans l’assemblée et c’était surprenant à quel point cela relevait autant de vérité que de folie. Mais après tout, il avait autant le droit de s’exprimer que les autres. Enfin en liberté d’expression il y avait le tact aussi et décemment ce n’est pas ce que Kubwa avait avec Ajjin. Il avait mal choisi son moment celui là.

Il retourna sa carapace, ne laissant pas le loisir à quiconque de pouvoir placer une pierre à l’intérieur. Il savait ce qu’il faisait, il l’avait toujours su et faisait du mieux qu’il pouvait. Mais cette élection l’avait changé. La réaction des autres l’avait poussé à changer. Il était en colère, terriblement en colère.

« Je me retire. Mais ma jeunesse n’est pas un prétexte. Et ceux qui s’amassent autour de Tenzin qui n’est pas bien plus âgé devraient apprendre à se taire. »

Il n’avait jamais osé s’exprimer ainsi, pourtant aujourd’hui il le faisait. Preuve était que tout était différent. Il n’accepterait plus jamais de se faire marcher sur les pattes. Plus jamais. Il lança un regard dur à ceux qui avaient osé s’en prendre à lui avec un argument ayant aussi peu de valeur que celui de l’âge et alla se placer à côté de son frère.

Il avait pris sa pierre avec lui, ne l’ayant jeté au final dans aucune carapace. Il ne lança aucun coup d’œil à sa mère, encore moins à sa sœur. En vérité, cette dernière avait tout intérêt à se taire et ne pas adresser la parole à Ajjin pendant les prochaines années à suivre. Il murmura à son frère, de sorte que seul lui puisse l’entendre :

« Tu es vraiment le seul sur qui je puisse réellement compter... »

Il n’écouta les autres se précipiter pour contrer Tenzin et ses arguments révolutionnaires. Comme s’il allait changer d’avis. Ajjin se sentait détacher soudainement, ne portant plus aucun intérêt à cet événement. Il était presque vide et pourtant sa rage était bouillonnante, ses muscles tendus et il rêvait de partir de cet endroit. Pas au sens où Tenzin aimerait qu’il parte mais quand même.

« Ajjin, les autochtones ont-ils été agréable avec toi? Te sens-tu en sécurité dans cette jungle qui semble d'avantage être la propriété de léopard agressifs que des Lamasus? »

Le Mositus serra les crocs. Il avait été brusquement ramené à la réalité et le procédé ne lui plaisait pas du tout. Encore quelqu’un pour lui rappeler des choses qui font mal et qui rappellent à quel point il est faible. Il ne put retenir un grondement et pria pour se calmer rapidement. S’afficher un peu plus n’était pas réellement dans ses plans. Il laissa Tenzin finir avant de rétorquer :

« J’ai peut-être été malmené par un léopard qui s’est enfuie la queue entre les pattes quand il a vu un lion de plus, mais je n’ai pas envie de mourir pour quelque chose qu’on ne trouvera peut-être jamais. »

Le jeune lion jeta un coup d’oeil autour de lui avant de reprendre :

« Regarde les tous. On est des diplomates, pas des guerriers. L’esprit même des Mositus fait de nous des faibles. Et tu veux nous envoyer tous en dehors de cette jungle ? On va se faire découper en morceau au premier problème. »

Il n’était pas question qu’Ajjin meurt pour les idéaux d’un lion qui n’a jamais entendu ce qui se passait en dehors de cet endroit. Jamais. En conséquence Ajjin prit finalement sa pierre et alla la mettre dans la carapace d'Uhta.



Spoiler:
 

_________________

©️LOTHEGAN & RINKISHA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3152-ajjin-trouillard-hyperact
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 17 Féminin
Nb de Messages : 142
En savoir +
MessageSujet: Re: Une nouvelle ère [EVENT MOSITUS]   Ven 12 Mai - 9:48

Une fois retournée aux côtés de sa mère, Heshima vit le nombres de candidats doubler de volume. Elle ne pipa mot, consciente d'avoir assez attiré l'attention sur sa famille, mais elle écouta. Elle entendit chaque arguments de chaque lions prétendant - ou pas - au rôle de chef. Si au début Tenzin éveilla des fureurs sourdes en elle, que des questions lui vinrent à l'esprit, elle se contenta de froncer les sourcils et attendre.
Ajjin disparu derrière l'arbre où les carapaces avaient été dissimulées. Il ressortit en suite, Heshima n'eut aucun mal à remarquer la colère qui flamboyait dans le regard de son frère. Elle fronça d'avantage les sourcils, mais pas par réprobations, par perplexité.

" Je me retire. Mais ma jeunesse n’est pas un prétexte. Et ceux qui s’amassent autour de Tenzin qui n’est pas bien plus âgé devraient apprendre à se taire. "

Si elle fut grandement surprise des propos tenus par son frère, elle le fut surtout car elle comprit d'où venait sa colère. Elle se souvenait encore de lorsqu'ils étaient enfants, elle et ses frères. Ils jouaient , elle les sermonnait, cela avait toujours été ainsi. Son rôle de moralisatrice et de rabat-joie ne l'avait jamais vraiment gêner, pire, elle l'avait aimé. Malgré toutes les fois où elle culpabilisait de voir Jekhat et Ajjin en colère contre elle ou triste par sa faute, toutes les fois où elle avait cru qu'ils la haïssaient pour son caractère, elle avait toujours cette envie irrépressible de les protéger. Bien sûr, Ajjin n'était plus un enfant, elle le voyait, mais il restait son frère. Elle ne voulait qu'une chose son bien et voir qu'il l'avait prit aussi mal la blessa, la culpabilité lui rongea le ventre. Peut-être aurait-elle dût se taire...

Ajjin revînt auprès d'eux. La lionne ouvrit la gueule, le regard emplit de peine, mais elle se ravisa. Nul doute qu'Ajjin n'écouterait pas ses propos. Elle reposa donc promptement son regard sur Tenzin. Elle n'avait rien put suivre de la suite du débat.

" Posons nous les bonnes questions maintenant, vous voulez bien ? Pourquoi les Lamasus auraient-ils besoin de garde frontière s'ils n'ont rien à craindre de personne? Rappelons nous de leur derniers ennemis, les Nyeusis, ils n'étaient assurément pas de la terre des lions. Et si les Lamasus avaient d'autre ennemis de cet acabit? Nous ne serrions que de la chaire à canon. "

Heshima avait écouter chacun des mots que le mâle avait sortit après qu'Ajjin se soit rassit à leurs côtés. Elle était totalement contre lui au départ, mais certain de ses arguments éveillèrent en elle la graine du doute. Non, les mositus n'étaient pas des guerriers, sa mère et son père s'étaient toujours appliqué à le lui apprendre. Mais elle comprit les inquiétude du mâle en face d'elle, ses propos n'étaient pas dénué de sens.

" Wajibu, ta dernière balade dans la jungle s'est-elle bien passée? Ajjin, les autochtones ont-ils été agréable avec toi? Te sens-tu en sécurité dans cette jungle qui semble d'avantage être la propriété de léopard agressifs que des Lamasus ? Je suis moi même la preuve que cette jungle est loin d'être le paradis que tout le monde dépeint. Les agressions semblent de plus en plus nombreuses à mesure que va le temps et vous continuez de vous voiler la face. Partir va être difficile et on ne va pas pouvoir le faire du jour au lendemain car on ne peut pas se permettre de errer sans "carte" sur la terre des lions, mais c'est une nécessité si l'on veut la vrai paix ! Je veux offrir à notre clan ce que tout clan mérite, mais je ne vais pas pouvoir le faire seul, mes frères, mes soeurs. J'ai besoin de votre confiance, e ne veut pas d'un clan divisé comme à l'époque de Kwadja, je veux que vous compreniez que l'on court droit à notre perte si l'on continue de faire trop confiance à tout le monde. Pensez aux nôtres avant de penser aux autres. La paix est difficile à obtenir, mais si vous pensez qu'en gardant les frontières des Géants Légendaires nous l'aurons vous vous mettez certainement les griffes dans l’œil. "

Après le long discours du mâle, une voix familière s'éleva aux côtés d'Heshima.

" J’ai peut-être été malmené par un léopard qui s’est enfuie la queue entre les pattes quand il a vu un lion de plus, mais je n’ai pas envie de mourir pour quelque chose qu’on ne trouvera peut-être jamais. Il jeta un rapide regard sur la foule, Regarde les tous. On est des diplomates, pas des guerriers. L’esprit même des Mositus fait de nous des faibles. Et tu veux nous envoyer tous en dehors de cette jungle ? On va se faire découper en morceau au premier problème. "

Les propos de son frère ne firent que conforter Heshima dans son choix. Elle avait toujours été une lionne qui suivait les idéaux mositus, mais elle avait, comme Ajjin, déjà voyager. Elle savait ce qui ce passer dans les autres clans et l'idée de simplement avoir son propre territoire était assez motivante. Elle voulait partir, découvrir le monde et ce, depuis longtemps. Elle pourrait très bien, lorsqu'elle partirait avec Adana, chercher un nouveau territoire en même temps.
Elle savait que son frère s'était fait attaquer par un léopard, les nouvelles allaient vite et Uhta avait même reçu un cadeau particulier de la part de cet animal. Qui leurs assurait que d'autre dangers du même genre ne vivaient pas dans cette jungle ? Le léopard avait mit presque trois ans avant d'apparaître, d'autre animaux hostiles pouvaient intervenir à tous moments. Heshima craignait pour la sécurité de son clan et ce depuis longtemps.
Mais les derniers mots d'Ajjin, à défaut de convaincre la blessèrent dans son orgueil. Elle grinça des dents mais ne répondit rien. songeuse. Des faibles ? Elle comprenait bien ce que son frère voulait dire mais ils n'étaient pas un clan de faible. Ils pouvaient se défendre, trouver un nouveau territoire ne signifiait pas non plus se battre. Elle et lui étaient sortit de la jungle, ils n'en étaient pas mort. C'était donc ainsi qu'Ajjin voyait son clan, comme des beaux-parleurs sans aucunes forces ?
Heshima s'entraînait, tous les jours, à la chasse et au combat. Si elle était plutôt douée dans la première discipline, la seconde était plus laborieuse, s'entraîner seule était plus lent. Elle s'était déjà battu contre diverses gibiers, mais la lutte ressemblait plus à un vain espoir de la proie de survivre. Mais elle se savait forte, elle savait que si le besoin était elle pourrait se défendre. Oui, peut-être perdrait-elle, certainement, d'autant plus qu'elle était un petit gabarie de lionne, mais elle lutterait férocement. Elle ne pouvait donc accepter la simple idée d'être vu comme une faible et que tout son clan soit vu ainsi.
Elle voulait voté pour Uhta à l'origine, il s'inscrivait dans la continuité de Siri qu'elle admirait profusément. Mais elle sentait le vent du changement l'appeler, aussi sage et obéissante qu'elle pouvait être elle ne pouvait se résigner à rester sous le joug de léopard ou d'autre danger. Pourquoi les Lamasus ne les avaient-ils pas prévenus de se danger ?
Aussi, elle se leva, tout de même hésitante, prenant sa pierre dans sa gueule, elle était la première qui n'était pas candidate à voté. Elle marcha la tête haute jusque derrière l’arbre et devant les carapaces hésita une dernière fois. Leurs vies étaient si paisibles... Ses parents lui avaient apprit à aimer cette paix durement gagner... Elle connaissait l'histoire...
Mais la paix, ils l'avaient eut au milieux des jangowas, qu'avait été le résultat ? Quand bien même les lamasus étaient-ils non hostiles, chercher un autre territoire ne coûterait rien.
Heshima voulait le bien de son clan, au plus profond de son cœur.
Elle pencha doucement le museau vers une carapace sans lâcher la pierre. Elle n'arrivait toujours pas à se confronter au choix. Elle savait qu'elle allait le regretter, quelque soit celui pour qui elle voterait. Mais elle ne pouvait voter que pour une personne. C'est donc intimement convaincu que son candidat ne récolterait que très peu de voix qu'elle déposa finalement sa pierre avant de retourner aux côtés de sa famille.
Elle murmura simplement sur son chemin :

" Nous ne sommes pas des faibles, justes des penseurs. "

Sa pierre se trouvait avec sa jumelle dans la carapace marquée d'un " T " .

Spoiler:
 

_________________

(c) Moi
Spoiler:
 
RALENTISSEMENT D'ACTIVITÉ JUSQU'EN JUIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3103-heshima-petit
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 24 Féminin
Nb de Messages : 400
Localisation : Jungle Zawadi.

En savoir +
MessageSujet: Re: Une nouvelle ère [EVENT MOSITUS]   Mer 17 Mai - 11:01


ft. Leilani & Mositus

Une nouvelle ère




La femelle écouta tour à tour les candidats débattre, comme Tenzin les avait encouragés à le faire quelques instants plutôt. Si tous portaient à son discours des intensions provocatrices et rebelles, Leilani, elle y voyait de l'intérêt. Quelque chose de nouveau, mais qui avait plus de sens que tout ce qu'elle avait entendu jusque là depuis le début du débat. Uhta comme souvent parlait avec assurance et respect pour son auditoire, parlait d'expérience, de la guerre qu'il avait connue car justement à vouloir récupérer ce qu'ils avaient ça avait tué la plupart des leurs. Le grand mâle rouge y avait perdu la moitié de sa famille, la tristesse et la méfiance étaient encore présentes au travers de ses propos, on pouvait le ressentir. Vukia appuya ses propos en quelque sorte, après rien de bien étonnant, puisque parmi les candidats, elle était la seule autre ayant pu connaitre le Grand Carnage. Leilani avait bien sûr entendu parler de celui-ci mais étant née sur la lande, cela ne l'a pas vraiment impactée. Mais cependant celle-ci n'ajouta pas grand chose. Elle aussi souhaitait maintenir la paix instaurée et continuer le traintrain quotidien de garde Jardin d'Eden pour les Lamasus, rien d’intéressant quoi. Puis ce fut le tour d' Ajjin de prendre la parole. La colère vibrait dans chacun de ses mots.

" Je me retire. Mais ma jeunesse n’est pas un prétexte. Et ceux qui s’amassent autour de Tenzin qui n’est pas bien plus âgé devraient apprendre à se taire. "

La rage en plein coeur. Le jeune mâle brun alla retourner sa carapace et vota, avant de retourner près des siens, manifestement bouleversés. Après, cette décision il la prenait sans doute à cause de ce que sa soeur venait de lui dire, enfin ça en avait tout l'air. Leilani aimait analyser ce qui se passait au tour d'elle, surtout que cela pourrait définir leur avenir. La femelle suivait décidément ce débat avec beaucoup d'intérêt, ce qui était étonnant de sa part. Généralement son seuil de concentration ne dépassait pas les quelques minutes. Mais à présent, elle faisait montre d'un grand regain de maturité. Kai se dit qu'il était fier d'elle. Elle gigotait, mais écoutait attentivement chacun parler, alors que sa nervosité allait croissante. Elle savait parfaitement que bientôt viendrait son tour de faire un choix.

Puis ce fut le jeune, mais charismatique Tenzin qui prit la parole "Te sens-tu en sécurité dans cette jungle qui semble d'avantage être la propriété de léopard agressifs que des Lamasus ?" Non Leilani ne se sentait pas en sécurité dans ce territoire qui n'était pas le leur, personnellement elle n'avait jamais fait confiance à ces Géants, qui semblaient presque trop cléments, de plus c'est eux même qui avaient défaits les Nyeusis, ils possédaient un puissance énorme, et si demain ils jugeaient les Mositus inutiles, ils pourraient bien les expulser, et alors où iraient-ils vivre ? "Je veux offrir à notre clan ce que tout clan mérite, mais je ne vais pas pouvoir le faire seul, mes frères, mes soeurs. J'ai besoin de votre confiance, e ne veut pas d'un clan divisé comme à l'époque de Kwadja, je veux que vous compreniez que l'on court droit à notre perte si l'on continue de faire trop confiance à tout le monde. Pensez aux nôtres avant de penser aux autres. La paix est difficile à obtenir, mais si vous pensez qu'en gardant les frontières des Géants Légendaires nous l'aurons vous vous mettez certainement les griffes dans l’œil. "

Tenzin, et Leilani avaient le même fond de pensée, même si Leilani, elle n'avait pas le cran de le dire à haute voix, et de faire que son Clan y croie. C'est alors que Tenzin partit voter, vu son caractère, sans doute pour lui même. Avant son tour il restait Heshima et Hatima qui devaient tous deux voter. La pression était maximale. La femelle ne savait toujours pas pour qui voter, même si voter pour son camarade aux idées novatrices la titillait fortement. Lorsqu'elle vit Heshima revenir de derrière l'arbre, la femelle se leva, souriant, pour cacher son malaise. Elle avait toujours détesté prendre des décisions. Surtout que selon son vote, cela pourrait changer radicalement son avenir et ce qu'il s'y passera. Elle prit maladroitement sa pierre et se dirigea vers l'arbre, le contourna gracieusement; et s’assit face aux carapaces.

Celle d'Uhta comprenait trois pierres, celle de Vukia deux, celle de Tenzin deux, celle de Wajibu une, celle de Kunga une également. Beaucoup de choses s'étaient dites. Si elle choisissait Uhta, ils resteraient ici, mais au moins ne risquaient plus de souffrir ? Ou alors ? Enfin elle n'était aps très sûre de ce genre d'affirmations. Uhta était un bon candidat. Alors que si elle votait pour Tenzin, vote qui correspondait le plus à ses idéaux ils quittaient ce paradis, tout ce qu'ils ont connus, la tranquillité, le foyer, la paix, pour l'inconnue, la Grande Inconnue. C'était autant terrifiant qu'intriguant. Leilani prit finalement son courage à deux mains, et lâcha sa pierre dans la carapace de Tenzin. Elle avait fait son choix, peu importe ce qui se passerait après. Assez fière tout de même, elle rejoignit son père en pensant. *Le changement commence par lui, commence par moi, par nous. Si nous ne nous bougeons pas pour nous-même qui le ferra ?*
- Adrenalean 2016 pour Bazzart.

_________________

Leilani se méfie en PaleTurquoise ~ Lani's voice

Kit (c) Anoki.


Dernière édition par Leilani le Mar 23 Mai - 17:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4674-leilani-sweet-jungle-flow
avatar
PLAYER01


À mon sujet

Age : 23 Féminin
Nb de Messages : 37
Localisation : île de France

En savoir +
MessageSujet: Re: Une nouvelle ère [EVENT MOSITUS]   Jeu 18 Mai - 15:09

Les élections était devenue palpitante pour Bandarani, elle voyait la colère du jeune Ajjin comme un signe qu'il était adulte et qu'il avait du caractère. Elle comprenais la colère du jeune envers sa sœur, après tout elle aussi se mettait en colère contre son frère. La lionne regarda chaque Mositus poser leur pierre, dans les carapaces de chaque candidats. Elle savait que ce serait difficile, de voter mais c'était le programme du jeune Tenzin qui l'intéresser vraiment au fond. Quand c'était finalement son tour de voter elle prit la pierre, dans sa gueule et avança tranquillement vers les carapaces. Elle posa sa pierre dans la carapace de Tenzin, et regagna les rangs sans dire le moindre mot.

La brune avait envie que le clan bouge un peu, certes ils étaient pacifiques mais c'était pas une raison pour rester dans une moitié de jungle. L'autre moitié appartenait aux Lamasus que le clan, ne voyais presque jamais même si Siri leurs fessais confiance. En plus il y avait du danger ici comme ailleurs et le décès, de sa mère en était la preuve enfin c'était pas la seule. Certains c'était fait attaquer par des léopards, qui n'étaient pas vraiment très accueillant envers les Mositus. Bandarani voulait à tout prix que Tenzin, soit le nouveau chef des Mositus pour changer l'avenir du clan.

_________________
Avatar: Karatasi

Bandarani s'énerve en Orange
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4190-bandarani-la-jeune-mositu
avatar
PLAYER01


À mon sujet

Age : 24 Féminin
Nb de Messages : 82
En savoir +
MessageSujet: Re: Une nouvelle ère [EVENT MOSITUS]   Dim 21 Mai - 22:51

Le discours de Tenzin me pris au tripes. Il pensait comme moi. Ou alors, est ce moi qui pensait comme lui. Je savais, au plus profond de moi, que je le suivrais, quoi qu'il fasse et ou qu'il aille. Un sentiment étrange m'envahis cependant. Me voilà partager. Mon père, avait voté la paix. Ma mère, avait voté la guerre. Moi qui fut élevé par mon père, ne me devais je pas de voter comme lui, ne serait ce que pour sa mémoire?

Je sentis mes épaules retomber lentement, et je n'écoutais que vaguement le discour d'Ajiin, perdu dans mes pensées. Mais le mots faibles me fit redresser la tête. Nous, des faibles? Je serrais les dents alors que mon regard se faisait dur. Je gromelais plus pour moi même que pour les autres:

-Nous ne sommes pas des faibles.

Alors que mes frères et sœurs de clan revenait de leur vote, et sachant mon tour approcher j'attraper une pierre dans ma gueule et aller me poster devant les carapaces. Suivre Uhta, rester ici et passer pour des faibles aux yeux des autres lions? Ou suivre Tenzin, tentait de retrouver nos terres et vivre en héros? Mon choix était fait. La pierre tomba dans la carapace de Tenzin et alors que je retournais parmi les nôtres, jetant un coup d’œil entendu au lion sans queue. Je croyais en lui. Je remettais mon destin entre ses pattes. Tout comme ma mère, je préférais me battre pour un avenir meilleur et je tenterais de trouver le pardon au prés des grands esprit.

_________________
Image by Louvara / Kubwa original
Fond Disney

Mes signas <3:
 


Je chante en DimGray
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4201-kubwa-we-could-be-immorta
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 15 Féminin
Nb de Messages : 466
Localisation : LANDE DES SANS-TERRES. (Clairière)

En savoir +
MessageSujet: Re: Une nouvelle ère [EVENT MOSITUS]   Mar 23 Mai - 14:59





We Want War by These New Puritans on Grooveshark

Une nouvelle èreADANA & LES MOSITUS.



La situation s'enflamma de nouveau, comme s'en serait sûrement douté Adana qui, une fois de plus, posa ses yeux flavescents sur la silhouette du meneur Mositu. Celui-ci voulut réagir aux propos tenus par le jeune Tenzin, mais comme Kunga semblait encore plus déterminé à faire entendre sa voix à l'assemblée, il le coupa et exprima ses pensées. Des pensées communes, qu'Adana reconnut en glissant un léger regard à son père qui hochait doucement la tête en regardant l'orateur qu'il avait jugé trop enfantin quelque temps plus tôt. Il avait parlé des Lamasus d'une façon partiellement identique à sa fille, comme se devait de l'apprendre et de le penser également la majorité des Mositus. L'adolescente l'entendit rappeler que défendre ses terres de ses ennemis était un devoir commun pour tous les Clans, et que les Lamasus n'avaient aucune raison d'avoir des ennemis sur la Terre des Lions. Kunga continua son petit discours défensif en faisant en sorte de bloquer toutes issues de réponse à Tenzin, ou tout du moins essaya-t-il de le faire pour l'empêcher de protester. Il était vrai que le pacifisme était une façon courante et propre aux Mositus pour agir de la meilleure façon dans toutes les circonstances, mais plus le temps passait, plus Adana se lassait de voir ses aînés débattre entre eux pendant des années et des années pour une chose qui ne réclamait pas autant d'importance. Victime de sa propre inexpérience et de sa jeunesse insouciante, la femelle fut partagée en deux. Qui choisir de ceux qui désiraient rester et de ceux qui voulaient partir ? L'audace de Tenzin lui plaisait, peut-être était-ce une aubaine pour elle de partir avec son Clan pour de nouvelles contrées sans réveiller de protestations, à l'inverse du cas où elle serait partie seule ? Instinctivement, elle essaya de regarder Heshima fixement sans être interrompue par les autres têtes de l'assemblée. Pour qui voterait-elle ? Elle aurait bien voulu connaître son avis – même si ce n'était pas vraiment son fort de demander de l'aide à quelqu'un – afin de savoir si l'idée de Tenzin tenait la route ou non. A moins que l'idée de soutenir son frère l'épargne de devoir faire un choix entre la sagesse des autres candidats et du besoin de renouveau de cet autre mâle ? Quoi qu'il en soit, un singe déclara :

« Onk, nous disons un K comme Kunga, un W comme Wajibu, un A comme Ajjin, un U comme Uhta, un V comme Vukia et un T comme Tenzin, c'est tout bon ! On vous attend derrière avec les carapaces, venez donc décider de votre destin hinhinhin ! »

La demoiselle soupira légèrement, consciente qu'elle devrait bientôt faire un choix pour un Clan qui ne la verrait éventuellement plus dans les années à venir. Que faire ? Que choisir ? Siri fut le premier à disparaître derrière l'arbre de vote, tandis que Wajibu se défendait :

« Mon cher Clan, avant de voter j'aimerais vous dire quelques mots sur moi et le pourquoi je veux devenir Chef. Pour ce qui ne me connaisse pas trop, la plupart … Je m'appelle Wajibu et j'ai 4 ans et 3 mois, je n'ais pas connu l'oasis oublié mais j'ai connu l'exile, dans la lande des sans terres. Et ce n'était pas un endroit merveilleux pour s'installer. Et on à faillit perdre le clan tout entier, si Siri n'avait pas proposé autre chose que la guerre; la paix. Les lamasus nous on donner un foyer confortable et sans ennuis, jusqu'à ici. Mes frères, mes sœurs, ne déclarons pas la guerre inutilement. Comme on dit souvent ne mordons pas la patte qui nous nourrit. Cela dit, il est vrai qu'il ne faut pas se fier aux apparences, et il faut se méfier. Moi Chef, je permettrait aux jeunes adolescent du clan à s’entraîner au combat, comme ma famille ma appris étant jeune. Mes cicatrices en attestent et je pense, que savoir ce battre et rester pacifiste envers les lamasus tant qu'ils ne veulent pas reprendre nos terres, est une bonne solution pour conserver la paix. Quant à trouver nos "propre" terre, je trouve cette idée stupide. Nous avons assez errez pour trouver des terres qui ressemblerait à l'oasis oublié, nous avons assez souffert pour ça. Nous avons déjà un endroit ou nous sommes chez nous, à quoi bon cherchez ailleurs aux risques de ne plus rien trouver ou de voir notre clan s'éteindre pour de bon. Je vous promet à tous, que si vous me choisissez chef, que j'apprendrais sagement tout ce dont Siri, pourra m'apprendre. Et que pour chacune de mes décisions, que je prendrais, je le ferais avec l'accord de la majorité d'entre vous et avec mon cœur. Vous ne me connaissez pas encore, mais vous verrez que au final, je suis une personne de confiance et qui tient toujours parole. Peu importe si je suis chef ou non, je vous ferais découvrir qui je suis. »

Ce n'est pas parce que nous avons connu l'échec par le passé que nous devons forcément nous résigner pour les années à venir. Les temps changent, et nos soi-disant « ennemis » évoluent, et s'affaiblissent, songea l'adolescente à mèche. Wajibu partit voter, à son tour, alors que, Uhta, prenant place à la place de Wajibu, déclarait une toute dernière fois :

« Je tiens à remercier mes confrères qui émettent tous de brillantes idées pour l'avenir du clan. En-effet, tu as raison Tenzin. Tout le monde le pense tout bas. Nous sommes actuellement assujettis envers d'autres lions pour notre survie. C'est un fait que nous ne pouvons, malheureusement, nier. Néanmoins, n'est-ce pas une des choses que nous voulions depuis toujours ? Une vie sans guerre, sans peur de voir sa famille ou ses amis se faire arracher la vie par les pattes d'autres lions ? Peu d'entre vous ont connu cette tristesse et cette angoisse quotidienne de ne pas pouvoir retourner chez soi. Je suis conscient que cette position n'est pas confortable et que beaucoup ne l'accepte pas, tout particulièrement des jeunes ... Je suis heureux de voir que vous vous souciez du clan, de son avenir, de ses membres. Il est très difficile de vivre sereinement lorsque nous sommes en guerre. Aujourd'hui, nous avons trouver un lieu où vivre, un lieu où l'on peut se soucier des autres sans être terrassé par cette envie irrépressible de fuir. Nous n'avons aucun autre endroit où aller, sachez le. Cette terre est notre jardin d'Eden.Nous ne formons qu'un et nous sommes une seule et même famille ! Sachez que rien ne pourra plus nous défaire. »

Il se souciait de l'avis des jeunes, cela plût à Adana. Elle supposait, d'ors et déjà, que son père allait voter pour Uhta vu le petit sourire satisfait qu'il affichait tout au long de son discours. Kimiria restait sereine, quant à elle. Ses yeux bleus contemplaient tous ses camarades réunis avec tolérance, quoi que leurs pensées soient.
Uhta partit voter, et Vukia prit sa place.

« Tu as des raisons de t’inquiéter Tenzin, je te comprends. Tu as sûrement le même sentiment que nous avions eu lorsque nous vivions dans l'oasis, cerné par le clan Jangowa. Mais contrairement à ces derniers, les Lamasus ne nous sont pas hostiles et, comme l'ont souligné Uhta et Kunga, n'ont pas de raison de ne devenir. Si le clan vit en paix en ce moment, c'est bien parce que Siri vous a conduit ici et a accepté ce pacte avec eux. Pour le clan. Nous avions deux choix à faire à l'époque : trouver cet havre de paix ou tenter de reprendre l'oasis. J'ai voulu essayer la deuxième option tant l’inquiétude et la haine m'aveuglait. J'en ai payé le prix. J'y ai perdu ma mère et j'ai failli ne pas en réchapper non plus. C'est ici que nous devions vivre depuis le début, nous sommes un peuple pacifiste. Ce serait stupide, de part de simples soupçons ou de nouvelles inquiétudes, de recommencer la même bêtise avec les Lamasus qu'avec les Jangowas. Pour répondre à ta question Tenzin, je ne compte pas refaire la même erreur. Je veux tout faire pour préserver la paix pour notre clan. Et la préserver ici. Dans cette jungle. Cependant, je tiens également à préserver sa sécurité. Je sais que la majorité d'entre vous ne sont pas des guerriers. Mais vous n'êtes pas faibles pour autant. Pour ceux qui le désirent, rien ne les empêchent de me consulter afin que je leur enseigne de quoi parfaire une défense toujours rassurante à avoir au sein du clan. »

Comme ses prédécesseurs, elle partit voter. Tenzin jugea enfin bon de se manifester.

« Vous vous méprenez. Je ne demande pas la guerre aux Lamasus, je veux simplement rompre le contrat qui nous lie, pacifiquement. Posons nous les bonnes questions maintenant, vous voulez bien ? Pourquoi les Lamasus auraient-ils besoin de garde frontière s'ils n'ont rien à craindre de personne ? Rappelons nous de leur derniers ennemis, les Nyeusis, ils n'étaient assurément pas de la terre des lions. Et si les Lamasus avaient d'autre ennemis de cet acabit ? Nous ne serrions que de la chaire à canon. Wajibu, ta dernière balade dans la jungle s'est-elle bien passée ? Les autochtones ont-ils été agréable avec toi ? Te sens-tu en sécurité dans cette jungle qui semble d'avantage être la propriété de léopard agressifs que des Lamasus ? Je suis moi même la preuve que cette jungle est loin d'être le paradis que tout le monde dépeint. Les agressions semblent de plus en plus nombreuses à mesure que va le temps et vous continuez de vous voiler la face. Partir va être difficile et on ne va pas pouvoir le faire du jour au lendemain car on ne peut pas se permettre de errer sans "carte" sur la terre des lions, mais c'est une nécessité si l'on veut la vrai paix ! Je veux offrir à notre clan ce que tout clan mérite, mais je ne vais pas pouvoir le faire seul, mes frères, mes sœurs. J'ai besoin de votre confiance, je ne veut pas d'un clan divisé comme à l'époque de Kwadja, je veux que vous compreniez que l'on court droit à notre perte si l'on continue de faire trop confiance à tout le monde. Pensez aux nôtres avant de penser aux autres. La paix est difficile à obtenir, mais si vous pensez qu'en gardant les frontières des Géants Légendaires  nous l'aurons vous vous mettez certainement les griffes dans l'oeil. »

Il avait raison. Elle, par une soi-dit « expérience », avait eu affaire à Vita qui, bien plus attiré par l'art d'embêter les autres que de les faire taire à tout jamais, lui était tombé dessus et aurait pu la tuer s'il l'en avait désiré. Qui aurait pu l'aider ? Peu de monde, la Jungle était tant vaste que les malfrats pouvaient s'y camoufler avec aisance. Le discours de Tenzin la consola un peu plus dans son vote, étant donné que ses arguments rejoignaient d'une certaine manière ses propres désirs, même si l'idée de voyager en groupe ne lui plaisait que de manière plutôt neutre, en fin de compte. Elle pourrait toujours les quitter en plein voyage, n'est-il pas ? Ou bien se proposer au futur chef en tant qu'éclaireur et lui faire des rapports de ses voyages à venir ? Cette perspective réchauffa son cœur voyageur. Ajjin, soudain, l'interrompit en pleine résolution :

« Je me retire. Mais ma jeunesse n'est pas un prétexte. Et ceux qui s'amassent autour de Tenzin qui n'est pas bien plus âgé devraient apprendre à se taire. » Il ajouta, comme pour répondre à la question de ce dernier qu'il avait précédemment posée : « J'ai peut-être été malmené par un léopard qui s'est enfuie la queue entre les pattes quand il a vu un lion de plus, mais je n'ai pas envie de mourir pour quelque chose qu'on ne trouvera peut-être jamais. »

Pourquoi ne pas envoyer quelques Mositus volontaires sur la Terre des Lions pour voir s'il nous est possible de nous installer ailleurs ? Ce serait une bonne raison à mon insu pour me faire bouger un peu ! Elle garda le silence, les pattes picotées par l'excitation.

« Regardez les tous. On est des diplomates, pas des guerriers. L'esprit même des Mositus fait de nous des faibles. Et tu veux nous envoyer tous en dehors de cette jungle ? On va se faire découper en morceau au premier problème. »

Nous pouvons changer, songea-t-elle toujours, prise d'entêtement pour ses idées nouvelles. Ajjin partit voter, comme tous les autres, suivi cette fois-ci d'Heshima et de Leilani, puis de Bandarani et de Kubwa. Athar et Kimiria partirent voter, et alors, ce fut son tour. Son tour. Adana leva dignement la tête et traversa l'assemblée afin de rejoindre le fameux arbre. Son cœur battit contre sa poitrine avec une ardeur nouvelle, tandis que la femelle se demandait bien ce que ses yeux allaient découvrir en arrivant devant les caparaces. Ses orbes remarquèrent les carapaces, surveillées par les singes, gravées de la première lettre du nom de chaque candidat et ornées de pierres dont l'avenir reflétait dans leur surface grisée et solide. En compagnie de sa pierre, l'adolescente étudia rapidement chaque pierre, attirée par le nombre suffisant de pierres d'Uhta et de Tenzin. C'était entre eux que cela se jouait, on dirait. Elle leva les oreilles, et posa finalement sa pierre dans celle de Tenzin. Loin de là l'envie de suivre l'avis des autres, au besoin elle aurait choisi quelqu'un d'autre pour faire la différence. Mais elle avait des idées, et Tenzin pourrait bien lui apporter ce qui lui manquait à elle et Heshima. Et à tout le Clan, bien que ses aînés n'apprécieraient pas, pour la plupart, la nouvelle déchirante du destin Mositu.

Du renouveau.
De l'espoir.
De l'ambition, des envies.
Elle ne choisirait qu'un seul chemin
et ce serait celui de Tenzin.


Sur ce, elle rejoignit ses camarades d'un pas calme, questionnée du regard de son père et de sa mère. Sûrement se demandaient-ils quel avait été le choix de leur fille quant à ce conflit politique, qu'elle pensait pouvoir gérer avec une naïveté impressionnante. Le silence l'accompagna au cours de ces dernières minutes importantes d'élections, avant que le nom final du successeur de Siri ne soit donné.



© Jawilsia sur Never Utopia


Résumé:
 

_________________

A D A N A
RAPPORT DU MATIN.
SUJET DE RPs & LIENS.

Kit ©️ Eshina.
Adana se rebelle en PaleGreen. ♥️
Amon conseille en #EEEEEE.
Imani s'émerveille en PeachPuff.
Asani se rebelle en LightSlateGray.
Kito panique en #000000
    MES ANCIENS PERSONNAGES.
    Saïka
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3968-adana-je-ne-reve-que-de-l

Contenu sponsorisé


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: Une nouvelle ère [EVENT MOSITUS]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une nouvelle ère [EVENT MOSITUS]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Underworld : Nouvelle ère [DVDRiP]
» Mission de rang D : Préparation d'une nouvelle ère
» Hunger Games - La nouvelle ère - RPG
» [RP Équipage] Une nouvelle ère
» [UPTOBOX] Age of Heroes [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
La Terre des Lions
 :: 
La Jungle du Zawadi
 :: La Jungle des Sages
-