AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !

Partagez | 
 

 Solitude partagée [ft Djaili]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 22 Féminin
Nb de Messages : 567
Localisation : Tu as regardé derrière toi ? ^^

En savoir +
MessageSujet: Solitude partagée [ft Djaili]   Jeu 13 Avr - 8:25

Cela faisait maintenant plusieurs jours que Bustani avait eu vent du projet de ses filles de s'entraîner au combat de leur côté. Il était fier qu'elles aient décidé de protéger le clan et ne pouvait que les comprendre. Cependant, il n'appréciait pas vraiment le fait qu'elles souhaitent s'entrainer seules. Il avait alors laissé passé quelques jours en les surveillant de loin et avait vite remarqué les erreurs qu'elles commettaient. Ne pouvant laisser ses filles se conforter dans leurs erreurs, il avait décidé de les former lui-même. Bien qu'il ne soit pas un guerrier de renom, il avait appris à se battre grâce à son père et aux côtés de ses frères et il avait ainsi appris ce qu'il fallait faire ou non et surtout ce qu'il fallait éviter ; ce que ses filles ne semblaient pas comprendre.

*****

C'est donc en prévision d'un entrainement avec mon père que je l'accompagnais, lui et ma sœur à l'endroit que nous nous étions appropriés pour nous "battre" aisément. C'est Shana qui commença et après avoir corrigé sa posture, mon père engagea le combat. Après plusieurs minutes, le lion orangé profita d'une faille dans la défense de ma sœur pour l'envoyer au sol. Il nous expliqua l'erreur qu'elle avait faite avant de reprendre le combat. Ma jumelle se retrouva de nombreuses fois au sol mais elle se relevait à chaque fois, désireuse d'apprendre à être meilleure. Après une énième rencontre avec le sol, mon père jugea avec un léger sourire que c'était tout pour elle et qu'il était temps pour moi de prendre sa place sur le sol.

Je me mis alors en position de défense et esquivais ses premiers coups assez facilement avant de perdre mon équilibre et de me retrouver le nez dans la poussière. Après plusieurs passes se terminant toutes de la même manière, je crus voir une ouverture dans la défense de mon père. Je mimais une feinte à gauche avant de m'élancer sur le côté droit et de percuter mon père de plein fouet. Je profitais ensuite de son déséquilibre pour crocheter ses pattes arrières et lorsqu'il se retrouva à terre, je posais mes pattes sur son torse en signe de victoire.

Je réalisais vraiment ce qu'il venait de se passer quand Shana s'extasia de ma victoire. Le sourire aux babines, je sautillait de joie en compagnie de ma sœur mais notre enthousiasme retomba bien vite lorsque nous remarquâmes que notre père était toujours au sol et qu'il avait du mal à se relever. Inquiètes, nous allions le voir mais il nous expliqua qu'il était juste un peu fatigué et qu'il reprenait son souffle. Il me félicita mais je ne l'entendis presque pas. Toute à mon envie de progresser dans l'art du combat, j'avais oublié qu'il avait passé de nombreuses minutes à entrainer Shana avant moi et que sa santé était fragile ces derniers temps. Je n'avais pas été tendre avec lui et j'avais bien failli le blesser. Je me sentais tout à coup très oppressée et après avoir recommandé à Shana de veiller sur notre père et de l'emmener voir Kuzaidia si nécessaire, je m'élançais à travers la savane en courant. J'avais besoin d'être seule. Maintenant. Je courais donc à vive allure, ne me souciant pas de ma destination : j'arriverai là où j'arriverai, c'est tout.

Perdue dans mes pensées moroses, je m'arrêtai, à bout de souffle. Ma course folle m'avait emmenée jusque dans les gorges. C'était la saison sèche et le Mochanga était asséché, nous laissant libre accès aux quelques grottes naturelles creusées par l'eau au fil du temps.
Je m'arrêtais dans l'une d'elle et me laissait tomber au sol. La santé de papa, autant physique que morale se dégradait depuis la mort de maman et moi, idiote que j'étais je l'avais complétement oublié lorsque je lui avait foncé dessus un peu plus tôt. Je m'inquiétais pour sa santé et je n'avais rien fait pour l'améliorer, pire j'aurais peut être pu le blesser. J'ai eu très peur pour lui aujourd'hui et c'est pour cette raison que j'étais partie comme une furie. Enfin seule et loin de ma famille, je laissais mes larmes couler silencieusement.

_________________
Ukarimu est timide en DarkOrange
Baisse d'activité pour une durée indéterminée

Présentation - Rapport du Matin - RP & Liens

Kit © Awena, merci I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4040-ukarimu-ou-la-pridelander
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 23 Masculin
Nb de Messages : 110
Localisation : Prideland

En savoir +
MessageSujet: Re: Solitude partagée [ft Djaili]   Sam 15 Avr - 11:32


HRP:
 

Je trottinais en direction des Gorges, mon regard de menthe parcourant les alentours en quête de nouveauté. Je mettais un point d'honneur à être au courant de tout ce qu'il se passait sur Prideland, autant ce qui concernait le Clan (les naissances, les disputes, les couples...) que le territoire. En plus de satisfaire mon insatiable curiosité et de me servir pour m'intégrer au Clan et me rendre utile, cela me permettait aussi de vadrouiller et d'avoir de bonnes raisons de m'éloigner de la nouvelle famille de maman.

Nos moments à deux me manquaient d'ailleurs beaucoup, mais chaque fois que je comptais profiter un peu de la présence maternelle, une boule de poils braillarde montrait le bout de son nez, réclamant toute l'attention. Ou pire, le grand dadais empâté qui servait à ma mère de compagnon, venait tenter de jouer à beau-papa. Brrr, il me sortait décidément par les oreilles celui là.
Je secouais la tête, chassant l'image d'Arakh de mon esprit et pris la direction des rives asséchées du Mochanga. Je n'étais pas un grand fan de la saison sèche, que ce soit parce que les troupeaux s'éloignaient, ou parce que ma crinière Nordique me tenait diablement trop chaud, mais il fallait avouer qu'elle avait l'avantage d'assécher le fleuve, découvrant ainsi tout un tas de cachettes tranquilles. Et la tranquillité, j'en raffolais. Il faut dire que ce n'était pas facile à trouver à l'intérieur d'un Clan si grand. Surtout lorsque l'on dépassait tout le monde, et que l'on était le seul au pelage si clair et si visible.

Je poussai un petit soupir, profitant de ma grande taille pour descendre les quelques corniches en vue de m'insérer dans une cavité à l'envergure parfaite. Ici au moins, on ne viendrait pas m'...
Des sanglots à peine audibles me parvinrent alors que je m'approchais de l'entrée. Je fus un instant tenté de faire demi-tour, après tout, je n'étais pas le seul qui avait manifestement besoin de s'isoler, mais j'étais trop curieux pour cela.
Je m'approchais donc doucement de l'entrée, et fut surpris d'y voir une lionne rousse, aux reflets orangés. Je remuais une oreille, réfléchissant un instant, repassant le Clan en revue malgré l'obscurité. Je misais sur l'une des deux jumelles, filles d'une lionne qui avait récemment trouvé la mort en partie de chasse. Une tragédie pour le Clan entier, mais surtout pour la famille et ses deux petites.

En sachant tout cela, je m'apprêtai à la laisser tranquille mais je m'étais déjà trop avancé, et elle m'avait remarqué. Je lui adressai un doux sourire et m'excusai.

Je suis désolé, je voulais moi aussi un peu de tranquillité, je ne savais pas que tu étais là.

Ma voix basse et pourtant douce, résonna dans la grotte. Je n'étais pas à même de les différencier seulement au physique, et il aurait fallu que je les voix côte à côte pour m'en rendre compte. Dans mon souvenir, Shana était plus vive et bavarde que sa soeur, plus réfléchie et posée.

Préfères-tu que je te laisse à ta solitude ?

Je ne voulais surtout pas m'imposer. Certaines peines avaient besoin d'épaules aimantes pour se cicatriser, et d'autres nécessitaient seulement du temps et de la tranquillité pour se soigner...

HRP2:
 

_________________

Merci à Kina pour le kit ♥

Djaili découvre la vie en #99FF99
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t2570-djaili
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 22 Féminin
Nb de Messages : 567
Localisation : Tu as regardé derrière toi ? ^^

En savoir +
MessageSujet: Re: Solitude partagée [ft Djaili]   Dim 16 Avr - 15:05

Alors que je m'abandonnais à mes pleurs, un bruit me parvint de l'entrée de ma cachette. Il s'agissait d'un grand lion de couleur clair, assez inhabituel dans les environs. Il allait faire demi-tour mais se ravisa quand il vit que je l'avais remarqué.

Il s'approcha alors et je pus un peu mieux le détailler. Plus grand que la moyenne, le félin devait dépasser d'une bonne tête la plupart des autres mâles du clan. Sa crinière semblait également plus fournie que la normale pridelander mais ce qui retint le plus mon attention furent ses yeux. De couleur menthe, ceux-ci étaient soulignés par un trait de couleur chocolat. Mais le plus étonnant était que ce trait se terminait en une sorte de larme au coin externe de ses yeux, conférant au lion un air étrangement enfantin lorsque l'on couplait cela avec sa morphologie, quasi féminine.

Je cherchais d'où ce lion pouvait bien provenir. Un Jangowa me paraissait peu probable puisqu'ils avaient la réputation de ne sortir que très rarement de leur Désert. L'hypothèse d'un Nordique me semblait déjà plus probable mais dans ce cas, qu'est ce qui avait bien pu amener ce lion du Nord si loin de chez lui ? De plus, il devait avoir extrêmement chaud à cause de la chaleur apportée par la saison sèche. C'était peut être d'ailleurs cette raison qui l'avait amené à rechercher un endroit plus frais comme là grotte dans laquelle nous étions.

Puis ma mémoire décida de se rappeler à mon bon souvenir. Ce lion, je l'avais déjà vu plusieurs fois parcourant la savane mais uniquement de loin, c'est pourquoi je n'avais pas réagit immédiatement. Mais maintenant que je le voyais de plus près, mon cerveau fit le rapprochement avec l'une des histoires que m'avait raconté ma mère lorsque j'étais plus jeune. A savoir que Kina, la chef des groupes de chasse avait recueilli et adopter le fils de son amie, partie rejoindre les esprits après avoir donné la vie. Cependant, j'avais beau chercher dans mes souvenirs, impossible de me rappeler de son prénom...

M'adressant un sourire doux, le lion pâle prit la parole d'une voix basse et douce :

" Je suis désolé, je voulais moi aussi un peu de tranquillité, je ne savais pas que tu étais là.

Je me redressai avant de lui répondre :

- Il n'y a pas de mal, personne ne sait que je suis là alors tu ne pouvais pas t'en douter.

- Préfères-tu que je te laisse à ta solitude ?

- Non, tu peux rester, lui répondis-je d'une voix basse également. Enfin, si la compagnie d'une lionne timide et peureuse ne te déranges pas.

Des larmes coulaient toujours sur mes joues mais je les ravalaient définitivement avant de m'excuser auprès du lion clair et de lui adresser un petit sourire :

- Excuse-moi, j'ai juste eu une grosse frayeur et ...

Je marquais une pause, ne voulant pas craquer de nouveau en repensant à ce qu'il s'était passé un peu plus tôt. J'inspirais profondément puis continuais :

- Je ne veux pas perdre mon père. Pas par ma faute en tout cas.

Ne voulant pas rester trop longtemps sur ce sujet et me rendant soudain compte que j'avais raté quelque chose d'important, je repris la parole :

- Pardon, j'ai complètement oublié de me présenter ! Je m'appelle Ukarimu.

Je n'avais pas quitté mon acolyte des yeux, même si j'étais honteuse de ne pas me souvenir du prénom de mon camarade de clan alors j'attendais patiemment qu'il se présente à son tour, tout en espérant qu'il ne s'attarde pas trop sur la raison de ma présence dans cette grotte.



HRP:
 

_________________
Ukarimu est timide en DarkOrange
Baisse d'activité pour une durée indéterminée

Présentation - Rapport du Matin - RP & Liens

Kit © Awena, merci I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4040-ukarimu-ou-la-pridelander
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 23 Masculin
Nb de Messages : 110
Localisation : Prideland

En savoir +
MessageSujet: Re: Solitude partagée [ft Djaili]   Jeu 27 Avr - 16:19


La voix douce, portant encore les traces de ses larmes, de la lionne retentit à son tour dans la grotte. Je lui adressai à nouveau un doux sourire et me laissait doucement tomber près de l'entrée, à l'ombre. Un léger soupir de soulagement m'échappa, l'ombre bienfaitrice rafraîchissant ma nuque et mon cou de ma crinière épaisse.
Je ne fis aucun commentaire quand à ses paroles, qui m'avaient pourtant permises de l'identifier. Ukarimu. En effet, Shana était plus du genre à faire des bravades qu'à s'excuser ou se qualifier de timide, si mes souvenirs étaient bons.

Elle sécha alors ses larmes, s'excusant à nouveau :

- Excuse-moi, j'ai juste eu une grosse frayeur et ...

Je souris doucement et hochai la tête.

Y'a pas de problème je comprends. Parfois pleurer aide à évacuer les sentiments, qu'ils soient positifs ou négatifs.

Et comment que j'en avais de l'expérience. Pleurer était parfois le seul soulagement qu'il restait lorsque notre esprit refusait de coopérer et de gérer tous les sentiments contradictoires ou envahissants qui tournaient dans notre tête. Je l'avais tant expérimenté durant mon enfance et mon adolescence tourmentée que cela me paraissait bien plus naturel que pour les autres. Je ne comprenais pas pourquoi cela devait être considéré comme une forme de faiblesse plutôt qu'un simple exutoire.
Comme si taper contre un arbre -ou un autre lion- était tellement mieux...

- Je ne veux pas perdre mon père. Pas par ma faute en tout cas.

Je redressai les oreilles et la tête, un peu surpris par ses paroles. Je ne sus pas quoi répondre, ce qui m'arrivait pourtant rarement. Je n'avais pas eu de père, mais j'avais une mère que j'aimais plus que tout, et moi aussi je ne voulais pas la perdre. Quoique c'était à se demander si ce n'était pas déjà fait, entre son incapable de compagnon et l'arrivée de ces trois voleurs sur pattes.
Je me contentais donc d'hocher à nouveau la tête avec un doux sourire. Elle n'avait pas l'air de vouloir s'étendre, et je ne voulais pas la forcer à parler d'un sujet douloureux.

- Pardon, j'ai complètement oublié de me présenter ! Je m'appelle Ukarimu.

Je souris à nouveau, laissant échapper un petit rire.

Oh, pas de soucis, je sais qui tu es.

Mon sourire prit une teinte à la fois malicieuse et arrogante, une habitude chez moi. Je remuais un peu pour m'adosser à la paroi, profitant de la fraicheur de la pierre et de l'appui pour m'y reposer.

Je me suis un instant demandé laquelle des deux tu étais jusqu'à ce que tu parles.

Je m'arrêtai un instant en croisant son regard. Elle me fixait avec attention et peut être une certaine perplexité. L'idée me traversa que ce n'était pas parce que je me renseignais sur tout le monde au Clan, que l'inverse était vrai. Bien au contraire. Et bien que l'acharnement dont ma génération -et parfois celle de ma mère- avait fait preuve contre moi, me forçait à penser que tout le monde connaissait l'erreur que j'étais, ce n'était pas le cas.
Aussi redressai-je la tête pour l'incliner en direction de la jeune lionne, dans un salut formel que je démentis d'un léger sourire.

Enchantée toutefois de te connaitre de plus près Ukarimu. Je suis Djaili, fils de Kina.

Je m'étais toujours présenté ainsi, depuis que j'étais enfant et n'avais jamais perdu cette habitude, même si maintenant, la fierté qui imprégnait cette fin de phrase était teintée d'une légère amertume. Je n'étais effectivement que son fils adoptifs, et maintenant, d'autres lionceaux étaient bien plus légitimes que moi pour se donner ce titre lors de présentations...
Je me secouais un peu, tentant de me sortir de mes idées noires. Après tout, c'était pour cela que je m'étais initialement écartée du Clan, alors autant profiter de la présence d'une lionne aussi posée qu'Ukarimu -et qui n'avait manifestement rien à faire de ma différence pour une fois...- pour me changer les idées.

Décidant que la questionner sur la raison de sa présence ici était une mauvaise idée, je me lançai plutôt dans autre chose.

Tu viens souvent par ici ? Ces grottes sont mes repères préférés lors de la saison sèche ! Je venais souvent jouer par ici, à essayer de les découvrir toutes quand j'étais enfant.

Je parlais rarement de moi aux lions du Clan, surtout parce que la plupart se serait empressé d'utiliser les informations que je leur donnais pour m'accabler, mais je voulais me changer les idées, et celles d'Ukarimu. Et pour cela, me rappeler du bon temps passé avec Nedge ou Tahora était un bon début. Peut être la jeune lionne pourrait, elle aussi, me parler de son enfance ?

HRP:
 


_________________

Merci à Kina pour le kit ♥

Djaili découvre la vie en #99FF99
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t2570-djaili
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 22 Féminin
Nb de Messages : 567
Localisation : Tu as regardé derrière toi ? ^^

En savoir +
MessageSujet: Re: Solitude partagée [ft Djaili]   Ven 12 Mai - 8:19

"Y'a pas de problème je comprends. Parfois pleurer aide à évacuer les sentiments, qu'ils soient positifs ou négatifs."

Je ne pouvais qu'être d'accord, c'est pourquoi j'acquiesçais d'un mouvement de la tête. Ses paroles douces et son attitude posée m'aidèrent à retrouver mon calme assez rapidement. Cependant, la réponse qu'il m'offrit suite à ma présentation m'étonna. Je ne m'étais absolument pas attendue à ce qu'il sache qui j'étais. Après tout, je faisais mon possible pour ne pas attirer l'attention. Le clan en avait déjà assez avec l'agitation que pouvait causer Shana sans que je m'y mette à mon tour.

"Je me suis un instant demandé laquelle des deux tu étais jusqu'à ce que tu parles."

Alors comme ça il devait avoir entendu parler de ma sœur lui aussi. En même temps, je me demandais qui n’avait jamais entendu parler de la pipelette qu'elle était ou qui n’avait jamais subi ses petites farces. A mon tour, j'eus un petit rire.

"Shana est plus dans le genre hyperactive, c'est vrai. Et je suis certaine qu'elle t'aurait déjà posé milles question", ajoutais-je après une petite pause.

N’ayant toujours pas réussi à retrouver le nom de mon camarade, je le regardais toujours, un peu perdue. Mais le lion pâle dût lire dans mes pensées car il s’inclina légèrement et avec un sourire, se présenta :

"Enchanté toutefois de te connaître de plus près Ukarimu. Je suis Djaili, fils de Kina."

Bien qu’il ne voulait certainement pas le faire entendre, son intonation changea quelque peu à la fin de sa phrase. Je cru y discerner une pointe de … rancœur ?
J’hochais doucereusement la tête, signe que j’acceptais sa présentation, mais aussi pour tenter de cacher l’éclair de compréhension qui venait de me frapper. Le changement de ton dans sa voix était sans doute lié à la récente naissance des trois enfants de Kina. Je ne lui en fis cependant pas part car après tout qui étais-je pour parler de ce genre de chose ? Et puis il s’agissait d’un sujet plutôt personnel et nous ne nous connaissons pas assez pour que je lui demande de m’en parler.

Plongée dans mes pensées, je ne remarquais pas le silence qui s’était installé. Aussi, lorsque la voix claire de Djaili retentit de nouveau dans la grotte, j’eus un léger sursaut.

"Tu viens souvent par ici ? Ces grottes sont mes repères préférés lors de la saison sèche ! Je venais souvent jouer par ici, à essayer de les découvrir toutes quand j’étais enfant."

J’étais reconnaissante envers Djaili de ne pas me poser plus de questions sur la raison de ma présence dans ce coin isolé. Aussi, je décidais que je ne lui demanderais rien non plus car je n’étais sûrement pas la mieux placée pour cela.

Sautant sur l’occasion de changer de sujet, je me remémorais nos tentatives de nous cacher avec Shana. Nos parents étaient furieux quand ils nous retrouvaient mais cela nous permettaient de passer de très bon moments entre sœurs.

Sourire aux lèvres, je répondais à Djaili d’une voix enjouée avant qu’il ne me prenne pour une folle à sourire seule sans rien dire.

"Comme tu l’as dit toi-même, ces grottes ne sont visibles que lors de la saison sèche. Alors quand c’était possible, oui, ma sœur et moi sautions sur l’occasion pour venir nous cacher ici. Elles font de très belles cachettes lorsque l’on veut échapper à une punition. Malheureusement pour nous, nous ne restions pas cachées bien longtemps à cause de nos nombreux fous rires."

Je fis une courte pause, restant dans le passé encore un peu avant de répondre cette fois-ci à sa première question.

"Mais maintenant, nous avons grandi et nos parties de cache-cache font parties du passé. C’est la première fois que je reviens ici depuis un long moment donc je dirais que non, je ne viens pas très souvent."

Ne voulant pas rester sur une note négative, je le questionnais à mon tour.

"Et toi alors ? As-tu réussi à trouver toutes ces grottes ou as-tu laissé tomber devant leur nombre incalculable ?"

Le sourire toujours collé aux babines, j’osais lui posais une autre question.

"Comment as-tu découvert ces grottes ? Tu cherchais à fuir une punition toi aussi ?"

Je laissais le silence nous entourer. La simple façon d’être de Djaili avait su chasser mes tourments et j’étais curieuse de connaître un peu plus celui qui m’avait calmée aussi aisément. Attentive, je patientais sagement afin d’entendre sa réponse.

_________________
Ukarimu est timide en DarkOrange
Baisse d'activité pour une durée indéterminée

Présentation - Rapport du Matin - RP & Liens

Kit © Awena, merci I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4040-ukarimu-ou-la-pridelander
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 23 Masculin
Nb de Messages : 110
Localisation : Prideland

En savoir +
MessageSujet: Re: Solitude partagée [ft Djaili]   Lun 19 Juin - 13:37


Ma question amena un sourire aux babines d'Ukarimu et j'en fus ravi. J'attendis patiemment qu'elle me fasse part des souvenirs -manifestement heureux- dans lesquels ma question l'avait replongé.
Elle me parla alors de sa soeur et d'elle, qui fuyaient les punitions par ici en saison sèche, m'arrachant un petit rire. Oui, j'imaginais très bien Shana et sa jumelle, courant à toutes pattes pour se cacher et échapper aux parents, et se trahir par des fous-rire ensuite.

La jeune lionne marqua ensuite une pause avant de continuer et j'hochai doucement la tête. J'imaginai bien qu'il ne devait pas y avoir grand intérêt à revenir ici seul, sauf si comme moi -ou elle aujourd'hui- vous aviez envie de vous retrouver seul et tranquille, en marge du Clan. Ce qui, dans son cas, arrivait bien souvent.
Il pensait d'ailleurs à tout cela lorsque ses questions lui furent retournées par Ukarimu. J'échappai un nouveau rire et secouait doucement la tête.

Je n'ai jamais laissé tomber ! J'ai juste grandi tellement vite que je ne peux plus entrer dans la plupart d'entre elles !
Je t'accorde cependant que leur nombre est incalculable, tout autant que leurs formes, tailles et profondeurs. Ces aspérités creusées par la nature sont des refuges pour toutes sortes d'animaux en saison sèche, et les rencontres que tu peux y faire ne sont pas toujours heureuses !


Un sourire malicieux s'étala sur mes babines. Je pensais à un souvenir bien précis, dans lequel Tahora et moi, aventuriers dans l'âme, nous étions retrouvés devant une famille de serpents à sonnettes qui avait trouvé refuge dans l'une de ses cavités. La débandade fuyante qui avait suivis nous avait longtemps fait rire une fois hors de danger.
La question suivante de la Pridelander me sortit de mes souvenirs et je secouais doucement la tête.

Oh non, maman ne me punissait jamais. Je... Je n'étais pas un enfant très turbulent, bien au contraire. Je te ressemble plutôt. J'ai toujours été très calme, et très intellectuel.

Je souris doucement, je n'en avais pas vraiment honte bien au contraire.

Mais avec ma meilleure amie Tahora -elle c'est une vraie pile électrique !- on adorait se lancer des défis et découvrir Prideland. Et un jour, alors qu'on s'aventurait dans les Gorges à la recherche de lézard pour nous entrainer, nous en avons suivis un jusqu'à une fissure, qui s'élargissait au point de devenir une petite grotte.
Alors on a décidé d'en parcourir le plus possible pour toutes les découvrir ... A nos risques et périls ! ajoutai-je en riant doucement.


Je remuais les oreilles en soupirant doucement.

Maintenant, je viens surtout pour m'isoler du reste du Clan, pour réfléchir a l'ombre et la fraicheur des pierres.
Je trouve l'endroit apaisant, et propice à la réflexion..


Je relevai le museau vers elle, lui adressant un petit sourire.

Surement que ton inconscient aussi, puisque c'est là que tes pattes t'ont dirigée pour te poser dans un endroit où te calmer...

HRP:
 

_________________

Merci à Kina pour le kit ♥

Djaili découvre la vie en #99FF99
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t2570-djaili

Contenu sponsorisé


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: Solitude partagée [ft Djaili]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Solitude partagée [ft Djaili]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Une solitude partagée... [pv: Lac Ambré]
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Un peu de solitude ne fait de mal à personnes [ Dag Larson]
» Éternelle solitude | Lumi |
» Dans la solitude du desert.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
La Terre des Lions
 :: 
Le Glorieux Royaume — Prideland
 :: Les Gorges
-