Informations
Topsites

Votez et réclamez vos points ICI !

Réseaux
Crédits

Bannière dessinée par Odon, Metua, Choyo, Jen, Yetsa, Rana & Eshina

Design & Codage © Tadji, Soto & Angola

Musique du lecteur © Stardiva Music

Optimisé pour Mozilla Firefox

Jeu déconseillé aux -12 ans

AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !

Partagez | 
 

 Me revoilà - pv.Hoshor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 23 Féminin
Nb de Messages : 377
En savoir +
MessageSujet: Me revoilà - pv.Hoshor   Mer 12 Avr - 21:41


    Géolocalisation du RP : Toujours sur la Lande, près de la frontière avec Outland.


    Depuis sa dernière expédition en solitaire, Chayà avait réussi à gagner la confiance de sa mère. Elle était rentrée sans trainer et saine et sauve. Oui, confiance il y avait mais, selon la petite, elle avait été gagnée. Fruit d’un respect total des conditions imposées. C’est pourquoi quand, une fois de plus, elle lui demanda si elle pouvait s’éloigner, sa mère acquiesça. Imposant, malgré tout, une ligne de conduite irréprochable. Mais, dans ses yeux, Chayà pouvait voir que sa mère comprenait ses envies de voyage. Elle même les avait vécu et, force de motivation et de courage, elle avait eu ses heures de découvertes. Chayà admirait beaucoup sa mère pour ça, et, elle voulait, à son tour, avoir la force de s’émanciper.

    Tête haute, elle s’éloigna alors, sourire flamboyant.

    Elle n’allait pas sans but cette fois-ci. Hoshor et elle s’étaient promis de se revoir afin de parler des belles choses qu’ils avaient vu loin l’un de l’autre. Depuis leur rencontre, elle avait découvert la jungle. Ses frères et elle avaient croisé la route d’un lion dénommé Kozmotis, un lion qui se disait venir d’un clan des tempêtes. Puis elle avait rencontré un exilé : Vita, un lion de sang aux drôles de paroles. Mieux, elle avait cru comprendre que son père avait eu un passé qu’elle ignorait totalement... Loin d’avoir envie de s’en vanter, elle voulait raconter tout ça à son seul et unique ami. Après tout, c’était le seul lionceau qu’elle connaissait outre les membres de sa fratrie, et, en plus, un autre curieux.

    Avec un peu de chance, il aurait fait mille découvertes depuis leur dernière rencontre, et l’enfant s’en réjouissait d’avance. Elle aimait ses frères et sœurs, mais à être tout le temps avec eux, elle se prenait parfois à s’ennuyer auprès d’eux. Non pas qu’elle les aime moins, bien au contraire. Ils s’amusaient beaucoup et, même si le silence se faisait, tous savaient qu’ils pourraient toujours compter les uns sur les autres. Mais, elle avait envie de savoir, de comprendre, et, pour ça, la famille avait ses limites. Puis, ils seraient heureux de savoir qu’elle avait revu Hoshor !

    Elle marchait d’un bon pas. Nul n’était à l’abri du danger – surtout si, comme Vita, il tombait des arbres. L’air se faisait différent. Ca sentait autrement. Jamais encore elle n’était allée si loin et elle pouvait voir se dessiner des paysages qu’elle n’avait encore jamais vus. Outland. Ca ne pouvait être que ça, son odorat ne pouvait la trahir sur ce coup là. Bien qu’elle eut envie d’accélérer tant ce décors l’intriguait, elle ralenti. Les lions d’ici se montraient plus méfiants que jamais depuis les récents évènements, et Chayà ne tenait pas à se frotter à bête énervée. Elle baissa les oreilles, espérant que le petit lion ne soit pas trop loin. D’une voix étrangement peu sûre d’elle, la petite se mit à appeler :

    « Hoshor ? »

    Elle s’en voulait d’être si vacillante. C’est pourquoi elle prit une grande inspiration et se fit plus dure. L’idée n’était pas d’impressionner un quelconque visiteur mais bien de se redonner la contenance qu’elle venait de perdre. Puis, torse bombé, elle reprit son appel. Sa voix était plus audible, plus présente et, surtout, plus sûre :

    « Hoshor ? »



_________________


kit ©Anoki

Speach: #000000 | Rapport du Matin | Présentation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4194-chaya#92680
avatar
PLAYER01


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 56
Localisation : Sur Ourtland

En savoir +
MessageSujet: Re: Me revoilà - pv.Hoshor   Jeu 13 Avr - 20:18

Voilà quelques jours que Hoshor n'avait pas osé quitter la Termitière. Depuis l'incident au Lac-au-Roi, le lionceau était complètement terrorisé et avait refusé de laisser sa mère s'éloigner de lui trop longtemps. Nayat avait également eu très peur en écoutant le récit de son fils, confirmé par Dahaan. En effet, moins d'une semaine auparavant, le petit mâles s'était rendu au Lac-au-Roi, bout de terre que les hyènes et les Outlanders se partageaient. Hoshor avait cependant été attaqué par l'une de leur voisines, visiblement en quête de conflit, et avait failli finir dévorer. Par chance, Dahaan, le fils de Chombo Hiki, lui avait porté secours et lui avait sauvé la vie. Le jeune félin avait cependant eu extrêmement peur ce jour là, et n'était pas prêt de retourner sur les terres des Hyènes. Il était désormais complètement terrifié à cette idée, et priait pour ne plus jamais faire une aussi mauvaise rencontre. Voilà pourquoi il avait préféré rester à la Termitière, quitte à s'ennuyer ferme toute la journée.

Cependant, le lionceau n'avait pas oublié la promesse qu'il fait à Chayà, sa jeune amie voyageuse qui vivait sur la Lande des Sans Terres. Leur rencontre lui semblait remonter à une éternité tant il s'était passé de chose depuis, et il mourrait d'envie de lui raconter ses aventures. L'idée de quitter la Termitière ne lui plaisait pas vraiment, mais il n'avait pas le choix. Il ne pouvait pas manquer le rendez-vous, ce serait extrêmement impoli ! Qui plus est, il avait vraiment envie de la revoir. Chayà, ainsi que sa fratrie, Raksà et Sahàsi, étaient les seuls amis de son âge qu'il avait. Si leur rencontre avait été un peu mouvementé, les enfants n'avaient pas tarder à tisser de grands liens. Il avait d'abord été très intimidé par la petite féline au pelage sombre, avant de comprendre que malgré ses airs très mâture, elle restait une enfant, tout comme lui.

Ainsi, Hoshor se força à s'armer de courage, et se dirigea vers la Lande des Sans Terres. Il sursautait à chaque pas et lançait des regards inquiets tout autour de lui, priant pour qu'aucune hyène ne croise sa route. Il ne mit pas longtemps à arriver à la frontière, et se cacha derrière un rocher, au cas où. Il ne voulait pas faire peur à son amie, loin de là, mais préférait être invisible si jamais quelqu'un de mal intentionné passait par là. Hoshor resta immobile, le plus silencieux possible. Il entendit finalement une voix, qui le fit sursauter de manière ridicule.

- Hoshor ?

Était-ce bien Chayà ? Il avait souvenir qu'elle était plus assurée dans sa manière de parler. Il n'osa pas sortir de sa cachette, craignait d'avoir encore de gros ennuis. Finalement, la voix se refit entendre, plus forte cette fois. Elle appartenait bien à Chayà !

- Hoshor ?

Il grimpa sur le caillou qui le dissimulait, et vit la jeune femelle, qui le cherchait du regard. Il sauta aussitôt vers elle, soulagé au possible. Elle non plus n'avait pas l'air extrêmement rassuré, ce qui pouvait se comprendre. Outland n'était pas une terre très accueillante, c'était un fait. Ses habitants n'étaient cependant pas méchant, il fallait juste apprendre à les connaître. Certains avaient mauvais caractère, mais d'autres étaient doux comme des agneaux ! Dahaan par exemple, ne ferait jamais de mal à une mouche. Hoshor se rua donc vers son amie et cria :

- Je suis là, je suis là ! Oh Chayà, je suis tellement content que tu sois là !

Il soupira et lui donna un petit coup de tête amical pour la saluer. Il la dépassait toujours, mais elle semblait avoir grandi depuis la dernière fois. Quelques mois les séparaient sûrement, faisant de l'Outlander l'aîné, ce dont il se fichait éperdument. Il la regarda avec attention, et déclara :

- Tu as l'air en forme. Comment vous allez, tous, sur la Lande ?

Beaucoup moins timide qu'à leur première rencontre, Hoshor espérait cependant être suffisamment poli. Il était toujours admiratif devant l'aisance et l'attitude assurée de Chayà, il avait l'impression qu'elle savait toujours parfaitement ce qu'elle faisait, contrairement à lui, qui était maladroit et craintif.

_________________
Hoshor couine en #6F432D

Kit ©️ Dhalahi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4152-hoshor-petite-boule-de-po
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 23 Féminin
Nb de Messages : 377
En savoir +
MessageSujet: Re: Me revoilà - pv.Hoshor   Dim 16 Avr - 15:44

    A peine eut-elle appelé son ami qu’il sortait de sa cachette, comme si il l’attendait ! Bien qu’elle fût surprise par cette soudaine apparition, de voir qu’il s’agissait du bon lionceau lui décrocha un grand sourire. Il avait l’air tout aussi heureux qu’elle de cette nouvelle rencontre. D’un air franchement enjoué, il la salua, s’empressant de laisser s’exprimer sa joie ainsi qu’à demander des nouvelles de sa petite famille.

    « Oh moi aussi, je suis contente de te voir ! J’ai tant de choses à te raconter. Mais avant ma famille va bien merci. Ils sont toujours aussi dynamiques que la dernière fois. Puis tu n’as pas encore rencontré Aithya ! La prochaine fois, je l’amènerais avec moi mais... je préfère te prévenir. Elle n’est pas très souple. Ne te sens pas vexé par ses airs méchants parfois. C’est juste qu’elle est comme ça... » Avait-elle déclaré d’un air toujours sourire mais plus rationnel.

    Après tout, Horshor avait eut peur d’eux la première fois qu’il les avait rencontré. Chayà avait put déceler la sensibilité en lui, et, face à Aithya, se genre d’attitude était rarement récompensé. Cela dit, mine de rien, de par son attitude, leur ainée leur apprenait inconsciemment à tenir une certaine discipline émotionnelle. Ce qui était, pour la petite lionne de suie, idéal !

    Elle se sentait plus grande que la dernière fois à ses côtés.

    En plus, c’était presque étrange d’avoir un calme si doux. Ils étaient juste eux deux. Pas de Sahàsi pour n’en faire qu’à sa tête. Pas de Raksà pour... Non, elle ne pouvait rien trop lui trouver à vrai dire. Elle adorait son frère et le trouvait bien raisonnable comparé à sa jumelle. Bon, quoi qu’il en soit, ils étaient seuls, et Chayà comptait sur son ami pour honorer la promesse qu’ils s’étaient faite la dernière fois.

    « Bon alors, qu’est-ce que tu as me raconter ! Je suis sûre que tu as vu pleins de choses depuis la dernière fois ! Moi aussi, j’ai hâte de t’en parler mais c’est tu commences. »

    Voilà, une fois de plus, elle ordonnait. On n’aurait sut dire si elle le faisait exprès ou pas, mais, quoi qu’il en soit, c’était comme ça. Sans lâcher Hoshor des yeux, elle avança vers la fameuse pierre qui lui avait servie de cachette pour bondir à son sommet. Elle s’allongea dessus, plus que prête à écouter. C’était son truc à Chayà d’écouter. Puis, Hoshor avait l’air plus détendu que la dernière fois. Cela dit, il restait à la limite de l’intimidation. Non pas qu’elle soit dans l’envie de le mettre mal à l’aise, mais le ressenti du petit montrait qu’elle renvoyait ce qu’elle cherchait à renvoyer.

    Lui offrant un regard coulant et presque maternelle, elle posa sa petite tête sur ses pattes, l’air de lui dire : je suis toute ouïe. Elle se sentait mieux qu’à son arrivée. Outland ne lui faisait plus aussi peur. Hoshor, pourtant si apeuré, y vivait donc ça ne voulait finalement rien dire. L’habit ne faisait pas le moine. Puis, d’être un peu loin et face à de paysages nouveaux, pour elle, il n’y avait rien de plus vivifiant.



_________________


kit ©Anoki

Speach: #000000 | Rapport du Matin | Présentation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4194-chaya#92680
avatar
PLAYER01


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 56
Localisation : Sur Ourtland

En savoir +
MessageSujet: Re: Me revoilà - pv.Hoshor   Lun 17 Avr - 10:37

Chayà semblait tout aussi heureuse de voir Hoshor que ce dernier de la voir, ce qui acheva d'apaiser le lionceau. Il était plutôt étrange de rencontrer la petite lionne noire sans le reste de sa fratrie, la conversation risquait d'être beaucoup plus calme sans Raksà et Sahàsi ! Cela ne déplaisait cependant pas au petit Outlander, qui appréciait quelques instants de répit. Il appréciait énormément les deux autres membres de la famille de Chayà, et espérait grandement les revoir très vite, mais il fallait reconnaître qu'ils ne manquaient pas d'énergie ! La plus sombre était plus posée et réfléchie, ce qui avait d'abord intimidé Hoshor mais qui le rassurait à présent. Au moins, elle ne risquait pas de l'embarquer dans une aventure folle et dangereuse !

- Oh moi aussi, je suis contente de te voir ! J’ai tant de choses à te raconter. Mais avant ma famille va bien merci. Ils sont toujours aussi dynamiques que la dernière fois. Puis tu n’as pas encore rencontré Aithya ! La prochaine fois, je l’amènerais avec moi mais... je préfère te prévenir. Elle n’est pas très souple. Ne te sens pas vexé par ses airs méchants parfois. C’est juste qu’elle est comme ça...

Le jeune lion ouvrit de grands yeux, se souvenant qu'effectivement, il n'avait pas encore fait connaissance avec l'aînée de la fratrie, la fameuse Aithya. En entendant ce portrait, il devait avouer qu'il n'avait pas très envie de la rencontrer, mais elle ne devait pas être si effrayante que ça. Et puis, si Chayà était avec lui, elle ne se mettrait peut-être pas en colère contre lui, il était gentil après tout. Il n'avait jamais fait de mal à personne, pas même à une mouche ! Enfin, pour la mouche, il avait déjà essayé, mais n'avait jamais réussi à l'attraper. Il garda ses commentaires pour lui, ne voulant pas passer pour un idiot ou un bébé, ce qu'il pouvait avoir tendance à faire à cause de sa trop grande sensibilité. La première fois qu'il avait rencontré Chayà et sa fratrie, il s'était effondré en larme, terrifié à l'idée de se faire attaquer. A présent, il n'avait aucune raison de s'inquiéter, la lionne sombre était son amie, et il ne se sentait pas en danger.

- Bon alors, qu’est-ce que tu as me raconter ! Je suis sûre que tu as vu pleins de choses depuis la dernière fois ! Moi aussi, j’ai hâte de t’en parler mais c’est tu commences.

Les deux enfants se dirigèrent tranquillement vers le rocher derrière lequel Hoshor s'était dissimulé en attendait la venue de sa camarade. Cette dernière grimpa dessus et contempla l'Outlander avec intérêt, attendant qu'il prenne la parole. Le lionceau avait effectivement vécu de nombreuses aventures depuis la dernière fois, dont la majorité était de belles rencontres. Une cependant tournait en boucle dans son esprit, et l'avait marqué au fer rouge, de la pire des manières. Se sentait-il capable d'en parler ? Il le fallait bien. Une expression moins enjouée se dessina sur son museau, tandis qu'il regardait autour de lui, soudain inquiet. Il se tourna à nouveau vers Chayà et répondit, de sa petite voix.

- Oh, j'aimerai tellement ne rien avoir à te raconter, ce serait tellement plus simple... En fait, il y a quelques jours je... Je suis aller au Lac-au-Roi pour jouer, et il... Il y avait une hyène. Elle voulait me manger, mais Dahaan, un Outlander, m'a sauvé la vie ! Mais, mais... La hyène elle... Elle a essayé de me gober vivant ! C'était affreux...

L'émotion le faisait trembler, mais il parvint à retenir les larmes, ce qui était une grande victoire. Il se souvenait de la scène avec une clarté terrifiante, et tenta de la chasser. Il n'avait jamais eu aussi peur de sa vie, et n'était jamais passé aussi près de la mort. Il secoua la tête et ajouta tristement :

- Je ne savais pas moi... Je pensais que les hyènes étaient gentilles. Pourquoi voulait-elle me manger ?

Il leva les yeux vers Chayà, comme si elle détenait la réponse. Il espérait que son amie ne rencontrerait jamais pareille créature, il ne le lui souhaitait pas. Pour certain, cette histoire serait une grande aventure à raconter, mais pour Hoshor il s'agissait d'un traumatisme douloureux. Il faisait de terribles cauchemars depuis, et ne pouvait plus quitter la Termitière sans sursauter à chaque pas.

_________________
Hoshor couine en #6F432D

Kit ©️ Dhalahi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4152-hoshor-petite-boule-de-po
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 23 Féminin
Nb de Messages : 377
En savoir +
MessageSujet: Re: Me revoilà - pv.Hoshor   Jeu 20 Avr - 14:31


    De prime abord, il avait l’air heureux de la retrouver. Quel était cet étrange air triste qui venait assombrir sa moue d’enfant rond. Plus que triste, inquiet, préoccupé. Il regardait de gauche à droite, comme si quelqu’un allait arriver, quelqu’un qu’il n’avait pas envie de voir. Allait-il déjà lui confier un secret ? Chayà se posait déjà milles questions et ses oreilles trahissaient la curiosité qui la nourrissait à cet instant précis. Elles étaient hautes, pointées vers le ciel, comme pour attraper le moindre mot, le moindre son.

    Il se lança enfin. Pourquoi ça serait plus simple ? Pas plus simple, juste plus ennuyeux. Elle n’était pas venue pour rien tout de même. Non, le récit commençait et elle comprendrait les mots de son ami. Il parla d’une hyène. Chayà fronça les sourcils. Ces bêtes là avaient tout de même de drôles de manières. Prideland leur offre une parcelle de terre – chose non négligeable pour bon nombre de lions – voilà qu’elles râlent et, pourtant, elles se promènent où bon leur semble, sans se préoccuper de rien. Bon, la jeune lionne leur reconnaissait quand même le mérite d’avoir fait déguerpir une bande d’exilé Freelander qui passaient par là avec l’idée de s’installer. Ca non plus ça n’était pas correct ! Les canidés les avaient envoyé paitre et c’était bien fait pour eux. Sous prétexte qu’ils sont des lions ils se laissent à croire qu’ils ont tous les droits.

    Mais revenons en à Hoshor qui se mettait à trembler à présent. Chayà espérait qu’il ne pleure pas, une fois de plus. Mais il ne le fit pas. Ce n’est pas qu’elle n’aime pas les larmes des autres mais elle se savait assez intolérante à ce genre d’émotion poussé à l’extrême. Elle si calme avait du mal à se laisser aller à l’ivresse, et ce quelque soit le sentiment. Il lui arrivait d’être excitée par la découverte, mais jamais de là a en devenir complètement hystérique – contrairement à ses sœurs qui avaient le don de se mettre dans tous leurs états pour pas grand chose. Secundo, c’était une des rares situations qu’elle avait du mal à gérer. Elle savait bien qu’il fallait être patient et doux face aux larmes, mais elle aurait plus tendance à secouer un peu ladite victime pour qu’elle se ressaisisse.

    Son ami se mit à la questionner.

    Elle leva les yeux au ciel, comme pour rejeter la responsabilité sur quelqu’un d’autre. Qu’est-ce qu’elle en savait si les hyènes sont gentilles ? Non, le ciel ne l’aiderait pas, et le lionceau semblait si désireux de savoir ce qu’elle en pensait qu’elle ne pouvait pas détourner la question. Surtout qu’on pouvait lire dans ses yeux la peur qu’il avait ressentie face à cette fameuse hyène. Puis, c’était normal d’avoir eu peur après tout pensa-t-elle. Même les grands auraient eu peur d’ailleurs. Elle les voyait bien les adultes, sur le point de se faire dévorer par plus gros que soit. Oui, n’importe qui aurait été sous le choc d’une telle agression.

    Chayà soupira, l’air sage.

    « Tu sais Hoshor c’est comme partout. Y’a des gens qui sont plus mauvais que d’autres. Puis les hyènes ont un petit complexe d’infériorité par rapport aux lions, c’est normal qu’il y en ait qui se vengent comme elles peuvent. C’est stupide et méchant, et cette hyène devait surement être bien vilaine. Elle voulait te faire peur j’imagine, après tout, les hyènes mangent pas les lions c’est bien connu. » Elle termina sur un petit sourire.

    Mais, continuant sa pédagogie. Elle se permit de continuer :

    « Après, c’est normal que tu ai eu peur. Moi aussi j’aurais été effrayée à ta place ! Puis, je suis bien contente de te voir bien vivant, j’irais remercier ce Dahaan un jour »

    Elle se mit à rire doucement, c’était une petite blague pour lui remonter un peu le moral. La petite lionne reprit sur un air plus grave.

    « Mais tu sais Hoshor, ne fait pas une généralité des hyènes. Certaines sont surement vraiment gentilles. T’es juste pas tombé sur la bonne. C’est pareil avec les lions. Y’en a qui sont mal intentionnés. C’est dommage mais c’est comme ça. C’est pour ça que je suis toujours un peu méfiante moi au début, on ne sait jamais... Mais tu es brave de dire que tu as eu peur, je trouve ça bien plus honorable que les gros prétentieux qui pensent impressionner tout le monde par leurs mensonges. Puis cette fois tu n’as même pas pleuré ! »

    Clore sur une note plus positive. Ce lionceau avait un grand besoin de confiance en lui et Chayà espérait lui donner un peu de ça.

    « Bon, peut-être qu’on peut parler d’autre chose si ça te fais trembler, tu n’as pas fait d’autres voyages dernièrement ? »


_________________


kit ©Anoki

Speach: #000000 | Rapport du Matin | Présentation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4194-chaya#92680
avatar
PLAYER01


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 56
Localisation : Sur Ourtland

En savoir +
MessageSujet: Re: Me revoilà - pv.Hoshor   Lun 24 Avr - 9:49

Chayà l'avait écouté calmement, sans exprimer d'autres émotions qu'une grande concentration. Elle fronçait les sourcils, l'air de réfléchir à des choses drôlement compliqué, tandis que Hoshor se rappelait avec beaucoup trop de vivacité le souvenir de sa terrible mésaventure. L'attitude posée de son amie l'aida à contrôler sa peur, il ne voulait pas céder à la panique devant elle. La plupart des enfants auraient sans doute eu des réactions très vives, des cris, des rires, des hurlements d'épouvantes ou de surprises, mais pas Chayà. La petite brune se contentait d'écouter. Elle finit par répondre, une fois le récit terminé.

- Tu sais Hoshor c’est comme partout. Y’a des gens qui sont plus mauvais que d’autres. Puis les hyènes ont un petit complexe d’infériorité par rapport aux lions, c’est normal qu’il y en ait qui se vengent comme elles peuvent. C’est stupide et méchant, et cette hyène devait surement être bien vilaine. Elle voulait te faire peur j’imagine, après tout, les hyènes mangent pas les lions c’est bien connu.

Le jeune mâle ouvrit de grands yeux en entendant le terme "complexe d'infériorité". Comment qui que ce soit pouvait se sentir inférieur en le voyant, lui ? Il était tout petit, faible, ridicule ! Il fut cependant soulagé d'apprendre que les hyènes ne mangeaient pas les lions, même s'il s'en doutait, quelque part. On lui avait parlé de ces histoires de cycle de la vie, des proies et des prédateurs. Les grands félins faisaient parti de cette deuxième catégorie, il n'était donc pas dans l'ordre des choses que Hoshor ait failli être le repas de la hyène. La sagesse de la féline l'apaisa un peu, ses tremblements se calmèrent. Le monde était bien plus complexe qu'il ne le pensait, les hyènes en voulaient aux lions pour des raisons qui lui échappaient et il s'était retrouvé au mauvais endroit au mauvais moment.

- Après, c’est normal que tu ai eu peur. Moi aussi j’aurais été effrayée à ta place ! Puis, je suis bien contente de te voir bien vivant, j’irais remercier ce Dahaan un jour.

Une fois encore, le lionceau fut surpris. Même Chayà pouvait avoir peur ? Elle semblait si sûre d'elle et confiante ! Le jeune mâle avait du mal à l'imaginer trembler de peur. Enfin, lui aurait drôlement peur pour elle si elle se faisait attaquer par une hyène, là tout de suite. Mais que pourrait-il faire, si cela arrivait ? Il n'était qu'un enfant, incapable de se défendre. Et Dahaan ne pouvait pas surgir tout le temps pour le sauver, lui ou qui que ce soit d'autre par ailleurs.

- Mais tu sais Hoshor, ne fait pas une généralité des hyènes. Certaines sont surement vraiment gentilles. T’es juste pas tombé sur la bonne. C’est pareil avec les lions. Y’en a qui sont mal intentionnés. C’est dommage mais c’est comme ça. C’est pour ça que je suis toujours un peu méfiante moi au début, on ne sait jamais... Mais tu es brave de dire que tu as eu peur, je trouve ça bien plus honorable que les gros prétentieux qui pensent impressionner tout le monde par leurs mensonges. Puis cette fois tu n’as même pas pleuré !

La première partie de la tirade de son amie le rendit un peu triste. Il se doutait bien que toutes les hyènes n'étaient pas méchantes, mais pour l'heure, il n'avait vraiment pas envie d'en croiser d'autres. Si elles en voulaient aux lions, mieux valait prendre des distances. Il fut toutefois très étonné que Chayà le qualifie de brave. Il y avait bien des mots pour parler de lui, mais le courage n'en faisait pas vraiment parti. Il était un pleutre, craignait le moindre frémissement dans l'air et ne savait même pas s'il pourrait prendre la défense de ceux qu'il aimait tant sa peur prenait le dessus. Cette idée le rendait terriblement honteux, mais il ne pouvait se mentir à lui-même. Il n'avait rien d'un héros, et n'aurait jamais rien d'un héros.

- Bon, peut-être qu’on peut parler d’autre chose si ça te fais trembler, tu n’as pas fait d’autres voyages dernièrement ?

Ses oreilles se redressèrent. Des voyages ? Il n'avait pas tellement quitté la Termitière, surtout ces derniers jours. Mais avant... Sans sortir d'Outland, il avait tout de même fait quelques rencontres passionnantes, il devait bien le reconnaître. Les visages de ceux qu'il avait croisé apparurent dans son esprit, dont un qui persistait plus que les autres. Heureusement que Chayà ne pouvait pas le voir rougir sous son pelage ! Il eu un sourire enfantin, oubliant aussitôt sa peur. Oui, il avait de formidables récits à raconter ! Sans hésiter, il prit la parole, d'une voix pleine d'enthousiasme :

- Si si ! En fait, je n'ai pas vraiment voyagé, mais j'ai rencontré plein de monde sur Outland ! Par exemple, il y a un lycaon qui est venu près de chez moi ! Il était super gentil, on a même joué ensemble ! Et puis, un Loup d'Abyssinie aussi, qui s'appelle Tsaheylu ! Oh et puis un voyageuse, du nom de Tadewi ! On est devenu super ami tous les deux !

Le lionceau reprit sa respiration, un peu essoufflé par sa longue tirade. Malgré sa rencontre avec la hyène, qui n'avait pas aidé à le rendre plus courageux, Hoshor avait fait la connaissance de bien des personnes ces dernières semaines. Il ajouta, un peu plus calmement, mais toujours d'un air joyeux :

- Je suis aller sur Prideland aussi ! J'y ai rencontré une petite lionne de notre âge, Dafina. C'était drôlement chouette ! Prideland, c'est si beau ! Tu y es déjà aller ?

Aussitôt, le petit mâle eu une foule de questions qui lui vint en tête. C'était son tour d'interroger son amie ! Il voulait tout savoir de ses aventures.

- Tu as fais des voyages toi ? Raconte moi !

Ses yeux brûlaient à présent de curiosité. Les tremblements et la peur étaient déjà bien loin, il n'y pensait presque plus. Tout ce qu'il voulait à présent, c'était écouter ce que Chayà avait à dire.

_________________
Hoshor couine en #6F432D

Kit ©️ Dhalahi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4152-hoshor-petite-boule-de-po
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 23 Féminin
Nb de Messages : 377
En savoir +
MessageSujet: Re: Me revoilà - pv.Hoshor   Ven 28 Avr - 17:54

    La proposition de la jeune lionne sembla emballer son ami. Cependant, elle restait un peu sceptique sur ce qu’il venait de lui dire. Il ne semblait pas tout à fait d’accord avec ce qu’elle lui avait dit – et ce même si il n’avait manifesté aucun signe de résistance. Il avait simplement baissé la tête, pensif, ou peut-être même honteux. Chayà fit la moue, elle qui espérait lui remonter le moral en l’encourageant, elle n’avait pas réussi à le rassurer. Elle allait essayer encore quant il changea de tête, oreilles en l’air et sourire aux babines. Non seulement, changer de sujet sembla le détendre, mais il en devenait même bavard et plus sûr de lui que jamais.

    Chayà sourit alors, heureuse de voir que, malgré la peur, son ami arrivait encore à sourire et s’émerveiller de ses autres aventures. L’ombre du canidé ne planait pas en permanence au dessus de sa tête, et c’était rassurant. La petite se dit que ça n’était qu’une question de temps – et de taille. Elle pensa rapidement à Vita qui l’avait mise en garde pourtant. Et voilà qu’elle n’en démordait pas. Pour elle, les hyènes étaient des créatures mystérieuses et attirantes. Le récit d’Hoshor ne l’avait en rien dissuadé. Il venait, au contraire, de faire naitre en elle une nouvelle lubie.

    Il s’exprimait bien et ses petits yeux pétillaient autant que leur première promenade en groupe. Aux côtés de Sahàsi et Raksà, il avait eu l’air heureux. Là aussi. Il lui conta sa rencontre avec divers animaux – ni lions, ni hyènes cette fois. Un lycaon. Chayà ouvrit de grands yeux. Son père lui avait déjà parlé des lycaons. Ces espèce de... Lui aussi avait eu du mal à comparer ces bestioles à d’autres animaux vivants qu’elle aurait put avoir vu. Il avait résumé ça en : plus petit que des lions, pelage café, taché de noir et de blanc, au corps et au museau fin. Ca faisait un drôle de portrait et elle avait du mal à s’imaginer telle créature. Elle était curieuse d’en avoir la vision d’Hoshor. Oh puis, grande nouveauté : le loup d’Abyssinie ! Qu’était-ce donc que ça ? Là pour le coup, elle n’en avait jamais entendu parler. Outland était donc si exotique ? Quelle vaine qu’Hoshor en ait tant vu ! Elle reviendrait moins bête !

    Ensuite il mentionna une dénommée Tadewi. Une voyageuse elle aussi ! La petite lionne de suie ne l’avait jamais rencontrée. Cela dit, ça n’était pas étonnant. La Lande était vaste et eux avaient pour habitude de ne pas trop s’éloigner de leur grotte familiale. C’était d’ailleurs la première fois qu’elle s’aventurait si loin toute seule.

    Mais les aventures du petit Hoshor ne se terminaient pas là. Il mentionna Prideland et une lionne prénommée Dafina. Chayà sourit doucement. La compagnie des femelles étaient chose courante dans la vie du petit Outlander. Néanmoins, son sourire tomba doucement, sans faire de bruit, comme une plume. Prideland. Elle n’avait pas le droit d’y aller, sa mère les avait sévèrement averti, et surtout elle ; Chayà. Puis, si par malheur ils croisaient la route d’un Pridelander ou que leurs pattes les menaient trop loin, ils avaient une interdiction formelle de mentionner le nom de leurs parents. Des paroles bien mystérieuses pour la petite qui s’était retenue d’en demander trop. Cela dit, elle en était toujours aussi troublée. C’est pourquoi, avant même de l’écouter lui poser la question retour, elle posa un regard dur et perplexe sur le sol.

    « Moi j’ai pas le droit d’aller sur Prideland, ma mère nous l’a défendu... »

    Elle disait ça d’un ton agacé. Elle n’aimait pas ne pas comprendre, elle n’aimait pas être laissée de côté, ni qu’on la prenne pour un bébé incapable de comprendre. Elle soupira, mollement. Hoshor avait l’air si élogieux de cette terre d’abondance, en quoi pouvait-elle être si dangereuse ? Elle posa ses grands yeux azurs sur lui et dit, d’une voix beaucoup plus douce :

    « C’est dangereux Prideland ? »

    Elle en doutait fort. Il lui aurait dit si c’était le cas, lui qui avait faillit pleurer rien qu’en se rappelant la hyènes n’aurait surement pas décrit ces terres avec tant d’entrain. Elle secoua la tête en signe de négation.

    « Non, oublie ce que j’ai dis, tu me l’aurais dis si c’était dangereux, c’était bête comme question. C’est juste que je comprend pas pourquoi je n’ai pas le droit d’y aller. »

    Un dernier soupire. Interdire à Chayà certain territoire, c’était presque comme couper les ailes à un oiseau.

    « Mais je suis allé dans la jungle par contre ! C’était magnifique. Toi et moi, on est habitué à des terres pauvres et nues de végétation. Là bas, y’a que ça ! Des arbres par milliers, des buissons, des branches, de la mousse. Tout est verdoyant et humide. Il y a beaucoup d’ombre et pour quelqu’un comme moi ça n’est pas désagréable d’avoir un peu de répit. »

    Elle se faisait plus joviale. Ses souvenirs la berçaient de belles images.

    « J’y suis allée avec ma Tante et là bas, j’ai rencontré un lion qui ressemblait beaucoup à ma maman. Au moins sa robe. Un marron chaud et foncé. Il avait une crinière splendide. Bouclée et sauvage. Je n’avais jamais vu ça de me vie et, si j’étais un mâle, c’est une crinière comme ça que j’aimerais ! Et tu sais ce qu’il a fait... ?! »

    Malicieuse, elle laissait un petit temps de suspend. Il ne devinerait jamais, alors elle rit de bon cœur. Loin de la moquerie, c’était juste si original ! Dans sa tête résonnait la voix enchanteresse du chanteur, comme un lointain écho.

    « Il a chanté ! Il m’a chanté une chanson superbe sur un oiseau noir. Jamais on ne m’avait chanté une chanson avant. Oh ça arrive à maman de fredonner doucement pour nous endormir, mais de là à chanter, avec des paroles et tout ce qui va avec. Comme c’était beau Hoshor ! Puis il avait des yeux bleus si clairs. Presque blancs ! Alors avec tout ce vert tu comprends, quel contraste ! Puis les oiseaux sont si beaux là bas. Ils sont si colorés et différents des uns des autres. Un vrai arc-en-ciel »

    Oui, elle aussi s’était prêtée au jeu et devenais bavarde à son tour. Puis, elle ne faisait que commencer... Elle fit pourtant une pause, laissant à son ami le temps de rebondir ou d’assimiler. Voir mieux, d’imaginer...


_________________


kit ©Anoki

Speach: #000000 | Rapport du Matin | Présentation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4194-chaya#92680
avatar
PLAYER01


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 56
Localisation : Sur Ourtland

En savoir +
MessageSujet: Re: Me revoilà - pv.Hoshor   Sam 29 Avr - 21:15

Lorsque Hoshor évoqua Prideland et sa courte aventure là bas, Chayà sembla soudain se fermer. Avait-il dit une bêtise ? Le lionceau ne voulait pas froisser son amie, et il était persuadé que ses récits l'amuseraient, mais il s'était peut-être trompé. Il n'allait de toute manière pas tarder à savoir ce qui tourmentait la petite brune, car elle n'était pas du genre à se taire.

- Moi j’ai pas le droit d’aller sur Prideland, ma mère nous l’a défendu...

Voilà qui était drôlement surprenant ! Le petit Outlander ouvrit de grands yeux, extrêmement surpris. Que la mère de la fratrie leur interdise d'aller sur Prideland était très étrange, car ces terres étaient tout de même connu pour être très accueillante envers les Voyageurs. Enfin, si elle leur avait défendu d'aller sur Outland, il aurait compris, car son territoire était hostile et les Outlanders n'avaient pas la réputation d'être des tendres, mais Prideland... C'était une terre merveilleuse, splendide, presque idyllique ! D'après Dafina, la vie y était ennuyeuse, mais tel était le lot de la paix.

- C’est dangereux Prideland ? demanda alors Chayà.

Une fois encore, Hoshor fit les yeux ronds. Dangereux n'était pas vraiment le mot qu'il aurait utilisé pour décrire ce Royaume. La petite brune se rendit bien compte de l'étonnement de son interlocuteur et ajouta rapidement, avant qu'il ne puisse répondre.

- Non, oublie ce que j’ai dis, tu me l’aurais dis si c’était dangereux, c’était bête comme question. C’est juste que je comprend pas pourquoi je n’ai pas le droit d’y aller.

A vrai dire, lui non plus ne comprenait pas vraiment. Sa mère semblait être assez ferme sur ce point, il ne s'agissait visiblement pas d'une règle qu'il était envisageable de déroger. Pourquoi tant de méfiance envers Prideland ? Sa mère avait-elle des choses à se reprocher ? Était-elle une paria de ce Royaume ? Si c'était le cas, elle ne l'avait visiblement pas dit à ses enfants. Enfin, en y réfléchissant, la fratrie ne ressemblait pas vraiment au prototype du parfait Pridelander. Raksà et Sahàsi étaient tout deux bruns et Chayà avait presque le pelage noir. Ils ressemblaient davantage à des Mositus qu'à des Pridrlanders, voilà qui était sûr ! Mais la petite féline aux yeux bleus enchaîna, retrouvant son enthousiasme :

- Mais je suis allé dans la jungle par contre ! C’était magnifique. Toi et moi, on est habitué à des terres pauvres et nues de végétation. Là bas, y’a que ça ! Des arbres par milliers, des buissons, des branches, de la mousse. Tout est verdoyant et humide. Il y a beaucoup d’ombre et pour quelqu’un comme moi ça n’est pas désagréable d’avoir un peu de répit. J’y suis allée avec ma Tante et là bas, j’ai rencontré un lion qui ressemblait beaucoup à ma maman. Au moins sa robe. Un marron chaud et foncé. Il avait une crinière splendide. Bouclée et sauvage. Je n’avais jamais vu ça de me vie et, si j’étais un mâle, c’est une crinière comme ça que j’aimerais ! Et tu sais ce qu’il a fait... ?!

Le jeune Outlander avait écouté avec attention les paroles de son interlocutrice. La jungle ? Voilà qui devait être magnifique... Et un peu effrayant ! Le mot évoquait à Hoshor une végétation toute verte très épaisse et une multitude de dangers. De grosses araignées, des singes lanceur de cailloux, des panthères noirs, de serpents glissant dans l'ombre... Apparemment, Chayà ne s'était retrouvé confronté à aucune de ces menaces, et paraissait même enchantée. Elle avait apparemment rencontré un lion brun, qui ressemblait donc à sa mère - ce qui écartait l'hypothèse d'une Pridelander - et ce dernier avait sans doute fait quelque chose d'incroyable. Pendu à ses babines, Hoshor attendait la suite de l'histoire, qui ne tarda pas à venir.

- Il a chanté ! Il m’a chanté une chanson superbe sur un oiseau noir. Jamais on ne m’avait chanté une chanson avant. Oh ça arrive à maman de fredonner doucement pour nous endormir, mais de là à chanter, avec des paroles et tout ce qui va avec. Comme c’était beau Hoshor ! Puis il avait des yeux bleus si clairs. Presque blancs ! Alors avec tout ce vert tu comprends, quel contraste ! Puis les oiseaux sont si beaux là bas. Ils sont si colorés et différents des uns des autres. Un vrai arc-en-ciel.

Le lionceau poussa un petit cri de surprise. Chanter ? Bien peu de lions s'y risquaient ! Hoshor n'avait jamais tenté de fredonner, craignant que des sons ridicules ne sortent de sa gorge, mais il pouvait aisément imaginer ce à quoi cela pouvait ressembler. Pendant un instant, il fut transporté par la description que lui faisait son amie, et imaginer cette vaste jungle sublime, aux grands arbres verts et aux oiseaux multicolores. Les dangers lui paraissaient presque oubliables devant ce portrait enchanteur de l'endroit, mais il les gardait tout de même dans un coin de son esprit. Émerveillé, Hoshor murmura :

- Ça devait être magique ! Quelle chance tu as eu d'aller là bas ! C'est loin d'ici ? Enfin, non pas que je veuille y mettre les pattes ! Ca doit être dangereux tout de même... Et puis, je dois rester sur Outland.

Le petit lion n'avait pas grand chose d'un aventurier et s'il rêvait parfois de ces endroits fantastiques où il n'irait jamais, le courage lui manquait pour partir de lui-même vers des périples plein de mystères et de dangers. Quelque peu désireux d'en apprendre plus sur l'interdiction de Chayà de se rendre sur le Royaume voisin, Hoshor ajouta, d'une petite voix :

- Mais, au sujet de Prideland... Tu n'as jamais essayé d'y aller ? Enfin je veux dire, ta mère t'a interdit d'y aller, mais... Jeter un coup d’œil, ça compte ?

Était-ce vraiment lui qui proposait d'enfreindre les règles ? Prideland n'était pas un endroit dangereux après tout ! Pour une fois, Hoshor se sentit l'âme un peu courageuse, et il proposa :

- Je pourrai venir avec toi, si tu veux. Comme je connais déjà un peu, on pourrait s'approcher un peu et...

Soudain, au milieu de sa phrase, son idée lui paru stupide. Il referma la gueule, et baissa les yeux, honteux de lui-même. Chayà n'apprécierait sans doute pas qu'il l'incite à désobéir, c'était mal de sa part.

- Je suis désolé, je n'aurai pas du proposer ça. Ta mère te l'a interdit et tu fais ce qu'elle dit, c'est normal.

Perdant sa brève assurance, Hoshor soupira. Il était vraiment le roi pour se rendre ridicule ! il espérait à présent ne pas avoir énervé Chayà avec son idée grotesque, ou avec son attitude un peu piteuse.

_________________
Hoshor couine en #6F432D

Kit ©️ Dhalahi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4152-hoshor-petite-boule-de-po
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 23 Féminin
Nb de Messages : 377
En savoir +
MessageSujet: Re: Me revoilà - pv.Hoshor   Jeu 11 Mai - 8:53

    « Oh non ça n’est pas loin ! Tu sais, la jungle c’est pas dangereux. Ou si peut-être un peu, mais dans ce cas, où peut-on être totalement en sécurité ? J’y suis allée avec ma tante moi, tu peux demander à ta maman de t’y emmener ! Ou quelqu’un d’autre d’ailleurs, ton amie Tadewi par exemple ? Tu t’y plairais je crois, Outland et la Lande semblent si pauvres à côté... »

    Il n’était pas difficile de se rendre compte que la petite avait été conquise par la jungle, et elle souhaitait vraiment à son ami de pouvoir avoir cette chance un jour. Lui si timide, voilà que cette expérience réveillerait surement ses sens et le mettrait un peu à l’épreuve. Puis quoi de mieux qu’un ami ou un être cher afin de partager cette aventure ?

    Il se mit à continuer, l’emmenant sur un terrain qui étonna Chayà. Pour quelqu’un de si peureux, comment pouvait-il se permettre la désobéissance. La petite le regarda avec un drôle d’air, presque offusqué. Peut-être n’avait-il pas tant les chocottes que ça pour se montrer si téméraire et, surtout, l’entrainer dans cette bêtise ! Décidemment, elle avait bien du mal à le cerner – et surtout bien du mal à accepter l’interdiction qu’avait imposer ses parents. Elle allait le sermonner quand elle pensa à Sahàsi. Sa petite sœur lui avait souvent fait la remarque d’arrêter de se montrer si stricte et de se lâcher un peu. Oh non, elle ne désobéirait jamais, mais elle ne devait pas non plus se défouler sur Hoshor. Il avait surement voulu bien faire après tout. Puis, dans l’idée, ça lui disait bien d’aller voir Prideland avec son ami...

    « Ecoute c’est vraiment gentil et j’aurais adoré y’aller avec toi mais ma mère me l’a catégoriquement défendu. Ce qui m’énerve, c’est que je ne comprend pas pourquoi. La Lande est dangereuse, Outland est dangereux, la jungle peut l’être, mais jamais au grand jamais je n’ai entendu dire quoi que ce soit de négatif sur Prideland.

    Tout le monde semble en parler comme d'un jardin merveilleux où tout est beau, grand, où l’eau est présente, même pendant la sécheresse, et où les proies sont nombreuses. Y’a un truc qui cloche j’en suis sûre, mais jamais ils ne me diront quoi et ça m’agace tu peux pas t’imaginer... »


    Voilà, elle venait de vider son sac, point trop sévère cette fois-ci. Après quelques minutes au loin, elle posa son grand regard bleu sur Hoshor, comme si celui-ci détenait la clef d’une telle énigme. Elle n’avait pas envie de parler de ses doutes à ses frères et sœurs, et ce tout simplement car ceux-ci concernaient leur père et l’avis des quatre lionceaux était déjà bien tranché sur la question de Sadaka. Sahàsi lui en voulait beaucoup d’être si peu présent et semblait se mettre à l’écart dès qu’il passait les voir. Chayà trouvait ça bête, elle n’en profitait jamais avec une telle attitude. Quant à Aithya et Raksà, ils passaient leur vie à se chamailler pour la place de celui qui serait le plus haut placé dans le baromètre de l’amour de leur tendre papa. La lionne de suie ne voulait pas casser l’image du héro ni même le nuire, elle voulait juste savoir.

    « Toi Hoshor, tu connais tout de tes parents ? Est-ce qu’il te cache des secrets ? »

    La réponse de son ami serait déterminante. Après tout, qui sait, c’était peut-être une habitude parentale de ne pas tout dévoiler à leurs enfants. Pourtant, Chayà ne pouvait s’empêcher de douter. Surtout depuis qu’elle avait rencontré Vita. Le mâle de suie semblait avoir un passé et une vie fort compliqué et ternie d’ombre, mais quels étaient tous ces mystères ? Et pourquoi ne lui en parlait-il pas à elle, Chayà, la plus douce, la plus concentrée, celle qui pourrait le comprendre !


_________________


kit ©Anoki

Speach: #000000 | Rapport du Matin | Présentation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4194-chaya#92680

Contenu sponsorisé


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: Me revoilà - pv.Hoshor   

Revenir en haut Aller en bas
 
Me revoilà - pv.Hoshor
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Hé hé hé, me revoilà!!! :P
» Coucou me revoilà!
» Te revoilà! [Kaho]
» Tiens te revoilà toi.
» Nûrz Ghâshu nous revoilà !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
La Terre des Lions
 :: 
La Lande des Sans-Terre
 :: La Vallée Abandonnée
-