AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !

Partagez | 
 

 Liar dance[PV Alfred]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 22 Masculin
Nb de Messages : 105
Localisation : Outland

En savoir +
MessageSujet: Liar dance[PV Alfred]   Mar 4 Avr - 22:08


    « Tu es tombé dans ce marécage sans fond
    mais vas-tu un jour réaliser que tu te noies ?
    Tout le monde se moque de toi
    Même moi je ne te vois que comme un mensonge »


    La vie avait brusquement changé et Gizani ne comprenait pas pourquoi son monde avait voltigé comme ses stupides oiseaux migrateurs qui parcouraient souvent les cieux aux dessus de leurs têtes. Depuis la mort de Wanji, il sentait souvent sa tête tournée et une bile désagréable se former dans sa gorge sans qu’il ne comprenne vraiment pourquoi elle était là. Il se sentait comme Jahvis, écarté, oublié, terrifié par ce qui l’entourait.

    Cet évènement avait bouleversé tous les exilés présents dans l’ancien royaume. Gizani, si confiant, avait découvert avec effroi ce qu’entrainait la faiblesse et une peur sans non avait envie son être quand il c’était rendu compte que sa mère risquait de disparaitre à jamais, mais plus encore, ô bien plus encore, quand il avait vu la fureur de son père se déchainé. Rien n’avait plus effrayé l’enfant Nyeusis que la colère de Mopango, lui qui l’adorait, le chérissait, l’idolâtrait et avait placé en lui toute cette confiance aveugle qui est typique aux enfants de son âge c’était retrouvé face à celui qu’on nommait le Démon Noir. Il avait tremblé, de tout son être, comme feuille, comme une petite femelle aurait dit certains, mais sincèrement : Qui n’avait pas eu peur à ce moment-là ?

    Par la suite, Gizani avait déglutie et c’était approcher de sa mère qui, bien que blesser, semblait bruler d’une force étrange et sombre qui l’avait reculé à nouveau. Ekua était en colère envers Mopango, mais son fils ne comprenait pas pourquoi. Par la suite, la lionne c’était lever et s’en était allé vers l’amas de rocher qui formait leurs foyers, mais avait cependant ignoré son fils qui n’avait cessé de lui demander comment elle allait. Gizani c’était inquiété pour sa mère, surement avait-il été le seul, car en tournant ses yeux emplie de larmes vers l’assembler il c’était rendu compte que tous n’avaient plus d’yeux que pour son père.

    Quelques jours c’étaient écoulé depuis l’incident. Si les morceaux de son cœur avaient été rafistolés en passant du temps avec son père, l’amour que lui portait sa mère manquait terriblement pour maintenir ses morceaux en place. Ekua c’était écarté, semblait l’ignoré lui et ses supplices, pire encore elle semblait fuir Mopango et ne lui adresser que des regards courroucés. Papa et Maman s’éloigné, inexorablement, sans qu’il ne puisse faire quoi que ce soit pour ce couple aussi inexistant que chaotique. Malgré cette mésentente et la tension palpable qu’il reniait entre eux, Mopango et Ekua était pour Gizani une référence de ce que devait être des parents. Ils étaient les seuls à éduqué leur enfant ensemble parmi les exilés, alors les voir se dissocié écartelait encore plus le cœur de petit prince qui ne savait plus où donner de la tête.

    Même s’il aimait son père, appréciant d’autant plus ses moments privilégié qu’il passait à ses côtés, la présence de sa mère lui manquait terriblement. Il avait du mal à se faire à l’idée qu’elle lui manquait, ce n’était qu’une femelle après tout … Mais Faora l’était aussi et il s’ennuyait rapidement d’elle.

    Un vent froid se mit à lui souffler, dans la petite touffe de crinière qu’il portait, sans pour autant que le ciel ne soit couvert. Au contraire, ce dernier brillait avec tant de fureur qu’il n’était pas agréable pour Gizani se tenir dehors. Gizani se mit à greloter, se trainant d’un pas lourd vers la grotte où se reposait son père où il espérait trouver les réponses à l’éloignement de son père, le petit Nyeusis fut déçu de ne trouver qu’une large dalle vide dans une antre où régnait le chant des gouttes d’eau ruisselant le long des parois. Il soupira, fit volte-face et se laissa tombé à l’entrée de la grotte. Il n’avait pas envie d’aller jouer avec Faora et Jahvis, à vrai dire Gizani avait seulement envie de quelqu’un pour lui dire pourquoi les adultes étaient si compliquer et le consoler comme maman le ferait.

    - Pourquoi tu fais ça Maman…

_________________

Design par PrinceVoldy
Kit par Heshima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4052-gizani-rapport-du-petit-m
avatar
PLAYER02


À mon sujet

Age : 19 Féminin
Nb de Messages : 74
En savoir +
MessageSujet: Re: Liar dance[PV Alfred]   Mer 5 Avr - 23:16

Les derniers évènement qui avait frappés les exilé tel la foudre n'avait laissé personne indifférent. Et Jeuri ne faisait pas exception à cette règle. Le léger détail était que, contrairement à d'autre, il était plutôt heureux de ce qui avait eu lieu. Un idiot avait été éradiqué, Ekua avait retrouvé sa juste place et Mopango était enfin devenu l'officiel chef des Kulishas. Il avait beau l'être déjà plus ou moins, dans l'ombre, il l'avait au moins annoncé au grand jour cette fois. D'ailleurs, son intervention semblait avoir froissé la vieille carne qui avait porté son enfant car elle se montrait distante dernièrement. Jeuri pouvait enfin profiter de quelques moments de calme sans qu'elle ne vienne l'agacer avec ses incessante remarques de vipère. Depuis le temps qu'il attendait ça... De plus, depuis que Mopango avait officiellement reprit les rênes, sont statut d'allier de longue date des Nyeusis reprenait enfin un peu d'importance. Ce n'était pas trop tôt ! Lui qui en avait assez d'être mis au même niveau que ses raclures de lions tout juste bon à obéir comme des petits esclaves à leur maitre.

Plongé dans ses pensées, Jeuri déambulait au milieu du repère des Kulishas. Il ne cherchait rien ni personne en particulier, mais marchait un peu lui détendait les pattes. Il n'avait pas vraiment envie de redevenir le lion grassouillet qu'il était étant enfant, aujourd'hui, cela lui porterait préjudice, ce n'était pas souhaitable. Et en parlant de lionceau à forte morphologie... Il sembla au vieux mâle apercevoir une ombre sortir de la tanière de Mopango. Trop petit pour être le Nyeusis ou un lion adulte mais trop sombre et trop costaud pour être un lionceau lambda. Un sourire apparut sur les babines de Jeuri. il ne pouvait s'agir que d'une seule personne. Et il était tout seul ? Ooooh... Mais ce ne serait pas correct de le laisser ainsi ruminer dans son coin. Le félin gris pressa le pas.

Arrivant dans le dos du jeune Prince des Ombres qu'il cherchait à rejoindre, Jeuri cru l'entendre marmonner quelque chose mais n'y prêta guère attention.

- Et bien mon Prince. Que faites vous ici tout seul ? Vous me semblez bien perdu...

Encore une chose qui jouait à l'avantage de l'imposant félin : le jeune Gizani n'avait ni sa mère, ni son père à ses côté et la pseudo-révolte de Wanji et ce qu'elle avait engendré devait le laisser perplexe, en proie au doute. C'était toujours dans ses moment là que les lions et autres animaux se laissaient le plus facilement approcher et qu'ils dévoilaient leurs faiblesses... Qu'il devenait le plus manipulable en somme. Encore fallait-il savoir s'y prendre. Mais Jeuri ne s'inquiétait pas spécialement de ce côté là.

-Les derniers évènements ne vous ont pas laissé indifférent n'est-ce pas ?


Demanda-t-il d'un ton inquiet alors qu'il connaissait déjà la réponse. A vrai dire, Jeuri s'attendait même à se faire sermonner pour ne pas avoir agis avant que Mopango le lui demande... Mais il s'en moquait. Dans son esprit, sa défense était déjà calculée.

_________________
Signa 1
Signa 2


Avatar by Prince Voldy et Signatures de Jijin

Tom et Jeuri:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3608-jeuri-it-s-a-game-i-m-gla
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 22 Masculin
Nb de Messages : 105
Localisation : Outland

En savoir +
MessageSujet: Re: Liar dance[PV Alfred]   Ven 7 Avr - 13:00


    La solitude rendait Gizani malade, il n’avait jamais songé que ça pouvait être douloureux à ce point de passé son temps seul, sans personne à qui parler ou partager son état d’esprit. Dans un sens, il comprenait ce que Faora et Jahvis avaient ressentie durant tout ce temps, ignoré par leur père, et il respectait encore d’avantage la petite lionne de s’être acharné pour prouver à cette sale brute de quoi elle était capable sans pâtir de ses regards dédaigneux qu’il lui lançait. Ou alors c’était parce qu’elle était aussi stupide que buté à s’acharné. Le petit Nyeusis pesait le pour et le contre, sans vraiment se décidé. La brune était son ami, mais il était loin de lui attribuer toutes les qualités du monde. Bien au contraire.

    Le jeune prince poussa un long soupir triste qui fit s’élever un petit tas de poussière devant son nez. Il trouva le phénomène si divertissement sur le moment qu’il ne remarqua même pas l’arrivé d’un imposant mâle qu’il connaissait bien.

    - Et bien mon Prince. Que faites-vous ici tout seul ? Vous me semblez bien perdu...
    - Bonjour Jeuri.

    La tête sur les pattes, Gizani n’avait pas la moindre envie de lever la tête. Le lion gris avait bien devinez, en même temps c’était facile à voir qu’il n’allait pas bien. Sa joie de vivre naturel c’était pris un mur de glace avec une telle violence qu’elle était restée loin derrière pendant que son incrédulité parcourait une terre désertique. Et, dans ce lot de peine et de solitude, personne n’était venu consoler l’enfant perdu dans un dédale de réflexion compliqué. Faora elle-même s’était égaré en chemin…

    - Les derniers évènements ne vous ont pas laissé indifférent n'est-ce pas ?
    - Hm, hm. – fit-il en secouant la tête, cette fois-ci il daigna lever la tête. – Tout est différent depuis.

    Il savait qu’il faisait preuve de faiblesse – et il en avait honte – mais déboussoler comme il l’était-il ne savait pas comment retomber sur ses pattes pour avancer de nouveau. Gizani avait perdu tous ses repères et, malgré la grande gueule dont il faisait preuve constamment, il manquait encore de confiance en lui pour avancer tout seul sur ce fils invisible qu’était la vie. Il déglutie doucement, essayant de rendre sa bouche moins pateuse pour expliquer avec clarté ce qui rendait son esprit si agar.

    - Jeuri… Maman et Papa sont bizarre en ce moment.

    Gizani avait confiance en le lion gris. Il était gros, imposant, loin des stéréotypes de gentil Tonton-poule, mais il passait beaucoup de temps avec son père et affichait toujours un visage ouvert en présence du petit Nyeusis. D’ailleurs, il était toujours là quand il voulait faire des bêtises sans qu’Ekua le sache. De plus, l’affection qu’il lui portait le pouvait à toutes sortes de confidence comme son amitié avec la fille de Wanji ou son désir de devenir aussi fort que son père.

    - Et puis, Faora ne me parle plus. Elle est bizzare aussi. Et puis, tout le monde détourne les yeux quand je passe. Et puis … et puis…

    Cette boule affreuse qui se logeait dans sa gorge quand il était tout seul était revenue. Gizani ne voulait pas montré sa peine à Jeuri, même s’il l’aimait bien Papa lui avait toujours dit de ne jamais montré ses faiblesses, mais parler de ce qui le tracassait remettait sur le devant de la scène de douloureuses constatations.

_________________

Design par PrinceVoldy
Kit par Heshima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4052-gizani-rapport-du-petit-m
avatar
PLAYER02


À mon sujet

Age : 19 Féminin
Nb de Messages : 74
En savoir +
MessageSujet: Re: Liar dance[PV Alfred]   Sam 8 Avr - 1:02


Quand bien même le jeune Gizani avait reconnu la présence de Jeuri, il ne daigna pas relever la tête. Venant de n'importe qui d'autre, cela aurait suffit à agacer le vieux mâle, mais le Prince des Ombres avait le droit à un traitement de faveur. D'autant plus qu'il ne tarda finalement pas à poser ses yeux sur son ainé. Comme s'en doutait Jeuri, l'enfant était assez perturbé par les derniers évènements. Il confia même que ses parents se comportaient bizarrement. Puis Gizani prononça le nom d'une petite lionne. Faora. La fille de la brute. Devait-il comprendre qu'elle était chère au jeune Prince pour qu'il s'inquiète de la sorte pour elle ? A cette idée, Jeuri souffla tel un buffle. Le demi-Nyeusis était encore jeune, il aurait le temps de l'apprendre : les femelles n'étaient rien. Rien à part une source constante de traitrise et de problèmes constant. Le lion gris ne comprenait même pas que l'on puisse penser le contraire. Mais mieux valait garder cela pour plus tard.

- Et puis, Faora ne me parle plus. Elle est bizarre aussi. Et puis, tout le monde détourne les yeux quand je passe. Et puis … et puis…

Le jeune Prince se stoppa dans sa phrase. De toute évidence, il ne voulait pas continuer de peur de dévoiler un peu trop ses sentiments. Un lion lambda aurait peut être pu s'y laisser prendre, et encore, mais pas Jeuri.

- C'est tout à votre honneur, Mon Prince, de mettre en œuvre les enseignement des votre père.

Car s'il y en avait bien un à qui ces actes de faiblesses devait déplaire, c'était bien Mopango. Il n'y aurait rien eu d'étonnant à ce que Mopango enseigne à son fils à rester impassible. Cependant, il lui restait encore des progrès à faire. Jeuri se plaça face à l'enfant, baissant la tête à sa hauteur.

- Malheureusement, je crains que vous ayez encore des progrès à faire pour ce qui est de cacher votre peine ou votre désarroi. Mais vous êtes encore jeune. Vous apprendrez.


Après tout, devenir un bon menteur, c'était avant tout une question d'expérience et d'exercice. Cela mettait du temps à se développer... mais c'était toujours utile.

Jeuri se redressa lentement, décidé a apporté une réponse à certaines des interrogations de Gizani. Il aurait pu le pousser à se dévoiler un peu plus... Mais il ne le ferait pas. Pas maintenant, c'était trop tôt. Mieux valait attendre que la discussion soit un peu plus engagée.

- La petite Faora encaisse la perte de son père. Sa réaction est normale, après tout, qu'auriez vous fait si vous aviez été à sa place et que votre père venait d'être assassiné ?

Mopango étant ce qu'il était... Cette possibilité était relativement faible... Mais ça ne voulait pas dire qu'elle ne pouvait pas arriver.

- Quand à vos parents, je suppose qu'Ekua n'a pas appréciée que votre père se mêle à son combat.

Ce qui n'avait rien d'étonnant. Cette lionne si orgueilleuse qui se prenait pour la Reine du Monde... Elle qui voulait prouver à tout le monde la véracité d'une illusion qu'elle était la seule à voir, une illusion où elle était l'égale de Mopango, où elle pouvait vivre sans lui, où elle lui était toujours nécessaire. Cette illusion avait volé en éclat. Son combat avait seulement prouvé sa faiblesse et son incapacité à survivre sans l'aide du Nyeusis. Nyeusis qui n'avait par ailleurs pas hésité à la remettre à sa place, lui rappelant une douloureuse vérité : pour Mopango, elle n'était qu'un moyen, un objet. Et lorsqu'un objet devient inutile, on s'en débarrasse.

_________________
Signa 1
Signa 2


Avatar by Prince Voldy et Signatures de Jijin

Tom et Jeuri:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3608-jeuri-it-s-a-game-i-m-gla
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 22 Masculin
Nb de Messages : 105
Localisation : Outland

En savoir +
MessageSujet: Re: Liar dance[PV Alfred]   Jeu 13 Avr - 11:55


    - C'est tout à votre honneur, Mon Prince, de mettre en œuvre les enseignements de votre père. Malheureusement, je crains que vous ayez encore des progrès à faire pour ce qui est de cacher votre peine ou votre désarroi. Mais vous êtes encore jeune. Vous apprendrez.

    Gizani détourna les yeux de l’imposante carrure de Jeuri, maintenant avec fougue ses perles salés qui faisait luire ses prunelles écarlate d’un triste éclat, il n’aimait pas décevoir. Préférait entendre les exclamations de joies aux ruminements constant des félins qui l’entourait, bien que certain avait plus d’importance que d’autre. Son père et Jeuri faisait partie de ceux-là.
    Gizani n’avait pas conscience d’être un enfant et donc de se fait d’être plus fragile face aux blessures mental que lui infligerait la vie. Pour lui, apprendre était une telle évidence qu’il n’y accordait aucune importance. Il se considérait comme talentueux, prodige, alors qu’il n’était qu’en réalité qu’un enfant banal qui devrait s’instruire petit à petit des maux du monde. Car, si physiquement il se distinguait des autres, nul ne nait monstre, mais au contraire le deviens avec le temps.

    - La petite Faora encaisse la perte de son père. Sa réaction est normale, après tout, qu'auriez vous fait si vous aviez été à sa place et que votre père venait d'être assassiné ?

    Difficile à imaginer. Mopango avait ce statu invincible et immortel dans l’esprit du lionceau. Si la mort de Wanji l’avait confronté pour la première fois à la mort, au fait que cet être vivant avait disparu pour ne plus jamais revenir (si ce n’était sous forme d’excrément de rapace), il avait été bien plus marqué par les risques qu’avait encouru son petit havre de paix. Si Mopango était immortel, Gizani avait pris conscience que sa mère ne l’était pas. Il s’imagina donc ce qu’aurait pu être sa vie si sa mère était morte ce jour-là, soudain une immense douleur naquis dans sa poitrine et il ne put retenir les quelques sanglots qui c’était amarré aux bords de ses paupières. Bien que le petit Nyeusis maintenant sa gueule fermement close, elle était secouée de petit tremblement typique aux crises de larmes.

    Faora devait affreusement souffrir… Et elle devrait encaisser cette disparition sans personne pour la soutenir, sans personne capable de la consoler.

    - Quand à vos parents, je suppose qu'Ekua n'a pas appréciée que votre père se mêle à son combat.
    - Mais elle allait mourir !

    La peine et la frustration, ainsi contenu, explosèrent en une déferlante d’indignation. Il ne comprenait pas pourquoi elle lui en voulait de l’avoir sauvé, pourquoi diable elle ne lui était pas reconnaissante, alors que dans ses veines coulait le même orgueil qui dévorait ses sentiments doux qui aurait conduit au pardon et à l’acceptation. Ses larmes dévalèrent ses joues, voltigèrent vers le sol poussiéreux de la terrasse bordant la grotte, et continuèrent leurs courses inexorable sans que Gizani ne put les contrôler. Il pouvait essayer de se montré fort autant qu’il le voulait, il restait malgré tout un enfant.

    - Je voulais pas qu’elle meurt…J’ai eu très peur pour elle… Mais … mais je… je ne comprends pas. – Pleura-t-il – Pourquoi ne veux-elle plus me voir… elle ne veut voir personne, même pas Papa…

    La conversation qu’il avait eut avec Sumu il y a longtemps lui reviens en mémoire, faisant se tordre son petit cœur déjà bien amoché.

    - Sumu avait peut-être raison en… en fait… Papa et Maman ne s’aiment pas et … et … et je ne suis qu’un pion…

    N’être rien pour la vieille lionne pourrait expliquer pourquoi elle ne voulait plus le voir. Cependant l’idée d’être renier de sa mère était extrement douloureux. Il ne voulait pas, comme Faora et Jahvis, perdre sa Maman ainsi. Même s’il l’avait souvent délaissé pour son père, il l’aimait bien cette vieille lionne moche. Elle l’avait toujours aimé, toujours chouchouter et souris, lui accordant des privilèges que lui seul était en droit d’avoir. Il c’était senti si unique à ses côtés alors … se dire que tout ceci n’était qu’un manège …

_________________

Design par PrinceVoldy
Kit par Heshima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4052-gizani-rapport-du-petit-m
avatar
PLAYER02


À mon sujet

Age : 19 Féminin
Nb de Messages : 74
En savoir +
MessageSujet: Re: Liar dance[PV Alfred]   Dim 16 Avr - 18:20


L'enfant ne parvint pas à retenir plus longtemps sont incompréhension et son doute. Oui. Si Mopango n'était pas intervenu, Ekua serait morte... Et c'est ce qui aurait du se passer selon Jeuri, mais ça, il se gardait bien de le dire en face de Gizani. Des larmes apparurent bientôt sur le visage du lionceau et se mirent à rouler le long de ses joues alors que celui-ci confiait à son "confident" tout ce qui lui pesait sur le cœur. Apparemment Ekua refusait de voir quiconque. Pour une fois que sa véritable place la rattrapait, elle n'était même pas capable de l'assumer ? Pitoyable.  

- Sumu avait peut-être raison en… en fait… Papa et Maman ne s’aiment pas et … et … et je ne suis qu’un pion…

A ces mots, les oreilles du vieux mâle se dressèrent. Oui. Mais non. Jeuri souhaitait bel et bien se servir de Gizani comme un pion. Mais un pion qui sait qu'il en est un n'est plus utile. Il se montre plus... Rebelle à apprivoiser. A moins bien sur, qu'on lui indique un autre maitre que le véritable manipulateur... Mais comment ? Le lion gris n'était pas encore sur de son coup. Mieux valait y aller petit à petit.

- Allons mon Prince, ne dite pas de pareilles choses.


Pour le moment, Gizani avait surtout besoin de réconfort. Jeuri n'était pas certain d'être le mieux placer pour faire cela, bien qu'être père lui aurait plu, il n'avait que très peu d'expérience avec les enfants. Cependant, il se risqua à passer l'une de ses puissantes pattes dans le dos du demi-Nyeusis pour le ramener contre lui.

- Pour tous ici, vous êtes le futur. Un futur glorieux vers lequel vous nous mènerez.

Jeuri poussa un soupir.

- Mais l'heure n'est pas encore venu. Vous avez encore à apprendre.


Jeuri porta son regard vers l'horizon. Bien sur, quoi que le Prince ai à apprendre, il serait ravit d'être son professeur.

- Pour ce qui est de votre mère... C'est une question d'orgeuil. Avec tout le respect que je lui dois...

Autant dire pas beaucoup, voir aucun.

- Elle n'aime pas être perçu comme faible. Or, l'intervention de Mopango n'a fait que souligné cette faiblesse. Comme vous l'avez dit, sans lui, elle serait morte à l'heure qu'il est.


_________________
Signa 1
Signa 2


Avatar by Prince Voldy et Signatures de Jijin

Tom et Jeuri:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3608-jeuri-it-s-a-game-i-m-gla
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 22 Masculin
Nb de Messages : 105
Localisation : Outland

En savoir +
MessageSujet: Re: Liar dance[PV Alfred]   Mar 18 Avr - 12:50


    Le lionceau se laissa trainé contre la poitrine moelleuse de son conseillé et ami, il n’avait ni la force de refuser, ni de résisté de toute manière. La douce chaleur qui émanait de la crinière de Jeuri l’enveloppa, mais loin de le consoler tel que le vieux mâle l’aurait voulu cette tendresse fit exploser les barrières du petit garçon. Gizani explosa en sanglot, n’arrivant plus à contenir ce flot de peine et d’incompréhension qui l’oppressait. Jeuri caressa le dos vouté de petit Nyeusis et ce geste, bien qu’il n’eut rien l’air de lui apporter physiquement, lui fit un bien fou. Cela le soulagea. Papa n’était pas très tactile comparé à Maman et elle devait savoir à quel point il avait besoin de tendresse à ce moment précis.

    - Pour tous ici, vous êtes le futur. Un futur glorieux vers lequel vous nous mènerez. – Gizani serra les dents et commença à renifler. - Mais l'heure n'est pas encore venue. Vous avez encore à apprendre.

    Il aimait beaucoup être blotti contre la crinière de Jeuri, pourtant ses mots semblaient redondants. Ils lui tambourinaient le crâne comme des milliers de pierres qui dévalait le sommet des grottes, alourdissait la charge que supportait ses petites épaules monstrueuse et surtout compressait ses envies et son être tellement fort qu’il recula soudain d’un bond et, ignorant ce que Jeuri lui disait sur sa mère – bien qu’il l’eut entendu – lui hurla au visage :

    - Si c’est ça qu’être le futur, alors je ne veux pas l’être !

    Gizani secoua vivement la tête pour chasser ses larmes qui lui brouillait la vision, elles revinrent aux galops mais sa vision c’était un peu éclaircie. Le petit demi-diable avait encore beaucoup de chose à apprendre, il le savait mais ne supportait plus qu’on le lui rappelle et être le futur, être important, condamnait irrémédiablement à la solitude. Ses parents en étaient le parfait exemple et il refusait de souffrir comme le faisait actuellement. Il préférait être avec Faora, se disputer et se réconcilier avec elle ou encore jouer avec le frêle Jahvis qui s’était surpris à apprécier, mais surtout ne jamais se retrouver seul.

    - Qu’ils se trouvent quelqu’un d’autre ! Qu’ils rappellent Sumu ! Moi, je veux pas !

    Il y avait beaucoup de première fois pour Gizani. Il avait, depuis tous ses mois, appris à écouter, à mettre sa dignité de côté pour se montré plus gentil, appris la tolérence et le respect, appris à aimer aussi, mais il s’égarait souvent et devait réapprendre ses leçons au fils du temps. Pourtant, la couronne qu’il jetait aux pieds de Jeuri ce jour-là, il n’avait pas la moindre envie de la remettre sur son front. Prince des ombres et des ténèbres, héritier chimérique d’une grande ligné, il ne garderait pour lui que le sang de Nyeusis dont il pourrait se targuer d’en être le dernier hérité, voilà tout.

    Ses prunelles écarlates brulant de colère fixèrent les yeux gris-acier de son confident et il ne parut pas démordre de cette idée qui devait paraitre absurde à plus d’un. Il n’en voulait pas à Jeuri, qu’il considérait d’avantage comme un proche que comme un bourreau, mais à ses paroles et à cette fatalité.

_________________

Design par PrinceVoldy
Kit par Heshima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4052-gizani-rapport-du-petit-m
avatar
PLAYER02


À mon sujet

Age : 19 Féminin
Nb de Messages : 74
En savoir +
MessageSujet: Re: Liar dance[PV Alfred]   Sam 29 Avr - 23:38


Si l'enfant se laissa docilement faire au début, ce ne fut pas le cas très longtemps. S'écartant vivement suite au parole de son ainé, le jeune secoua la tête et prononça des mots qui laissèrent Jeuri perplexe. Pas qu'il ne comprenait pas le petit, il était jeune et pourtant on lui mettait déjà de sacré responsabilité sur les épaules. Non... En revanche, le voir ainsi décidé à délaisser son trône, voilà qui était inattendu. Et qui ne plairait sans doute pas à tout monde. Jeuri pour sa part... Disons qu'il ferait en sorte de tourner les chose à con avantage quoi qu'il arrive.

- Qu’ils se trouvent quelqu’un d’autre ! Qu’ils rappellent Sumu ! Moi, je veux pas !

Quelqu'un d'autre ? Comme si un héritier d'un Nyeusis était si facile à trouver... Il y avait certe le neveu de Mopango, ce Sadaka, mais il avait grandi à Prideland. Il ne servirait pas l'intérêt des Exilés comme pourrait le faire Gizani. Il ne servirait pas les intérêt de Jeuri et était donc inutile à ses yeux.

Les paupières mi-close, Jeuri cherchait ses mots. Quelque part, il avait une certaine admiration pour Gizani pour réagir ainsi. Et il ne tarda pas à le lui faire savoir.

- J'admire votre détermination à vouloir vous défaire du chemin le destin vous a tracé, mon Prince.

Mais Gizani était un enfant. Ce genre de réaction serait sans doute passagère. Et s'il tenait un pareil discours face à Jeuri, ferait-il de même face à son père ? Le vieux lion en doutait grandement. Surtout que, depuis sa réaction aussi sauvage qu'inattendu face à Wanji, il devait même inquiéter son fil a présent. Sans doute moins qu'il inquiétait le reste des Exilés mais plus qu'auparavant.

- Néanmoins, si c'est ce que vous souhaitez vraiment, ce n'est pas à moi que vous devez le dire.

Avait ajouté Jeuri en s'abaissant à la hauteur du Prince des Ombres. Et la question était là. Il souhaitait renoncer à sa couronne ? Fort bien. Qu'il aille le dire à son cher géniteur. Il n'y aurait alors plus qu'à observer la réaction du Nyeusis. Qu'elle serait sa réaction en entendant son fils renier l'héritage qu'il lui destinait ?

_________________
Signa 1
Signa 2


Avatar by Prince Voldy et Signatures de Jijin

Tom et Jeuri:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3608-jeuri-it-s-a-game-i-m-gla
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 22 Masculin
Nb de Messages : 105
Localisation : Outland

En savoir +
MessageSujet: Re: Liar dance[PV Alfred]   Dim 30 Avr - 21:14


    - J'admire votre détermination à vouloir vous défaire du chemin le destin vous a tracé, mon Prince. - "Destin à la con", pensait-il, "saloperie de solitude" se retenait-il d'hurler. - Néanmoins, si c'est ce que vous souhaitez vraiment, ce n'est pas à moi que vous devez le dire.

    Se confronter à son père était sa plus grande peur. Il n'avait pas envie de le mettre en colère, surtout après la scène à laquelle il avait assisté, mais Jeuri avait raison : Il devrait lui dire un jour qu'il ne voulait pas le suivre. Être son ombre et prendre un jour sa place en haut de l'échelle social. Gizani aspirait à tout autre chose qu'à ses grandes choses dont on le voyait déjà faire, il rêvait d'aventure et d'amusement. D'un ciel loin de cette terre triste, à des années lumières de ses tensions palpables et de ses regards méprisants. Les Outlanders l'avaient contrarier en arrivant, ils n'étaient pas aussi soucis et craintif que les Kulishas et certains ne regardait avec un tel dédain qu'il était parcouru par une vague de rage tel qu'il aurait crus qu'un volcan était en train de naitre en lui.

    Quelle étaient les raisons qu'il pouvait bien avoir pour rester ici bas ? Il n'y avait dans l'Ancien Royaume aucune distraction, si ce n'était les lionceaux de sont âge, les adultes ne cessait de se prendre la tête pour des questions politiques auxquels il ne comprenait rien et le Destin... Arf ce Destin, il le haïssait. On lui rappelait toujours que le destin lui avait prévu de grand chose, qu'il était prédestiné à ... mais ne pouvait-il pas être libre lui aussi ? Comme son père. Avec leurs rêves de grandeurs, ses adultes ennuyeux l'avaient enfermer dans ce cercle vicieux qui était en train de condamné sa mère à une mort malheureuse.

    - Je le dirait à mon père.

    Le lionceau leva sur Jeuri ce regard déterminé et ferme. Plus il y pensait, plus la colère de son père parraissait dérisoire face à cette vie d'oppression qui l'attendait s'il ne disait rien.

    - Mais avant cela... Faora à besoin de moi... Elle a perdu son père et pour toujours cette fois-ci.

    Les mots de Jahvis lui revenaient. Ils n'avaient jamais eut de père, ils avaient toujours été seuls d'une certaines façon et pourtant, malgré toute l'amertume de Wanji à leurs égards ses enfants avaient sut devenir quelqu'un. Secrètement, Gizani tira en leurs comportement une inspiration qui le gonfla de courage pour son discours à venir. Il en aurait grand besoin quand il se confronterai à Mopango.

    Foudroyant l'horizon du regard, Gizani s'élança à la recherche de son amie avant de piler net au bord du rocher qui surplombait la place centrale où avait eut lieu le massacre. Il tourna ses prunelles rubis vers Jeuri qui, il en était sûr, devait bien avoir encore quelques conseils à lui donner.

    - Dit, Jeuri, qu'est-ce que je peux lui dire pour qu'elle aille mieux ?

_________________

Design par PrinceVoldy
Kit par Heshima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4052-gizani-rapport-du-petit-m
avatar
PLAYER02


À mon sujet

Age : 19 Féminin
Nb de Messages : 74
En savoir +
MessageSujet: Re: Liar dance[PV Alfred]   Dim 7 Mai - 14:31


L'enfant semblait bien sur de lui soudainement. Je le dirais à mon père, disait-il. Jeuri se retint de sourire. Quelque part, il admirait cette soudaine monté de courage... Mais il doutait qu'elle dure. Et si tel était le cas, il aurait hâte d'assister à la discussions ou aux retombés qu'elle engendrerait. Dans tout les cas, il ne doutait pas de pouvoir plier les évènements à son avantage.

- Mais avant cela... Faora à besoin de moi... Elle a perdu son père et pour toujours cette fois-ci.

Ajouta-t-il simplement avant de partir en courant. Soit. Il semblait y tenir à sa stupide petite femelle d'amie. Jeuri se sentait quelque peu vexé d'être délaisser pour cela. Mais qu'importe. Après tout, il aurait d'autres occasion de discuter avec le petit Prince. Enfin... Petit Prince... Devait-il toujours l'appeler comme ça maintenant que celui-ci désirait se débarrasser de sa couronne. Il allait s'éloigner à son tour lorsque la voix du lionceau se fit de nouveau entendre.

- Dit, Jeuri, qu'est-ce que je peux lui dire pour qu'elle aille mieux ?

Le vieux mâle s'immobilisa, surpris. Voilà bien une question à laquelle il ne s'attendait pas. Il était un assassin, un combattant. Jamais il ne cherchait à faire en sorte que les gens aille mieux... Pas par pure bonté en tout cas. Jeuri se retourna l'air pensif en fixant Gizani.

- Vous me demandez cela, à moi ? Après le rôle que j'ai joué dans la mort de son père ? Quelle ironie.

Il resta un moment silencieux, plongé dans ses pensés. Il ne savait pas vraiment quoi répondre à vrai dire. Que lui avait-on dit, à lui, lorsqu'il avait besoin qu'on lui remonte le moral ? Avait-on même jamais essayer de l'aider dans une pareille situation ? Jeuri était bien incapable de le dit. Que ce soit par un oublie dû à son âge ou bien un moyen de refouler que lui-même avait bien dû avoir besoin d'aide un jour. Quoi qu'il en soit, ses souvenirs ne lui étaient d'aucune utilité. Il se contenta donc de se baser sur le présent. ... Oui... Le présent.

- Qu'elle doit aller de l'avant. Son père ne reviendra pas, alors il ne sert à rien de rester bloquer sur cet évènement. Le passé et le futur... Il ne sont rien seuls. Le plus important de tout les temps reste le présent. Et au présent, que préfère-t-elle être ? Une enfant geignarde ou une guerrière capable de se relever ? Après tout, ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort.


Jeuri ne savait trop que penser de son propre conseil... Oh, il le trouvait parfaitement censé, mais se dire qu'il était destiné à une femelle ? Ces créatures se laissaient abattre pour un rien, parfois jusqu'à en mourir... Allez donc savoir si Faora arriverait à réagir différemment. Il en doutait. Elle était faible, comme toutes les femelles, et on ne peut combattre sa véritable nature.

_________________
Signa 1
Signa 2


Avatar by Prince Voldy et Signatures de Jijin

Tom et Jeuri:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3608-jeuri-it-s-a-game-i-m-gla
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 22 Masculin
Nb de Messages : 105
Localisation : Outland

En savoir +
MessageSujet: Re: Liar dance[PV Alfred]   Dim 25 Juin - 12:07


    - Vous me demandez cela, à moi ? Après le rôle que j'ai joué dans la mort de son père ? Quelle ironie.

    Gizani hosa les épaules, pour lui c'était pourtant évident.

    - Bah oui, mais tu reste un grand Jeuri. Tu as dut consoler des gens toi aussi, non ?

    Il n'attendait pas vraiment de réponse, il voulait juste que le grand mâle gris l'aide à trouver les mots juste pour consoler son amie qui se laissait happer par le désarroi. Jeuri, avec son expérience, pourrait surement trouver les mots juste, alors que son père qui s'évertuait à rester dans une solitude qu'il associait à un liberté innarétable ne le saurait peut-être pas. Sinon, sa mère serait déjà retourner parmi eux. Posant son regard rubis sur le grand félin, Gizani attendit patiemment ses conseils qui tardait à venir tant les réflexions de Jeuri semblait grande.

    - Qu'elle doit aller de l'avant. Son père ne reviendra pas, alors il ne sert à rien de rester bloquer sur cet évènement. Le passé et le futur... Il ne sont rien seuls. Le plus important de tout les temps reste le présent. Et au présent, que préfère-t-elle être ? Une enfant geignarde ou une guerrière capable de se relever ? Après tout, ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort.

    Doucement, un large sourire illumina le visage pensif et déterminé du petit mâle. Voilà ce qu'il devait lui faire comprendre ! Il n'était pas bien sûr de reussir à retranscrire exactement ce que venait de lui dire son "ami", mais il était heureux de savoir par où commencer désormais.

    - C'est une super idée !

    " Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort", cette phrase par contre, il ne l'oubliait pas et elle l'inspira énormement pour son discourt. Faora ne pourrait être insensible à cette déclaration : Il en était certain !

    - Merci pour tes conseils Jeuri. Je savais que je pouvait compter sur toi.

    Cette fois-ci, Gizani fit définitivement volte face pour s'en aller à la recherche de la petite lionne brune qui devait surement ruminer quelques part à proximité du campement. Bien qu'il abandonnait le lion gris, il saurait lui être redevable, pourtant il était bien loin de pensé que les choix qu'il était en train de faire pourrait un jour être fatale pour cette proximité qu'il entretenait avec l'exilé. Après tout, on se moque bien de ceux qui n'ont pas d'importance.

_________________

Design par PrinceVoldy
Kit par Heshima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4052-gizani-rapport-du-petit-m

Contenu sponsorisé


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: Liar dance[PV Alfred]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Liar dance[PV Alfred]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Alfred Ashford
» Décès de "Alfred Pennyworth"
» Commentaires sur Wyclef Jean
» Lettre de George Sand à Musset.
» Mon verre s'est brisé comme un éclat de rire.[Alfred]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
Crédits - Archives - Partenaires
 :: 
Archives & Choses Perdues
 :: CHAPITRE VII
-