Informations
Topsites

Votez et réclamez vos points ICI !

Réseaux
Crédits

Bannière dessinée par Odon, Metua, Choyo, Jen, Yetsa, Rana & Eshina

Design & Codage © Tadji, Soto & Angola

Musique du lecteur © Stardiva Music

Optimisé pour Mozilla Firefox

Jeu déconseillé aux -12 ans

AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !

Partagez | 
 

 Requiem Aeternam (One Shot)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
MEMBRE - JANGO


À mon sujet

Age : 20 Masculin
Nb de Messages : 239
Localisation : Quelque part entre les ombres...il vaut mieux que vous ignoriez où...

En savoir +
MessageSujet: Requiem Aeternam (One Shot)   Dim 12 Mar - 20:28



Je marchais tristement dans la désolation de mon « chez moi » qu’était devenu Outland. Ce territoire était certainement le moins accueillant de la Terre des Lions, et à plus forte raison depuis que la guerre civile avait éclaté. Les rebelles exilés avaient déserté le pays, le rendant plus désert et inhospitalier que jamais. Mais je m’en fichais.

Ce que cette guerre m’importait était qu’elle m’avait volé mon frère. Elle avait privé ma mère de son second fils, qui, malgré son caractère un peu trop cavalier et toutes ses erreurs, était aimé par sa mère, son oncle et son frère. Il n’avait pas eu d’enfance, à cause de l’absence d’un père, et son père de substitution qu’était son oncle avait eu d’autres chats à fouetter, à commencer par ses propres enfants. Fahari s’était senti abandonné, et voilà le résultat, engagé à peine adolescent dans un conflit auquel il ne comprenait pas grand-chose, uniquement pour une question de vengeance et de fausse légitimité au leader de la cause pour laquelle il se battait désormais…

J’avançais lourdement. Chaque pas était laborieux, et pourtant, il fallait que je me dépêche. Il fallait que j’aille voir ma mère. Elle avait besoin de tout le réconfort que je pouvais lui offrir. Elle m’inquiétait, elle ne sortait plus, ne chassait plus, ne voyait plus personne, pas même Chombo. Je soupçonnais qu’elle le portait responsable du revirement de Fahari et de toutes les atrocités qu’il avait pu perpétrer et dont il était désormais capable.

J’arrivai enfin à sa termitière, et je lâchai un sonore « Mère ? Es-tu là ? » tout en entrant sans attendre de réponse. Elle ne répondit pas, ce qui ne fut pas pour me rassurer, mais elle était bien là, recroquevillée au fond de sa petite grotte. Je vis alors l’ampleur du problème : elle avait maigrit. Enormément maigrit. Je m’allongeai doucement contre elle, avec autant de proximité qu’il était possible sans trop la remuer, vu son état de faiblesse. Je lui léchai doucement le front et me remis à parler :

- Maman...je sais par quelle étape tu passes, mais il ne faut pas…

- Jango ?

Elle ouvrit les yeux, sortant d’une longue léthargie. Elle ne m’avait pas entendu, ni même senti me coller à elle. C’était donc si grave. Je retins un hoquet de douleur. Je savais ce que cela voulait dire, mais je ne pouvais l’admettre, pas maintenant que je m’investissais enfin dans ma famille. Il allait pourtant falloir l’accepter : Valaka avait été une lionne combattante et robuste dans sa jeunesse, mais l’exil, ma disparition, la mort de mon père et maintenant le retournement et la disparition de Fahari avaient eu raison de sa force morale. Sans oublier son âge. Dix années représentaient beaucoup dans la vie d’un lion, alors imaginez avec tant d’épreuves entre temps.

Je l’entourai doucement de mes pattes, lui faire profiter de ma chaleur. Elle tremblait de froid. Elle avait cessé de s’alimenter, c’était évident. Elle n’avait plus de force pour bouger, mais elle tourna la tête vers moi, pour me regarder de ses yeux emplis de chagrin. Cet acte fini de me briser le cœur.

- Maman…tu dois manger…tu dois te relever, tu ne peux pas rester ici des journées entières sans rien manger.

Dans son regard pesait la culpabilité. Mais elle ne dit rien. Elle n’avait pas besoin pour savoir que j’avais compris. Elle n’avait plus la force de se justifier. Et elle ne voulait pas m’infliger cela en plus. Je posai alors la tête sur son front, pour la garder près de moi. Je sentais ses efforts laborieux pour ne serait-ce que respirer. C’était trop tard, je ne pouvais plus rien y faire. J’avais perdu trop de temps ces derniers jours à traquer Fahari pour tenter de le ramener à la raison, sans avoir réussi à le trouver, plutôt que m’occuper d’elle. Encore une fois, j’avais merdé. Bravo Jango, une fois encore, tu as fait une erreur de jugement…et maintenant, tu perdais tout. Ton père. Ton frère. Ta mère.

Je n’avais plus rien. Mon oncle et mes cousins, oui, mais, bien que je les aimais énormément, ce n’était pas ma famille directe. Et j’avais tant perdu de temps à m’exiler comme un con. Taali avait raison, j’étais un gamin qui faisait son caprice par peur d’affronter ses responsabilités, et maintenant, je regrettais d’avoir perdu tout ce temps.

Elle cessa de trembler. Je compris. Je ne pus retenir mes larmes plus longtemps, mais, étonnamment, elles furent silencieuses. Tout était de ma faute. Si j’avais été là plus tôt peut-être que Fahari n’aurait pas aussi mal tourné, et mère serait vivante. Mais j’avais tout merdé, et je ne méritais rien d’autre que pleurer seul, sans réconfort possible. Je la tenais toujours contre moi, non sans oublier de lui fermer les yeux.

Après une longue demi-heure à pleurer sur son corps, je me levai, puis, encore sanglotant, je murmurai le plus affectueusement du monde :

- Salue Père pour nous deux, Fahari et moi. Sois en paix.

Puis je sorti de la termitière, laissant son corps ici. Oncle Chombo saurait quoi en faire.

Requiem Aeternam Valaka Crying or Very sad

_________________
Je serai dans l'impossibilité pure et simple de RP du 18 au 28 juillet, ainsi que du 6 au 20 août ! Désolé pour les retards que cela occasionnera :/


Merci Fahari pour la signa et Rono pour le vava

Et parce que j'ai 3 comptes et 3 serveurs internet sur un même ordi, et que je m'amuse beaucoup sur la cb Cool

Diplôme décerné par Mr. Brown lui-même :
 


C'parce que j'suis bonne like that 8D:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t797-jango-la-joie-de-vivre
 
Requiem Aeternam (One Shot)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Requiem aeternam ei domine dona et lux perpetua ei luceat. [libre]
» The requiem of death (Finisss)
» Requiem du Guerrier [Ombre]
» The Book. [Eva, Sonata, Requiem]
» REQUIEM V.2 ◑ « Flesh & Blood. // I'm Alive. »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
La Terre des Lions
 :: 
La Terre des Exilés — Outland
 :: La Termitière (Interieur)
-