AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !

Partagez | 
 

 EVENT — Moqué soit son règne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Meneur de Jeu


À mon sujet

Age : 96 Masculin
Nb de Messages : 219
En savoir +
MessageSujet: EVENT — Moqué soit son règne   Jeu 8 Déc - 10:30



Moqué soit son règne

« Le vent de la révolte gronde, l'héritage de Theluji tremble. »

Un drôle de vent soufflait dans le grand Mont Blanc. Nhormero et son groupe ont demandé à Késhia une audience, et ce, devant tout le peuple nordique, qui avait été rapatrié en catastrophe de tous les coins du Royaume Blanc jusqu'ici. La hauteur était vertigineuse, l'on pouvait observer tous les royaumes de la Terre des Lions, mais surtout celui de Késhia... Qui allait se transformer malgré lui. En effet, l'audience n'était pas anodine et beaucoup s'en doutaient : les temps avaient changés, et le travail des mécontents venait à son terme.

Nhormero attendait patiemment l'arrivée de ses camarades lions, assis aux côtés du groupe - quoiqu'en retrait. Son but n'était pas d'être assimilé à Amakhaza, mais bien de lui être supérieur. Il s'en était toujours méfié, et même en ce jour où ils étaient supposés être unis contre le roi, les deux lions n'étaient pas réconciliés. Mais qu'importe, ils sauraient tout les deux écarter leur rancoeur commune le temps de tenir tête au pseudo-roi du Nord, le pseudo-héritier de Theluji.

Une fois les Nordiques comptés, Nhormero se leva rapidement de sa position et s'apprêtait, aux premiers mots de Késhia, à dominer l'assemblée par les mots et les idées. Aujourd'hui, le règne de cette dernière ne devait plus être qu'un mauvais souvenir.

— Que se passe-t-il, Nhormero, Amakhaza ? Demanda Késhia d'une intonation douce qui pouvait refléter une naïveté certaine...

... Mais Késhia ne l'était pas, il se doutait évidemment bien de la raison de cette audience. Macha et lui s'y étaient préparés, avec Suki aussi. Le roi montrait donc une allure douce, mais la plus inébranlable. Il ne souhaitait pas perdre la face, se montrer digne de Theluji... Ne jetant aucun regard à ses amis et alliés, le roi maintenait ceux du petit groupe d'Amakhaza. Croyaient-ils vraiment pouvoir renverser une monarchie aussi légendaire en une simple audience ?

Qu'il s'y trompe, Nhormero avait déjà conquis bien des Nordiques, il avait confiance en ses mots et son charisme qu'il maîtrisait parfaitement. D'un regard, il intima à Amakhaza de le laisser parler, avant d'en venir aux choses sérieuses :

— Tu es le seul, "majesté", à ignorer ce qu'il se passe au Nord. Crois-tu faire un bon roi ? Être indiscutable comme pouvait l'être le Grand Theluji ? Tes choix font honte au Nord, tous ici savent de quoi je parle !

Certains lions se regardaient, puis regardaient mécaniquement Suki et les enfants royaux. Ils étaient l'un des principaux arguments de la révolte. Certains de ces regards se laissaient volontiers dominer par le scepticisme et la colère que leur insufflait Nhormero.

— Tu n'es pas fait pour être roi, laisse cela à des pattes compétentes. Laisse cela au Conseil Blanc, aux Nokosis !

Késhia prit un air étonné. Les... Nokosis ?




Situation :

Vous avez été appelé en urgence par des guerriers Nordiques pour rejoindre le Mont Blanc, même lieu où Késhia avait été nommé Roi.
Nhormero prétend que le roi est incapable, qu'il doit laisser sa place aux Nokosis, membres du Conseil Blanc, idée publiquement annoncée par lui à l'instant même. Il est encore flou à ce sujet pour faire monter l'intérêt des Nordiques vers lui plutôt qu'envers le roi.
Le clan, à l'instar d'Outland pour Hourasi et Tahani, est divisé à 50% Késhia et à 50% Nhormero...

Rappel des règles :

Le Grand Esprit joue respectivement Nhormero et Késhia. Vous n'avez pas le droit de les faire réagir dans vos post.
Lorsque vient votre tour, vous avez 3 jours pour répondre au sujet. Passé ce délai, les autres joueurs sont libres de sauter votre tour.
Si vous avez des questions, n’hésitez pas à envoyer un MP à un membre du Staff.

Ce que vous devez faire :

Faire pencher la balance, montrez votre loyauté envers Késhia ou montrez votre curiosité et votre impatience pour le Conseil Blanc des Nokosis.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE - AMAKHAZA


À mon sujet

Age : 18 Masculin
Nb de Messages : 90
Localisation : Dans le blizzard

En savoir +
MessageSujet: Re: EVENT — Moqué soit son règne   Sam 10 Déc - 1:20



Mocked be his reign.
EVENT
C’était ici que tout commençait. C’était aussi ici que tout pouvait finir. Le vent soufflait les hauteurs du Mont blanc, balayant les derniers précieux et faibles flocons de l’éternelle couche de neige qui s’y trouvait. Ils avaient demandé une audience et voilà qu’ils attendaient dans un silence presque pesant l’arrivée des nordiques demandés.

La nouvelle s’était répandue telle une traînée de poudre, proclamée par les guerriers nordiques. La foule était bientôt amassé à l’endroit même où s’était fait le couronnement du Roi, qui aujourd’hui allait être remis en cause pour ses actions. Assis aux côtés du lion qu’il craignait autrefois, il attendait avec un air parfaitement stoïque au visage. Son regard lui-même ne parvenait à trahir les pensées du grand mâle qui à l’arrivée de Késhia, se redressa calmement.

La douceur du souverain alluma une légère étincelle au fond de lui. Le goût amer de la colère que lui avait laissé le lion, maintenant en face de lui, n’était et ne passerait jamais. Mais comme un bloc de glace a même la roche, son attitude stoïcienne ne laissait même pas une braise venir illuminer son regard.

Il ne tarda à croiser celui de Nhormero, a qui il laissa le soin d’ouvrir le bal. Sans un mot, son regard se posa sur le Roi blanc et désormais, ne le quitta plus. Pas même il ne fut tenter de glisser un coup d’œil vers la reine, ni même à ses petits. Le guerrier était fixé, analysant chaque expression que pouvait laisser entrevoir Késhia.

Quand le nom du conseil fut prononcé, l’oreille déchirée du lion fit un léger mouvement vers son camarade. L’air étonné du souverain ne l’occupa guère et refusant de ne s’adresser qu’à lui, car il était loin d’être le seul concerné, le guerrier se détourna cette fois vers les témoins, sans pour autant tourner son dos aux lions à ses côtés.

D’une voix claire, il s’exprima, afin de chasser le trouble.

« Le Conseil Blanc est ce pourquoi nous sommes ici aujourd’hui. » commença-t-il, laissant son regard venir d’un individu à l’autre. « Nous vous proposons, ici et maintenant, un nouveau règne. Un règne qui laisserait le choix aux nordiques de décider qui les gouverneraient. »

Renverser la monarchie pour une nouvelle démocratie. C’était là leur idée globale, n’était-il pas ? Le guerrier fronça imperceptiblement ses sourcils.

« Les Nokosis seront des lions qui auront été jugés dignes d’être à la tête de notre clan, et en qui vous pourrez avoir confiance pour respecter leur devoir. »

Il s’interrompit alors, peut-être pour laisser la place a une autre voix de leur groupe, peut-être pour laisser le concept faire son chemin dans les esprits. Dans tout les cas, il restait attentif.

_________________
Image © Cynblack, The Lion King © Disney
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t2768-amakhaza-our-fate-lies-wi
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 19 Féminin
Nb de Messages : 135
En savoir +
MessageSujet: Re: EVENT — Moqué soit son règne   Sam 10 Déc - 13:44

Tout le Nord c'était rassemblé au sommet du Mont Blanc. L'heure était grave. Installée entre ses deux parents, Kengeza observait l'assemblée autours d'elle. Tout ces lions étaient si sérieux... Et Halona comme Yahto l'était tout autant. L'heure était grave. La lionne crème avait l'impression d'assister à un jugement. Et à bien y penser, c'était sans doute le cas. Face à Keshia se tenait deux Nordiques dont un que Kengeza connaissait particulièrement bien. Amakhaza ? Que faisait-il en compagnie de Nhormero ? Et face à Keshia ? La Nordique crème connaissait l'avis de son compagnon vis à vis de leur souverain mais jamais elle n'aurait cru le voir ainsi lui faire face. Et pourquoi ? Sans doute ne tarderait-elle pas à le savoir. Cependant, elle aurait préféré ne pas avoir à venir... Elle se sentait fatiguée depuis quelques temps. Et si sa mère lui répétait en boucle ce qui en était, selon elle, la raison, Kengeza avait encore du mal à y croire aussi ne préférait-elle pas trop en parler. En parlant d'Halona, celle-ci observait la scène les yeux plissée alors que sa queue fouettait l'air sauvagement. Pour une fois, c'était elle qui semblait enragé alors que son compagnon était calme. Enfin calme... Du moment qu'il ne regardait pas Amakhaza, il l'était.

Bientôt les songes de Kengeza furent brisé par la voix de Nhormero. Kengeza n'était pas sur d'être d'accord avec les dires du félin, elle n'avait pas spécialement honte des agissement de leur roi... Mais elle devait être une des rares car elle vit plusieurs lions, Yahto y compris, hocher la tête pour appuyer les dire de Nhormero. Ceci dit, un mystère s’abattit sur la l'assemblée lorsqu'un certain mot fut prononcé. Les Nokosis ? Le Conseil Blanc ? Qu'est-ce que c'était que cette histoire ?

Comme pour éclairer les lions présents, Amakhaza expliqua rapidement l'idée du groupe. Laisser le choix au Nordiques pour savoir qui les gouverneraient ? C'était original. Mais intéressant. Kengeza tendis l'oreille face au dire de son compagnon. Le problème était justement de trouver des lions digne de cette place... Bon, elle était certaine d'en connaitre au moins un mais pour les autres. Levant les yeux au ciel, Halona chuchota :

- Ils disent que Keshia est une honte pour le Nord car il ne respecte pas les loi des Anciens et les voilà qui veulent mettre fin à une tradition millénaire. Je ne serais pas surprise de bientôt voir les montagnes s'envoler.

Yahto ne resta pas en reste et ajouta :

- Si on peut éviter de souiller notre sang, je suis prêt à la suivre. Ce qui m'inquiète c'est surtout de savoir qui ils comptent mettre dans ce fameux conseil.


Quant à Kengeza... Elle ne savait pas trop ou se placer. L'idée était tentante, bonne même vu ce qu'elle pouvait apporter, et Amakhaza la soutenait, il devait avoir une bonne raison. Néanmoins, elle ne se sentait ni malheureuse, ni honteuse sous le règne de Keshia. Méritait-il vraiment d'être blâmé à ce point ? Ne sachant quoi penser, la lionne crème resta silencieuse. Elle attendait de voir comment les chose allait s'enchainer, peut être que certains évènements l'aideraient à faire un choix.




_________________


Miss TLK RPG :
 


Avatar ©️ Itan & Signature ©️ Kiowara
Kengeza balbutie en #3f8098
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3039-kengeza-snow-snow-everywh
avatar
PLAYER02


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 89
En savoir +
MessageSujet: Re: EVENT — Moqué soit son règne   Sam 10 Déc - 19:51

Moqué soit son règne
Feat. Nordiques


Depuis le temps qu'elle l'attendait, Ideha voyait enfin venir le jour où tout s'apprêtait à changer. Ils attendaient depuis trop longtemps, bafoués par un roi qui ne se préoccupait pas de son peuple. Il était temps que les choses changent, et la jeune lionne n'avait pas l'intention de laisser passer leur chance. Et tandis qu'ils attendaient là, assis les uns à côtés des autres comme un semblant d'auditoire, une lueur destructrice se mettait peu à peu à briller dans les yeux d'Ideha. Ce jour était celui où ils escomptaient voir Keshia destitué, mais elle entendait demander plus. S'ils existaient certaines tensions au sein du petit groupe - notamment entre Nhormero et Amakhasa, leur objectif commun les rassemblait, et ils étaient tous plus ou moins prêts à faire des concessions. Lorsqu'enfin tous les Nordiques là, Keshia fit son entrée :

— Que se passe-t-il, Nhormero, Amakhaza ?

Son ton seul reflétait une certaine naïveté, mais Keshia était trop intelligent - même s'il était difficile pour Ideha de le reconnaître - pour ne pas se douter de la situation. Néanmoins, espérait-il pouvoir y échapper en se montrant accessible et ouvert ? Certainement pas. Même si les autres l'acceptaient - ce qui était fort peu probable - elle ne le laisserait pas s'en sortir aussi facilement, ne serait-ce que pour prendre sa revanche sur le passé. Il avait profité du bon temps, à lui d'en payer les conséquences.

— Tu es le seul, "majesté", à ignorer ce qu'il se passe au Nord. Crois-tu faire un bon roi ? Être indiscutable comme pouvait l'être le Grand Theluji ? Tes choix font honte au Nord, tous ici savent de quoi je parle ! Tu n'es pas fait pour être roi, laisse cela à des pattes compétentes. Laisse cela au Conseil Blanc, aux Nokosis !

Au moins Nhormero ne prenait-il pas de pinces pour s'adresser à son régent, et Ideha en était heureuse. Il avait plus ou moins le même caractère qu'elle, et il répugnait Keshia, sans doute plus encore qu'Utapau et qu'Amakhaza. Un peu comme elle, au fond. Il était incontestable qu'elle le détestait plus que ses compagnons de route, mais elle avait sa propre raison qui, si elle était connue de tous, n'en restait pas moins secrète aux yeux des autres. Ideha ne comptait pas la faire valoir, elle voulait simplement faire payer à Keshia son choix. Tant pis pour lui s'il ne comprenait pas, c'était trop tard, désormais, et il s'apprêtait à tout perdre. S'avançant à son tour aux côtés de Nhormero, son pelage immaculé contrastant légèrement avec le sien, elle posa son regard animé d'une lueur d'animosité dans celui de Keshia, avant de parler d'un ton froid mais mesuré :

─ Theluji a choisit un orphelin pour lui succéder, quand bien même il savait que tu n'étais qu'à moitié Nordique. Tu représente sa seule erreur, Keshia, mais tu n'as fait que la rendre plus voyante encore en te mêlant avec une autre sang mêlée. Il est temps de redonner au Nord toute sa noblesse.

Immobile, sa silhouette fine et longiligne, elle observa le monde de Keshia se détruire peu à peu, sans une once de regret.

_________________
Ideha se méfie en #084B8A

Rapport du MatinDemandes de RPPrésentation

Kit ©️ Hatari
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t2740-ideha-chaque-souffrance-p
avatar
PLAYER02


À mon sujet

Age : 19 Féminin
Nb de Messages : 59
En savoir +
MessageSujet: Re: EVENT — Moqué soit son règne   Dim 11 Déc - 12:28


C’était l’heure. Ce temps attendu depuis des semaines pour le groupe était enfin arrivé. Ils avaient eu l'audience qu'ils voulaient, les Nordiques étaient aujourd'hui autour d'eux, tous prêts à les écouter face au roi Keshia et à la reine Suki. Iqhwa cependant n'était pas avec eux mais près du public car depuis qu'on le prenait pour un fou, prendre la parole en public n'était pas chose aisée pour lui.

Dans la foule de Nordiques, Utapau ne quitta pas Idéha des yeux et même des coussinets, car à chaque instant il se tenait près d’elle. C’était aujourd’hui qu’il devait sortir ses meilleurs cartes car, c’était le dernier virage pour l'impressionner.

Ensemble, nous réussirons. Lui avait-il glissé à l'oreille avant l'audience.

Il laissa d'abord les autres prendre la parole. Quand ils eurent tous fini, il se racla la gorge pour continuer le discours parfaitement bien orchestré. Nhorméro et Idéha face à Késhia, Utapau partit les rejoindre et se colla près d’Idéha plus encore que l’était Nhorméro, toujours par réflexe de possession. Ils représentaient à eux trois une tempête de colère sans nom. Il ne manquait plus qu'Amakhaza et Iqhwa pour dresser la barrière complète.

-Iqhwa vous a alerté sur ses rêves. Vous souvenez-vous de la pluie de sable sur le Royaume du Nord ? Vous l’avez tous pris pour un fou, et aujourd’hui, où en sommes-nous ? Nous avons une reine Jangowas qui a donné naissance à une boule de poils de sable et à une femelle héritière qui n’a qu’un quart de sang Nordique.

Iqhwa dans le public était presque gêné que l’attention se porte sur lui, bien qu’enfin il pouvait entendre quelqu’un dire que ses rêves étaient prémonitoires. Qui plus est, Utapau, qui a toujours craché sur le lion. Car en effet, dire qu’il croyait à ces rêves étaient mentir, mais c’était le moment parfait pour les utiliser contre le roi car, cela paraitrait d’une évidence certaine pour beaucoup de Nordiques.

-Mais à nous trois, moi, Amakhaza et Idéha, nous avons eu foi en ses rêves, et nous avons cherché la vérité. Cela a fini par payer car non seulement Amakhaza a rencontré Suki aux frontières, qui lui a arraché l’oreille, mais j’ai également rencontré une grande figure Jangowas en colère venu nous avertir de cette relation. Alors, notre groupe a propagé la nouvelle, qui n’a fait malheureusement que peu de bruit au début, sans preuves elle n’était qu’une rumeur infondée. Mais sachez, Nordiques, que nous oeuvrons depuis le début pour que cette mascarade prenne fin. Nhorméro nous a rejoint par la suite en soutien, car notre cause est la même. Osa t-il ajouter en jetant un œil sur le lion. Nous sommes cinq lions aujourd’hui à défier ouvertement le règne ridicule que tu as instauré, Késhia.

Oui, il se souvenait des paroles d’Amakhaza et comme promis, dès le début il ne laissait pas Nhorméro se mettre seul en avant. A la vue de tous, ils paraissaient unis, mais les choses étaient bien loin d’être si idéales puisque des tensions étaient déjà existantes. Mais pour le moment, leur but était absolument identiques alors, ils devaient au moins bien faire semblant.

-D’après vous, qui seraient les mieux placés pour représenter les Nokosis, des lions sincères qui luttent pour le Nord et qui prendraient des décisions à plusieurs ? Demanda t-il en question pourtant évidente aux Nordiques. Ou peut-être préférez-vous garder le règne d’un roi qui vous a tout caché, jusqu’à être obligé d’admettre la vérité ? Le choix vous revient à présent.

Autour de lui, il cherchait les lions à défier du regard. Oh, bien sûr il y avait Suki, aux cotés de Késhia face à eux, mais il y avait également Skauti, Utapau espérait qu'il était bien là pour voir leur pauvre roi tomber face à eux. Et par ailleurs, il se souvenait également de Zwissia. Etait-elle présente ? Et surtout...est-ce que les paroles d'Utapau ont réussi à la mettre de son coté ? Il ignorait s'il avait réussi à la placer contre Macha, qui était pourtant un proche.

_________________
« He doesn't deserve you. »
Kit (c) Kayrou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t2779-utapau-passion-enflammee-
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 19 Féminin
Nb de Messages : 359
En savoir +
MessageSujet: Re: EVENT — Moqué soit son règne   Dim 11 Déc - 14:51

Le Mont Blanc. De ce que je savais, c'était ici que Keshia avait été couronné. Jamais je n'aurai cru y mettre les pattes... Même depuis que j'étais arrivée dans le Nord, je préférais éviter les hauteurs et le vent froid. Mon pelage n'était pas adapté à cet environnement... Et je n'étais pas la seule dans ce cas. Mon regard se tourna vers Choyo auquel je donnais un léger coup de museau. Je priai intérieurement pour que le froid ne lui fasse pas trop de mal avant d'être attaquée par une quinte de toux. Elles se faisaient de plus en plus fréquente ces temps-ci... Et plusieurs fois par jour. Frissonnante, mon regard se posa sur l'assemblée alors que je tentais de me redresser fièrement, ignorant les regards méprisant qu'on pouvait me lancer. Alors les revoilà. Ces petits révolutionnaires qui espéraient renverser le Roi. Et pour quoi ? Avec quoi ? Les propos haineux et détestable qu'on m'avait tant de fois tenu à cause de mes origines ? Si cela suffisait à convaincre les Nordiques, le Royaume du Nord tomberait bien bas.

Keshia fut le premier à parler. Une voix qui pouvait semblait naïve et pourtant, il savait tout aussi bien que ses conseillers ou moi-même ce qui se passait. Aujourd'hui, sur cette montagne, le sort du royaume du Nord se jouait.

A peine le Monarque Blanc eut-il finit qu'un Nordique commença son discours. Les Nokosis ? Qu'était-ce encore que cette idée farfelue ? Un conseil ? Régis par plusieurs lions ? Choisis par les Nordiques ? Pfff... Qu'elle idée ! Jamais de ma vie je n'avais entendu pareil stupidité. Aucun clan ne fonctionnait comme ça de ce que j'en savais et si ça avait été le cas un jour... Et bien il avait disparu. Comme cette idée semblait utile ! Des foutaises. Ils conduiraient eux-même le Nord à sa perte alors que c'était ce dont ils accusaient Keshia. Pauvres idiots.

La femelle fut la troisième à parler. Oh... Celle là je m'en souvenais. Et ses menaces aussi. Quel dommage que je ne puisse pas planter mes griffes dans sa gorge. Ce serait pourtant facile. Elle était taillé comme une brindille, un coup de patte suffirait pour l'abattre. Mais c'était mon sang Jangowas qui parlait et, malheureusement, ici, les chose ne se réglaient pas ainsi. Finalement, ce fut le tour du dernier membre du trio que j'avais croisé. Tsss... Cette stupide histoire de prophétie. Personne ne peut lire le futur, pourquoi diable un lion au rêves étranges auraient ce pouvoir. Quant à ce Jangowas... Khassim ? C'était lui qui m'avait surpris avec Keshia après tout. Et quand bien même avait-il pu le dire à tout le clan, se mêler de ce qui ne le regardait pas était sa spécialité. Autant dire qu'il était le parfait lion pour avoir raconté de tel chose.

Et maintenant, c'était officiel. Ils s'auto-désignaient bien pour régner sur le Nord. Si ça ce n'était pas de l'orgueil. Mes oreilles se plaquèrent en arrière alors que ma queue fouettait sauvagement l'air. Lutter pour le Nord ? En instaurant une atmosphère de haine envers ceux venant de l'extérieur ? Ils pouvaient me reprocher d'être une Jangowas mais leur vision ne s'éloignait guère de celle de mon clan d'origine. Ils nous ressemblaient plus qu'ils ne voulaient bien l'admettre. Quelle bande d’hypocrites. Je ne pus non plus m'empêcher de jeter un rapide coup d'oeil à mes enfants lorsqu'il les désigna. Ils étaient des sang mêlés, c'est vrai, mais de ce qu'en j'en voyais, leurs cœurs était plus pure que tout ceux des lions réunis ici. Et surtout, plus pur que ces soi-disant sauver du Nord.

Bien que ma gorge me brulait de leur cracher ma haine au visage et que mes griffes étaient prêtes à sortir, je n'en fis rien. Je le savais : agir de la sorte ce serait leur donner raison. Aussi injuste que cela soit, le moindre mot sortant de ma gueule sonnerait faux aux oreilles des Nordiques. Ou insultants. Mais dans un cas comme dans l'autre, ce n'était guère appréciable. Mieux valait que je me taise pour l'instant. Néanmoins, j'avais beau être silencieuse, mon regard assassin se posa sur chacun de ces lions alors que je me tenais aussi droite et digne que possible. Que je ne parle pas était une chose, que je baisse l'échine devant eux en était une autre.

HS :
 



_________________

Kit by Rono o/

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4391-maficho-heir-of-the-north
avatar
MEMBRE - MACHA


À mon sujet

Age : 24 Féminin
Nb de Messages : 596
En savoir +
MessageSujet: Re: EVENT — Moqué soit son règne   Lun 12 Déc - 0:01


Macha était arrivé aux côtés de Keshia. Ils n'étaient pas ensemble sur le moment, mais le majordome s'était dépêché pour rejoindre son roi à temps. Il était là, légèrement en retrait par rapport au roi, Amani et Asili étaient là aussi. Ils étaient les soutiens du roi. Et puis bien sûr Suki et les petits les avaient rejoins. Macha était inquiet depuis un bon moment maintenant. Il en avait parlé à Keshia, à Suki même. Il n'y avait qu'avec Zwissia qu'il n'avait pas souhaité aborder le sujet, il n'avait pas envie d'assombrir leurs bons moments. Il les avaient cherchés. Et désormais les têtes dures étaient là. En face de lui. Il n'y avait aucun doute quand à leurs intentions, on pouvait le lire dans leur regard, dans leur posture, voir même dans leur imposture.

Keshia ne pouvait avoir plus fidèle majordome. Macha n'avait pas peur. Il était plus jeune que les lions qui leur faisait face, plus naïf sans doute aussi, mais pas idiot, sincère, entier, vrai, dévoué et fidèle. Il n'était en rien plus intelligent qu'un autre, mais il avait la sincérité, des principes aussi, des valeurs même. Mais pour le moment il ne disait rien. Il scrutait les lions. Il les connaissait, rapidement, de vue, de ce qu'il avait entendu, il n'avaient jamais échangé avec l'un d'eux et pour cause ! Il n'avait pas l'intention d'intervenir tant qu'il ne le jugerait pas nécessaire. Il avait le pressentiment que ceux-là avaient plus d'un tour dans leur sac...Une petite part de lui s'inquiétait.

Keshia tenta d'ouvrir le dialogue, qui fut rapidement refermé par le petit groupe. Ils n'étaient pas là pour parler, mais pour agir. Les premières phrases haineuses commencèrent. Macha sortit les serres, qu'il crispa dans la neige en serrant les dents, le regard dur. Mais que disaient-ils donc ? Ils parlaient de honte, sans jamais vraiment mettre les mots. Ils se succédaient, tenter de raviver une rancœur, une haine. Macha fut dans un premier temps décontenancé en entendant cette drôle d'idée, un conseil ? Cela ne s'était jamais connu. Cela n'existait nul part. Il n'était pas ouvert à la nouveauté mais là ça allait bien loin et puis il sentait qui y serait dans ce conseil : ces drôles d'énergumènes.
Ils savaient manier les mots, ils savaient parler. Mais cela n'empêcha pas la colère de gronder en Macha. C'était du grand n'importe quoi ce qu'ils disaient ! Et puis la seule femelle du groupe, mit des mots sur le problème : Suki. Macha jeta un petit coup d'oeil à cette dernière, elle semblait prête à en découdre, bien que le climat soit bien trop froid pour elle. Ses yeux passèrent sur Choyo et Sungara, pauvres petits...
Et puis ils parlèrent des rêves d'Iqhwa, du fameux rêve de la pluie de sable...Macha scrutaient le regard de chacun d'entre eux, il n'y perçut que de la haine. Dans l'un d'eux de l'orgueil et de la vanité. Un semblait ne pas être à sa place et un autre en retrait malgré ses paroles, il était froid, c'était comme si il n'y croyait pas complètement...

Macha jusque là en retrait, s'avança. Il n'était pas du genre à se mettre en avant, pas du genre à parler avant son roi, mais là s'en était de trop, et puis il était majordome, il était là pour l'épauler. Keshia et Suki n'étaient pas seuls. Il était là, et il savait que d'autres lions muets les soutenaient. Il ne se laisserait pas faire. Il était peut-être maladroit, idéaliste ou ce qu'on voulait mais il n'était pas couard. Macha avait le regard dur, la voix aussi, mais on y sentait son cœur :


C'est donc ça le seul reproche que vous avez à faire à votre roi ? Le choix de sa partenaire ? L'impureté de son sang ? Et vous voulez le remplacer pour si peu ? Mais qu'est-ce que cela change sur votre vie quotidienne ? La vie est-elle plus dure et compliquée depuis que Keshia est au pouvoir ? Instinctivement il s'était tourné vers la foule de lions, il les questionnait aussi. Que pensaient-ils eux ?

Et donc l'héritière est, comme vous les dites si bien, « un quart nordique » et alors ? Qu'est-ce que cela change ? Si vous ne connaissiez pas son histoire vous arriveriez à peine à la différencier des autres. Elle est faites pour vivre ici, elle en a toutes les caractéristiques physiques, alors pourquoi ne pourrait-elle pas ?
Nous, les nordiques nous sommes connus pour être des lions sages et tolérants mais visiblement non, peut-être que c'était juste le climat qui nous rendaient sages et tolérants ? Nous n'avions de compte à rendre à personne. Et dès la première reine étrangère on perd la boule ? Quelle sacrée noblesse oui ! C'est ça, vous voulez être les premiers nordiques intolérants ?

Et donc quoi ? Vous voulez faire quoi au juste ? Remplacer Keshia par un conseil ? Des lions dignes et de confiance ? Vous parlez de vous-même là non ? Vous qui avez complotez dans le dos de tous de vos petites idées, quelle drôle notion de la confiance ! Et en quoi serez-vous meilleurs que Késhia ? Vous allez mettre bien longtemps à vous mettre d'accord pour la moindre petite chose, vous ne serez pas efficace et rapide. A moins qu'il y ai un chef et dans ce cas changer de roi à un conseil perdrait alors tout son sens.

Personne n'a dit que le rêve d'Iqhwa n'était pas vrai, mais comment être sûr de son interprétation ? La tempête de sable n'est-elle après tout pas vous ? De petites particules qui s'immiscent dans la neige pour mieux la partager ?
Et ne vous êtes-vous jamais dit que cette relation n'avait pas été révélée pour de bonnes raisons ? Ne me faites pas croire qu'aucun de nos précédents rois n'a eu de secrets, je n'y croirais pas ! Au contraire Keshia a décidé de prendre ses responsabilités, de présenter Suki officiellement à notre peuple, n'était-ce pas ce que font tous les rois ? Présenter leur conjoint aux yeux de tous ? N'était-il pas normal d'être sûr de son engagement et de ses sentiments avant de faire les choses sérieuses ?
Macha se tourna de nouveau vers l'assemblée de nordiques. Lorsque nous commençons une relation amoureuse, le fait-on au début aux yeux de tous ? Et vous comment auriez-vous agit si vous étiez tombé sous le charme d'un étranger ? Et maintenant qu'auriez-fait si vous étiez le roi, la reine de notre royaume et que vous étiez tombé amoureux d'un étranger ? Réfléchissez-y bien. Prenez votre temps. Etes-vous vraiment sûr que vous sacrifieriez votre amour pour votre rôle ? Vous êtes déjà roi, reine, vous sacrifieriez déjà votre vie pour votre peuple, vous l'aimez, vous ne regrettez pas ce sacrifice de votre vie, mais là n'auriez-vous pas un doute ? Imaginez que cet étranger est votre actuel compagnon/compagne par exemple..

Macha scrutait les regards, essayait de les lire, que voulait vraiment les nordiques ? Il avait toujours crû en son peuple, il avait toujours été fier de ses origines, mais en ce moment il doutait. Les nordiques ne valaient-ils pas mieux ? Il y avait une partie de lui qui avait honte...Si Keshia avait mit les nordiques en danger alors oui il comprenait qu'une rébellion se fasse, mais pour si peu ?...Il chercha sa mère dans l'assemblée...Il trouva son regard noisette...Celui qu'elle lui avait transmis et contrastait tellement avec son pelage immaculé...Il semblait étonnée, mais il sentit qu'elle le soutenait. Il aurait voulu trouver le doux regard de Zwissia, mais il ne le trouva pas. Il se retourna un peu plus vers le petit groupe de lion le regard dur. Il espérait qu'ils avaient sous-estimé la bonne nature des nordiques et que son souhait n'était pas irréaliste. Il était là planté dans le sol et surtout pas prêt d'en démordre...


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t1002-macha-la-petite-vie-de-ma
avatar
MEMBRE - ZWISSIA


À mon sujet

Age : 26 Féminin
Nb de Messages : 178
En savoir +
MessageSujet: Re: EVENT — Moqué soit son règne   Lun 12 Déc - 17:03

Tel un blizzard glacial, la nouvelle s'était propagée dans tout le royaume. Les Nordiques avaient tous été appelé sur les sommets du Mont Blanc. Zwissia, ses soeurs et son père, ne furent pas épargnés. La tension n'avait jamais été aussi puissante sur les hauteurs enneigées du royaume du nord. Avec hâte, Kameo et sa famille suivirent l'attroupement de lions blancs jusqu'à destination. Une fois arrivée, Zwissia découvrit la raison de tout ce chamboulement : Keshia devait malgré lui se confronter au groupe de Nhormero qui pensait qu'il n'avait plus rien à faire sur le trône nordique. Nhormero n'entama pas son audience à la légère et plaça dès lors les pièces sur l'échiquier : Keshia devait céder sa place à un conseil.

Zwissia écarquilla le regard, comme beaucoup de ses camarades sans doute. Inquiète de la tournure des événements, elle jeta un oeil à ses soeurs et son père. Le grand lion, qui avait toujours eu foi en la monarchie et en Keshia, fronça légèrement les sourcils, le regard braqué sur ce qui se déroulait devant lui, tandis que le reste de la famille semblait sceptique et intriguée. Pour l'instant, le peuple Nordique restait sans voix devant cette nouvelle tandis que, un à un, les membres du groupe des révolutionnaires prenaient la parole pour faire valoir leur idée de Nokosis.

Le regard de Zwissia se glissa sur Utapau, avec qui elle avait déjà eu l'occasion de parler. Il lui avait d'ailleurs parler du fait que les choses allaient changer et surtout qu'il était convaincu que Keshia avait fait une grave erreur en prenant Suki pour compagne. Zwissia, durant ce jour, avait plutôt bien marcher avec le lion blanc qui avait su trouver ses mots avec elle. Mais la jeune lionne avait quitté la conversation indécise. En elle, cette idée de conseil l'effrayait un peu, ce changement était bien trop radical et sévère pour Keshia qui, malgré sa petite erreur de partenaire, avait toujours été un roi empli de bonne volonté et gentil.

-D’après vous, qui seraient les mieux placés pour représenter les Nokosis, des lions sincères qui luttent pour le Nord et qui prendraient des décisions à plusieurs ? demanda le nordique à l'assemblée, ou peut-être préférez-vous garder le règne d’un roi qui vous a tout caché, jusqu’à être obligé d’admettre la vérité ? Le choix vous revient à présent.

La jeune lionne coucha doucement ses oreilles grises sur sa tête. Les paroles de chacun de ses lions étaient aussi tranchantes qu'une griffe acérée. Keshia ne méritait pas ça juste pour avoir aimer une lionne qui n'était pas du clan. La jeune femelle courba légèrement l'échine lorsque le regard d'Utapau passait dans les rangs. Non, il ne l'avait pas convaincu. Pas complètement du moins. Zwissia avait juste pu s'assurer que Keshia n'avait pas eu la meilleure des idées en prenant une jangowa pour reine, mais ça s'arrêtait là. Cela dit, elle comprenait néanmoins ce qui avait poussé Utapau et les autres à se mettre contre lui. Mais ils s'y prenaient tellement durement...

C'est alors qu'une silhouette familière se dessina entre Keshia et les lions qui luttaient contre lui. Les oreilles de Zwissia se redressèrent aussitôt sur son crâne tandis que son regard d'azur se figea sur Macha qui venait de s'avancer et de prendre la parole. L'attention de la femelle venait de doubler. Elle espérait grandement que les choses se fassent à l'amiable et qu'il n'y ai pas d'esbroufe. Yepa, Nokomis et Winga, ses trois soeurs, restèrent près de leur père en écoutant tout aussi attentivement, leur avis se partageaient silencieusement dans leur tête, sauf pour Kameo qui gardait son âme fidèle à Keshia. Zwissia avait son âme offerte sans regret à Macha, bien qu'elle ne voulait pas en faire une excuse pour prôner le règne de Keshia. Non, vraiment, une monarchie devait rester ce qu'elle était. Un clan gouverner par plusieurs lions pourrait mener à bien pire. Et puis, il y avait les traditions et ça ne serait en rien d'honorer la mémoire de Theluji que de renvoyer celui qu'il avait choisi pour régner après lui.

Zwissia était toute ouïe sur les mots de Macha, mais elle était aussi un peu étonnée. C'était la première fois qu'elle le voyait s'exprimer ainsi, sans peur, avec assurance, à une foule indécise, prouvant sa vaillance et sa loyauté envers celui qu'il servait. Zwissia continuait d'observer tout ce petit monde avec attention et l'espérance que cette entrevue ne tourne pas au désastre. A un moment donné, elle voulu ouvrir la bouche, mais la grosse patte de son vieux père se posa devant elle pour l'interrompre à temps.

- Non, pas encore...lui murmura t-il.

Il ne savait pas encore comment les choses pouvaient se passer, bien qu'il espérait que les Nordique aient conservé leur noblesse et leur sagesse connu de tous. Il voulait protéger sa famille mais ne savait pas encore de quoi Nhormero était capable. Et s'il fallait parler, alors lui seul le fera au nom de toute sa famille. Droit, fier, digne, colossal, le père lion bomba le poitrail dans la foule en hochant doucement la tête aux paroles du majordome du roi.

- Il a raison, finit-il par répondre de sa voix grave et fatiguée par la vieillesse, nos coutumes, nos traditions de toujours se fondent dans notre noble monarchie. Theluji n'a fait aucune erreur en nommant Keshia en héritier du trône et il ne tient qu'à nous d'honorer sa mémoire en acceptant son choix, en ayant confiance en lui.

_________________

Base and background ©️ Disney
Characters Zwissia ©️ Cissy
Colo ©️ Cissy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t2237-zwissia-lionne-polaire
avatar
Meneur de Jeu


À mon sujet

Age : 96 Masculin
Nb de Messages : 219
En savoir +
MessageSujet: Re: EVENT — Moqué soit son règne   Jeu 15 Déc - 12:37



Moqué soit son règne

« Le vent de la révolte gronde, l'héritage de Theluji tremble. »

Ça y est, le débat était lancé. Bien vite, le groupe à la tête de la rébellion s’installa dans les esprits des Nordiques, faisant le tour de la question. C’était une grande remise en question du fonctionnement nordique certes, et c’était pourquoi Nhormero n’en perdait pas une seule bribe, et fixait presque chaque visage comme s’il pouvait lire dans les esprits. Il en voulait à Utapau de ne pas l’avoir inclus dans son récit, surtout que ce n’était pas le moment. Késhia lui, regardait à chaque fois l’interlocuteur sans jamais rien dire, toujours sous le choc de l’entreprise des pseudos anarchistes. L’intervention de Macha son majordome fut une véritable bénédiction pour le roi du Nord, qui reprenait du poil de la bête après toutes ses injures. De plus entendre après cela des encouragements en sa faveur le rassurait, pour lui, Suki et les enfants. Il posa son regard sur Nhormero avec une confiance nouvelle, le défiant de démolir l’argumentation phénoménale de son majordome. Celui-ci ne se fit pas prier, il avait bien eu le temps de réfléchir aux mots, aux justes mots (bien qu’il ne s’était pas attendu à autant d’éloquence de la part de Macha…) :

— Le grand Theluji n’a jamais fait de secrets pour le Nord, il a toujours mené les siens avec droiture et respect, ne le compare pas à Késhia. Rectifia-t-il. Késhia, s’il était si bon et si respectable, ne serait pas remis en cause par son peuple. Le choix de Theluji et des anciens rois n’est pas la question, ce sont les choix de Késhia qui le sont. Ne mélangez pas les choses.

Nhormero n’avait de toute façon pas le choix : il devait convaincre les siens à tout prix, sinon le Conseil ne verrait jamais le jour, Késhia mènerait le Nord à sa perte et les révolutionnaires prendraient un sacré coup, peut-être même au point de ne plus jamais pouvoir instaurer leur vision du Nord. Il fallait recentrer l’audimat sur les questions importantes, rattraper les erreurs de ses camarades qui avaient lancé des messages subliminaux de haine… Non, ce devait être plus doux et mieux que cela, Nhormero revint donc aux bases, noblement :

— Les Nordiques sont un peuple altruiste, mais également réservé. Nous aimons nos coutumes et nos lois, nous acceptons les hybrides, mais nous sommes également réfléchis et impartiaux… Tous ici connaissent le vrai problème : la reine est bien trop fragile pour vivre au royaume, et Késhia a clairement démontré son égoïsme en la faisant venir ici et en lui imposant cette vie douloureuse.

Nhormero détourna son regard vers Késhia puis vers Suki, imité par la foule. Il n’était plus question de haine mais de pitié… Les Nordiques se plaçaient naturellement au-dessus des autres peuples d’en bas, cette philosophie convenait donc mieux aux siens. Déjà, l’on pouvait entendre des chuchotements à ce propos, des regards inquiets. Car tous étaient inquiétés par la vigueur de Suki et son fils Choyo.

— En laissant le Conseil Blanc s’occuper du Nord, Késhia pourrait vivre passionnément avec sa famille, loin des intrigues politique et heureux. N’est-ce pas ce que tu as toujours souhaité, Késhia ?

Et là, tous les regards repartirent d’un coup sur le roi, pris au piège. Bien sûr que Késhia s’était imaginé parfois loin de toute cette vie de royauté, pour une vie amoureuse et familiale, loin des Nordiques infâmes qui s’en prenaient à sa tendre. Mais, ce serait leur donner raison, et leur laisser le Nord… Laisser le Nord à des lions haineux, contre la volonté de Theluji. Est-ce que Theluji lui en voulait d’avoir choisi Suki comme reine ? Késhia le craignait, souvent. L’ancien roi lui-même était resté célibataire toute sa vie, était-ce parce qu’il avait été amoureux d’une étrangère et qu’il avait vu venir la chose ? Ce serait un comble pour son héritier…

— Ce serait mentir que de dire non. Avoua sincèrement le roi, ce qui surprit beaucoup les nordiques pour toute cette sincérité (Nhormero lui-même). Mais j’ai prêté serment devant vous tous, je ne peux pas faillir à mon destin de roi !

Nhormero se retenait bien de s’énerver, la naïveté de ce lion l’agaçait sérieusement. A quoi s’accrochait-il ? Il n’était pas dans une histoire romanesque, mais dans la vraie vie. Tout le monde savait bien qu’il n’avait de yeux que pour Suki, et que c’était seulement sa volonté de bien faire qui le faisait dire des âneries pareilles. Il était roi parce que Theluji l’avait recueilli, mais lui-même au fond n’avait jamais envisagé les responsabilités que cela engendrait…

— Quel serment ? Même avant ce jour, tu l’avais déjà bafoué en donnant ta vie à Suki et ta famille. Tu avais déjà prêté serment à une lionne avant ton clan !

Nhormero prenait volontairement un air plus véhément, comme celui d’un père qui recadrait son fils. Késhia était un enfant rêveur, pas un roi adulte.




Situation :

Le discours de Macha a bien tenté les nordiques, mais Nhormero a renversé la balance : les Nordiques sont plus nombreux en sa faveur (70 %).
Késhia est de nouveau sous le choc, il se cherche et se remet en question. A vous de l’encourager dans une voie de roi ou une autre voie…

Rappel des règles :

Le Grand Esprit joue respectivement Nhormero et Késhia. Vous n'avez pas le droit de les faire réagir dans vos post.
Lorsque vient votre tour, vous avez 3 jours pour répondre au sujet. Passé ce délai, les autres joueurs sont libres de sauter votre tour. Vous pouvez rejoindre l’EVENT quand vous voulez.

Ordre :
- Amakhaza
- Kengeza
- Ideha
- Utapau
- Suki
- Macha
- Zwissia

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à envoyer un MP à un membre du Staff.

Ce que vous devez faire :

Faire pencher la balance, montrez votre loyauté envers Késhia ou montrez votre curiosité et votre impatience pour le Conseil Blanc des Nokosis.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PLAYER06


À mon sujet

Age : 15 Féminin
Nb de Messages : 2880
Localisation : ROYAUME DU NORD ▬ (Sources Chaudes).

En savoir +
MessageSujet: Re: EVENT — Moqué soit son règne   Sam 17 Déc - 14:56

Moqué soit son Règne !
Sungura & Késhia & Suki & Nhormero & Idéha & Utapau & Amakhaza & Macha & Zwissia & Kengeza & Les Nordiques.
« Le vent de la révolte gronde, l'héritage de Theluji tremble. »



« C'est important », semblait-on dire à Sungura au travers de simples regards sérieux et pressés. Les Nordiques, sa famille, les Dieux du Nord. D'un pas synchronisé, tous se dirigeaient vers le Mont Blanc, un endroit légendaire qui avait longuement été gardé éloigné des yeux de la Princesse. On les avait arraché aux Sources Chaudes, elle et son frère, pour un lieu plus froid que jamais au cours duquel se tiendrait probablement une « importante » conversation entre le Roi du Nord et un groupe de Nordique. Loin d'être aveugle, Sungura avait deviné au bout de quelques instants que la situation s'annoncerait … tendue, une fois que tout le monde aurait atteint la destination finale. De toute façon, pourquoi l'ambiance aurait-elle été plus joyeuse, là-bas ? Habituellement, les Nordiques évitaient d'éloigner Choyo et Suki des Sources Chaudes. Tous savait à quel point ils craignaient le froid … et pourtant, cette fois-là, les Lions Blancs avaient oublié ce malheureux détail en entraînant Késhia et la famille royale au Mont Blanc. Assurément, il fallait que ce soit important pour oser déloger ainsi sa mère et son frère d'un lieu qui leur permettrait la survie.
Au fin fond de son cœur résonnait un certain sentiment de crainte. Les expressions de ses camarades ne la rassuraient guère. Comme toujours, elle ne s'éloignait que très peu des pattes de sa mère : d'une certaine manière, celle-ci la rassurait lorsque les choses n'allaient pas comme elle l'aurait désiré. Que se passerait-il ? Etait-ce véritablement important ? Des tas de questions se bousculaient sauvagement dans sa tête et, à en deviner les rares mais fatidiques réactions de Suki et Choyo face à la température qui caressait la fourrure des Lions du Nord, elle comprenait donc que rien ne pourrait actuellement apaiser ses sentiments négatifs. Elle s'inquiétait tellement pour eux … et espérait que les choses reviendraient vites à la normale, comme ça le trio retrouverait leur demeure familiale et ils ne devraient plus supporter les temps givrés qui s'abattaient naturellement sur les Montagnes du Nord.

Lorsque le Clan finit par s'arrêter, Sungura dressa les oreilles, désireuse de reconnaître la personne qui parlerait en premier. Ses jolies prunelles bleues se posèrent sur la plupart des Nordiques qui étaient à portée de patte : les autres, cachés dans l'ombre de leurs collègues, lui étaient malheureusement invisibles. Elle se colla instinctivement contre sa mère et attendit la suite. Son cœur battait à la chamade. Son naturel sourire accueillait les yeux des Félins des Neiges, malgré son inquiétude grandissante : dans une tentative de rassurer Choyo et de lui faire oublier son inadaptation au froid – peut-être tentait-elle de se rassurer elle-même, qui sait ? -, elle jeta un coup d'oeil vers lui et lui lança, à voix basse :

« Regarde un peu où nous nous trouvons, Choyo ! C'est beau, pas vrai ? On devrait en profiter, ce n'est pas tout le temps qu'on peut venir dans un tel endroit. Et, tiens ! Papa est juste là, devant les Nordiques ! » D'un geste de patte discret, elle indiqua la position de Késhia parmi tous ses sujets : depuis leur emplacement – au premier rang – ils pouvaient voir bien des personnes, dont leur fameux père. Après quoi, Sungura reposa sa patte au sol et dévisagea sa figure paternelle avec attention, consciente qu'un mâle, Nhormero lui semblait-il, venait de se détacher de la foule. Il semblait déterminé à parler avec son roi.

« Que se passe-t-il, Nhormero, Amakhaza ? » engagea la conversation Késhia, avec une certaine voix douce. Dès lors, l'attention de Sungura fut tout offerte aux deux lions : la queue enroulée autour de ses pattes, la petite se demandait bien ce qui se dirait entre eux.

Avant de lui répondre, Nhormero coula un regard vers un autre lion, Amakhaza, avant de revenir sur lui.

« Tu es le seul, « majesté », à ignorer ce qu'il se passe dans le Nord. Crois-tu faire un bon roi ? Etre indiscutable comme pouvait l'être le Grand Theluji ? Tes choix font honte au Nord, tous ici savent de quoi je parle ! »

Les regards des Nordiques commencèrent à se perdre un peu partout. Certains se regardaient, d'autres en venaient directement à fixer Suki et ses enfants comme s'ils avaient commis une grosse bêtise à l'instant même … Cette fois-ci, Sungura baissa les oreilles et soutint, quoique difficilement, le regard pesant de ses aînés. Son cœur se serra. Elle avait vu juste. Avoir accepté de venir ici était une grave erreur. La demi-Nordique leva la tête vers sa mère et chercha un potentiel indice sur son visage qui pourrait déterminer la couleur de ses pensées quant à ce qui se passait actuellement. Telle une grande Reine, Suki se dressait fièrement sur ses pattes. Cette constatation la rassura aussitôt : si sa mère n'était pas égarée face aux propos de Nhormero, alors la situation n'était pas perdue. Sungura finit par reposer ses mirettes sur la foule qui lui jetait à la fois des coups d'oeils haineux et inquiets. Blessée, la princesse se contenta de ne rien laisser paraître. Selon eux, je suis une erreur, tout comme mon frère … Pourquoi nos camarades ne sont-ils pas capables de nous juger pour ce que nous sommes, et non parce que nous portons un héritage qu'ils ne parviennent pas à accepter ?

Nhormero reprit la parole. Qu'il pouvait être fier, celui-là ! L'attention des Nordiques qui reposait sur la famille royale rappelait douloureusement l'existence des barrières entre elle et eux … Sungu' se doutait bien que ce félin-là n'était pas bienveillant envers son père et ne cherchait pas à améliorer les relations dans le Nord.

« Tu n'es pas fait pour être Roi, laisse cela à des pattes compétentes. Laisse cela au Conseil Blanc, aux Nokosis ! »

Késhia parut étonné à l'évocation des « Nokosis », et d'ailleurs, il ne fut pas le seul à l'être : sa fille fit des yeux ronds et s'imagina un seul instant l'existence des Nokosis dans le Royaume. Seulement, l'idée de voir son père abandonner ses devoirs lui arracha une triste grimace. Son père était digne d'être Roi ! A ses yeux, il était le meilleur Monarque au monde. Les autres Rois et Reines des autres Royaumes, face à lui, n'étaient plus rien que des amateurs misérables. Késhia était bon, il veillait sur tout le monde, il était un père admirable, il était un compagnon aimant et dévoué. Au lieu de vouloir l'enfoncer, pourquoi Nhormero ne pensait-il pas à l'aider, le conseiller, voire même ne cherchait-il pas à apaiser les tensions qui régnaient entre le Clan et lui à cause de leur naissance ? Il n'avait pas le droit d'être sévère avec lui, tout le monde pouvait faire « des erreurs » (ou plutôt, des choix qui ne plaisaient pas forcément à la majorité …) … !
Pardessus cela, la demi-Nordique sentait ses pattes la picoter de frustration. Si son père perdait son titre de roi, alors elle ne serait plus une princesse et deviendrait une lionne quelconque sans rang ni destin à vanter. Là, elle sentait son orgueil hurler. Ce n'était pas seulement son désir de rester importante qui se brisait en deux, mais également ses rêves de gloire et de paix. Comment pourrait-elle mettre en avant ses désirs qu'étaient de rendre le Royaume du Nord meilleur et de le faire vivre dans une ambiance parfaite, si on ne lui permettait pas de diriger les Nordiques ? Comment pourrait-elle montrer aux siens qu'elle pouvait être la Reine idéale pour son peuple si son rang ne lui offrait pas la possibilité de prendre les commandes de la Tribu ? Nhormero pourrait dire ce qu'il veut, avec son Conseil Blanc : elle ne savait pas encore ce que c'était que ce complot, mais en tout cas, ses sens lui indiquaient déjà que ses petites conditions ne lui plairaient pas.

« Le Conseil Blanc est ce pourquoi nous sommes ici aujourd'hui, » déclara un autre lion, qui se trouvait être Amakhaza. Sungura était contente d'avoir les oreilles à l'affût lorsqu'une information lui passait sous le nez : ainsi, elle savait plus rapidement qui était qui, dans le Clan. « Nous vous proposons, ici et maintenant, un nouveau règne. Un règne qui laisserait le choix aux Nordiques de décider qui les gouverneraient. »

Les Nordiques n'avaient-ils pas d'ors et déjà décidés de vivre sous le règne de Késhia ? Curieuse de connaître la réaction des spectateurs, la jeune princesse coula par-ci par-là des regards attentifs à l'assemblée. Chaque réaction pouvait la soulager ou l'inquiéter. C'était au choix.

« Les Nokosis seront des lions qui auront été jugés dignes d'être à la tête de notre Clan, et en qui vous pourrez avoir confiance pour respecter leur devoir. » appuya une nouvelle fois Amakhaza.

Sungura se retint de froncer les sourcils, agacée malgré elle par les intentions malveillantes qui se libéraient de Nhormero et Amakhaza. Elle en était sûre, ils cherchaient à manipuler le peuple en faisant passer leurs intentions dangereuses en de délicieuses promesses de bienveillance et de sûreté ! Des frissons parcoururent son échine lorsqu'elle aperçut la forme d'une lionne, - Iqhwa … Non, Iqhwa était un mâle. Si Iqhwa est un mâle, alors la femelle devait être … Idéha. - qui se plaça aux côtés de Nhormero, tenant à son tour à rajouter son grain de sel.

« Theluji a choisi un orphelin pour lui succéder, quand bien même il savait que tu n'étais qu'à moitié Nordique. » Aaah ! Encore et toujours … Le sang ! Plus la conversation s'allongeait, plus Sungura se demandait si les Nordiques étaient bel et bien ce qu'ils étaient : des esprits d'une pureté et d'une sagesse inégalables comparée aux autres âmes qui habitaient les terres extérieures aux montagnes. Ou alors, les véritables Nordiques devaient se trouver loin, bien loin d'ici … Ce qui était sûr, c'était que les lions qui parlaient ici n'étaient pas dignes de leurs ancêtres, et de la réputation de leur Clan. « Tu représentes sa seule erreur, Késhia, mais tu n'as fait que la rendre plus voyante encore en te mêlant avec une autre sang mêlée. Il est temps de redonner au Nord toute sa noblesse. »

Un raclement de gorge se fit entendre dans l'assemblée. Une fois de plus, un autre lion vint à la rencontre d'Idéha, Nhormero et Amakhaza : Utapau. Son venin se répandit dans la foule :

« Iqhwa vous a alerté sur ses rêves. Vous souvenez-vous de la pluie de sables sur le Royaume du Nord ? Vous l'avez tous pris pour un fou, et aujourd'hui, où en sommes-nous ? Nous avons une Reine Jangowa qui a donné naissance à une boule de poils de sable et à une femelle héritière qui n'a qu'un quart de sang Nordique. »

Le cœur de l'intéressée se serra. Ses regards se perdaient principalement en direction des visages silencieux de l'assemblée. Etaient-ils possibles qu'ils se laissent faire par la vague d'anti-Késhia ? Sungura n'espérait pas. Elle en avait déjà assez de devoir entendre les paroles haineuses du petit groupe qui venait de se former. Voir le cercle s'agrandir serait catastrophique.

« Mais à nous trois, Amakhaza et Idéha, nous avons eu foi en ses rêves, et nous avons cherché la vérité. Cela a fini par payer car non seulement Amakhaza a rencontré Suki aux frontières, qui lui a arraché l'oreille, mais j’ai également rencontré une grande figure Jangowas en colère venu nous avertir de cette relation. » La femelle grise eut beau se plonger dans ses souvenirs, elle sut alors que tous ces événements ne la concernaient pas de manière directe : tout était survenu avant sa naissance, ce qui voulait dire qu'on ne pouvait pas la montrer de la griffe, une fois de plus. « Alors, notre groupe a propagé la nouvelle, qui n'a fait malheureusement que peu de bruit au début, sans preuves elle n'était qu'une rumeur infondée. Mais sachez, Nordiques, que nous oeuvrons depuis le début pour que cette mascarade prenne fin. Nhormero nous a rejoints par la suite en soutien, car notre cause est la même. Nous sommes cinq lions aujourd'hui à défier ouvertement le règne ridicule que tu as instauré, Késhia. D'après vous, qui seraient les mieux placés pour représenter les Nokosis, des lions sincères qui luttent pour le Nord et qui prendraient des décisions à plusieurs ? Ou peut-être préférez-vous garder le règne d'un Roi qui vous a tout caché, jusqu'à être obligé d'admettre la vérité ? Le choix vous revient à présent. »

Son cœur allait lâcher. Sungura leva de nouveau la tête afin de voir si les propos dits précédemment touchaient sa mère : Suki ne paraissait pas le moins du monde au bord des larmes. Au contraire, elle lançait des regards assassins à autrui. Sa queue fouettait l'air et ses oreilles étaient plaquées contre son crâne. Tout cela l'irritait, c'était compréhensible. Mais toujours était-il que sa mère gardait une posture digne face aux vagues de haines qui se propageaient dans l'assemblée, chose qui était brave de sa part. Son sang-froid était admirable, Sungura espérait pouvoir faire la même chose plus tard. En attendant, des voiles de larmes lui piquaient les yeux : le Clan n'avait jamais autant porté son attention sur la famille royale et ses « défauts ». Le mépris et la haine de certains Nordiques à son égard lui brisaient le cœur. Ses rêves, son orgueil, sa joie et son innocente se fendaient sous le poids de la situation actuelle. Que ressentait donc Késhia, à ce moment-ci ? Son père était terriblement brave, sa mère aussi. La féline au sang-bleu cligna les yeux et se redressa dignement, à son tour, essayant tant bien que mal de rester courageuse devant ses camarades. En quelques clignements de yeux, la petite chassa ses larmes et garda ses pensées, sentiments et émotions pour elle, dans le vain espoir de passer inaperçu devant les autres. Si personne ne faisait attention à elle, c'était tant mieux : sa personne ne dégraderait pas plus les choses qu'elles le sont déjà.

Fort heureusement, il y eut quelqu'un, parmi ces lions déchaînés, qui parvint à apaiser le cœur de la demi-Nordique qui avait petit à petit perdu espoir : son nom était Macha, et il était le majordome de son père, lui semblait-il. En tout cas, les deux Nordiques s'entendaient bien, c'était le principal. Enfin quelqu'un qui ne veut pas notre perte, pensa-t-elle.

« C'est donc cela le seul reproche que vous avez à faire à votre Roi ? Le choix de sa partenaire ? L'impureté de son sang ? Et vous voulez le remplacer pour si peu ? Mais qu'est-ce que cela change sur votre vie quotidienne ? La vie est-elle plus dure et compliquée depuis que Késhia est au pouvoir ? » Macha fit face à la foule. Il revint sur le cas de Sungura. La concernée s'efforça de regarder les autres en ignorant l'air accusateur de certains potentiels adorateurs de Nhormero. « Et donc l'héritière est, comme vous les dites si bien, « un quart nordique » et alors ? Qu'est-ce que cela change ? Si vous ne connaissiez pas son histoire vous arriveriez à peine à la différencier des autres. Elle est faite pour vivre ici, elle en a toutes les caractéristiques physiques, alors pourquoi ne pourrait-elle pas ? » Elle releva les oreilles, soulagée d'entendre ENFIN les mots d'un vrai Nordique. « Nous, les Nordiques nous sommes connus pour être des lions sages et tolérants mais visiblement non, peut-être que c'est juste le climat qui nous rendait sages et tolérants ? Nous n'avions de compte à rendre à personne. Et dès la première reine étrangère on perd la boule ? Quelle sacrée noblesse oui ! C'est ça, vous voulez être les premiers Nordiques intolérants ? Et donc quoi ? Vous voulez faire quoi au juste ? Remplacer Késhia par un conseil ? Des lions dignes de confiance ? Vous parlez de vous-mêmes là non ? Vous qui avez comploté dans le dos de tous de vos petites idées, quelle drôle notion de la confiance ! Et en quoi serez-vous meilleurs que Késhia ? Vous allez mettre bien longtemps à vous mettre d'accord pour la moindre petite chose, vous ne serez pas efficace et rapide. A moins qu'il y ait un chef et dans ce cas changer de roi à un conseil perdrait alors tout son sens. Personne n'a dit que le rêve d'Iqhwa n'était pas vrai, mais comment être sûr de son interprétation ? La tempête de sable n'est-elle pas après tout pas vous ? De petites particules qui s'immiscent dans la neige pour mieux la partager ? Et ne vous êtes-vous jamais dit que cette relation n'avait pas été révélée pour de bonnes raisons ? Ne me faites pas croire qu'aucun de nos précédents rois n'a eu de secrets, je n'y croirais pas ! Au contraire Késhia a décidé de prendre des responsabilités, de présenter Suki officiellement à notre peuple, n'était-ce pas ce que font tous les rois ? Présenter leur conjoint aux yeux de tous ? N'était-il pas normal d'être sûr de son engagement et de ses sentiments avant de faire les choses sérieuses ? Lorsque nous commençons une relation amoureuse, le fait-on au début aux yeux de tous ? Et vous comment auriez-vous agi si vous étiez tombé sous le charme d'un étranger ? Et maintenant qu'auriez-vous fait si vous étiez le roi, la reine de notre royaume et que vous étiez tombé amoureux d'un étranger ? Réfléchissez-y bien. Prenez votre temps. Etes-vous vraiment sûr que vous sacrifieriez votre amour pour votre rôle ? Vous êtes déjà roi, reine, vous sacrifieriez déjà votre vie pour votre peuple, vous l'aimez, vous ne regrettez pas ce sacrifice de votre vie, mais là n'auriez-vous pas un doute ? Imaginez que cet étranger est votre actuel compagnon/compagne par-exemple ... »

Une nouvelle voix s'éleva parmi l'assemblée. Sungura eut une bouffée d'affection pour Macha et le propriétaire de la voix. Celle-ci était usée et grave, malgré tout on parvenait à l'entendre clairement.

« Il a raison, » dit-il. « Nos coutumes, nos traditions de toujours se fondent dans notre noble monarchie. Theluji n'a fait aucune erreur en nommant Késhia en héritier du trône et il ne tient qu'à nous d'honorer sa mémoire en acceptant son choix, en ayant confiance en lui. 
Le grand Theluji n'a jamais fait de secrets pour le Nord, » rétorqua cependant Nhormero, qui semblait d'avis à revenir à la charge avec ses idées ridicules. « Il a toujours mené les siens avec droiture et respect, ne le compare pas à Késhia. Késhia, s'il était si bon et respectable, ne serait pas remis en cause par son peuple. Le choix de Theluji et des anciens rois n'est pas la question, ce sont les choix de Késhia qui le sont. Ne mélangez pas les choses. Les Nordiques sont un peuple altruiste, mais également réservé. Nous aimons nos coutumes et nos lois, nous acceptons les hybrides, mais nous sommes également réfléchis et impartiaux … Tous ici connaissent le vrai problème : la reine est bien trop fragile pour vivre au royaume, et Késhia a clairement démontré son égoïsme en la faisant venir ici et en lui imposant cette vie douloureuse. »

Des chuchotements traversèrent l'assemblée. La princesse garda le silence. Se servir du bien-être de la Reine pour convaincre les autres était pitoyable. Sungura savait pertinemment que sa mère ne souffrait pas « totalement » de son nouveau territoire : de toute façon, la petite lionne en mettait sa patte à couper que Suki n'aurait jamais voulu vivre autre part qu'avec eux. Choyo aussi.

« En laissant le Conseil Blanc s'occuper du Nord, Késhia pourrait vivre passionnément avec sa famille, loin des intrigues politiques et heureux. N'est-ce pas ce que tu as toujours souhaité, Késhia ? »

La corde se resserrait autour du cou de Késhia. Les regards se bloquèrent sur lui, qui s'était tenu silencieux tout ce temps. Le cœur de Sungura se remit à battre à la chamade : non, non. Il n'était plus question d'environnement mais de destin, cette fois-ci. Que déciderait son père ? Céderait-il la voie qu'il avait toujours mené pour une autre ? Elle n'arrivait pas à croire que tout se jouerait sur sa parole, sans qu'elle n'ait à dire quelque chose. Elle ne pouvait rien dire, de toute façon. Juste se tenir tranquille, comme elle l'avait toujours fait, pour ne pas s'attirer des ennuis. L'instant présent était si crucial que, même si elle le désirait de tout son cœur, elle ne pourrait rien changer à la scène qui se passait sous ses yeux. Elle ne pourrait ni bouger, ni exprimer ses sentiments au monde. Etait-ce si désagréable de garder le silence, au fond ? Détruire sa famille par simple question d'inexpérience lui serait douloureux à supporter. Oh, oui, tout dépendait véritablement de Késhia …

« Ce serait mentir que de dire non, » finit par répondre le grand mâle blanc, dont les mots provoquèrent la surprise sur les visages des Nordiques, y compris Nhormero. Sungura ne tenait pas à entendre la suite. C'en était déjà trop pour elle. Mais, soudain, la défense de Késhia relança le suspense du Destin Nordique : « Mais j'ai prêté serment devant vous tous, je ne peux pas faillir à mon destin de roi ! »

D'un air plus véhément, Nhormero protesta :

« Quel serment ? Même avant ce jour, tu l'avais déjà bafoué en donnant ta vie à Suki et ta famille. Tu avais déjà prêté serment à une lionne avant ton Clan ! »




HORS RPG:
 

_________________
S  U  N  G  U  R  A
RAPPORT DU MATIN.
SUJET DE RPs & LIENS.

Kit ©️ Eshina  Razz
Sungura communique en MediumTurquoise. ♥️


    MES ANCIENS PERSONNAGES.
    Niwata.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3657-sungura-princesse-du-nord
avatar
MEMBRE - AMAKHAZA


À mon sujet

Age : 18 Masculin
Nb de Messages : 90
Localisation : Dans le blizzard

En savoir +
MessageSujet: Re: EVENT — Moqué soit son règne   Dim 18 Déc - 20:19



Mocked be his reign.
EVENT
Chaque côté défendait leurs espoirs et ambitions, aussi féroce que le vent qui devait a cet instant s’abattre dans la vallée. Peut-être trop. Au discours d’Idéha et d’Utapau, le guerrier s’était retenu de rouler des yeux de toute sa volonté, et dieu seul sait qu’il en avait à cet instant là. Mais pensaient-ils réellement que c’était avec des mots aussi bruts qu’ils arriveraient à quelque chose ? Il avait l’impression qu’ils n’avaient qu’un seul mot a la bouche.

Le sang. Encore, encore. N’avaient-ils donc pas d’autres arguments en poche ? Ce n’était pourtant pas ce qui manquer. Certes, important, mais pas le plus noble aux yeux des nordiques, excepté pour les conservateurs. Heureusement, Utapau avait quelque peu rattrapé le coup, bien qu’encore trop dur dans ses mots.

Macha avait tenté de faire pencher la balance, mais Nhormero décortiqua à son tour ses arguments, les contrant avec rien de plus que des mots correctement tournés. Késhia restait honnête, mais bien trop en retrait. De plus, il s’accrochait à des fondations déjà écroulées. Un serment ? Il avait fait passer ses propres besoins avant celui de son peuple.

« Tu avais un devoir, ce depuis ton adoption par notre défunt roi. Theluji t’a enseigné nos lois, l’histoire de nos ancêtres mais tu n’as pas saisi le poids des responsabilités qui t’attendait. » dit le guerrier avec une voix incroyablement calme. Pourtant, un regret se lisait dans ses yeux. « Tu as suivi ton cœur, certes. Et cela est tout à ton honneur... Mais tu l’as fait au prix de la cohésion de notre propre peuple. Le peuple qui t’a accueilli et t'a donné la chance d'être l'hériter de Theluji. »

Soupirant, comme pour laisser échapper un poids pressant contre sa conscience, il reprit dans le même état d’esprit.

« Jamais auparavant, ceci ne s’est produit. Pas en des siècles d’existence. Mais le fait que tu ais choisi Suki ou l’impureté de la famille royale n’est pas là tout ce qui nous pousse à être ici aujourd’hui. Ne te rappelles-tu pas avoir accepté une deuxième guerre ? »

Ce souvenir sembla raviver des mémoires chez certains membres de la cour, plus encore, chez les témoins présents. De très douloureuses mémoires.

« Lorsque Theluji a perdu la vie lors de la première guerre, au même titre que de nombreux guerriers et membres du clan, tu as cru bon d’y retourner une deuxième fois. » demanda-t-il sans attente de réponse, les sourcils froncés. « Et l’excuse de la vengeance ne tiendra pas ici. Le sang ne répond que par le sang, jamais celui-ci ne réparera les cœurs qui se sont brisés lors de ses deux guerres. Jamais il ne ramènera les membres vainement perdus par ta décision. »

Amakhaza avait l’incroyable chance d’avoir encore ses deux parents de vivant. Ce n’était pas le cas de tous, voir même, de la majorité. Chacun avait perdu quelque chose là-bas.

« Les Pridelanders auraient été vainqueurs, que nous soyons présents ou non. Notre place n’était pas là-bas, mais ici et ça encore, montre ton inexpérience à gouverner. »

Cette fois-ci, il se détourna vers les nordiques présents.

« Le conseil blanc pourrait être le remède à ce problème. Depuis toujours, ensemble nous avons vaincus. Soudés comme une véritable famille, et non seul. Pourquoi ne pas faire de même avec ceux qui nous dirigent ? A plusieurs, tous ensembles, nous éviterons de nouvelles futures erreurs. Peut-être même de nouvelles futures pertes. Et nous soulagerons une famille de toute cette pression. »

Comment restait aveugle à l’état des enfants de la reine ? Innocents, la peur scintillante au fond de leurs yeux. Késhia lui-même avait déjà avoué vouloir avoir cette vie. Pourquoi le lui interdire plus longtemps ?

_________________
Image © Cynblack, The Lion King © Disney
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t2768-amakhaza-our-fate-lies-wi
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 19 Féminin
Nb de Messages : 135
En savoir +
MessageSujet: Re: EVENT — Moqué soit son règne   Dim 25 Déc - 18:41

Les choses ne s'arrangèrent guère pour Keshia. La lionne crème baissa légèrement les yeux lorsqu'on mentionna la bataille entre Amakhaza et la Reine. Le pauvre... Il avait beau avoir gagner, il l'avait payé cher. Mais les mots d'Utapau ne résonnèrent pas aux oreilles de Yahto comme ils l'auraient dû. Kengeza s'était attendu à ce que son père soutienne le lion et ces nouvelles idées. Mais non. Le vieux mâle plissa les yeux avec mécontentement. Sa fille, cependant, ne tarda pas à deviner ce qui lui posait autant problème : les membres qui formeraient ce fameux conseil. Yahto n'avait que faire des rêve d'Iqhwa. Pour lui, ce n'était que les songes d'un fou. Autant dire qu'il ne prenait pas au sérieux ceux qui y croyaient : des sots, rien de plus. Dans ce petit groupe, le seul qui, selon lui, méritait effectivement une place au sein de ce Conseil Blanc n'était autre que Nhormero. Et encore ! Non. C'était des lions âgés et avec de l'expérience qu'il faudrait pour diriger les Nordiques. Pas des jeunots qui tiennent aussi adroitement sur leur pattes que des lionceaux.

Le débat continua et Macha vint défendre le Roi. Pendant un instant, Kengeza crut que Keshia serait tranquille, mais non. Nhormero revint à la charge. Et les mots qu'il fit dire au souverain paralysa la lionne crème de stupeur. Ainsi donc... Keshia aurait préféré une vie tranquille ? Alors peut être... Peut être valait-il mieux lui retirer son titre effectivement ? ... Il avait certe fait une promesse à Théluji mais leur ancien Roi n'aurait pas voulu que son "fils" soit malheureux à cause de lui, si ? Non. Il était trop bon pour ça.

Puis, ce fut au tour d'Amakhaza de parler. Il rappela de douloureux souvenir à bon nombre de Nordiques. La guerre. Cependant, sur ce sujet, la famille de Kengeza entière partageait le même avis : cette guerre, il était de leur devoir de la finir. Pas forcement par vengeance mais parce que c'est ce que Theluji aurait voulu. Yahto, qui jusque là se retenait de dire le moindre mot, fit finalement raisonner sa voix grave. Contre tout attente, il commença par prendre la défense du souverain.

- Theluji a commencé cette Guerre pour une raison. Ne pas la finir, aurait été renié sa volonté. Il ne s'agit pas de vengeance, mais de devoir. Abandonner des alliés, ce n'est pas digne de notre peuple. Et en parlant d'être digne de notre peuple...

Son regard se posa sur Keshia avec un étrange mélange de mépris et de regret. Il n'aimait ni Késhia, ni ses choix, mais le vieux lion était attristé de devoir ainsi s'opposer au lion que Theluji avait choisit pour lui succéder.

- Que Theluji me pardonne mais je partage votre avis sur son "héritier". Le Conseil Blanc... Ces... Nokosis. Peut être sont-ils ce dont nous avons besoin. Mais qui en ferait parti ?


Il fixa tour à tour, Utapau, Idéha, Amakhaza et enfin Iqhwa.

- Pas vous, je l'espère. Votre opposition à notre actuel souverain est respectable mais ça ne fait pas de vous des leaders. Et quand je vous entend parler de ces rêves... Est-ce avec cela que vous comptez diriger le Nord ? Des pseudos prémonitions ?

Le vieux mâle secoua la tête.

- Il est hors de question que le Nord soit dirigé par des lions qui se contentent bêtement de suivre des rêves sans queue ni tête.


Kengeza jeta un coup d’œil à son père. Le vieux mâle semblait prêt à entendre le groupe se défendre. Il n'était, au fond, pas totalement contre leur accession au pouvoir. Mais il lui fallait des preuves. Des preuves qu'ils en étaient chacun digne. Et pour le moment, il n'y en avait aucune.

_________________


Miss TLK RPG :
 


Avatar ©️ Itan & Signature ©️ Kiowara
Kengeza balbutie en #3f8098
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3039-kengeza-snow-snow-everywh
avatar
PLAYER02


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 89
En savoir +
MessageSujet: Re: EVENT — Moqué soit son règne   Lun 26 Déc - 0:00

Moqué soit son règne
Feat. Nordiques

A peine avait-elle terminé sa phrase qu'Ideha sentit une masse chaude venir se coller - ou presque - contre elle. Nerveuse, elle jeta un bref coup d'oeil pour s'apercevoir qu'il s'agissait d'Utapau. Ces temps-ci, le mâle se faisait plutôt collant, pas dans le mauvais sens, mais la lionne le sentait plus proche d'elle qu'il ne l'avait été auparavant. A son tour, il parla, évoquant même Iqhwa, lui qui n'avait jamais réellement cru son frère. A n'en pas douter, il était un peu plus diplomate que la soeur d'Ota. Et pendant qu'il s'exprimait d'une voix claire, le regard de la lionne se posa sur Suki, postée aux côtés de Keshia. Elle n'était pas difficile à distinguer, avec son pelage couleur sable, et ses petits entre les pattes. Quand leurs regards se croisèrent, se fut pour mieux fusiller l'autre. Si l'occasion se présentait, nul doute qu'Ideha tenterait de se venger du coup mesquin de leur dernière rencontre. Après Utapau, ce fut Macha qui parla, et que de beaux discours ! Ideha l'aurait volontiers interrompu, mais ne pas laisser l'autre camp s'exprimer aurait pu se retourner contre eux. Ils prônaient un règne plus démocratique, comment être crédible si telle n'était pas leur attitude ? Évidemment, le majordome tenta de soutenir son roi comme il pu, arguant des choses futiles aux yeux de la jeune lionne. Elle en avait assez de retenir son venin, et il était dure pour elle de se contenir, heureusement ce fut à nouveau au tour de Nhormero d'intervenir :

— En laissant le Conseil Blanc s’occuper du Nord, Késhia pourrait vivre passionnément avec sa famille, loin des intrigues politique et heureux. N’est-ce pas ce que tu as toujours souhaité, Késhia ?

Astucieux ; le grand mâle tentait d'avancer des avantages pour Keshia là où il ne s'agissait en réalité que de mettre fin à un règne médiocre pour laisser place à du sang plus qualifié. Keshia était-il si naïf que ça pour le croire ? C'était presque l'impression qu'il donnait lorsqu'il répondit d'une voix franche :

— Ce serait mentir que de dire non. Mais j’ai prêté serment devant vous tous, je ne peux pas faillir à mon destin de roi !

A ses côtés, Ideha sentit Nhormero tressaillir, tout comme elle même eut envie d'intervenir, néanmoins elle laissa son égal s'exprimer en attendant son tour. Et tandis que son attitude et son ton se faisait plus véhément, il laissa son agacement poindre :

— Quel serment ? Même avant ce jour, tu l’avais déjà bafoué en donnant ta vie à Suki et ta famille. Tu avais déjà prêté serment à une lionne avant ton clan !

Alors qu'Ideha s'apprêtait à surenchérir, Amakhaza pris les devant, et s'exprima à son tour. Si son ton était bien plus calme et posé, ses arguments n'en étaient pas moins sans faille. Toutefois, Ideha l'appréciait de moins en moins. Un jour il semblait de leur côté, le lendemain il les recadrait comme un père gronde ses lionceaux, alors même qu'il avait le même statut qu'eux. Se croyait-il réellement supérieur ? S'il se donnait des airs en passant pour un grand sage, il n'en restait pas moins un membre du clan, sans ordre à donner à quiconque. S'il commença par reprendre les arguments de Nhormero su le serment fait à Suki avant même de devenir roi, il souleva un autre point délicat, qui causerait du tort à Keshia : la guerre. Un souvenir bien douloureux pour Ideha, qui sentit une once de chagrin poindre, mais ne lui laissa même pas le temps de s'étendre plus. Elle avait depuis longtemps forgé sa carapace.

─ Les Pridelanders auraient été vainqueurs, que nous soyons présents ou non. Notre place n’était pas là-bas, mais ici et ça encore, montre ton inexpérience à gouverner. Le conseil blanc pourrait être le remède à ce problème. Depuis toujours, ensemble nous avons vaincus. Soudés comme une véritable famille, et non seul. Pourquoi ne pas faire de même avec ceux qui nous dirigent ? A plusieurs, tous ensembles, nous éviterons de nouvelles futures erreurs. Peut-être même de nouvelles futures pertes. Et nous soulagerons une famille de toute cette pression.

Il n'avait pas tort, et c'était là tout ce que souhaitait le petit groupe. Seulement, lui l'annonçait d'une façon bien plus pacifique et sereine qu'eux-même l'avait fait, comme s'il acceptait de prendre le fardeau pour lui même en rendant un service à Keshia. Au fond, c'était de l'égoïsme ; leur but n'était pas de rendre la vie de leur roi meilleur, mais bien là leur. Ideha, en toute honnêteté - et sans même chercher à le cacher - désirait plus un haut statut et une part de pouvoir que le fait de savoir Keshia serein parmi les siens. Il n'importait plus et, au fond, elle espérait secrètement le voir souffrir en retour de la façon dont il l'avait blessée. Relevant la tête, Ideha profita de cet instant pour s'exprimer d'une voix claire, le regard fixé sur Amakhaza :

─ Un membre seul ne pourrait prendre de lui-même une décision impliquant le clan entier. Et si l'un d'eux venait à faillir, la majorité établirait la juste décision.

A n'en pas douter, il y avait derrière ces quelques mots une arrière-pensée destinée à celui-là même qu'elle fixait, mais personne ne le devinerait mis à part sans doute l'intéressé lui-même. Reportant son attention sur Keshia et ses défenseurs, Ideha posa brièvement son regard sur Nhormero. Plus il s'exprimait, plus elle avait l'impression d'être proche de lui. Il était à la fois charismatique et puissant, en pleine force de l'âge. Peut-être, au fond, représentait-il le roi et l'avenir que le Nord avait manqué ?

_________________
Ideha se méfie en #084B8A

Rapport du MatinDemandes de RPPrésentation

Kit ©️ Hatari
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t2740-ideha-chaque-souffrance-p
avatar
PLAYER02


À mon sujet

Age : 19 Féminin
Nb de Messages : 59
En savoir +
MessageSujet: Re: EVENT — Moqué soit son règne   Jeu 29 Déc - 0:21

C’était raté. Zwissia avait préféré suivre Macha dans le débat et ne semblait montrer aucune hésitation dans ses phrases, la conversation qu’il avait eu avec elle aurait-elle été vaine ? Utapau avait placé un peu d'intérêt en elle, mais cette situation non désirée titilla son humeur pour la première fois en cette journée. C’était tant pis, car bien d’autres lions avaient été curieux du début de prestation des autoproclamés Nokosis, il fallait reconnaître que Nhorméro avait un bon talent d’orateur, mais peut-être même un... trop bon. Car il semblait qu’Idéha l’écoutait plus qu’attentivement, c’était étrange car jamais elle n’avait écouté aussi attentivement Utapau en 8 ans.

Idéha… Qu’avait-elle ? Après avoir remarqué ce manège chez elle, il en oublia même de prendre de nouveau la parole à son tour, déconcentré par cette attitude. Cela devait être lui qu’elle devait regarder ainsi...Personne d’autre ! Pourquoi tout d’un coup se montrait-elle aussi attentive vers Nhorméro ?

Utapau sentait la jalousie lui monter aux joues comme du temps où il était jaloux envers Késhia, ses dents se resseraient et il observait Nhorméro d'un regard mauvais comme il ne l'avait jamais fait avant. Il fallait qu’il réagisse et qu’il recapte l'attention, c’était aujourd’hui ou jamais.

Il reprit de nouveau avec une voix plus forte, tentant par ailleurs de cacher sa rougeur colérique.

-Idéha a raison. Avec une seule opinion au pouvoir, il est rare que cette dernière convainct absolument tout le monde, c’est un fait. Cependant, avec plusieurs, un équilibre sera désormais possible et un juste milieu sera trouvé. Actuellement, le clan est bien trop divisé sous le règne de Késhia et ce n’est agréable pour personne, vous ne pouvez pas le nier. Envoya t-il aux lions de moins en moins nombreux soutenant Késhia. Vous choisirez pleinement ces Nokosis, donnez une chance à ce vent de changement.

Il se renda ensuite devant le père de Kengeza sans pour autant quitter les alentours de sa lionne de vue. Ce vieux grincheux qui agaçait un peu plus fort Utapau parlait à son sens un peu trop. Certes, il était contre Késhia, mais il aurait pu s’arrêter là.

-Vous ne souhaitez pas de Késhia Yahto, alors que recherchez-vous ? Des lions qui auraient agi pour le changement au lieu d’uniquement se plaindre, n’est-ce pas ? C’était une pique qu’il envoyait aux plaintes du vieillard. Répondez sincèrement, qui pour le moment essaye réellement de faire bouger les choses ici ? Qui montre la réelle détermination de le faire en ce moment même ? Vous ne pouvez pas juger la méthode avant même de l'avoir vu à l'oeuvre comme vous n'avez pas critiqué le règne de Késhia avant d'en observer les conséquences.

C’était bien beau de toujours protester, mais voyait-il des lions mieux placés pour remplacer un roi ? Il fallait ouvrir les yeux : en dehors du groupe, personne n’avait rien fait et seules des plaintes et des serrages de crocs avaient été émis. Qui avait eu raison sur les manigances de Késhia ? Certainement pas les râleurs de son genre qui n’ont fait que rester avec le derrière dans la neige ou encore surveiller sa fille d’un prétendant pas bien méchant.

Si le groupe n’avait pas fait ses preuves, alors aucun Nordique ne l’a de toute manière fait. Ils sont seuls à avoir agi, et c’était ce que Utapau voulait arracher de la gorge du viellard qui se trouvait devant lui. Que cela lui plaise ou non, ceux qui font actuellement que les choses peuvent changer, c’étaiteux. Pas les « sages et vénérables » doyens du clan qui sont restés dans le silence depuis le couronnement, il ne fallait pas prendre les plus jeunes pour les plus stupides. De toute manière, ils étaient loin d’être jeune et inexpérimentés. C’était des vieils adultes aujourd’hui, au grand regret de Utapau pour qui le temps passait bien trop vite.

Il alla ensuite rapidemment se remettre entre Nhorméro et Idéha pour s'assurer d'un espace suffisant entre elle et le mâle, veillant à attendre la réponse non seulement de Yahto mais également des autres Nordiques emballés par l’idée d’un conseil. Qu’ils disent ce qu’ils recherchent, Utapau savait qu’il serait possible de tirer le drap vers lui et les autres, habilement ou non. Ce qui comptait, c’était que cela fonctionnerait.

_________________
« He doesn't deserve you. »
Kit (c) Kayrou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t2779-utapau-passion-enflammee-
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 19 Féminin
Nb de Messages : 359
En savoir +
MessageSujet: Re: EVENT — Moqué soit son règne   Jeu 29 Déc - 11:42

Alors que je sentais peu à peu Keshia perdre pied à mes côtés, d'autres lions, avec de bien meilleures intention firent entendre leur voix. Dont Macha. Le Majordome maniait les mots avec une aisance surprenante et ses mots allaient, sans aucun doute toucher les Nordiques. Il fut également accompagné d'un vieux mâle du clan qui pensait que garder Keshia sur le trône revenait à honorer Theluji et ses choix. Bien, il y avait au moins quelques lions censés dans ce clan ! Mais nos opposants n'en restèrent pas là. Ils enchainèrent sur des propos qui me firent tiquer. M'utiliser comme arguments contre Keshia ?! Ils étaient tous si bas... Et en plus, ils faisaient passer ça pour de la bonté et de l'inquiétude. Des hypocrites...Voilà ce qu'était les Nordiques. Ils se croyaient tous si supérieurs, si purs. Et pourtant, il ne valait guère mieux que ceux d'en bas. Peut être même moins à vrai dire. Et constater ça, c'était comme observer la fin d'une légende.

Puis vint une question. Une simple question qui pouvait tout faire basculer. Keshia avait-il jamais réellement voulu le trône ? Je connaissais déjà la réponse mais... Je m'immobilisais en entendant mon compagnon parler. Faire un tel aveux... Ce n'était pas rien. Et cela surpris grand nombre de lion, pour le meilleur ou pour le pire. D'ailleurs, Nhormero ne tarda pas à revenir à la charge. Son nouvel ami Amakhaza ne tarda d'ailleurs pas à faire de même. Ils étaient bien lâches tout les deux. Utiliser des arguments qui n'avaient de sens à leur yeux qu'aujourd'hui alors qu'ils n'avaient fait qu'aggraver la situation. Il était hors de question que leur accusation aille plus loin ! Ma queue s'agitait férocement alors que je prenait pour la première fois la parole devant cette assemblée :

- Et bien... Voilà qui est inattendu. Je dois l'admettre, je ne m'attendais guère à de tel propos. En d'autre circonstance, j'aurai été reconnaissante d'autant d'attention à mon égard.

Mon regard se durcit, tout autant, si ce n'est plus, que mon ton.

- Seulement voilà, ce n'est plus le moment et encore moins l'endroit.


Lentement, mes yeux se posèrent sur le trio avant de revenir sur Nhormero.

- L'un de vous à d'excellente raison de m'en vouloir, je ne le nie pas et ne l'ai jamais nié. Mais je n'ai que faire de la pitié de lions qui forment un groupe prompt à menacer des enfants et à user de propos plus haineux les uns que les autres. C'est ce que vous comptez faire du Nord ? Un lieu où les dirigeants menacent des enfants à peine né ? Et pour quoi ? Pour ce que VOUS considérez comme une erreur. Une erreur dont ils ne sont même pas responsables ! Je n'ai que faire de la pitié de pareils lions. En réalité, je n'ai que faire de la pitié des Nordiques tout court. Ma vie ici, elle ne m'a jamais été imposée, je l'ai choisi et je l'assume, nul besoin d'avoir pitié pour un choix que je ne regrette aucunement. J'aurai pu partir, je ne l'ai pas fait.

Mais il n'avait pas tort. Keshia n'avait pas toujours souhaité être Roi. Une chose que je pouvais comprendre maintenant, c'était bien des responsabilité. Et pour quoi ? Pour se faire trainer en justice par une bande lion haineux. Néanmoins... Ce serait mentir de dire que cette vie ne me tentait pas. Être loin de cette agitation futile... Peut être trouvé un coin un peu plus chaud où s'installer... Ce serait mieux pour nous et les enfants. Ils n'auraient plus à souffrir de la haine qu'ils inspiraient. Je ne serais pas contre. Mais je savais à quel point mon compagnon tenait à respecter le choix de Theluji, son modèle, son père. C'était son choix. Doucement, je vins poser ma patte contre la sienne pour lui apporter un peu de soutien. Tout en l'observant d'un regard qui se voulait encourageant. C'était son choix, mais quel qu'il soit, il ne le ferait pas seul. J'étais prête à le suivre, jusqu'au bout du monde s'il le fallait.

Autours de nous, les débats continuaient, la lionne avait reprit la parole. Un second vieux lion également à qui on avait répondu. Mais honnêtement, je n'y fis pas bien attention, je m'inquiétais seulement de voir Keshia aussi perdu.



_________________

Kit by Rono o/

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4391-maficho-heir-of-the-north
avatar
MEMBRE - MACHA


À mon sujet

Age : 24 Féminin
Nb de Messages : 596
En savoir +
MessageSujet: Re: EVENT — Moqué soit son règne   Ven 6 Jan - 12:08


Macha avait été animé par une force qu'il n'avait jamais connu jusque là. Mais entendre tous ces mots, toutes ces phrases l'avait poussé à parler de la sorte. Jamais il ne s'en serait crû capable et pourtant ! Macha avait cependant besoin de plus. Il ne pouvait pas être seul à se battre pour défendre sa position, son avis, il avait besoin de soutien. Une voix masculine se fit. Il regarda ce vieux lion. Il y reconnut non loin Zwissia. Son regard s'adoucit, oubliant pendant de longues secondes ce qui était en train de se passer devant leurs yeux. Il été ailleurs. Un monde beau et doux...Et puis soudain il s'inquiéta. Il s'inquiétait beaucoup trop en ce moment. Depuis que Suki était arrivée plus rien n'était aussi tranquille dans sa vie. Il prenait son rôle à cœur et ne pouvait juste passer au-dessous.

Mais une seule voix ne suffisait pas. Lorsque Nhormero reprit la parole il sentit l'avis des nordiques flancher. C'était étrange de sentir l'opinion des lions. Il voyait leurs regards, les mouvements de tête de soutien ou de mécontentements...Macha était encore bien expérimenté pour un tel poste. Il découvrait bien trop de choses pour être paré à défendre correctement sa position. La jeunesse ne pouvait remplacer complètement l'expérience et la sagesse.
Le jeune lion grinçait des crocs en entendant le lion « leader » de l'autre groupe. Quel sacré beau-parleur ! Il ne pouvait cependant pas nier qu'il avait un sacré talent d'orateur. Mais Macha ne le croyait pas. Ce lion n'y mettait pas son cœur. Tout était trop contrôlé à son goût pour être vrai. Il n'aimait pas ce lion...Plus que ça pour la première fois de sa vie, il se prenait à détester un lion.

Et puis enfin Késhia prenait la parole ! Mais ces mots décontenancèrent son majordome. Si il savait déjà ce que disait son ami, l'entendre le dire de cette manière le mettait mal à l'aise. Il eut comme l'impression que Késhia venait d'avouer sa propre faiblesse et baissait la tête pour se faire battre...
Amakhaza eut des mots que notre lion trouva étonnamment juste...Et la guerre...Macha avait été trop jeune pour comprendre, trop naïf et enfantin également sans doute...Il se sentit jeune, bien trop jeune...Il ne pouvait répondre à tout cela, il n'avait rien vécut, rien vu...Et puis il reconnut Yatho, le père de Kengeza qui avait bien son mot à dire. L'idée des nokosis faisait son chemin et déjà un débat pour savoir qui en ferait parti semblait apparaître. C'était comme si quelque part beaucoup avait déjà acté la fin de Késhia. Macha se sentait bien impuissant soudain...Lui si sûr quelques instants à peine plus tôt.

Mais Suki était là ! Il reprit courage en la voyant prendre la parole, mais il douta sur le fait qu'elle puisse convaincre les nordiques. Elle était forte, elle n'avait rien à se reprocher mais il sentit que son attitude guerrière ne plairait pas à tous...


Pourquoi ne pas être venu auprès de Késhia et de ses soutiens si vous aviez tant de choses à lui dire ? Peut-être auriez-vous pu lui proposer votre aide si vous sentiez si utiles et bons auprès des nordiques ? Pourquoi ne jamais en avoir parlé qu'entre-vous ?

Il voulait savoir. Tout roi avait besoin d'être encadré et de conseils. Si ces lions s'étaient présentés auprès de Késhia pour demander à l'aider dans sa tâche, tout cela ne serait pas arrivé. Rien de tout cela.

Vous remettez en cause des millénaires de fonctionnement d'un système de gouvernement, qui est le nôtre. Depuis toujours on gouverne de cette manière, pourquoi devrions-nous changer maintenant ? Le plus juste pour respecter cet héritage serait de s'allier au roi pas de le contrer...Car Késhia n'a absolument rien à se reprocher. Il a respecté la mémoire de Theluji depuis le début de son règne. Et ne serait-ce pas la bafouer que de remettre en cause le choix de son héritier ?

Il en était persuadé, si cela ne s'était jamais fait c'était pour une bonne raison. Mais devant l'inclinaison qu'il sentait des nordiques il se dit qu'il fallait changer de cap. Il le savait sa jeunesse lui avait donné une force et une fougue, mais est-ce cela serait assez pour convaincre son peuple ? Késhia était un bon roi, il n'avait aucun doute...Peu importait que sa compagne soit une jangowa. Il lui avait fallut du temps, mais il savait aujourd'hui qu'il avait eu tort d'être si fermé d'esprit...Et Theluji était un roi si bon et réfléchi...Si il pouvait voir ce qui se passait en ce moment...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t1002-macha-la-petite-vie-de-ma
avatar
PLAYER02


À mon sujet

Age : 20 Masculin
Nb de Messages : 70
Localisation : Winterfell

En savoir +
MessageSujet: Re: EVENT — Moqué soit son règne   Sam 7 Jan - 20:14




Moqué soit son règne


Aheshke avait été prévenu par son frère, qui semblait être tout excité de lui demander de le suivre au Mont Blanc. Ça aurait dû lui mettre la puce à l'oreille. C'était rare qu'Ataki soit à ce point enthousiaste, et quand c'était le cas, c'est qu'il avait une bonne nouvelle à annoncer. Du moins, selon lui.
Les deux frères rejoignirent donc le groupe de lion qui s'était déjà formé. C'était spécial, car il semblait que tous les nordiques soient présents. Oui, c'était le cas. Le lion blanc avait un mauvais pressentiment. Il tourna la tête vers son frère qui lui affichait un air serein. Et en apercevant Nhorméro et Amakhaza, il eu un très mauvais pressentiment.

Nhorméro prit justement la parole quand Késhia arriva. Aheshke cligna des yeux en entendant ce qu'il disait. Hein ? Un Conseil Blanc ? Des Nokosis ? Mais de quoi pouvait-il donc bien parler ? Amakhaza, suivit d'Utapau, apporta alors des précisions à l'idée qu'ils avaient en tête. Un système de votes. Une façon pour les Nordiques de choisir qui les dirigeraient. Et cela, tout en défiant le règne de Keshia, et remettant une fois de plus en question sa légitimité au trône. Ce n'était pas surprenant de la part des lions qui avaient parlés : ils n'avaient jamais caché le fait qu'il n'étaient pas d'accord avec les décisions de leur Roi, surtout en ce qui concernait sa compagne. Cependant, Aheshke comprenait désormais mieux l'excitation soudaine de son frère. Ce dernier ne pouvait pas être plus heureux de cet événement. Il n'y avait aucun doute qu'il était d'accord avec cette idée de vote, le lion blanc n'avait même pas à discuter avec lui pour le savoir.

« Aujourd'hui, Aheshke, tout va changer. »

L'interpellé lança un regard noir à Ataki, ce dernier se contenta de hausser les épaules puis de se déplacer un peu plus loin. Dans ce genre de situation, il fallait mieux que les deux frères ne soient pas côte-à-côte, au risque qu'une dispute éclate entre eux. L'aîné parti donc rejoindre sa tante Ohara, qui elle aussi se voyait ravie de voir ce qu'il se passait.

Aheshke fut ensuite rejoint par Sachi. La lionne était tout aussi mécontente que lui. La femelle était une grande pacifiste dans l'âme, et elle détestait ce genre de conflits, encore plus que son compagnon. Elle leva les yeux au ciel à la mention des rêves d'Iqhwa. Elle ne croyait pas à toutes ces choses. Aheshke lui se contentait d'écouter. Il n'osait pas prendre la parole parce que ça l'obligerait à hausser le ton, et il ne faisait jamais ça. D'ailleurs, personne dans le Nord n'avait jamais entendu le lion blanc crier, c'était à se demander s'il savait rugir.

« Tout ce qu'ils veulent, c'est se hisser eux-même au pouvoir... » marmonna-t-il.

Sa compagne l'approuva. Tout deux eurent un regard envers Suki et ses enfants. Les pauvres petits n'avaient rien demandé et voilà qu'ils se retrouvaient au milieu d'une intrigue dont ils ne connaissaient peut-être même pas tous les démêlés.
Les mots de Macha lui redonnèrent de l'espoir, cependant. Certains Nordiques étaient du côté de leur roi, il le savait. Le petit groupe de pseudo-révolutionnaires n'allait pas s'en sortir si facilement.

Mais Nhormero savait manier les mots. Il savait parler, se montrer convainquant. Il était capable de faire changer de loyauté certains de ses camarades, et c'est ce qui était effrayant. On ne pouvait pas nier qu'il avait du talent pour les discours, que ses arguments pouvaient s'avérer convaincants... mais Aheshke ne tomberait pas dans le piège. Sa loyauté n'allait qu'à la famille royale, c'était les valeurs qu'on lui avaient enseigné. Il y avait toujours cru et n'en décrocherait jamais, peu importe ce qu'on pourrait lui dire.

Le sang d'Aheshke ne fit qu'un tour quand Amakhaza prit la parole en évoquant les guerres. Le nordique affronta le douloureux souvenir de la perte de sa sœur, qu'il avait vu mourir sous ses yeux. Il planta ses griffes dans le sol et Sachi se pressa contre lui pour l'apaiser. Il aurait pu hurler de colère s'il en avait été capable. Comment ce lion pouvait-il invoquer ceux qui s'étaient sacrifiés et s'en servir pour argumenter ses propos à l'encontre de Késhia ? Et puis, leurs valeurs les avaient obligés à finir la guerre, ne serait-ce qu'en soutient à leurs alliés qu'il n'avait pas pu abandonner. Malgré sa tendance pacifiste, Aheshke avait continué à se battre pour servir son clan, et ses alliés, et arrêter cette guerre aurait pour lui était honteux et indigne. Sur ce point, il était d'accord avec les propos de Yahto. Sur ce point seulement.

Il ne voulait même pas envisager l'idée d'un Conseil Blanc. Il n'y réfléchissait même pas, il ne cherchait même pas à peser le pour et le contre. Tout ce qu'il savait c'est que sa loyauté allait faire son roi et qu'elle était infaillible. Cependant, maintenant que beaucoup de choses avait été dites, il ne pouvait plus se taire. Il attendit un instant de silence, pour se lever, et parler, de sa voix grave et résonante, sans pour hausser plus hausser le ton que d'habitude.

« Amakhaza, comment oses-tu te servir de nos camarades morts comme arguments pour soutenir ta cause ? Nous sommes allés combattre en vrais guerriers du Nord que nous sommes, nous avons respecté nos valeurs et la volonté de Theluji. Nous avons soutenu nos alliés car nous ne sommes pas des lâches qui abandonnons à la première occasion. »

Il pensa une fois de plus à sa sœur et son regard coula sur Ataki, qui regardait son frère les sourcils froncés, attendant la suite. Aheshke, du genre plutôt discret, n'avait pas bien l'habitude de ce genre de déclarations en public, mais derrière lui Sachi l'encourageait à aller au bout de ses propos.

« Je me demande bien où sont passées nos valeurs que nous sommes censés respecter, en vous écoutant. Vous prétendez mériter de diriger le Nord, mais votre discours ne se base que sur la haine et le rejet. Est-ce vraiment ce que nous sommes, des lions incapables de voir plus loin que le bout de leur nez, incapables d'accepter des différences ? Vous en êtes même venus à haïr et menacer des enfants qui n'ont rien demandés, et qui n'ont même pas eu le temps de vous prouver quoi que ce soit. Et pourtant, de ce que je vois pour l'instant, ils sont plus loyaux à nos valeur et à notre clan que n'importe qui ici. »

Lui aussi, au départ, avait été surpris de l'arrivée de Suki. Mais jamais choqué. Et il avait décidé de l'accepter, parce qu'il ne pouvait pas faire autrement, mais aussi parce qu'il la respectait. Il avait d'ailleurs déjà parlé avec la Jangowa et cela n'avait fait qu'augmenter positivement l’impression qu'il avait d'elle.

« Alors je vous le demande. Comment VOUS pouvez vous prétendre véhiculer nos valeurs, alors que vous osez défier notre roi, et un système en place depuis des millénaires, en souhaitant mettre en place quelque chose qui fait honte à la mémoire de nos ancêtres ? »



code by Panda

_________________

©️ Mr Brown

Spoiler:
 

Avatar ©️ Damu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3305-aheshke
avatar
MEMBRE - ZWISSIA


À mon sujet

Age : 26 Féminin
Nb de Messages : 178
En savoir +
MessageSujet: Re: EVENT — Moqué soit son règne   Dim 8 Jan - 14:46

Les paroles de Nhormero et ses partisans semblaient faire pencher la balance en leur faveur. Zwissia contemplait avec effroi le visage de ses congénères, constatant dans leur regard qu'ils prenaient petit à petit parti du nouveau règne. Jamais elle n'aurait pensé son clan aussi naïf ainsi. Personne n'avait donc de coeur pour Keshia ? Tous étaient déjà prêt à le détrôner ? Il fallait pourtant réagir. Suki, la reine, et Macha à nouveau, ainsi que d'autres, prirent également la défense de la royauté et en imposant des idées justes et des questions sur lesquelles tous Nordiques devaient cogiter intelligemment. Le regard de la lionne n'avait pas quitter Macha de tout le temps qu'il avait parlé. On peut dire qu'il savait prendre son rôle très au sérieux quand il voulait. Elle avait presque du mal à le reconnaître du lion joueur qu'il était d'habitude. Mais quoi de plus normal après tout pour lui de défendre son roi et ami ? Même Keshia semblait un peu perdu au final avec tout ça, Zwissia craignait qu'il ne laisse tomber de lui-même. La jeune femelle s'avança alors dans la foule, pour parler à son tour, mais également pour s'éclipser de la grosse patte de son père qui lui aurait conjurer de se taire. D'après lui, elle était probablement trop jeune pour prendre part à la politique du royaume. Que nenni ! Zwissia n'avait jamais besoin de personne ni d'un âge particulier pour exprimer ce qu'elle pensait.

- Mes frères et soeurs Nordiques ! appela t-elle d'une voix néanmoins douce et compatissante, prenez bien garde à la décision qui s'offre à vous. Seriez-vous réellement prêt à défaire nos traditions ancestrales pour un nouveau règne dont vous ignorez tout ? Et tout ça pourquoi ? Parce que d'après une poignée de lions, notre roi Keshia aurait commis une faute ? Keshia a suivit son coeur en prenant la reine Suki pour compagne. Où est le mal ? Qui plus est, il me semble que ceci ne regarde que lui. Il s'agit de sa vie intime ! Nous n'avons pas à nous en mêler, pire encore de considérer que son amour pour elle est une erreur. Elle est Jangowa, c'est vrai. Et elle a renié ses origines pour venir affronter le froid du nord, chose qu'elle a consciemment choisi, n'est-ce pas là une preuve d'amour et de loyauté irréfutable ? Rien que pour cela, Suki est une lionne incroyable. Je l'admire beaucoup.

Marquant une pause, hésitante à regarder son père en arrière, la jeune lionne blanche poursuivit :

- Nous sommes le peuple des lions blancs du Royaume du Nord. Nous sommes sages et forts. La tolérance devrait faire parti de nos âmes. Les enfants de Suki ne sont certainement pas les seuls sang-mêlés qui se trouvent ici. Nous avons su être indulgents pour beaucoup de chose. En voici une autre qui ne pourra que d'avantage nous rendre meilleurs. Nous devons lui accorder sa chance à la reine et à ses enfants. Et si par hasard, vous craignez un conflit avec les lions des sables à cause de ça, dites-moi un peu de quoi avez-vous peur nobles Nordiques ? Aux sommets de nos monts, personne ne peut espérer gagner quelconque conflit contre nous.

Zwissia posa enfin son regard sur Nhormero et les autres :

- Je ne doute pas que vous voulez le bien de notre clan. Mais votre proposition n'est pas la bonne. Et agir dans l'ombre, comme vous l'avez fait, avant de frapper d'un coup dans le dos du roi...Je regrette mais...Ce n'est pas digne d'un VRAI Nordique.

Reconsidérant ses paroles pour la foule, la lionne ajouta :

- Montrez votre âme et votre coeur noble en acceptant une Jangowa parmi vous. Ces histoires de sang ne doivent jamais être un obstacle pour l'union de notre peuple. Keshia mérite d'être roi et il a été choisit pour. Mais un roi a aussi besoin de son peuple. Il est également de notre devoir de lui venir en aide quand cela est nécessaire.

Zwissia étira un sourire avant d'adresser un regard à Keshia :

- J'ai foi en vous. Vous êtes mon roi.

Puis, elle dirigea à nouveau ses paroles vers la foule :

- C'est ce que Héra aurait voulu. Voulez-vous vraiment décevoir nos ancêtres qui nous observent du ciel ? Ou bien les avez-vous déjà renié eux aussi ?

_________________

Base and background ©️ Disney
Characters Zwissia ©️ Cissy
Colo ©️ Cissy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t2237-zwissia-lionne-polaire
avatar
PLAYER06


À mon sujet

Age : 15 Féminin
Nb de Messages : 2880
Localisation : ROYAUME DU NORD ▬ (Sources Chaudes).

En savoir +
MessageSujet: Re: EVENT — Moqué soit son règne   Lun 9 Jan - 13:47

Moqué soit son Règne !
Sungura & Késhia & Suki & Nhormero & Idéha & Utapau & Amakhaza & Macha & Zwissia & Kengeza & Les Nordiques.
« Le vent de la révolte gronde, l'héritage de Theluji tremble. »



Amakhaza enchaîna  :

« Tu avais un devoir, ce depuis ton adoption par notre défunt roi. Theluji t'a enseigné nos lois, l'histoire de nos ancêtres mais tu n'as pas saisi le poids des responsabilités qui t'attendait. » De nouveau, la valse infernale de mots reprenait. La voix d'Amakhaza était aussi calme que jamais. Il mettait en avant son avis avec une telle aisance que Sungura ne pouvait en être qu'impressionnée. Il ne paraissait pas le moins du monde conscient de l'influence de son discours sur le Destin du Nord. Assurément, son aîné semblait buté dans ses choix. Il n'était pas d'accord avec Késhia, et ne le serait sûrement jamais. Toutefois, une lueur de regret fit son apparition dans ses yeux violets et limpides lorsqu'il acheva son commentaire. Etait-ce une simple impression ou la réalité ? La petite lionne ne quitta pas des yeux son regard améthyste, écoutant la suite de ses propos avec attention, à contre-coeur. « Tu as suivi ton cœur, certes. Et cela est tout à ton honneur … Mais tu l'as fait au prix de la cohésion de notre propre peuple. Le peuple qui t'a accueilli et t'a donné la chance d'être l'héritier de Theluji. » Il soupira. « Jamais auparavant, ceci ne s'est produit. Pas en des siècles d'existence. Mais le fait que tu aies choisi Suki ou l'impureté de la famille royale n'est pas là tout ce qui nous pousse à être ici aujourd'hui. Ne te rappelles-tu pas avoir accepté une deuxième guerre ? »

La jeune princesse jeta des coups d'oeils discrets à l'assemblée silencieuse : certains Nordiques restaient de marbre face à l'évocation de cette « deuxième guerrière », d'autres réagissaient par des murmures ou des gestes. Malgré son impuissance à ressentir la peine et la colère exactes de ses camarades face à cet événement qui remontait à des temps avant sa naissance, Sungura devait cependant reconnaître que cette période n'avait pas dû être facile et qu'elle était désolée pour eux.

« Lorsque Theluji a perdu la vie lors de la première guerre, au même titre que de nombreux guerriers et membres du Clan, tu as cru bon d'y retourner une deuxième fois. Et l'excuse de la vengeance ne tiendra pas ici. Le sang ne répond que par le sang, jamais celui-ci ne réparera les cœurs qui se sont brisés lors de ses deux guerres. Jamais il ne ramènera les membres vainement perdus par ta décision. » La féline gris-bleu s'imagina un instant les pertes, et son cœur s'alourdit de peine. Les pauvres … Sans pour autant approuver les dires d'Amakhaza, la demi-Nordique afficha une moue attristée par rapport à ses camarades. Elle était heureuse de ne jamais avoir vécu cela. « Les Pridelanders auraient été vainqueurs, que nous soyons présents ou non. Notre place n'était pas là-bas, mais ici et ça encore, montre ton inexpérience à gouverner. Le conseil blanc pourrait être le remède à ce problème. Depuis toujours, ensemble nous avons vaincus. Soudés comme une véritable famille, et non seul. Pourquoi ne pas faire de même avec ceux qui nous dirigent ? A plusieurs, tous ensembles, nous éviterons de nouvelles futures erreurs. Peut-être même de nouvelles futures pertes. Et nous soulagerons une famille de toute cette pression. »

Un nouveau lion s'ajouta au Grand Débat :

« Theluji a commencé cette Guerre pour une raison. Ne pas la finir, aurait été renié sa volonté. Il ne s'agit pas de vengeance, mais de devoir. Abandonner des alliés, ce n'est pas digne de notre peuple. Et en parlant d'être digne de notre peuple … Que Theluji me pardonne mais je partage votre avis sur son «  héritier  ». Le Conseil Blanc … Ces … Nokosis. Peut-être sont-ils ce dont nous avons besoin. Mais qui en ferait parti ? » Sungura suivit le regard du nouveau-venu qui se posa inévitablement sur les premiers opposants de son père : Utapau, Idéha, Amakhaza et Iqhwa. Et pourquoi pas Nhormero ? « Pas vous, je l'espère. Votre opposition à notre actuel souverain est respectable mais ça ne fait pas de vous des leaders. Et quand je vous entend parler de ces rêves … Est-ce avec cela que vous comptez diriger le Nord ? Des pseudos prémonitions ? Il est hors de question que le Nord soit dirigé par des lions qui se contentent bêtement de suivre des rêves sans queue ni tête. »

La voix d'Idéha revint à la charge à son tour.

« Un membre seul ne pourrait prendre de lui-même une décision impliquant le clan entier. Et si l'un deux venait à faillir, la majorité établirait la juste décision.
Idéha a raison, » renchérit Utapau. « Avec une seule opinion au pouvoir, il est rare que cette dernière convainct absolument tout le monde, c'est un fait. Cependant, avec plusieurs, un équilibre sera désormais possible et un juste milieu sera trouvé. Actuellement, le clan est bien trop divisé sous le règne de Késhia et ce n'est agréable pour personne, vous ne pouvez pas le nier. Vous choisirez pleinement ces Nokosis, donnez une chance à ce vent de changement. Vous ne souhaitez pas de Késhia Yahto, alors que recherchez-vous ? Des lions qui auraient agi pour le changement au lieu d'uniquement s'en plaindre, n'est-ce pas ? Répondez sincèrement, qui pour le moment essaye réellement de faire bouger les choses ici ? Qui montre la réelle détermination de le faire en ce moment même ? Vous ne pouvez pas juger la méthode avant même de l'avoir vu à l'oeuvre comme vous n'avez pas critiqué le règne de Késhia avant d'en observer les conséquences. »

Iqhwa ! Par pitié … Si seulement tu pouvais arranger les choses en faisant un rêve POUR Késhia ! Pensa Sungura, de plus en plus refroidie par la bataille qui opposait les partisans de Késhia à ses « ennemis ». A un moment, une vague d'opposition noyait Késhia, puis l'inverse se produisait avec tout autant de sagesse. Personne n'était d'accord, mais … Les Grands Esprits ne pouvaient pas hair à ce point son père, ce n'était pas possible …

Soudain, sa mère crut bon de briser le silence de son côté. Elle se défendit bravement :

« Eh bien … Voilà qui est inattendu. Je dois l'admettre, je ne m'attendais guère à de tels propos. En d'autres circonstances, j'aurai été reconnaissante d'autant d'attention à mon égard. » Son ton se fit plus dur que précédemment. Courageuse. Invincible. Sa mère était cette figure admirable qui fit battre un instant à la chamade le cœur de sa fille, gênée par tant de désaccords entre les leurs. « Seulement voilà, ce n'est plus le moment et encore moins l'endroit. L'un de vous a d'excellentes raisons de m'en vouloir, je ne le nie pas et je ne l'ai jamais nié. Mais je n'ai que faire de la pitié de lions qui forment un groupe prompt à menacer des enfants et à user de propos haineux les uns que les autres. C'est ce que vous comptez faire du Nord ? Un lieu où les dirigeants menacent des enfants à peine né ? Et pour quoi ? Pour ce que VOUS considérez comme une erreur. Une erreur dont ils ne sont même pas responsables ! Je n'ai que faire de la pitié de pareils lions. En réalité, je n'ai que faire de la pitié des Nordiques tout court. Ma vie ici, elle ne m'a jamais été imposée, je l'ai choisi et je l'assume, nul besoin d'avoir pitié pour un choix que je ne regrette aucunement. J'aurais pu partir, je ne l'ai pas fait.
Pourquoi ne pas être venu auprès de Késhia et de ses soutiens si vous aviez tant de choses à lui dire ? Peut-être auriez-vous pu lui proposer votre aide si vous vous sentiez si utiles et bons auprès des Nordiques ? Pourquoi ne jamais en avoir parlé qu'entre-vous ? » interrogea Macha. « Vous remettez en cause des millénaires de fonctionnement d'un système de gouvernement, qui est le nôtre. Depuis toujours on gouverne de cette manière, pourquoi devrions-nous changer maintenant ? Le plus juste pour respecter cet héritage serait de s'allier au roi et non le contrer … Car Késhia n'a absolument rien à se reprocher. Il a respecté la mémoire de Theluji depuis le début de son règne. Et ne serait-ce pas le bafouer que de remettre en cause le choix de son héritier ? »

Sungura jeta de vifs regards aux autres Nordiques présents au premier rang. Elle aperçut soudain, non sans surprise, une légère agitation qui poussa un mâle, probablement de l'âge de Macha, à se lever et à faire entendre sa voix de tous. Quel était son nom, déjà ? Son visage lui semblait familier, malgré les temps qui étaient passés depuis sa conversation avec sa mère. Hmm … Ash … Je crois que son nom, c'est Ash*. Quoi qu'il en soit, elle l'écouta attentivement, désireuse d'entendre son commentaire quant à toute cette agitation.

« Amakhaza, comment oses-tu te servir de nos camarades morts comme arguments pour soutenir te cause ? Nous sommes allés combattre en vrais guerriers du Nord que nous sommes, nous avons respecté nos valeurs et la volonté de Theluji. Nous avons soutenu nos alliés car nous ne sommes pas des lâches qui abandonnons à la première occasion. Je me demande bien où sont passées nos valeurs que nous sommes censés respecter, en vous écoutant. Vous prétendez mériter de diriger le Nord, mais votre discours ne se base que sur la haine et le rejet. Est-ce vraiment ce que nous sommes, des lions incapables de voir plus loin que le bout de leur nez, incapables d'accepter des différences ? Vous en êtes mêmes venus à hair et à menacer des enfants qui n'ont rien demandés, et qui n'ont même pas eu le temps de vous prouver quoi que ce soit. Et pourtant, de ce que je vois pour l'instant, ils sont plus loyaux à nos valeurs et à notre Clan que n'importe qui ici. Alors je vous le demande. Comment VOUS pouvez vous prétendre véhiculer nos valeurs, alors que vous osez défier notre roi, et un système mis en place depuis des millénaires, en souhaitant mettre en place quelque chose qui fait honte à la mémoire de nos ancêtres ? »

Pour conclure cette vague de solidarité envers Késhia, Sungura entendit cette fois-ci la voix douce et compatissante d'une jeune femelle, qui osa enfin se mêler à la conversation :

« Mes frères et sœurs Nordiques ! Prenez bien garde à la décision qui s'offre à vous. Seriez-vous réellement prêt à défaire nos traditions ancestrales pour un nouveau règne dont vous ignorez tout ? Et tout ça pourquoi ? Parce que d'après une poignée de lions, notre roi Késhia aurait commis une faute ? Késhia a suivi son cœur en prenant pour la reine Suki pour compagne. Où est le mal ? Qui plus est, il me semble que ceci ne regarde que lui. Il s'agit de sa vie intime ! Nous n'avons pas à nous en mêler, pire encore de considérer que son amour pour elle est une erreur. Elle est Jangowa, c'est vrai. Et elle a renié ses origines pour venir affronter le froid du nord, chose qu'elle a consciemment choisi, n'est-ce pas là une preuve d'amour et de loyauté irréfutable ? Rien que pour cela, Suki est une lionne incroyable. Je l'admire. Nous sommes le peuple des lions blancs du Royaume du Nord. Nous sommes sages et forts. La tolérance devrait faire partie de nos âmes. Les enfants de Suki ne sont certainement pas les seuls sang-mêlés qui se trouvent ici. Nous avons su être indulgents pour beaucoup de choses. En voici une autre qui ne pourra que davantage nous rendre meilleurs. Nous devons lui accorder sa chance à la reine et à ses enfants. Et si par hasard, vous craignez un conflit avec les lions des sables à cause de ça, dites-moi un peu de quoi avez-vous peur nobles Nordiques ? Aux sommets de nos Monts, personne ne peut espérer gagner quelconques conflits contre nous. »

En plus, comme on dit, les Méchants ne gagnent jamais  ! Murmura la princesse aux yeux bleus d'une voix pratiquement inaudible. Ses petits yeux brillants admirèrent longuement Ash et la lionne qui venait de défendre sa famille.

« Je ne doute pas que vous voulez le bien de notre Clan. Mais votre proposition n'est pas la bonne. Et agir dans l'ombre, comme vous l'avez fait, avant de frapper d'un coup dans le dos du roi … Je regrette mais … Ce n'est pas digne d'un VRAI Nordique. Montrez votre âme et votre cœur noble en acceptant une Jangowa parmi nous. Ces histoires de sang ne doivent jamais être un obstacle pour l'union de notre peuple. Késhia mérite d'être le roi et il a été choisi pour. Mais un roi a aussi besoin de son peuple. Il est également de notre devoir de lui venir en aide quand cela est nécessaire. J'ai foi en vous, vous êtes mon roi.  » dit-elle à Késhia avant de regarder la foule. « C'est ce que Héra aurait voulu. Voulez-vous vraiment décevoir nos ancêtres qui nous observent du ciel ? Ou bien les avez-vous déjà renié eux aussi ? »



Résumé:
 

_________________
S  U  N  G  U  R  A
RAPPORT DU MATIN.
SUJET DE RPs & LIENS.

Kit ©️ Eshina  Razz
Sungura communique en MediumTurquoise. ♥️


    MES ANCIENS PERSONNAGES.
    Niwata.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3657-sungura-princesse-du-nord
avatar
Meneur de Jeu


À mon sujet

Age : 96 Masculin
Nb de Messages : 219
En savoir +
MessageSujet: Re: EVENT — Moqué soit son règne   Mar 10 Jan - 17:59



Moqué soit son règne

« Le vent de la révolte gronde, l'héritage de Theluji tremble. »

Les mots du fameux conseil blanc frappèrent à nouveau Késhia de plein fouet. A chaque fois qu'il ouvrait la gueule pour riposter malgré la véhémence de Nhormero et Amakhaza, les rebelles enchaînèrent comme s'il n'était plus là, comme s'il n'était plus question de lui. Mais apprendre les sentiments qu'ils ressentaient vis-à-vis de lui et ses choix le rendait triste, jamais il n'avait pensé avoir brisé autant les siens. Le jeune roi le voyait à travers la plupart des regards de ses sujets : il avait failli plus d'une fois. Alors qu'il se sentait à nouveau dépassé par les mots à son encontre, sa compagne Suki vint le soutenir fermement avant de poser doucement une patte sur la sienne. Il lui sourit faiblement, la remerciant d'un regard empli d'amour. Sans elle, et sans les autres, il aurait perdu la foi il y a un bon moment. Pourtant, il savait à quel point Suki préférerait une vie loin de la politique nordique et ses territoires glacials... La voir elle et quelques sujets comme Macha, Zwissia (à qui il rendit un regard de remerciement) ou Aheshke se débattre comme des diables pour lui le rassurait. Et pourtant, il avait comme de vieux doutes...

Nhormero, lui, fixait à nouveau chaque orateur avec une attention particulière. Il remercia Idéha d'un signe de tête pour son nouveau calme, préférant largement cette attitude. Utapau lui semblait toujours aussi agité et jaloux qu'un gamin, mais défendait néanmoins la cause avec un peu plus de cervelle. A vrai dire, et cela étonnait Nhormero, seul Amakhaza semblait réellement capable de quelque chose ici - d'être son réel allié. Lorsque les pro-Késhia se révoltèrent à nouveau, Nhormero émit un soupir las et fort, et le silence se fit presque immédiatement... Les autres avaient à nouveau les yeux braqués sur lui. Des yeux de curiosité, car ils avaient aujourd'hui appris à connaître Nhormero sous un nouveau jour : un Nhormero leader et charismatique.

— Suki Suki Suki... Dit-il doucement avant de ne reprendre. Votre voix vous trahit. Elle tranche mais s'inquiète, elle frappe nerveusement. Elle tremble en vérité.

Nhormero afficha un sourire satisfait. Comme à son habitude, il se tenait droit, parfaitement stoïque, prêt à renverser les choses une fois de plus. A côté de Késhia, il était semblable au Mont Blanc lui-même : inébranlable.

— Si vous êtes venue, c'est par amour... Quitter le Nord seule, ç'aurait été indigne. Ne faites pas passer les nordiques pour ce qu'ils ne sont pas, c'est-à-dire responsables de votre malheur. Je parle bien du votre, celui que vous reportez sur vos enfants dans votre discours. Je vois que le venin de vipère des Jangowas traîne toujours sous votre langue...

Nhormero sous-entendait beaucoup de choses dedans. Certains nordiques avaient d'ailleurs réagi en grognant (car ils détestaient tous les Jangowas). Notamment l'égoïsme de Suki et Késhia pour s'accrocher au Nord, mais aussi peut-être soulignait-il discrètement un trait de caractère chez la reine : de la manipulation. Elle manipulait les nordiques, en faisant passer le conseil blanc pour des agresseurs d'enfants - alors que le seul visé était bien Késhia. Ensuite, il délaissa Suki pour s'intéresser au fameux majordome Macha. Celui qui avait réussi à renverser l'opinion durant un court instant semblait maintenant tout aussi incapable de répliquer que son pseudo-roi. Macha voulait des réponses, Nhormero les lui donnerait. Et à Zwissia aussi, qui était bien parti pour faire un discours des plus mignons que Nhormero n'ait jamais entendu à ce jour. Un discours qui correspondait bien à cette peluche de Késhia.

— Ne déformez pas les souhaits de nos ancêtres, s'il-vous-plaît. Le Nord est sceptique, et continuera de l'être avec Késhia. Comme l'a souligné mon confrère, il répond au sang par le sang, et bafoue le devoir envers un peuple pour un amour égoïste qui provoquerait - et il le savait très bien - les nordiques. Késhia n'est pas un roi, c'est un jeune père amoureux.

— Je ne suis pas un traître qui n'a jamais considéré Késhia. Je vous le rappelle : j'ai moi-même participé à la guerre pour venger Theluji et aider les Pridelanders. La mort de Gara m'a réjoui. Il n'est plus l'heure des règlements de comptes maintenant, mais d'évolution : notre peuple a faibli, faibli par la guerre, et les passions d'un roi égoïste. Les nordiques doivent rester forts face aux prochaines périodes que je pressens comme sombres. La monarchie a montré ses faiblesses et nous pensons donc qu'il est grand temps d'y remédier.

Késhia ne savait pas quoi dire. Certains semblaient tenir à lui, mais la majorité l'écrasait et nul doute que les Nokosis faisaient envie... Enfin, du moins, attisaient la curiosité du peuple. A vrai dire, cela paraissait bien fait, on sentait qu'ils y avaient réfléchis longtemps. Peut-être que les Nordiques s'y plairaient. Ils voulaient passer à autre chose, et décidément, Késhia ne voulait pas être un boulet pour eux.

— Arrêtez, TOUS ! Dit Késhia d'une voix forte, ce qui étonna certains. Comme si c'était la première fois qu'il parlait de la journée... Ca suffit... Ajouta-t-il plus doucement.

Nhormero haussa un sourcil. Que faisait Késhia ?

— Je ne suis pas fier de vous, Nhormero, Amakhaza, Idéha, Utapau... Et Ota. Vous avez été blessants envers Suki et mes enfants, envers ceux qui tiennent à moi. Ce n'est pas pardonnable. Vous parlez comme si vous étiez plus vieux, alors qu'il n'y a qu'une maigre différence. Je suis persuadé qu'Héra aurait honte de vos mots !

Le leader rebelle ouvrit la gueule pour contredire, mais Késhia ne lâchait rien, il voulait... Il voulait s'en aller comme un roi. Le dernier roi du Nord.

— Mais je ne peux pas lutter, pas aussi bien que mes camarades. Vous avez relevé avec justesse mes faiblesses, mon envie de vivre paisiblement loin des intrigues politiques - c'est vrai. Si le Nord le veut, alors je le ferai. J'abdique. Néanmoins, j'ose espérer les Nokosis sont bien plus que des mots et belles paroles. Mon règne et celui de Theluji ont toujours été des faits d'actes qui viennent du coeur... C'est la seule chose dont je suis fier de ma vie de Nordique.

Késhia en voulait aux autres Nordiques de l'avoir abandonné, ou ne serait-ce que s'être abandonnés dans la facilité en suivant le groupe charismatique. Il s'en voulait aussi à lui-même, d'abandonner Macha, Zwissia ou Aheshke, qui l'avaient si vaillamment défendus. Néanmoins, Késhia voulait créer une vague de regrets chez les Nordiques. Il espérait que ses mots aient eu un impact chez ses adversaires, qui leur ferait penser à quelque chose comme : nous nous sommes emportés, nous aurions dû réfléchir plus longtemps. En ce jour, le Nord perd une partie de lui-même.

Nhormero inclina une dernière fois la tête en direction de Késhia, et dit simplement :

— Voilà un vrai courage. Puissiez-vous être plus heureux maintenant avec votre famille, Késhia.

Késhia enfouit sa tête contre Suki doucement, caché, avant de murmurer d'une voix tremblante :

— Je suis désolé... Je suis désolé...

Ses larmes devenaient glace par le froid, et ses pensées allèrent à tous ses alliés, mais aussi à son père Theluji.




Situation :

Actuellement, Késhia abdique. Les Nordiques sont touchés par les émotions de leur ancien roi, mais restent à 80 % persuadés du bien qu'ils offrent à Késhia en le laissant partir avec sa famille.
20% des Nordiques restent convaincus que la monarchie est la seule bonne chose. 50% sont d'accord avec et pour Nhormero & Amakhaza, le reste (30 %) est simplement curieux vis-à-vis des Nokosis.

Rappel des règles :

Le Grand Esprit joue respectivement Nhormero et Késhia. Vous n'avez pas le droit de les faire réagir dans vos post.
Lorsque vient votre tour, vous avez 3 jours pour répondre au sujet. Passé ce délai, les autres joueurs sont libres de sauter votre tour. Vous pouvez rejoindre l’EVENT quand vous voulez.

Ordre :
- Amakhaza
- Kengeza
- Ideha
- Utapau
- Suki
- Macha
- Zwissia
- Sungura
- Aheshke

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à envoyer un MP à un membre du Staff.

Ce que vous devez faire :

Si vous êtes pro-Késhia, vous pouvez aller réconforter votre roi ou l'inciter à se battre encore.
Si vous êtes pro-Nhormero ou simplement curieux vis-à-vis du Conseil Blanc, vous pouvez inciter Késhia à partir, et/ou questionner le groupe sur le fonctionnement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE - Skauti


À mon sujet

Age : 22 Masculin
Nb de Messages : 596
Localisation : Haute-Normandie

En savoir +
MessageSujet: Re: EVENT — Moqué soit son règne   Mer 11 Jan - 23:12

    Occupé à son devoir avec la plus grande ferveur, Skauti ne ressentait guère de considération pour la politique et les questions de pouvoir. C'est presque par erreur qu'il s'était retrouvé ici, à ce concile se transformant peu à peu en jugement, pour ne pas dire en lynchage.

    Ici était jugé Késhia pour ses choix en tant que roi. La simple idée en soit était une aberration. Qui pouvait seulement prétendre à juger un roi, et ainsi s'opposer ouvertement au choix que Theluji avait fait du temps où il était toujours vivant? Skauti ne comprenait pas l'étendue de ce qui se déroulait sous ses yeux, non pas d'un point de vue de nordique, mais tout simplement d'un point de vue logique. Faire abdiquer un roi parce qu'il est moins bon que le précédent? Il faudrait être un sacré imbécile pour accepter un tel marché.

    C'est pourtant ce que fit le roi du Nord, au plus grand étonnement du patrouilleur qui, resté jusqu'à présent stoïque, afficha ouvertement sa colère et son indignation. Son visage, tiraillé par l'incompréhension, parcouru l'assemblée pour tenter de découvrir des réactions similaires... Mais rien. Beaucoup restaient silencieux, quelques hochements de tête par-ci par là, et même du soulagement sur le visage d'autres, croyant que le pugilat silencieux qui régnait dans le nord touchait à sa fin. Le patrouilleur se sentait comme pris dans un piège, et se força à franchir la foule pour se placer devant Késhia et Suki. Il avait protégé cette dernière l'autre fois, et Késhia était celui l'ayant accepté parmi eux. Skauti se voulait le représentant de ceux ayant accepté le nouvel ordre, et désormais, c'était son tour de monter sur un piédestal.

    _C'est à vous que j'ai juré allégeance pour m'avoir sauvé! Dit-il suffisamment fort pour faire comprendre qu'il désirait être écouté. D'autres avaient pu parler auparavant, alors pourquoi pas lui? A vous et à personne d'autre! Je refuse de me plier aux ordres de lions auxquels je ne dois rien. Ce conseil est une pure bouffonnerie, il est le fruit de la jalousie, car Theluji a eu la bonté de ne pas choisir un lion comme Nhormero pour lui succéder.

    Il se retourna pour faire face au principal concerné, sans même courber l'échine devant son arrogance affichée. Il n'avait beau être qu'un parmi tant d'autres, son histoire était tout simplement unique, et ainsi possédait-il sa propre renommée, même si elle n'était pas dû à ses talents de soldat. Qu'à cela ne tienne, un symbole contre un autre, un combat philosophique était tout autant à sa mesure que pouvait l'être un combat physique. Avec l'appui de Macha, il pouvait raviver des coeurs. Mais il fallait heurter des consciences pour ça. Et il savait comment.

    _Ce que vous tentez de faire est une insulte à l'ultime volonté de votre précédent roi. C'est une honte. Vous salissez sa mémoire. Et plus que tout, vous salissez ce qui fait de nous des lions du Nord. Continuez si ça vous chante, mais jamais vous ne me ferez croire que Theluji ai pu un jour faire un mauvais choix. Késhia en fait parti, tout comme je fais à mon tour parti des siens. Vous remettez en cause le choix de notre souverain? Soit. Mais n'osez pas en faire de même avec Theluji, à moins que vous ne vouliez vous frotter à moi.

    En guise de fin, il cracha au sol droit devant Nhormero. Skauti n'avait nullement peur de ce que son geste pouvait impliquer.

_________________
~La caresse du vent sur les cimes enneigés du Nord est ma complainte~


©️ Samekh / Prince Voldy

Double-compte : Hourasi

< ABSENT DU 31 JUILLET AU 20 AOUT >

Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t1623-skauti-je-me-suis-rappele
avatar
PLAYER02


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 89
En savoir +
MessageSujet: Re: EVENT — Moqué soit son règne   Mar 17 Jan - 19:39

Moqué soit son règne
Feat. Nordiques

Comme elle s'y attendait, Utapau la soutînt également, invoquant la nécessité de ne pas laisser la décision à un unique lion. S'en suivi encore une joute verbale, chacun essayant de convaincre les plus méfiants ou les plus dubitatifs face à ses arguments. Lorsque Utapau eut terminé, il vînt se placer entre Nhormero et Ideha, obligeant cette dernière à se décaler d'un pas sur le côté. Si elle ne dit rien - appréciant tout autant d'être proche de lui que de l'autre Nordique - la lionne fronçant néanmoins les sourcils devant ce comportement étrange qui - à n'en pas douter - visait à l'éloigner du leader charismatique. Ce faisant, elle ne prêta même pas attention aux propos de Suki, qui crachait son venin, tout particulièrement sur elle. Il était certain que les deux lionnes se haïssaient, bien que leur rencontre n'ait été que brève. Keshia était l'unique raison de cette haine, et nul ne saurait la leur faire oublier. Au grand damne d'Ideha, Macha ainsi que d'autres membres du clan continuèrent de soutenir leur Roi, arguant encore et encore la sagesse de Theluji pour affirmer la légitimité de Keshia. Nhormero ne leur laissa pas le temps d'en faire plus.

— Suki Suki Suki ... Votre voix vous trahit. Elle tranche mais s'inquiète, elle frappe nerveusement. Elle tremble en vérité. Si vous êtes venue, c'est par amour... Quitter le Nord seule, ç'aurait été indigne. Ne faites pas passer les nordiques pour ce qu'ils ne sont pas, c'est-à-dire responsables de votre malheur. Je parle bien du votre, celui que vous reportez sur vos enfants dans votre discours. Je vois que le venin de vipère des Jangowas traîne toujours sous votre langue...

Il maniait les mots avec une facilité déconcertante, sans se départir de cette fierté et de ce charisme qui lui avait permis, tacitement et implicitement, de prendre la tête de leur petit groupe. Si Ideha n'avait pas été attirée par tant d'ambition, elle aurait sans doute rechigné à suivre un lion qui n'avait fait qu'attendre qu'ils sèment les graines de la discorde pour mieux profiter de leur récolte, mais elle ressentait pour Nhormero un attrait inhabituel. Elle appréciait tout autant Utapau, mais ce dernier était cependant plus prudent dans ses prises de décisions, ou peut-être était-ce un manque d'initiative de sa part qui le faisait paraître plus pâle que son rival, à cet instant précis ?

— Je ne suis pas un traître qui n'a jamais considéré Késhia. Je vous le rappelle : j'ai moi-même participé à la guerre pour venger Theluji et aider les Pridelanders. La mort de Gara m'a réjoui. Il n'est plus l'heure des règlements de comptes maintenant, mais d'évolution : notre peuple a faibli, faibli par la guerre, et les passions d'un roi égoïste. Les nordiques doivent rester forts face aux prochaines périodes que je pressens comme sombres. La monarchie a montré ses faiblesses et nous pensons donc qu'il est grand temps d'y remédier.

Au souvenir de cette guerre assassine qui avait emmené son père comme bien d'autres lions, Ideha serra les crocs. Qu'aurait-il pensé d'eux ? Qu'aurait-il pensé d'Ota et d'elle-même, en les voyant à la tête de ce qu'on pouvait qualifier d'une rébellion déguisée ? Aurait-il était fier ? C'est alors que la voix de Keshia s'éleva, d'une voix plus forte qu'elle ne l'avait été depuis le début des altercations.

— Je ne suis pas fier de vous, Nhormero, Amakhaza, Idéha, Utapau... Et Ota. Vous avez été blessants envers Suki et mes enfants, envers ceux qui tiennent à moi. Ce n'est pas pardonnable. Vous parlez comme si vous étiez plus vieux, alors qu'il n'y a qu'une maigre différence. Je suis persuadé qu'Héra aurait honte de vos mots !

Nul besoin qu'il soit fier d'eux, ça n'était pas le but. Ideha avait depuis longtemps tourné la page. Si elle avait jadis cherché à se faire remarquer de lui, profitant de la moindre occasion pour se faire repérer, ce n'était plus le cas. Elle appréciait même presque de le voir se décomposer petit à petit, pendant qu'eux-même se faisaient un plaisir de réduire son monde en miettes.

— Mais je ne peux pas lutter, pas aussi bien que mes camarades. Vous avez relevé avec justesse mes faiblesses, mon envie de vivre paisiblement loin des intrigues politiques - c'est vrai. Si le Nord le veut, alors je le ferai. J'abdique. Néanmoins, j'ose espérer les Nokosis sont bien plus que des mots et belles paroles. Mon règne et celui de Theluji ont toujours été des faits d'actes qui viennent du coeur... C'est la seule chose dont je suis fier de ma vie de Nordique.

Enfin. Il réalisait qu'il n'avait aucune chance, que son règne était terminé. Depuis la mort d'Héra, chacun savait que cet échec n'était qu'une question de temps. Sans mentor pour le guider, et sans soutient pour continuer à guider les Nordiques, Keshia n'avait eu aucune chance de conserver son rang. Dès l'instant où Kazan avait posé les pattes dans le Grand Nord, portant sur son dos la dépouille d'Héra, il avait signé la fin du règne du jeune mâle ; c'était une évidence pour la femelle. Ideha ne pouvait pas dire qu'elle avait porté la vieille lionne dans son coeur, trop de noblesse et trop d'honneur à son goût, néanmoins elle devait lui reconnaître un notoriété presque aussi grande que celle de Theluji. Keshia n'en profiterait jamais, lui. Il n'était pas à la hauteur.

— Voilà un vrai courage. Puissiez-vous être plus heureux maintenant avec votre famille, Késhia.

Nhormero, toujours fidèle à lui-même, salua humblement cette décision qu'il estimait sans aucun doute être la plus raisonnable.

— C'est à vous que j'ai juré allégeance pour m'avoir sauvé ! A vous et à personne d'autre! Je refuse de me plier aux ordres de lions auxquels je ne dois rien. Ce conseil est une pure bouffonnerie, il est le fruit de la jalousie, car Theluji a eu la bonté de ne pas choisir un lion comme Nhormero pour lui succéder.

La voix s'était élevée, indignée de colère, et Ideha sentit à nouveau bouillir en elle la colère. Lorsque l'individu émergea enfin des rangs, elle reconnu Skauti. Un autre réfugié, recueilli, et peut-être même sang-mêlé, qui savait ? Ce n'était pas étonnant ! Les soutiens de Keshia n'étaient pas surprenant aux yeux de la jeune lionne, et elle ne les considérait que comme des lions trop pacifiques ou étrangers.

— Ce que vous tentez de faire est une insulte à l'ultime volonté de votre précédent roi. C'est une honte. Vous salissez sa mémoire. Et plus que tout, vous salissez ce qui fait de nous des lions du Nord. Continuez si ça vous chante, mais jamais vous ne me ferez croire que Theluji ai pu un jour faire un mauvais choix. Késhia en fait parti, tout comme je fais à mon tour parti des siens. Vous remettez en cause le choix de notre souverain? Soit. Mais n'osez pas en faire de même avec Theluji, à moins que vous ne vouliez vous frotter à moi.

Et tandis qu'il crachait aux pattes de Nhormero, Ideha lui aurait volontiers sauté dessus, mais ce n'était pas le moment. Les Nokosis devaient prouver qu'ils n'étaient pas prompt à la violence, au moins pour le moment. Un temps viendrait où les dissidents verraient leurs écarts punis, mais pas aujourd'hui. Les yeux brillants de colère, Ideha se contenta donc d'avancer, pour se retrouver face à Skauti.

─ Ce n'est pas la légitimité de Theluji que nous remettons en cause, mais celle de Keshia. Tu n'étais pas encore Nordique que nous suivions déjà Theluji dans chacun de ses choix, ne nous parle pas d'un lion que tu n'as pas connu.

Il était évident que, derrière ce ton glacial et ces yeux aiguisés se cachait un semblant de provocation. La perte de mémoire de Skauti n'était pas un secret, et Theluji était déjà mort lorsqu'il avait intégré le clan. S'il avait pu entendre parler de la grandeur de leur ancien roi, il n'avait jamais été en mesure de le suivre ou même de le voir. Ce disant, pour montrer à Skauti à quel point son soutient était illégitime à ses yeux, Ideha cracha au sol à son tour, toujours immobile.

[Graaaou ! ]

_________________
Ideha se méfie en #084B8A

Rapport du MatinDemandes de RPPrésentation

Kit ©️ Hatari
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t2740-ideha-chaque-souffrance-p
avatar
MEMBRE - AMAKHAZA


À mon sujet

Age : 18 Masculin
Nb de Messages : 90
Localisation : Dans le blizzard

En savoir +
MessageSujet: Re: EVENT — Moqué soit son règne   Mar 17 Jan - 20:53



Mocked be his reign.
EVENT
C’était fini. Avec un léger goût amer de déception, Amakhaza, comme tous les autres nordiques, venait de voir Késhia se retirer, renoncer à son titre. Au fond, ce n’est pas comme s’il avait le choix, ni même les moyens malgré les partisans qu’il avait et pourtant. Il aurait cru que le lion était plus... comment dire, persévérant ? Mais ce qui était fait, était fait.

Respectueusement, Amakhaza acquiesça du chef en même temps que son camarade, ne disant rien de plus. Le silence dont il faisait preuve n’était qu’une autre preuve de son scepticisme, l’avalanche de pensées que son esprit subissait actuellement lui donnait un regard lointain, dérivant un instant vers cette famille insolite. Cela ne pouvait pas s’arrêter comme ça, pas vrai ? Il croisa le regard de Suki, mais aucun mot ne franchit la barrière de ses babines.

Ce, malgré l’attitude parfaitement hautaine de celle-ci, provocatrice et acide. Mais que pouvait-elle faire réellement ? Se battre ? En soulevant ses sourcils et redressant son encolure, le lion ne laissa transparaître qu’un calme olympien et presque désinvolte, fixant encore quelques instants cette lionne comme s’il attendait quelque chose. Mais rien ne vint. Aussi fière pouvait-elle essayer de se faire voir, cette lionne était maintenant impuissante.

Se désintéressant d’elle rapidement, la voix d’un autre lion attira l’attention du mâle, lui faisant froncer les sourcils. C’était la sentinelle qu’ils avaient déjà croisée, Skauti. En tant que partisan de Késhia, il était normal qu’il essaye de reprendre le débat, de prouver au Nord que ce n’était pas le bon choix mais... en vain. En crachant par terre, il se laissait aller à la colère et qui ici était assez idiot pour répondre à une aussi piètre provocation.

Peut-être devrait-il arrêter d’espérer autant. Alors que le guerrier fixait le lion, une silhouette à leur côté s’écarta, manquant presque de lui faire rouler des yeux dans ses orbites. Ses paroles étaient quelque part juste, mais il fallait être sourd et aveugle pour ne pas sentir la colère qui elle-même la submergeait.

Ce n’était pas correct. Les nordiques voudraient-ils de conseillers qui eux-mêmes explosent a la moindre contradiction ? Surement pas. Lorsque la lionne cracha, seul Nhorméro pourra entendre à cet instant le soupir bas du guerrier à ses côtés, son regard se vidant plus rapidement que les arguments de l’ancien roi.

Il s’avança alors d’un seul pas, sa voix grave et maîtrisée reprenant de nouveau la parole.

« Ce n’est pas des crachas puériles qui changeront ce qui vient d’être dit. » dit-il en regardant le lion droit dans les yeux, ne sillant pas. « Késhia a été clair. Il abdique. »

Ses sourcils se froncèrent l’espace d’un instant, avant de se détourner de la scène. Le guerrier cette fois-ci parlait aux nordiques, dans le même calme malgré que la pointe d’agacement qui perçait a travers sa poitrine.

« Il est temps désormais de passer à l’élection du conseil blanc. »

Comme ils l’avaient prévu et prévenu, une élection allait désormais se dérouler. Attentif aux divers visages devant lui, et après avoir coulé un regard vers Nhorméro non loin, le lion annonça les prochaines directives.

« Ceux qui veulent se présenter en tant que candidats pourront nous rejoindre dès qu’ils se seront décidés. » dit-il alors qu’en parcourant la foule des yeux, il s’arrêta sur Yahto, l’espace d’un instant. « .. Nous voterons alors pour les candidats que nous voudrons élire afin d’être les premiers Nokosis. Vous pouvez vous concerter. »

Ses oreilles étaient tirées vers l’arrière, presque plaqués contre sa crinière. A la fin de ses mots, il ne détourna pas d’abord le regard sur ses camarades mais revient sur son beau-père, presque instinctivement. Il partageait leur avis, mais avait lui bien plus d’expérience qu’eux cinq réunis. Il... fallait qu’il se présente.

Au fond, le guerrier se fichait d’être élu ou non. Tout ce qu’il voulait, c’est que le Nord soit entre de bonnes pattes, dirigé par des lions sages et expérimentés. Pourquoi était-ce si compliqué à obtenir ? Fermant un instant les paupières, le guerrier coinça un second soupir dans sa gorge.

Amakhaza reporta son regard dans le vide, immobile et n’écoutant que peu le brouhaha que les discussions des nordiques entre eux apportaient. Il était fatigué, et pourtant ce n’était guère fini.

_________________
Image © Cynblack, The Lion King © Disney
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t2768-amakhaza-our-fate-lies-wi
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 19 Féminin
Nb de Messages : 135
En savoir +
MessageSujet: Re: EVENT — Moqué soit son règne   Mar 17 Jan - 21:40

Kegenza observait son père alors qu'Utapau lui répondait. Les traits du vieux male semblaient se durcirent à chaque mot. Il n'était pas idiot et ne restait pas sourd aux piques de l'autre Nordique. Sa queue s'agita. Il devait trouver le lion en face de lui bien trop irrespectueux. Un nuage de vapeur s'échappa de ses narines alors qu'il souffla, semblant contenir une once de colère.

- Oui. Et non. Le changement est une chose, les décisions sages en sont une autre. Ce que je cherche ce sont des leaders, pas des lions qui suivent des rêves dont nul ne comprend le sens, pour peu qu'ils en aient.

Néanmoins, le vieux mâle ferma les yeux quelques secondes, semblant pensif avant de les rouvrir. Il était resté sur sa décision, Kengeza le sentait. Néanmoins, il avait l'air quelque peu apaiser. Comme si quelque chose l'avait rassuré au fond de ses pensés.

- Je n'ai pas apprécié vivre sous le règne d'un Roi qui est incapable de suivre sa raison. Croyez vous que suivre des rêves soit plus sage ? J'en doute. Mais soit ! Vous voulez le pouvoir ? Prenez le. Vous n'avez pas tort après tout. Vous êtes ceux qui osent s'en prendre à la monarchie. Nous verrons bien ce que l'avenir donnera. Après tout, votre révolte prouve bien qu'aucune façon de mener un clan n'est éternel. Les générations futurs auront de quoi s'inspirer si le nouveau système leur déplait.


C'était donc ça... Oui. Rien ne durait éternellement. Le regard de Kengeza dérivé doucement vers les Montagnes du Nord. Elle y avait cru pourtant, que rien ne changerait, que tout resterait aussi stable, aussi solide que les montagnes elles-mêmes. Mais ce n'était qu'une illusion. Et quelque part... C'était peut être mieux comme ça... Certes, c'était inquiétant. Nous n'avions pas cette certitude rassurante que tous ce que nous connaissons resterait tel quel, mais en même temps, cela ne signifiait-il pas que nous pouvions changer ? Et changer ce qui nous entourait ? Non. Ce n'était pas rassurant. Mais c'était mieux ainsi.

Les joutes verbales s'enchainèrent, alors que Kengeza se concentrait de nouveau sur le débat. Chaque camps se défendant avec les arguments qu'il trouvait. Même la Reine prononça quelques mots, ce qui surpris autant Halona que sa fille. Elle n'y gagnerait pas grand chose après tout, détestée comme elle l'était pas la plupart des Nordiques... Mais c'était néanmoins louable. Mais cela semblait se retourner contre elle...

Jusqu'à ce que Keshia intervienne. Il... Il abandonnait ? Kengeza attendit la fin des propos du lion. Oui, il abandonnait. Même Yahto semblait surpris. Quannt à Halona, elle prit subitement un air attristé. Bientôt, un lion au pelage bleuté fit tonner sa voix. Il semblait outré par les propos qu'il venait d'entendre. Et cela était compréhensible à vrai dire... Mais le fait qu'il crache par terre fit frissonner Kengeza, il était donc impossible de discuter respectueusement ce juor ci ? Ce fut Idéha qui lui répondit. La lionne beige n'aurait fait aucune réflexion si la lionne n'avait pas ajouter à ces paroles le même geste méprisable que le lion bleuté. Cracher au sol pour lui répondre, vraiment ? C'était ça les Nordiques ? Ils s'abaissaient maintenant à des actes digne de lionceaux ?

- Et bien. Pour quelqu'un qui à bien mieux connu Theluji, je vous trouve bien irrespectueuse. Le respect, c'est pourtant une qualité à laquelle il tenait beaucoup. ... C'est comme ça que votre Conseil compte régler les discordes ? En s'abaissant lui même, crachant au visage de ceux qui ne partagent pas son avis ? Si vous voulez dirigez les Nordiques dignement, il va vous falloir un peu plus de jugeote.


Halona venait de parler. Comme Yahto précédemment, elle s'exprimait avec un calme olympien mais ne cachait en rien la lueur enflammé qui brulait dans ses yeux. Elle ne soutenait pas le Conseil. Kengeza le savait. Néanmoins, elle savait aussi que sa mère respecterait la choix de Keshia. A vrai dire, la Nordique aux yeux étrange comprenait un peu le choix de leur Roi, ou ancien Roi... Il avait toujours essayé de faire les choses qu'il pensait juste et tout ce qu'il avait récolter, c'était des reproches... Le pauvre au fond. Hésitante, elle observa la famille royale mais détourna rapidement les yeux lorsqu'une voix familière tinta à son oreille.

Amakhaza. Kengeza plissa les yeux. Ignorant les paroles de son compagnon. Elle était inquiète. Il semblait... Fatigué ? Et... Aussi un peu désespéré. Pourquoi ?Peut être partageait-il l'avis d'Halona concernant l'acte de sa camarade. La lionne beige hésitait à le rejoindre, ne serait-ce que pour s'assurer que tout allait bien mais... elle préférait attendre. Ce n'était pas le moment. Le Guerrier devait d'abord finir ce qu'il avait commencé avec ses amis. Elle le rejoindrait dès que tout ça serait finit... Ammakhaza annonça le début des élections. Son regard sembla s'arrêter sur Yahto. Le vieux lion plissa les yeux. Fixant son genre avec intensité, c'était comme si les deux lions discutaient avec le regard.

Bientôt, un brouhaha prit possession de l'assemblée. Halona et Yahto était en pleine discussion mais leur fille n'en tint pas compte. Profitant que chacun discute dans son coin, elle se faufila à travers la foule de félin pour se rapprocher autant que possible de son compagnon. Enfin, "faufila", entre ses yeux et son ventre qui se faisait de plus en plus rond, elle essayait surtout de ne butter dans personne. Prenant son courage à deux pattes, Kengeza quitta la masse pour s'approcher doucement d'Amakhaza. Le frôlant d'abord du bout du museau pour attirer son attention, elle finit par enfouir sa tête dans sa crinière comme pour le réconforter. Oui... Maintenant qu'elle était proche de lui, elle le sentait encore plus épuisé qu'elle ne l'aurait cru. Bien vite, elle s’écarta pour l'observer avec des yeux inquiets :

- Amakhaza ? Ça va aller ?


Elle tenta un sourire chaleureux. En temps normal, la présence de Nhormero ou des autres amis de son compagnon l'aurait mis suffisamment mal à l'aise pour la faire bégayer... Mais pas ici. Peut être était-ce parce qu'Amakhaza était là ? Ou bien juste parce qu'elle s'inquiétait pour lui ? Elle ne saurait le dire. Elle attendit sa réponse patiemment et se décida à rester près de lui, au moins jusqu'à ce que le brouhaha cesse. Mais quand celui-ci cessa, une chose inattendue, pour elle du moins, se produisit. Sortant de la foule, Yahto tonna avec une voix aussi inébranlable que la Montagne.

- Bien. Puisque tous peuvent se présenter autant ne pas rester les pattes croisées.


Son regard se posa sur Nhormero et Amakhaza, ignorant royalement les autres membres du groupe.

- Je suis navré si je donne l'impression de venir me servir sur votre proie. Cependant, je vous ai déjà exposé ce qui m'inquiétais dans votre...

Ses yeux se dirigèrent presque imperceptiblement vers Ota avant de revenir vers ses deux autres interlocuteurs. Le vieux lion se râcla la gorge.

- Dans votre façon de faire. Croyez le ou non, vous n'êtes pas les seuls à vous inquiéter de l'avenir du Nord.


Kengeza était quelque peu perdu par l'attitude de Yahto. Il n'avait jamais vraiment eu envie d'être un leader, au contraire. Elle se disait même que si d'autres lions s'étaient présentés, il n'aurait jamais postulé. La vérité était que Yahto se voyait bien mal remporter ces élections : qu'il le veuille ou non, Utapau n'avait pas tort : c'était leur groupe qui avait confronté Keshia. Eux et personne d'autres. Certes, les rêves d'Ota était considéré comme des idioties par la plupart des Nordiques mais... Mais après ce qui venait e se passer, le vieux lion n'était plus sur de rien. Peut être bien que certains s'étaient laissés convaincre de la véracité de ces "visions", et dans ce cas là, nul doute que Yahto n'avait aucune chance. Mais qui ne tente rien n'a rien.

_________________


Miss TLK RPG :
 


Avatar ©️ Itan & Signature ©️ Kiowara
Kengeza balbutie en #3f8098
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3039-kengeza-snow-snow-everywh
avatar
PLAYER02


À mon sujet

Age : 19 Féminin
Nb de Messages : 59
En savoir +
MessageSujet: Re: EVENT — Moqué soit son règne   Jeu 19 Jan - 7:56

Utapau avait attendu ce moment depuis des années, voilà qu’il arrive aujourd’hui sous ses yeux. L’abdication de Késhia. Les paroles et défenses de Suki, Macha, de Zwissia, d’Aheshke pour leur roi auront au final était vain. C’était une première étape franchi et ses sourcils pliés laissèrent place quelques instants à des yeux ronds de surprise.

-Enfin…
Se chuchota t-il à lui-même.

Utapau sentit enfin une victoire en lui. Il n’avait pas encore Idéha et pourtant, il ne s’en était jamais senti aussi proche, car il venait de mettre hors de course son rival de toujours et il réalisait difficilement.

Cependant, il ne fallait pas laisser l’euphorie le submerger, car il restait encore deux problèmes. Leur propre élection et Nhorm….Skauti ! Encore lui. L’amnésique par sa nouvelle intervention ranima des souvenirs si pénibles que le Nordique en oublia sur le coup les derniers regards d’Idéha portés à Nhorméro.

Cet imbécile était revenu à la charge une deuxième fois contre eux, et cette fois-ci c’était au beau milieu d’une élection. Il venait encore une fois de souiller le respect envers le groupe , ce qui refit monter d'un cran la tension chez Utapau alors qu'elle venait à peine de s'apaiser un tant soit peu.Ce dernier le savait, il ne fallait pas flancher maintenant, sinon tout tombait à l’eau. Il ne devait pas attaquer de colère le premier.

Idéha et Skauti venaient de s’échanger un crachas. Utapau vint aux cotés de la lionne, cette fois-ci sans la coller, sachant que Skauti n’avait rien d’un danger de sa vision de jaloux. Mais il dégageait cependant une volonté de défense physique remarquable vis à vis d’elle, que ce fou l’attaque lui plutôt que la femelle frêle qui se tenait à ses côtés.

-C’est bien Skauti, attaque. Lui murmura t-il en provocation discrète avant de reprendre d’une plus belle voix  : Montre ta gratitude une bonne fois pour toute au clan qui t’as receuilli en crachant et en égorgeant le choix de la majorité des Nordiques.

Si Skauti commettait un faux pas devant tout le clan, il était réellement cuit. Utapau le savait piégé. Soit il se taisait et il les observait impuissant, soit il cédait à la colère et attaquait les deux lions pourtant « pacifiques » devant lui, dernière bêtise à faire dans une élection devant le clan entier. Cela ne ferait que décrédibiliser les derniers partisans de Késhia, ce n'était pas difficile à comprendre.

Contrairement aux apparences et sans réelle volonté, le groupe avait été au final assez stratégique. Tandis qu’Amakhaza et Nhorméro tenaient l’élection et avaient l’attention des Nordiques, Utapau et Idéha tenait l’amnésique « en respect » en lui barrant la route. Sans s’être vraiment organisé à ce niveau, chacun des membres du groupe avait sa place pour que tout se déroule comme prévu : Les plus appréciés charmaient les lions blancs, tandis que les moins appréciables s’occupaient du dernier gêneur apparent.

Car Yahto n’en était pas un pour Utapau, il était loin de lui faire peur. Un pauvre vielliard grincheux qui n’as que des mots plaintifs face à un groupe plus jeune et ayant fait leurs preuves, il se doutait bien pour qui la balance risquait de pencher. Il était discrètement d’accord avec lui en vérité, les rêves d’Ota étaient stupides. Mais comme le sort a fait qu’ils coincident avec la situation présente, il serait bête de ne pas en profiter pour gagner la confiance des Nordiques les plus naifs et croyants…

Que cela n’en déplaise, le plus sincère et honnête n’a jamais été Utapau. Surtout vis à vis d’Ota.

Et maintenant, c'était le dernier tournant.

_________________
« He doesn't deserve you. »
Kit (c) Kayrou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t2779-utapau-passion-enflammee-

Contenu sponsorisé


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: EVENT — Moqué soit son règne   

Revenir en haut Aller en bas
 
EVENT — Moqué soit son règne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» [EVENT] Que destruction soit!
» event coupe du monde la semaine prochaine
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques
» - Event II.2 - La Faiblesse des Jedi
» Le règne du feu [Dazh & Lou]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
La Terre des Lions
 :: 
Le Royaume du Nord
 :: Le Mont Blanc
-