AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !

Partagez | 
 

 To criticize people must be known and to know them, we must love them.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
MEMBRE - NIJALA


À mon sujet

Age : 16 Féminin
Nb de Messages : 58
Localisation : Prideland

En savoir +
MessageSujet: To criticize people must be known and to know them, we must love them.   Dim 16 Oct - 12:23

ϟ
To criticize people must be known and to know them, we must love them.
ft. Kina

J'étais partie du Rocher de la Fierté pour prendre l'air, je n'en pouvais plus de tous ces cris émit par les lionceaux qui se taquinent ou bien qui crient seulement pour.. rien. C'est ça, rien. Ils m'énervent souvent les petits, ils comprennent rien et ils se pensent plus grands et plus forts que moi, mais dans le fond ils savent même pas comment se battre, moi, oui ! Et puis je suis plus vieille, et comme le disait Jasira, mon ancienne nourrice : Tu seras la meilleure guerrière des Pridelanders, crois-le ou non ! Jasira elle disait tout le temps la vérité, c'était pas seulement pour me faire plaisir comme mon père faisait, il était vraiment pas convaincant.

En sortant de mes pensées, un paysage resplendissant se découvrit sous mes yeux, il y avait des arbres à quelques endroits, d'autre il n'y en avait aucun, l'herbe avait la couleur du soleil et la terre était sèche. Combien de temps avais-je marché pour me rendre ici. Mon premier réflexe fut de me retourner sans attendre pour voir si je pouvais discerner le Rocher de la Fierté, mais la chance ne tourna pas pour moi, j'étais incapable de le voir ! Comment allais-je retrouver mon chemin ?! Je suis perdue !

Calme toi, Nijala, calme toi. La voix de Jasira résonna dans ma tête et comme bonne fille je suis, je me détendis. Je devais faire demi-tour, retourner en arrière pour retourner au Rocher de la Fierté, les autres nourrices me cherchent sûrement, elles se font du soucis pour moi, je dois y retourner ! Je pivotai alors et me dirigea vers la route qui me semblait mener au Rocher de la Fierté, à mon chez moi mais je pris la route contraire et je continua ainsi.

Je marchais depuis quelques heures et mes coussinets me brûlaient, je me traînais de plus en plus les pattes et j'avais excessivement hâte d'arriver au Rocher de la Fierté et d'à nouveau entendre les cris fous de mes camarades, ça me manquait maintenant. Je ne pouvais plus continuer, je n'avais plus la force ni le courage, le soleil plombait sur mon pelage si foncé pour cette savane et je n'avais plus d'énergie. Je n'allais pas mourir là, j'allais trouver la maison demain, j'étais trop fatiguée pour continuer à chercher aujourd'hui et mes muscles étaient tous tendus. Je me couchai donc au pied d'un arbre où je pus trouver un peu plus de fraîcheur qu'au soleil de plomb et je restai là plusieurs heures, je sentais que j'avais de moins en moins chaud et ça me faisait le plus grand bien en ce moment, contrairement à ce soleil de plomb qui trônait toujours au milieu du ciel.

« Pourquoi ne t'éteins-tu pas pour laisser place à la nuit, tu me brûles la peau et si je suis là, c'est ta faute ! »


_________________

Image © Nijala
Nijala cache ses sentiments en Lightcoral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 17 Féminin
Nb de Messages : 264
En savoir +
MessageSujet: Re: To criticize people must be known and to know them, we must love them.   Lun 17 Oct - 16:04







A travers les herbes sèches, une silhouette avançait. Se mouvant avec agilité entre les hautes herbes et contournant sans aucune difficulté les obstacles naturels qui lui barraient la route, elle était plus qu'à l'aise dans ce milieu, son milieu. La journée, bien qu'elle fut loin d'être terminée, avait été longue pour la féline qui avait enchaîné chasse et entraînements. Diriger chacune des parties de chasse et s'assurer du bon fonctionnement d'un groupe n'était guère une tâche simple, et si elle n'était pas donnée à tout le monde, c'était pour une bonne raison.

Après avoir coursé zèbres, antilopes et gazelles en compagnie de ses camarades de chasse durant toute la matinée, Kina était heureuse de pouvoir un peu souffler, et se retrouver seule avec ses pensées. Car si elle se retrouvait au beau milieu de la savane à cette heure de la journée alors que tous les lions du rocher étaient occupés à se repaître de leurs trophées de chasse, ce n'était pas un hasard. Il était bien beau et agréable de passer la journée en compagnie de ses compatriotes ainsi qu'auprès des quelques amitiés nouées au fil du temps, mais l'esprit de la femelle était ailleurs ces temps-ci. Et à présent que Djaili était adulte, la femelle avait plus de temps pour elle. Non pas que sa présence l'embêtait, bien au contraire il était son fils et comptait pour elle plus que tout au monde.. Mais tous les deux se devaient d'apprendre à prendre leurs distances, pour faire leur propre vie.

Trois ans.. Cela faisait maintenant trois ans qu'elle avait adopté Djaili. A cet instant, il n'était qu'un nouveau-né, et aujourd'hui voilà qu'il était un lion magnifique. Le temps avait passé tellement vite.. Parfois, la lionne, pourtant jeune pour avoir un fils de cet âge, ne se rendait pas compte à quel point les choses changeaient autour d'elle. Tant de choses s'étaient passées durant ces trois dernières années qu'elle n'avait eu le temps de songer au cycle de la vie, qui se perpétuait pourtant à une vitesse folle. Dans le clan, les naissances n'avaient cessé depuis les Pridelanders de retour et en sécurité sur leur territoire bien aimé, et cela ne rendait la lionne que plus nostalgique de l'époque où celui qu'elle aimait appeler son petit trésor tenait encore entre ses pattes.

S'arrêtant un instant à l'ombre d'un acacia, la chasseresse s'assit un instant et ferma les yeux pour profiter d'une légère brise venant lui caresser le visage. Le vent était une chose rare et précieuse en saison sèche, qui contrastait grandement avec l'intense chaleur du soleil. Lorsqu'elle rouvrit les yeux, le regard de la rouquine se posa sur la silhouette de montagnes, au loin. Freeland.. Les montagnes humides. Il y avait un certain temps que Kina n'y avait mis les pattes, pourtant, la tentation d'aller y retrouver un être cher se faisait souvent présente dans l'esprit de la lionne qui n'avait eu de nouvelles de lui depuis un long moment, ses obligations, comme celles de son amis, l'empêchant de voyager comme bon lui semblait entre les territoires. Un jour peut-être y retournerait-elle.. Pour l'instant, elle profitait tout simplement de cet instant de calme, de silence, dont elle se délectait.

"Pourquoi ne t'éteins-tu pas pour laisser place à la nuit, tu me brûles la peau et si je suis là, c'est ta faute !"

Lança une voix au loin, la voix d'un enfant. Sans doute trop éloignée du lionceau, Kina ne compris guère ce que celui-ci avait dit.. Néanmoins, tous ses sens étaient maintenant en alerte. Un lionceau, seul au beau milieu de la savane? Cela ne présageait rien de bon.. Et la femelle ne pouvait repartir l'esprit tranquille en sachant qu'un pauvre petit être sans défense s'était, semblerait-il, perdu.

Sans plus attendre, elle se mit à la recherche du lionceau, cherchant la moindre trace de son passage, jusqu'à ce que l'effluve de l'enfant lui parvienne et qu'elle puisse se frayer un chemin entre les hautes herbes pour parvenir à sa portée. Bien vite, elle lui fit face. Au pied d'un arbre, un lionceau au pelage rougeâtre et aux yeux azurs s'était allongé.Sur son front, la jeune femelle arborait trois tâches plus sombre que son pelage, grâce auxquels l'adulte la reconnut. Il s'agissait d'un lionceau du clan, qu'elle avait aperçut plusieurs fois.

"Nijala..?" demanda la lionne, incertaine. "Que fais-tu ici toute seule, petit ange?"

l'interrogea-t-elle d'une voix douce qui ne la quittait guère en présence des plus jeunes. Ayant été mère, la présence des plus petits avait tendance à apaiser la chasseresse, qui se montrait bien moins distante qu'elle ne pouvait l'être avec n'importe qui d'autre. Inquiète, elle fixait de ses yeux vairons la petite. Elle avait l'air épuisée.


[En espérant que ça te convienne ♥ Désolée c'est un peu long, mais ne t'en fais pas pour ton post, il était nickel!]



_________________
MERCI JEN:
 

Kit par Romane 2308 (moi) • Voir le Rapport du Matin
Comptes: Kina, Wema, Kaya
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t1426-kina-rapport-d-une-pridel
avatar
MEMBRE - NIJALA


À mon sujet

Age : 16 Féminin
Nb de Messages : 58
Localisation : Prideland

En savoir +
MessageSujet: Re: To criticize people must be known and to know them, we must love them.   Lun 17 Oct - 23:05

ϟ
To criticize people must be known and to know them, we must love them.
ft. Kina

J'étais allongée depuis un moment au pied de cet arbre qui m'offrait de l'ombre, une brise fraîche et rare traversait maintenant l'air quelques fois ce qui me faisait le plus grand bien du monde par toute cette chaleur ! J'avais entendu de vagues bruits dans les broussailles mais je ne m'en étais pas vraiment occupé, pensant parfois que c'était la légère brise ou bien simplement des proies, personne n'oserait s'attaquer à moi, ils perdraient de toutes façons ! À cette idée, la canidé venait à peine de se mettre sur patte qu'une créature vachement plus grande qu'elle se posta devant Nijala, je redressais ma tête quand une voix qui se faisait douce et protectrice parvint à mes oreilles.

« Nijala ? Que fais-tu ici toute seule, petit ange ? »

Je restais immobile devant elle et je l'observais d'un air suspect, comment connaissait-elle mon nom, qui était-elle ? J'avais une vague impression de déjà vu mais rien pour dire que je la connaissais, tous les lions sont semblables ! Je ne savais pas qui elle était et cela me déplaisait alors sans mâcher mes mots, je lui demandai.

« T'es qui toi ? Je te connais pas. Je marquai une pause avant de reprendre. Tu viens de Prideland, toi aussi ? »

Je m'assis alors sans lâcher du regard la lionne qui me faisait toujours face, j'avais légèrement incliné ma tête vers la gauche pour montrer mon impatience et mon interrogation. Le plumeau à l'extrémité de mon petit corps balayait la terre sèche qui trônait derrière moi pour former un petit nuage de poussière tout en frôlant la terre sèche qui me semblait si brûlante maintenant d'un léger coup de patte.

« Qu'est-ce qu'il fait chaud ici ! Moi qui voulait seulement aller prendre l'air... » lâchai-je sans observer la femelle un instant, mon regard tourné vers le ciel.

J'étouffai presque un cri de joie lorsque je vis que le soleil commençait à vouloir se cacher derrière ces montagnes, enfin la nuit tombait, au revoir la chaleur, mais je savais aussi que la nuit pouvait cacher des multitudes de choses que je détestais, des choses dangereuses ou des choses terribles, il y avait de tout !

[ C'est court et merdeux, je m'en excuse ! ]


_________________

Image © Nijala
Nijala cache ses sentiments en Lightcoral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 17 Féminin
Nb de Messages : 264
En savoir +
MessageSujet: Re: To criticize people must be known and to know them, we must love them.   Sam 29 Oct - 12:43






Si Kina n'avait eu aucun mal à reconnaître la petite, celle-ci ne paraissait guère rassurée en la présence de la lionne qu'elle fixait d'un air suspect, ne bougeant pas d'un poil. Peut-être lui fallait-il tout simplement un peu plus de temps pour à son tour mettre un nom sur le visage de la lionne méchée?

"T'es qui toi ? Je te connais pas. Tu viens de Prideland, toi aussi ?"

se décida cependant à lui demander la boule de poils au pelage rougeâtre, tandis qu'elle s'assit, ne quittant point la rouquine des yeux. Tant de méfiance n'était pas étonnant si Kina n'était pour la petite qu'une étrangère.. Pourtant, l'ayant plusieurs fois croisée au rocher de la fierté, en compagnie des autres membres du clan, la chasseresse aurait espéré que la petite se souvienne d'elle et n'aie pas autant de mal à lui accorder sa confiance.

"Tu n'as pas à avoir peur de moi. Mon nom est Kina, je suis la cheffe des groupes de chasse de Prideland."

répondit la lionne d'un ton des plus calmes possibles, s'asseyant à son tour en face du lionceau, bien qu'elle décida de garder une certaine distance entre elle de manière à respecter l'espace de Nijala, à ne pas la brusquer. Souriant doucement, la femelle remarqua cependant que sa jeune interlocutrice ne paraissait pas convaincue de ses dires, aussi ajouta-t-elle, toujours dans le plus grand des calmes:

"Nous nous sommes déjà croisées toi et moi, mais sans doute étais-tu trop occupée pour y prêter attention.. Tout ce monde au rocher, cela a de quoi en troubler plus d'un. J'ai eu du mal à m'y faire, moi aussi.."

déclara-t-elle dans le but de mettre en confiance la jeune femelle qui se trouvait en face d'elle. Peut-être que lorsqu'elle comprendrait que Kina ne lui mentait pas, celle-ci se montrerait un peu plus à l'aise, et moins méfiante à son égard? Nul n'était dans l'intention de la chasseresse de blâmer Nijala pour cette méfiance, loin de là. Elle avait bien raison de ne pas se fier au premier venu, cela pouvait lui attirer bien des ennuis, car parmi les étrangers se cachaient des personnes al intentionnées.. Mais en l'occurrence,tout ce que souhaitait l'adulte aux yeux vairons était de s'assurer de la sécurité du lionceau.

"Qu'est-ce qu'il fait chaud ici ! Moi qui voulait seulement aller prendre l'air... "

s'exclama la petite lionne aux yeux azurés tandis qu'elle frappa la terre d'un léger coup de patte. Jetant un coup d'oeil aux alentours, Kina compris en n'apercevant au loin le rocher que comme un point dans le paysage que Nijala avait du faire une longue route pour parvenir jusqu'ici. Et le soleil qui en saison sèche était bien plus ardent, bien plus agressif que d'ordinaire ne devait nullement arranger les choses. Le pelage quelques peu foncé de la petite ne devait pas l'aider à supporter la chaleur, et si déjà les Pridelanders au pelage plus clair souffraient de ce temps, ceux au pelage plus atypique devaient être encore moins épargnés.

"La saison sèche n'épargne pas grand monde, il est plus prudent de rester à l'ombre du rocher ces derniers temps, bien que je puisse comprendre que cela puisse être quelque peu ennuyeux pour une jeune demoiselle de ton âge.." déclara la lionne d'un ton calme et patient, avant d'ajouter. "Fort heureusement, le soleil ne devrait pas tarder à décliner."

bien vite, elle tourna son regard vairon en direction du ciel, en particulier en direction des montagnes, celles qui lui manquaient tant..- Même si ce n'étaient pas les montagnes à proprement parler, qu'elle rêvait de retrouver -, pour y voir que le soleil n'en était plus loin. D'ici quelques instants à peine, il commencerait à se cacher derrière cette masse sombre de pierres, pour laisser la lune commencer son ascension. A la vue de ce spectacle, la petite aux yeux azurés ne pu retenir un cri de joie. La brise du soir ne tarderait pas à pointer le bout de son nez, faisant profiter de sa fraîcheur les habitants de la terre des lions toute entière.. Mais avec elle apparaîtrait l'obscurité, et tous les dangers qu'elle cachait. Il ne fallait pas traîner ici.

"Que fais-tu ici toute seule? Je ne t'ai jamais aperçue si loin de ton frère.. As-tu des ennuis?"

la questionna gentiment Kina, qui ne pouvait s'empêcher de s'inquiéter pour ce lionceau esseulé. Il était difficile pour la chasseresse de laisser son instinct maternel de côté.

"Tu as beaucoup marché.. Tu n'es pas trop fatiguée? Repose toi, si tu le souhaites, je te veillerai."

[Réponse très bof j'en suis désolée j'espère qu'elle te conviendra =s ]




_________________
MERCI JEN:
 

Kit par Romane 2308 (moi) • Voir le Rapport du Matin
Comptes: Kina, Wema, Kaya
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t1426-kina-rapport-d-une-pridel

Contenu sponsorisé


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: To criticize people must be known and to know them, we must love them.   

Revenir en haut Aller en bas
 
To criticize people must be known and to know them, we must love them.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» The Haitian People Need a Lobbyist
» Rèl kay Makorèl: sanble nou gen boat people ki peri nan Boyton
» Boat-people: L'etat ne peut rester les bras croises
» ★ GLAMOUR PEOPLE
» People's Glory

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
Crédits - Archives - Partenaires
 :: 
Archives & Choses Perdues
 :: RPs abandonnés
-