AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !

Partagez | 
 

 Un grain de poussière [PV Kaya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 22 Féminin
Nb de Messages : 310
Localisation : Tu vois Londre ? Tu vois Moscou ? Bah c'est pas là e_e

En savoir +
MessageSujet: Un grain de poussière [PV Kaya]   Dim 18 Sep - 22:13


    - Comment a-t-il osé ? – grommela la lionne des sables

    Etendu près des berges du Mochanga, Nahash fulminait. Sa colère était tel qu’une aura sombre l’entourait depuis plusieurs jours et elle ne décolérait pas d’avoir appris le nom de l’heureuse élue dont la patte avait été prise par le grand, jeune, beau, fabuleux et aveugle général du Grand Désert. Cette peste de Shabel, pire encore cette batârde qui ne méritait pas plus de considération qu’une vulgaire pierre sur le chemin de la gloire que c’était tracer sa consœur aspic, était désormais la compagne officiel de Khassim.

    Un lézard passa à proximité, ne remarquant de tout évidence pas la lionne dont la queue battait en saccade contre le sable sombre des rives, il traçait droit vers le fleuve quand une griffe s’abattis sur lui, sans prévenir, tel une épée de Damoclès qui le punissait de son impudence. Si le craquement significatif du cou qu’on brisait satisfit la femelle, cela ne calma cependant pas sa fureur qui l’isolait de tout le clan. Elle était, pas nature, difficilement supportable pour ses camarades du même genre, mais avec cette amertume qui lui chatouillait le gossier comme le gout d’une viande avarier s’en était beaucoup trop demander aux chasseresses. Nahash n’avait pas hésité à se crêper le chignon avec quelqu’une d’entre elle pour faire passer le message, essayer de se calmer, mais en vain et on avait fini par lui conseillé d’aller se calmer loin d’elles pendant qu’elles chasseraient.

    Pestant dès lors dans sa barbe, la lionne n’avait pas eu d’autre choix que de se poser loin d’êtres vivants. Elle poussa pour soupir ronchon, foudroya le fleuve du regard et pensa l’espace d’un instant noyer Khassim à l’intérieur, elle abandonna cependant rapidement l’idée. S’en prendre à un mâle lui causerait déjà des problèmes, alors s’en prendre en général lui vaudrait comme unique récompense de voir sa propre tête rouler le long des dunes. S’en prendre à Shabel alors ? Si seulement elle ne faisait pas deux têtes de plus qu’elle, cela aurait été plus facile.

    Le petit couple pouvait donc pleinement profiter de leur lune de miel et roucouler comme de stupides oiseaux leurs amours bucolique, tant que c’était loin d’elle tout devrait bien se passé. Enfin, si les générations à venir qu’ils allaient former ne lui rappelleraient pas tout ce que Nahash venait de perdre à cet instant. Vako semblait inatteignable, Khassim était désormais en couple, plus aucun lion n’avait d’importance parmi les Jangowas.

    Une nouvelle fois, elle allait soupirer et fusillier du regard le fleuve qui n’avait aucune solution à lui proposer, quand une voix enfantine se fit entendre derrière elle. Tournant légèrement la tête, elle vit une boule de poil dévaler la pente sableuse.

_________________

Lueih profite de la vie en 756271
Caractère ©️ Ishana
Desing©️ Sloë
Signa©️ Moumbu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4303-lueih-rapport-du-soir#943
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 18 Féminin
Nb de Messages : 185
En savoir +
MessageSujet: Re: Un grain de poussière [PV Kaya]   Lun 19 Sep - 20:29





Quelques pas dans le sable, quelques bonds agiles et en deux temps trois mouvements, Kaya se trouvait hors du champs de vision de ses pairs. Affichant une mine satisfaite, un petit sourire narquois affiché sur ses babines d'enfant, la petite lionne songeait à la surprise de sa tante lorsqu'elle remarquerait son absence. Qu'elle se sentirait bête! Il n'avait seulement fallut qu'une minute d'inattention de la part de la guerrière pour que sa nièce ne lui file entre les pattes. Oh, la fuite de l'apprentie chasseresse n'avait rien de personnel.. Elle aimait beaucoup sa tante, et n'avait pas pour but de lui nuire.. Mais passer la journée à attendre le retour de son père, parti en patrouille, et de Wema qui de son côté était partie chasser n'était pas la tasse de thé de la petite qui avait le don de s'ennuyer dés qu'une activité était selon elle "trop reposante".

Rangi était très gentille avec elle.. Mais aujourd'hui et à cette heure, il n'y avait pas grand chose d'intéressant à faire, au milieu du camp établis par les siens non loin des marais. S'amuser dans l'eau? Kaya l'avait déjà fait. Cela s'était avéré amusant l'espace de deux minutes, mais elle s'était vite lassée de cette activité futile. Jouer en compagnie des autres lionceaux? En cette période, ils étaient peu nombreux, et la plupart d'entre eux, qui seraient sans doute bientôt en âge de partir en exil, n'avaient que faire des jeux d'une gamine.. De toute façon, ce n'était pas ce que la petite recherchait. Ce qu'elle souhaitait, c'était de l'action, une manière de faire ses preuves, de montrer au Grand Désert ce dont elle était capable.. Mais là encore, elle était trop jeune.

Oh, cela ne l'avait guère empêchée plus tôt dans la journée d'aller supplier sa tante adorée pour qu'elle lui donne une ou deux leçons de combat improvisées.. Mais celle-ci avait rétorqué que Wema ne serait probablement pas d'accord avec cela, et lui avait prié de trouver une autre occupation. C'est ainsi que Kaya avait eu la bonne idée de s'éclipser discrètement, de partir à l'aventure en suivant les rives du fleuve Mochanga - il était hors de question qu'elle ne s'égare. Pas sur que ce fut à ce genre d'activités que pensait Rangi lorsqu'elle lui avait demander de s'occuper.. Mais bon, tant pi !

Longeant les rives du fleuve, Kaya trottinant calmement en observait les alentours. La tête haute et l'air fière, elle guettait les environs, à l'affût d'un éventuel intrus à chasser d'ici, ou d'une potentielle proie à traquer. Il était fort peu probable qu'un étranger ne vienne à s'aventurer jusqu'ici, surtout lorsque le camp des Jangowas se situait à quelques centaines de mètres seulement, mais l'apprentie guerrière gardait espoir, bien qu'elle saurait parfaitement se contenter d'un simple petit animal à chasser - ou plutôt, duquel se faire distancer en un rien de temps, douée comme elle était.

"Ah..!"

s'exclama la petite lorsqu'un objet étranger au paysage apparut dans son champs de vision. Une proie? Un intrus? Silencieusement, la petite continua sa route.. Et au fur et à mesure qu'elle avançait, la silhouette se dessinait. Une silhouette féline, paraissant assez grande.. De toute évidence, ce n'était pas aujourd'hui que la jeune Kaya pourrait s'entraîner à traquer, car la personne à qui appartenait ces formes n'était autre qu'un autre Jangowas. Une lionne adulte, allongée seule non loin du fleuve.. Mais que faisait-elle là, exactement? Hésitant durant quelques secondes, la petite femelle décida d'aller directement le lui demander. Quel meilleur moyen de connaître les raisons de la présence de son aînée dans les environs?

"Qu'est-ce que vous faites ici toute seule?"

demanda Kaya d'une voix haute de manière à être audible, tandis qu'elle dévalait la dernière dune qui la séparait de la féline pâle. Une fois qu'elle fut en bas, elle n'attendit guère pour approcher d'avantage de sa congénère, l'expression peu aimable que celle-ci affichait sur son visage ne paraissant point la déboussoler. Une fois qu'elle fut arrivée à quelques pas, la petite s'arrêta et s'assit sans plus attendre, observant silencieusement son aînée qui ne semblait guère de bonne humeur. Cela n'empêcha pas le lionceau de lui adresser un léger sourire. Après tout, les lions de mauvaise humeur, ce n'était pas ce qu'il manquait dans le Désert, aussi était-elle habituée aux regards noirs que lançaient certains de ses camarades. C'était presque devenu quelque chose de naturel pour elle, et elle ne se souciait plus de tout ça.

"Vous êtes Na.. Nayash, c'est ça?"






_________________
Avatar par Nix ♥️ Signa par IXsln ♥️
:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3439-kaya-little-terror-of-the
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 22 Féminin
Nb de Messages : 310
Localisation : Tu vois Londre ? Tu vois Moscou ? Bah c'est pas là e_e

En savoir +
MessageSujet: Re: Un grain de poussière [PV Kaya]   Lun 26 Sep - 13:02


    La boule de poil et de poussière bondissait, tel une touffe de paille solitaire à travers le désert, sans prendre garde au danger constant qui l’entourait. Peu importe où l’on se trouvait dans le Grand Désert, nous n’étions jamais réellement en sécurité. Les serpents se glissait sous toutes les pierres qui pouvaient leurs apportés une once de fraicheurs, les scorpions se glissaient sous le sable et même le plus insignifiant des lézards se montraient aussi coriaces sous la dent qu’il dégoutait facilement le palais le plus sensible. Les adultes avaient appris cette leçon depuis des décennies et ne manquait pas de la transmettre à leurs enfants quand, une fois en âge de se prendre en charge, ils s’en allaient gambader à travers les dunes sablonneuses.

    Cependant, voyant arriver la petite lionne claire vers elle, Nahash se dit que cette gosse n’avait pas encore reçue les leçons essentielles à la survie dans le désert. Il fallait se méfier de tout, même de ses propres camarades qui pouvait se montrer aussi vils et cruels que nombres des prédateurs de la terre aride. Plus grande qu’un fennec de quelques centimètres à peine, la petite femelle se planta devant elle les yeux bicolore brillant d’une curiosité enfantine que la lionne clair supportait difficilement. Bien qu’elle se force à aimer les enfants, pour prévenir le jour où elle serait elle-même mère, elle ne supportait pas cette innocence et ses rêveries propres à tous les enfants. Certes, on ne pouvait leurs reprocher d’espérer et d’imaginer leurs futurs comme une merveilleuse idylle, voir une grande poésie, une pièce de théâtre héroïque, mais connaissant la réalité et la douleur qu’elle apportait avec elle Nahash n’acceptait pas que les lionceaux se comportaient ainsi. C’était souffrir pour rien.

    - Qu'est-ce que vous faites ici toute seule?
    - Ça ne te regarde pas. – Grogna-t-elle.

    Le regard sombre, les oreilles coucher en arrière contre son crâne, Nahash n’avait pas décoléré de l’humiliation que lui avait fit subir Khassim et la présence de cette gamine devant elle n’allait surement pas l’apaisé. Sa queue battait le sol poussiéreux et ne manquait pas de soulever une gerbe de sable à chaque fois qu’elle se soulevait du sol, rendant son plumeau crème par l’accumulation de poussière. L’agacement de la femelle n’intimida pas l’enfant qui, prise de folie ou d’un courage inouïe, continuait de lui poser des questions de sa voix fluette.

    - Vous êtes Na.. Nayash, c'est ça?
    - Na-Ha-Sh. – Articula-t-elle en insistant sur le « ha ». – Et toi, gamine, que fais-tu ici ? T’as mère ne t’as jamais dit qu’il ne faut pas s’approcher du Mochanga toute seule quand on est aussi minuscule que toi ? D’ailleurs, où est-elle ?

    Nahash serait capable de prendre la petite par la peau du coup pour la jeter au visage de sa génitrice en lui sommant de la surveillé. Après tout, ce n’était pas son rôle de veillé à la bonne santé des lionceaux du clan, chacun sa propre marmailles et ses propres emmerdes. Cela lui attirerait surement des ennuis cela dit, les enfants Jangowas étant relativement rares, mais elle se moquait éperdument des remarques des femelles du clan et les reproches de Vako à ce sujet lui passait au-dessus de la tête. Au moins, quelques mâles ignares ne s’aventurait pas à exiger sa patte si elle agissait de la sorte, c’était déjà ça de gagner.

_________________

Lueih profite de la vie en 756271
Caractère ©️ Ishana
Desing©️ Sloë
Signa©️ Moumbu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4303-lueih-rapport-du-soir#943
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 18 Féminin
Nb de Messages : 185
En savoir +
MessageSujet: Re: Un grain de poussière [PV Kaya]   Mer 28 Sep - 14:01





"ça ne te regarde pas"

avait répliqué la lionne d'un ton ressemblant plus à un grognement qu'à autre chose lorsque la petite lui eut demandé ce qu'elle faisait ici. Apparemment, la féline aux yeux émeraudes n'était guère de très bonne humeur, et ce n'était pas le regard sombre qu'elle lui lançait qui dirait le contraire. Quiconque dans ce royaume aurait rapidement compris qu'il n'était pas judicieux de continuer à questionner la femelle, de tenter de l'amener à discuter, mais Kaya n'était pas du genre à abandonner aussi facilement. Qualité ou défaut? Sans doute un peu des deux, car ce côté obstiné qu'elle possédait ne jouait pas toujours en sa faveur, et n'importe quel adulte lui aurait expliqué que s'obstiner ainsi à déranger Nahash n'était pas une bonne idée.

Pourtant, plutôt que de rebrousser chemin, la petite était venue s'asseoir non loin de la féline beige, un léger sourire affiché sur son visage d'enfant. Elle ne craignait pas Nahash, ou plutôt "Nayash" comme elle pensait que son interlocutrice se nommait. Inconsciente? Peut-être l'était-elle, à risquer ainsi de mettre en colère un lion des sables bien plus grand, bien plus fort qu'elle ne l'était.. Mais Kaya n'était qu'une enfant, il ne fallait pas l'oublier. Et les règles imposées par ses pairs, pour la plupart, paraissaient encore bien futiles à son goût. Elle aurait tout le loisir de comprendre d'elle-même pourquoi celles-ci étaient présentes.

"Vous êtes Na.. Nayash, c'est ça?"

avait demandé l'apprentie Jangowa qui espérait pouvoir engager une discussion avec cette lionne grincheuse. Discuter n'était guère le point fort de Kaya qui avait encore du mal à tenir ne serait-ce que quelques minutes en place, cependant essayer d'arracher quelques mots à sa congénère - ce qui ne semblait pas être une mince affaire - était déjà bien plus amusant que de passer sa journée au camp à s'ennuyer comme un vautour mort..

"Na-Ha-Sh."

répliqua bien vite la femelle qui ne semblait point apprécier qu'on écorche ainsi son nom. Ou n'était-ce que la présence du lionceau qui suffisait à l'agacer ainsi?

"Et toi, gamine, que fais-tu ici ? T’as mère ne t’as jamais dit qu’il ne faut pas s’approcher du Mochanga toute seule quand on est aussi minuscule que toi ? D’ailleurs, où est-elle ? "

l'interrogea la dénommée Nahash en retour, d'un ton loin d'être amical. Si Kaya se fichait en quelques sortes du ton emprunté par son aînée, elle n'appréciait en revanche pas le surnom que celle-ci lui avait donné. "Gamine". S'en était presque insultant.

"Moi c'est KA-YA"

lança-t-elle, légèrement vexée. Oh, elle n'était guère habituée à plus de gentillesse de la part de ses pairs, mais se plaisait à leur rappeler son nom. En tant que membre à part entière du clan, elle n'aimait pas être traitée comme n'importe quelle gamine sans importance. Elle était Jangowa elle aussi, après tout! Elle tenait à ce que tout le monde connaisse son nom, car plus tard lorsqu'elle serait une grande guerrière, elle veillerait à ce que plus personne ne l'appelle "Gamine"!

"Maman est partie chasser, et papa est en patrouille. Ils ne savent pas que je suis là."

expliqua par la suite la jeune lionne, d'un air tout à fait naturel.

"Les autres lions au camp sont ennuyeux! J'en avais marre de rester avec eux.. Je me suis dit qu'il y avait peut-être plus intéressant à faire ici. Comme.. Comme monter la garde par exemple! "

ajouta-t-elle en se redressant et en bombant fièrement le poitrail afin de paraître plus grande et plus imposante qu'elle ne l'était. Dans sa tête, il n'y avait aucun doute sur le fait qu'elle était capable de défendre son clan contre les étrangers... Mais en général, les adultes la trouvaient bien naïve de penser qu'un si petit être était capable de se battre. Et s'il y avait bien une chose que Kaya détestait, c'était qu'on ne la prenne pas au sérieux. Mais comment pouvait-il en être autrement, pour l'instant? Le lionceau n'était même pas encore apte aux entraînements de base. Elle n'avait pas encore de mentor attribué pour lui permettre de faire ses preuves.. Mais lorsque le moment viendrait, elle serait prête, oh ça oui! Elle montrerait aux adultes de quoi elle est capable.

Restant silencieuse l'espace de quelques secondes, la petite se rendit compte d'une chose. Si elle avait dévoilé à Nahash les raisons de sa venue, elle ignorait toujours pourquoi celle-ci traînait seule au bord du Mochanga. Et aussitôt cette question revenue à l'esprit de la petite lionne qu'elle ne pu faire comme si de rien n'était, sa curiosité l'en empêchant bien évidemment. Mais elle doutait fort que poser de nouveau la question comme si de rien n'était conviendrait, non, la lionne beige ne semblait pas si simple que ça à avoir..

"Je vous ai dit pourquoi j'étais ici.. Mais pourquoi vous ne voulez pas me dire ce que vous faites là, vous aussi? Je ne suis pas une balance vous savez! Si vous me le dites, je promets de ne rien dire à personne!"

déclara l'apprentie d'un ton se voulant confiant, tandis qu'elle pencha doucement la tête sur le côté de manière presque inconsciente. C'était une manière d'attendrir les adultes, lorsqu'elle souhaitait obtenir quelque chose de leur part.. Mais si cela fonctionnait de temps à autres auprès des plus faibles d'entre eux, il n'en était rien avec les guerriers les plus bornés. Et ce n'était pourtant pas faute d'avoir essayé à de nombreuses reprises.





_________________
Avatar par Nix ♥️ Signa par IXsln ♥️
:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3439-kaya-little-terror-of-the
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 22 Féminin
Nb de Messages : 310
Localisation : Tu vois Londre ? Tu vois Moscou ? Bah c'est pas là e_e

En savoir +
MessageSujet: Re: Un grain de poussière [PV Kaya]   Dim 9 Oct - 12:29


    On pouvait siffler sur les enfants, les maudire ou les blâmés, l’effet escorté arrivait rarement. Ce n’était pas parce qu’on leur disait qu’une chose ne les regardaient pas que leurs curiosités malsaines se mettaient en déroutes, détournait leurs esprits fébriles qui créait, à chaque découverte, un émerveillement hors norme. C’était comme si un trésor de pirate venait de s’échouer sur les rives du Mochanga, que les crocodiles avaient osez remonter le fleuve jusque dans les tréfonds du désert ingrats qu’ils parcouraient, véritable nouveauté qui pousseraient les enfants à aller jouer à saute-mouton sur leurs gueules couronné de dent assurer. Cela était dangereux, mais c’était cela être Jangowas, vivre dans le danger et l’audace.

    Folie ou audace, on n’aurait su dire ce qui dominait chez la jeune Kaya qui s’évertuait à essayer de discuter avec l’aspic en colère qui battait de la queue comme un serpent à sonnette, alertant tous les alentour de sa mauvaise humeur. Sa petite voix aigüe lui tapant d’avantage sur le système que ses paroles de son prétendu courage inconscient la poussant à aller faire sa propre patrouille. Elle aurait eu envie de lui faire manger du sable pour la faire taire. Mais étrangement, on avait dit que s’en prendre aux enfants n’étaient un acte convenable, noble, et digne, oh bien sûr il fallait respecter la convenance Jangowas qui, bien que sévère, avaient au moins l’avantage de protéger les jeunes enfants. Ne pas s’en prendre aux enfants était une évidence même pour tous les grincheux du clan que la punition qui s’en serait suivit si on venait à lever la patte sur ses derniers.

    - Les autres lions au camp sont ennuyeux! J'en avais marre de rester avec eux.. Je me suis dit qu'il y avait peut-être plus intéressant à faire ici. Comme.. Comme monter la garde par exemple!
    - Ça, je te le fait pas dire. – grogna-t-elle.- Il n’y a que les veillards et les nouveaux-né qui reste avec le reste de la troupe, oh ! Mais ne serais-tu pas une gosse toi aussi ? Tu n’as rien à faire ici, si tu t’approches trop de l’eau des monstres de crocs et d’écaille vont venir se croquer et t’emmener te noyer !

    C’est ce que son père lui avait dit quand, au même age que Kaya, elle l’avait suivi pour monter la garde et patrouillé avec lui. Bien que terrifier à l’époque, elle avait vite compris que ce n’était qu’une histoire pour tenir les lionceaux fragiles à l’écart des eaux calme du fleuve qui s’écoulait vers l’horizon. Elle récidivait avec Kaya, autant pour lui faire peur et qu’elle fiche le camp, la rendant à cette solitude qu’elle voulait salvatrice pour son image, que par réelle inquiétude. S’il lui arrivait quelques chose, c’est sur elle que sa retomberait.

    Restant les yeux fixé sur cette boule de poil bondissant sous son menton, elle s’attendit à la voir déguerpir au plus vite, mais têtu qu’elle était, comme tout bon Jangowas qui se respecte, et semblant garder sa bonne humeur malgré la menace d’un monstre aquatique, la gamine resta là et sa voix criarde tambourina aux oreilles de la chasseresse dont l’énervement premier s’éloigné à mesure qu’elle s’adressait à l’enfant.

    - Je vous ai dit pourquoi j'étais ici.. Mais pourquoi vous ne voulez pas me dire ce que vous faites là, vous aussi? Je ne suis pas une balance vous savez! Si vous me le dites, je promets de ne rien dire à personne!
    - Pour ne pas voir des boules de poil sautillé sous mon nez. – cracha-t-elle. – Il y’a des problèmes sur cette terre qui ne concerne que les adultes, mes problèmes tu n’as pas besoin de les savoirs et personne dans se désert n’est en droit d’exigé de les connaitre. Je fait ce que je veux. Et ce n’est certainement pas un mâle qui me dira quoi que ce soit …

    Elle avait maugrée sa dernière phrase, presque murmuré dans sa barbe de remords et de haine. Elle se souvint de cette haine constante qu’elle avait pour la gente masculine, que ce soit pour Uume ou pour Khassim, elle les haissait pour avoir brisé bien plus que ses rêves. Les Jangowas étaient si ingrats, si réfractèrent, si … machiste. Si seulement elle pouvait faire quelques chose, mais dans cette vie elle n’était rien de plus qu’une femelle faible et ignoré, on rirait d’elle et on la bannirait si jamais elle ouvrait trop grand sa gueule. Enfin, on pourrait toujours la tuer… parfois elle pensait que cette solution était meilleure.

    - Retourne auprès de tes nourrices, elles t’apprendront des choses plus intéressante que monté la garde. Ce ne sera jamais ton rôle de toute façon.

    Ses dernières réflexions avaient doucement calmé la lionne sable qui, sous un masque renfermé de lionne en colère, refoulait des larmes longtemps retenue. Ne jamais pleuré, lui avait demandé son père, alors elle n’avait jamais versé aucune larme dans sa misérable vie, mais pensé à sa condition lui faisait tellement mal qu’elle en mourrait cependant d’envie. Nahash détourna ses pupilles émeraude et les retourna vers le Mochanga dont l’eau claire reflétait chaque rayon du soleil, se donnant alors un aspect lumineux. On aurait crus un fleuve de lumière en plein milieu du désert.

_________________

Lueih profite de la vie en 756271
Caractère ©️ Ishana
Desing©️ Sloë
Signa©️ Moumbu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4303-lueih-rapport-du-soir#943
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 18 Féminin
Nb de Messages : 185
En savoir +
MessageSujet: Re: Un grain de poussière [PV Kaya]   Ven 14 Oct - 12:04





Lorsque Kaya exprima son mécontentement à l'idée de rester au camp en compagnie des lions ennuyeux qui y restaient, elle cru apercevoir dans le regard de Nahash une lueur de compréhension. Peut-être la prendrait-elle en pitié et accepterait-elle de rester en sa compagnie quelques temps pour l'occuper, si elle se rendait compte à quel point elle s'ennuyait...? Kaya avait bon espoir, en tout cas. Enfin, jusqu'à ce que la lionne aux yeux émeraudes ne vienne à le lui briser en quelques mots à peine.

"Ça, je te le fait pas dire. Il n’y a que les veillards et les nouveaux-né qui reste avec le reste de la troupe, oh ! Mais ne serais-tu pas une gosse toi aussi ? Tu n’as rien à faire ici, si tu t’approches trop de l’eau des monstres de crocs et d’écaille vont venir se croquer et t’emmener te noyer"

Le ton de la dénommée Nahash était plus que tranchant, tout comme ses remarques, lancées pour dissuader la jeune Kaya de rester. Aussitôt la féline eut-elle terminé que le visage de la petite parut se décomposer. Devenue pâle, elle secoua la tête, fronça les sourcils et plaqua ses oreilles en arrière pour montrer son désaccord. Insolente? Peut-être l'était-elle.. Mais s'il y avait une chose que l'apprentie Jangowa détestait, c'était bien qu'on la traite de bébé!

"Héé! Je suis plus un bébé!"

lança-t-elle, contrariée. Elle, un gosse, un nouveau né? Bien sure que non! Kaya n'était plus un bébé, et elle comptait bien le prouver à cette lionne qui ne paraissait guère la croire. Se rendait-elle compte à quel point ses remarques étaient insultantes? Sans nul doute que oui, sinon la lionne n'aurait même pas pris la peine de les lancer.. Mais ça, Kaya ne le savait pas. Elle pensait simplement que celle-ci se trompait et l'ignorait.

"Et puis je suis pas une trouillarde! J'ai pas peur des croco.. Crocro... Crocrodiles!"

ajouta-t-elle simplement, d'humeur boudeuse. C'est vrai quoi, elle n'était pas n'importe quel bébé à qui on pouvait faire croire toutes sortes de sornettes! Elle était Kaya, la seule et unique, la terreur des dunes, et une fois adulte, elle serait la meilleure guerrière de tout le Désert! Ce n'étaient certainement pas de vilaines bêtes à écailles qui l'effrayeraient! Ou peut-être juste un peu.. Mais il n'était pas important de le souligner, pas vrai? Poussant un profond soupire, la petite lionne redressa ses oreilles et retrouva peu à peu le calme. Enfin, le calme.. Si on pouvait qualifier Kaya ainsi. Si les paroles de la lionne beige l'avaient déconcentrée l'espace de quelques secondes, elles n'avaient pas suffit à lui faire oublier son but.. A savoir réussir à faire parler Nahash, à réussir à découvrir ce qu'elle faisait ici, discuter avec elle et pourquoi pas s'en faire une alliée? Non, les paroles tranchantes de son aînée ne suffiraient guère à la détourner de son optimisme.

"Je vous ai dit pourquoi j'étais ici.. Mais pourquoi vous ne voulez pas me dire ce que vous faites là, vous aussi? Je ne suis pas une balance vous savez! Si vous me le dites, je promets de ne rien dire à personne! "

Un sourire de nouveau installé sur ses babines, la petite fixait Nahash, le regard empli de curiosité et d'espoir. Peut-être n'avaient-elles pas commencé leur "amitié" sur de bonnes bases, mais qu'est-ce qui empêchait la petite d'essayer d'arranger ça? Rien, à ce qu'elle sache. Non, rien ne la détournerait de son but, Kaya était persuadée qu'elle pourrait arranger les choses.. Mais c'était sans compter sur son interlocutrice, qui à nouveau paraissait décidée à lui couper l'herbe sous la patte.

"Pour ne pas voir des boules de poil sautillé sous mon nez. "

avait-elle lancé, tel un serpent crachant sur ses victimes sont venin. A nouveau, Kaya fronça les sourcils, mais ne bougea pourtant pas d'un poil.

"Il y’a des problèmes sur cette terre qui ne concerne que les adultes, mes problèmes tu n’as pas besoin de les savoirs et personne dans se désert n’est en droit d’exigé de les connaitre. Je fait ce que je veux. Et ce n’est certainement pas un mâle qui me dira quoi que ce soit … "

continua-t-elle, paraissant bien énervée. Pourtant, Kaya ne comprenait pas ce qui poussait Nahash à ne rien vouloir lui dire. C'est vrai quoi, elle pouvait peut-être l'aider, non? De toute évidence, elle se trouvait face à quelqu'un de plus têtu qu'elle cette fois, et n'était pas prête de réussir à la faire parler. Cependant, la dernière phrase de la femelle, lancée d'un ton bien plus sombre, ne laissa pas la petite indifférente. Un mâle? Quel mâle? Jetant un regard circulaire sur les alentours, Kaya ne vit pourtant personne d'autre.. Étrange. De qui pouvait-elle donc bien parler?

"De qui vous parlez?"

se risqua-t-elle donc à demander, curieuse d'en savoir plus malgré les paroles de la beige. Elle disait ne pas avoir à rendre des comptes à Kaya.. Mais peut-être celle-ci arriverait-elle à lui soutirer des informations de manière tout à fait anodine? Peut-être qu'au final, elle parviendrait à trouver des solutions, à l'aider et qu'ensuite Nahash se montrerait moins agressive envers elle? Oh, ce qu'elle l'espérait!

"Retourne auprès de tes nourrices, elles t’apprendront des choses plus intéressante que monté la garde. Ce ne sera jamais ton rôle de toute façon. "

lui ordonna la beige d'un ton néanmoins plus calme qu'auparavant. Kaya l'écouta, mais ce qu'elle lui dit paraissait rentrer par une oreille pour sortir par l'autre.. Retourner auprès des nourrices? Elles étaient si ennuyeuses.. Il était bien plus amusant de rester ici. Et puis, les paroles de Nahash laissaient dans la tête de la petite bien des questions auxquels elle se devait d'avoir réponse.

"Comment ça, jamais mon rôle..?"

demanda-t-elle, la mine déconcertée.

"Il faut monter la garde, pour défendre son clan.. Et quand je serai grande, je serai une guerrière! Je m'entraîne tous les jours pour ça. Et si vous me croyez pas... Vous verrez!"

lança la petite qui n'en démentit pas. Bombant le poitrail pour avoir l'air fière, elle espérait faire comprendre à Nahash que rien ne la détournerait de son objectif.. Néanmoins, les paroles de son aînée l'intriguaient tout particulièrement.




_________________
Avatar par Nix ♥️ Signa par IXsln ♥️
:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3439-kaya-little-terror-of-the
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 22 Féminin
Nb de Messages : 310
Localisation : Tu vois Londre ? Tu vois Moscou ? Bah c'est pas là e_e

En savoir +
MessageSujet: Re: Un grain de poussière [PV Kaya]   Mer 26 Oct - 15:34


    « And we keep living anyway
    We rise and we fall and we break
    And we make our mistakes »


    La petite s’insurgea en déclarant qu’elle n’était plus un bébé, pathétique défense pour Nahash qui la voyait comme à peine sortie du ventre de sa mère. Sa mauvaise humeur couplée à cette peine latente qui entourait son être face à l’espoir de cette gamine rêveuse ne fut en rien un remède pour son esprit agité qui, malgré les déclarations de la petite et malgré toute cette force de caractère qui brillait en elle, comme la digne héritière du désert qu’elle était, continuait à s’assombrir.

    - Comment ça, jamais mon rôle..? Il faut monter la garde, pour défendre son clan.. Et quand je serai grande, je serai une guerrière! Je m'entraîne tous les jours pour ça. Et si vous me croyez pas... Vous verrez!

    Et elle bomba le torse, la défia de ses petites prunelles vairons, comme si elle était le monde et qu’elle était prête à leurs montré à tous qu’elle était assez forte pour convoité ce que tous lui contait comme une utopie inatteignable. Nahash secoua la tête, grimaça de douleur et de colère, de remords et de nostalgie, c’était dure de se revoir dans cette petite malgré les années qui s’était écoulé.

    La lionne des sables n’avait pas la moindre envie de lui faire du mal, malgré sa mauvaise humeur elle aimait cette petite pour ce tendre souvenir qui caressait son être, mais en même temps elle la faisait horriblement souffrir avec son espoir vain. Et si personne ne lui disait, si on la laisser espérer encore et encore, si on laisser ses chimères s’envoler aussi haut que les vautours, les nuages et le soleil lui-même alors plus dure encore serait la chute. Nahash ne voulait pas qu’elle meurt de tristesse, elle savait mieux que quiconque les désastres du désenchantement et elle estimait que le plus tot serait le mieux, qu’importe la douleur présente à cet instant.

    - Tu ne feras pas plus que de grandes chasses. L’honneur que tu tiras de tes batailles, c’est ton père qui en tira toutes la gloire. Toi, tu ne seras qu’une femelle bonne à marier, tu ne seras jamais une guerrière. – Nahash fit une halte, parce que ses mots étaient les siens et non ceux de son père, qu’ils l’a frappait avec autant de force qu’à l’époque, un mince et infime sanglot lui était monté à la gorge. Elle se contrôla repris d’un tout aussi sec et douloureux. – Tu es né dans le mauvais clan pour avoir ce genre de rêve, chez les Jangowas les femelles n’ont pas leurs places parmi les êtres de légendes.

    Elle avait rêvé d’une lionne aussi forte et violente que le vent, aussi téméraire que les flots du Mochanga, d’une dame aussi rayonnante que le soleil et les étoiles de la nuit, mais ce n’était que des rêves et quand on demandant ce genre d’histoire aux nourrices elle leurs sortaient la trépidante vie d’un générale passé, d’un pieux soldat, mais jamais une lady ne devenait l’héroïne. Car il n’y en avait jamais eu, il n’y en aurait jamais …

    - Abandonne ton rêve. Laisse donc tomber cet utopie, tu n’es pas la seule à y avoir rêvé et toutes les lionnes de ce maudit clan pourront te le dire. C’est impossible.

    Sa voix se brisa. Putain de désespoir ! Nahash détourna ses yeux humides pour les fixé sur le fleuve en contrebas pour ne pas que l’enfant voit à quel point il était dure pour elle de l’admettre, quelle plaie c’était de se rappeler soit même sa place dans ce monde monstrueux et ingrats dans laquelle elle essayait de survivre en temps qu’un être à part entière. En temps de Jangowas.


_________________

Lueih profite de la vie en 756271
Caractère ©️ Ishana
Desing©️ Sloë
Signa©️ Moumbu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4303-lueih-rapport-du-soir#943
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 18 Féminin
Nb de Messages : 185
En savoir +
MessageSujet: Re: Un grain de poussière [PV Kaya]   Sam 5 Nov - 17:27





Persuadée de ses propos, la petite fixait Nahash d'un air fier et hautain, celui qu'arboraient les plus grands lorsqu'un désaccord éclatait, pour affirmer que sa manière de voir les choses était la bonne et qu'elle ne reviendrait pas sur ses dires. Depuis toujours, on la berçait d'histoires parlant d'honneur et de gloire, elle n'y renoncerait pas comme ça. Si cette lionne ronchonne voulait la décourager, elle ne savait pas à qui elle avait à faire! Ainsi, l'apprentie continuait de fixer son aînée, inflexible.

"Tu ne feras pas plus que de grandes chasses. L’honneur que tu tiras de tes batailles, c’est ton père qui en tira toutes la gloire. Toi, tu ne seras qu’une femelle bonne à marier, tu ne seras jamais une guerrière."

L'espace d'un instant, le regard de Kaya changea, une lueur d'incertitude et d'incompréhension apparaissant dans son regard bicolore. Que voulait-elle dire par là? Pourquoi lui mentait-elle en lui disait qu'elle ne pourrait jamais devenir une guerrière? A quoi est-ce que tout cela rimait...C'était à elle de décider ce qu'elle voulait être, et à personne d'autre! Nahash avait tord, il fallait qu'elle comprenne! Elle secoua la tête, fronça les sourcils et se redressa de toute sa hauteur. D'une voix forte, elle répliqua aussitôt, pleine d'assurance :

"Vous mentez! Papa ne ferait jamais ça ! Je serai une guerrière et c'est moi qui déciderai ce que je veux! Personne ne pour..-"

Mais la lionne la coupa et continua, d'un ton aussi sec que le précédent.

"Tu es né dans le mauvais clan pour avoir ce genre de rêve, chez les Jangowas les femelles n’ont pas leurs places parmi les êtres de légendes. "

Conclut la beige avant de se taire un instant. Si la jeune femelle faisait tout pour ne pas se laisser déstabiliser, il ne fallut que quelques secondes pour que sa mine finisse complètement décomposée. Son petit air fier avait entièrement disparu, écrasé par la violence des propos de Nahash qui avaient eu sur elle l'effet d'une bombe. Pourquoi faisait-elle ça? Sortant les griffes, Kaya gronda.

"C'est pas vrai... Je sais que c'est pas vrai!"

renchérit-elle en criant, n'ayant cependant rien pour appuyer ses propos. Essayant de se convaincre elle-même que tout ça était faux, la petite fixait le sol en serrant la machoire, cherchant dans ses pensées de quoi se rassurer, un exemple, une phrase qui suffirait à clouer le bec de cette mégère! Mais il fallait se rendre à l'évidence, Kaya était si facile à duper tant elle avait l'habitude de foncer dans le tas et de croire à ce qu'on lui disait tant que cela flattait son ego et son imagination qu'elle ne remettait pas souvent ses ambitions en cause. Pourquoi le ferait-elle, alors que les membres de sa famille la confortaient dans l'idée qu'elle deviendrait la plus forte de toutes les lionnes du désert? Pourquoi remettrait-elle en doute leurs paroles, alors qu'elle parvenait à battre les lionceaux de son âge lors de leurs jeux?

Mais aux gémissements de la petite, l'adulte resta de marbre, tandis que l'incertitude la rongeait de plus en plus.

"Vous mentez, et tout ça c'est faux... C'est faux, pas vrai?"

Lui demanda-t-elle d'une voix presque suppliante. C'était une blague! Oui, ça devait être ça, et Nahash disait ça juste pour être méchante.. Mais plus elle réfléchissait, et moins les exemples lui venaient. Moins elle trouvait quelque chose à redire, pour contredire les propos agressifs de son interlocutrice. Et c'est avec effroi qu'elle constatait que mis à part les histoires que sa mère lui contait, mis à part les encouragements de celle-ci, elle ne trouvait rien qui lui prouverait le contraire de ce que disait Nahash.

"Abandonne ton rêve. Laisse donc tomber cet utopie, tu n’es pas la seule à y avoir rêvé et toutes les lionnes de ce maudit clan pourront te le dire. C’est impossible. "

conclut la féline avant de détourner le regard, tandis que sa cadette resta sans mot dire. Par ces simples mots, Nahash avait réussi à briser le monde que la petite s'imaginait depuis toujours, celui dans lequel elle était persuadée d'évoluer, de grandir, celui dans lequel elle était certaine de pouvoir faire ses preuves et obtenir gloire et honneur, comme on le lui promettait depuis toujours. Le regard braqué sur le sol, la petite renifla, tandis qu'une larme coulait lentement le long de sa joue, pour venir ensuite heurter le sable avec force, bientôt rejointe par une autre, puis encore une..

Sentant ses larmes couler, la petite se retourna, comme pour se cacher. "Un Jangowa ne montre jamais ses faiblesses, il se doit d'être fort", lui répétait-on souvent. Non, elle ne ferait pas à Nahash le plaisir de lui montrer son oeuvre. Elle ne lui montrerait pas ses yeux emplis de larmes, et lorsqu'elle éclata en sanglots, elle s'empressa d'étouffer ses pleurs. "Elle ment.. Papa n'est pas comme ça.. Il m'aime et maman m'aime aussi.. Papa ne veut que mon bonheur.. Il veut que je sois forte, pour moi, pour être la meilleure.. Il m'aime et.. Il est fier de moi.." pensait-elle, comme pour se rassurer, mais là encore, même sur ce point, elle n'était plus sure d'elle. "Maman ne mentirait pas, elle est forte, et je suis forte, comme.. Comme elle..." songeait-elle alors.. Wema.. Comme la petite aurait aimé qu'elle soit là à cet instant, pour se blottir contre son pelage, pour que sa voix douce vienne la réconforter.. Mais elle n'était pas là, et c'était Kaya elle-même qui était à l'origine de cette conversation qui la blessait tant. Elle avait voulu être gentille avec Nahash, et voilà comment celle-ci la remerciait.

Elle avait tenté de se montrer forte face à l'adversité, mais voilà qu'elle reniflait, qu'elle sanglotait comme le lionceau perdu qu'elle était. Car si elle se plaisait à dire qu'elle était une guerrière, qu'elle était plus puissante que n'importe quel ennemi, elle n'était rien de plus qu'un lionceau. Un lionceau qui malgré les airs qu'il se donne n'est en fait rien de plus qu'un enfant à la recherche de sa réelle identité, à la recherche de sa propre voie. Un enfant, qu'un rien pouvait déstabiliser, et pour qui un seul mot pouvait tout changer.

Mais si Kaya était facile à déstabiliser, elle n'en restait pas moins pleine de rancune.. Et bien vite, sa fierté la pousserait à répliquer. Reniflant une dernière fois, la petite essuya ses larmes d'un coup de patte. Pleurer n'était pas digne d'un Jangowa.. Elle se devait d'être forte. Ainsi, silencieusement, elle se tourna une dernière fois pour faire face à son aînée, dont le regard était tourné vers le Mochanga. Alors c'était comme ça? Elle s'amusait à briser tous les rêves de la petite, puis n'osait plus la regarder dans les yeux?

"Vous.. Vous êtes méchante juste... juste parce que vous avez échoué."

finit-elle par cracher d'une voix pleine d'amertume.

[Voilà, désolée du temps de réponse, et de la réponse elle-même. J'avoue avoir eu pas mal de difficultés pour répondre, j'espère que ça te conviendra, à vrai dire j'ai eu du mal à cerner moi -même les émotions de mon personnage... Bref si quelque chose te bloque n'hésite pas à me le dire, je changerais. ]




_________________
Avatar par Nix ♥️ Signa par IXsln ♥️
:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3439-kaya-little-terror-of-the
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 22 Féminin
Nb de Messages : 310
Localisation : Tu vois Londre ? Tu vois Moscou ? Bah c'est pas là e_e

En savoir +
MessageSujet: Re: Un grain de poussière [PV Kaya]   Mer 23 Nov - 20:56


    Au fur et à mesure qu’elle parlait, Nahash voyait le visage de la petite se déformer en une affreuse grimace qui salissait son innocence par la terrible réalité qui lui explosait au visage. Malgré la perpétuelle dénégation de la petite, la lionne des sables continuait à lui balancer au visage des coups de fouets qui brisait son idylle morceau, aussi bienveillant avait été sa pensé de prime abord, l’acharnement qu’elle mettait pour que la petite comprenne ce qu’elle ne serait jamais pour les Jangowas relevait de la cruauté. Cependant, elle ne semblait pas s’en rencontre compte et ce n’est que quand les larmes montèrent aux yeux de l’enfant que Nahash s’arrêta.

    Leurs cœurs étaient tout aussi serrer l’un que l’autre, pour une fois, l’amertume de Nahash battait en retraite devant ce regret sourd qui jetait un regard à la fois déçue et suppliant à sa conscience. Briser un adulte c’était une chose, battre l’une des siennes une autre, mais briser le rêve d’une enfant par simple prévention c’était trop, même pour elle. Un petit coup d’œil à la dérobé ses remords ne furent qu’accentuer. Elle se pinça les lèvres, profitant que l’enfant lui tournait le dos pour ne pas qu’elle voit cette faiblesse qui résidait aux fond de son être, comme si un lion, qu’il est ou non une crinière, pouvait se montré parfaitement insensible à ce genre de traumatise, résultat de leurs simples aigreurs envers la vie. Elle n’osait qu’à peine la regarder désormais, contemplant le court d’eau tranquille en contrebas qui ne se souciait guère des aléas des vivants.

    - Vous.. Vous êtes méchante juste... juste parce que vous avez échoué. –cracha l’envie emplie de peine et de rancœur.
    - Ferme là !

    Sa voix était d’autant plus force qu’elle savait que la petite avait raison. Elle se montrait mauvaise envers le monde entier à cause de la rancœur qu’elle portait envers ce clan d’ingrats qui lui cracheront au visage son dédain malgré tout ce qu’elle ferait pour lui. Alors, à ses mots, Nahash tourna vers elle une mine colérique. Les sourcils froncer, le regard perçant et une expression sévère greffer sur le visage en un bref instant, car malgré la tristesse la lionne n’en restait pas moins susceptible, elle retroussa légèrement les babines et répondit à la petite femelle d’un ton strict et très sec.

    - Tu ne sais rien, tu es aveugle, alors boucle là ! Tu devrais mettre reconnaissante te d’avoir ouvert les yeux au lieu de pleuré !

    Ravalant ses propres larmes qui, se bousculant aux portes de ses yeux, avait menacé de s’écouler le long de ses joues rondes. Nahash se leva d’un bond, menaçant de toute sa hauteur la petite Kaya, hérissa l’échine et continua à grogner contre elle.

    - Apprend de tes peines et fait toi une raison, c’est cela être une lionne Jangowas. Tu trouveras bien une façon existé malgré tout.

    Elle était toujours en colère, sa voix aigüe vrillait les tympans de n’importe quel félins tendant l’oreille en sa direction, mais malgré tout elle essayait de l’aidé aussi maladroitement soit-il. Cette petite avait la vie devant elle, alors elle devrait bien réussir à se remettre de ce choc.

_________________

Lueih profite de la vie en 756271
Caractère ©️ Ishana
Desing©️ Sloë
Signa©️ Moumbu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4303-lueih-rapport-du-soir#943
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 18 Féminin
Nb de Messages : 185
En savoir +
MessageSujet: Re: Un grain de poussière [PV Kaya]   Mar 6 Déc - 15:45





"Ferme là !"

répliqua la lionne d'un ton qui en aurait fait fuir plus d'un. Kaya se tut, de toute façon, elle avait dit ce qu'elle avait à dire. Néanmoins, le ton sur lequel la vipère s'adressait à elle lui donnait envie de hurler, d'exploser. Mais elle n'en fit rien, et continua simplement de fixer Nahash en tâchant de contenir autant de larmes qu'elle le pouvait.

L'adulte, quant à elle, ne s'arrêta pas là. De ses yeux perçant, elle paraissait jeter des éclairs au lionceau. Les sourcils froncés, les babines retroussés, ses crocs étaient nettement visibles. Elle était en colère, à ne point en douter. Mais s'il ne s'agissait là que d'une façade employée pour ne pas se laisser attendrir, Kaya ne voyait rien de tout cela. Tout ce qu'elle voyait, c'était une lionne égoïste qui prenait un malin plaisir à lui faire mal, à lui cracher au visage des injures dans le simple but de la décourager, de lui faire perdre tout espoir. Et elle avait réussi.. Presque. Elle avait semé dans l'esprit de l'apprentie la graine du doute, et les paroles emplies de haine qu'elle lui lançait ne faisaient qu'affaiblir la petite dans sa lute contre la discorde qui s'emparait de ses pensées.

"Tu ne sais rien, tu es aveugle, alors boucle là ! Tu devrais mettre reconnaissante te d’avoir ouvert les yeux au lieu de pleuré ! "

lança-t-elle, appuyant ses propos d'un ton plus que mauvais.

"C'EST FAUX !"

répondit aussitôt la petite lionne, qui n'avait pas l'intention de "la boucler". Elle ne voulait pas s'avouer vaincue, elle ne voulait pas se montrer faible face à ce serpent qui n'attendait d'elle que de la voir tomber. Grondant à son tour, elle fixait Nahash d'un regard noir, mais cela ne suffit guère à la dissuader de continuer, au contraire, cela ne fit que de l'énerver d'avantage à ce qu'il semblait. Se levant, elle surplombait de toute sa hauteur le lionceau, qui recula d'un pas en voyant son aînée l'approcher en grognant.

"Apprend de tes peines et fait toi une raison, c’est cela être une lionne Jangowas. Tu trouveras bien une façon existé malgré tout. "

conclut la lionne d'un ton toujours aussi sévère, tandis que la petite détourna le regard et baissa les yeux vers le sol, n'en pouvant plus de supporter la haine que Nahash lui transmettait par un simple regard. Le serpent avait gagné. La petite ne savait plus quoi dire, ni quoi faire pour tenter de contrer les piques tranchantes qu'elle lui lançait. Elle fixait le sol, silencieuse, tête baissée, avec pour seule envie de pleurer. Maman...Papa... Alibi, Wema.. Si seulement l'un d'eux était là, pour qu'elle puisse se blottir entre leurs pattes protectrices, se rassurer. Si seulement sa mère était là, pour que ses douces phrases viennent effacer les paroles de colère que Kaya venait d'encaisser.. Mais ici, au bord du Mochanga, il n'y avait personne, à part cette vilaine lionne qui venait de briser en mille morceaux les espoirs de l'enfant.

Elle avait mal. Au plus profond de son être, Kaya était blessée. Pourquoi Nahash s'était-elle acharnée comme ça sur elle? La petite n'était venue à elle que dans le but de s'en faire une amie, de lui offrir un peu de compagnie et d'apprendre à la connaître.. Pourtant, elle regrettait maintenant de l'avoir approchée, et aurait préféré ne jamais les rencontrer, elle et ses paroles.

Cependant, elle finit par relever la tête. Et, en reniflant, elle adressa à la lionne une toute dernière phrase.

"V..Vous savez quoi? Vous avez qu'à.. Vous avez qu'à rester seule!! Les bébés sont ennuyeux.. Mais.. Ils... Ils sont beaucoup plus gentils qu'un.. Qu'un monstre qui se fait passer pour un lion.."

Puis, sans attendre une réponse de la part de son aînée, l'enfant s'éloigna en courant, comme si elle cherchait à fuir tout ce qu'elle venait d'entendre, toutes les pensées qui tournoyaient en boucle dans sa tête. Cependant, Kaya ne rentra pas tout de suite au campement. Lorsqu'elle fut suffisamment loin de Nahash pour ne plus l'apercevoir lorsqu'elle se retournait, et lorsqu'elle fut persuadée d'être seule, la petite s'arrêta, et laissa couler ses larmes sans les retenir.

Le Désert serait aujourd'hui seul témoin de sa peine.

[Voilà, je pense que c'est terminé pour moi.. J'espère que cette réponse te plaira ! Merci beaucoup pour ce rp, quoique chargé en émotions et en pleurs! Au plaisir d'en refaire ! ]





_________________
Avatar par Nix ♥️ Signa par IXsln ♥️
:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3439-kaya-little-terror-of-the

Contenu sponsorisé


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: Un grain de poussière [PV Kaya]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un grain de poussière [PV Kaya]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Un grain de poussière [PV Kaya]
» Fiche Technique de Marono Kaya
» Poussière d'Étoile
» Poussière d'Etoiles A finir [MANQUE KIT]
» Groupe #3 : Un grain de sable ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
La Terre des Lions
 :: 
Le Grand Désert
 :: Les Rives du Mochanga
-