AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !

Partagez | 
 

 L'aurore

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 23 Féminin
Nb de Messages : 636
En savoir +
MessageSujet: L'aurore   Ven 9 Sep - 22:29


    La nuit était vite passée et déjà le vent vint chatouiller les moustaches de l’adolescent. Il se sentait bien et avait chaud malgré la brise. Tandis qu’il ouvrait doucement les yeux, il aperçut près de lui la silhouette endormie de Taali. Comme prit d’un éclair de lucidité, il leva la tête rapidement, réalisant la proximité de la lionne. Pas étonnant qu’ils n’aient pas eu froid… La nuit avait sut avoir raison d’eux et ils avaient sans doute fait le nécessaire pour se tenir chaud sans bien s’en rendre compte. Il déglutit, un peu mal à l’aise face à cet engouement qui lui ressemblait peu. Elle dormait profondément et celui-ci, non désireux qu’elle se rende compte de se rapprochement nocturne, se leva tout doucement, sans faire de bruit. La taverne qu’ils s’étaient trouvée étaient un peu exiguë mais il fut ravi de se réveiller seul avec Taali pour unique comparse. Loin du rocher et des Pridelander, ce réveil un peu abrupte fut assez vite racheter par le calme qui régnait autour d’eux. Pas l’ombre d’un lion - surement tous endormis comme des buffles bien au chaud dans leur tanière. Oui, il se sentait bien.

    L’adolescent avait prit l’habitude de se lever avec l’aurore. Ses entrainement rythmaient ses jours et il s’y tenait tel le fier apprenti qu’il était. Il n’avait pas dit à Rono qu’il découchait et se dit que le vieux mâle comprendrait - après tout, Kuzali avait dut le tenir au courant. Cependant, pas de raison de s’endormir sur ses lauriers et il se mit à courir un bon moment. Sautant de roches en roches et coursant les troupeaux de gazelles. L’idée n’était pas de leur faire de mal mais bien de se donner un peu de défi. Les animaux couraient vite, et plus encore avec un lion à leur trousse. Quelle merveille afin de mettre à mal sa rapidité.

    Après ces quelques exercices il revint au rocher, fier et presque essoufflé. Il espérait que Taali soit encore là et n’ai pas prit peur de se réveiller seule. Il avait fait en sorte d’écourter ses pratiques matinales afin de ne pas la faire attendre - si, bien sur, elle l’avait attendu - et de profiter d’elle un maximum avant qu’elle s’en aille pour de bon crapahuter sur la terre des lions.

    Alors qu’il arrivait, haletant, il aperçu une ombre parmi les hautes herbes. De bonne humeur et, étrangement, souriant, il interpela le petit animal.

    « Akhet, c’est toi ? » Il se doutait bien que l’hôte ne pouvait qu’être son fidèle ami. Peut être que, intrigué de l’absence du mâle ébène au rocher, il avait voulu en savoir plus. N’importe qui d’aussi indiscret l’aurait mit d’une humeur massacrante mais le suricate et lui avait une affaire de coeur bien solide et jamais au grand jamais Sadaka n’en n’aurait voulu à son petit ami à deux pattes de s’inquiéter un peu.


_________________
________________________________________________________
signature(c)Heshima__avatar(c)Sayed// Sadaka parle en : #271e18

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t1824-sadaka
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 23 Féminin
Nb de Messages : 386
Localisation : Ca dépend des jours - Terre des Lions

En savoir +
MessageSujet: Re: L'aurore   Lun 3 Oct - 11:13


C'est le froid qui réveilla la jeune Mositu. La brise lui avait tout a coup paru plus mordante, et la fraîcheur avait finis par éveiller le reste de son corps et de son esprit. Lorsqu'elle ouvrit les yeux, l'aube était encore jeune, et elle était seule. Nulle trace de Sadaka, bien qu'ils se soient endormis ici ensembles la veille.
Elle s'étira longuement avant de se lever pour sortir de la petite tanière qu'ils avaient trouvé la veille, s'asseyant à l'entrée pour observer la savane se réveiller lentement aux lueurs dorées et ambrées du soleil levant.
Curieusement, elle ne pensait pas que le lion d'ébène se soit sauvé à nouveau et elle l'attendit donc sagement ici, profitant des premiers rayons du soleil sur son pelage sombre. Elle aimait tant le soleil, le sentir réchauffer lentement sa peau puis ses muscles.

- Akhet, c'est toi ?

Taali releva la tête à cette voix bien connue et se redressa, curieuse, avant de s'avancer à la rencontre de son ami. Il n'était pas bien loin, il devait donc être sur le chemin du retour lorsque le dénommé "Akhet" avait interrompu sa route. Elle le rejoignit d'un bond, lui adressant un sourire doux.

Bonjour !

Elle l'observa un moment, notant le rythme élevé de sa respiration et ses muscles encore tressaillants de l'effort demandé. Avec un sourire taquin, elle enchaîna.

Aurais-tu essayé de t'enfuir au réveil, puis abandonné par bonne conscience ?

Heureusement pour lui, il n'eut pas le temps de répondre qu'une petite silhouette sortait des hautes herbes en face d'eux. Un suricate, aux prunelles dont la couleur ressemblait fortement à celles de Sadaka se tenait face à eux, l'air souriant.
Penchant la tête de côté, curieuse et amusée, la jeune Mositu fit naviguer son regard entre le petit être et le grand lion avant d'échapper un petit rire.

Décidément Sadaka, tes amis sont tous plus originaux les uns que les autres !

Aucune moquerie dans son ton, une taquinerie chaleureuse tout au plus. Taali ne faisait pas partie de ces lions qui pensaient qu'ils étaient l'espèce supérieure dans la savane, et elle estimait autant un suricate qu'un lion ou une panthère, s'il le méritait.
S'asseyant souplement en enroulant la queue autour de ses pattes, la brunette inclina la tête et adressa un sourire lumineux au petit être.

Je m'appelle Taali, enchantée Akhet !

Elle avait l'ouïe fine, et il ne fallait pas être un génie pour comprendre que le suricate était celui qu'avait précédemment interpellé Sadaka. Toujours ravie de se faire de nouvelles connaissances, d'autant plus lorsqu'elles étaient liées d'une manière ou d'une autre à ses amis, la jeune Mositu irradiait de sa joie de vivre habituelle, ses prunelles couleur de ciel pétillant d'amusement et de curiosité.

HRP:
 


_________________

Kit par @Dhalahi ♥️ Encore merci mon Trésor ♥️

Taali exprime sa joie en #457DBB
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3081-taali
avatar
MEMBRE - AKHET


À mon sujet

Age : 26 Féminin
Nb de Messages : 286
En savoir +
MessageSujet: Re: L'aurore   Sam 8 Oct - 16:57

Le regard braqué en avant, attentif, les muscles crispés, caché dans les hautes herbes, il s'apprêtait à bondir sur sa proie. Ce redoutable prédateur affamé, ne lui laisserait aucune chance ! Aucune chance à cette petite créature, l'une des plus petites que l'on pouvait trouver sur la Terre des Lions. Et lui, insouciant animal, ne savait rien du danger qui le guettait. Il ne voyait pas la queue dressé du prédateur, ses pattes prêtent à le propulser en avant, l'oeil vif, l'estomac vide...La bête rampait vers son futur festin en silence. Festin qui ne voyait rien, ne se souciait de rien, se contentant de vadrouiller à même le sol en quête de nourriture. Peut-être avait-il trouvé quelque chose d'ailleurs puisqu'il finit par s'arrêter. C'était l'occasion rêvait pour le prédateur ! Ses pattes arrière le jetèrent aussitôt en avant et il bondit sur la malheureuse créature qui ne parvint pas à s'échapper à temps. Les pattes du suricate se refermèrent sur le scarabée avant de l'enfiler sans scrupule au fond de sa gorge. Il savoura le met qui croquait sous la dent.

- Les scarabées, commenta t-il pour lui même, mes favoris !

Il était tôt. Les premières lueurs du jour venaient à peine d'éclairer la savane. Mais il n'y avait pas d'heure quand l'estomac criait famine. Surtout quand on était une mangouste ! Akhet avait rapidement quitté le Rocher de la Fierté où, ne le nions pas, il vivait avec fierté ! Il n'y avait pas d'heure pour dormir non plus après tout alors cela n'était pas un problème de se lever de si bonne heure quand il pouvait faire la sieste en cours de matinée. De plus, c'était à l'aube, à l'arrivée de la lumière du matin, que sortaient les insectes qui se hissaient sur les brindilles d'herbe pour récolter les gouttes de rosée. Devant un criquet bien dodu, le suricate se remit en chasse. Il bondit derrière l'insecte plusieurs fois, faisant la course comme un jeune lionceau, avant de l'attraper à son tour pour en nourrir son gosier. Occupé à se rassasier, la mangouste n'avait pas prêté à l'endroit où elle se trouvait, à ce rocher qui traînait dans la savane, et à la tanière qu'il abritait. Il ne s'en approcha pas pour autant et poursuivit sa chasse du matin. C'est alors qu'une silhouette imposante attira le regard du petit animal. Une ombre s'abattit aussitôt sur lui et Akhet croisa un regard ambre dans l'azur du ciel.

« Akhet, c’est toi ? » questionna la voix familière du lion.

Ce n'était que maintenant que le mustélidé reconnu son bon ami félin. Il étira un large sourire.

- Pas du tout ! répliqua avec humour l'animal, ne vois-tu pas que je suis un zèbre ?

Il s'approcha des pattes du grand mâle. Oui, il était devenu bien grand ce lion. Dire que Akhet l'avait connu quand il était encore jeune lionceau. Le voilà imposant avec fière allure, robuste, à l'épaisse crinière. Sans vouloir l'offenser, c'était devenu un vrai Nyeusis. Par chance, il n'en avait pas l'esprit. Sinon le suricate n'aurait même pas eut le temps de remarquer la présence du félin, qu'il aurait fini gober tout cru comme les insectes qu'il ingérait.

- Ca faisait un bail Sadaka ! ajouta la mangouste, je commençais sérieusement à me demander où tu avais disparu.

Il ne pu en dire d'avantage, bien qu'il l'aurait fait, car un mouvement à ses côtés interrompit le cours de ses pensées.

- Bonjour ! lança une lionne toute brune qui venait de surgir de nulle part aux côtés du lion sombre, aurais-tu essayé de t'enfuir au réveil, puis abandonné par bonne conscience ?

Akhet écarquilla légèrement les yeux, observant les deux jeunes félins à tour de rôle, se rapprochant même un peu pour mieux voir la nouvelle venue. Celle-ci finit par remarquer également sa présence. Après ce petit moment de découverte, Akhet posa ses prunelles sur Sadaka et croisa les bras avant d'ajouter avec espièglerie, le regard taquin :

- Ah mais je vois que de toute façon avec toi, il n'y a jamais vraiment besoin de s'inquiéter quand on ne te vois plus !

On ne la faisait pas à lui !

- Décidément Sadaka, tes amis sont tous plus originaux les uns que les autres ! fit alors la jeune lionne inconnue.

Celle-ci s'assit à côté de Sadaka en souriant à la mangouste avant de se présenter :

- Je m'appelle Taali, enchantée Akhet !

Akhet partageait sa joie de faire sa connaissance. Il s'avança jusqu'à être en face de la lionne au pelage presque aussi foncé que celui du jeune mâle et lui présenta un grand sourire.

- Ravi de te connaître Taali, répondit joyeusement la mangouste, et mes respect à la belle lionne que tu es d'être apparemment capable de supporter le filou matou à tes côtés !

Le suricate, cette fois-ci, tourna un sourire asticoteur et facétieux à son grand ami de toujours.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t1551-akhet-rapport-d-un-petit-
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 23 Féminin
Nb de Messages : 636
En savoir +
MessageSujet: Re: L'aurore   Dim 9 Oct - 14:31


    Fidèle à lui même, le suricate l’accueillit avec un grand sourire un un petit air moqueur et sûr de lui que Sadaka connaissait bien. Déjà bien réveillé et, à son air paisible, rassasié, Akhet semblait le regarder de bien bas à présent et celui-ci ne lui fit pas remarquer. Cependant, il s’attarda sur le fait qu’il avait disparu ces derniers temps. Ca n’était pas tout à fait vrai, il essayait juste de passer le moins de temps possible au rocher c’était tout… L’adolescent allait lui répondre quand Taali surgit de nul part pour lui offrir un bonjour radieux et, elle aussi, un large sourire.

    L’échange qui suivit, Sadaka ne le comprit pas, ou mal. Les mots fusaient, les regards se faisaient étrangement complices - et ce des deux côtés - et on semblait décidé à vouloir, une fois de plus, lui faire dire ce qu’il ne pensait pas. Il secoua la tête, négatif quant à la pique moqueuse de la lionne. Pourquoi s’enfuir une fois de plus ? Puis, lui lancer l’argument du : je m’entraine, faisait un peu prétentieux à son goût. Akhet en rajouta une couche, pourquoi faudrait-il s’inquiéter ? Et puis, surtout, pourquoi ne pas s’inquiéter ? Les deux se présentèrent ensuite, chaleureux et cordials, comme si, après l’avoir bombardé on avait oublié sa présence. Décidément, les gens avaient de drôles de manières pensa le mâle de suie.

    Mais on ne lui laissa pas plus de répit - l’oublier serait trop facile finalement pensa-t-il. Supporter supporter. Venant d’Akhet, ça ne le surprit ni ne l’agaça. Taali elle ferait surement une drôle de tête. Elle connaissait un Sadaka susceptible et prêt à changer d’humeur au quart de tour. Prêt à montrer les crocs si une réflexion de travers était mal reçue. Le suricate lui ne s’arrêtait pas à ça et chambrait son ami comme peu sur la terre des lions se le permettaient. Mais il aurait toujours grâce aux yeux de Sadaka, entre Akhet et lui c’était une affaire de coeur.

    « Tu sais que je peux me montrer galant homme quand il le faut Monsieur ! » Répondit-il bombant le torse. Il n’avait pas non plus jouer les jolis coeurs face à Taali depuis qu’elle était arrivée. Mais là, ça n’était pas à elle qu’il s’adressait. Il répondait simplement aux piques de son ami à deux pattes. Jamais il ne se serait permit une telle vantardise, surtout qui pourrait s’assimiler à une espèce de flirt. Quand, après ce pseudo jeu d'épaule, il posa son regard sur Taali, il baissa immédiatement la tête. Un peu nerveux.

    « C’est une amie mositu qui vient faire le tour d’ici, elle repart pour le désert Jangowa. Ni plus ni moins » annonça-t-il avec des petits yeux perçants.

    « Taali, officiellement, voici Akhet. Un ami cher que j’ai rencontré sur la Lande étant petit. » Il aurait put vanter les mérites du suricate. Après tout, grand héros de la grande bataille. C’était lui les oreilles et les yeux de Kumpa. Il avait risqué sa vie pour transmettre les informations nécessaires à la révolte. Mais ça ne sortait pas.

    « Il est lui aussi un héros de guerre. » Lâcha-t-il finalement après quelques minutes de silence. Akhet avait mérité son titre et Sadaka savait les sacrifices qu’il avait du faire pour en arriver là. Il ne voulait pas en privé son précieux ami. Puis, voulant devenir Gardien, il allait devoir canaliser ses propres avis sur la question et apprendre doucement à accepter le passé pridelander et, surtout, en être fier.


_________________
________________________________________________________
signature(c)Heshima__avatar(c)Sayed// Sadaka parle en : #271e18

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t1824-sadaka
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 23 Féminin
Nb de Messages : 386
Localisation : Ca dépend des jours - Terre des Lions

En savoir +
MessageSujet: Re: L'aurore   Jeu 27 Oct - 12:37


- Ravi de te connaître Taali, et mes respect à la belle lionne que tu es d'être apparemment capable de supporter le filou matou à tes côtés !

Spontanément la brunette éclata de rire avant de se calmer rapidement en jetant un coup d'oeil à Sadaka, pas vraiment sûre de la manière dont il allait prendre cette taquinerie. Après tout, il avait réagit plutôt vivement à une remarque innocente de sa petite soeur, une enfant, alors elle s'attendait plus ou moins à une remarque cinglante à l'attention de la mangouste.
Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'à la place de s'agacer, le lion d'ébène bomba le poitrail pour ronronner une réponse charmeuse qui laissa la Mositu gueule-bée un instant avant qu'elle ne remue une oreille avec un petit rire incrédule. Sadaka jouant les jolis-coeurs, elle aurait décidément tout vu !

Pourtant il rebaissa immédiatement la tête et récupéra son air impassible à peine avait-il reposé son regard sur elle, et elle ne fut désolée. L'insouciance repérée la veille chez son ami semblait avoir disparu avec l'aurore de ce nouveau jour.

- C’est une amie mositu qui vient faire le tour d’ici, elle repart pour le désert Jangowa. Ni plus ni moins.

Cette fois-ci la brunette jeta un regard peu amène à son ami avant de lever les yeux au ciel. Allons bon, voilà qu'il recommençait. L'idée qu'on puisse l'imaginer avec elle devait décidément vraiment lui faire honte pour qu'il ressente le besoin de le rabâcher à chaque personne qu'ils croisaient. Elle souffla par le museau d'un air dédaigneux mais n'ajouta pas un mot. Toutefois, elle était de nouveau sur ses pattes, et la distance entre elle et le lion noir s'était un peu agrandie. Si sa peur des ragôts était plus forte que son amitié pour elle, alors peut être avait-elle fait une erreur en venant ici.
Apparemment, l'amertume avait gagné beaucoup plus de place dans le coeur du demi Nyeusis qu'elle ne l'avait pensé. La couleur de son pelage n'avait jamais été un problème pour Taali, mais celle de son coeur si.

Les paroles suivantes la sortirent de ses pensées, mais ses yeux avaient perdu cet éclat particulier. Il était temps qu'elle s'en aille, elle le savait. Toutefois, il était hors de question qu'elle se montre désagréable avec l'adorable suricate qui leur tenait compagnie. De plus, elle était toujours ravie de rencontrer de nouveaux êtres qui ne soient pas des lions.
La brunette hocha la tête et accorda un sourire admiratif à Akhet.

Un héros de guerre ? Vous avez donc participé à la libération de Prideland ? Vous me voyez honorée de faire votre rencontre. Je suis toujours impressionnée par la capacité des autres espèces à prendre part à nos conflits idiots et sans intérêts par pure grandeur d'âme.

Ne tenant pas vraiment à continuer sur le sujet des guerres, la jeune Mositu bifurqua et regarda autour d'elle, le soleil levant colorant la savane de lueurs dorées.

Que faites-vous ici de si bon matin mon cher Akhet ? Une partie de chasse peut-être ?

Elle reporta son regard bleu sur le suricate, emplit d'une calme curiosité.

HRP:
 

_________________

Kit par @Dhalahi ♥️ Encore merci mon Trésor ♥️

Taali exprime sa joie en #457DBB
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3081-taali
avatar
MEMBRE - AKHET


À mon sujet

Age : 26 Féminin
Nb de Messages : 286
En savoir +
MessageSujet: Re: L'aurore   Lun 14 Nov - 23:43

Tu sais que je peux me montrer galant homme quand il le faut Monsieur ! » répliqua le lion noir.

Taali semblait ne pas revenir de la contenance de Sadaka. Elle paraissait médusé sur le coup. Akhet ne voyait rien d'étrange, lui, dans le comportement de son grand ami félin. Même si Sadaka n'était pas aussi plaisantin que lui, voire même pas du tout, il savait que le lion allait réagir à sa remarque, les deux s'adonnant souvent à ce genre de joutes verbales amicales. Le suricate étira un large sourire à la réponse du félin.

- Oh mais je n'en doute pas une seule seconde ! rétorqua t-il, mais tu ne le sera jamais mieux que moi !

La modestie d'Akhet avait encore frappé. Alors qu'on pensait généralement avoir atteint la limite de la contenance d'égo dans un si petit corps, on était encore surpris de voir ce que le suricate avait en réserve. Pourtant, l'animal avait assez rarement touché à la galanterie, tant il n'avait jamais pu l'utiliser sur une femelle de son espèce pour la séduire. La vérité étant que la mangouste n'en voyait jamais d'autres à force de vivre parmi les lions. Lui, ça lui suffisait. Jusque là, il n'avait jamais éprouvé le besoin de fonder une famille. Il s'en était forgé une nouvelle auprès des félins. Une famille hors du commun pour cette petite bête.

- C’est une amie mositu qui vient faire le tour d’ici, elle repart pour le désert Jangowa. Ni plus ni moins.

Le début de l'explication du lion noir laissait à Akhet un large sourire taquin sur le visage. Il regardait son ami et la lionne brune à tour de rôle ainsi, jusqu'à ce que le jeune félin ne mentionne le désert. A ce moment là, le rictus du suricate disparu légèrement.

- Le désert Jangowa ? répéta t-il avant de croiser les bras en se tournant vers la dénommée Taali qu'il toisa des yeux, toi ? Dans le désert ? Tu penses enfiler une fourrure plus seyante pour une telle traversée ?

Akhet n'était pas un expert dans le domaine mais s'il y avait bien une chose qu'il savait, c'était que les lions au pelage sombre n'étaient pas fait pour se rendre dans ce genre d'endroit. Il savait que les Mositus avaient vécu dans une oasis au milieu du désert pour y survivre, mais ce n'était désormais plus d'actualité.

- Pourquoi tu veux aller au désert ? demanda alors la curieuse mangouste avide de réponse.

C'est alors que Sadaka se décida finalement à faire des présentations plus digne de ce nom malgré que les deux individus aient eu le temps de connaître leur nom respectif :

« Taali, officiellement, voici Akhet. Un ami cher que j’ai rencontré sur la Lande étant petit. »

Akhet sourit. Sa forte amitié avec un lion aussi ténébreux que Sadaka mériterait de rentrer dans l'histoire de la Terre des Lions ! Après des débuts difficiles en rencontrant ce lionceau fougueux, le suricate, pourtant proie facile, s'était attaché d'un lien étrange avec lui. Pour une fois, ce n'était pas de la fierté qui animait son visage enthousiaste, mais bel et bien la joie d'être ami avec le lion sombre.

« Il est lui aussi un héros de guerre. »

Le suricate dressa son regard ambré vers l'adolescent. C'est vrai qu'il avait gagné ce titre même s'il n'avait pas vraiment fait grand chose et c'est vrai aussi qu'il avait toujours prit plaisir à se vanter d'être un héros, et il est également vrai aussi que c'est après ses exploits de mangouste qu'il a été définitivement accepté par Kumpa dans la communauté Pridelander. Mais il ne savait pas que Sadaka pensait la même chose. Peut-être d'ailleurs que ce n'était pas le cas et qu'il se contentait de le citer tout simplement ainsi. Les deux cas, venant de son ami, ne le gênait pas. Akhet bomba fièrement le torse à la remarque de Taali :

Un héros de guerre ? Vous avez donc participé à la libération de Prideland ? Vous me voyez honorée de faire votre rencontre. Je suis toujours impressionnée par la capacité des autres espèces à prendre part à nos conflits idiots et sans intérêts par pure grandeur d'âme.

- C'est une vérité incontestable ! se vanta t-il, mais je n'ai pas agit par simple charité ! J'aime vraiment les poilus que vous êtes ! Et sans moi, voyons, que seriez-vous devenu ! Enfin, pas toi bien sûr puisque tu n'y étais pas.

Il regarda alors à nouveau Sadaka pour pouvoir faire le paon devant lui vis-à-vis de sa dernière remarque. Au départ, son aide ne devait servir que les intérêts de la Terre des Lions classique, à savoir se débarrasser de prédateurs trop menaçant. Et puis au final, sa passion des lions a prit le dessus et il a rencontré suffisamment de leur espèce pour se décider à les aider pour les aider car il s'y était attaché et à Sadaka le premier.

Que faites-vous ici de si bon matin mon cher Akhet ? Une partie de chasse peut-être ?

Le suricate s'approcha des pattes de la jeune femelle, sans aucune crainte, même s'il n'aurait pas su qu'elle était pacifiste.

- Tu peux me tutoyer tu sais, lui dit-il, d'ailleurs tu le dois ! Et pour répondre à ta question, oui ! Je m'offre le petit déjeuner ! Plus c'est frais, meilleur c'est ! Voulez-vous que je vous dégote quelque chose ? Un bon gros ver ? Les criquets sont plus présents ce matin ! A moins que vous ayez plus de raffinement pour un scorpion ? Quoi que je n'en ai pas encore vu aujourd'hui. Bah quoi ? C'est de la viande aussi après tout !


(Désolée du retard ! Je n'ai pas vu que Taali avait répondu XDDD)

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t1551-akhet-rapport-d-un-petit-
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 23 Féminin
Nb de Messages : 636
En savoir +
MessageSujet: Re: L'aurore   Ven 25 Nov - 22:20

    Sadaka regardait se lier les deux animaux sans n’avoir rien à ajouter.

    Tout d’abord, Akhet, tout comme Kuzali auparavant, se montra curieux - si ce n’est anxieux - face au projet de Taali. Le désert était un endroit dangereux que beaucoup évitait. Mais Taali n’avait que faire de tout ça, après tout, c’était aussi un peu chez elle. Quand bien même sa mère était Jangowa, les gènes mositus avaient malheureusement prit le dessus. En tout cas assez pour qu’elle n’y soit vu que comme une étrangère. Et, tout comme sa mère, Akhet se hâta de lui poser la question du pourquoi. La pauvre Taali se voyait bien assaillit par les proches de Sadaka, mais rares étaient les voyageurs ici, et encore plus les lions qui voulaient aller voir le désert. De plus, il s’agissait là d’Akhet, et la curiosité du suricate était semblable à celle de la jeune lionne : sans limite.

    Une fois qu’il l’ai présenté, à juste titre, Sadaka discerna dans les grands yeux dorés de son amis un petit tressaillement. Oui, bien qu’il ne reconnaitrait jamais Kumpa comme son roi, ni même comme quelconque personnalité politique, il savait qu’Akhet était un héros. Peu importait le combat, il avait été à l’encontre de sa famille et avait prouvé sa valeurs avec ce qu’il avait à offrir. Il avait, et restait, un animal hors du commun, et, surtout, un ami cher. C’était tout ce qui comptait. Tout deux s’acceptaient ainsi, bien que sachant les noirs pensées de Sadaka pour son beau-père, Akhet avait été celui à qui il s’était livré sous les étoiles de la Lande et ça n’avait pas de prix.

    Taali ne resta pas sourde à cet aveux et, tout comme Akhet avant elle, voulut en savoir plus. Elle se montra quelque peu moqueuse face audit combat - idiot semblait-il à ses yeux. Sadaka ne put s’empêcher de soupirer dans son coin. Si ce combat n’avait pas eu lieu, jamais ils n’auraient eut à venir ici. Mais… Aurait-il jamais existé ?

    Cela dit, les deux continuèrent, et le bipède faisait le fier, comme à son habitude. Le mâle ébène adorait et ne s’en lassait pas. Quand il en vint à leur proposer le petit déjeuner. Sadaka frémit et fit la grimace. Jamais au grand jamais il ne se suffirait de telle nourriture. Puis ces… insectes le dégoutaient tout bonnement.

    « Non merci je passe mon tour ! » déclara-t-il en riant.

    Le grand mâle s’allongea afin de se mettre au même niveau qu’Akhet. Surtout que, si Taali se mettait à lui raconter ses projets, ils en avaient pour un petit moment, autant se mettre à l’aise. Il faisait son timide car il était heureux en simple spectateur. Ces deux là auraient des choses à se dire, et quel plus beau spectacle pour l’adolescent que celui de voir deux êtres chers s’émerveiller en même temps. D'un coup d'oeil il invita la jeune femelle à en faire autant, histoire de se mettre à l'aise. Après tout, pourquoi se dépêcher ?



_________________
________________________________________________________
signature(c)Heshima__avatar(c)Sayed// Sadaka parle en : #271e18

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t1824-sadaka
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 23 Féminin
Nb de Messages : 386
Localisation : Ca dépend des jours - Terre des Lions

En savoir +
MessageSujet: Re: L'aurore   Dim 27 Nov - 15:41


- Le désert Jangowa ? Toi ? Dans le désert ? Tu penses enfiler une fourrure plus seyante pour une telle traversée ?

Taali esquissa un sourire en remuant une oreille, amusée par la réplique du suricate. Elle le laissa poursuivre avec une seconde question avant de baisser le museau à sa hauteur.

Oh qu'il est vilain -et bien ironique de la part d'un suricate qui vit au milieu des lions- de se fier aux apparences. Sachez mon cher Akhet, que la moitié de mon sang est Jangowa, et que le désert est donc aussi ma maison.

Elle se redressa avec un clin d'oeil puis reprit un peu son sérieux afin de répondre à la suite.

Mais pas d'inquiétude, je ne compte pas parader dans le désert dans mon pelage de Mositu. Déjà parce que la chaleur y serait étouffante, et ensuite parce que je tiens à la vie.

Un petit rire aussi bref qu'amer s'échappa de sa gueule avant qu'elle ne continue.

Je ne ferai que trainer aux frontières en attendant que le Clan ne s'en approche. Ma meilleure amie est une Jangowa, et j'ai bien l'intention de profiter de ce voyage pour la revoir.

Akhet enchaina ensuite sur sa participation à la guerre, et si la brunette sourit de l'arrogance adorable du suricate, elle n'enchaina toutefois pas. Elle était lasse de ce sujet de conversation qui revenait dans toutes les gueules. A croire que les lions n'étaient séparés en Clan que pour avoir une bonne raison de se battre.

- Tu peux me tutoyer tu sais, d'ailleurs tu le dois ! Et pour répondre à ta question, oui ! Je m'offre le petit déjeuner ! Plus c'est frais, meilleur c'est ! Voulez-vous que je vous dégote quelque chose ? Un bon gros ver ? Les criquets sont plus présents ce matin ! A moins que vous ayez plus de raffinement pour un scorpion ? Quoi que je n'en ai pas encore vu aujourd'hui. Bah quoi ? C'est de la viande aussi après tout !

Un petit rire amusé échappa à la Mositu alors qu'il lui donnait un ordre manifeste, avant que son air ne se fasse curieux et intéressé à la proposition d'Akhet. Si elle grimaça de concert avec Sadaka à l'évocation du ver, et qu'elle frissonna à celle du scorpion -par les Grands Esprits ce qu'elle détestait ces bestioles !-, celle du criquet attisa son intérêt.

- Non merci je passe mon tour !

Taali se coucha près de son ami à son invitation, en lui lançant un regard moqueur.

Petit joueur ! As-tu déjà au moins goûté ?

Elle remua une oreille, un air de défi sur le visage, le regard étincelant. Elle ne l'avait pas traité de lâche, mais ses yeux clamaient le challenge à relever. La jeune lionne se retourna d'ailleurs vers Akhet, l'air curieux.

Moi je suis partante pour un criquet !

Après tout, ce voyage était fait pour découvrir la Terre des Lions, et la brunette avait soif d'aventures. Et puis, ça ne pouvait pas lui faire de mal. Elle souriait d'avance à la tête que ferait Akinyi quand elle lui raconterait qu'elle avait mangé des criquets en compagnie d'un suricate -héros de guerre s'il vous plait !- sur Prideland.


_________________

Kit par @Dhalahi ♥️ Encore merci mon Trésor ♥️

Taali exprime sa joie en #457DBB
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3081-taali
avatar
MEMBRE - AKHET


À mon sujet

Age : 26 Féminin
Nb de Messages : 286
En savoir +
MessageSujet: Re: L'aurore   Jeu 8 Déc - 19:19

Akhet avait très rapidement cernée la personnalité de la jeune lionne qui se tenait devant lui. C'était un art et une de ses capacités première à savoir rapidement le type de félin qu'il avait face à lui. C'était probablement de cette façon qu'il avait si facilement pu faire confiance à Sadaka alors que ce dernier, lionceau, était plutôt hargneux. Akhet était de ce qui inspirait la confiance tout en restant louche aux yeux de tous ! Le suricate savait qu'il pouvait être lui même avec la femelle Mositu sans craindre d'être mal vu ou de l'énerver. D'un autre côté, même si c'était possible, la mangouste ne se serait pas gênée non plus ! Ainsi, Akhet fut surpris d'apprendre que la miss voulait se rendre dans le désert. Il échangea un bref regard avec Sadaka qui gardait ses pensées pour lui avant d'envoyer la première remarque qu'il lui vint à l'esprit. Loin d'être vexée de ses paroles, la dénommée Taali sourit avant de se baisser vers lui pour répondre :

Oh qu'il est vilain -et bien ironique de la part d'un suricate qui vit au milieu des lions- de se fier aux apparences. Sachez mon cher Akhet, que la moitié de mon sang est Jangowa, et que le désert est donc aussi ma maison.

Mais la mangouste croisa les bras en soutenant le regard de la belle :

- Je me fis surtout au fait très chère ! répliqua t-il gentiment, je sais ce que les Mositus et les Jangowas ont en commun et si c'était le désert, il n'y aurait jamais de querelle entre vous.

Après tout, le suricate n'était pas inculte. Il savait parfaitement que c'était bien à cause de leur fourrure sombre que les premiers Mositus ont été viré du désert par les Jangowas. Cette discrimination a l'air cruelle, mais si les lions des sables ne l'avaient pas fait, les Mositus auraient tous péri dans le désert avant de devenir un clan à part et n'auraient jamais existé au final.

Mais pas d'inquiétude, je ne compte pas parader dans le désert dans mon pelage de Mositu. Déjà parce que la chaleur y serait étouffante, et ensuite parce que je tiens à la vie.

Akhet hocha la tête.

Je ne ferai que trainer aux frontières en attendant que le Clan ne s'en approche. Ma meilleure amie est une Jangowa, et j'ai bien l'intention de profiter de ce voyage pour la revoir.

- Ah tiens, fit la mangouste, c'est pas courant ça, une Mositu amie avec une Jangowa...

Il jeta un oeil au jeune lion sombre au dessus de lui avant d'ajouter :

- Mais tu me diras, un suricate avec des lions, c'est pas courant non plus !

Il étira un large sourire amusé à son comparse félin avant de reporter son attention sur la lionne brune. Un court moment, le temps tourna au sujet de la guerre, ce qui ne semblait pas énormément plaire à la féline. Mais cela avait permis à Akhet de vanter une fois de plus ses talents et sa présence indispensable au sein des Pridelanders ! Il ne perdait jamais un instant de se mettre en valeur avec exagération, histoire de se faire grandir un peu, faute de pouvoir le faire physiquement. Plus tard, Akhet proposa à tout le monde un petit en cas matinal.

- Non merci je passe mon tour ! répondit aussitôt Sadaka, visiblement dégoûté par la suggestion.

Petit joueur ! As-tu déjà au moins goûté ? taquina sa camarade.

Akhet s'approcha des deux félins allongés dans l'herbe et se pointa juste devant leur museau avant de jeter son regard dans les prunelles ambrés du semi-Nyeusis.

- Elle a raison ! lança t-il, moralisateur, on ne dit pas que c'est pas bon tant qu'on a pas goûté !

Moi je suis partante pour un criquet ! s'exclama soudainement Taali.

Akhet se tourna immédiatement vers elle, enthousiaste.

- Oh fort bien jeune demoiselle ! répondit-il joyeusement, tu ne seras pas déçue ! C'est croustillant à souhait ! Bon, alors ne bougez pas, je vais vous en ramener.

Il avait bien préciser le "vous" au cas où le jeune Sadaka reviendrait sur sa décision. Peut-être que si Taali trouvait ça bon, il serait tenté de s'y mettre aussi ? Quoi qu'il en soit, Akhet était ravi de pouvoir partager son petit déjeuner ce matin et il s'empressa de disparaître dans les hautes herbes pour chercher un nombre conséquent d'insecte qui serait capable de remplir la panse d'un lion. Il n'en trouvera sans doute jamais autant, mais un maximum sera un bel effort. Durant un temps raisonnable, la petite créature s'éclipsa en laissant seuls les deux adolescents. Il revint finalement, les papattes chargés de quelques criquets dodus, bien qu'un peu essoufflé d'avoir couru après tout ce petit monde. Il était néanmoins très fier de sa prise. Certains insectes bougeaient encore un peu, ou patte ou deux, mais les autres étaient à moitié écrasé ou sonné pour les empêcher de fuir le temps que les lions s'en régale. Plus tard qui sait, Akhet leur apprendrait à les chasser eux-même ! Allez, ça serait amusant de voir des lions adultes bondir après des criquets pour les gober !

- Allez-y servez-vous ! lança la mangouste en déposant son butin au sol.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t1551-akhet-rapport-d-un-petit-
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 23 Féminin
Nb de Messages : 636
En savoir +
MessageSujet: Re: L'aurore   Mer 21 Déc - 17:08

    Le dégout du lion ébène ne calma en rien la curiosité vorace de son amie mositu. Celle-ci ne loupa pas l’occasion de charrier Sadaka tout en reportant son attention sur Akhet. Elle s’avança pour les criquets. Drôle de choix pensa le jeune mâle mais n’en toucha mot. Après tout, elle semblait trop excitée pour prêter attention aux remarques de Sadaka. Le suricate, tout aussi moqueur, s’empressa de répondre à la requête de Taali et les laissa un instant afin d’aller à la chasse. Ils restèrent alors seuls. Un instant bref où ils ne dirent rien. Sadaka pouvait lire dans les yeux de la femelle l’excitation de cette dégustation des plus improbables. Le félin savait bien que son ami bipède ne se nourrissait que d’insecte mais, bon carnivore qu’il était, il n’avait jamais pensé à se voir rassasié par quelques criquets. De plus, ces petits animaux le révulsait - au moins de figure.

    Akhet revint vite les bras chargé des dits criquets. Il avait été rapide - connaissant surement les moindres recoins d’ici. Les bonnes adresses dirons nous. Les petites bestioles ne payaient pas de mine. La plupart avait l’air totalement décontenancé. Sadaka s’en amusa intérieurement, imaginant son petit ami tabasser les criquets afin de les empêcher de nuire. Fièrement, Akhet les invita à se servir. Sadaka déglutit une nouvelle fois. Il n’avait pas envie de paraitre pour un poltron, alors il avança la patte et saisi le criquet le plus petit. Une de ses pattes bougeait encore, a intervalle régulier, comme nerveusement. La tête de Sadaka était, pour une fois, on ne peut plus expressive. On pouvait y lire toute la crainte que cette dégustation représentait pour lui.

    Il décida de ne pas regarder ses comparses. Ni Akhet, ni Taali. Ca leur laisserait une belle occasion de se moquer de lui une nouvelle fois. Hors de question !

    Il ferma alors les yeux, ouvrit la gueule et avala d’un coup la bestiole encore vivante. Ce fut rapide. Il tortilla sa langue de droite à gauche dans sa bouche. Non, non, non, décidément il n’était pas friand de ces bestioles et ne le serais jamais !

    « Mmmh… c’est… intéressant. » Lâcha-t-il finalement. Il ne voulait pas vexer son ami à deux pattes. Lui si heureux de pouvoir partager son petit déjeuner. Il sourit faussement convaincu, la gueule toujours de travers. Le criquet avait du mal à se faire un chemin vers son estomac. C’était… dégoutant.



_________________
________________________________________________________
signature(c)Heshima__avatar(c)Sayed// Sadaka parle en : #271e18

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t1824-sadaka
avatar
MEMBRE - AKHET


À mon sujet

Age : 26 Féminin
Nb de Messages : 286
En savoir +
MessageSujet: Re: L'aurore   Mar 14 Fév - 23:58

Up Taali chou !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t1551-akhet-rapport-d-un-petit-
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 23 Féminin
Nb de Messages : 386
Localisation : Ca dépend des jours - Terre des Lions

En savoir +
MessageSujet: Re: L'aurore   Jeu 16 Fév - 15:44


Akhet paru enchanté de son envie et fila leur chasser quelques criquets, les laissant elle et Sadaka seuls pendant quelques instants. Ils restèrent silencieux, sans pour autant que cela ne soit lourd ou désagréable. En réalité, son excitation de cette nouvelle aventure avait quelque peu améliorer l'humeur de la lionne et gommer son amertume envers le lion d'ébène. Peut être aussi commençait-elle à se faire une raison... Mieux vaut tard que jamais n'est-ce pas ?

Elle était plongée dans ses diverses réflexions lorsque le suricate bondit devant leurs museaux, les papattes chargées d'insectes dont les pattes frétillaient encore malgré leur air désorienté. Taali remua les oreilles, curieuse et amusée, et baissa la truffe à leur niveau pour les renifler.

Ils n'ont pas vraiment d'odeur, ce doit être compliqué à chasser !

Une once d'admiration perçait dans sa voix surprise, et elle adressa un regard de félicitations amplement mérité au suricate. Une patte noire s'avança dans son champ de vision et les yeux bleus de la brunette pétillèrent à nouveau. Sa réplique avait fait mouche, et soucieux de ne pas passer pour un peureux et un lâche, Sadaka s'essayait à l'exercice.
La tête qu'il tirait alors qu'il fixait le criquet au creux de ses coussinets arracha un éclat de rire à la jeune Mositu qui repartit de plus belle en voyant l'air du mâle après avoir avalé l'insecte.

- Mmmh… c’est… intéressant.

Taali manqua de repartir et échappa un gloussement à cette assertion, prenant bien soin de ne pas croiser le regard d'Akhet ou de Sadaka pour arriver à se calmer.

A mon tour ! S'exclama-t-elle joyeusement avant de sortir ses griffes pour planter un criquet dessus.

Elle l'examina un instant puis mis l'insecte dans sa gueule, donnant un vif coup de croc qui résonna avec un curieux "crounch" avant qu'elle n'avale. Ses oreilles remuèrent alors que sa langue tentait de récupérer les petits morceaux de criquets qui s'obstinaient à se cacher entre ses crocs.

C'est pas mauvais !

Elle bougea ses babines et secoua un peu la tête.

Mais ça reste coincé entre les crocs, c'est insupportable !

Elle jeta un coup d'oeil à Sadaka.

Peut être que j'aurais du l'avaler directement comme toi...

Un sourire taquin affleura sur ses babines et la malice emplit ses yeux cyan d'un pétillement bien connu.

Mais je voulais pas le sentir gigoter le long de mon œsophage comme toi.

HRP:
 

_________________

Kit par @Dhalahi ♥️ Encore merci mon Trésor ♥️

Taali exprime sa joie en #457DBB
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3081-taali
avatar
MEMBRE - AKHET


À mon sujet

Age : 26 Féminin
Nb de Messages : 286
En savoir +
MessageSujet: Re: L'aurore   Mer 8 Mar - 0:40

Comme le disait toujours Akhet dès qu'il en avait l'occasion : toute nouvelle expérience était bonne à prendre ! Mais il fallait avouer, si on devait lui proposer un morceau de gazelle, il n'aurait sûrement pas le courage de le manger. Il n'avait de toute façon pas la dentition adéquate pour de la viande, qu'il savait d'une certaine consistance que seules de redoutables canines pouvaient arracher. Il y avait quelques raisons émotionnelles à cela aussi. Autant les insectes, on ne faisait pas vraiment attention à eux, autant Akhet prenait plaisir à voir gambader des gazelles joyeusement dans les plaines, ça lui ferait mal au coeur de les voir se faire massacrer et arracher en miette dans une marre de sang. Le Cycle de la Vie ? Oui, certes, et il respectait ça. Mais cela ne voulait pas dire que ça lui faisait ni chaud ni froid. Il avait toujours trouvé ce cycle cruel bien que nécessaire. Et ce genre de sentiments n'avaient pas le même impact à l'échelle des insectes. Rien que pour ça, il était ravi de se nourrir que de ça. Généralement, les autres animaux n'aimaient pas trop les insectes. Ca piquait, ça bourdonnait dans les oreilles, ça grattait, bref, de petites choses désagréables. Akhet se sentait utile de les dévorer surtout que ça restait pour lui un délicieux repas.

Ils n'ont pas vraiment d'odeur, ce doit être compliqué à chasser ! fit remarquer la lionne sombre lorsque le suricate ramena quelques prises pour ses amis félins.

Après avoir fièrement déposer son butin au sol, il pointa du doigt son oreille pour lui répondre.

- C'est parce qu'on les repère au bruit ! fit-il, c'est tout de même plus amusant que de renifler la terre sur des kilomètres ! D'autant plus que les criquets sont particulièrement indiscrets.

Il scruta la jeune femelle, attendant avec appréhension qu'elle se décide à se saisir d'un criquet. Mais soudain, quelle ne fut pas sa surprise de voir Sadaka tendre la patte vers les trophées ramenés. Akhet, rapidement stupéfait, étira un large sourire, ravi et satisfait et s'émoustilla d'avantage à attendre l'avis de son frère félin. Le grand lion noir englouti l'insecte. Autant que Taali, Akhet le fusillait d'un regard attentif. On pouvait lire dans ses yeux les "alors alors alors ?" qui ne demandaient qu'à sortir de sa gorge. Mais il ne dit mot, les mains jointes, scrutant avec une attention toute particulière le jeune mâle à l'essai. Taali ne pu s'empêcher de rire devant le visage du lion qui, clairement, mimait l'expérience d'un sourire faux.

- Mmmh… c’est… intéressant.

Cette fois-ci, Akhet se joignit aux éclats de rire de la lionne. Oh il ne se moquait pas de son cher Sadaka mais ça ne l'empêchait pas de trouver comique la situation.

- Voilà ! fit la mangouste, tu te coucheras moins bête ce soir !

A mon tour ! lança la fougueuse lionne qui embrocha sans hésitation un bon criquet bien dodu.

A nouveau, l'attention d'Akhet était toute tournée vers la suivante à l'essai. Au moins, celle-ci pensa à croquer la bestiole, de quoi bien mieux la savourer. Selon Akhet, c'était là l'intérêt de manger des criquets : ils croquaient sous la dent !

C'est pas mauvais ! finit par commenter la féline sous le regard satisfait d'Akhet, mais ça reste coincé entre les crocs, c'est insupportable !

La mangouste haussa les épaules.

- Vous avez trop d'espaces entre les quenottes vous les lions !

Peut être que j'aurais du l'avaler directement comme toi...ajouta Taali à l'adresse de Sadaka, Mais je voulais pas le sentir gigoter le long de mon œsophage comme toi.

De quoi lui faire regretter de ne pas s'être servi de ses crocs à l'instant. Pour sa part, Akhet se refusa de laisser le reste de gâcher, bien qu'il accepterait volontiers d'en partager d'avantage avec la lionne, il glissa des criquets dans sa bouche avec aisance qu'il prit soin de mastiquer longuement.

- J'aurais peut-être dû te prendre un asticot, déclara t-il à l'adresse de Sadaka, c'est plus grassouillet et moins remuant ! En plus ça glisse tout seul dans la gorge. Faut dire que la couche de mucus qui les enveloppe ça fait descendre facilement et ça donne hm...Un ptit goût !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t1551-akhet-rapport-d-un-petit-
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 26 Féminin
Nb de Messages : 224
En savoir +
MessageSujet: Re: L'aurore   Mer 5 Avr - 21:55

Pitit up ?

_________________


Background and lineart ©️ Disney
Colo and characters Sheethan ©️ Cissy


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t1809-arabis-rapport-d-un-serpe
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 23 Féminin
Nb de Messages : 636
En savoir +
MessageSujet: Re: L'aurore   Jeu 6 Avr - 17:52

    Taali et Akhet ne perdirent pas une minute pour rire de lui. Il s’offusqua un peu, à l’intérieur. De un, par ce qu’il était comme ça, et, de deux, par ce que lui, au moins, avait essayé. Cela dit, il ne broncha pas. Il était avec deux chers amis, et il se doutait que les deux animaux ne pensaient pas à mal en s’amusant de son dégoût. Akhet insista même sur la bravoure du gaillard, oui, il aurait essayé et pourrait s’en enorgueillir auprès de ceux que ça intéressait. Il posa ensuite son regard vers Taali qui se montra beaucoup plus entreprenante face à l’assiette. Elle attrapa un des plus gros criquet et l’approcha de sa gueule béante. Sadaka ne put s’empêcher de plisser les yeux, le criquet se fissura sous la pression de crocs et elle mâchait goulument l’animal réduit à l’état de purée. Elle avoua cependant que des bouts d’insectes étaient restés collés entre ses crocs. Très peu pour lui, d’ailleurs, elle rit en disant à son ami qu’elle aurait surement du faire comme lui : gober. Puis le lourd souvenir de l’animal encore vivant dans son estomac lui donna un frisson. C’est vrai que, pourtant, ça n’avait rien de bien dégoûtant comparé aux proies naturelles des lions. Eux aussi devaient tuer des animaux vivants, mais, eux, une fois mort, ne bougeaient plus...

    Akhet ne put s’empêcher de continuer ses conseils de fin gourmet. Selon lui, les asticots étaient de meilleur augure pour une première dégustation. Bien que l’idée puisse être séduisante, Sadaka ne se sentait toujours pas partant pour renouveler l’expérience.

    « Mmh, j’y réfléchirais grand chasseur. » Dit-il, accompagnant ses propos d’un sourire.

    « Taali doit bientôt repartir, et je voulais en profiter pour lui faire visiter la savane, ça te plairais de nous accompagner ? »

    Proposa Sadaka à son ami bipède. Akhet connaissait bien ces terres et il faisait un très bon orateur. Nul doute qu’avec un tel guide, Taali passerait une journée mémorable. De plus, le trio plaisait bien à Sadaka. Peut-être qu’il se sentirait plus à l’aise face à la femelle avec Akhet avec eux. Avec lui, le lion ébène se sentait bien, et une telle confiance ne pouvait que dépeindre sur cette journée. Montrer à la mositu un visage moins dur, c’était ce qu’il souhaitait. Et bien qu’il n’aime pas Prideland, il voulait qu’elle se souvienne de son passage. Il aurait été dommage de ne pas en profiter, après tout, c’était pour découvrir la Terre des lions qu’elle était venue ici, et pas pour se prélasser. Ce premier festin était un avant-goût des découvertes d’aujourd’hui...

    Car bien que Sadaka ai perçu une certaine déception face à son désistement, il ne voulait pas la laisser avec pour seul souvenir un refus et un au revoir. Son amie était si débordante d’énergie qu’il n’était pas difficile d’imaginer qu’il lui en fallait plus pour assouvir ses pulsions de curiosité.

    Spoiler:
     



_________________
________________________________________________________
signature(c)Heshima__avatar(c)Sayed// Sadaka parle en : #271e18

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t1824-sadaka
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 23 Féminin
Nb de Messages : 386
Localisation : Ca dépend des jours - Terre des Lions

En savoir +
MessageSujet: Re: L'aurore   Jeu 6 Avr - 22:07


- Vous avez trop d'espaces entre les quenottes vous les lions !

Taali, qui se battait encore avec sa langue pour retirer les morceaux de coincés ne put qu'hocher vigoureusement la tête à cette assertion. Ah ça oui, pour les criquets, ils n'étaient définitivement pas adaptés !

- J'aurais peut-être dû te prendre un asticot, c'est plus grassouillet et moins remuant ! En plus ça glisse tout seul dans la gorge. Faut dire que la couche de mucus qui les enveloppe ça fait descendre facilement et ça donne hm...Un ptit goût !

Cette réplique, pourtant adressée à Sadaka, eut le don d'arrêter la brunette dans sa manoeuvre et de la faire grimacer ouvertement. Un asticot ?! Oh la la, heureusement qu'il n'en avait pas ramené en même temps que les criquets ou elle aurait été obligée de décliner l'invitation. Ces bestioles grassouilllettes et gluantes lui donnaient clairement la nausée.

Mais heureusement pour elle, Sadaka dévia le sujet de conversation vers un terrain bien plus intéressant qui fit bondir la jeune Mositu sur ses pattes avec enthousiasme.

Oh oui, la bonne idée ! Accompagnez-nous pour cette balade mon cher Akhet !

Elle lui adressa un sourire engageant, le regard supliant. Même qu'elle pouvait encore faire le coup des yeux de chatons si elle voulait !

Je suis curieuse d'entendre votre vision de Prideland, cela doit être bien différent de celle de Sadaka, ou encore de celle de la princesse Ahva !

La curiosité et l'enthousiasme de Taali étaient souvent contagieux et elle adressa un grand sourire à son ami cendré, piétinant littéralement sur place en attendant la décision du petit carnivore bipède.
La journée promettait d'être aussi intéressante et enrichissante que la veille...

HRP:
 


_________________

Kit par @Dhalahi ♥️ Encore merci mon Trésor ♥️

Taali exprime sa joie en #457DBB
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3081-taali
avatar
MEMBRE - AKHET


À mon sujet

Age : 26 Féminin
Nb de Messages : 286
En savoir +
MessageSujet: Re: L'aurore   Mer 26 Avr - 20:32

(Désolée, je n'ai pas vu non plus la rep ! D'habitude je reçois des mails mais plus maintenant D8 Pour le rp, perso j'ai continué simplement mais si jamais vous voulez clore, aucun problème ! Je ne voudrais pas vous retarder dans vos projets^^')



Akhet était on ne peut plus fier. Ce n'était pas tous les jours qu'il pouvait faire manger ses plats préférés à des lions ! Et c'était là une belle offre d'amitié que de l'avoir proposer à ces deux là. Enfin, Sadaka était déjà comme un frère pour lui, donc pas trop de soucis sur le sujet. Mais pour Taali, qu'il rencontrait pour la première fois, c'était effectivement comme si, avec ce cadeau de criquet, il lui tendait une patte à serrer. Akhet n'était pas stupide. Il voyait bien le lien qui s'était tissé entre le félin noir et cette belle brunette. Désormais, cette lionne ferait partie intégrante de son entourage proche, même s'il devait plus jamais la revoir. La mangouste s'attachait avec une aisance incroyable à autrui, en particulier aux lions ! On ne pouvait plus s'étonner de rien avec ce suricate !

C'est alors qu'Akhet énonça l'éventualité d'un autre menu. Amusant fut de voir l'effet que l'asticot fit aux deux lions. Si les criquets avaient rebuté Sadaka et tentés Taali, l'asticot venait d'avoir l'effet inverse. Sadaka y médita rapidement, tandis que la jeune lionne grimaça à la simple évocation de la larve. Ah ces lions ! Des petites natures ! Ils ne font vraiment pas le poids face à un suricate ! Se disait la mangouste qui se sentait toujours d'avantage grandi qu'en réussissant l'exploit de vaincre les puissants félins sur un thème. Akhet lança un clin d'oeil à son frère lion avant que celui-ci n'énonce une proposition :

« Taali doit bientôt repartir, et je voulais en profiter pour lui faire visiter la savane, ça te plairais de nous accompagner ? »

Ce nouveau sujet de conversation eut pour effet bénéfique à la lionne de focaliser son esprit ailleurs que sur un éventuel asticot bien visqueux.

Oh oui, la bonne idée ! Accompagnez-nous pour cette balade mon cher Akhet !

A nouveau, le suricate bomba le poitrail, tellement fier et heureux de cet entourage bienveillant. Là était la vie à Prideland, entouré d'amis et de lions sincères, justes qu'il aimait tant. Enfin, même si Taali n'était pas Pridelanders. Akhet lui faisait déjà confiance. Les lions n'étaient plus des prédateurs pour lui. Dans sa tête, il les avait rangé au rang de sa propre espèce, sous entendu tous ses congénères. A moins que ça ne soit lui qui se voyait désormais comme un lion parmi les lions...A méditer.

- Mais avec joie ! s'exclama la mangouste joyeusement, tu verras ma grande, Prideland ne va pas te décevoir, c'est une terre comblée !

Je suis curieuse d'entendre votre vision de Prideland, cela doit être bien différent de celle de Sadaka, ou encore de celle de la princesse Ahva !

- Oh mais tu connais Ahva à ce que je vois ? Du beau monde ! Parfait alors qu'attendons-nous ? Allons-y mes amis !

La mangouste fit un large geste de la patte pour inciter les deux félins à entamer la marche à travers la verdoyante savane abondante du royaume de Kumpa.

- On a du mal à penser que ces terres ont connu la famine et autres misères lorsqu'on les voit maintenant, ajouta le suricate en marchant fièrement aux côtés des deux félins, pourtant il suffit d'ouvrir les yeux pour voir à quel point elles se sont remises de leur déboires ! C'est comme si rien ne s'était passé. Moi, quand je suis né dans la colonie de mon père Cheikh, la colonie de suricate qui se trouve à proximité des gorges qu'on peut déjà apercevoir là-bas, à la frontière du désert, j'ai connu Prideland avant l'arrivée des Nyeusis. Hm, même si je me rendais pas compte de la splendeur de ce territoire parce que je devais rester terrer avec les miens sans arrêt sous terre. Arf, je suis bien content de ne plus être obligé de me planquer pour rien. Bref ! Ca ne m'a pas empêché de remarqué que ce n'était pas normal de voir Prideland dans un sale état quand les lions noirs sont arrivés et c'est ce qui m'a incité à sortir de mon trou pour...Entrer dans l'histoire ! Roh j'exagère à peine mais honnêtement, si vous voyez un autre suricate dans un clan de lions, faudra me faire signe huh ? Kumpa fait vraiment un bon roi en tout cas depuis que tout ça est rentré dans l'ordre. D'ailleurs Taali, même sans connaître le coin, tu dois au moins connaître le Rocher de la Fierté non ? Le gros machin là-bas qui se voit à des kilomètres ! Ah tiens ? Nous passons près de l'étang d'ailleurs ! C'est le point d'eau là-bas. Il paraît que les Pridelanders n'ont pas le droit d'y chasser mais ehm...C'est idiot, je ne sais plus pourquoi.

Sûrement parce que ça ne le concernait plus vraiment. Les Pridelanders n'avaient pas le droit de le toucher et ce, peu importait où il se trouvait. Encore une chose dont il était si fier d'ailleurs. C'est bête qu'il n'y ai pas d'autres mangoustes dans le coin pour le voir se pavaner sans risque parmi les félins !

- Et dis-moi, comment as-tu rencontrer Ahva d'ailleurs ? As-tu déjà par hasard vu de plus près le Rocher de la Fierté ? C'est amusant parce que moi je ne t'ai jamais vu et encore moins dans le coin. Pourtant tu ne passes pas inaperçu ! On ne trouve pas beaucoup de lions sombres comme toi par ici. Après, c'est vrai que même si je connais le coin par coeur et que je fais souvent des balades de long en large du royaume, le fait que je sois un peu pet...Un peu...Un peu distrait, j'aurais pu passer à côté d'un éventuel étranger ! Oh rassures-toi ! Tu n'es plus étrangère pour moi va ! Je suis réellement heureux de te connaître ! Mais honnêtement, je ne sais pas vraiment ce que penses les Pridelanders des autres lions qui pourraient venir sur ces terres.

Comment dire ? La machine Akhet était belle et bien en marche. Quand on lui déliait la langue, en général, on finissait par le regretter tôt ou tard !


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t1551-akhet-rapport-d-un-petit-
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 23 Féminin
Nb de Messages : 636
En savoir +
MessageSujet: Re: L'aurore   Ven 28 Avr - 17:52


    ADOLESCENT

    Comme il s’en était douté, Akhet ne perdit pas une minute pour se remettre sur patte et faire tête au cortège. Sadaka et Taali prirent un rythme plus lent, la mangouste avait beau être pleine d’entrain et de dynamisme, sa petite taille l’empêchait l’allure vive d’un lion au trot. Cependant, ça n’était pas plus mal. Ainsi Taali pourrait prendre le temps d’observer les environs, et Akhet le temps de lui montrer avec des yeux bien particuliers. Après tout, l’histoire du suricate n’était pas des plus banales, et, pour avoir vu Prideland dans tous ces états, il était surement le mieux placé pour tout décrire à la mositu.

    En bon orateur, il se mit à remettre Taali au goût du jour face à ce que cette terre avait put être. Une étendue sans vie, détruite par le règne des lions noirs. Pourtant, aux yeux de Sadaka, ça ne pouvait qu’être mieux que sa fourmilière. Il fallait voir le soleil pour vivre ! Oh il ne reprochait pas le rythme de vie des mangoustes, ces fameuses fourmilières semblaient fascinantes. Mais, tout de même, tout lui paraissait bien fade dans un monde de terre... Sadaka marchait d’un pas serein. Même le mot Nyeusi ne put le faire flancher. Face à Akhet, il était prêt à tout accepter. Il savait que son ami ne tenait qu’à faire un état des lieux à Taali, et qu’il ne jugeait en rien Sadaka. Ils en avaient bien assez parlé pour que le mâle de suie ne s’en verbalise plus. Car quand bien même l’admiration qu’il vouait à Kumpa, Sadaka et lui avait un lien bien particulier, qui dépassait l’Histoire, l’héroïsme dont il parlait avec tant de fierté et qu’il brandissait comme un fier blason. Puis, plus distant, il se mit à lui indiquer le rocher. Comment le louper. Pourtant, aux yeux de Sadaka, c’était loin d’être le plus bel endroit de cette terre. Mais il ne dit rien. Il ne voulait pas, une fois de plus, faire son rabat-joie.

    Ils arrivèrent près de l’étang. Akhet se questionnait du pourquoi on y avait interdit la chasse. Sadaka répliqua d’un air neutre :

    « Je pense que Kumpa voulait créer une cohésion après avoir repris cette terre. Elle était morte, les troupeaux l’avaient déserté. Il fallait bien trouver un consensus pour les faire revenir... »

    Il n’était pas sûr de ce qu’il avançait mais cela lui sembla logique. Ils continuèrent un peu et là Akhet se mit à rentrer dans le détail. Il lui demanda comment Taali était tombé sur Ahva. À vrai dire, ça n’était pas fort étonnant. La petite avait le don de se trouver là où on ne voulait pas la voir – et Sadaka aurait aimé s’en passer en toute honnêteté. Mais ce qui était fait était fait, et son amie avait même eu droit à la présentation la plus noble : celle de Kuzali. La justification du petit bipède amusa Sadaka. Le suricate semblait presque frustré d’avoir loupé l’arrivée de Taali, surement envieux d’en apprendre une bonne à tout le monde. Mais faut croire qu’elle avait été plus maligne que ça, et Sadaka s’en voyait bien soulagé. Kuzali, l’ayant vu dans les premiers, l’avait, bien entendu, autorisé à vaquer sur ces terre le temps qu’il faudrait. Et ça, Akhet aussi l’ignorait. Quand il eu terminé son petit discours – et pas des moindre – le félin prit à son tour la parole.

    « Bien figure toi mon ami que peu importe ce que pensent les Pridelander. Taali, en plus de découvrir Ahva, a vu Kuzali, et elle l’a autorisée à se promener ici sans aucun problème. J’imagine qu’elle a du prévenir les chasseuses et la patrouille qu’une mositu accompagnait son fils. Puis, connaissant leur grand amour pour moi, je ne suis pas sûr qu’ils viennent vérifier. »

    Il avait dit ça en souriant. Il n’accusait pas son ami, ni ne le verbalisait. Et, bien que les pridelander ne le porte pas dans leur cœur, personne ne venait s’y frotter directement. Ca n’était pas du genre à venir l’embêter. On se permettait seulement de le regarder de travers, et ça s’arrêtait là. Même si c’était déjà trop pour l’adolescent, il se réjouissait de ne pas devenir le bouc émissaire. Mais, rationnellement, tel schéma n’aurait put arriver. Déjà car il était le fils chéri de leur tendre Reine, ensuite, car, juste adolescent, il faisait presque la taille des lions adultes. C’était donc deux bonnes raisons.

    Le grand mâle posa son regard sur Taali, enfin. Le petit animal lui avait posé bien des questions, et ça serait à elle d’y répondre. Il ne voulait pas parler à sa place, mais il pouvait lire le bonheur sur son visage. Le lion était heureux de voir son amie si emballée par la compagnie d’Akhet. C’était un être si cher au cœur de Sadaka qu’il en pouvait que s’enorgueillir qu’on lui trouve des qualités. Car oui, des qualités, il en avait...



_________________
________________________________________________________
signature(c)Heshima__avatar(c)Sayed// Sadaka parle en : #271e18

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t1824-sadaka
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 23 Féminin
Nb de Messages : 386
Localisation : Ca dépend des jours - Terre des Lions

En savoir +
MessageSujet: Re: L'aurore   Lun 19 Juin - 14:18


Le débit de paroles du suricate était impressionnant. Elle était bavarde et emplie d'énergie, mais à côté d'Akhet, elle faisait pâle figure. Les babillages de la mangouste accompagnèrent agréablement la visite et les yeux bleus de Taali parcouraient les alentours avec une curiosité avide, comme si elle pensait ne pas avoir le temps de tout emmagasiné assez vite.
Son prénom lui fit tiquer l'oreille, mais la question était réthorique, aussi laissa-t-elle passer, reportant plutôt son attention sur l'objet de l'interpellation.
C'était donc ça, le Rocher de la Fierté ...?

Penchant légèrement la tête de côté, un peu perplexe, la Mositu se demanda pourquoi on lui avait donné ce nom. Etait-ce parce qu'il surplombait le reste des terres ? Mais quel rapport avec la fierté..? Etait-ce une fierté de dominer les autres ? Un instant, la brunette trouva cette appellation aussi futile que vaniteuse. Mais elle n'eut pas le temps de commenter ses pensées que la voix enthousiaste d'Akhet reprit de plus belle, attirant un sourire amusé à la lionne.
Cette fois-ci, il s'adressait à elle, et l'adolescente reporta donc ses yeux céruléens sur lui, lui accordant toute son attention.
Elle échappa un petit rire, laissant à Sadaka le temps d'intervenir avant de sourire d'autant plus. Elle se mit à répondre à son tour en sentant le poids du regard doré de son ami.

Oh et bien, Ahva sembla avoir pisté son frère pour passer la journée avec lui, et nous a découvert alors que nous étions sur la colline à discuter. Et elle a ensuite refusé de nous lâcher.

Elle échappa un nouveau rire, puis enchaina.

Kuzali nous a ensuite trouvé tous les trois en venant chercher sa fille, et m'a accordé le droit de rester sur Prideland, de préférence en compagnie de Sadaka, afin que nulle méprise ne soit risquée.
Quant au reste, tu ne m'as jamais croisé par ici tout simplement parce que je n'y vis pas. J'ai quitté mon Clan pour quelques temps. J'ai la volonté de découvrir la Terre des Lions par moi même, d'expérimenter ce qui nous entoure, de rencontrer des lions et tout pleins d'autres espèces...


Elle s'arrêta, les oreilles remuantes et les yeux brillants. Bon, peut être s'était-elle un peu emballée à son tour. Elle rit doucement et secoua un peu la tête.

Je crois que tu as compris le principe. Et je suis moi aussi très heureuse de te connaitre mon cher Akhet.

Elle lui adressa un sourire lumineux et releva la tête pour embrasser le paysage du regard. Oui, Prideland était magnifique, mais rien ne valait à ses yeux, sa luxuriante Jungle. Elle allait en avoir des histoires à raconter à sa famille lorsqu'elle rentrerait...!

Et si nous allions voir cet Etang d'un peu plus près ?

Et ils passèrent ainsi la journée tous les trois, permettant à la jeune Mositu de découvrir les terres du Royaume de Prideland avant de se séparer, le soir venu. Il était en effet temps pour elle de repartir à la découverte de la Terre des Lions, non sans promettre à nouveau de repasser par ici pour raconter ses aventures.

HRP:
 

_________________

Kit par @Dhalahi ♥️ Encore merci mon Trésor ♥️

Taali exprime sa joie en #457DBB
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3081-taali
avatar
MEMBRE - AKHET


À mon sujet

Age : 26 Féminin
Nb de Messages : 286
En savoir +
MessageSujet: Re: L'aurore   Jeu 6 Juil - 15:11

Prideland était pour Akhet un havre de paix depuis que les Nyeusis avaient été vaincu. Il vivait heureux parmi les lions sous la bénédiction du roi Kumpa qui avait eu confiance en lui. Mais forcément, tout le monde ne partageait pas ses avis et sa visions des choses. Par exemple, le suricate savait très bien que Sadaka n'avait pas forcément une bonne relation avec Kumpa et ne se sentait pas particulièrement chez lui sur Prideland. Mais quitte à commenter une visite guidée, il y allait de son point de vue.

Taali et Sadaka lui répondaient à certaines de ses remarques et interrogations, ce qui permettait au suricate d'en découvrir un peu plus sur l'un comme sur l'autre. Enfin, si Sadaka était encore un mystère aux yeux de beaucoup de monde, il n'était plus un secret pour Akhet qui connaissait le mâle sombre par coeur. Ainsi, les trois protagonistes passèrent la visite à se connaître mieux et à mieux connaître le royaume.

Ils arrivèrent finalement ensemble à l'étang de paix et y passèrent le reste de la journée à faire plus ample connaissance. Mais le soir venu, il était temps pour Taali de quitter les lieux. Akhet espérait grandement revoir cette jeune lionne sombre à l'occasion, car elle était aussi belle que gentille et d'une compagnie grandement agréable. Peut-être aidera t-elle Sadaka à mieux voir la vie en rose.

(Conclusion hâtive mais vu que le rp date un peu, je commençais à manquer un peu d'inspi pour le finir^^)

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t1551-akhet-rapport-d-un-petit-
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 23 Féminin
Nb de Messages : 636
En savoir +
MessageSujet: Re: L'aurore   Jeu 7 Sep - 12:39

Je pense que nous pouvons donc conclure là dessus - Merci à vous deux pour ce RP I love you
Je vais archiver !

_________________
________________________________________________________
signature(c)Heshima__avatar(c)Sayed// Sadaka parle en : #271e18

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t1824-sadaka

Contenu sponsorisé


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: L'aurore   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'aurore
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» D'un coeur brisé naîtra une passion dévorante [Aurore]
» CADEAUX POUR AURORE
» [Cimetière] Funéraille d'aurore
» Aurore de Sova : la Belle au Bois Dormant est là~
» Découvert d'une sœur (PV Aurore sanglant)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
Crédits - Archives - Partenaires
 :: 
Archives & Choses Perdues
 :: CHAPITRE VIII
-