AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !

Partagez | 
 

 Terrible incertitude / Ekua

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 111
En savoir +
MessageSujet: Terrible incertitude / Ekua   Sam 30 Avr - 18:52

Précision de temporalité : Ce RP se déroule juste après les event, peu après l'arrivée des Kulishas sur l'Ancien Royaume des Marozis.


Après un long et périlleux voyage, les Kulishas qui avaient suivis Ekua et sa fille s'étaient retrouvés à l'autre bout de la Terre des Lions, dans ce que l'on appelait l'Ancien Royaume des Marozis. Blessé, fatigué, affaibli par toute cette route, les exilés n'avaient pas fier allure. Ils étaient là depuis quelques jours, et Alfajiri était resté silencieux. Durant leur périple, il avait constaté que Chinja, Nyasha et les autres nourrices n'étaient pas des leurs. Étaient-elles restés sur Freeland, rejettent Sharkan au profit de Haki ? Cela l'aurait grandement étonné de la lionne rouge, et il était persuadé de l'avoir vu prendre la fuite pendant la guerre, alors que tout espoir était perdu. Le mâle caramel ne s'était pas davantage questionné, il avait le cœur trop lourd pour ça. Même la présence de Lutelo n'avait pas suffit à le réconforté, ce dernier s'étant renfermé sur lui-même, encore plus que d'habitude. Alfa se sentait plus seul que jamais, seul et perdu. Il avait eu le temps de ruminer leur défaite durant le voyage, mais il ne réalisait toujours pas qu'il n'était plus un Freelander. Il n'était plus rien désormais, juste un exilé. Il avait choisit de suivre sa reine et sa princesse, mais sur quoi ces dernières allaient-elles régner à présent ? Il était évident que Ekua préparerait sa vengeance, mais l'esprit du Kulisha était encore trop embrouillé pour qu'il puisse envisager cela.

Pour l'heure, tout ce qu'il voyait, c'était l'étendue de son chagrin. Sharkan était mort. Son roi, son protecteur, celui en qui il avait vu une figure paternelle, était mort. Alfa aurait du haïr ceux qui l'avaient fait tomber, et pourtant, il était juste profondément attristé. Il n'avait rien pu faire, il n'avait même pas eu le cran d'aller l'aider. Cela aurait-il changé les choses ? Une voix lui soufflait qu'il serait mort aussi, s'il avait tenté de s'interposer. Malgré sa profonde loyauté, Alfa devait avouer qu'il était heureux d'être encore en vie. Il ne voulait pas mourir, et il ne voulait pas non plus être un exilé. En mourant, Sharkan avait fait disparaître la seule ambition du lion caramel, la seule chose qui lui tenait réellement à cœur. Il n'avait pas le même respect pour la reine, pas la même adoration. Il avait voulu entrer dans ses bonnes grâces, mais uniquement car cela lui aurait permis d'atteindre Sharkan. A présent, tout cela avait été vain. Son monarque avait péri, il avait été chassé de son Royaume et n'était désormais qu'un paria. Quel sens sa vie pouvait-elle bien avoir à présent ? Je ne suis plus un soldat, je ne suis plus rien, plus rien du tout. Ne cessait-il de se répéter depuis des jours. Un poids terrible pesait sur son estomac, ses pattes étaient lourdes et son regard chargé de tristesse, il n'était pas beau à voir.

Les jours se suivaient et se ressemblaient, sur la Grande Steppe. Alfa ne chassait pas, il laissait les lionnes s'en charger, et passait donc tout son temps à attendre, les yeux perdus dans le vague, un éternel air hagard sur le visage. Il allait devoir sortir de sa torpeur, à un moment ou à un autre, il le savait, mais il n'en avait aucune envie.

_________________
Personne en pause pour manque d'inspiration


Avatar et signature ©️ Ermi

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t1965-alfajiri-sbire-du-tyran#4
avatar
MEMBRE - EKUA


À mon sujet

Age : 22 Féminin
Nb de Messages : 563
Localisation : Ancien royaume Marozi

En savoir +
MessageSujet: Re: Terrible incertitude / Ekua   Mar 3 Mai - 12:24


    Depuis que Mopango était venue les trouver, les Kulishas et leurs reines vivaient perdus aux confins de l’ancien royaume des Marozi. La chaleur était écrasante, les abris peu nombreux et malgré ce qu’avait dit le Nyeusis les proies étaient rares. Aillant élue domicile dans un rassemblement de petite grottes, les kulishas et leur reine passaient leurs temps à se reposer et à chasser. Ekua leurs permettaient décemment de se reposer entre ses deux activités pour qu’il puisse retrouver la totalité de leurs forces dont elle aurait besoin pour faire presser contre son alter-égo démoniaque.

    La reine passait beaucoup de temps avec le Nyeusis, non pas que son physique de rêve l’attirait particulièrement, mais en se montrant présente et tout aussi venimeuse que lui elle affirmait son statue de Reine Vipère au sein du petit groupe qu’ils formaient. De ce fait, Ekua n’avait pas perdu sa prestance naturelle et sa place de leader des guerriers kulishas malgré la venue du lion noir. L’exile n’était pas aussi plaisant que sa position actuelle, unique monarque survivante de la rébellion elle dirigeait désormais seule ses soldats sans que Sharkan n’interfèrent dans ses choix, mais loin de Freeland la vie était beaucoup plus difficile et cette compétition perpétuelle avec Mopango ne lui remontait pas le moral.

    Elle avait beaucoup voyagé pour en arriver là, portant sa fille au bout de la gueule et endossant les responsabilités de reine qu’elle avait endossée avec sa splendide couronne. Son œil balafrée avait mal cicatrisé assimilant son beau visage de jadis à un tableau replis de repentir. Ekua détourant les yeux de son reflet, qu’elle jugeait affreux et s’éloigna des grottes qui prodiguait une ombre fraiche et salvatrice aux lions rester à l’intérieur, ainsi qu’à son adorable petite fille qui ne cessait de grandir. Un jour, elle s'inquiéterait du regard que les mâles porteraient sur elle, mais Sumu jouissait encore d’une si grande innocence que sa mère n’avait pas à s’en inquiété. Fort heureusement, car elle avait d’autre chose à s’occuper pour le moment.

    Plissant le seul œil qu’il lui restait, la reine vipère compta le nombre de lion présent dans la grotte, depuis lors arriver quelques un d’entre eux avait rendu l’âme, mais il ne restait désormais que les plus fort d’entre eux, Ekua savait les lionnes à la chasse, alors le calcul fut aisé, pourtant il semblait manquer un individu. La reine recompta plusieurs fois, mais il fut évident qu’un kulishas manquait à l’appel. Elle poussa un petit grognement et regarda autour d’elle se demandant si celui qui manquait n’était pas partie faire une petite ronde malgré la chaleur écrasante. Brisant la régularité de la steppe, dont l’allure linéaire permettait de voir arriver nombres d’intrus, elle remarqua la silhouette épaisse du kulishas manquant. Le soleil lui tapant dans les yeux, elle ne le reconnus pas de suite, mais quand elle fut à quelques mètres du lion caramel elle reconnut sans mal le jeune Alfajiri la tête base et la mine triste. Ekua l’observa sans rien dire, mais elle se rappela que sa propre détermination n’avait su sauvé les kulishas les plus faibles pendant le voyage et que d’autre, comme le lion caramel, semblait souffrir du mal du pays.

    - Tu vas attraper une insolation si tu restes ici.

    La voix de la reine déchue n’était pas amicale, mais aussi froide et autoritaire que celle qu’elle employait ses derniers jours. Alfajiri était particulier, tout le monde le savait et lui connais d’emblée un bonnet d’âne sur le front, mais pour avoir pris un peu de temps pour lui parler et apprendre à le connaitre elle savait qu’il faisait partie de ses lions au cœur si pur qu’il en était tout autant fragile. Son propre frère, Kenan, ressemblait un peu à Alfajiri, mais ce dernier était beaucoup plus stupide que pure et avait tendance à changer d’avis comme de chemise alors que le kulisha, lui, n’était qu’une accumulation de douceur et de lumière que le malheur corrompait et égarait dans les méandres de l’enfer de ce monde.

    La reine bondit sur la roche sur laquelle il était couché et s’assit noblement, le dos très droit et la queue enrouler autour de ses pattes posant sur lui un regard doux et ferme à la fois.

    - Tu n’as pas besoin de te flageller ainsi, tu serais bien mieux dans les grottes à te reposer.

_________________
" Love is a poison. A sweet poison, yes, but it will kill you all the same."


Sweet memory:
 

Je suis la plus belle ~ Ekua Thème
La voix d'Ekua
(c)Caractere by Ishana
(c) Design by Cynblack (Merci   )
(c) Signa by Isaiah, avatar par Voldy(merci )
(c) Lineart by Disney

( ̄^ ̄)ゞ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t1767-ekua-the-viper-queen#4497
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 111
En savoir +
MessageSujet: Re: Terrible incertitude / Ekua   Ven 6 Mai - 10:58

En pleine contemplation du vide, perdu dans ses pensées, Alfa n'entendit pas la reine approcher. Il avait pris l'habitude de s'isoler, ces derniers temps, ignorant même Lutelo, qui était pourtant son plus fidèle ami. Ce dernier broyait du noir, mais d'une manière bien différente du lion caramel. Son camarade bien plus futé réfléchissait sans doute déjà à sa vengeance, il avait l'esprit aussi retors qu'Ekua et n'était pas du genre à se laisser abattre. Alfa, quant à lui, n'était plus lui-même.

- Tu vas attraper une insolation si tu restes ici.

La voix de la lionne ne fit même pas sursauter le Kulisha. En temps normal, il se serait aussitôt tourné vers la reine, plein de déférence, se serait incliné très bas et se serait excusé pour son attitude, sans même comprendre ce qu'il avait bien pu faire de mal. Mais depuis la mort de Sharkan, depuis leur exil, depuis leur alliance avec Mopango, depuis leur arrivée dans la Grande Steppe, Alfa ne parvenait plus à se comporter ainsi. Il s'était toujours montré irréprochable, une attitude parfaitement soumise, mais il agissait ainsi par envie d'être bien vu de son roi. Ce dernier n'était plus à présent, il n'avait plus aucune raison de se soumettre. Il ne le faisait que par réflexe, et n'était pas aussi convainquant, et convaincu, que par le passé. Il tourna la tête vers Ekua, mais détourna bien vite le regard. Il avait du mal à la contempler depuis qu'elle avait perdu un œil, ce qui l'enlaidissait cruellement. La reine était une très belle lionne, trop âgé pour plaire à Alfa, mais elle possédait un charisme qui ne pouvait être ignorer. Son œil désormais vitreux et barré d'une cicatrice atténuait ce charme, elle n'était plus que l'ombre de ce qu'elle avait été, physiquement au moins. Mais la guerre avait du laisser des traces en elle aussi, elle le dissimulait seulement mieux que Alfa.

Ce dernier tâcha de ne pas montrer le dégoût que lui inspirait la blessure de la souveraine, et se concentra sur ses paroles. Que venait-elle de dire ? Qu'il allait attraper une insolation ? Il en eu honte, mais sa première pensée fut de se demander pourquoi elle s'inquiétait soudainement pour lui. Ekua n'était pas vraiment une figure maternelle pour lui, elle ne l'avait pas élevé, ne s'était jamais réellement intéressée aux Kulishas, pas avant qu'ils ne soient capable de se rendre vraiment utile tout du moins. Maintenant qu'elle avait besoin d'eux, son attitude allait-elle changer ? Alfa gronda intérieurement. Il n'était pas correcte de se montrer médisant à propos de la reine. Il aurait du la remercier de sa sollicitude, il aurait du se montrer humble... Pourtant il n'y parvenait pas. Il n'arrivait même pas à la regarder dans les yeux sans avoir un haut-le-cœur. Était-ce seulement à cause de son œil abîmé ? Devant le silence du lion caramel, Ekua s'approcha, ce qui l'étonna davantage. L'exil avait décidément bien changé la reine. Elle avait de nouvelles responsabilités, elle ne pouvait pas se permettre de perdre l'un de ces guerriers, aussi inutile soit-il.

- Tu n’as pas besoin de te flageller ainsi, tu serais bien mieux dans les grottes à te reposer.

Le lion aux yeux verts ne savait pas vraiment ce que flageller voulait dire, mais cela ne devait pas être très positif. Alfa ne voyait pas vraiment ce qu'il faisait de mal, il n'embêtait personne tout seul dans son coin. Il n'avait pas envie d'être avec les autres, avec leur colère et leur soif de vengeance. Pour la première fois depuis bien longtemps, il ne se sentait plus aussi proche de ces compères Kulishas. Il se sentait différent, éloigné d'eux. Il ne pensait plus comme eux. Mais, s'il ne restait pas avec les Kulishas, où pourrait-il bien aller ? Il n'avait aucune famille, aucun ami, et aucun clan ne voudrait l'accueillir. Il n'avait pas d'autre choix que de rester avec eux, il n'était pas prêt à voler de ses propres ailes. Le lion caramel tâcha de se concentrer sur Ekua, et chercha une réponse. Il eu envie de faire le têtu, puis songea que ce ne serait pas une bonne idée. Il se redressa et murmura, en évitant toujours soigneusement son regard.

- Oui vous avez raison. Je vais retourner à l'intérieur.

Il n'en avait pas très envie, mais s'il faisait la forte tête, il risquait surtout de s'attirer des ennuis. Il était suffisamment dans un sale état comme ça, il n'avait pas besoin d'avoir la colère de la reine par dessus le marché. Il espérait se faire oublier un moment, se fondre dans la masse, pour que personne ne vienne l'ennuyer. Il parviendrait peut-être à démêler les nœuds de son esprit s'il trouvait un peu de paix quelque part.

_________________
Personne en pause pour manque d'inspiration


Avatar et signature ©️ Ermi

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t1965-alfajiri-sbire-du-tyran#4
avatar
MEMBRE - EKUA


À mon sujet

Age : 22 Féminin
Nb de Messages : 563
Localisation : Ancien royaume Marozi

En savoir +
MessageSujet: Re: Terrible incertitude / Ekua   Ven 13 Mai - 16:05


    Massacré les espoirs d’autrui, réduire à néant la joie et l’espoir, c’était la capacité spéciale d’Ekua qui excellait plus que quiconque dans la maitrise des mots – le seul aillant réussit lui mettre un genou à terre était cet insupportable Nyeusis qu’elle était obligée de se coltiné tous les jours – mais apporté du réconfort à quelqu’un était bien différents de ce qu’elle était habituer à faire. La reine vipère c’était déjà adonné à l’exercice quand elle était plus jeune, mais passer du temps à vouloir consoler quelqu’un qui restait cloitré dans son malheurs l’avait rapidement agacé et elle s’était détourné de ce félin après lui avoir donné un sacrée coup de griffes sur le derrière.

    Cependant, Alfajiri lui faisait de la peine et la lionne se sentait, en quelques sortes, redevable envers le mâle caramel qui avait bravé les lignes rebelles pour venir la sauvé d’une mort certaine. Normalement, elle aurait dut se moquer de ses actes héroïques, car c’était là la mission de base d’un kulishas « protéger la famille royale », mais l’ancienne reine avait pris soin de passer un peu de temps avec chacun des kulishas pour apprendre à les connaitre et elle savait que ce n’était pas dans la nature du jeune mâle de se montré aussi téméraire. Wanji l’aurait sans doute fait, s’il c’était trouver à proximité de la reine, mais là encore elle se demandait si le lion brun n’aurait pas préféré se jeter sur l’un des ennemis qui tenait Sharkan à la gorge plutôt que venir aider celle qui l’avait décrédibiliser devant le clan entier. Les kulishas l’auraient laissé mourir pour sauver Sharkan, ça la reine vipère en était certaine.

    Pourtant, Alfajiri n’avait pas réfléchit à qui s’en prendre, à première vue il s’était jeter sur le premier rebelle qui s’en prenait à la reine et, grâce à lui, Ekua avait pu s’enfuir et sauvé Sumu. Indirectement, le kulisha avait rendu la fuite de ses frères et sœurs possible. La lionne se dit qu’il aurait pu être très fier de lui, même si elle ne lui avait touché mots tout le long du voyage bien trop préoccuper à s’éloigné le plus vite possible de Freeland avec sa fille dans sa gueule plutôt que de remonté le moral d’une troupe qu’elle n’avait pas choisi d’endosser la responsabilité, mais Alfajiri restait indéniablement silencieux et triste. Plus elle l’observait, plus il lui semblait évident que le jeune kulisha souffrait du mal du pays.

    Cependant, elle savait mieux que quiconque qu’ils ne pourraient jamais retourner sur la terre qui l’es avait vu naitre. Peut important leurs actions futures, ils étaient des exilés coupable de haute trahissons pour avoir choisi le champ du plus fort.

    - Oui vous avez raison. Je vais retourner à l'intérieur.

    Comme à ses habitudes, Alfajiri était d’une docilité exemplaire, mais le dédain dont il faisait soudain preuve accablait la lionne brune qui ne savait pas comment remédier au mal qui le rongeait. Mollement, le kulisha se laissa glisser de la pierre et s’apprêter à prendre la direction des grottes quand Ekua le alpaga à nouveau.

    - Je ne t’ai pas donné l’ordre de t’en aller, Alfajiri.

    Elle avait voulu se montré un peu plus douce avec ceux qui en avait besoin, mais nombreux était ceux à ne pas la regarder quand elle leur parlait. Très vite, Ekua s’était renfermer et c’était montré ferme et acerbe avec la quasi-totalité des kulishas leurs rappelant ainsi leurs statues de serviteurs nés pour dédier leurs vies à la famille royale de Freeland qu’elle représentait désormais avec sa fille. Sumu n’était pas encore en âge de régnée et elle avait encore beaucoup à apprendre, ainsi Ekua était celle qui avait repris les rênes de ce qui restait de l’empire de Sharkan et s’affirmait toujours plus pour égaler la prestance naturel du roi défunt. Cela dit, elle n’aurait pas pensé qu’elle devrait se montré ferme avec un lion comme Alfajiri.

    - Peux-tu me dire ce qu’il ne va pas ? Tu étais pourtant le lion le plus volontaire il y a encore quelques temps, quelque chose te chagrines ?

    Bien que la question soit attentionnée, la voix de la reine vipère resta distante, s’affirmant d’avantage comme celle d’un chef de bastion désirant connaitre ce qui troublait la perfection d’un de ses soldats.

_________________
" Love is a poison. A sweet poison, yes, but it will kill you all the same."


Sweet memory:
 

Je suis la plus belle ~ Ekua Thème
La voix d'Ekua
(c)Caractere by Ishana
(c) Design by Cynblack (Merci   )
(c) Signa by Isaiah, avatar par Voldy(merci )
(c) Lineart by Disney

( ̄^ ̄)ゞ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t1767-ekua-the-viper-queen#4497
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 111
En savoir +
MessageSujet: Re: Terrible incertitude / Ekua   Mar 24 Mai - 20:56

Perdu dans ses pensées, le lion caramel ne se rendit pas compte que le regard de la reine le scrutait avec insistance, une lueur d'inquiétude dans les prunelles. Alfa avait le cœur trop lourd, l'esprit trop encombré, le monde extérieur semblait ne plus exister pour lui. Les paysages qui l'entourait lui apparaissait comme flou, sans existence propre, sans contour, sans réalité. Lorsqu'il s'était enfuit, après s'être reçu un coup de la part d'un Freeland pour protéger Ekua, il n'avait pas réfléchit à tout ça. Il ne pensait qu'à une chose : sauver sa peau. Mais en courant, en fuyant, en s'éloignant de Freeland, il avait peu à peu réalisé toute l'ampleur de la situation. Il avait compris que plus rien ne serait comme avant, qu'il serait très bientôt un ennemi public dans toute la savane, considéré comme un criminel alors qu'il n'avait fait que défendre son roi. Pourquoi tout le monde était-il contre les Kulishas ? Avaient-ils réellement été du mauvais côté ? Alfa avait été persuadé toute sa vie que sa cause avait été juste, s'était trompé ? La voix de la femelle à ses côtés interrompit le fil de ses pensées, qui ne faisait de toute manière que se répéter.

- Je ne t’ai pas donné l’ordre de t’en aller, Alfajiri.

Le soldat se figea, craignant un instant d'avoir froissé la féline. Pourtant, même cette crainte restait vague, comme lointaine, appartenant à une autre époque, un autre lieu. Il se força néanmoins à se retourner et assuma le regard de la femelle. Une fois encore, il cilla devant son œil borgne, mais tâcha de ne pas détourner les yeux. Il savait que ce genre de comportement risquerait d'énerver Ekua, et il n'avait pas très envie de se faire réprimander. Même s'il avait envie de solitude, il allait devoir s’accommoder de la présence de la reine, car elle ne semblait pas décidé à lui donner congé. Il ne voyait pas trop ce qu'elle avait de plus à ajouter, les sujets de conversation avec Alfa n'était pas nombreux, et Ekua n'était pas vraiment une amie. Elle ne lui avait parlé que quelques fois, et s'était montrée assez gentille avec lui, mais elle était également sèche et sévère. Le Kulisha réalisa à cet instant que des amis, il n'en avait pas. Enfin, il y avait Lutelo, mais ce dernier n'était que froideur depuis quelques temps, sans doute amer devant leur défaite. Nyasha était son amie, mais elle était restée sur Freeland, ou alors elle avait disparue, mais en tous cas elle n'était pas ici.

- Peux-tu me dire ce qu’il ne va pas ? Tu étais pourtant le lion le plus volontaire il y a encore quelques temps, quelque chose te chagrines ?

Une fois encore le lion s'était perdu dans ses pensées, oubliant presque la présence de la reine. Cette dernière semblait ressentir une réelle inquiétude à son sujet, mais sans doute craignait-elle de perdre un soldat loyal. Alfa était tout de même touché par son attention, malgré son ton sec. Personne n'avait fait attention à lui ces derniers jours, il n'avait pu confier ses doutes à personne, portant ce poids seul sur ses épaules. Ekua lui donnait la possibilité de parler, mais était-elle vraiment le meilleur interlocuteur ? Elle risquait de mal réagir s'il lui disait qu'il commençait à douter de leur lutte. Il ne voulait pas se faire rabrouer ou traiter de traître, mais la reine n'était pas idiote. Il ne pouvait lui mentir, il n'y était jamais parvenu et même maintenant qu'il lui manquait un œil, elle restait terrifiante. Où trouverait-il le courage de lui tenir tête ? Il n'avait jamais été brave, il n'avait jamais fait face au danger ou à la réalité. Il ne pouvait pas s'échapper à présent, il allait devoir parler. Alfa se gratta timidement la gorge et déclara, très hésitant :

- Eh bien je... Je vous avoue majesté que depuis notre défaite je suis... Je suis incapable de réfléchir clairement. Tout ce en quoi je croyais est... Comment dire ? Mis en doute. J'ai peur de m'être trompé, de ne pas suivre le bon chemin. Sharkan était mon roi, et je le pensais légitime. Alors pourquoi tant de lions pensent le contraire ? Pourquoi a-t-il été renversé ?

Il espérait que Ekua pourrait le rassurer, qu'elle aurait les mots pour lui apporter le réconfort. Qu'elle lui dirait que Sharkan avait été attaqué par des félons, des traîtres de la pire espèce, qu'il était le meilleur roi que Freeland ait connu, et qu'il aurait du le rester. Il voulait entendre que les Kulishas étaient les gentils de l'histoire, qu'il œuvrait pour le bien et qu'il n'avait été victime que d'une terrible injustice.

_________________
Personne en pause pour manque d'inspiration


Avatar et signature ©️ Ermi

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t1965-alfajiri-sbire-du-tyran#4
avatar
MEMBRE - EKUA


À mon sujet

Age : 22 Féminin
Nb de Messages : 563
Localisation : Ancien royaume Marozi

En savoir +
MessageSujet: Re: Terrible incertitude / Ekua   Jeu 26 Mai - 11:43


    Alfajiri s’arrêta et fit volte-face la tête base, s’en retournant au côté de la reine vipère il ne leva cependant pas la tête. Le mâle brun avait toujours était très soumis, la tête et la queue base, le regard fuyant, alors Ekua n’aurait jamais dut s’inquiété de son comportement, mais il tronait une lueur affreusement triste dans ses grandes prunelles vertes qui, étonnement, lui faisait de la peine. Un autre aurait été mélancolique suite à leur fuite de Freeland serait passé à la trappe avec un sacrée coup de pied dans le derrière, mais le jeune kulishas était différent. L’ancienne reine avait très clairement pitié du pauvre lion qui, en plus d’avoir perdu son foyer, ne cessait de s’éloigné des quelques amis qu’ils pouvaient avoir parmi leurs petites troupe. Si, de coutume, Alfajiri était toujours près de Lutelo, ses derniers temps il passait d’avantage de temps seul ce qui inquiétait la lionne café.

    Sous ses ordres, Alfajiri se tient droit et soutient son regard ambré malgré l’horreur qui lui faisait très clairement son visage balafré. Elle ne saurait lui en vouloir, elle-même se trouvait affreusement laide bien qu’elle ne l’avouait à personne. La vipère ne s’énerva pas contre le jeune kulishas, elle n’avait pas envie de le blâmer, mais de comprendre pourquoi le plus fidèle des soldats semblait soudain si frêle et friable. Après de longue minutes d’un lourd silence, plonger dans une attente gênante que la reine de laissa nullement paraitre sur son masque imbrisable de lionne sévère, le jeune mâle finit par parler avec cette retenue et cette grande timidité qui lui était propre.

    - Eh bien je... Je vous avoue majesté que depuis notre défaite je suis... Je suis incapable de réfléchir clairement. Tout ce en quoi je croyais est... Comment dire ? Mis en doute. J'ai peur de m'être trompé, de ne pas suivre le bon chemin. Sharkan était mon roi, et je le pensais légitime. Alors pourquoi tant de lions pensent le contraire ? Pourquoi a-t-il été renversé ?

    La lionne poussa un long soupire et ferma les yeux. De nouveau, de longue minutes s’écoulèrent avant qu’une autre phrases, d’autre paroles, soit prononcer, mais que pouvait-elle répondre à ce jeune adulte dont l’âme d’enfant, qu’ils s’étaient évertuait à forcer, c’était briser en même temps que ses rêves de reconnaissance. Ekua n’oubliait pas, elle n’oubliait jamais, elle se souvenait de ce jeune sot qui lui avait dit avec niaiserie que son plus grand espoir était que son roi le félicite de lui-même pour ses actes héroïques. De fondé une famille tout ce qu’il y avait de plus banale et, surtout, d’être heureux dans sa simplicité. Tout ceci, Alfajiri n’y aurait plus jamais le droit et la vieille vipère le savait mieux que quiconque.

    - C’est une histoire bien compliqué, tu sais. – fit-elle doucement en relevant ses paupières sombres.

    Pour la première fois depuis que les kulishas avaient existés, Ekua parlait d’une voix douce. Sans mauvaise pensés, sans la moindre envie de manipuler ou de soutiré des informations à son interlocuteur, juste comme une mère qui raconte une longue histoire à l’un de ses enfants. C’était une partie d’elle que seule Sumu avait pu voir, cacher au fond du repère des lions ou très loin des regards indiscrets.

    - Il y a bien longtemps, des lions vivaient disperser dans la savane. C’est alors qu’un jeune lion se proclama leurs rois en les unissant tous sur sa bannière. Ses lions et ses lionnes venant de tous les horizons ont choisi leur roi et lui ont confié tous leurs rêves et leurs espoirs. Cependant, ce grand souverain vains mourir et ses proches donnèrent la direction du royaume à son fils. Cependant Déjem n’a jamais su tenir ce royaume comme il se devait, le laissant tomber en décrépitude. – Ce fut-là la véritable histoire qu’on racontait aux kulishas depuis leurs naissances, emplie de fausse déclaration et de mensonge. – Sharkan ne voulais pas voir cette terre qu’il aimait tant tomber dans l’oublie, alors il demanda à Déjem de faire quelques chose, mais la mort de sa compagne le rendait encore plus sombre qu’il ne l’avais jamais aidé et il refusa d’écouté les complaintes de ses sujets comme son père l’avais fait avant lui. Pour sauver Freeland, Sharkan à utiliser une loi universelle : Celle du plus fort.

    C’était cette loi qui régissait à elle seule le cycle de la vie. Les plus faiblesses mourraient sous les griffes des chasseresse téméraires, les malades étaient achevé par clémence pour éviter une longue agonie et les troupes d’animaux trainait avec compassion le vieil animal en fin de vie pour qui les longues pauses dans des lieux ombragés était les plus beaux cadeaux qu’on puit lui faire.

    - Cependant, son intervention bien que salvatrice pour le royaume ne plus pas à tout le monde. Les proches de Déjem, à qui il avait accordé un poste important dans la gestion du royaume, se virent destitué de leurs rangs et, avant de quitter les Terres Libres, rependirent leurs fiels parmi les autres. Ainsi, beaucoup nous trahir, mais beaucoup nous restèrent loyaux, comme toi par exemple. Mais il y est des choses contre laquelle la force physique ne peut lutter. Les rumeurs et le mensonge ont parcouru la Terre des lions à toutes vitesses et, ceux qui n’ont pas jalousé l’ancien roi, se sont mis à le haïr à cause d’immondes bassesses.

    Ekua fit une longue pause. Contemplant ce lionceau qui, devant elle, buvait chacun de ses mots les cœurs lourds. C’était comme expliquer à sa fille pourquoi le monde entier les haïssait. La reine vipère ne se savait pas pure, loin de là, elle connaissait les ténèbres qui envahissait son cœur et prenait un malin plaisir à en faire étalage, mais il est des fois où montré patte blanche en se forçant à croire à un conte pour enfant semblait être la meilleure des solutions. La lionne prit une grande inspiration et parla un peu plus fort, d’une voix maternelle mais toujours plus ferme pour donner une conclusion digne de ce nom à son récit.

    - La gentillesse et la clémence ne sont jamais récompensées en ce monde Alfajiri. Les gentils se font raboué de coup parce qu’on les considèrent comme des faibles et les idiots, qui compose en majeur partie la population de cette terre, se laisse berner par une histoire inventé de toute pièce sans chercher à séparer le vrai du faux. Tu connais la véritable histoire, comme nous tous ici présent, mais ses rats qui ont monté la rébellion on réussit à donner plus de crédit à leurs mensonges à notre plus grand damne. Pourtant, ce serait un blasphème de croire Sharkan disparue à jamais. – Cherchant à planté dans ses yeux, dans sa tête et dans son cœur les mots qui s’en suivit, Ekua ne lâcha pas Alfajiri d’un fils et plus elle parlait plus sa voix s’affermissait. – Il vit en toi. A chaque fois que tu penses à lui, à son image, il continue d’existé. Comme il vit à travers moi, qui fut la personne la plus proche de notre roi, comme il vit en Sumu par le sang qu’il lui à donner.

    Si la reine vipère espérait premièrement consoler Alfajiri, il était évident qu’elle le dirigeait vers la voie de la servitude à nouveau. Comme tous les lionceaux kulishas, il était fidèle envers Sharkan, mais pas envers elle. Elle ne lui évoquerait pas la peur, comme était capable de le faire Mopango, cependant elle arriverait à lui tiré sa loyauté du museau par ses propres moyens. Manipulatrice née, le lion caramel était loin d’être sa proie la plus difficile à attraper, mais elle devait se méfié de son étant mélancolique, il réfléchissait trop en ce moment. Bien qu’il l’eut attendrit par son allure misérable, Ekua comptait bien le remettre sur pied le plus rapidement possible autant par fierté, que par simple instinct maternelle, car pour elle Alfajiri était un éternelle lionceau qu’il fallait guider sur le chemin de son choix.

    - Tu ne t’es jamais tromper, Alfajiri, tu es le lion le plus juste et loyale qu’il m’eut été donné de voir. Alors que les autres ruminent sur leurs faiblesses, toi tu réfléchis. Malgré qu’on te dise idiot, tu es le seul à t’être remis en cause et cela est des plus louable, mais cela te torture et je ne puit le supporté.

    Levant gracieusement sa patte, elle la posa avec une grande délicatesse sur l’épaule du jeune mâle et prononça d’un ton solennel.

    - Alfajiri. En tant qu’unique reine de Freeland, sache que … je suis fière de toi.

_________________
" Love is a poison. A sweet poison, yes, but it will kill you all the same."


Sweet memory:
 

Je suis la plus belle ~ Ekua Thème
La voix d'Ekua
(c)Caractere by Ishana
(c) Design by Cynblack (Merci   )
(c) Signa by Isaiah, avatar par Voldy(merci )
(c) Lineart by Disney

( ̄^ ̄)ゞ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t1767-ekua-the-viper-queen#4497

Contenu sponsorisé


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: Terrible incertitude / Ekua   

Revenir en haut Aller en bas
 
Terrible incertitude / Ekua
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Dans la jungle, terrible jungle [pv Elkim]
» Un terrible secret à avouer...
» Dans la forêt, terrible forêt... [pv Lou]
» Il n'y a rien de plus terrible qu'un roi en colère et rien de pire que d'en être l'objet [Evangeline - Guillaume]
» Une terrible affaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
Crédits - Archives - Partenaires
 :: 
Archives & Choses Perdues
 :: RPs abandonnés
-