Informations
Topsites

Votez et réclamez vos points ICI !

Réseaux
Crédits

Bannière dessinée par Odon, Metua, Choyo, Jen, Yetsa, Rana & Eshina

Design & Codage © Tadji, Soto & Angola

Musique du lecteur © Stardiva Music

Optimisé pour Mozilla Firefox

Jeu déconseillé aux -12 ans

AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !

Partagez | 
 

 Messager de passage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 29 Féminin
Nb de Messages : 125
En savoir +
MessageSujet: Messager de passage   Lun 18 Avr - 16:34

A terrain découvert, Hatima arpentait la grande étendue d'un pas sûr. Les expériences, surtout les mauvaises, lui avaient enseigné qu'il fallait toujours faire semblant de n'avoir peur de rien et de savoir où l'on allait. N'ayant rien pour se cacher, pas même la nuit d'habitude fidèle alliée, Hatima avait donc choisi d'évoluer tranquillement dans la vallée, le museau au vent. Après une longue campagne plus ou moins furtive -il pourrait le vérifier à son arrivée- le jeune lion rentrait sur Apleland, une terre qu'il avait ironiquement bien peu foulée, la faute à avoir tant prêché pour ses beaux yeux auprès des Mositus éparpillés. C'était donc le coeur léger teinté de petites inquiétudes -de quoi aurait-il l'air si aucun de ses compères conseillés n'était arrivé à bon port ?- que le mâle retournait auprès du pacifique Siri, son idole.

Pour autant, Hatima n'en avait pas fini avec sa quête. Pas encore semblait avoir décidé l'effluve qui le mena jusqu'à une femelle à la peau brune. Rassemblant vaillamment ses souvenirs, le grand adolescent qu'il était retrouva la vague forme d'une de ses aînées, assez connu pour son caractère bien trempé. Malheureusement, impossible de mettre la patte sur son nom, juste qu'il ne s'agissait pas de Janga, l'exilée qu'il avait rencontré. Cette dernière avait la même teinte à peu près mais son pelage était marqué de blanc et de brun, sans compter leur âge bien différent. Bref, en fin de compte, le jeune mâle n'était sûr, ni de ses origines, ni de son nom.

- Bonjour.

C'était encore la plus simple des approches, la moins ambigüe avait-il apprit au fil des rencontres. Évidemment, la honte de se faire rembarrer était présente, néanmoins après quelques coups de griffes à cause de malentendus malencontreux, Hatima allait au plus clair. Il esquissa donc encore deux pas, demeurant à distance raisonnable pour ne pas voler l'espace vital de l'inconnu, ses oreilles reposant gentiment à l'horizontale, à demi perdu dans sa crinière déjà bien épaisse et la queue balayant doucement le vide. Ses griffes étaient naturellement rangées, son regard rubis visant quant à lui, le coin des yeux de la lionne.

- Excusez-moi de vous déranger, mais je crois vous avoir reconnue. Êtes-vous bien Mositu ? Je m'appelle Hatima et je cherche ceux de mon clan éparpillés pour les mener sur notre nouvelle terre voyez-vous.

Commença-t-il, en évitant toutefois de trop en dire, sait-on jamais. Pour renforcer son message de paix et ne pas se montrer envahissant -de là où il était, il ne voyait pas très bien ce que faisait la femelle d'ailleurs.- Hatima s'assit. En plus de l'attente polie, il fallait avouer que c'était bien agréable après avoir autant marché.

_________________
Signature: Disney et Prince Voldy (Merci !!)
Avatar: Merci Kuzoa pour ce cadeau ! Et merci Ajjin pour le fond et l'ajustement sunny

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3631-hatima-prend-racine#82670
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 26 Féminin
Nb de Messages : 249
En savoir +
MessageSujet: Re: Messager de passage   Lun 18 Avr - 22:21

Pour la peine, Vukia avait décidé de laisser Hofu et Niwata entre eux. Après tout, ils se connaissaient depuis beaucoup plus longtemps que Vukia et Hofu. De plus, la présence de la jeune lionne l'a mettait mal à l'aise. Elle était gentille pourtant et était la protégée de Hofu. Vukia ne voulait pas lui faire du mal mais dès qu'elle croisait son pelage doré...Elle ne pouvait s'empêcher de la voir d'un mauvais oeil, de sentir son coeur battre plus vite et ses muscles se crispés comme si sa seule envie était de lui sauter à la gorge. Mais il était hors de question qu'elle fasse ça, elle devait se contenir ! Son expérience dans le désert ne lui avait pas arrangé cet esprit vengeur et agressif, c'était comme si elle ne pouvait plus voir un seul lion au pelage semblable à ceux des Jangowas sans avoir des envies de meurtres.

Vukia était partit voir si elle ne pouvait pas se changer les idées en chassant un peu. Le ciel était couvert de nuages, donc le soleil ne la gênait pas plus que ça. C'était plutôt bien tombé qu'elle soit contrainte de vivre en plaine durant la saison humide. Rien qu'en y pensant, elle se disait que si Hofu n'était pas là, Niwata aurait probablement déjà passer un sale quart d'heure. La Mositu devait pourtant maîtriser ses pulsions meurtrières, que ce soit pour elle ou même pour Hofu. Si jamais la femelle faisait le moindre mal à Niwata, le lion ne lui pardonnera jamais... Mais...Pourquoi est-ce que cela avait soudainement tellement d'importance pour elle ? C'était son ami, oui, certes, mais pourtant...Vukia sentait qu'il y avait autre chose. Autre chose qui l'empêche de vouloir décevoir le mâle, ce lion qui lui avait sauvé la vie plusieurs fois, qui s'était dévoué pour elle. Le premier et surtout le seul a avoir agit ainsi avec elle. Même son père qu'elle ne connaissait pas n'avait pas été capable de cela...C'était également lui qui procurait à Vukia l'étrange force qui permettait à la lionne de se contenir vis à vis de Niwata. La sensation qu'elle ressentait rien qu'en pensant à ce lion était aussi étrange que lorsqu'elle avait découvert qu'elle pouvait être ami avec lui. Pourquoi ce sentiment revenait ? Qu'est-ce qui avait changé ? Son regard sur lui, il semblerait...Elle ne parvenait pourtant pas à comprendre cette différence. Ca lui hantait l'esprit.

Soudain, alors que la lionne déambulait dans la Vallée Abandonnée, elle sentit une approche. Elle fit immédiatement volte-face vers le lion en lâchant un grondement, crocs et griffes visibles et oreilles couchés. C'est alors que ses rétines percutèrent le pelage sombre du lion. Elle avait pensé à Hofu en premier lieu mais non, ce n'était pas lui. Elle flaira l'air vivement, ce lion portait l'odeur du clan !

- Bonjour.

Vukia se redressa légèrement et rangea ses griffes, mais scrutait l'individu d'un oeil soupçonneux. Etait-il vraiment un Mositu ou était son imagination qui lui jouait des tours ? C'était toujours possible si elle considérait qu'elle n'avait pas l'esprit en paix ces derniers temps. Elle restait néanmoins silencieuse, attendant d'en savoir d'avantage.

- Excusez-moi de vous déranger, mais je crois vous avoir reconnue. Êtes-vous bien Mositu ? Je m'appelle Hatima et je cherche ceux de mon clan éparpillés pour les mener sur notre nouvelle terre voyez-vous.

Hatima ? Effectivement, ce nom ne lui était pas inconnu. Longtemps c'est écoulé depuis que Vukia avait vu Siri et les autres quitter le clan...Mais ce que venait de dire ce lion la stupéfia sur place. Ses oreilles se dressèrent en avant et ses yeux s'arrondirent comme des soucoupes, avait-elle seulement bien entendu ?

- Quoi...? fit-elle, abasourdi, vous êtes l'un des Mositus qui est partit avec Siri ??

Cela faisait combien de temps même qu'elle n'avait pas revu un seul Mositu ? Sa mère mourante dans le désert étant la dernière. Elle ne pensait pas du tout en revoir un là, par pur hasard, venu comme un ange gardien remettre les égarés dans le droit chemin. Instinctivement et avec grand intérêt, la femelle scruta le pelage du mâle. Il avait l'air intact...Son clan n'avait pas été décimé...La part de Siri était toujours là sur la Terre des Lions !

- Où sont-ils ?? demanda t-elle aussitôt, où se trouve le groupe de Siri ? Est-ce que d'autres Mositus de Kwadja ont pu le rejoindre ??

Elle voulait tout savoir. Absolument tout ! Vukia avait été séparé des siens depuis bien trop longtemps et les épreuves enduré lui avait trop malmené l'esprit. Voir Hatima surgir du néant ressemblait presque à un mirage. C'était comme voir sa race ressuscitée. Peut-être en était-ce un au final...Mais tant pis, elle devait tenter le tout pour le tout.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t1709-vukia-le-moment-le-plus-d
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 29 Féminin
Nb de Messages : 125
En savoir +
MessageSujet: Re: Messager de passage   Mar 19 Avr - 9:11

Machinalement les oreilles d’Hatima s’étaient aussi couchées sur le sommet de son crâne et le poil de son échine sous sa crinière, dressé. Toutefois, l’expérience lui avait appris à conserver son sang-froid et, disposant encore d’une bonne réserve de self-contrôle l’animal s’était donc contenté d’un pas en arrière après s’être vivement relevé. Heureusement l’était d’esprit de la femelle changea rapidement, passant de la colère à l’étonnement. Du déjà vu pour le Mositu ayant rencontré plusieurs fois des membres de son clan se croyant désormais seuls au monde. Un petit sourire effleura les babines de l’adolescent. Il collectionnait précieusement ces moments pour les jours de grande fatigue lorsque venait l’impression de solitude couplée à celle de tristesse.

- Oui, le clan est encore en vie. Il est même en train de se renouveler, bien que je n’y ai pas mis les pattes depuis un certain temps. J’ai envoyé plusieurs Mositus éparpillés après les faits d’armes de Kwadja là-bas, mais j’ignore encore s’ils y sont allés. Cette fois c’est différent car je rentre également. Je peux vous y emmener… Pardon, comment vous appelez-vous ?

Alors qu’elle parlait, Hatima se rappelait toujours plus de son visage bien qu’il soit incapable de mettre un patronyme dessus. Son odeur quoique désormais bien discrète finit toutefois par ressurgir. La presque inconnue sentait comme une Mositu.

- J’ai aidé un lion brun aux yeux vairons, blessé, mais nous fûmes séparés [ HJ : topic abandonné], j’ai guidé une mère séparée de son compagnon malade qui n’avait pu la rejoindre aux côtés de Kwadja et deux adolescents un peu trop intrépides [ HJ : PNJ´s]. Enfin, j’ai rencontré Janga, l’exilée mais ne lui ait pas indiqué la route vers notre terre. Elle était nouvellement mère.

Hatima regrettait de ne pas avoir pu dévoiler à l’ancienne monarque le lieu de vie de Siri et des siens, mais comme la vieille lionne ne se repentait aucunement de ses actes, jouant au contraire les victimes, Hatima avait préféré la guider vers les Pridelanders, l’encourageant à intégrer ce clan.

- Êtes-vous seule ? Auriez-vous croisé d’autres Mositus égarés ?

Certains choisissaient de rentrer, d’autres non, le jeune mâle essayait parfois de les convaincre, surtout les anciens adolescents honteux croyant que leurs parents ne leur pardonneraient pas, alors qu’ils n’attendaient que le retour de ces nouveaux adultes solitaires. Cependant il ne pouvait forcer personne, se contentant d’effectuer sa dure labeur de messager.

Cette fois, le mâle se doutait qu'il n'y aurait personne d'autre à aller chercher, vu la réaction de Vukia. Pour autant, c'était son devoir, autant poser la question dès lors. Si la lionne avait croisé ne serait-ce que l'un des Mositu guerrier éparpillé par la guerre, il retarderait son voyage pour le retrouver et lui proposer de rentrer.

En tout cas soulagé que la femelle ne semble pas agressive à son égard, Hatima s'assit de nouveau tranquillement. Il avait conservé un ton calme et un débit serein en espérant que la presque inconnue le croit, lui qui se pensait anonyme, loin de se douter que son nom de messager avait déjà fait écho dans la savane. Pour chaque félin rencontré, tout était à refaire, il devait convaincre via ses mots et son attitude. Ce n'était pas une tâche facile mais très enrichissante.

_________________
Signature: Disney et Prince Voldy (Merci !!)
Avatar: Merci Kuzoa pour ce cadeau ! Et merci Ajjin pour le fond et l'ajustement sunny

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3631-hatima-prend-racine#82670
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 26 Féminin
Nb de Messages : 249
En savoir +
MessageSujet: Re: Messager de passage   Mer 20 Avr - 19:14

Bien que réputée pour être une lionne agressive et farouche, Vukia changeait complètement de personnalité lorsqu'elle était en présence d'un des siens, ou, à la limite, d'un lion extérieur vraiment proche d'elle, Hofu étant jusque là le seul spécimen connu. Hatima, le lion ici présent étant un Mositu, il n'avait strictement rien à craindre de la femelle, bien que sa réaction face à elle était légitime. Vukia avait été vraiment surprise de voir un membre du clan ici, dans cet endroit perdu et s'empressa de demander plus d'explication.

- Oui, le clan est encore en vie. Il est même en train de se renouveler, bien que je n’y ai pas mis les pattes depuis un certain temps. J’ai envoyé plusieurs Mositus éparpillés après les faits d’armes de Kwadja là-bas, mais j’ignore encore s’ils y sont allés. Cette fois c’est différent car je rentre également. Je peux vous y emmener… Pardon, comment vous appelez-vous ?

Vraiment, c'était une nouvelle des plus réjouissantes ! Pour l'une des rares fois de son existence, la lionne sombre afficha un sourire. Elle était soulagée. Le clan était sain et sauf, il avait un nouveau territoire, il pouvait à nouveau se remettre sur ses pattes et reprendre sa grandeur d'antan, si on pouvait toutefois parlé de grandeur pour un clan ayant toujours été aussi discret. Elle soupira de soulagement. Les siens qui avaient combattu corps et âme contre les Jangowas ont également reçu un chemin de retour, enfin, pour la plupart. C'était déjà ça.

- Mon nom est Vukia, répondit la femelle, je te remercie vraiment pour ce que tu as fait pour le clan. Tu as été salvateur pour beaucoup d'entre nous. Je suis ravi d'apprendre que les nôtres ne se sont pas éteint et mieux encore, qu'ils aient trouvé une nouvelle terre à habiter. Il s'agit donc bel et bien d'Apeland ? J'espère qu'il s'agit là d'un territoire sûr.

La lionne finit par s'asseoir afin de démontrer au lion qu'elle mettait de côté son agressivité et qu'il n'avait pas à se méfier d'elle. Il était un mositu, un frère, un membre du clan, pour rien au monde, elle ne lui ferait de mal. Attentive, la femelle écouta le récit du lion sombre.

- J’ai aidé un lion brun aux yeux vairons, blessé, mais nous fûmes séparés [ HJ : topic abandonné], j’ai guidé une mère séparée de son compagnon malade qui n’avait pu la rejoindre aux côtés de Kwadja et deux adolescents un peu trop intrépides [ HJ : PNJ´s]. Enfin, j’ai rencontré Janga, l’exilée mais ne lui ait pas indiqué la route vers notre terre. Elle était nouvellement mère.

- Et...Kwadja ? demanda Vukia.

Est-ce que la chef des Mositus s'en était sorti indemne ? Il n'avait pas parlé d'elle comme l'une des retrouvées. Avait-elle péri dans le désert ? Sous les griffes des Jangowas ou bien était-elle encore perdue ? C'était elle qui avait mené l'assaut d'une partie des Mositus, pourvu d'un grand courage. Vukia souhaiterait vraiment savoir ce qu'il était advenu d'elle. Mais peut-être que le lion n'en savait rien aussi. Peut-être n'avait-il pas encore vu ne serait-ce que la moitié des Mositus égarés. Vukia, pour sa part, n'en avait vu aucun, jusqu'à l'apparition du lion sombre en ce moment même.

-Êtes-vous seule ? Auriez-vous croisé d’autres Mositus égarés ?

Mais la lionne nia de la tête :

- Tu peux me tutoyer Hatima, assura t-elle, et non, tu es le premier Mositu depuis des jours et des jours que je croise. A vrai dire, je ne pensais pas revoir l'un des miens avant un bon bout de temps, après tout ce qui s'est passé...

La lionne baissa légèrement le regard. Elle n'était pas fière de ce qui était arrivé, la défaite, la mort, la solitude, tout ce qu'un Mositu en temps normal ne mérite pas. Le peuple le plus pacifique de la Terre des Lions était-il voué à souffrir en permanence à cause des autres ?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t1709-vukia-le-moment-le-plus-d
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 29 Féminin
Nb de Messages : 125
En savoir +
MessageSujet: Re: Messager de passage   Dim 24 Avr - 21:09

Hatima secoua négativement la tête. Il n'avait pas à être remercié, d'ailleurs, malheureusement, il n'était pas non plus le sauveur de "beaucoup de monde", vu le peu de Mositus en vie qu'il avait rencontré. Trois ou quatre pour le moment, dont Janga l'Exilée à qui il n'avait rien pu révéler.

- Malheureusement pas tant que ça, j'ai rencontré ce lion blessé dont je n'ai rien su après, et quelques autres, mais la majorité a été... Décimée par la guerre avec les Jangowas. J'ai fouillé partout, y compris sur Outland, seulement, la princesse Katarasi m'a assuré n'avoir vu aucun Mositus. En repassant aux abords de ce territoire, je n'ai senti aucun indice du passage éventuel d'un des nôtres d'ailleurs.

Non pas qu'Hatima ne s'était pas fié de Katarasi, mais par acquis de conscience, il avait longé les frontières, sans trouver de trace, malheureusement. Maintenant que son voyage prenait fin, Hatima était persuadé de ne pas avoir fait assez, même si rencontrer Vukia était un réel soulagement. Au final, c'est elle qui devrait être remercié.

- Apeland. Oui, mais, comment le sais-tu ?

Demanda-t-il en écarquillant les yeux, passant sans ambages du vouvoiement au tutoiement par ailleurs. Tandis que la confiance s'installait doucement entre eux, via les signaux d’apaisement utilisés par son aîné, Hatima se tranquillisait pour mieux s'agiter la seconde d'après. Si Vukia avait eu vent du territoire des Mositus, pourquoi ne pas s'y être rendue ? Connaissait-elle aussi sa disposition géographique ? Au fond, peu importait que la femelle soit au courant, mais si elle le savait, qui d'autre pouvait être au courant ? Le jeune mâle tâcha de se calmer. Les Jangowas avaient eu ce qu'ils voulaient et ne mèneraient certainement pas une expédition jusque là-bas.

- C'est assez reculé, je ne crois pas que les lions du Désert viendront, ni personne d'autre pour réclamer ce territoire. Néanmoins, j'aimerais savoir, comment as-tu deviné ? Quoiqu'il en soit, si tu ignores où cela se trouve, je te guiderai. Il est temps pour moi de rentrer... Mon père n'est plus tout jeune.

Et seul avait failli rajouter l'adolescent. En effet, la bataille de l'Oasis avait fini par emporter sa mère, Kewa, après une longue agonie. Du coup, en plus de désirer retrouver les lions qu'il avait guidé jusqu'à la Terre promise et de revoir les Mositus de son enfance, le lion avait hâte de câliner son géniteur, en espérant que ce dernier soit encore en vie.

- Je ne sais pas pour Kwadja, je ne l'ai pas rencontré... Elle est connue des clans, forcément, mais personne ne l'a vu. Comme si elle se cachait ou qu'elle... Qu'elle était morte.

De concert avec Vukia, Hatima baissa le regard. Le décès d'un Mositu n'était jamais un signe de réjouissance, tout comme celui probable d'Haramu l'avait laissé un peu triste, le jeune mâle n'était pas heureux de la fin potentiel de Kwadja. D'autant plus que la lionne avait soutenu son peuple jusqu'au bout, essayant de lutter pour leur terre. Bien que sa technique violente n'avait pas plu à Hatima, et qu'il avait voté pour Siri, il reconnaissait son courage, son abnégation et amour pour les siens. Kwadja était une des leurs, et s'il en avait eu l'occasion, l'adolescent se serait risqué à l'emmener sur Apeland.

- Veux-tu rentrer avec moi Vukia ?

Demanda aimablement Hatima, plein d'espoir. Il espérait sincèrement avoir la Mositu comme compagne de voyage, et s'assurer d'avoir emmené au moins une des leurs à bon port. Que sa mission brouillonne du début ait abouti aux retrouvailles d'une famille serait déjà merveilleux.

_________________
Signature: Disney et Prince Voldy (Merci !!)
Avatar: Merci Kuzoa pour ce cadeau ! Et merci Ajjin pour le fond et l'ajustement sunny

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3631-hatima-prend-racine#82670
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 26 Féminin
Nb de Messages : 249
En savoir +
MessageSujet: Re: Messager de passage   Mar 26 Avr - 22:46

- Malheureusement pas tant que ça, j'ai rencontré ce lion blessé dont je n'ai rien su après, et quelques autres, mais la majorité a été... Décimée par la guerre avec les Jangowas. J'ai fouillé partout, y compris sur Outland, seulement, la princesse Katarasi m'a assuré n'avoir vu aucun Mositus. En repassant aux abords de ce territoire, je n'ai senti aucun indice du passage éventuel d'un des nôtres d'ailleurs.

Vukia baissa légèrement la tête. Décimé par les Jangowas...Quelle vision cauchemardesque. Vukia avait été aux premières loges pour constater les dégâts. Cette guerre fut une véritable boucherie et peu avait déjà échappé au carnage, le reste avait dû succomber dans le désert, tout comme sa mère Narafi. En y repensant, la Mositu sentit son coeur s'alourdir de chagrin. Chagrin qu'elle avait appris à mettre de côté en compagnie de Hofu. Mais elle ne devait en aucun cas montrer sa faiblesse à Hatima ! Elle devait redevenir la Vukia d'antan, forte, vaillante et invulnérable ! La lionne se redressa alors, la tête plus haute, prête à assumer le reste des explications du lion. C'est alors que ce dernier lui demanda :

- Apeland. Oui, mais, comment le sais-tu ? C'est assez reculé, je ne crois pas que les lions du Désert viendront, ni personne d'autre pour réclamer ce territoire. Néanmoins, j'aimerais savoir, comment as-tu deviné ? Quoiqu'il en soit, si tu ignores où cela se trouve, je te guiderai. Il est temps pour moi de rentrer... Mon père n'est plus tout jeune.

Oui, c'était déjà brave ce que le Mositu avait fait pour retrouver les siens égarés. Il était temps pour lui de retourner sur la terre promise. Il le méritait plus que quiconque. En ce qui concernait sa question, Vukia répondit :

- C'était là-bas que Siri voulait guider le clan au départ. Beaucoup ont refusé autant pour leur désir de vengeance sur les lions des sables que pour les risques que représentait cette jungle inconnue rempli de singes agressifs. C'est pourquoi je suis étonnée d'apprendre qu'elle est devenu un lieu sûr pour le clan, mais j'en suis également ravie. Cela dit, j'ignore où se trouve ce nouveau territoire.

Sûr que les Jangowas ne devrait normalement pas poser les pattes là-bas. Ils ne quitteraient pas leur précieux et maudit désert. Ils avaient chassés les Mositus que par orgueil et non pas pour l'oasis. Un jour viendra où ils paieront de cette affront. Le destin se chargera de leur cas, un jour...

- Je ne sais pas pour Kwadja, je ne l'ai pas rencontré... Elle est connue des clans, forcément, mais personne ne l'a vu. Comme si elle se cachait ou qu'elle... Qu'elle était morte.

Vukia déglutit. Kwadja...morte ? Une lionne aussi forte et vaillante qu'elle ? Ce n'était pas impossible, mais difficile à croire. Si Vukia avait s'en sortir, pourquoi pas elle ? La lionne ne la connaissait pas personnellement mais Kwadja était une Mositu, ce qui équivalait chez Vukia comme tous les autres du clan le rang d'un membre de la famille. Plus encore, elle était leur chef. Une mère à tous.

- Veux-tu rentrer avec moi Vukia ?

Vukia leva son regard émeraude sur le jeune mâle. Elle pouvait lire en ses yeux une lueur empli d'espérance à sa réponse. A vrai dire, Vukia aurait donné n'importe quoi pour entendre cette phrase. Elle voulait accepter, hurler même sa joie de retrouver enfin son clan ! Ca bouillonnait en elle comme un volcan sur le point d'entrer en éruption. Elle voulait revoir les siens, et apercevoir cette nouvelle terre qui lui était dû. Oui elle le voulait ! Elle...Mais...Il y avait pour ainsi dire un détail qui s'était ajouté à sa vie...Hofu.

- Je...Euh...

Hofu. Que faire ? Elle ne voulait pas l'abandonner, lui le voyageur qui avait tant fait pour elle. Et ce sentiment qu'elle ressentait étrangement pour lui devait également être tiré au clair car elle savait qu'elle se sentirait mal de le délaisser pour quelque chose d'aussi égoïste que son clan. Mais son coeur bondissait autant de joie de rentrer enfin à la maison...Elle n'était pas faite pour la vie en plaine. Elle était une Mositu pure et dure ! Vukia dévia son regard derrière elle, sur l'horizon, le coeur soudainement déchiré en deux parties. Quelle douleur...C'était bien la première fois qu'elle la ressentait. C'était encore plus fort que le jour où Siri avait décidé de séparer le clan en deux.

- Hatima...commença t-elle, c'est comme si tu es venu mettre fin à mon calvaire et réaliser mon rêve de retrouver les miens. Mais...

Elle soupira.

- Il y a quelqu'un là-bas à qui je tiens énormément. Je ne peux pas l'abandonner comme ça après tout ce qu'il a fait pour moi. Tu sais, c'est un lion avec des origines Mositus en lui. Je me demande s'il serait possible de le faire entrer dans le clan...

Mais Hofu était un voyageur et ce, depuis longtemps. Etait-il seulement intéressé par la vie dans un clan, enfoui dans la jungle ? Quel bonheur se serait pour Vukia si ceci était possible !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t1709-vukia-le-moment-le-plus-d
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 29 Féminin
Nb de Messages : 125
En savoir +
MessageSujet: Re: Messager de passage   Dim 1 Mai - 21:25



- C'est vrai que c'est logique...

Un peu honteux de remarquer que sa question était vraiment stupide, l'exilé volontaire baissa la tête en traçant des cercles du bout de sa griffe. Il avait dû laisser un bout de cerveau dans un recoin de savane. Ou alors était-ce le désir de vouloir bien paraître qui lui faisait faire le contraire ? Enfin peu importe la discussion sans jamais s'être endurcie s'adoucissait, continuant sur une vague agréable à laquelle le félin ne se serait pas attendu en se levant ce matin.

En effet, le sourire d'Hatima s'agrandissait au fur et à mesure des paroles de Vukia. Malgré une pointe de tristesse qui jonchait encore ses yeux rubis, le jeune lion retrouvait espoir. Il était merveilleux pour l'égo mais surtout pour le coeur d'être vu comme un rêve devenu réalité. Au moins, à défaut de se sentir roi, le félin trouvait un véritable sens à son périple. Il avait eu l'occasion de sauver une lionne de solitude, la ramener avec lui serait l'accomplissement de cette mission qu'Hatima songeait parfois inutile. Pour autant, le bonheur du Mositu à l'idée de rendre heureuse Vukia se mâtina soudain d'inquiétude, fardant ses traits d'une moue pensive. Cet autre lion, les questions, c'était beaucoup de responsabilités. Le secret et la tranquillité des siens était en jeu, suspendus à ses babines.

- Tu connais bien les nôtres Vukia, et tu sais qu'ils sont très tolérants. Seulement, nous devons notre gîte aux Lamasus, or je ne sais pas s'ils accepteraient d'autres sous-races de lions. A-t-il grandi dans notre clan ? Dans ce cas je pense qu'il pourrait venir sans problème, dans le cas contraire, je te proposerais bien de lui proposer de nous accompagner jusqu'à des frontières inexactes, où nous pourrions demander conseil à Siri. C'est un grand sage au coeur bon. Je ne voudrais pas briser la paix qui unit les Lamasus aux Mositus. Je ne sais pas si je peux prendre cette charge sur moi d'accepter ou non. Cela dit, il serait facile de faire demi-tour pour prévenir ton ami d'un éventuel bienvenu. Qu'en penses-tu ?

Demanda l'adolescent, un peu mal à l'aise qui se dandinait légèrement sur son derrière. Hatima détestait donner l'impression de ne pas vouloir accueillir quelqu'un, cependant, il se montrait extrêmement précautionneux par sécurité. A ses yeux, en lui donnant carte blanche, Siri lui avait donné un grand pouvoir mais de plus grandes responsabilités encore. A son âge, le jeune lion ne se jugeait pas apte à prendre entre ses pattes la destinée d'un clan déjà bien éreinté, trimballé, traumatisée, blessé, en un mot décimé.

- Je te jure de faire tout mon possible pour vérifier ce fait et accueillir ce lion comme il le mérite ! Il doit avoir un grand coeur déjà pour t'avoir aidé. Je ne le connais pas mais l'admire déjà. Pourrions-nous le rencontrer ?

Demanda Hatima, les oreilles soudain pointées en avant sous l'enthousiasme d'une rencontre avec un chevalier servant au grand coeur. Vukia du peu qu'il connaissait d'elle et avait pu voir ne semblait pas faire confiance à n'importe qui. Ce lion devait réellement être spécial pour que son absence la retienne encore, quand son réel rêve était de retrouver les Mositus. Serait-il son compagnon ? L'histoire prenait une tournure romantique en tout cas, et Hatima fleur bleue sur les bords s'en sentait transcendé. Ramener un couple sur Apeland serait comme rentrer avec un coin de ciel bleu dans son sillage. Un honneur.

_________________
Signature: Disney et Prince Voldy (Merci !!)
Avatar: Merci Kuzoa pour ce cadeau ! Et merci Ajjin pour le fond et l'ajustement sunny

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3631-hatima-prend-racine#82670
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 26 Féminin
Nb de Messages : 249
En savoir +
MessageSujet: Re: Messager de passage   Dim 8 Mai - 14:57

- C'est vrai que c'est logique...

Vukia remarqua la gêne que sa réponse avait donné au jeune mâle. Elle ne lui en voulait pas de ne pas avoir pensé à cette hypothèse, Siri aurait très bien pu changer d'avis ou trouver un autre endroit où faire vivre son groupe de Mositus. Mais cela n'était pas bien grave de toute façon. Vukia n'était pas une lionne qui cachait énormément les choses et n'hésita pas à dire que pour elle, la venue de lion lui sauvait presque la vie. Hatima semblait en être ravi. Vukia partageait silencieusement et sans grande expression cette joie. Mais si Hatima ne lui donnait que le sentiment de lui avoir sauvé la vie, un autre lion l'avait réellement fait. Et ce lion, Vukia ne pouvait le laisser tomber après tout ce qu'il avait fait pour elle. La lionne savait alors qu'elle ne pourrait être comblée si elle n'obtenait pas ces deux idéaux : être avec son clan, et être avec Hofu. Elle ignorait pourquoi mais soudain, le lion voyageur était devenu aussi important à ses yeux que le reste de son clan. A vrai dire, elle espérait conseille de la part d'Hatima, bien qu'il semblait un peu jeune pour se voir attribuer ce genre de rôle.

- Tu connais bien les nôtres Vukia, et tu sais qu'ils sont très tolérants. Seulement, nous devons notre gîte aux Lamasus, or je ne sais pas s'ils accepteraient d'autres sous-races de lions. A-t-il grandi dans notre clan ? Dans ce cas je pense qu'il pourrait venir sans problème, dans le cas contraire, je te proposerais bien de lui proposer de nous accompagner jusqu'à des frontières inexactes, où nous pourrions demander conseil à Siri. C'est un grand sage au coeur bon. Je ne voudrais pas briser la paix qui unit les Lamasus aux Mositus. Je ne sais pas si je peux prendre cette charge sur moi d'accepter ou non. Cela dit, il serait facile de faire demi-tour pour prévenir ton ami d'un éventuel bienvenu. Qu'en penses-tu ?

Oui, les Mositus étaient des lions pacifiques et tolérants, mais Vukia savait aussi que Siri pouvait vraiment être têtu quand il voulait et sa "trahison" d'avoir rejoint Kwadja au lieu de lui pourrait peut-être déjà le mettre à mal vis à vis de la lionne. Vukia ne connaissait pas Siri personnellement, elle s'était toujours tenu à l'écart du clan, la tête dans un rôle de guerrier que personne d'autres n'avait. On ne pouvait pas vraiment dire qu'elle avait su tisser des liens avec les membres de son clan. Au départ, cela ne semblait pas l'affecter, mais depuis la mort de sa mère, la jeune Mositu était un peu désorganisé par rapport à cela, surtout en ayant rejoint la cause de Kwadja, puis en vivant avec Hofu, c'était à peine si elle parvenait encore à s'identifier aux autres Mositus.

- Oui bien sûr, répondit la lionne, il n'est pas très loin mais...Qui sont les Lamasus ?

A vrai dire, Vukia était au courant de bien peu de chose concernant les Mositus et Hatima était là pour lui apporter des réponses. Toujours aussi embarrassé, ce dernier ajouta :

- Je te jure de faire tout mon possible pour vérifier ce fait et accueillir ce lion comme il le mérite ! Il doit avoir un grand coeur déjà pour t'avoir aidé. Je ne le connais pas mais l'admire déjà. Pourrions-nous le rencontrer ?

Vukia hocha la tête.

- Allons-y de ce pas, répondit-elle.

Hofu avait un grand coeur. Aucun doute sur le sujet. Il avait aidé Vukia dès lors première rencontre et depuis, il ne cessait de s'offrir ce rôle protecteur. En tant normal, ça aurait été sans doute frustrant pour la lionne guerrière mais le sentiment qu'elle avait envers le mâle l'empêchait de voir son ego être atteint. La Mositu se leva alors et fit signe à Hatima de la suivre. Elle fit demi-tour et traversa la Vallée Abandonnée pour rejoindre l'endroit où elle avait laissé Hofu et Niwata. Elle repensait justement à Niwata. Hofu risque de refuser son offre de faire parti du clan parce qu'il voudra probablement rester auprès d'elle, sa protégée. Vukia soupira silencieusement. Elle pouvait toujours essayé mine de rien. Au bout d'un moment, s'approchant du champ herbeux, Vukia aperçu Hofu non loin. Niwata n'était pas là, peut-être parti tester ses talents de chasse. Tournant un regard vers Hatima, la femelle accéléra un peu la cadence jusqu'à rejoindre l'autre lion sombre.

- Hofu ? fit-elle, regardes, j'aimerais te présenter Hatima. C'est un lion de mon clan.

Bien que la lionne restait très secrète, elle ne pouvait cacher une pointe d'enthousiasme en informant Hofu qu'elle venait de tomber sur un autre Mositu.



(Voilà, à toi Hofu ! Very Happy)

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t1709-vukia-le-moment-le-plus-d
avatar
MEMBRE - TADEWI


À mon sujet

Age : 18 Féminin
Nb de Messages : 425
Localisation : Là où on ne m'attend pas

En savoir +
MessageSujet: Re: Messager de passage   Lun 9 Mai - 17:33






Assis au pied d'un arbre, Hofu regardait l'horizon, pensif. Il y avait un moment que Vukia s'était absentée, profitant du ciel couvert par les nuages pour aller se balader. La saison humide était une bénédiction pour tous, mais surtout pour les lions au pelage sombre pour qui le soleil et la chaleur étaient parfois insupportables, et qui bien souvent ne pouvaient chasser et se mouvoir en toute liberté qu'une fois la nuit tombée. Si la femelle avait prétexté vouloir profiter de ce temps idéal pour aller chasser, le voyageur n'était pas dupe et se doutait bien que la tension qui régnait entre la lionne sombre et Niwata n'y était pas pour rien dans cette absence. Si le lion ne pouvait s'empêcher de se soucier de la sécurité de Vukia, celle-ci n'avait pas de comptes à lui rendre, et il pouvait parfaitement comprendre qu'elle éprouve le besoin de respirer un peu. Ainsi, il n'avait fait qu'acquiescer en silence.

L'absence de la lionne sombre leur permirent, à Niwata et lui, de discuter un peu de tout et de rien comme à leur habitude, avant que celle-ci ne finisse à son tour par s'en aller. Lui rappelant simplement d'être prudente, il la laissa s'éloigner. Niwata n'était plus une enfant à présent, elle était capable de se défendre, de faire attention aux divers dangers qui peuplent la savane. Elle s'éloignait de plus en plus souvent, que ce soit pour aller chasser ou tout simplement pour aller découvrir de nouvelles terres, et Hofu devait s'y faire. Néanmoins, si le sombre avait voyagé seul durant la majeure partie de sa vie, il s'était habitué à la présence d'une autre personne à ses côtés, et étrangement, malgré son caractère parfois solitaire, il commençait à trouver le temps long lorsqu'il se retrouvait seul. Comme c'était le cas à ce moment précis.

Les deux lionnes parties chacune de leur côté, l'exilé se trouvait à présent seul avec pour seule compagnie ses pensées. Bien sure, il aurait très bien pu s'absenter lui aussi, aller visiter un peu les environs - bien qu'il les connaissait déjà fort bien-, s'adonner à la chasse ou encore aller à la rencontre des autres félins peuplant Outland, mais il souhaitait être là lorsque Vukia reviendrait. Niwata était partie pour un bon moment, il ne s'attendait pas à la revoir avant la tombée de la nuit. Ainsi, il était là, réfléchissant à toutes ces choses qui lui passaient par la tête.

Bien des choses s'étaient passées ces derniers jours. Il avait retrouvé Vukia dans les gorges et avait passé plusieurs jours en sa compagnie. Le lion ignorait si son amie éprouvait le même sentiment que lui, mais il avait l'impression de s'être quelques peu rapproché de Vukia, et inversement. Elle paraissait s'être ouverte à lui, se sentir plus à l'aise en sa compagnie alors qu'autrefois il peinait à obtenir d'elle ne serait-ce qu'un mot.. Mais peut-être n'était-ce qu'une impression, ou cela était-il du au fait qu'elle se sentait redevable envers lui..? Peut-être ne se comportait-elle ainsi que par politesse, mais il aimait penser qu'il n'y avait pas que ça. Qu'elle lui faisait réellement confiance.

Les efforts qu'elle faisait en présence de Niwata touchaient le mâle qui lui était redevable. Durant ces quelques jours passés tous les trois à la frontière d'Outland, il avait essayé de faire en sorte que cette cohabitation se passe bien pour tous.. Mais il savait bien que cela ne durerait pas. Si Vukia était avec eux, c'était uniquement du à son état, mais celui-ci s'améliorant de jours en jours, elle serait bientôt apte à partir à la recherche des siens.. Chose qu'étrangement le lion redoutait. Il souhaitait qu'elle soit heureuse et puisse retrouver ce clan qu'elle chérissait tant.. Mais il s'était fait à la présence de la femelle à ses côtés, et celle-ci lui était agréable.. Quoi qu'il en soit, il n'avait pas le droit de l'empêcher de partir. Il espérait simplement que son départ ne soit pas trop précipité.

"Hofu ? "

appela une voix que le voyageur reconnu bien vite. L'appel de Vukia le fit immédiatement sortir de ses pensées. Il tourna machinalement la tête, et fut surpris de se trouver en face de deux silhouettes et non d'une..

"j'aimerais te présenter Hatima. C'est un lion de mon clan."

enchaîna rapidement la lionne dont le ton de la voix laissait clairement entendre son enthousiasme. Silencieux, Hofu se redressa, son regard bleuté se posant sur les deux lions. Il observa durant un bref instant le dénommé Hatima. C'était un jeune lion, sans doute adulte depuis peu, dont le pelage ne laissait aucun doute sur ses origines. Un autre Mositu. La surprise était telle pour le lion qu'une expression surprise s'afficha sur son visage. Secouant légèrement la tête, il se repris.

" Enchanté, Hatima."

lança poliment l'aîné du groupe tandis qu'il inclinait respectueusement la tête en guise de salut. Quelques peu méfiant, il ne quittait pas des yeux le jeune lion. Cependant, voyant que Vukia semblait lui faire confiance, il s'autorisa à baisser un peu la garde, et à enchaîner sur le même ton.


"Mon nom est Hofu. Pardonnez mon étonnement, je dois dire que je ne m'attendais guère à rencontrer d'autres Mositus dans les environs. Je suis ravi de faire votre connaissance."


Oh que non, il ne s'y attendait pas. Mais si la présence du jeune mâle l'intriguait quelques peu, celui-ci étant un étranger pour lui, il ne pu s'empêcher d'adresser aux deux félins un très léger sourire en voyant l'air enjoué qu'arborait sa camarade. Il était rare de la voir aussi heureuse, et cette expression lui seyait assez bien. Il ne pouvait qu'être content pour elle, même s'il se doutait bien au fond de lui ce que la présence du dénommé Hatima signifiait.

[Si je dois changer quoi que ce soit n'hésitez pas à me le faire remarquer =) ]


_________________
Image par Romane 2308

Spoiler:
 


Anciennement Hofu
Tadewi découvre le monde en DimGray
Mon merveilleux codage a été réalisé par Uhta ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3851-tadewi-fille-du-vent-heri En ligne
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 29 Féminin
Nb de Messages : 125
En savoir +
MessageSujet: Re: Messager de passage   Mer 8 Juin - 23:25

Hatima se laissa mener jusqu'à Hofu, un lion au pelage foncé, toutefois joliment nuancé de teints grises. Sa crinière était plutôt originale étant donné sa clarté en comparaison de son pelage, mais dans tous les cas, en y regardant bien, le mâle pouvait effectivement prétendre à des gênes Mositus. Affublé de cicatrices marquant d'avantage son regard bleu, sans doute pouvait-il également se targuer d'être un guerrier. En soi d'ailleurs, c'était un mâle puissant, dans la force de l'âge, un compagnon idéal pour Vukia même si la femelle n'était pas en reste. Un de ces jours, s'il continuait à voyager autant, sans doute qu'Hatima aussi devrait essayer d'acquérir leur physique même si des muscles saillissaient déjà sous sa fourrure de jeune, avouant ses nombreux kilomètres avalés, sans compter sa carrure naturellement grande. Toutefois, il lui restait de nombreuses choses à apprendre encore, et pas les plus simples sachant qu'un lion était normalement grégaire. Eux au moins étaient ensemble, ce qui ravissait Hatima parce que la pauvre lionne avait eu l'air réellement surprise à l'annonce de l'existence de survivant. Il n'osait imaginer l'horreur de ces deux animaux ignorant tout du sort des leurs, songeant peut-être à leur mort, à supposer qu'Hofu ait encore de la famille là-bas évidemment.

D'un léger signe de tête trahissant son respect pour ces vétérans encore bien jeunes, accompagné d'un sourire, le mâle salua son aîné. Il s'assit un peu en retrait par respect Vulkia et lui qui devaient avoir des choses à se raconter, quand bien même il était au centre.

- Bonjour. Je vous pardonne, bien évidemment et vous retourne l'heureux étonnement. Moi-même je ne m'attendais pas à voir d'autres Mositus... J'en cherchais mais mon espoir se fânait doucement, et voilà que j'en rencontre deux, car peu importe que vos gênes ne portent que des monceaux de notre race. Vous montrer si enthousiaste à l'idée de voir un Mositu fait de vous un Mositu.

Espérant ainsi mettre à l'aise son comparse, le jeune lion espéra que le contraire n'aurait pas lieu. Il faut dire que débarquer puis balancer son message de tolérance et d'amour mêlés pouvait mener au conflit. Après tout, il ne connaissait rien de ce lion sinon ce que lui en avait dit Vukia. Cet Hofu souhaitait-il seulement être perçu comme un Mositu ? Et que penserait-il d'un gamin lui "donnant" l'autorisation d'en être un ? Peu importe, le jeune lion avait laissé parler sa spontanéité, bien plus heureux que ne le laissait penser son attitude calme. L'habitude de traiter avec autrui entrait doucement dans sa tête de caboche même s'il commettait encore des bévues, sans parler de la fatigue du voyage.

- Pour en revenir au sujet principal; j'ai décidé d'entreprendre des recherches pour ramener les Mositus qui le désirent chez eux, y compris ceux qui ont suivi Kwadja ou Kwadja elle-même, car ils sont des nôtres.

Répéta le lion qui, sincèrement en effet, n'avait rien contre les plus guerriers des Mositus. Au contraire, il les plaignaient sans aller jusqu'à la pitié-car c'était un sentiment plutôt humiliant et lui ne se sentait pas supérieur à eux.- de s'être ainsi trompé. Néanmoins qui aurait pu le prévoir ? Quoiqu'il en soit, c'était ce qui avait mené le destin des trois prédateurs à se rencontrer aujourd'hui. Laissant à Vukia le soin d'annoncer à son compagnon -de voyage ou de vie d'ailleurs ?- son idée. Ce n'était décidément pas à sa petite personne de s'aventurer sur ce chemin, sans parler de la nouvelle a digérer. Hofu ne devait certainement pas savoir que certains Mositus étaient en vie sans quoi il en aurait probablement averti Vukia. Une évidence.

_________________
Signature: Disney et Prince Voldy (Merci !!)
Avatar: Merci Kuzoa pour ce cadeau ! Et merci Ajjin pour le fond et l'ajustement sunny

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3631-hatima-prend-racine#82670
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 26 Féminin
Nb de Messages : 249
En savoir +
MessageSujet: Re: Messager de passage   Mar 21 Juin - 21:41

Vukia marchait d'un pas empressé à travers la lande des sans-terre malgré les pensées qui troublaient son esprit. A vrai dire, plus elle s'approchait du champ herbeux où se trouvait Hofu et Niwata, plus cette sensation désagréable s'amplifiait en elle. La lionne ne parvenait pas clairement à définir ce sentiment. C'était un frisson qui lui rongeait le corps de la pointe des moustaches à la pointe de la queue chaque fois qu'elle s'imaginait poser la question décisif au lion sombre : voulait-il l'accompagner dans sa vie avec le clan Mositus ? C'était comme recevoir une décharge d'adrénaline avant un combat. Elle espérait une victoire. Ce qui n'était pas vraiment certain. Vukia savait Hofu voyageur depuis longtemps, et avait même partagé un voyage avec lui. Comptait-elle à ses yeux assez pour qu'il change ainsi de vie ? Elle ignorait à vrai dire ce que le lion pensait d'elle. Elle savait qu'il tenait assez à elle pour lui avoir sauvé la vie et l'avoir soutenu durant des jours. C'était bien ce genre d'initiative qui avait rapproché les deux félins, en dépit de la relation délicate que la Mositu entretenait avec Niwata. Au départ, Vukia avait toujours prit le fait qu'elle se sentait redevable à Hofu comme la normalité pour laquelle elle se montrait plus ouverte avec lui qu'avec n'importe quel autre individu. Mais elle devait se rendre à l'évidence, qu'en songeant à une séparation, ce n'était plus du tout le cas. Ce n'était plus pour cela qu'elle agissait ainsi avec lui.

Finalement, la lionne sombre arriva au champ herbeux où la silhouette d'Hofu était déjà visible au loin, allongé au sol, le regard dérivant. Vukia se retourna plus d'une fois la question de ce qu'elle ferait si le lion sombre refusait de se rendre au clan Mositus. Probablement qu'elle suivrait le jeune Hatima malgré tout, étant donné qu'elle ne savait pas si elle empiétait sur la vie d'Hofu ou non. Elle essayait de s'en convaincre du moins, pour avoir une réponse à ce choix. Si elle devait quitter le voyageur, ce dernier lui manquerait plus qu'elle ne pouvait actuellement l'imaginer. Hofu ne pouvait cacher sa mine de surprise de voir revenir la femelle avec une compagnie étrangère bien qu'au pelage révélateur.

" Enchanté, Hatima. Mon nom est Hofu. Pardonnez mon étonnement, je dois dire que je ne m'attendais guère à rencontrer d'autres Mositus dans les environs. Je suis ravi de faire votre connaissance."

Quelle ironie quand on savait que Vukia avait reçu la même surprise que Hofu en ce moment même lorsqu'elle avait vu Hatima dans la lande.

- Bonjour. Je vous pardonne, bien évidemment et vous retourne l'heureux étonnement. Moi-même je ne m'attendais pas à voir d'autres Mositus... J'en cherchais mais mon espoir se fânait doucement, et voilà que j'en rencontre deux, car peu importe que vos gênes ne portent que des monceaux de notre race. Vous montrer si enthousiaste à l'idée de voir un Mositu fait de vous un Mositu.

Il était observateur, le jeune Mositu...Le pelage sombre d'Hofu trahissait ses origines, pour le peu qu'il en avait conté jadis à Vukia. Elle ne partageait cependant pas la dernière phrase du jeune mâle car la lionne, ne l'oublions pas, loin d'être la plus sociable du monde, n'aurait jamais prit un lion inconnu au clan comme un Mositu juste par sa façon d'agir au premier coup d'oeil. Elle garda ses pensées pour elle pour le moment, regardant les deux lions à tour de rôle et laissant ainsi poursuivre le fougueux félin :

- Pour en revenir au sujet principal; j'ai décidé d'entreprendre des recherches pour ramener les Mositus qui le désirent chez eux, y compris ceux qui ont suivi Kwadja ou Kwadja elle-même, car ils sont des nôtres.

Hatima venait de faire le lever du rideau. Ces simples explications devaient mettre la puce à l'oreille d'Hofu. Mais sous le silence qui s'imposa par la suite, ce fut à Vukia d'entrer dans les détail. Bien qu'elle cherchait les meilleurs mots pour le faire, on ne pouvait perdre de vue le fait que la lionne n'avait jamais vraiment eu beaucoup de tact quand il s'agissait de parler à quelqu'un. Faisant face à Hofu, elle se lança donc en dépit du serrement au coeur que cela entraînait. Elle fixait Hofu de ses yeux d'émeraude avant d'enchaîner :

- Tu dois te douter de ce que ça signifie. Hatima est venu me trouver pour me ramener au clan, dans la Jungle des Sages.

Elle marqua une pause, baissant un temps les yeux avant de jeter un regard par dessus son épaule, vers Hatima, avant de se tourner à nouveau vers Hofu.

- Je ne peux néanmoins m'empêcher de penser que...Après tout ce que tu as fait pour moi, je te laisse ainsi ici comme ça.

Elle se voulait convaincante et cherchait surtout confiance, car c'était bien la première fois qu'elle disait cela à une tout autre personne. C'était des sentiments que seule sa mère avait eu le mérite d'avoir de son vivant. C'était bien plus que la simple compassion, le maximum d'affection d'ordinaire, qu'elle avait avec le reste de son clan. Bien plus que ça. Probablement aurait-elle aimé ne pas précipité les choses contre Hofu, mais la lionne avait tellement horreur de tourner autour du pot. Redressant la tête, elle ajouta :

- Je me demandais si cela ne te tenterais pas de venir vivre une nouvelle vie auprès d'un clan ?

Dans la lueur d'espoir qui masquait son regard, elle poursuivit avec plus d'assurance :

- Cela n'a rien à voir avec une quelconque reconnaissance de ma part. Je t'en parle parce que je sais que ne plus te voir causera...Une perte non négligeable dans ma vie.

Elle marqua une nouvelle pause avant de conclure :

- Cependant...Je sais bien que la majorité de ta vie se déroule dans l'immensité de la Terre des Lions...Et puis, tu as Niwata aussi, qui a probablement besoin de toi.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t1709-vukia-le-moment-le-plus-d
avatar
MEMBRE - TADEWI


À mon sujet

Age : 18 Féminin
Nb de Messages : 425
Localisation : Là où on ne m'attend pas

En savoir +
MessageSujet: Re: Messager de passage   Ven 8 Juil - 12:09




Durant quelques instants, le regard bleuté de l'exilé passa du dénommé Hatima à Vukia. Tous deux paraissaient si enjoués de s'être trouvés.. En même temps, le lion ne pouvait les en vouloir pour ça, il savait très bien que de nos jours, rencontrer d'autres Mositus sur la Terre des Lions était extrêmement rare. Se retrouver de la sorte devait leur rendre espoir, l'espoir que certains de leurs semblables aient survécu. Bien qu'il n'aurait su dire pourquoi, Hofu ressenti une légère pointe de jalousie lorsqu'il vit à quel point cela rendait heureuse sa partenaire de voyage.. Mais il ne pu s'empêcher de sourire légèrement malgré tout, estimant devoir se réjouir du bonheur de son amie plutôt que de lui gâcher cet instant de retrouvailles tant attendues. Silencieux, le voyageur arrêta son regard sur le jeune Hatima qui d'un geste respectueux de la tête le salua.

"Bonjour. Je vous pardonne, bien évidemment et vous retourne l'heureux étonnement. Moi-même je ne m'attendais pas à voir d'autres Mositus... J'en cherchais mais mon espoir se fânait doucement, et voilà que j'en rencontre deux, car peu importe que vos gênes ne portent que des monceaux de notre race. Vous montrer si enthousiaste à l'idée de voir un Mositu fait de vous un Mositu."

déclara ce dernier d'un ton à la fois enthousiaste et bien sérieux pour un lion de son âge. Écoutant attentivement ce nouvel interlocuteur, Hofu ne pu qu'être surpris par certains des propos qu'il tenait. Lui, un vrai Mositu? Si on l'avait plusieurs fois par le passé confondu avec un membre de ce clan, le lion n'en restait pas moins un simple voyageur en exile.. Certes, parmi sa fratrie il était le seul ayant hérité du pelage sombre de sa mère autrefois originaire de ce clan, mais cela suffisait-il réellement à faire de lui un membre à part entière de celui-ci? Non, certainement pas. Il n'avait aucun clan.. Plus depuis longtemps.

"Pour en revenir au sujet principal; j'ai décidé d'entreprendre des recherches pour ramener les Mositus qui le désirent chez eux, y compris ceux qui ont suivi Kwadja ou Kwadja elle-même, car ils sont des nôtres. "

continua le dénommé Hatima sur le même ton. Ainsi donc, celui-ci avait décidé de s'improviser émissaire? Pour un lion de son âge, autant dire que c'était assez surprenant.. Néanmoins, les siens ne lui auraient surement pas permis de partir ainsi en mission s'il n'était pas digne de confiance. Et même s'il semblait s'être porté volontaire dans cette noble quête de rassembler ses semblables, cela s'avérait surement être un lourd poids à porter sur ses jeunes épaules. Il devait avoir bien du courage, pour ne pas avoir abandonné plus tôt.

"Vous devez être un lion digne de confiance pour que l'on vous aie confié une telle tâche, Hatima. Je ne puis qu'admirer votre force d'esprit et votre détermination."

lança Hofu à l'intention d'Hatima.

"Tu dois te douter de ce que ça signifie. Hatima est venu me trouver pour me ramener au clan, dans la Jungle des Sages."

Se décida à déclarer Vukia au bout d'un temps. Observant les deux lions sombres en silence, Hofu hocha brièvement la tête. S'il avait compris? Bien sure qu'il avait compris.. A vrai dire, il se doutait de ce que cela signifiait bien avant même que les deux félins ne prennent la parole.. Il s'était tu et n'avait rien dit à ce sujet, ne souhaitant guère se montrer désagréable à l'égard de sa camarade ainsi que du jeune émissaire.. Mais bien sure, qu'il savait. Se doutant bien que la femelle rouge n'avait pas terminé, il décida de la laisser parler.. Ou peut-être ne parvenait-il tout simplement pas à lui répondre..?

"Je ne peux néanmoins m'empêcher de penser que...Après tout ce que tu as fait pour moi, je te laisse ainsi ici comme ça."

ajouta-t-elle d'une voix se voulant convaincante.. Néanmoins, bien qu'elle paraissait tout faire pour le cacher, Hofu lisait en elle une certaine hésitation. Au fur et à mesure des jours passés en compagnie de la lionne, il avait appris à la connaître, à décrypter certaines de ses expression. Retenant un soupire, le lion ne voulait pas laisser Vukia ainsi. Il ne voulait pas qu'elle s'en veuille pour quoi que ce soit, qu'elle se sente redevable de quoi que ce soit, et souhaitait le lui faire savoir. Ouvrant doucement la gueule, il commença :

"Vukia.. Tu n'as pas à -"

cependant, le sombre n'eut guère le temps de terminer sa phrase, la lionne l'interrompant au même moment.

"Je me demandais si cela ne te tenterais pas de venir vivre une nouvelle vie auprès d'un clan ?"

le questionna-t-elle en relevant la tête. Plongeant les yeux dans le regard émeraude de la femelle, l'exilé afficha un air surpris. On pouvait dire qu'il s'attendait à tout.. Sauf à ça. Qu'était-elle entrain de lui proposer? De la suivre, de rejoindre son clan? Lui, qui n'avait vécu en communauté depuis près de six longues années? Cela lui paraissait.. Impossible. Ouvrant de nouveau la gueule pour parler, il la referma aussitôt en comprenant que ce n'était pas tout.

"Cela n'a rien à voir avec une quelconque reconnaissance de ma part. Je t'en parle parce que je sais que ne plus te voir causera...Une perte non négligeable dans ma vie."

avoua finalement la lionne. A peine Vukia eut-elle prononcé ces mots que le coeur du lion manqua un battement. Qu'est-ce que tout cela pouvait bien signifier? Il n'en était pas sur.. Il ne voulait pas s'avancer, ou risquer de se tromper.. Mais les mots de la femelle lui firent chaud au coeur, bien plus que sa simple présence - bien qu'ils rendaient les choses encore plus compliquées aux yeux de l'exilé.

"Cependant...Je sais bien que la majorité de ta vie se déroule dans l'immensité de la Terre des Lions...Et puis, tu as Niwata aussi, qui a probablement besoin de toi."

Dans l'esprit d'Hofu, des tas de pensées se bousculaient. La question que lui avait posée Vukia n'avait rien de simple, et jamais le voyageur ne s'était préparé à ce genre de situation. Sans doute aurait-il décliné cette offre, si elle venait d'une autre personne.. Mais Vukia n'était pas n'importe qui aux yeux du mâle. Elle était son amie, en apparence, mais pour lui, plus le temps passait et plus la lionne prenait d'importance dans le coeur du solitaire.

Voyageur depuis son enfance, Hofu n'avait jamais imaginé retourner un jour au sein d'un clan. Se faire à de nouvelles règles qui n'étaient pas siennes, vivre pour un groupe, vivre en permanence au sein d'une communauté.. Il n'y était pas préparé. Cependant il fallait se rendre à l'évidence.. Il n'était pas non plus préparé à l'idée de voir Vukia partir pour de bon. Sa présence changeait bien des choses pour le lion, elle apportait quelque chose à sa vie, plus qu'un simple but.. Il s'était habitué à vivre en sa compagnie, à la côtoyer chaque jour que Dieu fait.. Mais une chose était certaine, il aurait bien plus de mal à se faire à son absence.

" C'est.. un sacré dilemme que tu me proposes.."

lâcha-t-il, songeur. L'envie de répondre oui était présente, mais il ne pouvait répondre ainsi, sur un coup de tête qui n'en était pas un. Il devait prendre plusieurs paramètres en compte.. Vukia l'avait elle-même souligné, il y avait Niwata. Sa protégée.. Cela faisait maintenant plusieurs années qu'il veillait sur elle. Il avait promis à sa famille de veiller sur elle et de la protéger aussi longtemps qu'il le pourrait.. Mais n'était-elle pas adulte, à présent? La jeune lionne le lui avait prouvé de nombreuses fois ; elle était maintenant apte à se défendre seule, à se débrouiller seule.. Mais jamais Hofu n'avait réellement accepté ce fait, jusqu'à aujourd'hui. Peut-être que jusqu'ici, le mâle ne parvenait-il tout simplement pas à se faire à l'idée qu'elle n'avait plus autant besoin de lui qu'auparavant..? Non, il devait maintenant se rendre à l'évidence, Niwata était adulte, et c'était à elle de vivre sa vie comme elle l'entendait.. Et peut-être était-il enfin temps pour lui aussi, de vivre sa vie.

" Comme tu l'as toi-même souligné, Niwata compte sur moi.. Mais elle n'est plus une enfant, à présent. Elle saura se débrouiller."

commença le lion d'un ton sérieux.

"Je n'ai que faire d'un clan.."

déclara-t-il, réponse pouvant paraître sèche bien qu'il n'y avait aucune animosité dans sa voix. Il se tut un bref instant, jetant un regard en direction d'Hatima, puis reposant son regard bleuté sur Vukia.

"Mais je sais à quel point les Mositus pour toi. Le désir de les retrouver te consume depuis bien longtemps.. Aujourd'hui, tu as l'occasion de les retrouver. Je ne peux rien faire contre ça, et ne ferais rien contre ça.. Tu attends ce moment depuis longtemps.. Qui pourrait donc t'en blâmer?"

Il marqua une nouvelle pause, inspirant un grand coup. S'il avait jusqu'ici évité le regard de la lionne, il la regarda cette fois dans les yeux. Il en était assez, de tourner plus longtemps autour du pot.

"Je suis sincèrement heureux pour toi, Vukia.. Tout ce que je souhaite, c'est que tu puisses enfin vivre heureuse.." Il s'arrêta, hésitant. "Mais la vérité, c'est que je ne peux accepter de te laisser partir sans rien faire.. Peut-être cela va-t-il te paraître absurde mais.. Tu comptes énormément pour moi et je.. Je ne puis me faire à l'idée que nos chemins se séparent."


lui avoua-t-il finalement, bien qu'il se sentait extrêmement maladroit. Comment allait-elle bien pouvoir prendre ces paroles..? Quel sens leur attribuerait-elle? Comprendrait-elle seulement ce qu'il essayait tant bien que mal de lui faire comprendre.. Il l'espérait, en même temps qu'il l'appréhendait. Ce n'était pas le moment des grandes déclarations, et quoi qu'on en dise cela n'y ressemblait qu'en partie.. Non? Après tout, comment serait-il capable d'exprimer d'avantage.. Sachant qu'il ne savait pas lui-même ce qu'il ressentait réellement?

Se tournant vers Hatima, il s'adressa aux deux félins, au bout d'un temps de silence.

"Je ne peux confirmer ma réponse. Il me faut réfléchir. Cependant, et si cela est possible, j'accepte de vous suivre, de faire le voyage avec vous.. Au moins pour m'assurer que tout se passe pour le mieux..?"


[Blbl.. Désolée du temps de réponse et puis de tout ce fouillis qu'est ce post.. J'espère qu'il vous conviendra, je m'excuse d'avance si ce n'est pas le cas Embarassed ]

[/size]

_________________
Image par Romane 2308

Spoiler:
 


Anciennement Hofu
Tadewi découvre le monde en DimGray
Mon merveilleux codage a été réalisé par Uhta ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3851-tadewi-fille-du-vent-heri En ligne
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 29 Féminin
Nb de Messages : 125
En savoir +
MessageSujet: Re: Messager de passage   Ven 22 Juil - 15:51

- A vrai dire, c'est moi qui ait décidé de partir et Siri n'a fait que me donner la permission.

Fit le jeune lion en appuyant ses propos d'un léger hochement de tête. Il avait à coeur de remettre les choses à leur place, mais également de rester à la sienne. Ainsi, tandis que Vukia et Hofu discutaient, il s'était un peu éloigné et patientait, tranquillement assis, si ce n'était sa queue qui battait légèrement la mesure sur la terre meuble. Enfin lorsque les deux amis se décidèrent, le mâle lui annonça la couleur. Cette idée de faire le voyage était un merveilleux compromis et Hatima se réjouissait de ne pas assister à de déchirants adieux. Jusque là, il n'avait pas eu le temps d'en vivre en direct, indiquant la direction du clan ou accompagnant un petit bout de chemin avant de retourner à ses recherches. De plus, les Mositus survivants étaient si rares que le lion les trouvaient généralement esseulés, ou avec le/la membre d'un autre clan qui savait clairement ce qu'il/elle voulait.

Aujourd'hui cependant, il ne fallait pas être Chaman pour se rendre compte de l'attachement qu'avait Hofu pour Vukia, même s'il hésitait à s'engager auprès de sa personne. Seraient-ils amoureux ? Cela ne regardait guère Hatima qui était simplement content d'avoir donné cette douloureuse opportunité aux deux lions. Au moins, ils avaient le choix et ne devaient pas juste se résigner à ne jamais retrouver les Mositus parce qu'ils les pensaient morts. Même s'il serait difficile de trancher, Hofu avait le luxe de décider, au même titre que Vukia, bien que dans le premier cas, Hatima devrait s'assurer que sa présence serait la bienvenue avec Siri, juste au cas où.

- J'en suis fort aise Hofu. Si vous le souhaitez, nous procéderons ainsi. Marchons jusqu'aux frontières du clan, je vous laisserai là un moment si vous acceptez, et pardonnez-moi d'avance les rustres manières, mais je préfèrerai en aviser Siri avant. Je pense néanmoins que ce sera plus une formalité qu'autre chose.

Hatima était plutôt optimiste car il voyait leur leader comme une personne très ouverte. C'était donc pour lui une joie d'accueillir Hofu parmi eux, même si c'était encore précoce. Non seukement Siri n'avait pas donné son aval, mais le voyageur ou quoiqu'il soit n'avait non plus donné sa réponse. Toutefois la perspective d'un nouveau périple en compagnie qui devait en plus le mener chez son nouveau chez-lui qu'il connaissait à peine le remplissait de bonheur. S'il ne se retenait pas, le lion sombre redeviendrait un gamin en ce moment même. Heureusement il avait apprit l'auto-contrôle et se contenta de se lever un peu trop vivement pour que ce soit naturel. A moins que ce ne soit justement trop naturel.

- Alors en route. Mais j'y pense, tout le monde à le ventre bien rempli ? Le chemin est assez long.

[HJ: Hofu, si tu veux venir chez les Mositus, il faudrait que tu en fasses la demande en zone de projet Smile Quant à moi je ne peux pas le faire officiellement dans le rp que j'ai avec le Grand Esprit alias Siri parce que je suis supposé être rentré depuis un certain temps déjà :/ Du coup soit on fait ton intronisation ici, soit on sous-entend que ça se fera (et pourquoi pas faire un rp plus tard, si vous n'êtes pas lassés de moi xD) ou soit rien du tout si tu ne veux pas les intégrer. Désolée aussi, je n'ai pas fait avancer les choses de beaucoup, je ne voulais pas vous jouer. Si quelqu'un veut mettre un peu de piment ou quoique ce soit, qu'il n'hésite pas ! Ou bien... Fermer le rp, si vous n'avez pas envie de continuer, sachant que moi je suis partante pour suivre, faut dire que j'vous aime bien, donc j'vous lâche pas. cheers ]

_________________
Signature: Disney et Prince Voldy (Merci !!)
Avatar: Merci Kuzoa pour ce cadeau ! Et merci Ajjin pour le fond et l'ajustement sunny

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3631-hatima-prend-racine#82670
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 26 Féminin
Nb de Messages : 249
En savoir +
MessageSujet: Re: Messager de passage   Dim 7 Aoû - 22:11

Les deux mâles, bien que parfaitement étrangers, semblaient s'entendre un minimum. C'était un bon point, même si à cause de sa sociabilité limitée, Vukia ne pouvait pas trop en juger. La lionne décida d'être la plus claire possible sur ses espérances de voir Hofu l'accompagner jusqu'au nouveau territoire des Mositus. Hatima s'éloigna pour la peine et la femelle remerciait intérieurement son respect avant de faire face à l'autre lion, qui faisait battre son coeur un peu plus vite chaque fois qu'elle posait les yeux sur lui et chaque fois qu'elle craignait sa réponse. Elle ne laissa même pas l'occasion au lion sombre de dire quoi que ce soit. Pas avant qu'elle ait fini en tout cas. C'était déjà assez ambigu pour elle de devoir lui révéler des choses dont elle n'était même pas sûre elle même. Sa seule certitude était qu'elle voulait vraiment qu'il accepte parce que son absence lui fera un vide immense lorsqu'elle rentrera chez elle. La lionne sombre ne fit pas les choses à moitié et n'oublia pas même de mentionner les difficultés que Hofu aurait, à savoir s'occuper de Niwata. Mieux valait la citer tout de suite.

Après avoir lâchée ses dernières paroles, Vukia se tut et conserva ses iris verdoyantes dans celle du lion, très patiente sur sa réponse. Elle savait bien qu'elle venait d'imposer un ultimatum au mâle et n'en était pas ravie. Elle remarqua l'expression de surprise d'Hofu suite à ces mots et n'était pas étonnée de sa réaction. A vrai dire, elle s'y attendait, et restait très indifférente à cela, tout en comprenant pourquoi le lion réagissait ainsi.

" C'est.. un sacré dilemme que tu me proposes.."

Vukia hocha doucement la tête.

- J'en suis bien consciente...répondit-elle doucement.

Et elle y avait longuement réfléchit. Mais rien à faire, elle ne pouvait vivre en tant que voyageuse. Elle n'était pas faite pour ça. Elle avait besoin de la jungle, et elle désirait ardemment veiller sur les siens, faute d'avoir pu sauver la vie de sa mère. Mais elle ne pouvait se résoudre à quitter Hofu, pour qui elle s'était étrangement attaché, qui lui avait sauvé la vie à plusieurs reprises et qui faisait régner en elle un sentiment qu'elle ne pouvait expliquer. Le dilemme était pour les deux félins. Vukia ne pouvait vivre sans une jungle et sans Hofu.

" Comme tu l'as toi-même souligné, Niwata compte sur moi.. Mais elle n'est plus une enfant, à présent. Elle saura se débrouiller."

Vukia resta silencieuse cette fois-ci, bien qu'une lueur d'espoir s'annonça dans son coeur. Cela signifiait donc que la jeune lionne dorée n'était pas un obstacle qui retiendrait Hofu ici ?

"Je n'ai que faire d'un clan.."

Le coeur de la Mositu se serra doucement, bien qu'elle n'en doutait pas non plus. Hofu était un voyageur, que ferait-il d'un clan ? Mais est-ce qu'à cause de ça, il refusera ? Vukia, toujours avide de réponse, ne lâchait pas le mâle des yeux, même quand ce dernier se permis un regard vers Hatima.

"Mais je sais à quel point les Mositus pour toi. Le désir de les retrouver te consume depuis bien longtemps.. Aujourd'hui, tu as l'occasion de les retrouver. Je ne peux rien faire contre ça, et ne ferais rien contre ça.. Tu attends ce moment depuis longtemps.. Qui pourrait donc t'en blâmer?"

Personne bien évidemment. Hofu avait raison sur toute la ligne. Vukia avait hâte de retrouver les siens qu'elle croyait disparu pour toujours, même si elle n'était pas la plus sociable du clan. Il restait toujours sa dernière famille et ce clan avait enfin la possibilité de vivre en paix au fin fond d'une jungle. Vukia avait également hâte de retrouver un territoire qui lui convenait. Enfin, le voyageur croisa les prunelles de la Mositu, celle-ci sentit que tout aller se jouer dans cette ultime réponse.

"Je suis sincèrement heureux pour toi, Vukia.. Tout ce que je souhaite, c'est que tu puisses enfin vivre heureuse..

Ce qui ne se fera pas sans lui. Mais elle se retint de lui dire pour l'instant.

"Mais la vérité, c'est que je ne peux accepter de te laisser partir sans rien faire.. Peut-être cela va-t-il te paraître absurde mais.. Tu comptes énormément pour moi et je.. Je ne puis me faire à l'idée que nos chemins se séparent."

La lionne se sentit brusquement soulagé. Ainsi Hofu pensait la même chose qu'elle ? Cette idée empli le coeur de la lionne d'une plénitude nouvelle et agréable.

- Hofu...lâcha t-elle dans un soupir de soulagement.

Cela ne répondait pas vraiment à la question de savoir s'il était d'accord de la suivre ou non, mais c'était déjà quelque chose que Vukia prit comme positif.

- Je partage ces sentiments, ajouta t-elle finalement avant d'esquisser l'un de ces très rares sourires malgré tout discrets.

Finalement, le voyageur se tourna vers Hatima pour ajouter :

"Je ne peux confirmer ma réponse. Il me faut réfléchir. Cependant, et si cela est possible, j'accepte de vous suivre, de faire le voyage avec vous.. Au moins pour m'assurer que tout se passe pour le mieux..?"

Qu'il en soit ainsi. C'était peut-être ce qu'il y avait de mieux au fond. La Mositu pouvait comprendre que le lion ait besoin de temps et il ne fallait pas le faire perdre à Hatima. Ce dernier semblait enthousiaste de ce compromis et répondit :

- J'en suis fort aise Hofu. Si vous le souhaitez, nous procéderons ainsi. Marchons jusqu'aux frontières du clan, je vous laisserai là un moment si vous acceptez, et pardonnez-moi d'avance les rustres manières, mais je préfèrerai en aviser Siri avant. Je pense néanmoins que ce sera plus une formalité qu'autre chose.

Vukia hocha la tête. Ca lui paraissait tout à fait normal. Hofu était tout de même un étranger, Siri se devait d'être au courant. Vukia songeait comme son camarade que cela devrait être aisé pour le chef des lions sombres d'accepter un lointain congénère au clan. Et puis, Hofu ne faisait que passer comme il le disait. Il ne faisait que suivre pour le chemin et repartirait aussitôt. Au moins, comme ça, il connaîtra le chemin pour revenir, s'il le souhaite...

- Alors en route. Mais j'y pense, tout le monde à le ventre bien rempli ? Le chemin est assez long.

Vukia tourna un regard à Hofu, lui laissant le soin de répondre, mais pour elle, rien ne pouvait plus attendre que son retour.

- Ca va pour moi, fit-elle alors.

Et les trois félins se mirent ainsi en marche vers le nouveau territoire des Mositus. Vukia avait hâte d'y être mais ne le montrait pas et elle était satisfaite de voir toujours Hofu marcher à ses côtés comme si jamais ils n'auront à se quitter. Cependant, la lionne savait que cela ne durera qu'un temps. Après, tout dépendra d'Hofu. Une fois chez elle, elle n'aura plus qu'à attendre dans la patience et l'espérance son retour. Et la lionne savait qu'elle l'attendra toujours, même si le lion aurait décidé de ne plus revenir...


(Voilà pour moi mes choux ! Comme convenu avec Hofu, on en reste là pour ce rp Smile Le chemin se passe sans soucis, Vukia et Hatima rentrent au bercail, Hofu repart retrouver Niwata qui attend un heureux évènement et la suite...Huhu, eh beh...To Be Continued...Si tu veux Hatima, on peut se faire un rp dans la jungle avec une Vukia qui attend le retour de son prince charmant XD)


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t1709-vukia-le-moment-le-plus-d

Contenu sponsorisé


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: Messager de passage   

Revenir en haut Aller en bas
 
Messager de passage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» APRES LE PASSAGE D'ANDRE APAID
» Enfin.... : Passage en Free to Play « imminent » en Europe
» L'oiseau messager
» [Elfes] Blason de Thranduil et statut de messager
» Passage du 3eme au 4eme Age

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
Crédits - Archives - Partenaires
 :: 
Archives & Choses Perdues
 :: CHAPITRE VII
-