Informations
Topsites

Votez et réclamez vos points ICI !

Réseaux
Crédits

Bannières dessinées par Uasi, Jehara, Shagan et Kwilu

Design & Codage © Tadji, Soto & Angola

Musique du lecteur © Great Canyon (PMD Blue Rescue Team OST)

Optimisé pour Mozilla Firefox

Jeu déconseillé aux -12 ans

AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !
    Colombe de mauvaise augure - ANGANI Z7dyColombe de mauvaise augure - ANGANI Y4ziColombe de mauvaise augure - ANGANI J3l9
-20%
Le deal à ne pas rater :
Balance Connectée Wifi & Bluetooth Withings Body
47.99 € 59.95 €
Voir le deal

Partagez
 

 Colombe de mauvaise augure - ANGANI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kaïad
Kaïad
PLAYER03


À mon sujet

Age : 23 Féminin
Nb de Messages : 151
Localisation : De retour dans le Désert

En savoir +
MessageSujet: Colombe de mauvaise augure - ANGANI   Colombe de mauvaise augure - ANGANI EmptyLun 21 Mar - 9:26

Colombe de mauvaise augure

Réservé à Angani
Précisions Contextuelles: Ayant envoyé ses vautours aux trousses du traitre Hatari, sous les recommandations de Chenko, Kaïad attend - fébrile - de bonnes nouvelles de la part de son envolé macabre. Tadarah ne donnant plus signe de vie, il est forcé de traiter avec Nasar.

- Les bonnes nouvelles c'est Tadarah qui les apporte. S'était élevé le sifflement perfide du bec de l'oiseau de la mort. Et comme tu peux le constater Kaïad je ne suis pas Tadarah, je te dis les choses comme elles sont, je n'ai aucune envie de te ménager: On a fait chou blanc. Et plus il s'était avancé dans les mots plus ils semblaient grincer comme l’engrenage rouillé d'une vieille pendule. Ce crissement était loin de plaire à l'interlocuteur de l'oiseau, le lion blond s'était mit à crisper machinalement chacun de ses muscles pour venir se contracter, se froisser en une masse de contrariété.

- Je n'arrive pas à comprendre. Avait alors maugréé le mâle du désert avant de jeter ses mèches par dessus son œil droit et de se laisser allonger sur le sol aride, glissant comme une de ces vagues de sable. Je suis las... Cette dernière remarque avait arraché un hurlement strident, certainement un rire, de la gorge du vautour. C'était l'évidence même, Kaïad était toujours las et ça n'avait pas manqué de faire tiquer Nasar qui était finalement venu se rapprocher de son commanditaire jusqu'à se poser sur l'un de ses avants bras.

- Entre nous, je crains que celui que tu cherches soit mort.
- Alors trouvez moi son cadavre.
- Quand il ne reste plus que des os, les lions sont tous les mêmes. Avait de suite affirmé le charognard en accompagnant ses paroles d'un hochement de tête assuré. Même toi Kaïad, quand le désert t'emportera tu ne seras plus qu'un tas d'os et même Tadarah ne pourra pas te reconnaitre.
Un sourire rassuré voir apaisé avait étiré les babines du grand mâle de sable qui avait doucement posé son regard sur son compagnon de plumes.

- S'il en est de la volonté du désert, alors soit. Une nouvelle fois les paroles de Kaïad avaient entrainé l'hilarité de Nasar et ce sous le regard nonchalant du jeune mâle qui semblait peiner à trouver la dimension humoristique de ses mots.

Ayant laissé l'oiseau se tordre encore quelques minutes, le lion avait décidé de mettre fin à ces crissements désagréables en lança la patte, espérant que cela fasse décoller la peste volante.

- Tu me fatigues. Il avait agrémenter ses paroles d'un rire béa et s'était roulé dans le sable avec toute la lenteur possible, comme s'il marchait au ralentis ou bien plutôt que le monde était en accéléré. Nasar, quant à lui, déstabilisé, n'avait eu d'autre choix que de prendre son envol. Trouve Tadarah. Je veux qu'il revienne! Avait ordonné Kaïad d'un ton - certes las - mais autoritaire comme jamais il n'en avait pris.

- Tu parles comme s'il te devait des comptes. N'oublie pas que c'est toi qui lui doit la vie, Lion!
- C'est à mon frère que nous devons la vie. L'avait-il corrigé aussitôt tandis que l'oiseau s'éloignait déjà avec un sourire figé sur le bec. Une nouvelle fois contrarié, le lion jaune s'était lentement redressé et avait trainé sa carcasse jusqu'aux bordures de l'oasis, appréciant la clarté de l'étendu d'eau qui s'étalait sous son regard océanique.
----
Le grand mâle pris une grande inspiration alors qu'il laissa couler ses pattes dans l'eau cristalline de l'oasis pour laquelle son clan, sa patrie et tout le désert s'était battu. Il en lapa la surface avant que, le temps de quelques coups de langues, il ne s’aperçoive de l'image que lui renvoyait le miroir de l'eau.
Ce reflet il ne l'avait pas vu depuis à peine plus d'une année, depuis la disparition de son frère. Il observa un long instant son visage et même ce qui se cachait derrière ses mèches blondes qui le recouvraient en bonne partie. Cette face qu'il ne reconnaissait plus, il l'avait perdu, car il était un temps où tous les jours il était confronté à son reflet, le visage de son jumeau qui lui donnait l'impression d'être autre chose que ce qu'il était réellement. C'était un sentiment particulier, un lien singulier qui unissait deux âmes identiques en tout point - du moins en apparence -, personne n'était jamais vraiment parvenu à briser ce qui unissait deux jumeau, ils étaient comme des siamois avec deux corps bien distinct: Il restait indissociable l'un de l'autre.

Alors qu'il ressassait le passer, que son regard s'était égaré dans son propre océan, les battements d'ailes d'un autre messager macabre vinrent tirer Kaïad de sa douce réminiscence. Il l'avait reconnu - par la forme de ses ailes et sa façon de voler - il faisait parti de son cercle de proche et semblait vouloir l'informer de quelque chose: Au loin on venait.
Les grandes oreilles du jeune mâle retombèrent donc mollement sur le coté et d'un coup de patte - ou plutôt un balaiement des plus las - il replaça ses mèches devant son visage. L'odeur ne lui était pas inconnu et Hulong - l'oiseau - n'avait montré aucun signe d’inquiétude, ce n'était pas un étranger c'était chose certaine. Bientôt Kaïad assimila l'odeur à celle de son empereur Vako, mais celle-ci était beaucoup légère donc plus féminine. Sa jumelle.

Le mâle tiqua et sourit bêtement comme il avait l'habitude de le faire.

- C'est mauvaise augure quand ce genre d'oiseau annonce votre arrivé. Sans croiser le regard de son interlocuteur - car il la savait présente mais n'avait réellement su déterminer où elle se trouvait - Kaïad envoya sans aucune énergie la tête en direction du ciel pour pointer la ronde céleste de Hulong. Ces oiseaux là n'apportent jamais rien de bon... Affirma t-il tout en fixant difficilement son comparse à plume malgré les rayons aveuglant du soleil.

- Ça m'étonnerait que tu sois une mauvaise nouvelle en soi, Angani. Il haussa lentement les épaules et reporta le regard aux alentours. Mais si ces maudits vautours te tournent autour tu devrais t’inquiéter. Le blondinet sortit enfin de l'eau et ne pris même pas la peine de s'ébrouer, l'astre du jour se chargerait de le sécher en quelques secondes.

- C'est ce qu'on dit en tout cas. Il laissa presque retomber sa mâchoire pour lâcher un rire nonchalant: Ah-ah.

Hors Jeu a écrit:



Sorry, y'a beaucoup de blabla pour du blabla, mais j'sais pas faire autrement avec Adé xD

_________________
Couleur de RP: LIGHTYELLOW
Revenir en haut Aller en bas
http://www.the-lion-king-rpg.com/t2572-kaiad-the-one-who-knows
Angani
Angani
PLAYER04


À mon sujet

Age : 23 Féminin
Nb de Messages : 232
En savoir +
MessageSujet: Re: Colombe de mauvaise augure - ANGANI   Colombe de mauvaise augure - ANGANI EmptyLun 21 Mar - 10:59


Elle n'avait pas l'habitude de se rendre en ces lieux qui pourtant étaient le symbole même de cette guerre qui avait fait rage entre Jangowas et Mositus. Jadis, les lions sombres avaient réclamé cet endroit comme leur appartenant et après s'être évités comme la peste non sans répertorier quelques accidents, les Jangowas avaient fini par frapper. Par deux fois ils s'étaient montré dignes d'être les défenseurs du Désert, par deux fois ils avaient chassé ces lions et aujourd'hui le vent qui soufflait avait cessé d'apporter leur odeur. Les Mositus avaient-ils réellement empoisonné l'eau du Mochanga ? C'était ce que tous disaient mais les principaux intéressés avaient toujours nié. En ces bas fonds, seul le Désert connaissait la réponse mais il restait silencieux comme à son habitude. De toute manière, les Mositus n'étaient plus un problème si ce n'étaient les fuyards Kwadja, Kesmo, leurs quelques fidèles et Hatari mais les recherches n'avaient toujours pas abouti. Où avaient-ils fui ? Angani se lassait de son ignorance.

Son regard doré fut attiré par quelques battements d'ailes agrémentant le ciel. Un vautour. Ces volatiles étaient des fins connaisseurs du Désert et il n'était pas rare d'en croiser au gré des dunes. On disait d'eux qu'ils étaient des messagers de la mort. Mythe ou réalité ? Allez savoir. La femelle aux gracieuses courbes s'avança noblement jusqu'aux bordures de l'eau où déjà un lion se prélassait. Kaïad. Elle ne le connaissait pas personnellement si ce n'était par quelques mots entendus de ci et là mais au moins comprenait-elle la proximité des vautours. La voix grave du mâle fendit l'air tandis que la lionne s'abaissait pour laper quelques gorgées d'eau fraîche :

« C'est mauvaise augure quand ce genre d'oiseau annonce votre arrivé. Ces oiseaux là n'apportent jamais rien de bon... »

Tiens donc, sous-entendait-il quelque chose ou ces mots n'étaient là qu'avertissement innocent ? Les sourcils légèrement haussés de surprise, elle se redressa face au lion. Il ne la voyait pas mais elle le voyait. D'un coup de langue expert, elle rattrapa les quelques gouttes d'eau qui s'attardaient à ses babines.

« Me penses-tu de mauvaise augure, Kaïd ? » demanda-t-elle plus amusée que menaçante.

C'était un étrange lion qui semblait préférer la compagnie des charognards plutôt que de ses semblables. Que trouvait-il en ces volatiles qu'il n'y avait pas chez les lions ? Cela l'intriguait.

« Ça m'étonnerait que tu sois une mauvaise nouvelle en soi, Angani. Mais si ces maudits vautours te tournent autour tu devrais t’inquiéter. C'est ce qu'on dit en tout cas. Ah-ah. »

Elle suivait l'individu du regard tandis que celui-ci quittait l'étreinte aqueuse. Malgré son aspect mou, il était plutôt bavard. Bien que restant sur la réserve, Angani ne sentait aucune menace. Elle avait beau être elle-même une Jangowas, il lui arrivait encore de se méfier de son clan. Ses pattes avant se déplièrent de tout leur long et la lionne s'allongea aux abords de l'eau, pétrissant le sable humide de ses griffes.

« Je ne vois pas de ceux-là dans mon sillage. C'est plutôt toi qu'ils semblent suivre, ils t'obéissent même. » observait la lionne, oscillant entre celui du ciel et celui du Désert. « Je me suis toujours demandé comment tu les avais dompté. »

Un frisson parcourut son échine alors que son regard stoppait sa course sur l'ombre du lion. Le liquide encore présent sur son pelage semblait le faire luire de mille feu mais cette illusion était fugace et bientôt la chaleur du soleil aurait eu raison de ces quelques gouttes résistantes. Rien n'échappait à l'aridité du Désert.

_________________
Colombe de mauvaise augure - ANGANI 853276AnganiSIGNA
Image © Kayrou

Angani s'interroge en FloralWhite
Revenir en haut Aller en bas
http://www.the-lion-king-rpg.com/t1866-angani-__-belleza-del-des
Kaïad
Kaïad
PLAYER03


À mon sujet

Age : 23 Féminin
Nb de Messages : 151
Localisation : De retour dans le Désert

En savoir +
MessageSujet: Re: Colombe de mauvaise augure - ANGANI   Colombe de mauvaise augure - ANGANI EmptyLun 21 Mar - 12:17




- Je ne vois pas de ceux-là dans mon sillage. C'est plutôt toi qu'ils semblent suivre, ils t'obéissent même. Je me suis toujours demandé comment tu les avais dompté. Il était vrai, la sœur de l'actuel empereur marquait un point et c'était à cette remarque que Kaïad haussa les sourcils, surpris que l'on puisse le suivre dans divagations et croyances. Son sourire béa ne s'était pas retiré de ses grandes babines noires et bientôt l'orbe océanique qui constituait son regard trouva enfin son interlocutrice.

- Tu n'as pas tort. Affirma t-il en plissant la paupière, légèrement amusé de la situation. Il semblerait même que tu ais raison, tiens! Remarqua t-il ensuite. Peut-être était-ce lui qui apportait le malheur et la mort après que ses messagers lui aient livrés leurs macabres nouvelles, peut-être qu'il avait tout faux depuis le début. Qui sait. Kaïad se perdit dans ses pensées, méditant sur la question tout en fixant le vol de Hulong qui finis par s’éloigner et se fondre dans le ciel immaculé du Désert.

- En fait, non! Il s'extirpa du bordel enrouillé qu'était ses pensées si soudainement qu'on l'aurait presque cru énergique. Tu te trompes sur un point; Ils ne m’obéissent pas. C'est à la nourriture qu'ils obéissent et je me suis assuré qu'ils avaient de quoi se repaitre après l'assaut désespéré des Tâches de la Jungle. Les carcasses que les Mositus avaient laissées derrière eux étaient nombreuses et ce n'était pas les lions des sables qui allaient les défendre. Kaïad s'était juste assuré que chaque carcasse serait dissoute par le Désert et même - de préférence - loin du Désert; Comme il avait eu à le faire auparavant, lors de son exile.

- Oh et puis, les vautours sont très bavard. Ça leur faisait donc un point en commun. Il suffit de tendre un peu l'oreille et ils seront ravis de parler. Ils savent beaucoup de choses. Il gloussa mollement la tête enfouie dans sa propre crinière. En fait ils savent tout. En effet, ils avaient l’œil et ces derniers temps ils semblaient observer tout et n'importe quoi; de la plus curieuse des liaisons au plus odieux des meurtres, mais encore fallait-il qu'ils se montrent enclin à en parler avec Kaïad qui était - d'ailleurs - beaucoup trop préoccupé par le cas d'Hatari.

- Vraiment, Angani, c'est à la porté de tout le monde. Il faut juste savoir accorder ses vibrations aux leurs. Sur ces derniers morts il haussa un sourcil, dubitatif: Finalement ce n'est peut-être pas à la porté de tout le monde. Se corrigea t-il en fin de compte.

Kaïad finis par s’asseoir, fixant la femelle de son unique œil d'un regard si las qu'il ne pouvait cacher quoique ce soit. Le jeune mâle paraissait être aussi vide que le Désert pouvait l'être, son regard ne refletait rien, sa présence ne dégageait rien, c'était à peine si l'on se demandait pas si Kaïad n'était rien d'autre qu'un mirage. Quand certain brillait et se révélait aux cotés de leur moitié, de celui ou bien celle qui avait tout partagé avec eux jusqu'à maintenant, lait, sang, mère, Kaïad s'éteignait peu à peu.

- Mais ces histoire de vautours ça me fatigue... Cette fatigue même lui décrocha un bâillement tel que sa mâchoire avait presque raclé le sol alors que le reste de son corps avait été comme écrasé par l'épuisement soudain. De plus, il n'y avait pas meilleure façon pour changer de sujet. Les oreilles du mâle s'étaient vue jeter d'avant en arrière avant de se rabaisser comme il était convenu qu'elles le soient habituellement.

- Tu n'es pas avec Vako. Ce ne fût même pas une question, il se contenta de le remarquer. Il doit pourtant bien avoir besoin de sa sœur en ce moment... Affirma t-il ensuite, car les tensions au sein même du clan se faisaient ressentir et ce malgré que la bataille contre les Mositus l'ait unifié pour quelques mois. Rien n'était jamais réellement calme chez les Jangowas, ils étaient à l'image du Désert dans lequel ils vivaient: Calme en apparence, cruel au final, aucune erreur n'était permise et encore moins lorsqu'on se tenait en équilibre sur le dessus de la dune.

- C'est ton jumeau n'est-ce pas? Kaïad paraissait enfin s'impliquer dans la conversation, son regard s’éclaira d'un éclat indescriptible. Tu dois être très importante pour lui. Rien ne brise le lien qui uni les jumeaux.


_________________
Couleur de RP: LIGHTYELLOW
Revenir en haut Aller en bas
http://www.the-lion-king-rpg.com/t2572-kaiad-the-one-who-knows
Angani
Angani
PLAYER04


À mon sujet

Age : 23 Féminin
Nb de Messages : 232
En savoir +
MessageSujet: Re: Colombe de mauvaise augure - ANGANI   Colombe de mauvaise augure - ANGANI EmptyMar 22 Mar - 22:25


Angani était à la fois intriguée et fascinée par cet étrange personnage. Bien qu'invisible à l’œil nu, son esprit semblait être en permanence secoué de pensées diverses qui pour beaucoup n'auraient aucun sens, seul un esprit farfelu pouvait en comprendre un autre. Elle l'observait, silencieuse, tandis que le mâle confirmait puis contredisait ses propos. Allait-il se mettre en accord avec lui-même ? Il sembla enfin s'arrêter sur sa dernière réflexion en ajoutant ces quelques mots :

« Tu te trompes sur un point; Ils ne m’obéissent pas. C'est à la nourriture qu'ils obéissent et je me suis assuré qu'ils avaient de quoi se repaitre après l'assaut désespéré des Tâches de la Jungle. »

Oh, ainsi était-ce sa façon de nommer les Mositus. Il nourrissait sans aucune doute beaucoup de haine à leur égard mais n'était-ce pas le cas de tout bon Jangowas ? Angani de par son éducation n'avait jamais toléré que les Mositus violent ainsi les lois du Désert mais maintenant que la plus grande partie du clan avait été décimé et que le reste des fuyards avait quitté les frontières, cela ne la concernait plus. Sa vie tournait autours du Désert, ce qui se passait à l'extérieur ne la regardait ni même ne l'intéressait. Enfin, à une exception près, le cas de l'exilé...

Bien indépendant de son interlocuteur, le jeune lion des sables reprit non sans adopter d'étranges toc :

« Oh et puis, les vautours sont très bavard. Il suffit de tendre un peu l'oreille et ils seront ravis de parler. Ils savent beaucoup de choses. En fait ils savent tout. Vraiment, Angani, c'est à la porté de tout le monde. Il faut juste savoir accorder ses vibrations aux leurs. » complétait-il avant de rectifier suite à une dernière réflexion : « Finalement ce n'est peut-être pas à la porté de tout le monde. »

Angani sourit légèrement, presque amusée. Finalement, elle n'aimerait voir ce qui se tramait dans l'esprit du lion. Cela devait être un sacré désordre. Quittant son camarade du regard, elle se plongea à nouveau dans une contemplation du ciel. Le vautour était parti. Où donc ? Seul l'intéressé le savait ou peut-être Kaïad en vu de sa proximité avec les charognards. Être maître de l'air offrait bien des avantages comme celui de se volatiliser en l'instant. Étant plus jeune, Angani s'était souvent imaginée à ce qu'elle aurait fait d'une paire d'aile dans son dos. Aurait-elle quitter le Désert ? Probablement pas, elle y était bien trop attaché. Au final, sûrement aurait-elle trouvé un agréable point en hauteur d'où elle aurait apprécier l'immensité et la splendeur de son précieux Désert.

Enfin, l'oiseau parti elle reporta son attention au mâle nonchalant.

« Ils doivent être de précieux alliés... » fit-elle remarquer avant d'ajouter, plus subtilement : « … et de très bons espions. »

Son esprit avisé n'était jamais très loin et à défaut de réfléchir à voix haute comme le faisait Kaïad, la femelle gardait pour elle des idées plus politiques mais pas moins réfléchies. Toute action pouvant être utile au règne de son frère n'était jamais laissé de côté et toujours considéré. Quand elle ne testait pas la loyauté des plus jeunes, la sœur de l'Empereur réfléchissait à des moyens de consolider son règne. Retrouver l'exilé était l'occasion parfaite à ce dessin mais plus les jours passaient et plus il pouvait s'être éloigné du Désert, là où les Jangowas n'allaient jamais. Peut-être était-il temps de briser la règle si cela pouvait amener justice aux dunes et à ses habitants.

« T'aident-ils dans la recherche de Hatari ? »

Son discret sourire fut aussitôt remplacé par un air plus sérieux, autant dans sa voix que dans son regard. Angani considérait la perte des traces de l'exilé comme un redoutable échec et elle ne comptait pas rester sur cette défaite. Sa conversation avec le général des guerriers lui revint en tête : si cela était la seule condition, une expédition en dehors du Désert devrait être mené et sans l'once d'une frayeur, la femelle y prendrait part. Quitter ses précieuses terres ne l'avait jamais intéressé mais si le but était de ramener aux griffes du clan un immonde traître, elle le ferait. Vako avait souhaité une fois être miséricordieux mais il avait su apprendre de son erreur. Une chance, pas deux.

Dans un bâillement presque grossier, Kaïad confia être fatigué de ces histoires de vautours. La sœur de l'Empereur haussa un sourcil, décontenancée par l'attitude nonchalante du mâle. Étrangement, elle lui trouvait un air avec cet étranger qui avait autrefois osé fouler le sable des dunes. Peut-être était-ce du à son incapacité à saisir ses pensées. Kaïad lui était un mystère.

« Tu n'es pas avec Vako. Il doit pourtant bien avoir besoin de sa sœur en ce moment... C'est ton jumeau n'est-ce pas? Tu dois être très importante pour lui. »

Quand bien même elle tentait de le fuir, les autres étaient là pour lui parler de son autre. Ironie cruelle. Cependant, le lion n'avait pas tord, les affaires du Désert préoccupaient fortement l'Empereur. Angani n'avait pas besoin de l'entendre de sa bouche, elle le voyait dans son regard. Laissant de côté la politique, Kaïad avança la relation qu'entretenaient les jumeaux. Le regard de la lionne se fit un temps interdit tandis qu'elle songeait à leur lien étroit. Importante... oui, elle était sa lionne mais ça, c'était un secret connu seul des jumeaux.

C'était l'une des rares fois où on lui parlait de son frère sans qu'elle ne subisse de regard accusateur ou incompréhensif. Kaïad ne semblait pas être là pour porter de jugement et cela la rassurait. Autrement, elle n'aurait pas eu les mots suivants :

« Autant qu'il l'est pour moi. Nous ne sommes qu'un et même en son absence, je ressens sa présence. »

Finalement, l'ombre d'un sourire se dessine sur les babines sombres de la lionne. Les liens entre jumeaux ne pouvaient être compris de tous, à vrai dire ils ne pouvaient être comprendre que par ceux qui le vivaient et c'était un fait rare dans le Désert. Non seulement plusieurs lionceaux natifs de la même portée était une chance, mettre au monde des jumeaux était un miracle en ces bas lieux arides et austères.

« As-tu des frères ou sœurs, Kaïad ? » demanda-t-elle neutre mais intéressée.

Elle ne connaissait rien de lui si ce n'était leur appartenance au même clan. Longtemps, elle s'était tenue éloignée des siens mais aujourd'hui, alors qu'elle développait sa propre identité, elle réalisait l'importance de connaître ceux qu'on côtoyait et Kaïad faisait parti de ces lions-là aussi s'intéressait-elle à son cas. Qui plus est, même s'il était plutôt spécial, il n'en était pas pour autant désagréable et sa réflexion était plutôt intéressante. Il semblait à part.

_________________
Colombe de mauvaise augure - ANGANI 853276AnganiSIGNA
Image © Kayrou

Angani s'interroge en FloralWhite
Revenir en haut Aller en bas
http://www.the-lion-king-rpg.com/t1866-angani-__-belleza-del-des
Kaïad
Kaïad
PLAYER03


À mon sujet

Age : 23 Féminin
Nb de Messages : 151
Localisation : De retour dans le Désert

En savoir +
MessageSujet: Re: Colombe de mauvaise augure - ANGANI   Colombe de mauvaise augure - ANGANI EmptyMar 12 Avr - 11:30


Au sujet des vautours, elle s'était montrée curieuse mais suffisamment, pas plus que de raison. Intelligente. Elle avait de suite évoqué le sujet Hatari, comment l'éviter car son apparition très remarquée avait secoué tout le désert lors de la dernière bataille contre les Mositus. Kaïad s'était contenté d'esquisser un sourire tantôt amusé, tantôt fade, et d’acquiescer discrètement d'un hochement de tête: En effet les vautours s'étaient révélé être d'importants alliés dans la recherche du traitre bien qu'il était parfois compliqué de leur soutirer des informations. Cela avait ramené Kaïad à l'une de ses préoccupations principales du moment, Tadarah qui n'était plus localisable depuis quelques jours déjà.

La conversation avait été déviée sur un tout autre sujet qui interessait tout autant le jeune adulte. La fraternité, mieux encore, la gémellité était un sujet qui semblait tenir à cœur à Kaïad.

- As-tu des frères ou sœurs, Kaïad ?
- Oh, oui. Avait-il aussitôt répondu tandis que le bleu de son iris s'était mis à se soulever dans une vague de joie. J'ai un frère: Kaldur. Avait-il complété par la suite, toujours captivé par la conversation, il plongea son regard océanique dans celui d'or de la femelle. Nous sommes pareil en tout point... Seulement nous sommes un peu différent. C'était du tout Kaïad, se contredire en une seule phrase. Il est mon jumeau, mais le Désert a jugé bon de me l'emprunter. Il avait laissé une sorte de froideur s'instaurer dans la conversation. Pendant que son sourire voulait masquer l'éventuelle tristesse de la perte de sa moitié - si elle était réel - ses oreilles s'étaient mise à se mouvoir furtivement et son unique œil s'était clos l'instant de quelques secondes.

- Heureusement, j'ai un autre frère.
Une nouvelle surprenante d'ailleurs. Comme si un frère pouvait en remplacer un autre. Tadarah, il veille sur moi de là haut. Il avait levé le regard en direction du ciel, songeur. Mais voilà quelques jours qu'il ne donne plus de nouvelle, je m'inquiète. Soit il passerait pour un illuminé qui parle aux morts, soit il passerait pour un fou qui prend un vautour pour frère, mais ne pas entrer dans la norme n'avait jamais dérangé Kaïad qui - bien que différent - s'était toujours sentis accepté parmi les siens et il avait tout fait pour que le Désert l’accepte.

Le jeune mâle s'était mis à bâiller, à nouveau. Cette fois-ci il avait choisis de s'étendre de tout son long, les antérieurs frôlant la douceur de l'eau, il avait pris une grande inspiration et fermé les yeux pour mieux apprécier la fraicheur et le calme des lieux.

- C'est bien rare que l'on ne me rabâche pas Kaldur. Du moins, ceux qui le connaissent. Alamah, par exemple, son parrain n'avait jamais manqué une occasion de lui rappeler à quel point il aurait préféré voir Kaldur revenir de l'exil à sa place s'il fallait absolument n'en choisir qu'un seul. Ce sentiment, celui de n'être que l'ombre d'un frère, Angani devait le connaitre d'avantage que Kaïad, en tant que sœur de l'empereur.

- Ce doit être bien rare pour toi de ne pas entendre parler de l'Empereur Vako. Son unique prunelle s'était portée sur son interlocutrice. Angani, le spectre de Vako, son ombre. Faisait-il remarquer. Ca ne t'agace pas de n'être que la sœur de Vako? Avait-il fini par soulevé par simple curiosité, peut-être. Ou alors voulait-il connaitre son avis sur la question, sincèrement, se sentait-il concerné? Se voyait-il en Angani dans la relation qu'entretenaient les deux jumeaux?
Kaïad ne s'était pas voulu incisif, il était calme et bien que ses paroles semblaient impassibles il était réellement concerné par la discussion, portant un intérêt profond à la réponse que lui donnerait Angani - si elle en donnait une -.

Hors Jeu a écrit:
Désolé d'avoir un peu trainé!

_________________
Couleur de RP: LIGHTYELLOW


Dernière édition par Kaïad le Mer 21 Déc - 11:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.the-lion-king-rpg.com/t2572-kaiad-the-one-who-knows
Angani
Angani
PLAYER04


À mon sujet

Age : 23 Féminin
Nb de Messages : 232
En savoir +
MessageSujet: Re: Colombe de mauvaise augure - ANGANI   Colombe de mauvaise augure - ANGANI EmptyVen 22 Avr - 12:08



Alors ignorante, Angani apprit l'existence d'un frère dénommé Kaldur. Étrange, pourquoi n'en avait-elle jamais entendu parler ou ne l'avait-elle jamais vu ? Rares étaient les occasions où le regard du mâle était autant animé. Pareils en tout point mais différents. Angani sourit doucement devant la contradiction du mâle, elle ne s'en étonnait plus. Ce lion des sables étaient un contraste à lui-même. Pourtant, son sourire s'effaça aussi vite qu'il était apparu lorsque Kaïad lui apprit la mort de celui qui était son jumeau. Comme frappée d'un éclair, Angani sentit sa poitrine se tordre douloureusement. Il semblait inexpressif devant cette peine mais peut-être n'était-ce qu'une apparence trompeuse. Le regard peiné, Angani semblait la plus atteinte des deux. Jamais elle ne pourrait imaginé une vie sans sa moitié, sa mort marquerait également la sienne et cette simple idée lui donnait la nausée.

« Heureusement, j'ai un autre frère. Tadarah, il veille sur moi de là haut. Mais voilà quelques jours qu'il ne donne plus de nouvelle, je m'inquiète. »

Angani l'observait, surprise et décontenancée. En vue des fréquentations du mâle, elle comprenait qu'il parlait d'un de ces oiseaux qui semblait suivre le mâle dans chacun de ses déplacements. Était-ce aussi facile de remplacer son autre ? Non certainement pas et on ne pourrait jamais convaincre la féline du contraire mais sûrement cette nouvelle famille était-elle un lot de consolation.

Bien que surprise dans un premier temps, Angani décida de ne pas en faire tout un plat et accepta simplement ce fait. La lionne avait toujours été du genre tolérante et ne s'offusquait pas devant les différences. Elle-même n'était pas très ordinaire dans ses vœux...

« Si ceux d'en haut peuvent fouler nos terres, nous ne pouvons pénétrer leur royaume. Il reviendra, tu ne le vois simplement pas. »

Essayait-elle de le rassurer ? Sûrement. Si ce Tadarah était sa dernière famille, elle ne pouvait qu'espérer à son égard qu'il revienne. Aussi étrange que celui puisse paraître, Kaïad semblait profondément et sincèrement attaché à ce vautour. Angani ne connaissait pas leur histoire et ne pouvait que spéculer mais qui serait-elle pour souhaiter le malheur de l'un des siens ?

Elle observait le mâle d'un regard interdit tandis que celui-ci marmonnait quelques mots entre ses moustaches. Il était de nouveau redevenu ce lion nonchalant et son regard avait cessé de luire. L'annonce de son frère ne semblait pas seulement dégagée tristesse et joie mais également amertume. Probablement une histoire de famille mais la lionne lui ferait la grâce de ne pas s'attarder là-dessus. Kaïad lui, s'annonça avec moins de tact :

« Ce doit être bien rare pour toi de ne pas entendre parler de l'Empereur Vako. Angani, le spectre de Vako, son ombre. Ça ne t'agace pas de n'être que la sœur de Vako? »

Si elle s'était montré pacifique jusqu'alors, un grondement vibra sous sa gorge. Angani avait conscience de cette situation mais qu'une simple connaissance la lui rabâche lui déplaisait. Plutôt que de céder à la colère, la lionne détourna le regard du mâle pour observer son reflet miroitant et souffla.

« Oui, il semblerait qu'on ne peut s'empêcher de m'en parler. »

Un reproche ? Peut-être. Kaïad avait fini par céder à la tentation comme tous les autres. Lorsque les lions se présentaient devant l'Empereur, jamais ils n'en venaient à parler de sa jumelle, ce n'était pas une préoccupation. Pourtant lorsque venait le tour de la lionne, elle ne pouvait se défaire de son jumeau. Pourquoi ce sens unique ? C'était déplaisant.

A son tour, Angani se laissa glisser contre les grains dorés et prit place aux côtés du mâle. Ce n'était que curiosité et rien n'avait été pensé à mal, la féline s'était simplement trahie de son agacement et sa réponse à la question n'était pas bien difficile à deviner. Son regard se plissa légèrement tandis qu'elle ne quittait pas son reflet des yeux. Même séparés, il était toujours là.

« Je m'efforce de me détacher de son image mais elle semble me suivre partout où je vais. C'est simple, on me considère comme la sœur de l'Empereur et non comme une lionne à part entière alors pour te répondre en toute franchise Kaïad, oui cela m'agace. J'aimerais qu'on voit autre chose en moi. »

Un spectre disait-il... C'était longtemps l'impression qu'elle avait vu mais depuis sa prise de conscience, Angani s'était efforcé de faire les choses différemment, de devenir quelqu'un par elle-même et non par un titre. Elle cherchait la reconnaissance. Sûrement cela expliquait-il sa proximité avec Swayli qui ne l'avait jamais considérée comme la sœur de. Sa compagnie était apaisante et la féline regrettait que son amie se soit éloignée du clan. La ferait-elle encore longtemps languir de son absence ?

Angani soupira brièvement avant de reporter son attention sur le mâle. Lui aussi avait eu un jumeau, sûrement pouvait-il la comprendre. Bien que réticente dans un premier temps à lui remémorer des souvenirs qu'elle pensait douloureux, elle finit par demander :

« As-tu connu la même chose avec Kaldur ? »

Lui aussi avait-il été placé dans l'ombre de l'enfant prodige ? Nchi et Dunia avaient toujours aimer leurs deux enfants d'un même amour mais ce n'était pas la même lueur qui brillait dans leur regard. Vako était devenu l'Empereur du désert, chef des Jangowas et protecteur des dunes. Qu'était Angani ? Un bras droit, rien de plus. Elle s'était vaillamment battue contre les Mositus et excellait dans l'art du combat mais cela n'était pas suffisant. Ce n'était pas à Vako qu'elle en voulait mais aux Jangowas de ne pas voir plus en elle.

_________________
Colombe de mauvaise augure - ANGANI 853276AnganiSIGNA
Image © Kayrou

Angani s'interroge en FloralWhite
Revenir en haut Aller en bas
http://www.the-lion-king-rpg.com/t1866-angani-__-belleza-del-des
Kaïad
Kaïad
PLAYER03


À mon sujet

Age : 23 Féminin
Nb de Messages : 151
Localisation : De retour dans le Désert

En savoir +
MessageSujet: Re: Colombe de mauvaise augure - ANGANI   Colombe de mauvaise augure - ANGANI EmptyMer 25 Mai - 14:01


Au fur et à mesure que la conversation se faisait, Kaïad avait pu s'apercevoir qu'il partageait bien plus qu'une simple appartenance à l'honorable clan des Jangowas. La lionne n'avait visiblement pas apprécié qu'on lui rabâche - très certainement - une énième fois son lien de sang avec l'Empereur. Elle n'avait pas caché son agacement, bien au contraire elle avait fait part à Kaïad de son ressentis. Le blond ne pouvait qu’acquiescer et excuser sa maladresse dans un silence presque trop long durant lequel son regard avait de nouveau fait nombre allers-retours entre le ciel et l'étendue désertique.

- As-tu connu la même chose avec Kaldur ?
- Kaldur. Avait-il tout d'abord répondu, pensif. Kaldur était bien trop parfait pour que qui ce soit ne fasse attention à son jumeau. Il s'était mis à rire, léger, comme si de rien n'était. Kaldur avait en effet été le petit Jangowa parfait, l'héritier du grand guerrier, Rassah, le digne filleul d'Alamah, le petit combatif!

- Je me suis toujours dis qu'il était le plus malheureux de nous deux. Avait-il affirmé par la suite en fermant les yeux et hochant le chef pour appuyer ses paroles. Il était trop exposé: C'est peut-être pour ça qu'il n'est plus là. Dans sa voix une légère touche de regret s'était faite ressentir, à peine décelable, mais elle y était.

- Quelque part je me dis que c'est mieux ainsi. C'est dans l'ordre des choses. Il s'était attardé sur le sable légèrement humide qui venait se coller sous ses coussinets et alors qu'il avait levé la patte il s'était mis à regarder chaque grain de sable s'y décoller un à un, comme dans un sablier. Le soleil ne peut pas briller éternellement, un jour il s'éteint. Il se couche, tout du moins.

- Et dans le Désert, Avait-il repris; Chaque jour semble plus chaud que le précédent, comme si le soleil brillait plus fort encore. Ayant terminé sa longue réflexion, il avait soupiré et en avait tiré une conclusion:

- La disparition de ton frère ne pourrait que te rendre plus forte. Il y avait eu si peut d'empathie dans ces mots qu'ils avaient parus tomber comme une sentence, aussi lourd que la chaleur du Désert. Même si tu as l'impression du contraire. Il avait ajouté immédiatement avant qu'elle ne puisse s'offusquer de quoique ce soit.

- J'imagine que c'est le destin des jumeaux. Soit ils fusionne, soit l'un écrase l'autre... Soit ils ne font plus qu'un, soit l'un des deux doit disparaitre donc, selon Kaïad. Le grand blond avait toujours été fort attaché à son frère mais visiblement il avait accepté certaines évidences et suivait une logique particulière en ce qui concernait la gémellité. Certes, il avait perdu une part de lui en perdant Kaldur, mais c'était peut-être ainsi qu'il fallait que ça se passe: Les jumeaux n'étaient pas réellement une bénédiction, c'était même plutôt une sorte de malédiction.

HORS JEU a écrit:
Je suis sincèrement désolée d'avoir mis autant de temps à répondre, j'espère que ma réponse te convient ;u;


_________________
Couleur de RP: LIGHTYELLOW


Dernière édition par Kaïad le Mer 21 Déc - 11:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.the-lion-king-rpg.com/t2572-kaiad-the-one-who-knows
Angani
Angani
PLAYER04


À mon sujet

Age : 23 Féminin
Nb de Messages : 232
En savoir +
MessageSujet: Re: Colombe de mauvaise augure - ANGANI   Colombe de mauvaise augure - ANGANI EmptyMer 25 Mai - 22:23


Si elle avait jusqu'alors pensé qu'eux deux avaient connu la même relation fraternelle, il semblait bien qu'elle s'était trompé. Derrière ses paroles, elle pouvait ressentir l'amertume du lion. « Il était trop exposé: C'est peut-être pour ça qu'il n'est plus là. » Ces quelques mots frappèrent la lionne. A trop illuminée un être, la lumière pouvait-elle finir par l'irradier ? Elle soupira. Étaient-ils si différent au final ? Kaïad avait été l'ombre de Kaldur au même titre qu'elle était celle de Vako. Poussée par ces nouveaux songes, la féline tombait un regard nouveau sur son homologue. Oui ils se ressemblaient et quelque part dans tout ce fouillis, elle était heureuse d'enfin rencontrer quelqu'un qui pouvait la comprendre. Oh sûrement sa relation avec Kaldur n'était pas de la même nature que celle qu'elle entretenait avec son frère mais sur le fond, ils étaient tous les quatre partis de la même base non ?

Nouveau soupir. La lionne porta son regard vers la surface de l'eau cristalline et de là, observa les faits et gestes du lion des sables.

« La disparition de ton frère ne pourrait que te rendre plus forte. Même si tu as l'impression du contraire. »

Silencieuse à ces mots, elle se contentait d'observer le mâle non pas par son reflet mais face à face. Plus forte sans Vako ? Était-ce ainsi qu'il se considérait, plus fort depuis la disparition de son autre ? Si semblables et si différents à la fois... A contrario de Kaïad, la féline ne pouvait s'imaginer sans son jumeau. Depuis leur venue au monde, ils n'avaient été que tous les deux. Pourquoi voudrait-elle que cela cesse ? Plus que son jumeau, Vako était également son amant mais cela était tenu secret de tous. Angani n'avait jamais réellement songé à une vie sans lui mais la seule et unique fois où elle s'était laissée aller à de si sombres pensées, les larmes avaient coulé d'elles-même. Il était sa force autant que sa faiblesse et sans lui à ses côtés, Angani n'aurait plus rien à craindre car sa seule peur était un monde sans lui. Mais s'il n'était pas là, même sans crainte, que serait-elle ?

« Peut-être as-tu raison, peut-être serais-je plus forte sans lui. » répondit finalement la lionne d'une voix lasse avant d'ajouter : « Mais quand bien même sa lumière qui me pousse dans l'ombre, jamais je ne pourrais souhaiter sa disparition. Il est mon autre et je l'aime plus que quiconque. »

Alors, la lionne dressa son regard vers celui du mâle. Pouvait-il comprendre cela ? Leur douleur passée était similaire mais chacun avait choisi de suivre un chemin différent. Comme il le disait si bien, eux avaient choisi de fusionner tandis que Kaïad s'était laissé écrasé par Kaldur. La compensation de cette perte avait été la trouvaille d'un nouveau frère. Ce remplacement ne prouvait-il pas ô combien l'absence du lion avait laissé un vide dans le cœur de son jumeau ? Angani ne voulait pas connaître pas cela. Elle n'avait jamais connu aucune peur et c'était en cela qu'elle faisait une redoutable guerrière et fière Jangowas mais dès qu'il était question de Vako, tout prenait un autre sens. Sa vie était aussi la sienne alors il était normal de s'en soucier. Mais est-ce que cela durerait éternellement ? Son entrevue avec l'Empereur ne cessait de tourmenter son esprit. Il allait prendre compagne. Qui ? Oh cela n'était qu'un détail devant une si grande fatalité. Ce ne seraient plus « eux », il ne lui appartiendrait plus.

Ils avaient fusionné mais bientôt cette unité volerait en éclat car jamais Angani ne pourrait supporter d'être celle de l'ombre tandis qu'il brillerait aux côtés d'une autre.

A cette seule pensée, toutes ces convictions furent chamboulées. Vako allait prendre compagne qui lui donnerait des enfants, une famille, il n'aurait plus besoin d'elle. La féline se mordit les babines pour contrôler ses émotions. Elle serait seule. Elle n'était ni l'enfant prodige ni l'Empereur, elle était... l'ombre. Bien heureuse d'avoir si tôt apprit à se contrôler, la lionne ne montrait rien de ses émotions. Elle était impassible, neutre, comme toujours. La Reine de glace portait bien son nom.

Dans un semblant d'indifférence bien que teinté d'appréhension perceptible pour celui qui comprenait cette crainte, elle demanda :

« Pardon j'ai cru comprendre que tu n'aimais pas parler de ton frère mais j'ai besoin de savoir, comment as-tu surmonté son absence ? »

Qui d'autre que lui pourrait le lui dire ? Parmi tous ce clan de guerrier, Kaïad semblait le seul à même de la comprendre aujourd'hui.

_________________
Colombe de mauvaise augure - ANGANI 853276AnganiSIGNA
Image © Kayrou

Angani s'interroge en FloralWhite
Revenir en haut Aller en bas
http://www.the-lion-king-rpg.com/t1866-angani-__-belleza-del-des
Kaïad
Kaïad
PLAYER03


À mon sujet

Age : 23 Féminin
Nb de Messages : 151
Localisation : De retour dans le Désert

En savoir +
MessageSujet: Re: Colombe de mauvaise augure - ANGANI   Colombe de mauvaise augure - ANGANI EmptyLun 30 Mai - 15:06

Angani avait écouté les paroles de Kaïad, son point de vu, sans réellement broncher, elle avait même admis qu'il pouvait avoir raison. Le mâle quant à lui était convaincu de sa théorie, mais loin d'être du genre de ce qui vous rabâchait les mêmes paroles en boucle jusqu'à ce que vous cédiez, Kaïad s'était contenté de l'éventualité que la sœur de l'Empereur embrasse ses idées en affichant ce même et éternel sourire béa.
Pendant que la lionne semblait se perdre dans ses songes l'instant de quelques secondes qui parurent au moins plus longue, le mollasson avait laissé tomber lourdement sa tête sur le sol, allongé de tout son long comme une vieille carcasse n'attendant que d'être dévoré. On l'avait même vu clore doucement son œil jusqu'à ce que la voix douce de la femelle ne s'élève presque comme une berceuse. Une berceuse - cela dit - qui n'était pas de celle qui vous rassurait quant à la douce et agréable nuit que vous alliez passer car il s'agissait là d'une question profonde qui demandait à Kaïad de ressasser le passé.

- Pardon j'ai cru comprendre que tu n'aimais pas parler de ton frère mais j'ai besoin de savoir, comment as-tu surmonté son absence?
- Tu es en droit de me le demander. Je t'ai bien demandé ce que ça faisait de n'être que l'ombre d'un Grand Lion. Avait-il répondu du tac au tac avec toute la lassitude qu'il était possible d'avoir, non pas parce que la conversation l'embêtait, loin de là, mais parce qu'il n'avait actuellement pas la force d'avoir ne serait-ce que plus d'entrain.

- Il faut avoué que Tadarah m'a aidé à vivre avec la disparition de Kaldur. Commença t-il. L'important est de savoir que l'on est jamais seul... Avait-il ensuite affirmé en fixant les rares remouds qui faisaient vivre l'oasis.

- Et puis, pourquoi se morfondre: On ne revient pas en arrière. Il l'admis en haussant lâchement les épaules - du moins comme il le pouvait -. Je suis la seule image qu'il reste de Kaldur. Savoir qu'en restant en vie il le reste aussi me suffit à accepter qu'il n'est plus des nôtres. Sur ces quelques mots il s'étira longuement en prenant soin de laisser craquer chaque vertèbre qui constituait son dos. Et alors qu'il s’apprêtait à bailler il s'était tout de même entêté à poursuivre:

- Un jumeau ce n'est pas comme un simple frère. Il ne disparait jamais réellement tant que tu es toujours là. A chacun de ses mots sa voix se faisait de plus en plus inaudible, au fur et à mesure que le bâillement lui étire les mâchoires.

- Je ne vois plus Kaldur, mais ceux du clan le voient encore. Nombreux étaient ceux qui croyaient encore que Kaïad était Kaldur car les rares membres qui connaissaient les jumeaux Jangowas ne se seraient jamais douté que le plus mou d'entre eux puisse survivre à l'exil au détriment de l'autre: S'il devait y avoir un seul survivant ça aurait forcément dût être Kaldur. Savoir qu'il vit encore à travers mon image, notre image, c'est suffisant pour m'aider à accepter que nous ne sommes plus deux entités différentes.

- Comme je te l'ai dis Angani; Nous sommes pareil en tout point lui et moi, il est moi et je suis lui, seulement nous sommes un peu différents. Il ris doucement, lentement, bientôt il ne se contenta plus que de sourire alors que ses oreilles s'étaient - pour une fois - redressées en direction de la femelle.

- Je ne suis pas vraiment certain d'avoir répondu à ta question en fait... Mais tu es intelligente, tu comprends le principe. Avait-il presque fait remarqué à lui même, comme détaché de la conversation le temps de ces quelques paroles. Crois moi, c'est beaucoup plus facile de supporter la disparition de son jumeau plutôt que de le voir s'éloigner...

HORS JEU a écrit:
J'espère que Kaïad ne t'agace pas avec tout son blabla étrange xD

_________________
Couleur de RP: LIGHTYELLOW


Dernière édition par Kaïad le Mer 21 Déc - 11:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.the-lion-king-rpg.com/t2572-kaiad-the-one-who-knows
Angani
Angani
PLAYER04


À mon sujet

Age : 23 Féminin
Nb de Messages : 232
En savoir +
MessageSujet: Re: Colombe de mauvaise augure - ANGANI   Colombe de mauvaise augure - ANGANI EmptyLun 30 Mai - 22:03


Kaïad était un étrange personnage. Très nonchalant, lassé de toute chose mais au regard cru et aux pensées plus profondes qu'elles n'en avaient l'air. La vérité était qu'il fascinait la féline qui jamais encore n'avait rencontré de pareil lion. Angani s'ennuyait vite du quotidien qui lui semblait dénué d'intérêt aussi un peu d'exceptionnel dans l'ordinaire ne pouvait que la charmer. Plus détendue qu'à son arrivée aux abords de l'eau, la féline s'ancrait confortablement dans le sable chaud et protecteur du Désert, le regard rivé vers son congénère qui enfin semblait lui livrer le secret d'une vie sans son autre. Elle écoutait, silencieuse mais attentive.

La compagnie était de rigueur, il fallait -semble-t-il- combler ce vide causé par autre chose, quelqu'un d'autre. La brise du vent apporta à la féline l'odeur lointaine d'un souvenir. Swayli. C'était toujours vers cette lionne que se tournaient ses pensées lorsqu'elle était au plus bas. Rapidement, la guerrière au sang-mêlé était devenu son roc et sans son amitié à toute épreuve, Angani aurait croulé plus d'une fois. Sûrement cette lionne était pour elle ce que Tadarah était pour Kaïad. C'était le plus proche exemple qu'elle avait trouvé bien que des disparités persistaient. Rien n'était jamais vraiment pareil dans ce monde.

« [...] Un jumeau ce n'est pas comme un simple frère. Il ne disparaît jamais réellement tant que tu es toujours là. Je ne vois plus Kaldur, mais ceux du clan le voient encore. Savoir qu'il vit encore à travers mon image, notre image, c'est suffisant pour m'aider à accepter que nous ne sommes plus deux entités différentes. »

Haussant un sourcil, la lionne détourna finalement son regard de l'orateur. Ces mots prenaient étrangement sens à ses yeux et elle les comprenait. Sûrement mieux que quiconque. Dans le reflet de l'eau, son autre l'observait, impassible. Aujourd'hui plus que jamais, Angani se sentait affreusement loin de son frère. Quelque chose s'était brisé et bientôt, ils seraient à jamais séparés. Ce n'était pas son choix mais le sien, jamais elle n'avait souhaité une telle chose et c'était bien en cela qu'elle lui en voulait. Cette fissure, il en était le seul responsable.

« Crois moi, c'est beaucoup plus facile de supporter la disparition de son jumeau plutôt que de le voir s'éloigner... »

Étrangement inexpressive, la féline observait à nouveau son homologue.

« Oh, comme je te crois Kaïad... » soupira-t-elle dans un souffle.

Forte d'expérience, la lionne pouvait témoigner. Quelle peine avait été la plus douloureuse, l'attente désespérée du retour d'un frère en exil ou bien l'attente du jour où il partirait avec une autre ? Cette réponse lui était déjà connue. Au plus profond d'elle, Angani savait l'atroce vérité, celle que l'on ne pouvait avouer si ce n'était à soi-même ; plutôt que de voir son frère mener une vie dont elle ne faisait pas partie, elle préférait sa mort. Cela lui serait bien supportable.

« Petite, j'avais toujours pensé qu'être né à deux était une bénédiction, un rare cadeau que faisait le ciel. Mais maintenant, je ne suis plus si sûre de moi. Peut-être est-ce un vice caché derrière un beau tableau, une malédiction plus qu'un charme. »

Kaïad ou Angani, tous deux avait connu la peine qu'était celle de vivre dans l'ombre d'un autre plus glorieux, plus aimé et au dessein plus grand. Eux n'étaient que le pâle reflet de celui que tous voyaient.

_________________
Colombe de mauvaise augure - ANGANI 853276AnganiSIGNA
Image © Kayrou

Angani s'interroge en FloralWhite
Revenir en haut Aller en bas
http://www.the-lion-king-rpg.com/t1866-angani-__-belleza-del-des
Kaïad
Kaïad
PLAYER03


À mon sujet

Age : 23 Féminin
Nb de Messages : 151
Localisation : De retour dans le Désert

En savoir +
MessageSujet: Re: Colombe de mauvaise augure - ANGANI   Colombe de mauvaise augure - ANGANI EmptyMar 7 Juin - 11:13

Les deux Jangowas parvenaient enfin à s'accorder et à se comprendre pleinement, du moins sur ce sujet qu'était la gémellité. Kaïad, qui se se tortillait depuis maintenant de bonnes longues minutes sur le sable dans l'espoir de trouver une position confortable pour s'endormir, avait fini par apprécier se laisser dorer le ventre au soleil alors que le haut de son crâne flirtait avec l'eau fraiche de l'oasis.

- Petite, j'avais toujours pensé qu'être né à deux était une bénédiction, un rare cadeau que faisait le ciel. Mais maintenant, je ne suis plus si sûre de moi. Peut-être est-ce un vice caché derrière un beau tableau, une malédiction plus qu'un charme. Elle avait encore à apprendre concernant les jumeaux et Kaïad, qui grommelait comme un vieillard qu'on eût tiré de son sommeil, était heureux de partager ses observations avec la sœur de l'Empereur. La patte posée sur l’œil droit, l'autre sur le haut de son ventre qu'il grattait nonchalamment, le mâle des sables se mis à bailler avec intensité pour préparer ses prochaines paroles.

- Écoute moi, Angani... Il avait mâché dans le vide et avalé sa salive alors qu'il était en train de s'étaler d'avantage, l’œil ouvert planté sur la toile céleste. Être né à deux c'est une bénédiction pour l'un et une malédiction pour l'autre. Lentement, son regard sommeilleux s'était tourné en direction de la lionne. Très lentement.

- Tu as le choix d'être le béni ou le maudit. Avait-il affirmé en secouant les oreilles pour y déloger les grains de sables qui s'y étaient invité. Il faut faire des choix et des sacrifices. Qu'est-ce que tu désires le plus? Son bonheur ou le tiens? Il avait clos les yeux, gardant la question en suspend tandis qu'il attendait une réponse par pure curiosité.


_________________
Couleur de RP: LIGHTYELLOW


Dernière édition par Kaïad le Mer 21 Déc - 11:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.the-lion-king-rpg.com/t2572-kaiad-the-one-who-knows
Angani
Angani
PLAYER04


À mon sujet

Age : 23 Féminin
Nb de Messages : 232
En savoir +
MessageSujet: Re: Colombe de mauvaise augure - ANGANI   Colombe de mauvaise augure - ANGANI EmptyVen 10 Juin - 12:05


Les mots du lion pourtant nonchalants frappèrent la féline de plein fouet. Une bénédiction pour l'un, une malédiction pour l'autre. Elle planta son regard dans celui de Kaïad, songeuse et passionnée. Était-elle la bénie ou la maudite ? Oh quelle question, tous savaient la réponse. Angani observa la surface de l'eau et soupira silencieusement mais avec lenteur, comme pour chasser de son être tous ses maux qui la rongeait de l'intérieur. Sans doute ne serait-elle jamais en paix. Teintée de fatigue, la voix du mâle retentit de nouveau :

« Il faut faire des choix et des sacrifices. Qu'est-ce que tu désires le plus? Son bonheur ou le tiens? »

Elle dressa de nouveau son regard vers le sien, plus réfléchie bien qu'elle n'avait pas à songer à la réponse tant elle la connaissait si bien.

« Tu te doutes bien de ma réponse, le bonheur de Vako a toujours fait le mien aussi l'ais-je toujours privilégié. C'était lui avant moi, jamais dans l'autre sens. J'ai fais plus que des sacrifices, je lui ai toutdonné. » répondit-elle, le regard porté au loin avant d'ajouter dans un souffle presque inaudible : « C'est dans cet ordre là qu'avancent les choses pas vrai ; le maudit qui se fait oublié par le béni, son existence avalée par la sienne. »

Aussi pénible qu'il l'était de l'admettre, c'était pourtant sa vie qu'Angani venait de peindre. Lui, lumière ; elle, ombre. La féline pensait avoir évolué, être passé à autre chose mais les chaînes étaient toujours présentes, elle les avait simplement oublié. Après un bref silence, elle reprit sa thèse tandis que ses griffes venaient frôler la surface de l'eau :

« Vako a toujours besoin de moi mais je n'ai plus autant besoin de lui qu'avant, je me suis détachée de sa personne mais les autres ne semblent pas le voir. Je reste la sœur de l'Empereur. Est-ce naturel de souhaiter que ce lien existant disparaisse ? Le poids de l'ombre est bien plus lourd à porter qu'il n'y paraît mais seuls toi et moi pouvons comprendre cela, n'est-ce pas... »

Alors étrangement, la reine de glace offrit un sourire à Kaïad. Pas un de ces rictus de courtoisie ou de bienséance non, un véritable sourire comme on en voyait rarement peint sur ses babines. Angani avait conscience d'avoir aujourd'hui trouvé un allié, quelqu'un qui la comprenait car tous deux avait été pris dans la malédiction de la gémellité.

_________________
Colombe de mauvaise augure - ANGANI 853276AnganiSIGNA
Image © Kayrou

Angani s'interroge en FloralWhite
Revenir en haut Aller en bas
http://www.the-lion-king-rpg.com/t1866-angani-__-belleza-del-des
Kaïad
Kaïad
PLAYER03


À mon sujet

Age : 23 Féminin
Nb de Messages : 151
Localisation : De retour dans le Désert

En savoir +
MessageSujet: Re: Colombe de mauvaise augure - ANGANI   Colombe de mauvaise augure - ANGANI EmptyMar 14 Juin - 10:34

Angani semblait vraiment tout donner à son frère à tel point que Kaïad en était même venu à penser, à imaginer, que tout ce dont Vako pouvait se venter c'était d'avoir une sœur dévouée qui l'aidait à tenir au sommet. Il ressenti alors comme une certaine amertume à l'égard de l'empereur et un brin de compassion pour la lionne qui s'était donné corps et âme jusqu'à ce qu'elle ne devienne qu'une ombre, une silhouette parmi tant d'autre. Le jeune blond grommela doucement à cette idée, les sourcils froncés.

- C'est dans cet ordre là qu'avancent les choses pas vrai ; le maudit qui se fait oublié par le béni, son existence avalée par la sienne.
- Oui, c'est ainsi que vont les choses. Il avait étouffé sa fin de phrase dans un rire las. Enfin, c'est ainsi qu'elles vont si tu laisses faire. Tout deux avaient marqué un silence.

- Vako a toujours besoin de moi mais je n'ai plus autant besoin de lui qu'avant, je me suis détachée de sa personne mais les autres ne semblent pas le voir. Je reste la sœur de l'Empereur. Est-ce naturel de souhaiter que ce lien existant disparaisse ? Le poids de l'ombre est bien plus lourd à porter qu'il n'y paraît mais seuls toi et moi pouvons comprendre cela, n'est-ce pas... Voilà qu'elle avouait se détacher de son frère, ce n'était qu'un commencement. Petit à petit elle allait s'éloigner et soit elle en souffrirait, soit il en souffrirait, soit ils en souffriraient. Mais la vie avait toujours été pleine d’épreuve ce n'en était qu'une au milieu d'un océan d'obstacle et si Angani savait la surmonter elle saurait briser le lien qui l'unissait à son jumeau sans qu'aucun d'entre eux ne disparaisse. Ça semblait bien compliqué, toutefois.

- C'est tout à fait naturel de vouloir se détacher de ce qui nous fait souffrir. Avait-il articulé tant bien que mal alors qu'il était assommé par la fatigue. Le tout c'est d'accepter d'être un peu égoïste de temps à autre. Tu as trop fait pour lui, Angani. Il avait soupiré en observant du coin de l’œil un amas de poussière se soulever sous son souffle las.

- Continue sur cette voie. Il avait fini par tourner son regard azuré dans sa direction à elle; Tu ne trouveras jamais de lien aussi fort que celui que tu entretien avec Vako, mais tu trouveras surement des liens plus sains et plus équilibré. Avait-il conclu. Lui il avait son Envolée, même si les liens qu'il entretenait avec ses vautours étaient loin d'être sains, au moins ils suffisaient à combler le vide qu'avait laissé Kaldur.


_________________
Couleur de RP: LIGHTYELLOW


Dernière édition par Kaïad le Mer 21 Déc - 11:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.the-lion-king-rpg.com/t2572-kaiad-the-one-who-knows
Angani
Angani
PLAYER04


À mon sujet

Age : 23 Féminin
Nb de Messages : 232
En savoir +
MessageSujet: Re: Colombe de mauvaise augure - ANGANI   Colombe de mauvaise augure - ANGANI EmptyVen 24 Juin - 11:15


A l'écoute de ses mots, Angani dressa son regard vers le félin somnolant. Se détacher de ce qui la faisait souffrir... était-ce vraiment le cas, pouvait-elle oubliée tout ce bonheur pour ces quelques temps de malheur ? A nouveau, elle était perdue et incertaine de la direction à prendre. Lorsqu'elle était animée par la colère et l'amertume, les décisions à prendre lui tombaient sous le sens mais lorsque ses émotions revenaient dans la partie, tout était à refaire.

« Le tout c'est d'accepter d'être un peu égoïste de temps à autre. Tu as trop fait pour lui, Angani. »

Cette fois-ci, ce fut elle qui soupira. Angani avait toujours été égoïste avec les autres en ce qu'elle ne les avait jamais laissé l'approcher pour tisser des liens mais avec Vako, elle avait été la plus altruiste et dévouée. Et maintenant comment la remerciait-il, il prenait compagne ? A nouveau, la rage inonda le cœur de la féline. C'en était trop.

« Tu ne trouveras jamais de lien aussi fort que celui que tu entretien avec Vako, mais tu trouveras surement des liens plus sains et plus équilibré. »

Son regard se dressa lentement vers le mâle jusqu'à croiser ses iris azurées. Derrière ses apparences, Kaïad était un lion très censé. Pour la première fois de son existence, la féline se sentait comprise car enfin elle avait face à elle un lion qui avait partagé sa douleur. Restait encore son amour pour Vako qui n'avait fait qu'envenimer les choses. Sûrement aurait-elle mieux supporté tout cela si le cœur ne s'en était pas mêlé, sûrement leur relation aurait-elle été plus saine et équilibrée mais leur vie aurait été profondément différente. Il était trop tard désormais pour faire marche arrière, l'annonce de cette nouvelle compagne avait été fatale car autant qu'elle pouvait lui être dévouée et fidèle, jamais Angani ne tolérerait de partager son unique amour. Machinalement, ses sourcils se froncèrent.

Elle-même n'était pas saine, elle aimait son jumeau d'un amour incestueux. Pour autant, Angani n'en était pas une lionne stupide et dès le début, elle avait comprit que cet amour serait condamné au silence. Jusqu'ici elle avait tout supporté, même sa solitude mais peut-être était-il temps de basculé tous ses codes. Peut-être était-il temps de vraiment changer. A nouveau, son regard croisa celui du lion.

« Je sais ce qu'il me reste à faire, merci Kaïad. »

Des mots simples mais sincères. Un fait rare qui relevait presque du jamais vu, la féline adressa un sourire à son comparse. Un sourire vrai et amical. Cette discussion lui avait ouvert les yeux sur bon nombre de point et elle lui en était reconnaissante. A son tour, Angani adopta une posture plus décontractée et s'étira de tout son long avant de délicatement allongé ses pattes au cœur de l'eau. Venir à l'Oasis n'avait pas été une mauvaise idée.



_________________
Colombe de mauvaise augure - ANGANI 853276AnganiSIGNA
Image © Kayrou

Angani s'interroge en FloralWhite
Revenir en haut Aller en bas
http://www.the-lion-king-rpg.com/t1866-angani-__-belleza-del-des
Kaïad
Kaïad
PLAYER03


À mon sujet

Age : 23 Féminin
Nb de Messages : 151
Localisation : De retour dans le Désert

En savoir +
MessageSujet: Re: Colombe de mauvaise augure - ANGANI   Colombe de mauvaise augure - ANGANI EmptyMer 21 Déc - 11:13


- Je sais ce qu'il me reste à faire, merci Kaïad. Avait finalement ajouté Angani. Le grand blond avait simplement esquissé un discret sourire, fier d'avoir pu être d'une éventuelle aide quelconque pour un membre de son clan. Le Désert l'en remercierait et les vibrations seraient alors bonnes pour les jours à venir, enfin, si le Désert le voulait.
À son tour elle avait finis par se détendre et à profiter pleinement du calme et de la fraicheur de l'oasis. L'occasion était parfaite pour faire une sieste comme les lions savaient si bien les faire: de toute façon il faisait beaucoup trop chaud pour faire quoique ce soit, les proies étaient cachées pour échapper au soleil et même pour des lions habitués au désert la chaleur risquait d'être dangereusement éprouvante.

C'était donc sur ces dernières paroles d'Angani que le jeune mâle blond s'étira une dernière fois avant de pousser un long soupire témoignant de sa décontraction la plus totale. Ses paupières s'étaient lourdement refermée et désormais il se laissait bercer par les battements du Désert; de discret coup de vent ici et là qui faisait se mouvoir les feuilles des rares arbres de l'Oasis, des grattements de petits animaux qui se creusaient certainement un terrier au frais et certainement quelques interférences causées par des membres du clan. Rien de bien alertant ou de réellement troublant pour une bonne sieste.
Kaïad s'était rapidement laissé emporté par ses pensées pour finir par sombrer dans ses songes.

@Kaïad a écrit:

J'm'excuse de mon absence et tout, de plus j'étais convaincue que ce sujet avait été clos! Bah, me voilà pour le clore dans les règles de l'art.

TERMINÉ



_________________
Couleur de RP: LIGHTYELLOW
Revenir en haut Aller en bas
http://www.the-lion-king-rpg.com/t2572-kaiad-the-one-who-knows

Contenu sponsorisé


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: Colombe de mauvaise augure - ANGANI   Colombe de mauvaise augure - ANGANI Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Colombe de mauvaise augure - ANGANI
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
Crédits - Archives - Partenaires
 :: 
Archives & Choses Perdues
 :: CHAPITRE VII
-