AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !

Partagez | 
 

 « Alléger Le Poids De Nos Peines... » 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 97 Féminin
Nb de Messages : 105
Localisation : Dans la neige... Mais je vous préviens, c'est froid.

En savoir +
MessageSujet: « Alléger Le Poids De Nos Peines... »    Sam 23 Jan - 17:51

Nostalgie des anciens jours...
Iqhwa
Iqhwa
« Who is it ? »
Sihiri
Sihiri
« Nostalgia »

Neige qui fond, véritable poudreuse épaisse... Tel était le terrain sur lequel j'osai m'aventurer sans crainte aujourd'hui. Le soleil tapait sur le mont, et grâce au ciel nos pelages étaient clairs et n'absorbaient donc pas la majorité de ses rayons. C'était dans ces jours si chauds que je songeais aux Mositus avec leur couleur sombre, et que je comprenais leur choix de vivre cachés là où la lumière était moins intense pour eux, dans un endroit suffisamment humide pour que les températures parfois extrêmement brûlantes ne leur parviennent pas.

Mes pattes faisaient gentiment couiner la neige qui fondait au soleil, humidifiant les poils de mon épaisse fourrure grise. J'étais de bonne humeur aujourd'hui, comme bien souvent d'ailleurs. J'avais passé une longue nuit de sommeil réparateur, et c'est donc parfaitement requinquée que je m'étais dirigée vers les Frontières du Royaume. Je n'étais pas revenue à proximité de cet endroit depuis... Depuis ce jour, où mon amie d'enfance dont le nom m'a été ôté de l'esprit depuis une éternité, avait voulu que nous chassions cette équidé que nourrissait la montagne, cette proie qui m'avait propulsé sur les rochers en contrebas.

Je m'étais brisée bien des os et ma survie n'était pas assurée, d'autant qu'on m'avait cru morte en se rendant compte de mon inconscience. Ce jour... Ce jour m'avait appris qu'il suffisait parfois que quelques secondes pour faire basculer toute une vie. Quand je m'étais réveillée, mon amie était partie à la guerre, et j'avais attendu impatiemment qu'elle revienne, sans savoir qu'elle s'en était allée pour un voyage qui ne comprenait pas le chemin du retour...

Me promenant prudemment sur le bord de la falaise, tout en ayant bien conscience de sa dangerosité, je perdais mes prunelles ambrées sur une multitudes de détails en repensant à tout ça. Mon cœur serré et mes yeux vitreux de larmes, je savais pertinemment que je ne faisais que me faire du mal, mais mon dernier regret était tout de même de ne pas voir pu lui assurer que ce n'était pas sa faute. Elle qui était du genre à culpabiliser comme personne, elle avait dû être détruite suite à cela, et on m'avait bien affirmée qu'elle m'avait veillé sans cesse, refusant de me quitter de peur que je reprenne connaissance durant son absence. C'était fou à quel point je me souvenais de tout... Toute mon enfance, mes amis, mes connaissances, ma famille... Je me rappelais de tout, sauf de son nom, et ça ravivait l'immense frustration que ce détail manquant avait déclenchée.

Je levai mes yeux humides au ciel, comme quêtant de l'aide parmi le peu de nuages présents aujourd'hui, ou peut-être que je cherchais un signe naturel de sa présence autour de moi. Une brume lui ressemblant ? L'éclat de son regard perdu quelque part, luisant sous les rayons, étincelant comme jamais ? Je réprimai un sanglot, tandis que mes mâchoires se crispaient sous le chagrin qui m'assaillait, attisé par de bien sombres pensées sur tout ce qu'il s'était passé durant cette ancienne journée qui, dès le matin pourtant, renfermait mille fois la promesse d'être comme les autres...

J'étais perdue sur le bord, déstabilisée. Les yeux fermés, j'essayais de retenir la nostalgie prenante qui me tenaillait, m'attaquant de l'intérieur. Étais-je seule ? Je n'avais pas même pris la peine de me poser la question. Très peu de félins osaient s'aventurer par ici, et je savais mieux que quiconque qu'en me réappropriant le théâtre de ce qui avait été le chamboulement de toute une vie, je ne ferais que me ressasser les souvenirs d'un passé qui me hantait plus que ce que j'admettais au fin fond de mon âme.


_________________

Kit par mes soins, Design de Sihiri (c) Kutoa ^-^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3419-sihiri-my-soul-between-th
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 17 Féminin
Nb de Messages : 699
En savoir +
MessageSujet: Re: « Alléger Le Poids De Nos Peines... »    Dim 24 Jan - 14:41

Peux après avoir raccompagné Fedha, le lionceau qu'il avait rencontré plus tôt, jusqu'aux frontières du clan -pour être sûr de ne pas être vu- Iqhwa se dirigea vers les frontières du Nord … Les frontières le fascinaient, qu'est-ce qu'il pouvait bien y avoir en dehors du Royaume Blanc ? Iqhwa avait bien sûr entendu parler des Pridelander, lions pour lesquels Theluji était mort au combat. Il avait aussi entendu parler des Lamasus, des lions qu'on pourrait dire de « légendaire » et des Mositus, ainsi que des Nyeusis … Ces lions si sombres, l'exact opposé des Nordiques. Eux étaient blancs, pacifique, doux et assez altruiste. Les Nyeusis, eux, était noir, sombre, fourbe, méchant et conquérant ! Tout le contraire du clan du lion aux rêves prémonitoires.

Cependant, son clan aussi comptait quelque lion fourbe … Mais ça, personne ne le savait. Iqhwa décidé donc d'aller se balader vers les frontières, il faisait beau, et il était encore tôt, le soleil était à son zénith, il restait encore toute une après-midi à vivre ! Il marchait, lentement, profitant de tous les sons qu'offrait la nature, le chant des oiseaux, les petits cours d'eau qui ruisselaient non loin du chemin qu’empruntait Iqhwa ; ou simplement le bruit du vent dans les sapins.

Les sapins, pensa Iqhwa … Quel drôle de plante, jamais ces épines ne tombent, un sapin n'est jamais nu ! Parfois, des épines tombent certes, mais elles sont très vite remplacées par des nouvelles ! Arrivé aux frontières, Ota repensa aux moments de sa jeunesse, un jour, il était grimpé aux premières branches du fameux arbre, et n'arrivait plus à descendre …

*

– Iqhwa ! IQHWA ! Descend, papa nous appelle aller ! - Cria Idéha.
– J-j'y arr-arrive pas ! C'est … C'est trop haut ! Ow, pourquoi je suis monté aussi haut ...- pleurnicha Iqhwa.

Iqhwa n'arrivait plus à descendre, la hauteur à laquelle le lionceau était lui paraissait immense, alors que seuls 3 mètres le séparaient du sol, qui était, qui plus est, chargé en neige. Idéha, monté sur ces patte arrière avait posé celle de devant sur le tronc, et essayait de faire bouger l'arbre en vain.

– Iqhwaaaa !! Aller bouge!- Commença à s'énerver la lionceau. Iqhwa, tétanisé, ferma les yeux.
– Bbpp... - Il n'eut le temps de finir sa phrase qu'un gros coup de vent le fit basculer. Il crut bien ne plus jamais rouvrir les yeux ! Il tomba, les fesses en première dans la neige fraîchement tombée de la veille.


*

Se souvenir fit sourire le maigre lion.

- Le bon temps … - Pensa-t-il.

Iqhwa était sous un grand sapin, celui-ci devait dépasser les 9 mètres. Il était comme hypnotisé par cette beauté de la nature, bien qu’il en oublie une présence, qui, elle non plus ne semblait pas l’avoir vu. Dos à dos, les deux êtres vivants ne c’étaient donc pas aperçus, mais un vent venu du dos d’Iqhwa le fit sortir de ces pensées. Ota ferma les yeux puis les rouvrit lorsque le vent lui apporta une odeur aux narines. Il se retourna, délicatement, comme à son habitude, et aperçut une fourrure grise, et une allure féline et féminine. Il pencha la tête sur le côté, elle était dangereusement près du bord … Iqhwa, à pat de velours s’approcha pour qu’elle puisse entendre ça voit qui ne portait pas beaucoup.

-Mademoiselle … Vous devriez peut-être vous éloignez un peu … C’est… Drôlement prêt du vide, c’-c’est dangereux, un peu quand même …- Prononça Iqhwa, d’une voix calme et plein d’innocence. En fait, Iqhwa était un vrai lionceau dans l’âme, innocent, enfantin.

Il s’assit, ne voulant pas brusquer la lionne blanche en face d’elle, de par son pelage, Iqhwa en déduit qu’elle était du clan des Nordiques. Attendant la réponse de la lionne, Iqhwa continua de la regarder, calme.
Spoiler:
 

_________________
" Changer de nom, c’est changer de destin ... Mais pour deux âmes sœurs s'en ai impossible "

Kit ©️ Iska/Itan Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 97 Féminin
Nb de Messages : 105
Localisation : Dans la neige... Mais je vous préviens, c'est froid.

En savoir +
MessageSujet: Re: « Alléger Le Poids De Nos Peines... »    Mar 26 Jan - 22:05

Nostalgie des anciens jours...
Iqhwa
Iqhwa
« Who is it ? »
Sihiri
Sihiri
« Nostalgia »

Le vent souffla, et l'espace d'un instant j'espérai qu'il emmène avec lui toutes mes mauvaises pensées pour me laisser seule ici, sereine sur ce bout de falaise. Il ne m'était pas même venu à l'esprit l'idée que je puisse tomber... Pourtant le risque était bien présent. J'étais ailleurs, dans une sorte d'autre monde psychologiquement, et je ne sentais même pas les larmes rouler doucement sur mes joues. Cela faisait si longtemps que je ne m'étais plus mise dans un état pareil à cause d'une nostalgie trop pesante...

Soudain, j'entendis une voix. Elle me semblait presque irréelle tant je n'étais pas sûre que ce soit mon imagination, mais elle me tira de mes rêveries. Je tournai donc la tête, ouvrant les yeux, et aperçus là derrière moi, un lion de notre royaume. C'était évident en vue de son pelage clair, propre au clan des Nordiques, et l'épaisseur de cette même fourrure qui était également l'une de nos caractéristiques principales. Il parlait sur une voix faible, était proche et semblait presque craindre ma réaction. Je devais faire une drôle de tête avec mes grands yeux dorés trempés de larmes claires et mon sourire faible :


- O-Oh je... Hum... Bonjour très cher. Excusez-moi, reniflai-je en me levant.


Je me tournai un instant pour lui cacher mon visage, le temps de reprendre contenance. Ce lion était attendrissant à se comporter comme un petit lionceau timide. Il avait voulu me mettre en garde, et je trouvai l'attention particulièrement honorable. Il n'avait pas eu peur de m'aborder sans me connaître, aussi, une fois que je me senti à la hauteur de le fixer et de lui sourire naturellement comme j'avais l'habitude de le faire auparavant, je lui fis de nouveau face :


- Bonjour disais-je. Je me nomme Sihiri, enchantée. Merci pour vos recommandations, il est vrai que je ne prêtais pas particulièrement attention au danger... Vous savez quand je réfléchis, je suis le fil de ma pensée ! Il ne reste plus qu'à espérer que celui-ci ne me pousse pas en bas, soupirai-je en lançant une œillade dans le vide tout en réprimant un frisson glacé, comme pour appuyer mes propos.


Le vide. Si je tombais cette fois, pas sûre que l'esprit de la montagne veuille bien m'anoblir miraculée d'une chute mortelle une fois de plus. Je conservai mes prunelles fixées sur la chute de cailloux qui se trouvait juste à nos pattes, comme fascinée par tout ce vide immense qui se trouvait juste là, si proche... Combien d'être vivants, proies ou prédateurs s'il y en avait eu, avaient perdus la vie par la faute d'une simple erreur d'inattention ?

Puis, au terme de quelques secondes, je secouai la tête comme pour me réveiller, et offrit au lion un nouveau sourire pour lui signifier que je lui accordais toute mon attention :


- Et vous alors ? Qu'est-ce qui vous a poussé à venir dans cet endroit par une journée si ensoleillée dites-moi ?


_________________

Kit par mes soins, Design de Sihiri (c) Kutoa ^-^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3419-sihiri-my-soul-between-th
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 17 Féminin
Nb de Messages : 699
En savoir +
MessageSujet: Re: « Alléger Le Poids De Nos Peines... »    Sam 30 Jan - 19:52

Le vent, délicat, presque non présent soufflait sur les deux félins. La lionne entendit la voix d'Ota et se retourna ces yeux dorés grand ouvert, et semblait-t-il tout mouillé de larmes. Cette visible fit de la peine à Ota qui abaissa le cou et laissa tomber ces oreilles. On aurait dit un lionceau qui venait de se faire gronder ; il laissa tomber sa tête sur le côté, pourquoi allait-elle si mal ?

- O-Oh je... Hum... Bonjour très cher. Excusez-moi  - dit la lionne juste avant de se retourner encore une fois pendant quelques secondes, comme pour faire la mise au point avec elle-même puis se délai passé elle pivota pour se retrouver face à Ota avec un beau sourire.

- Bonjour disais-je. Je me nomme Sihiri, enchantée. Merci pour vos recommandations, il est vrai que je ne prêtais pas particulièrement attention au danger... Vous savez quand je réfléchis, je suis le fil de ma pensée ! Il ne reste plus qu'à espérer que celui-ci ne me pousse pas en bas. - Dit la lionne gentillement à Ota. C'était rare que des lionnes de sont âge -ou plus âgées- parlaient à Ota de cette façon ! Connaissait-elle la particularité d'Ota ? Avait-elle entendu parler de lui ? Cela le perturba qu'elle agisse aussi … Normalement avec lui ! Il resta bouche bée, la gueule tombante, les sourcils froncés en fixant la lionne pendant quelques secondes, puis se reprit en se raclant fébrilement la gorge.

- Et vous alors ? Qu'est-ce qui vous a poussé à venir dans cet endroit par une journée si ensoleillée dites-moi ? - La lionne, visiblement elle aussi quelques instants dans ces pensées se reprit et offrit son plus beau sourire à Iqhwa. Celui-ci releva un peu la tête, un peu plus en confiance, et sourit timidement.

-Je … J'ai fais la rencontre d'un lionceau ce matin, et après l'avoir ramené au clan j'ai décidé d'aller me promener … Je vous dérange peut-être... J-je peux partir si vous voulez ! - Répondit Ota précipitamment.

Il se leva, et regarda la lionne, attendant sa réponse. Allait-elle l'envoyer balader ? Pourtant elle paraît gentille … Mais, et si cette lionne faisait exprès d'être gentille pour lui asséner un coup de couteau dans le dos ?! Tant de pensées qui se bousculaient d'un coup dans la tête du jeune lion blanc. Il se reprit, enfin non il regarda la lionne et croisa son regard, celui qui cherchait à éviter depuis tout à l'heure. Il ne la regarda pas bien longtemps, Ota ne pouvait pas regarder les gens dans les yeux, cela faisait trop de pression pour lui.
Spoiler:
 

_________________
" Changer de nom, c’est changer de destin ... Mais pour deux âmes sœurs s'en ai impossible "

Kit ©️ Iska/Itan Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 97 Féminin
Nb de Messages : 105
Localisation : Dans la neige... Mais je vous préviens, c'est froid.

En savoir +
MessageSujet: Re: « Alléger Le Poids De Nos Peines... »    Sam 6 Fév - 10:31

On n'oublie jamais rien on vit avec
Iqhwa
Iqhwa
« Who is it ? »
Sihiri
Sihiri
« Nostalgia »

Lorsque je posai mon attention sur le jeune lion qui m'avait adressé la parole, sa réaction fut d'incliner légèrement le cou, comme s'il se sentait coupable. Il m'évoqua un lionceau et cette simple pensée me troubla tout autant qu'elle m'attendrit. J'observai sans trop le montrer chacune de ses réactions, qu'elle se traduise par une micro-émotion ou non, pour vite constater à quelle personnalité j'avais affaire, mais son avertissement précédent me montrait bien assez qu'il n'était guère là pour être méchant...

Le lion se redressa, et ce simple geste lui donna déjà plus d'allure. Je répondis à son sourire timide par un sourire plus mystérieux, mélange de sympathie, d'encouragement et d'intimité, un sourire que je n'adressais pas à tout le monde.


- Me déranger dites-vous ? Comment celui qui vient peut-être de m'éviter une deuxième chute mortelle pourrait-il me déranger ?, soufflai-je sur un ton doux.


La question était sans doute rhétorique. S'en suivit un bref échange de regard. Ce personnage m'en rappelait un autre, avec ses oreilles en croissant de lune, mais aucun nom ne me vint sur l'instant. Je m'en souviendrais au fil de notre discussion, comme d'habitude quand ma mémoire me jouait des tours... C'est que je rencontrais tellement de gens !


- Oh, vous avez raccompagné un lionceau ? Quelle touchante attention ! Vous êtes le bon samaritain des nordiques on dirait !, m'exclamai-je joyeusement.


C'est qu'en dehors de mon père qui était assez psycho-rigide, et du père de mon amie qui lui, était empli de mille et uns principes et clichés, les lions que j'avais fréquenté de loin étaient du genre à se proclamer gardien de la montagne. Je me souvins d'un ancien camarade de jeux qui était d'une arrogance des plus vertigineuses et qui répétait qu'il serait un grand chef un jour, mais dès qu'on lui demandait son avis ou son aide, il était tellement dérouté qu'il prétendait être en entraînement parce qu'on ne devenait pas le meilleur du clan du jour au lendemain... Même s'il avait éreinté bien des fauves, il n'en demeurait pas moins un ami formidable, mort lorsque nous étions lionceaux d'ailleurs... Une maladie ? Une mauvaise chute ? Nous n'avions jamais su...

Je secouai vivement la tête pour revenir à cet instant présent. Pendant l'espace d'une seconde, j'avais fait un rapprochement entre ce lionceau, et celui que mon interlocuteur avait certainement sauvé d'un mauvais coup du sort. Pourquoi celui-là aurait-il eu de la chance, et mon ami non ? Ah, que je détestais ces sélections de la nature, ses injustices, et tous les dangers qu'elle pouvait abriter... Si merveilleuse et si perfide à la fois celle-ci...


- Je repensais à... Une douloureuse partie de mon passé, avouai-je sur un ton lointain, sonnant comme un reproche à cette époque que je n'avais toujours pas enterrée, ni oubliée, malgré ce que j'en laissais souvent paraître...


Mais un sourire, n'efface pas tout...

_________________

Kit par mes soins, Design de Sihiri (c) Kutoa ^-^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3419-sihiri-my-soul-between-th
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 17 Féminin
Nb de Messages : 699
En savoir +
MessageSujet: Re: « Alléger Le Poids De Nos Peines... »    Jeu 3 Mar - 13:52

Lorsqu'Ota se redressa, il ressentit le regard de la lionne sur lui, mais pas un regard de reproche où quoique se soit, un regard assez tendre, qui permit à Ota d'expulser un peu la pression qui le tenait toujours aux aguets, elle lui adressa même un sourire, Ota se sentit un peu mieux.

- Me déranger dites-vous ? Comment celui qui vient peut-être de m'éviter une deuxième chute mortelle pourrait-il me déranger ? - Répondit la lionne blanche. Perplexe, et un peu perdue, Ota frissonna des oreilles, petit tic qu'il a lorsqu'il se retrouve perplexe et perdu face à une réponse ou un comportement auquel il n'est pas habitué. Il répondit, doucement la tête pencha le regard fixé sur ces pattes avant

-Eum je ne sais pas … Je … Pour une raison ou une autre … Vous êtes sûrement plus intelligente que moi, vous n'auriez pas couru de risque je suppose … Vous … V-vous avez l'air intelligente... - Se répéta-t-il encore une fois.

Il se sentit tellement bête sur le coup ! Qu'il laissa pendre ces oreilles, ces petits croissants de lunes toutes lassent sur sa crinière embourifée. Il joua du bout de ces doigts avec une petite touffe d'herbe à peine sortie de la neige tombée la nuit même.

- Oh, vous avez raccompagné un lionceau ? Quelle touchante attention ! Vous êtes le bon samaritain des nordiques on dirait ! - La lionne semblait sincère, elle ne semblait pas se moquer du lion qui faisait sa taille, juste en face d'elle.

Comment répondre à ça ? Devait-il ricaner, la remercier, le contredire ? La contredire ?! Oh non non non … Iqhwa ne contredit jamais personne, pourquoi cette pensée lui avait-il traversé l'esprit ? Ouuh non non, il secoua la tête, ne jamais contredire quelqu'un. Avec sa « force surnaturel » il ne faisait pas le poids. Sur le plant de l'agilité, Iqhwa se taille le part du lion, et de loin. Mais sur le plant de la force physique … Iqhwa finirait en carpette. Il sourit tout simplement, et rajouta dans un souffle :

-Oh, beaucoup de lions auraient fait la même chose … Je suppose … -

La lionne semblait perdue, elle secoua rapidement la tête, comme pour remettre ces pensées en place. Elle regarda le lion blanc, et lui avoua dans un souffle qu'elle repensait à une partie douloureuse de son passé. Iqhwa ne voulant pas lui faire remonter encore plus de mauvais souvenir se contenta de se rapprocher de quelques pas et de sourire radieusement à son interlocutrice. Pour changer de sujet, il regarda le ciel qui était très dégagé avec un soleil radieux.

-Il fait beau aujourd'hui, une belle journée … Qu'allez-vous faire, si je peux me permettre ? Au fait je m'appelle Iqhwa, mais je préfère qu'on m'appelle Ota!-

Mais … Ne venait-il pas, à l'instant, d'aligner une phrase, sans béguailler ?! Oouh, quelle joie ! Ota se redressa fier de lui, enfin, il ne le montrait pas trop, mais il était content de lui !


Spoiler:
 

_________________
" Changer de nom, c’est changer de destin ... Mais pour deux âmes sœurs s'en ai impossible "

Kit ©️ Iska/Itan Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 97 Féminin
Nb de Messages : 105
Localisation : Dans la neige... Mais je vous préviens, c'est froid.

En savoir +
MessageSujet: Re: « Alléger Le Poids De Nos Peines... »    Mar 12 Avr - 12:08

Similitude Physique Mais Différence Caractérielle
Iqhwa
Iqhwa
« Who is it ? »
Sihiri
Sihiri
« Nostalgia »


HRP:
 

Mon sauveur, puis qu’après tout il était en droit d'être perçu de la sorte de mon point de vue, semblait déjà être plus détendu qu'au premier abord, et cette constatation m'emplit d'un sentiment de bien-être moi aussi. Il faut dire que ces sensations sont souvent contagieuses...

Ses oreilles frissonnèrent, ce qui me fit esquisser un sourire d'amusement. Il était étonnant ce lion, et différent de ceux que j'avais pu côtoyer avant. Quelque chose d'étrange émanait de lui, sans que je ne fus capable d'en dire quoi exactement... Peut-être que mon regard ainsi posé sur sa personne le dérangeait ? C'était une possibilité qui ne m'était pas venue en tête jusqu'alors, donc je reportai mon attention visible sur les horizons, tout en l'écoutant puisqu'il parlait. Mais à ses mots, je ne pus m'empêcher d'avoir un air désolé et de le fixer de nouveau :


- Mais enfin ne dites pas ça ! Et puis, si je suis plus intelligente alors vous, vous êtes plus gentil que moi.


Ma voix ne changeait pas de son ton doux. Il bégayait et c'était certainement le signe d'une timidité qui se confirmait dans ses gestes. Il était constamment sur le qui vive, comme prêt à partir si je le lui demandais, et j'étais sûre qu'il craignait toujours de déranger les autres. ¨Pourtant c'était loin d'être le cas avec moi. Et puis, il m'avait tout de même rappelé à la raison et sûrement sauvé la vie, alors je lui devais bien toute ma reconnaissance, quoi qu'il en pense.

Il occupait ses pattes avec une tige d'herbe, et la conclusion que j'avais tirée quelque secondes plus tôt sur son embarras se confirmait et me peinait. Comment un si jeune lion, gentil en plus de ça, pouvait-il se sentir si mal ? C'est en voyant ses oreilles en croissant de lune tomber qu'un éclair me frappa :


- Idéha !


Puis, me rendant compte de mon exclamation hâtive qui aurait pu le surprendre, je me repris sagement :


- Oh, excusez-moi très cher... Mais depuis que nous discutons vous me rappelez quelqu'un... Et c'est Idéha. Elle a les mêmes oreilles que vous. Seriez-vous de la même famille par hasard ? Je l'ai déjà rencontrée, elle est méfiante, mais sa compagnie m'est sympathique. Tout comme la vôtre d'ailleurs !


Un nouveau rictus tira mes traits dans une expression sincère. J'aimais bien Idéha parce qu'elle aussi était unique en son genre. Son caractère était frappant, mais dissimulait une certaine sensibilité... Le lion blanc qui me faisait face, lui, c'était le contraire : cette dernière était percutante, et je me demandais si elle renfermait un côté plus sombre. Pouvait-il être féroce si la situation l'y poussait vraiment ? Qu'arriverait-il dans la tête et le comportement d'un lion comme lui, si on le poussait dans ses derniers retranchements... ? Je n'en savais rien, mais ce dont j'étais intimement convaincue, c'était que si changement il y avait, alors il serait terrifiant. La vie m'avait bien apprit que ceux qui encaissent sont capables de terroriser bien des guerriers lorsqu'ils relâchent toute la pression qu'on leur a infligée.


- Beaucoup de lions n'auraient pas forcément accordé leur attention à un lionceau... Tous n'ont pas le cœur sur la patte contrairement à ce qu'on peut penser... Moi je l'aurais fait parce que c'est mon instinct maternel.


Je partis d'un rire franc et m'interrogeais sur l'existence d'un instinct similaire chez mon sauveur. Soit c'était ça, soit de la compassion, ou encore l'agréable présence d'un jeune sûrement touchant, qui l'avait rassurée. Je penchais un peu plus pour la troisième option, bien que...

Il s'approcha de moi suite à mes aveux nostalgiques et trouva le courage ou la force de me rendre un sourire radieux qui lui allait bien. Il se présenta après m'avoir demandé quels étaient mes projets pour la journée. Je soupirai, sans me départir de l'expression qui tirait mes babines en une attitude joviale :


- Oh tu sais... Je pense qu'on peut se tutoyer, à moins que ça ne te dérange ? Moi je n'ai rien de prévu en particulier... J'aime assez rester allongée par ci, par là... Et observer les animaux, le soleil sur la neige. Mais pas trop longtemps parce que ça me lasse, et je ne resterai pas ici parce qu'apparemment, ce n'est pas l'endroit le plus sécurisant pour une vieille lionne nostalgique telle que moi !


Je ris une nouvelle fois, parce que je n'étais pas si vieille que ça, mais mes occupations me le faisaient croire au final. Au moins parlait-il enfin sans bégayer. Voilà qui me rendait fière de lui. Je me redressai et en profitai pour m'étirer :


- Enchantée ! Je me nomme Sihiri. Je suis ravie de faire ta connaissance, Ota.


_________________

Kit par mes soins, Design de Sihiri (c) Kutoa ^-^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3419-sihiri-my-soul-between-th

Contenu sponsorisé


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: « Alléger Le Poids De Nos Peines... »    

Revenir en haut Aller en bas
 
« Alléger Le Poids De Nos Peines... » 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» recherche chien/chienne de petit poids (environ 2-3 kg)REGLE
» Le poids de la Digicel dans la fiscalite haitienne
» Louba canichou (ex du refuge de Tabanac) s'en est allé
» Le poids et le nombre des deportes pour 2006
» Un chanteur de poids à redécouvrir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
Crédits - Archives - Partenaires
 :: 
Archives & Choses Perdues
 :: RPs abandonnés
-