AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !

Partagez | 
 

 Hey, I Just Met You - PV Sangha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 19 Féminin
Nb de Messages : 106
Localisation : Quelque part entre le pôle nord et le pôle sud.

En savoir +
MessageSujet: Hey, I Just Met You - PV Sangha   Dim 29 Nov - 18:44

J'attendais.
Je n'avais pas grand chose d'autre à faire que d'attendre, après tout. Je jetta un visage ennuyé vers ma mère qui sourit dans son sommeil, comme bercée par des rêves qu'elle refuse de partager. Et moi, je reste éveillé. Comme un spectre qui attend de s'endormir pour de bon. Mais les rêves me boudent, et me tournent le dos quand je pense les attraper. Alors j'attends que ma mère se réveille à son tour, et qu'une nouvelle journée commence. Une journée comme tant d'autre, rythmée par ma solitude et mon choix d'isolement. Encore une fois, je tenterai une approche qui se soldera par un échec. Encore une fois, on me trouvera bizarre et arrogant, et on m'ignorera pour le reste de la journée. Je grimaça. Mieux valait-il ne pas sortir, tout compte fait... Je me leva, et fit craquer mes articulations dans un étirement long et souple, ravalant le profond bâillement qui tentait vaillamment de s'extirper de ma bouche et retrouver sa liberté. Malheureusement pour lui, il resta coincé au fond de ma gorge, et tout ce qui sortit fut un gémissement paresseux. Je m’ébrouai la tête pour me réveiller, puis stoppa mon geste en voyant ma mère remuer dans son sommeil. Elle marmonna quelques mots incompréhensibles, et s'étala sur le sol froid dans une posture peu engageante qui se résumait à : les quatre pattes en l'air, la queue remuante et... la langue pendante? Je pouffa devant cette scène, et m'avança vers la sortie de la petite grotte. Elle saura où je suis, de toute manière. Un peu partout, comme à mon habitude. Mais pas ici. J'y étouffais.

L'air du matin m'assiégea brutalement. Je frissonna à sa fraîcheur glaciale, qui contrastait aux lourdes chaleurs des débuts d'après-midi. Mais le soleil semblait déjà sortir de sa pause et recommençait son cycle aux travers des petits nuages qui l'encadraient. C'est à ce moment que je me rendis compte qu'il n'était pas si tôt que ça. Petit regard vers la grotte : ma mère dormait toujours. Feignante. Je tourna mes yeux vers un petit groupe de lionceaux qui commençaient déjà à profiter de leur journée... et m'assit. Tout simplement. Je me mis à les regarder avec une attention sérieuse et redoublée par mon intérêt. L'un deux se mit à sauter sur l'autre, puis il se mit à faire des mouvements bizarres. Il dansait? Je mima discrètement ses gestes. Je les entendais échanger des paroles de politesses, que je répéta dans ma tête pour les refaire au calme. Si je me représentai une rencontre avec eux? Non. Si je répétais sans cesse les discours que je pourrai leur sortir lorsque je les accosterai mais qui se bloqueront dés qu'ils ouvriront la bouche pour me parler? Oui. Un soupir passa mes lèvres. Et le bâillement retenu en profiter pour s'enfuir, ouvrant ma bouche dans un miaulement profond. Attiré par le bruit, l'un de mes camarades leva la tête et arqua un sourcil vers moi. Je me crispa, puis esquissa un minuscule sourire, qu'il remarqua avant de me le rendre. Devant cet échange, je pris mes jambes à mon cou et m’éclipsa, peu enclin à le renouveler. Avoir réussir à tenir plus d'une seconde sans paniquer sous le regard d'un autre était, déjà en soi, un de mes plus gros exploits. Accélérera ma course, m'éloignant petit à petit de ma demeure, et maugréant des insultes à ma stupidité et ma timidité, feulant contre moi-même et ma bêtise.

Le décor changea lentement. La terre se fit plus molle, et humide. Bientôt, mes pattes se mirent à tremper dans la boue des marais, se confondant avec la couleur de mon pelage. Je grimaça en sentant la vase s'infiltrer entre mes coussinets. Je jeta un coup d’œil autour de moi. Le terrain ne ressemblait plus à celui de ma grotte. Le passage Marécageux s'étendait devant moi, humide et sale. Je regretta de m'être sauvé assez rapidement, et me mis à faire marche arrière pour rentrer chez moi. Ma mère allait d’inquiété si je ne rentrais pas. Elle me savait capable d'aller n'importe où, mais sa confiance ne s'étendait que jusqu'à un certain périmètre. Aussi non, c'est bien une raclée que je risquai de prendre en franchissant cette limite, comme aujourd'hui. Depuis le départ de mon père et de frère, elle s'inquiétait pour peu de chose, et était sur mon dos toute la journée. Avant, j'avais plus de liberté. Maintenant, je pouvais à peine quitter le domicile. Je soupira, mes oreilles tombant sur mon crâne. Ils me manquaient, tous les deux. Et je leur en voulait un peu de m'avoir laissé de côté, même si je ne comprenais pas vraiment la cause de leur départ. Trop jeune, ils m'avaient dit. Trop inexpérimenté. Peut-être n'avais-ce été qu'une excuse de plus pour nous abandonner? Quand j'émettais cette théorie à ma mère, elle se mettait en colère et me punissait pour le reste de la journée. Puis, le soir venue, elle se calmait et s'excusait, disant qu'elle était à bout de nerf et s'inquiétait beaucoup. Puis tout allait pour le mieux. Mais j'évitais de lui reposer la question durant les semaines à venir. Je continua ma route vers la maison, accélérant le pas pour arriver plus vite. Mes pattes glissèrent alors brutalement sur une motte de boue et je m'étala sur le sol en poussant un cri aiguë et fort peu viril de surprise. La terre s'insinua dans mes naseaux, et je gémis, crachant la boue de ma bouche et grimaçant à cause du goût amer et de la nausée qui montait. Je m'apprêtais à me dépoussiérer quand une ombre surgit devant moi. Enfin, plutôt derrière. Mais elle se reflétait sur le sol à mes pieds, de toute manière. Je hurla une nouvelle fois, fit un bond de plusieurs centimètres et me retourna vers l’intrus, tremblant comme le froussard que j'étais.
Devant moi se tenait un lion, ou plutôt un lionceau, plus grand que moi par sa carrure, et surement aussi par son âge. Il avait un pelage plus clair que ceux que j'avais l'habitude de voir, et des yeux jaunes. Mais ce qui me fit déglutir fut la vue d'une petite cicatrice à son œil droit. Je me recroquevilla en position de défense, attendant qu'il fasse un geste... ou n'en fasse aucun.

Spoiler:
 


_________________

I'll be good, I'll be good, and I'll love the world, like I should
I'll be good, I'll be good, for all of the times I never could




Kit©️Awena


Dernière édition par Bubu le Sam 5 Déc - 18:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4081-moe-lionceau-outlander
avatar
MEMBRE - KHABEL


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 595
Localisation : Vagabonde

En savoir +
MessageSujet: Re: Hey, I Just Met You - PV Sangha   Dim 29 Nov - 22:23

Hey, I Just Met You

Courage ordinaire, au courage qui pousse une personne à prendre la défence d'une autre.


Je somnolais tranquillement sous les pâles rayons du soleil. J'avais décidé de me prendre un après-midi repos. Hier, durant toute la journée, le soleil ne s'était pas montré une seule seconde, étant resté caché derrière les nuages grisonnants remplis de pluie. Les épaisses gouttes avaient martelé le sol du baobab pendant une journée entière, et c'est sous la pluie que j'avais chassé, fait un abris de branche, et aidé des lionceaux à retrouvés leurs chemins. En bref, je n'avais pas chômé. Aujourd'hui ma mère me laissa cette journée de repos, mais hélas le lendemain mon entrainement devra reprendre. Je suis comme enchainer à ce cauchemars, qui me tue petit à petit. Aucune lueur d'espoir à l'horizon m'aide à me relever même profondément blessé, je reste pourtant debout sans plier.
Pour me changer les idées, je partit du baobab et je partit chassée dans la vallée abandonné. A chaque de mes pas, sortit de la poussière rougeâtre. J'était déjà dans la vallée abandonné cette endroit chaud, désertique et à la terre rougeâtre. Assez facilement reconnaissable.
Un mouvement près de la sortie d'un petit rocher attira son attention. Je venait de voir une petite queue disparaître au loin qui menait au passage marécageux. Je me redressa, ma fatigue disparaissant d'un seul coup. C'était surement un gros rongeur, au loin ce dressaient les montagnes enneigés. Un endroit que je voulais tant connaître. J'accéléra le pas, guider soit par la curiosité de découvrir un nouveau monde, soit celle de manger un bon gros rongeur, tel était la question.
Peu m'importe, les deux me conviendrait.
Les traces du rongeur m'emmena droit vers le passage marécageux. Étant donné les fortes pluies de ces derniers jours, les Marécages étaient devenus encore plus boueux qu'auparavant. J'accéléra l'allure, et arriva au lieu dit en quelques minutes. Je me stoppa net, en voyant la vase nauséabonde des marécages. Les traces du rongeur avait totalement disparus, mais j'aperçu un lionceau au loin.
Je m'avança donc vers l'étranger, il avait une odeur étrange et cela ne provenait pas des marécages. Sa fourrure était bien foncé et il venait apparemment de tomber dans la boue. Je m'approcha silencieux et contre le vent, aucune chance qu'il puisse me repéré, jusqu'à la dernière minute... Mon ombre me fit défaut et le lionceau se retourna l'air totalement paniqué. Il se recroquevilla, son regard était inquiet. J'évita de m'approcher davantage pour ne pas le faire fuir.

Sangha: N'est pas peur, je ne te ferais aucun mal, tu peut me faire confiance, je n'ais jamais mangé personnes. Je m'appelle Sangha! je suis un voyageur et toi qui es-tu? Je regarda par la suite sa petite frimousse pleine de boue et j'eu un large sourire amical.
Sangha: Tu n'as pas l'air d'ici en tout cas... t'aurais pas de la boue dans la truffe? si c'est le cas le mieux à faire c'est de se mettre le museau dans l'eau et une fois que c'est fait, il faut expirer par la truffe et le tour est joué!

J'espérais qu'il ne s'enfuit pas de peur, je m'asseyait alors pour paraître moins, impressionnant.

[HRP: désolé de ce long moment d'attente :/]

© ASHLING DE LIBRE GRAPH'




_________________

Music of Warriors

Signature ©Lothegan et Vava ©Ocylan
Khabel vous fait rigoler en FireWood
Kdo et autres ;p:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t1987-sangha-voyageur-de-legend
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 19 Féminin
Nb de Messages : 106
Localisation : Quelque part entre le pôle nord et le pôle sud.

En savoir +
MessageSujet: Re: Hey, I Just Met You - PV Sangha   Mar 1 Déc - 20:38

"N'ai pas peur, je ne te ferais aucun mal, tu peut me faire confiance, je n'ai jamais mangé personnes. Je m'appelle Sangha! je suis un voyageur et toi qui es-tu?"

Ne pas répondre, l'ignorer, s'enfuir en courant, baisser les yeux dans la soumission la plus totale, se foutre sur le dos pour lui indiquer que j'étais à ses ordres, peut-être lui mordre la queue afin de prévoir une fuite... ou bien ne pas bouger du tout et le regarder comme s'il était un esprit démoniaque et prête à m'étriper, moi, petit lionceau sans défense et à peine capable de mettre un pied devant l'autre sans que mon museau ne ratisse le sol, dans le vain espoir de ne faire plus qu'un avec lui : Voilà à peu près les solutions et idées qui me traversèrent à ce moment précis. Mon cerveau bouillonnait, je sentais les larmes me monter aux yeux et de pitoyables petits gémissements s'échappaient de ma gueule tremblante, prête à laisser percevoir les sanglots terrifiés qui s'y tassaient. Un lâche. De la tête au pied. Qu'est-ce que ma mère aurait dit? Qu'est-ce que mon frère aurait dit? Ils en auraient rit et m'auraient tapoté la tête en me promettant que si un méchant se présentait en face de moi, ils le tueraient. Malheureusement, j'étais seul, au milieu d'un terrain que je ne connaissais pas, maudissant mon entêtement et ma stupidité. Et accessoirement grelottant de froid. Cette journée ne pouvait pas aller mieux. Mes oreilles se rabattirent sur mon crâne quand je l'entendis parler. Sa voix, chaude, pas froide et tranchante comme je me l'était imaginée, s'éleva jusqu'à mes tympans. Il ne me voulait pas de mal? Je me recroquevillai : Méfiance. Il n'avait mangé personne? Je tremblai : au moins, l'idée l'avait effleuré ! Quand à son nom... c'est ce qui me fit relever légèrement la tête. Sangha. Un voyageur. A vrai dire, je n'avais jamais entendu ce nom chez moi, et le titre de voyageur ne m'était que vaguement familier. Ma mère ne s'étant jamais attardée à m'énumérer les différents lions qui régnaient sur ces terres, à part bien sur les Jangowas, contre lesquels elle pestait sans cesse. Mais un voyageur? Cela ne me disait rien.

"Tu n'as pas l'air d'ici en tout cas... t'aurais pas de la boue dans la truffe? si c'est le cas le mieux à faire c'est de se mettre le museau dans l'eau et une fois que c'est fait, il faut expirer par la truffe et le tour est joué!"


Toujours aussi crispé, j'arquai malgré moi un sourcil, ne comprenant rien à ce qu'il me disait. Mon esprit s'illumina en me remémorant ma chute précédente. Ma truffe rougit de honte et de colère contre ma propre personne. Évidemment, il avait fallut que je me rende ridicule, devant un étranger qui plus est. Comme si être l'imbécile des Mositus ne me suffisait pas. Bien sur. Non, je n'étais pas d'ici. Enfin, si. Juste "pas si loin d'ici". Petit regard inquiet vers là d'où je venais : ma mère devait s'être réveillée maintenant. Je pouvais peut-être le laisser ici, et prendre mes jambes à mon cou comme je le faisais si bien d'habitude. Quand il parla de mettre mon museau dans l'eau, je me mis à le regarder comme s'il était totalement fou. il voulait que je me noie? Ne voyait-il donc pas que j'étais suffisamment sale et trempé comme cela? Je recula devant cette proposition, ignorant la vérité dans ses mots. Ma respiration sifflante dû aux narines bouchés par la boue m'agaça assez rapidement. J’éternuai une première fois, mais rien n'y fit. Une deuxième fois, un circuit d'air se reboucha. Un grognement frustré traversa mes lèvres, et je me rassis, frottant mes pattes avec acharnement contre ma truffe dans l'espoir de libérer mes naseaux de ce sur plein de boue, mais je ne réussis qu'à en rajouter davantage, à cause de la terre qui accrochait mes pattes. J'expirai profondément, mouchant dans le vide, rien n'y fit. Une moue boudeuse s'installa, mais disparut aussitôt lorsque la présence de l'individu nommé Sangha me revint en mémoire. Je grimaça. Et voilà... ridicule, une fois de plus. Ma gêne fut cependant assez vite remplacé par un nouvel agacement : cette respiration m’insupportais. Alors, prudemment et sans quitter des yeux Sangha, je m'approcha d'une petite flaque. Lentement, le regard fixé sur le Voyageur, ma truffe descendit dans l'eau. La fraicheur me fit frissonner. Je respira un bon coup par la bouche et... Inspira. Au lieu d'expirer. L'eau creusa l'intérieur de mes narines et s'immiscèrent brutalement dans ma gorge. Je fis un bond en arrière - encore - et me mis à tousser pour extraire le liquide de ma gorge. La quinte de toux dura quelques secondes. Puis, je me redressa, les yeux brillants de larmes, de petits reniflements s'échappant de mon nez malgré tout débouché, et je me mis à chouiner un misérable, inaudible petit :

- Maman...

Puis un premier petit sanglot sortit.


_________________

I'll be good, I'll be good, and I'll love the world, like I should
I'll be good, I'll be good, for all of the times I never could




Kit©️Awena
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4081-moe-lionceau-outlander
avatar
MEMBRE - KHABEL


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 595
Localisation : Vagabonde

En savoir +
MessageSujet: Re: Hey, I Just Met You - PV Sangha   Dim 13 Déc - 18:21

Hey, I Just Met You

Courage ordinaire, au courage qui pousse une personne à prendre la défence d'une autre.


Je regarda le lionceau marron se démené avec feu pour enlevé la boue de sa truffe. Il était totalement paniqué et s'agitait de partout, impossible que je fasse quoique ce soit pour l'aider. Je me leva pour essayer de lui montrer comment faire mais trop tard, il c'était mis la truffe dans l'eau et avait fait tout l'inverse de ce que je lui avait dit. Il réussi tout de même à évacuer la boue et l'eau de ses narines. Des petites larmes sortaient de ses petits yeux dépités et tristes. Je l'entendit faiblement couiner "maman" et mon cœur se resserra. Un sentiment nouveau se déclencha en moi, c'était comme une envie de protéger, de choyer et d'aimer, cette petite chose si faible. Le petit lionceau sanglotait et instinctivement sans me demander pourquoi, je m'approcha à pas feutré. Et je lui lécha quelques larmes perlant sur ses joues douce d'enfant et lui fit un tendre câlin affectif. Mais pourquoi suis-je si affectueux avec ce parfait inconnu? une question auquel je n'avait pas envie de répondre pour le moment.

- N'aie crainte, c'est fini... à peine eu-je le temps de commencer ma phrase qu'un serpent non loin s'approchait de nous dangereusement.
Le lionceau semblait lui aussi l'avoir remarqué car son visage était crispé, le serpent se rapprochait et je n'avait aucune idée si il était dangereux ou non. Je me mit en position de défense et je me mit devant le lionceau. Je feula mon pelage s'hérissa et je donna de violent coups de pattes pour le faire fuir, mais cela n'impressionna guère le serpent qui s'avança d'autant plus. Quand il fut assez proche, je redonna un coup de patte qui le projeta dans les airs au loin dans un marécage. Assez fière de moi, je me retourna vers le lionceau, le sourire au coin des babines.

- Ne t'inquiète pas, personne ne te fera du mal! je te protègerais contre tout danger, je te le promet. Tu peut me faire confiance, je ne te veut aucun mal sinon depuis le temps sa ce serais vus, dis-je avec le ton le plus doux qui soit, puis je m'aperçu que je ne savais toujours pas comment il s'appelait. Au faite, quel est ton nom?

[HRP: encore du retard pardon x) ]

© ASHLING DE LIBRE GRAPH'




_________________

Music of Warriors

Signature ©Lothegan et Vava ©Ocylan
Khabel vous fait rigoler en FireWood
Kdo et autres ;p:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t1987-sangha-voyageur-de-legend
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 19 Féminin
Nb de Messages : 106
Localisation : Quelque part entre le pôle nord et le pôle sud.

En savoir +
MessageSujet: Re: Hey, I Just Met You - PV Sangha   Mar 15 Déc - 11:36

Mon nez piquait. Je renifla, gémissant des petites larmes sous la désagréable sensation qui titillaient mes narines. Une petite boule s'était formé dans ma gorge, et ma patte ne cessait de frotter mon museau mouillé par l'eau et un peu de boue. Puis, je sentis quelque chose d'humide râper ma joue, et sursauta sous la surprise, puis mes yeux rougis s'ouvrirent dans un choc perceptible lorsque je se sentis un corps, probablement celui du lion, encadrer le mien. Je me mis à gigoter, trembler de peur. Ca y est? Il allait me tuer? Il m'avait goûter et m'avais jugé à son goût? Quelques secondes passèrent, les petits tremblements se calmèrent. Le lion n'avait pas bougé. Un petit doute agita ma cervelle, et je leva un œil humide et curieux vers lui, bien que toujours sur mes gardes.

- N'aie crainte, c'est fini...


Cette fois, ce fut une véritable grimace interloquée qui éclaira mon visage, tandis que je le dévisageai, les mots ricochant dans ma tête comme pour m'assurer que j'avais bien entendu. Nouveau petit reniflement, suivis d'une question muette à l'intérieur de mes pupilles. Mais je n'eus pas réellement le temps de me poser plus de question sur le début de cette phrase étrange que je le sentis se figer, et moi aussi du même coup, avant de jeter un coup d’œil vers l'endroit situé et de lâcher un cri aigu, me précipita derrière le mâle (peu m'importait vraiment maintenant qu'il me veuille du mal ou non), me roulant en boule, patte sur la tête, les yeux fixés sur l'énorme serpents de 3 centimètres qui sifflait à seulement quelques mètres d'ici. Ses yeux étaient jaunes, sa peau semblait se mouvoir comme de l'eau sur le sol... et surtout, il était dangereusement prêt. Je vis Sangha bondir vers lui, et lâcha un second cri, d'horreur cette fois. Qu'est-ce qu'il faisait? C'était dangereux ! Ma bouche s'ouvrit, effarée et effrayée, alors que je le regardais se débattre avec le reptile. Je jeta planté sur le sol, puis ferma les yeux de mes pattes, refusant de voir ce qui allait se passer maintenant. J'entendis vaguement des bruits de luttes, des sifflements furieux qui me firent frémir et des coups portés dans le vide, ou bien dans ce qui semblait être le corps de la bête. Puis, un dernier cri retentit. Mon sang se glaça. Un silence sourd suivit, et je n'osai toujours pas ouvrir les yeux. Qui avait gagné? Qui avait perdu? Intérieurement, j’espérais que ce n'était pas le lion. Et si le serpent l'avait emporté? Pitié Pitié Pitié Pitié...

- Ne t'inquiète pas, personne ne te fera du mal! je te protègerais contre tout danger, je te le promet. Tu peux me faire confiance, je ne te veut aucun mal sinon depuis le temps ça ce serais vu

J'osai lever un œil discret et craintif, retenant ma respiration, qui fondit en un soupir soulagé en reconnaissant la voix familière du lion et la vue du corps sans blessures. Du moins, aucunes apparentes. Je chercha une quelconque trace de morsures, mais heureusement, rien. Je me détendis alors, plus à l'aise qu'avant et rassuré, laissant ma paranoïa s'évaporer dans l'air. Je tenta même un petit sourire timide en réponse au sien, mais il ressemblait plus à une grimace qu'autre chose. Mon museau rougit violemment en l'entendant continuer sa phrase. Me protéger? Jamais quelqu'un que je ne connaissais pas, voire même à peine, ne s'était montré aussi prévoyant et sympathique envers moi. La plupart des lions abandonnait au bout de plusieurs minutes de silence, ou bien n'essayait même pas de tenter une approche. Non pas que je leur en voulait vraiment. En fait, je les comprenais. Mais lui, il venait tout juste de faire fuir un dangereux serpent sous mes yeux ... Bon, d'accord, mes yeux fermés, tout cela pour me protéger, moi. Mon ego se regonfla d'un coup, et je miaula un très petit : "Merci Monsieur Sangha.." qui s'envola aussi vite qu'il était apparu. Je planta alors mes yeux dans le sol, le museau frémissant de gêne, triturant mes pattes comme pour faire partir le malaise qui me prenait. Bien sur, j'étais ridicule de ne pas m'être rendu compte qu'il ne m'avait voulu aucun mal avant... Idiot de Bubu. Mais maintenant, j'en étais sur et certain. Ma queue vola doucement dans la poussière, un peu plus égayé par la tournure des événements, la tension perdant de son importance au fond de mon cerveau qui se remettait tranquillement de ce qui s'était passé. Un sifflement me fit sursauter. Je soupira : Ce n'était que le vent.

Au fait, quel est ton nom?

Nouvel embarras. La question était familière. Il me l'avait déjà posé, et je n'y avais pas répondu avant. Je pinça mes lèvres, comme pour m'empêcher de dire une bêtise. Que dire? Mon nom bien sur. Mais il allait peut-être le trouver ridicule, et se moquer, et partir, et retrouver le serpent pour le relâcher sur moi... Je secoua la tête. Ça suffisait les stupidités de ce genre. J'articulai dans un ton qui se voulait plein d'assurance, mais qui se brisa dans un gloussement craquelé :

- Bubu... monsieur Sangha

Petit moment de silence. Je n'avais pas l'habitude de converser avec les gens. Je déglutis, et essaya de continuer sur ma lancée:

-Et vous.. venez faire quoi.. ici?


Bubu : Grand prix de l'originalité.


_________________

I'll be good, I'll be good, and I'll love the world, like I should
I'll be good, I'll be good, for all of the times I never could




Kit©️Awena
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4081-moe-lionceau-outlander
avatar
MEMBRE - KHABEL


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 595
Localisation : Vagabonde

En savoir +
MessageSujet: Re: Hey, I Just Met You - PV Sangha   Jeu 24 Déc - 17:20

Hey, I Just Met You

Courage ordinaire, au courage qui pousse une personne à prendre la défence d'une autre.


Le petit lion semblait gêné, mais je n'y prêta pas attention. Il dédaigna enfin à répondre après quelques secondes d'hésitation.

- Bubu... monsieur Sangha

Bubu? quel nom trop chou! Son prénom allait merveilleusement bien avec sa petite frimousse.
Je continua de le regarder les yeux brillant, il y eu un petit silence.

-Et vous.. venez faire quoi.. ici?

J'eu vraiment envie de rigoler, j'avais l'impression qu'il parlais à un chef de clan menant sa troupe à la bataille. En même temps, je me sentait fière de voir que j'était intimidant.

- Ne soit pas aussi formel Bubu. Je venais chasser le campagnol que j'ai aperçu, mais j'ai perdu sa trace dans la boue. Et toi que fait tu là tout seul? c'est dangereux tu ne m'as pas l'air apte à te défendre. Et tu es assez décelable...


Ne voyait il pas qu'il se mettait en danger? quoiqu'il en soit maintenant je n'avais envie que d'une seule chose le protéger et le guider. Je ne sais pas pourquoi mais je ressent pour lui une grande affection que je ne serais décrire...

[HRP: Sangha est encore pré-ado lors de ce rp]

© ASHLING DE LIBRE GRAPH'




_________________

Music of Warriors

Signature ©Lothegan et Vava ©Ocylan
Khabel vous fait rigoler en FireWood
Kdo et autres ;p:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t1987-sangha-voyageur-de-legend
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 19 Féminin
Nb de Messages : 106
Localisation : Quelque part entre le pôle nord et le pôle sud.

En savoir +
MessageSujet: Re: Hey, I Just Met You - PV Sangha   Ven 25 Déc - 21:43

- Ne soit pas aussi formel Bubu. Je venais chasser le campagnol que j'ai aperçu, mais j'ai perdu sa trace dans la boue. Et toi que fait tu là tout seul? c'est dangereux tu ne m'as pas l'air apte à te défendre. Et tu es assez décelable...

Je baissa ma tête dans la honte. Félicitation Bubu, tu venais encore une fois de te faire rappeler ton idiotie et ta stupidité. Petit lionceau seul dans les passages marécageux, et qui avait faillit se faire mordre par un serpent, chose qui serait arrivé si le lion n'avait pas été là pour lui sauver la mise. Je gémis. Qu'est-ce que ma mère dira quand elle l'apprendra? Son fils s'étant fait sauver par un étranger, un voyageur qui plus est? Elle avait souvent répéter qu'ils étaient des lions errants, sans réels port d'attaches, frivoles et vagabonds, loin d'être stable ou même digne de confiance. Mais bizarrement, le fait d'en rencontrer un pour de vrai ne m'effrayait pas. Au contraire c'était... intéressant? Il n'avait pas l'air si horrible que cela, au contraire il m'avait sauvé la vie. Et plus je l'observais (parce que oui, je l'observais !), plus il me semblait sympathique, si loin des lions froids dont ma mère ne cessait de me faire la description. Le petit morceau de courage qui avait commencé à germer en moi prit un peu plus d'ampleur, et s'élargit jusqu'à mon cerveau. Ma queue fouettait toujours le vide. Une manie. Je mordis mes joues, toutefois un peu gêné. La timidité ne disparaissait pas comme cela, comme par magie. J'ébouriffai un peu ma tête pour me redonner une once d'assurance - bien évidemment inexistante - et me ré-installa sur mes pattes, prenant une position plus droite, tentant de me représenter plus fier et digne que je ne l'étais réellement. Un peu pathétique? Maman disait toujours que l'apparence était l'une des choses les plus importantes à préserver, même si l'on tremblait de peur à l'intérieur. Rire. Combien de fois l'avais-je déçue sur ce point là...?

Je jeta un coup d’œil à mon pelage. Il était poussiéreux, rempli de boue. Comme mon museau. Je leva la patte et commença à en gratter l'humidité de la terre séchée qui s'y était collé sans demander l'autorisation. Puis mon attention revint vers Sangha. Il était venue chasser? Regard à droite, gauche. Je leva un sourcil. Y avait-il seulement quelque chose à chasser ici? Tout était sec et désert, aride, avec pour paysage seulement quelques touffes d'herbes à peine intéressante, et de la boue, et de l'eau, et des trous. Quel genre d'animal voudrait élire domicile ici, alors que même un lion hésitait à y faire un tour devant le vide que représentait cet endroit à lui tout seul? Un campagnol de surcroît. Mais tout cela me mit rapidement l'eau à la bouche, et la pensée me revint que je n'avais rien mangé du tout depuis ce matin. Normalement, ma mère allait chasser et revenait apporter la nourriture, alors que je me réveillais tranquillement. Mais étant parti plus tôt, je n'avais rien eu le temps d'avaler, et mon ventre commençait à crier famine. Je le fis taire - ou tout du moins essaya de le faire taire - en crispant mon estomac. Un gargouillement rauque et profond en surgit, et ma face devint aussi rouge que du sang. Je marmonna quelques petites excuses en baissant une nouvelle fois les yeux. Heureusement, il n'eut pas l'air de le prendre trop mal, et je força mes membres à se détendre une nouvelle fois. Mon orgueil tiqua légèrement lorsqu'il osa dire que je n'étais pas apte à me défendre, et ma bouche s'ouvrit sans que je puisse en contrôler le flux de mots qui en sortit comme une vague. Allez savoir, le petit bébé innocent et trouillard avait tout de même une petite once de fierté au fond de son cerveau. Et malgré cette timidité apparente, j'étais relativement susceptible.

- C'est faux ! Je suis parfaitement capable de me défendre si je veux ! Mais c'est juste vous qui n'êtes pas effrayant !

Ma bouche se ferma aussi vite qu'elle s'était ouverte. Pourquoi, de temps à autres, je n'arrivais pas contrôler ce que je disais? Il allait me détester maintenant, tout cela à cause de ce fichu éclat, il allait mal le prendre, il allait partir, il allait m'en vouloir parce que je l'avais offensé et le pire était que cette fois je mériterai pleinement cette réaction de rejet. Je ferma les yeux en me maudissant de tous les noms existant, menaçant de prendre le premier caillou qui me tombait sous la main pour me frapper avec et enfin arrêter de laisser les mots dépasser ma pensée lorsqu'on me rappelait ces choses désagréables, tel que ma faiblesse et mon incapacité à me défendre moi-même. A vrai dire, je n'osais même pas ouvrir les yeux, de peur de croiser le regard furieux et sauvage que Sangha devait sûrement aborder maintenant que j'avais fait mal boulette. Allez savoir, par moment, cet automatisme se déclenchait ; cet instant où, non heureux d'être rappelé à ma condition de lionceau inutile et faible, une vague de fierté remontait à la surface et jaillissait comme un torrent pour défendre un honneur que je tentais au mieux de préserver, malgré les nombreux coups qu'il subissait chaque fois, à chaque minutes de ma petite existence. Je risqua malgré moi un regard, priant intérieurement pour que l'un des rares lions qui voulaient bien me parler et engager une plausible conversation avec moi n'ait pas été vexé par mon outrecuidance. S'il l'était, j'assumerai. Non. Bien sur que non, je n'assumerai rien, je prendrai tout simplement mes jambes à mon cou et m’enfuirai comme je sais si bien le faire, incapable de prendre la responsabilité de mes actions. Je tomba face à son visage.

- Enfin... si, bien sur que vous êtes effrayant mais.. enfin non, si.. non mais vous avez de la prestance c'est juste que.. j'suis désolé !


Je m'écrasa sur le sol, les pattes de chaque côté de ma tête, elle-même enfoncée dans la tête. J'attendais mon châtiment, ma punition à venir. Car elle viendrait, j'en étais sur. Il ne pouvait pas en être autrement.

_________________

I'll be good, I'll be good, and I'll love the world, like I should
I'll be good, I'll be good, for all of the times I never could




Kit©️Awena
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4081-moe-lionceau-outlander
avatar
MEMBRE - KHABEL


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 595
Localisation : Vagabonde

En savoir +
MessageSujet: Re: Hey, I Just Met You - PV Sangha   Dim 3 Jan - 16:47

Hey, I Just Met You

Courage ordinaire, au courage qui pousse une personne à prendre la défence d'une autre.


Je vit différente expression défilé sur sa petite frimousse. Mais j'avoue que je ne m'attendais pas à une tel réaction, j'en fut très impressionné.
- C'est faux ! Je suis parfaitement capable de me défendre si je veux ! Mais c'est juste vous qui n'êtes pas effrayant !

Enfin voilà, j'avais réussi à enlevé la peur qu'il avait pour moi. Et je vit en cette instant dans les paroles de Bubu, un futur guerrier puissant et robuste, n'ayant peur de rien. Pendant, que je rêvais de lui en futur guerrier plein de promesse, celui-ci semblait regretter ses paroles. Et mon silence n'arrangea guère la situation.

- Enfin... si, bien sur que vous êtes effrayant mais.. enfin non, si.. non mais vous avez de la prestance c'est juste que.. j'suis désolé !

Aucune, de ses paroles ne m'avait ouvertement blessé dans le fond. Là seul chose que j'avais perçu là dedans. C'est un courage exceptionnel, caché au plus profond de lui.

- Ne soit pas désolé, je trouve que tu es courageux de me dire ce que tu pense, un sourire ce dessina aussitôt au coin de mes lèvres. Et sa te dirais d'attrapée avec moi ce fameux campagnol? Je suis sur qu'à deux, il aura aucune chance de nous échapper!


D'ailleurs en parlant du rongeur, qui m'avait semé son odeur me chatouilla les narines, il n'était pas loin j'en était sur. Puis j'entendit ses petits pas courir dans les flaques boueuses.
Il était très proche d'eux même si il n'était pas visible de loin, je le sentait. je n'attendait plus que Bubu pour pouvoir le traqué.
© ASHLING DE LIBRE GRAPH'




_________________

Music of Warriors

Signature ©Lothegan et Vava ©Ocylan
Khabel vous fait rigoler en FireWood
Kdo et autres ;p:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t1987-sangha-voyageur-de-legend
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 19 Féminin
Nb de Messages : 106
Localisation : Quelque part entre le pôle nord et le pôle sud.

En savoir +
MessageSujet: Re: Hey, I Just Met You - PV Sangha   Ven 24 Juin - 11:18

-Ne soit pas désolé, je trouve que tu es courageux de me dire ce que tu penses.

...
Il n'était pas fâché? Je risqua un regard lent vers mon sauveur, et grand maître de la sagesse. Il fallait bien l'être pour garder son calme après une telle insulte envers sa personne ! Une petite flamme d'admiration et de respect se mit à briller dans mes petites mirettes, alors que je ne détachais plus mon regard de sa silhouette que je catégoriserai de majestueuse. Ma crainte fondit comme la carcasse graisseuse d'un gnou mort et déshydraté dans un désert cuisant en plein milieu de journée, et je redressa mes pattes, puis mon corps. Je ne pu non plus empêcher la rougeur de s'installer sur mon museau. Moi? Courageux? C'était la première fois que l'on me nommait ainsi. J'avais eu droit à tout les noms, pourtant, allant de "trouillard décérébrée" à "mauviette ambulante", sans compter le très célèbre "cervelle de mangouste", provenant, j'imagine, de l'incroyable capacité de ces petits êtres à s'enterrer dans la terre et de se cacher dés que le danger les menaçait. Comme j'aurai aimé être une mangouste... Je soupirai un peu. Si la réincarnation existait, dans ce cas, j'avais peut-être du en être une dans une vie antérieur. Malheureusement, mon âme a dut se perdre en chemin et se coincer dans le mauvais corps. Mes frères mangoustes m'attendaient peut-être quelque part, au loin, attendant mon retour. Cette pensée me poussa dans un profond état de nostalgie. Nostalgie de quoi? De ce que j'aurai du être. De ce que j'aurai aimé être. De ce que je ne suis vraisemblablement pas. Mais le fait que cet inconnu m'ait appelé "courageux" m'arracha malgré moi un sourire. Un peu triste, néanmoins. Car j'avais presque envie de le croire.

- Et ça te dirais d'attraper avec moi ce fameux campagnol? Je suis sur qu'à deux, il n'aura aucune chance de nous échapper!

Je sursauta, un peu surpris par cet entrain et cette proposition. Décidément, il n'était pas seulement sage et puissant : c'était la générosité incarnée ! Ma queue se mit à fouetter l'air, animée par une excitation que je me découvris sur l'heure. Il me proposait à moi? Je tourna la tête de droite à gauche, au cas où quelqu'un soit apparu sans que je ne m'en rende compte. La place était déserte. Je me lécha les babines. Mon ego se mit à pulser, agité d'une ferveur nouvelle. Je hochais précipitamment la tête, au risque de ressembler à une souris qu'on balancerait pour écraser sa tête contre une pierre, et sortit un sourire éclatant, mesurant deux petits centimètres de largeur. Oui, je ne peux pas faire mieux. Je haussais mes sourcils, un peu timidement, mes yeux partagés entre engouement et méfiance. Peut-être qu'il se jouait de moi après tout... peut-être qu'il ne me demandait cela que pour mieux m'humilier. Cette pensée eut l'effet d'un jet d'eau froide, et mon sourire vacilla. Chassez le naturel, il revient au galop. Je déglutis un peu. Mes yeux se reposèrent sur le sol, ma queue se rabaissa. Je réfléchissais. Que faire ? s'il était sincère, alors je pourrai me faire un ami ! mais sinon, ce sera encore une journée triste et sans aucun copain. Je retins un peu gémissement sanglotant. Je voulais pas qu'il se moque de moi, c'est pas gentil de jouer avec les sentiments des autres. Mes yeux s'imbibèrent de larmes, que je ravala malgré moi. Mais il avait l'air gentil, pourtant... J'allai lui répondre, lorsque mon regard se figea au loin. Mon corps se tendit, ma bouche devint sèche comme du gravier. J'agitai ma tête vers Sangha, en lui faisant signe de regarder le petit animal qui s'était montré:

-L..l.. là ! le petit truc en fou... fourrure !


Mes questions s'envolèrent, tandis que je trépignais sur place, à la fois pressé qu'on lui saute enfin dessus, et inquiet de voir sa réaction : sincère... ou non?

HS:
 


_________________

I'll be good, I'll be good, and I'll love the world, like I should
I'll be good, I'll be good, for all of the times I never could




Kit©️Awena
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4081-moe-lionceau-outlander

Contenu sponsorisé


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: Hey, I Just Met You - PV Sangha   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hey, I Just Met You - PV Sangha
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Djawad et Nirina au ciné
» Doit d'excuser [Pv Djawad
» Djawad & Barbaraa (Pv : Seulement nous deux =P)
» Déterre la tombe d'Astrid pdt la nuit (pv Luca et Victoir)
» T'sai, si t'en a marre de moi, dis le.- DJAWAD

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
Crédits - Archives - Partenaires
 :: 
Archives & Choses Perdues
 :: RPs abandonnés
-