AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !

Partagez | 
 

 Deux mondes différents feat. Kuzali

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
PLAYER06


À mon sujet

Age : 16 Féminin
Nb de Messages : 1816
Localisation : Qui sait ?

En savoir +
MessageSujet: Deux mondes différents feat. Kuzali   Sam 26 Sep - 20:09

Deux mondes
différents

▬ MOYO
FT. KUZALI [Sorry pour l'intro que je ne trouve pas très bien écrite Razz] | Non ! Non ! Non ! Je ne le permettrais pas. Je refuse. Je refuse qu'il lui fasse ça. Il ne doit pas me la voler, je ne veux pas qu'il l'amène loin de moi. Pourquoi fallait-t-il qu'elle fasse l'invraisemblable ? Je gronde en montrant les crocs, m'approchant dangereusement d'Ujasiri. Il allait me le payer, pour ce qu'il avait fait. Il allait regretter de m'avoir connue. Qu'il se permette de me dire ça ainsi, je ne le laisserais pas passer.

« Moyo... calme-toi...
Et pourquoi devrais-je me calmer ? Tu as trop peur pour voir la vérité en face ? TU VAS LA TUER !
C'est toi qui la tue en la protégeant ainsi !
Pour qui te prends-tu à me dire ce que je dois faire ?! » Je hurle de rage contre lui, mes pattes tremblent. Je refuse qu'elle souffre à cause de lui. Je refuse de la voir grandir si vite. Elle est... la seule chose qu'il me reste. Père et mère vieillissent. Ils perdent leur vivacité d'antan. Bientôt... je n'aurais plus qu'elle. Zuwena tente de s'approcher pour comprendre notre dispute, mais je m'éloigne vivement, furieuse.

S'il ose lui faire quoi que ce soit... Ujasiri le regretterait. Il est têtu, oui. Mais ma sœur était trop jeune pour être mère. Mon père tenta de me rattraper, hurlant mon prénom. « MOYO ! » Mais je ne me retourne pas, accélérant le pas pour courir, poussant un rugissement de rage. Non. Je ne le permettrais pas. Jamais. Je passe le reste de la matinée seule, réfléchissant tout en regardant le ciel bien orangé, le soleil étant à présent haut dans le ciel. Je comprends leur envie de fonder une famille. Mais étais-ce vraiment le mieux ? Zuwena avait la santé fragile depuis toujours. A son âge, elle ne pourrait peut-être pas supporter un accouchement. Je ne serais pas capable de regarder ces lionceaux en face.

Étais-ce moi, le monstre, dans l'histoire ? J'avais rejeté l'orgueil et l'égoïsme, j'ai renoncé à toute luxure. Et pourtant, je trouvais le moyen d'agir de manière impulsive. Le regard songeur, une de mes oreilles s’aplatit sur le côté. J'avais peur de l'amour. J'avais peur de toutes ces choses là. J'avais peur qu'il lui brise le cœur. J'étais si effrayée à l'idée de la voir loin de moi que je me suis permise de dire des choses atroces. Je me redresse paresseusement, le cœur lourd, avant de descendre la pente sur laquelle je m'étais installée, croisant le regard d'une... autre lionne ? Au pelage d'or, si belle que je ne peux m'empêcher d'afficher une mine surprise, relevant une patte avant de reculer. Je réfléchis alors, commençant à la reconnaître quelque peu. D'après les plus bavards, il s'agissait d'une connaissance du roi Kumpa. C'est donc elle. Je l'avais déjà vue, de loin.

« … Bonjour. » commençais-je doucement, un peu prise au dépourvu. « Je suis désolée de vous avoir regardé comme ça, vous avez un beau pelage qui est unique en son genre. » fis-je alors d'un ton humble, ne faisant pas preuve d'agressivité, juste d'un grand calme. Un faible sourire se dessine sur mes babines, signe évident de ma sincérité. Je n'avais pas à faire preuve d'agressivité envers elle, surtout que je n'étais pas une sentinelle. Elle m'inspirait une certaine confiance, car, je dois l'avouer, celle-ci possède une présence unique en son genre. Même si je n'étais pas très heureuse aujourd'hui, ce n'était pas mon genre de me casser la tête. J'assumerais mes torts, point. Et puis, je n'allais pas importuner une inconnue avec mes soucis.

Je n'étais pas aveugle à ce point, et grand bien en fasse à cette tête de mule qui me sert de beau-frère.

~
FICHE PAR DITA | EPICODE

_________________
Tell me the

truth, please

(c) Moyo; Lion King
Moyo se méfie en BROWN

Quitte définitivement le forum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t2131-moyo-fallen-angel#53049
avatar
MEMBRE - KUZALI


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 5023
En savoir +
MessageSujet: Re: Deux mondes différents feat. Kuzali   Mar 29 Sep - 21:22

[center]
La silhouette de la lionne dorée traversait avec grâce les hautes herbes environnant le baobab, elle marchait d'un pas calme et l'esprit apaisé suite à sa rencontre matinale avec son mâle. Ce n'était pas toujours évident pour les deux amants de se retrouver en raison des diverses responsabilités de chacun mais ils trouvaient néanmoins du temps à se consacrer et cela leur permettait d'approfondir leur relation qui semblait être sur la bonne voie. Faute de son expérience plutôt malheureuse en amour, l'ancienne princesse ne pouvait s'empêcher de se poser quelques barrières mais Kumpa était un lion patient et il savait mettre la lionne dorée à l'aise. Sur certains points, il lui rappelait un peu Sheru mais l'histoire ne serait pas amené à se répéter de manière aussi tragique : ici Kuzali n'était qu'une lionne lambda, il n'y aurait pas de famille pour venir contrarier son amour, chose qui ne manquait pas de lui enlever un certain poids au cœur. Le seul petit soucis restant était l'animosité de Sadaka pour le futur roi mais cela s'apaiserait sans doute avec le temps... Du moins, elle l'espérait.

Non loin de là, l'effluve d'une lionne attira le regard de l'exilée qui redressa alors son ses prunelles dorées vers la source de ce doux parfum. Une lionne au beau pelage chocolat l'observait également et cet échange de regard dura un certain temps sans qu'aucune des deux ne disent mot. Qui était-elle, une Mositus ou bien une Pridelander ? Au vu de son pelage, Kuzali aurait plutôt penché pour la première tendance mais elle n'était sûr de rien. Après avoir passé tant de temps à se côtoyer et privés de leur terre respectives, l'odeur des deux clans s'était peu à peu mêlées l'une à l'autre et il était désormais difficile de faire une distinction mais alors que la lionne dorée pensait continuer son chemin, l'inconnue s'avança vers elle d'une démarche irrégulière. Pour une quelconque raison, elle semblait troublée. Kuzali fut quelque peu surprise de cette venue soudaine mais elle mit néanmoins en pause ses projets pour attendre que la lionne parvienne à sa hauteur, patientant l'échine droite et la posture noble.

Sa voix était aussi douce et tendre que son pelage chocolaté et à proximité réduite, Kuzali pouvait désormais apercevoir ces deux étranges mais superbes marques qui couronnaient le regard rubis de la lionne.

« Bonjour. Ne vous excusez pas, je vous ai moi-même dévisagé... et je vous retourne le compliment. » répondait la lionne dans un sourire humble et sincère.

Ni agressive ni même particulièrement enjouée, la lionne brune faisait simplement de calme et de neutralité bien qu'un léger sourire venait étirer ses babines. Bien que c'était leur première rencontre, Kuzali pouvait tout de même présager que l'esprit de cette lionne était encombré de multiples pensées plus ou moins envahissantes. Avec une certaine expérience, on apprenait à lire le regard d'autrui et Kuzali semblait se perfectionner jour après jour dans cette matière. En plus de voir son pelage avec davantage de précision, l'exilée parvenait également à mieux cerner l'odeur de la lionne mais l'identité de cette dernière lui restait encore incertaine aussi demanda-t-elle d'un ton doux :

« Votre physique semble vous apparenter aux Mositus mais votre odeur se rattache davantage à celle des Pridelanders... Puis-je savoir à quel clan vous appartenez ? »

Un sourire encourageant éclairant son visage, Kuzali posait son regard doré dans celui rubis de la lionne. Deux beaux éclats ainsi réunis ne pouvaient que briller davantage.

_________________


Kuzali rayonne en #FFD999


Image © Vulture
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t132-kuzali-__-daugther-of-the-
avatar
PLAYER06


À mon sujet

Age : 16 Féminin
Nb de Messages : 1816
Localisation : Qui sait ?

En savoir +
MessageSujet: Re: Deux mondes différents feat. Kuzali   Mer 30 Sep - 21:57

Deux mondes
différents

▬ MOYO
FT. KUZALI [Smile] | Cette lionne était si belle et jolie, avec sa mèche et son pelage doré. Elle était comme le doux soleil du matin et de l'après-midi. Je me sentais comme étant la terre, tout simplement agréablement surprise. La lionne ne rejeta point mon approche, me rassurant alors quelque peu. Je m'en voudrais quelque peu de la brusquer avec mon manque de tact car je ne suis pas de bonne humeur, c'est vrai. J'avais du mal à cacher les émotions qui se lisaient dans mon regard. Je pouvais les masquer sur mon visage derrière une expression neutre et vide de sentiments, oui. Mais certains avaient la faculté de lire entre les lignes. Ce don là était quelque chose que je ne possédais pas. J'avais tant et tant de mal avec les sentiments.

« Bonjour. Ne vous excusez pas, je vous ai moi-même dévisagé... et je vous retourne le compliment. » Je fais un non de la tête pour signifier que ce n'était rien. « Merci, c'est agréable. » répondis-je, sincère.

« Votre physique semble vous apparenter aux Mositus mais votre odeur se rattache d'avantage à celle des Pridelanders... Puis-je savoir à quel clan vous appartenez ? » En effet, il était facile de se confondre à cause de mon pelage brun. Mes deux yeux rubis se plongent alors dans les siens, comme si j'avais l'impression de ne rien pouvoir cacher. « Je suis Pridelander, mais j'ai des origines Mositus. Je suis Moyo. Vous devez être Kuzali, c'est cela ? Je suis heureuse de vous rencontrer. » fis-je calmement, souriant doucement. « Je suis désolé d'être dans un tel état, je viens juste de me disputer avec d'importantes personnes. » Je lui parlais avec courtoisie, oui. Mais je ne lui parlerais pas car elle était ma future reine. Je lui parlais car c'était une lionne que je voulais apprendre à connaître.

J'admirais mes supérieurs et je leur étais profondément loyale, mais je n'oubliais pas qu'ils étaient mes semblables avant tout. C'était une vérité que je n'avais jamais ignoré, et que je n'avais jamais voulu oublier.

« Mais je ne veux pas vous importuner avec mes problèmes. Il vaut mieux prévenir que guérir. » ajoutais-je alors en agrandissant doucement mon sourire amical. La simplicité, parler à quelqu'un pour le bonheur de faire une rencontre. C'était quelque chose que j'aimais, malgré mon attitude réservée, parfois froide.

« Pardonnez mon indiscrétion. Mais j'avoue être curieuse. Dites-moi, je n'ai jamais vu un pelage comme le vôtre. Vous devez venir d'ailleurs, je me trompe ? Vous ressemblez tant au soleil. » Fis-je alors en parlant calmement et à un rythme normal. J'étais peu bavarde, mais je savais choisir mes mots et quoi dire. Aussi, ne voulant pas la taquiner avec mes humeurs, je voulais exprimer ma curiosité, pour apprendre à connaître ma future reine. Après tout, pourquoi se cacher derrière des courbettes ? Quelque chose m'intriguait chez elle. Elle semblait avoir vécu tant de choses.

Et c'était ça, qui retenait autant mon attention. Cela ne me regardait peut-être pas, mais il était toujours bon de vouloir en apprendre plus sur l'autre, non ?

~
FICHE PAR DITA | EPICODE

_________________
Tell me the

truth, please

(c) Moyo; Lion King
Moyo se méfie en BROWN

Quitte définitivement le forum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t2131-moyo-fallen-angel#53049
avatar
MEMBRE - KUZALI


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 5023
En savoir +
MessageSujet: Re: Deux mondes différents feat. Kuzali   Lun 5 Oct - 9:32


Sans artefact, la lionne brune concédait faire partie des Pridelanders mais avec des origines Mositus d'où la raison de son pelage sombre. Elle se présenta sous le nom de Moyo mais la lionne dorée fut un peu surprise en l'entendant prononcer son nom alors qu'elle ne s'était pas encore présentée, cette nouvelle popularité depuis l'escapade organisée chez les Nyeusis la décontenançait légèrement, c'était étrange de passer de l'anonymat d'une exilée dont les autres lions avaient peur à celui d'une héroïne bien que Kuzali peinait encore à accepter ce statut.

« Oui c'est bien moi. Ravie de faire votre connaissance Moyo. » répondit la lionne dans un sourire.

Malgré ses paroles douces et son beau sourire, Kuzali avait eu raison de penser que quelque chose perturbait la brune puisque cette dernière s'excusa de son trouble, confessant s'être disputée avec d'importantes personnes qui devaient sans aucun doute désigner des êtres chers à son cœur. Le sourire de la lionne dorée se fit plus doux et elle lui répondit :

« Ne vous excusez, c'est une chose qui nous arrive à tous mais fort heureusement, après la dispute vient le temps de la réconciliation. »

Kuzali se souvenait encore de sa première dispute avec Sadaka qui ô combien avait troublé son cœur mais le pardon qui avait suivi n'en avait été que plus beau et leur retrouvaille tendre et chaleureuse. Moyo fit elle-même preuve de sang froid face à la situation en affirmant qu'il vallait mieux prévenir que guérir. Kuzali sourit doucement, c'était un dicton sur lequel elle appréciait également s'appuyer bien qu'en refusant longtemps de dévoiler la vérité à son fils, elle y avait failli. Maintenant que Sadaka connaissait ses origines, elle ne pouvait que réaffirmer comme ce dicton disait juste.

S'excusant cette fois-ci pour son indiscrétion, Moyo interrogea la lionne dorée sur les origines de son pelage tout en pointant le fait qu'elle ressemblait à un soleil. Kuzali sourit chaleureusement à l'entente de cette qualification, on ne pouvait faire plus beau compliment à un enfant du soleil. Son pelage avait le don d'attiser la curiosité des lions mais Kuzali ne prenait jamais la mouche pour une telle chose, comment le pourrait-elle après puisque cet héritage de sa terre natale lui était aussi précieux que sa vie elle-même.

« C'est un héritage de ma terre natale que l'on prénomme la Terre du Soleil. La légende veut que notre royaume soit le premier à être touché par les rayons du Soleil, nous sommes Ses enfants et portons Sa bénédiction qui illumine son pelage pour toujours nous rappeler d'où nous venons et qui nous sommes, nous autre lions du Soleil. » conta la lionne dorée non sans un regard nostalgique tandis que les images de son enfance parcourait son esprit et son regard. « Nous comparer au Soleil est le plus beau compliment qu'il soit à nos yeux aussi je vous remercie. »

Kuzali observait d'un œil appréciateur la lionne brune, elle était jeune mais n'était plus une lionne sortant de l'adolescence, son regard trahissait les différentes épreuves qu'elle avait eu à traverser mais également la peine qui la rongeait. D'une voix calme teinté de douceur comme celle que pourrait prendre une mère, Kuzali lui dit :

« Vous savez Moyo, il est parfois bon de confier ces poids qui nous pèse sur le cœur. Soit pour alléger sa sentence soit pour comprendre, se disputer avec des êtres chers n'est jamais bon pour le moral car nous avons besoin d'eux, qu'ils soient nos amis ou notre famille. »

Oh elle ne la forçait en rien à lui confier ces choses qui la tourmentaient, sans doute Moyo avait-elle des amis pour cela mais si toutefois elle souhaitait partager ses doutes avec Kuzali, cette dernière se ferait une joie de l'écouter pour ensuite tenter de rendre la lionne plus légère. Alors même qu'elle était fiancée à leur futur roi, Kuzali ne connaissait pas les Pridelanders et regrettait cet impair.

_________________


Kuzali rayonne en #FFD999


Image © Vulture
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t132-kuzali-__-daugther-of-the-
avatar
PLAYER06


À mon sujet

Age : 16 Féminin
Nb de Messages : 1816
Localisation : Qui sait ?

En savoir +
MessageSujet: Re: Deux mondes différents feat. Kuzali   Dim 11 Oct - 17:07

Deux mondes
différents

▬ MOYO
FT. KUZALI [Désolée du retard, cette semaine m'a totalement épuisée :/] | «  Oui c'est bien moi. Ravie de faire votre connaissance Moyo. » Au moins, je ne m'étais pas trompée. Mon sourire s'agrandit à son tour, un peu plus à l'aise. Au moins, je n'avais pas l'air de l'importuner comme je le craignais au début.

« Ne vous excusez, c'est une chose qui nous arrive à tous mais fort heureusement, après la dispute vient le temps de la réconciliation. » La voix de la lionne au pelage blond tinta comme la voix d'une mère qui se voulait rassurante, me faisant alors songer à ses paroles qui avaient un sens profond. Le temps de la réconciliation, cadeau de la bonté animale*, résultat d'un avancement dans une relation entre deux personnes. L'accord du pardon, c'est aussi une manière de tourner la page. J'avais vu les choses de manière logique sans chercher plus loin, autrefois. Et je le faisais toujours. Et pourtant, j'appréciais chaque chose à sa juste valeur, que cela paraisse poétique, philosophique, où non. « C'est vrai. Je partage votre avis. »

Je répondais aux choses par tout ce qui me paraissait avoir du sens. Il était rare que je m'attarde sur mes sentiments. Abandonner la luxure, l'égoïsme, même si je pouvais sembler être une lionne qui voulait être parfaite, c'était en fait tout le contraire. Je voulais juste vivre en suivant des principes que je pensais être juste. Et pourtant, j'avais beau dire et parler... mes yeux, eux, parlaient pour moi. Ne disait-t-on pas que les yeux étaient les miroirs de l'âme ? C'était valable pour moi. L'on pouvait tout discerner, la rage, la colère.
 
La voix de Kuzali me sort alors à nouveau de mes pensées, semblant apprécier mes compliments.

« C'est un héritage de ma terre natale que l'on prénomme la Terre du Soleil. La légende veut que notre royaume soit le premier à être touché par les rayons du Soleil, nous sommes Ses enfants et portons Sa bénédiction qui illumine son pelage pour toujours nous rappeler d'où nous venons et qui nous sommes, nous autre lions du Soleil. Nous comparer au Soleil est le plus beau compliment qu'il soit à nos yeux aussi je vous remercie. » Le premier royaume à être touché par les royaumes du soleil ? J'avais toujours eu un peu de mal avec les légendes et les contes de fées, mais je savais apprécier leur beauté, aussi imaginer chaque lever de soleil devait être sublime. « Cela vient du cœur, vous n'avez pas à me remercier pour un compliment. » Seulement, les paroles de la belle lionne me prirent au dépourvu. « Vous savez Moyo, il est parfois bon de confier ces poids qui nous pèse sur le cœur. Soit pour alléger sa sentence soit pour comprendre, se disputer avec des êtres chers n'est jamais bon pour le moral car nous avons besoin d'eux, qu'ils soient nos amis ou notre famille. »  Mes lionnes se plaquèrent doucement sur le côté en repensant à cette scène. J'ai été tellement dure et monstrueuse. J'affiche une mine un peu attristée, mes iris rubis observant mes pattes avant de relever la tête vers la lionne.

Je pousse un soupir, prenant mon courage à deux pattes.

« Vous savez, je n'ai jamais été du genre à m'ouvrir à qui que ce soit. J'ai toujours voulu rejeter l'égoïsme et chacun de mes défauts, mais pour une fois, j'aimerais mettre mon armure de côté, parce que j'ai la folle impression que je ne serais pas jugée. Nous ne sommes que des connaissances, alors vous pouvez avoir votre propre avis personnel, mais je vous remercie de vouloir m'écouter. » Je m'assied alors face à elle, pesant mes mots avant de lui expliquer ma situation. « Ma sœur, Zuwena, est en couple avec un ami à moi, Ujasiri. J'entretiens une relation fusionnelle avec ma sœur, aussi je ne tolère pas cette relation que je juge dangereuse. Zuwena a une santé très fragile et ils souhaitent avoir un enfant. Je me suis énervée contre lui et nous avons failli nous battre.

▬ Ma réaction peut sembler démesurée et je ne peux pas comprendre leur motivation. Je n'ai jamais apprécié l'amour et je ne suis pas une grande experte en ce qui concerne l'amitié, mais je m'en veux de lui empêcher de vivre sa vie. Pourtant, Zuwena reste ma sœur, et je ne veux que son bien.
 » J'avais dit cela sincèrement, et ça, je ne l'aurais jamais fait en temps normal. Me confier était très difficile, mais j'en avais besoin. Je gardais trop de choses, trop de choses.

Mais je me sentais délivrée d'un poids, et pour une fois, je me fichais un peu de paraître égoïste et pleine de défauts aux yeux d'une autre, tout simplement parce que je savais que je pouvais lui faire confiance.

~
FICHE PAR DITA | EPICODE

_________________
Tell me the

truth, please

(c) Moyo; Lion King
Moyo se méfie en BROWN

Quitte définitivement le forum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t2131-moyo-fallen-angel#53049
avatar
MEMBRE - KUZALI


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 5023
En savoir +
MessageSujet: Re: Deux mondes différents feat. Kuzali   Lun 12 Oct - 9:58


Surprise mais non réfractaire, Kuzali écoutait d'une oreille attentive les confessions de la lionne brune. Si elle choisissait de se confier à elle et bien soit, Kuzali ferait de son mieux pour l'éclairer dans ses doutes et permettre l'apaisement de son cœur troublé. Imitant les gestes de son interlocutrice, la lionne dorée prit également soin de poser son arrière-train contre terre d'une démarche noble avant de prendre connaissance des circonstances de cause. Elle hochait soigneusement la tête au fur et à mesure des propos de Moyo, signe qu'elle était entendue et écoutée. Le temps d'un instant, Kuzali songea à son propre frère, Hasire. Eux aussi avaient partagé cette relation fusionnelle dont parlait la lionne mais, de toute évidence, Moyo n'était pas atteinte de la même folie que Hasire et c'était tant mieux. A la conclusion de la lionne, Kuzali sourit de manière douce et compréhensive.

« Vous agissez par amour mais il me semble que ce soit aussi le cas de votre sœur. » répondait-elle d'une voix calme et agréable. « Parfois à trop vouloir protéger ceux qu'on aime plus que de raison, on devient maladroit et on finit par les blesser. »

Son regard ambré ne quittait pas celui rubis de la lionne. Une naissance était souvent bien éprouvante mais le bonheur de pouvoir tenir son enfant contre soit pardonnait toute cette douleur ressentie car il n'y avait pas plus belle récompense que celle de sentir ce petit cœur battre en unisson avec le sien.

« Je ne vous dis pas cela uniquement parce que je le pense mais aussi et principalement parce que je l'ai vécu avec mon fils. Zuwena elle-même doit avoir conscience de sa propre condition aussi, si elle souhaite devenir mère, c'est qu'elle a longuement réfléchie à la question, non ? Malgré cette santé fragile, elle veut goûter au bonheur d'être mère en compagnie de celui qu'elle aime. N'y a-t-il pas désir plus compréhensible que celui-ci ? Cet Usajiri est votre ami aussi devez-vous bien le connaître. S'il aime votre sœur d'un amour vrai et sincère, il ne se permettrait jamais de lui causer le moindre tort, il cherche simplement à fonder une famille avec celle qu'il aime et qu'il espère être mère de ses enfants. Je ne dis pas que ces enfants à venir ne représentent aucun danger pour votre sœur mais si cela est son plus fort désir, pouvez-vous réellement consentir à l'en privé ? »

Fonder une famille était un glorieux privilège mais lorsque cette famille était régie par l'amour et le père des enfants présent pour sa compagne ainsi que pour l'éducation de leur enfant, cela représentait un parfait tableau familial, non ? Bien qu'elle arbitrait cette représentation comme un idéal et le plus courant, Kuzali n'allait pas à l'encontre de sa propre famille. Au premier degré, cela ne concernait que Sadaka qu'elle avait élevé seule et contre tous mais cette équipe réduite avait elle aussi donné naissance à un lien fusionnel et profond entre le mère et le fils que seule leur histoire avait pu construire. Maintenant que Sadaka connaissait la vérité sur son père, jamais lui et Kuzali n'avaient été aussi proches. A eux deux, ils étaient un roc indestructible et sa seule existence avait permi à la lionne de guérir de ses blessures intérieures aussi peut-être serait-ce également le cas pour Zuwena et que ses futurs enfants lui permettrait de combattre ce mal qui la rongeait.

_________________


Kuzali rayonne en #FFD999


Image © Vulture
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t132-kuzali-__-daugther-of-the-
avatar
PLAYER06


À mon sujet

Age : 16 Féminin
Nb de Messages : 1816
Localisation : Qui sait ?

En savoir +
MessageSujet: Re: Deux mondes différents feat. Kuzali   Mer 14 Oct - 20:54

Deux mondes
différents

▬ MOYO
FT. KUZALI | La lionne écoutait mes propos avec attention, hochant parfois la tête pour sûrement me dire silencieusement qu'elle était attentive à mes propos. A la fin de mon récit, la lionne ne tarda pas à me répondre. Je reste attentive à mon tour, l'écoutant sans sourciller. « Vous agissez par amour mais il me semble que ce soit aussi le cas de votre sœur. Parfois à trop vouloir protéger ceux qu'on aime plus que de raison, on devient maladroit et on finit par les blesser. »  Agir par amour ? C'est vrai, c'était par amour. Blesser les personnes que j'aime. C'est quelque chose que j'avais fait tant et tant de fois, sans le vouloir, mais le pardon n'en avait été que plus beau encore. Je ne cessais de la regarder, faisant face à ses dires avec sang-froid.

Je n'étais pas susceptible, aussi je comprenais parfaitement ou elle voulait en venir. « Je ne vous dis pas cela uniquement parce que je le pense mais aussi et principalement parce que je l'ai vécu avec mon fils. Zuwena elle-même doit avoir conscience de sa propre condition aussi, si elle souhaite devenir mère, c'est qu'elle a longuement réfléchie à la question, non ? Malgré cette santé fragile, elle veut goûter au bonheur d'être mère en compagnie de celui qu'elle aime. N'y a-t-il pas désir plus compréhensible que celui-ci ? Cet Usajiri est votre ami aussi devez-vous bien le connaître. S'il aime votre sœur d'un amour vrai et sincère, il ne se permettrait jamais de lui causer le moindre tort, il cherche simplement à fonder une famille avec celle qu'il aime et qu'il espère être mère de ses enfants. Je ne dis pas que ces enfants à venir ne représentent aucun danger pour votre sœur mais si cela est son plus fort désir, pouvez-vous réellement consentir à l'en privé ? »  C'est vrai que Zuwena était du genre à sauter dans le tas sans réfléchir, mais elle semblait sincère. Bien qu'elle soit jeune, elle avait gagné en maturité, et même Misaki, notre mère, l'avait encouragée. Cette décision ne devait pas dater d'hier, aussi avait-t-elle du attendre avant de m'annoncer ce projet. Mais étais-je prête à la voir perdre la vie en donnant naissance à un enfant ? C'était une belle expérience à en juger les dires de Kuzali, mais j'avais peur, terriblement peur.

Il est vrai qu'Ujasiri aimait terriblement Zuwena, je le voyais et je le sentais, dès qu'il parlait d'elle, il était si heureux. Je ne pouvais pas comprendre ce désir, et par dessus-tout, je ne pouvais pas réellement lui interdire d'avoir des enfants. Remise en question, je pousse un soupir, mes oreilles s'inclinant doucement sur le côté, signe de mon hésitation. « Vous avez raison, je pense que c'est quelque chose que je dois accepter, bien que je ne sois pas vraiment rassurée. Elle a bien grandi après tout, être mère est quelque chose que je ne peux pas lui interdire. Je pensais y réfléchir avant d'en reparler avec elle, mais vous m'avez aidée dans ma prise de décision. Ce n'est pas depuis hier que j'y réfléchis, et je pense que je vais leur donner une chance... Après quelques mois, il est temps d'assumer ma responsabilité. » Certes un peu à contre cœur, mais au moins, ils auraient enfin une réponse concrète.

Peu importe si j'avais refusé, elle l'aurait fait. Je le savais. Au final, je ne pouvais rien faire, à part rester là, pour elle. « Vous semblez avoir bénéficié d'une belle expérience, aussi je vous remercie pour votre écoute. Dites-moi, voudriez-vous que l'on se tutoie ? J'avoue avoir besoin d'un peu de compagnie, et j'ai encore quelques doutes. Bien sûr, même si cela fait bien du temps que j'y ai réfléchi, je ne peux pas m'empêcher d'être effrayée par l'avenir. Sûrement est-ce parce que l'amour m'effraie et que je ne peux pas réellement la comprendre. » soufflais-je dans un sourire désolé, baissant doucement la tête. J'avais l'air d'une enfant, et c'était cette présence là qui me manquait : celle d'une autre sœur, ou je pouvais enfin délaisser mon masque de glace et me délaisser d'un poids trop longtemps gardé sur les épaules.

C'est à peine si je m'étais accordé un peu de temps pour moi. Cela ne m'avait jamais dérangé, et pourtant... pour une fois, je commençais à réfléchir et à me remettre en question non pour quelqu'un d'autre, mais pour moi. C'était si inhabituel que j'étais perplexe. Pourtant, devais-je regretter d'avoir ouvert mon cœur à une simple connaissance ? Cela semblait si irréel. Au fond de moi, j'étais confiante, et surtout, sincèrement reconnaissante.

~
FICHE PAR DITA | EPICODE

_________________
Tell me the

truth, please

(c) Moyo; Lion King
Moyo se méfie en BROWN

Quitte définitivement le forum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t2131-moyo-fallen-angel#53049
avatar
MEMBRE - KUZALI


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 5023
En savoir +
MessageSujet: Re: Deux mondes différents feat. Kuzali   Jeu 15 Oct - 23:41


Elle hésitait encore mais n'était-ce pas normal ? Dans son désir ardent de protéger sa sœur, Kuzali retrouvait quelque peu son frère aîné qui l'avait toujours couvé de tendresse et de protection sans borne mais à trop vouloir la protéger, Hasire avait privé sa sœur de l'amour et Moyo ne devait pas commettre la même erreur. Cela risquerait probablement de lui coûter sa relation avec sa sœur si chère à son cœur. Le sourire de la lionne dorée s'élargit en entendant la brune confesser son changement d'opinion.

« Se préoccuper de notre famille est tout ce qu'il y a de plus normal, Moyo. Je pense que votre soutien apportera beaucoup de joie à votre sœur. »

C'était étrange d'en être arrivée à cette situation mais Kuzali n'en était pas pour autant gêner, la discussion semblait se propager d'elle-même et le dialogue aisée. Moyo était quelqu'un de bien, l'exilée pouvait le sentir aussi n'était-elle pas sur ses garde en sa compagnie. Après tout, ce n'était la question du moment, ce qui préoccupait Kuzali tenait davantage à guider cette belle lionne dans ses doutes. Si elle était prête à se confier de la sorte à une lionne à peine rencontrée, cette dernière ne pouvait que la remercier en l'écoutant avec soin et tenter de la guider du mieux qu'elle pouvait car visiblement, c'était tout ce dont Moyo avait besoin : quelqu'un qui l'écoute et la prenne par la patte.

Une belle expérience, disait la lionne... Kuzali ignorait si cela était vraiment le cas, ce n'était toujours avec un sourire aux babines qu'elle regardait derrière elle mais parmi ces peines et ce chagrin, elle avait aussi su trouvé le bonheur et l'accomplissement. Il y avait de bons et des mauvais côtés dans l'amour comme dans toute autre chose mais ce n'était jamais une expérience creuse, on en tirait toujours une leçon et à l’occurrence, Kuzali en avait tiré beaucoup et c'était cela qui l'avait rendu aussi forte aussi corrigerait-elle par une expérience pointue. La lionne dorée fut un peu surprise par la proposition de tutoiement de la lionne brune mais ses yeux surpris laissèrent vite place à un sourire doux et elle hocha de la tête, signe de son consentement

Cela ne devait pas être simple pour Moyo de confesser avoir besoin de compagnie et d'écoute, les lionnes fières n'étaient jamais heureuses de laisser se dire de telles choses. La nécessité de la situation devait être crue. Son sourire désolée fit de la peine à la lionne dorée qui n'aimait guère voir ce genre d'expression sur de si beaux visages. L'instinct maternel prenant le dessus face à cette jeune lionne un peu perdue, Kuzali s'avança d'un pas doux et redressa avec douceur le menton de la lionne et lui adressa un sourire apaisant.

« Si parler t'apporte un quelconque réconfort, je serais heureuse d'être une oreille à l'écoute. »

Ôtant sa patte du menton de la brune, Kuzali maintenant son support par un contact visuel permanent, laissant ressentir à Moyo le fait qu'elle n'était pas seule. Plus maintenant.

« Si l'amour ne t'as pas encore bercée de ses bras, il viendra mais ne viens-tu pas toi-même de donner réponse à tes doutes ? Tu as peur de ce que tu ne connais pas aussi ta peur se répercute-t-elle sur Zuwena. » soufflait-elle d'une voix agréable. « Tu n'as pas à afficher cette mine défaite. Quand bien même ton désir est fort, tu ne peux protéger ta sœur du monde entier, encore moins de l'amour. Il peut être doux et beau comme dévastateur mais ce tableau que tu m'as peint ne me laisse présager que du bonheur pour ces futurs parents. Le seul ennemi de ta sœur est sa propre condition mais, il n'y a rien que tu puisses faire à ce sujet si ce n'est de la soutenir dans ses décisions et lui apporter tout ton amour de sœur. »

Se sentir soutenue et aimée, c'était sûrement le mieux à offrir à Zuwena. Elle-même était consciente de sa santé fragile aussi, si elle choisi de suivre son désir de maternité, c'était bien qu'elle y avait longuement songé et que c'était un désir qui lui tenait à cœur. Consciente de la fragilité de son organisme, peut-être avait-elle songé que sa vie serait plus belle avec des enfants et que c'était justement cette dernière goutte de bonheur qui remplirait son cœur. Cependant, cette ultime goutte pourrait très bien contenter le vase comme elle pourrait le faire déborder, c'était comme un jeu de hasard mais sans doute sa vie lui aurait-elle paru incomplète sans enfants à chérir et même si Zuwena venait à succomber face à ses carences, ses enfants seraient son souvenir vivant, souvenir qu'elle laisserait à ses proches comme dernier cadeau mais tout cela, Kuzali n'avait pas le cœur à le partager avec Moyo. Cela ne ferait que confirmer ses craintes et bien qu'elle les comprenait, elle pensait aussi que le désir de Zuwena devait prendre le dessus sur les craintes de ses proches.

_________________


Kuzali rayonne en #FFD999


Image © Vulture
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t132-kuzali-__-daugther-of-the-
avatar
PLAYER06


À mon sujet

Age : 16 Féminin
Nb de Messages : 1816
Localisation : Qui sait ?

En savoir +
MessageSujet: Re: Deux mondes différents feat. Kuzali   Mar 20 Oct - 13:37

Deux mondes
différents

▬ MOYO
FT. KUZALI | J'avais toujours été du genre à surprotéger ma famille, c'est vrai. Mais même si j'étais prête à les laisser vivre leur vie après plusieurs mois de réflexion, j'avais toujours aussi peur. C'est vrai, que connaissais-je réellement d'Ujasiri ? Je ne connaissais pas son passé, ses expériences. Et pourtant, je lui faisais confiance. C'était quelque chose de naturel. Il était si optimiste et naïf que je me sens... plus détendue en sa présence.

« Se préoccuper de notre famille est tout ce qu'il y a de plus normal, Moyo. Je pense que votre soutien apportera beaucoup de joie à votre sœur. »  Je hoche la tête silencieusement. Je savais que c'était naturel, et pourtant ; je ne pouvais m'empêcher d'exagérer mes réactions en étant agressive pour la simple et bonne raison que j'étais terriblement inquiète pour l'avenir de ma très chère petite sœur. Certes, j'exprimais peu mon affection ouvertement lorsqu'elle était là, mais rares étaient les personnes du clan à ne pas être au courant de l'amour que je lui portais. Quant à ma proposition, la lionne au pelage blond hocha la tête après avoir affiché un bref instant une mine surprise.

Abandonner les formalités était quelque chose qui se faisait naturellement, mais je préférais le demander, par pure courtoisie. Kuzali finit par s'approcher en m'offrant un doux sourire avant de me faire redresser le menton tandis que j'affichais une mine désolée, un peu honteuse de délaisser ma fierté et mon masque alors que je ne la connaissais à peine. J'avais l'impression de frôler le désespoir, mais ses conseils m'étaient précieux, aussi lui en étais-je reconnaissante pour son écoute.

« Si parler t'apporte un quelconque réconfort, je serais heureuse d'être une oreille à l'écoute. »  Mes oreilles se redressèrent alors doucement, plantant mon regard indécis dans celui de la lionne. « Si l'amour ne t'as pas encore bercée de ses bras, il viendra mais ne viens-tu pas toi-même de donner réponse à tes doutes ? Tu as peur de ce que tu ne connais pas aussi ta peur se répercute-t-elle sur Zuwena. » Une peur. Que voulait-t-elle dire par là ? J'hausse un sourcil, un peu perplexe. « Tu n'as pas à afficher cette mine défaite. Quand bien même ton désir est fort, tu ne peux protéger ta sœur du monde entier, encore moins de l'amour. Il peut être doux et beau comme dévastateur mais ce tableau que tu m'as peint ne me laisse présager que du bonheur pour ces futurs parents. Le seul ennemi de ta sœur est sa propre condition mais, il n'y a rien que tu puisses faire à ce sujet si ce n'est de la soutenir dans ses décisions et lui apporter tout ton amour de sœur. » Ainsi donc cela pouvait être considéré comme une réelle peur et pas seulement une preuve de jalousie...

Ma peur, se répercutant sur Zuwena ? Peut-être, comme je l'ai dit, je ne la comprenais pas. Tout ce qu'elle faisait pour cette tête de mule me paraissait absurde. Mais Kuzali avait raison, mes réactions exagérées doivent venir de ça. Je n'attendais pas l'amour et je m'en fichais, mais moi qui évince les sentiments avec la logique, c'était quelque chose qui m'échappait totalement. Je ne pouvais rien faire pour la protéger du monde entier, à part l'aimer, et pourtant... J'avais toujours autant de mal à me raisonner. « C'est vrai. Je me fiche de l'amour, mais nos principes étant différents, mes réactions exagérée doivent venir de ça et je le sais. Pourtant, c'est impulsif. Ça vient de mon caractère... Je n'ai jamais eu aucun mal à lui montrer mon soutien à ma manière, mais j'espère qu'elle ne fera pas trop de grosses bêtises. Offrir son cœur à lion est une chose, mais ce que je sais, c'est qu'il ne faut pas s'oublier soi-même par amour. C'est tout ce que je lui demande. Ce changement d'avis peut paraître brusque mais je n'ai jamais pu avoir un avis clair sur la question depuis des mois, aussi ton aide m'aide à voir les choses sous un meilleur angle. Merci encore. » fis-je en relevant la tête, lui offrant un doux sourire, bien qu'encore peu sûre de moi.

« Tu es bien plus qu'une héroïne comme les rumeurs le disent. Je ne me fie jamais aux rumeurs, aussi, je ne suis pas déçue de t'avoir rencontrée. Toi et ton fils méritez tout le bonheur du monde. » Je me fichais parfaitement des avis sur son fils, et aussi n'étais-je pas du genre à écouter les rumeurs, mais j'étais observatrice et aucune information ne m'échappait. Je souhaitais simplement lui exprimer ma reconnaissance.

~
FICHE PAR DITA | EPICODE

_________________
Tell me the

truth, please

(c) Moyo; Lion King
Moyo se méfie en BROWN

Quitte définitivement le forum.


Dernière édition par Moyo le Dim 1 Nov - 22:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t2131-moyo-fallen-angel#53049
avatar
MEMBRE - KUZALI


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 5023
En savoir +
MessageSujet: Re: Deux mondes différents feat. Kuzali   Mer 28 Oct - 12:04


Plus raisonnable, Moyo semblait enfin voir les choses sous un autre angle que le sien. Se fichtre de l'amour disait-elle... Kuzali avait un petit sourire discret. On pouvait penser cela aussi longtemps que l'on le voulait, personne n'échappait à l'amour et Moyo y succomberait tôt ou tard, probablement quand elle ne s'y attendrait pas. C'était souvent ainsi avec l'amour, il nous frappait quand on le pensait à mille lieux de notre personne.

« Oh mais je te fais confiance pour la rappeler à l'ordre en cas d'égarement ! » lança Kuzali dans un petit rire. « Tu n'as pas à me remercie, je suis contente t'avoir pu te venir en aide. »

Fière d'avoir été utile et comblée par le doux sourire de la lionne, Kuzali le lui rendit avec sincérité. L'exil de la lionne d'or l'avait rendu aigrie et méfiante des autres lionnes, sûrement parce qu'elle pensait avoir été trahie par ses amies mais plus le temps passait et plus sa colère se dissipait. Peut-être s'était-elle assagie, quoi qu'il en soit, Kuzali était désormais apte à aller de l'avant avec ses congénères et cesser son regard accusateur sur ces dernières. Tout cela était de l'histoire ancienne et Moyo lui semblait être une lionne fort sympathique et son sourire témoignait de son ressenti.

L'ancienne princesse afficha une mine gênée en entendant Moyo la qualifier d'héroïne et elle secoua légèrement la tête de manière négative, elle n'était définitivement pas habituée à ce terme et ne le serait jamais. Cela lui semblait disproportionnée en vue des événements et elle n'avait pas agi seule. Pourtant, la gêne croissante de la lionne d'or se mua en sourire doux et reconnaissant lorsque la jeune femelle accorda sa bénédiction à Kuzali mais également à son fils.

« Je suis loin d'être une héroïne, j'ai simplement été fidèle à une promesse faite à un ami mais je te remercie pour tes mots, tu n'as pas idée de combien ils sont précieux pour moi... Je sais que lorsque viendra le jour de notre intégration à Prideland, à Sadaka et moi, ce sera pour mon garçon que ce sera le plus difficile mais, je suis comblée de voir qu'il existe des personnes comme toi qui ne porteront aucun regard déplacé à mon fils pour ses origines. Merci. »

L'amour que Kuzali portait à son fils était sans limite et peut-être Moyo y verrait-elle une raison supplémentaire de laisser Zuwena suivre son désir de grossesse, une mère était des plus tendres avec sa progéniture mais elle pouvait également se transformer en véritable démon lorsque son rejeton était menacé. Le bonheur de son fils lui était primordial aussi espérait-elle de tout cœur que tout se passerait bien pour lui sur Prideland et qu'il saurait s'y intégrer convenablement et se faire des amis. C'était tout ce à quoi elle aspirait.

_________________


Kuzali rayonne en #FFD999


Image © Vulture
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t132-kuzali-__-daugther-of-the-
avatar
PLAYER06


À mon sujet

Age : 16 Féminin
Nb de Messages : 1816
Localisation : Qui sait ?

En savoir +
MessageSujet: Re: Deux mondes différents feat. Kuzali   Mer 11 Nov - 19:24

Deux mondes
différents

▬ MOYO
FT. KUZALI | Je n'étais pas assez forte pour résister à tout, même si je le désirai à tout prix. Il fallait faire avec, et j'avais accepté depuis bien longtemps que je ne pouvais pas être capable de tout, même pour ma famille. J'avais senti un certain amusement chez la lionne, qui ne tarda pas à me faire part de sa réponse dans un léger rire.

« Oh mais je te fais confiance pour la rappeler à l'ordre en cas d'égarement ! Tu n'as pas à me remercie, je suis contente t'avoir pu te venir en aide. »  Un nouveau sourire se dessine sur mes babines. Zuwena s'égarait tant et tant dans son monde que la rappeler à l'ordre ne changerait pas vraiment grand chose. Ce fut elle qui reprit la parole avant moi après avoir secoué négativement la tête lorsque je lui ai fait part de mon avis concernant les rumeurs courant sur elle et sa progéniture.

« Je suis loin d'être une héroïne, j'ai simplement été fidèle à une promesse faite à un ami mais je te remercie pour tes mots, tu n'as pas idée de combien ils sont précieux pour moi... Je sais que lorsque viendra le jour de notre intégration à Prideland, à Sadaka et moi, ce sera pour mon garçon que ce sera le plus difficile mais, je suis comblée de voir qu'il existe des personnes comme toi qui ne porteront aucun regard déplacé à mon fils pour ses origines. Merci. » Je ne la qualifiais pas comme une héroïne en tant que tel, mais j'étais d'accord quant au fait que ses actes soient sincèrement valeureux et que son enfant ne méritait pas que l'on le juge. Je n'étais pas quelqu'un qui appréciait avoir un avis seulement en se basant sur des rumeurs, aussi voir Kuzali en face faisait que j'avais une idée plus personnelle de la chose, et c'était tout ce qui importait.

« Ne me remercie pas non plus. Je dis ce que je pense, avec sincérité. L'avis que les autres portent sur ton fils ne doivent pas t'effleurer. Les gens disaient à tort et à travers qu'avec mon caractère renfermé, je ne réussirai à pas grand chose. Le plus amusant... c'est que c'est ceux qui ''disent'' se retrouvent dans une situation bien moins enviable que celui qui a été victime d'un jugement peu objectif. Je ne te qualifie pas comme une héroïne simplement parce que les gens que disent. Poser des mots sur quelqu'un est quelque chose que je ne fais pas en général. Mais tu es quelqu'un de bien. C'est tout ce que je demande, en ces temps. Tu as su rapporter un peu de chaleur dans nos cœurs, et tu as su faire de même pour une simple inconnue. Je serais là pour te tendre la patte lorsque tu en auras besoin. » Fis-je calmement à son attention, détaillant mon avis en toute simplicité. Je me répétais peut-être sur certaines choses, mais se confier et dire les choses pouvaient créer de grandes amitiés, et bien que je n'étais pas très sociable, je savais à quel point ces mots-là, sincères, pouvaient marquer et faire voir la vie différemment.

Et grâce à elle, je pouvais enfin dormir tranquille, sans craindre que ma sœur ne fasse une bêtise.

~
FICHE PAR DITA | EPICODE

_________________
Tell me the

truth, please

(c) Moyo; Lion King
Moyo se méfie en BROWN

Quitte définitivement le forum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t2131-moyo-fallen-angel#53049
avatar
MEMBRE - KUZALI


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 5023
En savoir +
MessageSujet: Re: Deux mondes différents feat. Kuzali   Sam 14 Nov - 18:22


Sa vision des choses plaisait à la lionne dorée, Moyo ne semblait pas du genre à prêter attention aux rumeurs ni même à se faire un avis du premier coup d’œil. Elle prenait le temps et le soin de connaître ses interlocuteurs afin de s'en faire sa propre idée et c'était là une démarche fort louable. Venait-elle de se faire une amie ? Non, il était encore trop tôt pour le dire mais Kuzali était rassurée de savoir que le jour de son intégration chez les Pridelanders, elle aurait quelqu'un vers qui se tourner. C'était réconfortant d'une certaine manière. Bien sûr, la lionne serait souvent en compagnie de son mâle ou bien de son fils mais, une présence féminine ne serait pas de refus. Elle espérait également que Sadaka saurait lui aussi trouver une présence et des amis car malheureusement, la lionne ne pourrait pas toujours être là. S'ils avaient jusqu'ici toujours vécus tous les deux, les choses risquaient fort de changer puisqu'en devenant la compagne de Kumpa, Kuzali avait également accepté la couronne qui allait avec. Ce monde qu'ils avaient crée juste tous les deux risquaient fort d'être perturbé... mais pas de trop, l'espérait la lionne dorée. Peu importe l'avenir et ses surprises, Sadaka resterait toujours sa priorité.

Se focalisant de nouveau sur la lionne brune et non sur ses pensées, Kuzali lui répondit de sa voix douce bien que suggestive sur certaines inquiétudes :

« Je te remercie, je t'avoue que je suis rassurée de savoir qu'en cas de problème ou de solitude, j'aurais quelqu'un vers qui me tourner. Tu sais, mis à part Kumpa, je ne connais pas beaucoup de Pridelanders... »

Elle lui adressa un sourire maladroit, hésitant à continuer sur sa lancée avant de se résoudre. Moyo lui avait confié ses problèmes sans tabou, cherchant des conseils avisés aussi pourquoi Kuzali ne pourrait-elle pas faire de même ? Après tout, c'était une interrogation à laquelle seul un Pridelander pouvait répondre et l'occasion semblait propice à cette demande.

« Moyo, j'aimerais te demander une chose. Quel est le rapport des Pridelanders à la famille royale ? »

Sa question pouvait sembler sans intérêt mais pour Kuzali, c'était une chose importante à savoir car cette situation dépendant des royaumes. Par exemple, dans le désert, le meneur était appelé Empereur et exercé une forte autorité sur son clan qui lui était soumis, ce n'était pas vraiment une relation « amicale » or, cela semblait différent sur Prideland où Kumpa paraissait proche des situations. Kuzali s'interrogeait sur sa manière d'agir en tant que future reine et surtout, si elle devrait agir comme une reine de la Terre du Soleil ou différemment. Sur ses terres natales, la famille royale était très proche des siens et se mêlait volontiers au peuple. Mis de côté le fait que son père régnait tel un tyran, sa mère avait toujours été très proches des chasseuses et Kuzali et son frère extrêmement soudés avec les jeunes de leur âge. En soit, seul leur sang bleu était une distinction et exception faite de leurs obligations royales, ils étaient des lions lambda libres d'agir et de faire comme bon leur semblait.


_________________


Kuzali rayonne en #FFD999


Image © Vulture
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t132-kuzali-__-daugther-of-the-
avatar
PLAYER06


À mon sujet

Age : 16 Féminin
Nb de Messages : 1816
Localisation : Qui sait ?

En savoir +
MessageSujet: Re: Deux mondes différents feat. Kuzali   Dim 22 Nov - 13:53

Deux mondes
différents

▬ MOYO
FT. KUZALI | « Je te remercie, je t'avoue que je suis rassurée de savoir qu'en cas de problème ou de solitude, j'aurais quelqu'un vers qui me tourner. Tu sais, mis à part Kumpa, je ne connais pas beaucoup de Pridelanders... »  Je ne peux pas m'empêcher de sourire intérieurement face à cette constatation. Moi non plus, je n'avais pas beaucoup de personnes vers qui me tourner. Mais la solitude avait parfois du bon, bien que parfois, celle-ci se révélait être un poison. Lorsque Kuzali viendra prendre place définitivement auprès des nôtres, alors je serais là pour l'accueillir. Et je tâcherais d'avoir Zuwena et cet idiot d'Ujasiri à mes côtés. Je ne voulais pas qu'elle se sente comme étant une simple reine. Je voulais qu'elle soit aussi Kuzali, une lionne à part entière, que l'on appréciait pour ses qualités.

Idéologies naïves ? Peut-être, mais pas impossibles. La lionne du soleil lui adressa un sourire maladroit, semblant hésiter, avant de finalement reprendre la parole. « Moyo, j'aimerais te demander une chose. Quel est le rapport des Pridelanders à la famille royale ? » C'était une question, qui en effet, méritait réflexion. Personne n'aurait le même avis, à vrai dire. Beaucoup de choses avaient changé, depuis le temps. Mais j'allais tâcher d'y répondre.

« Je te comprends, et je serais là pour t'aider si tu en as besoin. Ma famille t'aidera volontiers, et si ton fils à besoin aussi de compagnie, il pourra venir nous voir. Zuwena aime beaucoup garder les enfants des autres si besoin, ou même discuter avec eux. Je suis sûre qu'elle sera heureuse puisqu'elle pourra voir à quel point ça peut être merveilleux, d'être mère. Tu dégages une beauté et un amour puissant quand tu parles de ton fils. Elle n'y sera pas insensible. » Je marque une pause, répondant point par point, avant d'entrer dans le vif du sujet : Les Pridelanders par rapport à la famille royale.

« Je vais parler d'un point de vue général, mais tous sont loyaux à la famille royale. La famille royale à vu son honneur entaché, mais jamais le respect envers la famille royale n'a disparu. Nous sommes fidèles à la famille depuis la nuit des temps, et jamais cela ne cessera. C'est ce qui fait notre fierté. Nous sommes tous unis. Et c'est ça qui fait la force des Pridelanders. Nous sommes assez proches, si je puis dire ça ainsi. Voir un membre royal se mêler à la vie active du clan est toujours très appréciable. Je ne suis peut être pas objective, vu que j'ai juré sur ma vie que je défendrai la famille, peu importe le prix. Mais c'est ainsi que je vois les choses. Mais la question est, qu'est-ce que tu comptes faire, une fois reine ? C'est indiscret, mais j'avoue être curieuse. Chaque règne est unique à sa façon, pas vrai ? » Nouveau sourire. J'avais plus l'air d'un lionceau curieux, mais cette discussion me plaisait bien, et je savais que Kuzali n'était pas du genre à rester les pattes croisées à attendre que le temps passe. Bien des choses changeraient lorsque Kumpa et Kuzali auront repris la couronne, et c'était une idée qui me plaisait.


~
FICHE PAR DITA | EPICODE

_________________
Tell me the

truth, please

(c) Moyo; Lion King
Moyo se méfie en BROWN

Quitte définitivement le forum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t2131-moyo-fallen-angel#53049
avatar
MEMBRE - KUZALI


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 5023
En savoir +
MessageSujet: Re: Deux mondes différents feat. Kuzali   Sam 28 Nov - 11:40


Les quelques mots de la lionne suffirent à décrocher un sourire à la femelle dorée. Venait-elle de se faire une puissante alliée ? Sans doute. Kuzali était rassurée quant à sa future cohabitation avec les Pridelanders. En l'entendant lui décrire sa sœur, il lui semblait voir un reflet de sa chère nièce rouge. Toutes deux semblaient se ressembler mais sûrement l'idée d'être de nouveau baby-sitter serait pénible pour Sadaka. Il n'était plus cet enfant d'autrefois, il avait grandi. Kuzali opina, signe que ces paroles n'étaient pas tombées dans l'oreille d'une sourde.

Puis, Moyo entra dans le vif du sujet. Ses indications éclaircirent l'esprit de la lionne dorée, apportant précision et détails à ses interrogations. Elle était rassurée de voir que leurs rapports à la famille royale se rapprochaient du système de la Terre du Soleil. Peut-être ne resterait-elle pas une étrangère après tout, c'était tout ce qu'elle souhaitait. N'en ayant pas assez de cette réponse, Moyo interrogea la future reine sur ses actions à venir. Kuzali haussa un sourcil, étonnée par cette question à laquelle elle ne s'attendait pas. Moyo était une lionne bien curieuse. La surprise passée, elle lui sourit également.

« Merci pour tes précisions. » commença-t-elle par dire avant de reprendre, l'air plus sérieux et préoccupé : «  Je t'avoue que cela est dur à dire. Pour le moment, je ne peux parler de gouverner un royaume si ce même royaume est toujours aux pattes de l'ennemi. Qui plus est, Kumpa n'a toujours pas été couronné. Les Nyeusis chassés, bien des choses changeront. La paix et la stabilité sera une priorité. Les Pridelanders ont assez souffert comme cela, ils méritent autre chose que l'errance et la peine. »

La future reine de Prideland... Ces termes, pourtant vrais, sonnaient encore étrangement à ses oreilles. Kuzali était née princesse et bien qu'elle n'ait pas été nommé héritière, la royauté lui était loin d'être étrangère. Pourtant après son exil, la lionne avait pensé ne plus jamais avoir à faire avec des sang-bleus. Comme elle s'était trompée... Régner sur une terre, cela n'avait jamais été son but. Son frère et elle s'étaient certes fait la promesse de gouverner ensemble sur la Terre du Soleil mais ce rêve avait pris fin lorsque la lionne avait du quitter ses terres natales. Parallèlement, le frère et la sœur seraient monarques, mais pas ensemble. Un autre échec. Plus le temps passait et plus la lionne était nostalgique de ses terres et des siens. Hasire... elle se sentait prête à lui pardonner ou du moins entendre ses explications. Par les dires de Moyo quant à sa relation avec Zuwena, l'exilée n'avait pu s'empêcher de faire un parallèle avec son frère. Il n'avait toujours agit que pour la protéger mais dans cette obsession, les deux lions pourtant inséparables avaient fini par se déchirer. Hasire avait-il vécu sa liaison comme une trahison, tout comme l'avait fait Moyo dans un premier ? Kuzali avait blessé son frère, celui qui avait toujours été présent pour elle et prêt à lui décrocher la lune mais, elle ne s'en était rendu compte que trop tard.

Dans un soupir, Kuzali abaissa l'échine dans une mine sombre. Ces souvenirs lui étaient précieux mais lui rappelaient également ô combien son exil avait creusé un trou béant dans sa poitrine. Si sa route la mener un jour vers les terres de son passé, serait-elle acceptée ou de nouveau rejetée ? Sans doute n'aurait-elle jamais de réponse. Laissant ses songes de côté, elle confronté à nouveau le regard rubis de la lionne puis chasse cette mine sombre qui lui aggravait le regard. Un sourire aux babines, elle lui conta une histoire, son histoire :

« Il y a longtemps, sur des terres lointaines, vivaient un frère et une sœur qui étaient respectivement prince et princesse. Ils étaient proches, très fusionnels et aimé du peuple. Le mâle était l'aîné et en conséquence héritier de la couronne seulement, les deux lionceaux s'étaient fait la promesse de régner côté à côté sur leur si belle terre qu'ils aimaient tant. Ce règne qu'ils idéalisaient... Ils espéraient marquer les mémoires, que les leurs se souviennent d'eux comme des monarques justes, nobles et contribuant à la paix royaume. Ils voulaient briller aussi fort que le Soleil en personne. Leur but était d'offrir le bonheur à leur peuple et conserver leurs sourires si radieux. C'est dans cet esprit que je compte agir. »

Son aura semblait l'illuminer et ses prunelles brillaient d'un désir ardent. Elle était une fille du Soleil, jamais elle ne l'oublierait.

_________________


Kuzali rayonne en #FFD999


Image © Vulture
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t132-kuzali-__-daugther-of-the-
avatar
PLAYER06


À mon sujet

Age : 16 Féminin
Nb de Messages : 1816
Localisation : Qui sait ?

En savoir +
MessageSujet: Re: Deux mondes différents feat. Kuzali   Jeu 3 Déc - 12:29

Deux mondes
différents

▬ MOYO
FT. KUZALI | « Merci pour tes précisions.  Je t'avoue que cela est dur à dire. Pour le moment, je ne peux parler de gouverner un royaume si ce même royaume est toujours aux pattes de l'ennemi. Qui plus est, Kumpa n'a toujours pas été couronné. Les Nyeusis chassés, bien des choses changeront. La paix et la stabilité sera une priorité. Les Pridelanders ont assez souffert comme cela, ils méritent autre chose que l'errance et la peine. »  C'est vrai, ils étaient bien loin de se poser la question. Mais n'avait-t-on pas des rêves, des désirs à accomplir quand l'on avait un but ? J'en avais bien eu, des tas et des tas même. Même à peine lionceau, je voulais devenir plus forte. Je ne sais pas si cela avait changé maintenant. Pas vraiment. Sauf que je ne le criais plus sur tous les toits comme j'avais coutume de le faire.

Bien des choses changeront. Beaucoup de choses.

Pour une raison inconnue, je décide de rester silencieuse. L'ambiance semblait étrange, et je l'avais bien deviné en voyant une mine sombre se dessiner sur le si joli visage de la lionne. Elle semblait avoir perdu des tas de choses, et avoir traîné un bien lourd boulet derrière elle : son passé. Puis, avant que je ne puisse dire à nouveau quelque chose pour lui répondre et ne pas laisser les choses en suspends, elle finit par reprendre.

« Il y a longtemps, sur des terres lointaines, vivaient un frère et une sœur qui étaient respectivement prince et princesse. Ils étaient proches, très fusionnels et aimé du peuple. Le mâle était l'aîné et en conséquence héritier de la couronne seulement, les deux lionceaux s'étaient fait la promesse de régner côté à côté sur leur si belle terre qu'ils aimaient tant. Ce règne qu'ils idéalisaient... Ils espéraient marquer les mémoires, que les leurs se souviennent d'eux comme des monarques justes, nobles et contribuant à la paix royaume. Ils voulaient briller aussi fort que le Soleil en personne. Leur but était d'offrir le bonheur à leur peuple et conserver leurs sourires si radieux. C'est dans cet esprit que je compte agir. » 

Mes oreilles se dressèrent doucement en écoutant l'histoire qu'elle me contait là. La façon dont elle le racontait... ce sentiment dans sa voix, l'éclat dans ses yeux. Ce n'était pas une histoire, mais son histoire. Qu'elle racontait à une lionne, alors qu'elle ne savait pas grand chose du passé de cette lionne, c'est à-dire-moi. Ce n'était qu'une partie, mais c'était déjà beaucoup. D'un pas lent et assuré, je viens frotter doucement ma tête contre la sienne. Ce n'était pas grand chose, mais c'était une manière de dire « merci ». Les Pridelanders seraient bien plus forts, et elle contribuerait énormément au bonheur du clan. Comment ne pas s'attacher à elle ? L'impression qu'elle renvoyait était si forte qu'il était pour moi impossible de ne pas y faire attention.

A aucun moment ne perds espoir. Je ne sais pas grand chose de toi, mais n'oublie pas tes convictions. Je serais là pour t'épauler si tu en ressens le besoin. Ce n'est pas grand chose, mais pour moi, ça veut dire beaucoup. Tu m'as aidée. Je t'aiderais en retour. Répondis-je alors en reculant ma tête de la sienne, nullement déçue de cette réponse. Elle brillait déjà d'un éclat qu'elle ne remarquait sans doute pas. Mais elle ferait une bonne reine, et si elle voulait marquer les esprits, alors je n'ai qu'une chose à dire :

Tu as déjà marqué mon esprit, et celui de beaucoup d'autres. Et c'était vrai. Personne n'oublierait qui était Kuzali, et si d'autres pouvaient l'oublier, j'étais sûre d'une chose : je ne l'oublierais pas.

~
FICHE PAR DITA | EPICODE

_________________
Tell me the

truth, please

(c) Moyo; Lion King
Moyo se méfie en BROWN

Quitte définitivement le forum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t2131-moyo-fallen-angel#53049
avatar
MEMBRE - KUZALI


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 5023
En savoir +
MessageSujet: Re: Deux mondes différents feat. Kuzali   Jeu 3 Déc - 21:31


La lionne dorée était surprise de sentir le contact chaleureux de la brune qui venait frotter sa tête contre la sienne. Elle resta un moment interdite, la surprise se lisant dans son regard sans pour autant qu'elle ne rejette cette attention. Kuzali était une lionne peu démonstrative en dehors de ses proches et se voir accueillir d'une telle façon par une lionne qu'elle venait tout juste de rencontrer lui était surprenant mais, ce n'était pas désagréable. Sans doute était-ce une façon pour Moyo de la remercier. Un sourire métamorphosa sa mine de surprise et son regard coula vers la femelle, doux et chaleureux. Il n'y avait plus de doute, Kuzali venait de se faire une alliée sur ces terres et dans sa vie prochaine.

« Ton aide et ta présence me seront précieuses. Merci. »

Ses paroles touchèrent la lionne qui secouait négativement la tête, gênée. Malgré ses joues légèrement empourprées, elle se sentait soutenue par cette inconnue qui n'en était plus vraiment une. C'était agréable, ses paroles l'étaient tout autant. Dans un soupir d'aise, la fille du Soleil se redressa, fière et noble.

« Un fils attend sa mère, il me faut partir. Je n'oublierai rien de cette rencontre Moyo, et le jour venu, nos chemins se croiseront de nouveau. Prends soin de ta sœur et de toi-même. »

Un nouveau sourire accompagné d'un regard doux. C'était une belle rencontre que lui avait offert le ciel nocturne et Kuzali en remerciait les étoiles. Elle observa quelques instants la femelle, comme pour marquer son esprit de son beau regard rubis puis après une légère révérence, elle tourna les talons et s'enfonça dans la lande, partant retrouver les rouges et son fils.

[Fin pour moi, merci pour ce RP I love you ]

_________________


Kuzali rayonne en #FFD999


Image © Vulture
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t132-kuzali-__-daugther-of-the-

Contenu sponsorisé


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: Deux mondes différents feat. Kuzali   

Revenir en haut Aller en bas
 
Deux mondes différents feat. Kuzali
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Les marques bleues : deux mondes différents
» Le passé, le présent...deux mondes différents [Vicki Vale] {TERMINE}
» Les différents types de bateau
» Les différents types de métal
» Glace Cendrée, le coeur déchiré par deux mondes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
Crédits - Archives - Partenaires
 :: 
Archives & Choses Perdues
 :: RPs abandonnés
-