AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !

Partagez | 
 

 Son, dad has to talk to you (PV Eiki)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
MEMBRE - CHOMBO HIKI


À mon sujet

Age : 20 Masculin
Nb de Messages : 1173
Localisation : Une chaise en bois et paille, un fauteuil ou mon lit, au choix

En savoir +
MessageSujet: Son, dad has to talk to you (PV Eiki)   Jeu 28 Mai - 17:03

Après les nouvelles que j'avais apprises, une résolution s'offrit à moi. Je devais aller faire un tour vers la Lande, le Baobab, et ce jusqu'à la frontière du Désert. Si Jango était en vie, il se trouverait dans ce coin là. Ce voyage risquait de me prendre un peu plus d'une semaine, or je ne pouvais pas me permettre de m'absenter trop longtemps. Si j'avais la chance de le trouver, alors je le trouverai, sinon, tant pis. Je ne pouvais me payer le luxe d'abandonner Outland trop longtemps par les temps qui couraient. Et y avait aussi ce qui me restait de famille. Ils savaient s'auto-gérer et avaient la protection de Sobek, seulement mon absence risquaient de les perturber un peu. Mais je ne pouvais les prévenir de mon départ : Valaka voudrait venir avec moi, mais je n'avais pas le temps de marcher tranquillement et discuter avec elle. Ainsi, lorsque je vins les prévenir, je leur dis simplement :

- Des affaires me demandent sur la Lande, quelqu'un que je cherche depuis longtemps y a refait surface, j'en aurai pour une dizaine de jour.

Une fois cela fait, il me fallait prévenir une autre personne très importante à mes yeux, même si je l'avais un petit peu occultée depuis l'arrivée de Valaka et Shaara. Pourtant, malgré cet apparent abandon de ma part, je l'aimais plus que tout, et je donnerai plus que ma vie pour le protéger. Il était comme mon fils, je l'avais sauvé une fois, et je réitérerai sans hésiter. Et malgré mon serment envers moi-même et Valaka, je serai prêt à tuer pour lui, passant outre mon interdiction de tuer (même si ce serment autorisait l'extrême nécessité). C'est dire combien je l'aimais. Et ce petit, qui fut le premier à apporter un rayon de soleil et de chaleur affective dans ma vie était un petit renard, ou otocyon, répondant au nom d'Eiki.

Je ne saurais expliquer pourquoi je l'ai pris en aussi grande affection, mais c'était fait. Il me servait un peu d'espion, c'était essentiel par les temps qui couraient, mais j'aimais de moins en moins mon idée, car le risque de le perdre au quotidien, et ce malgré les conseils que je lui donnais et qu'il suivait au maximum pour ne pas se faire attraper, il jouait constamment sa vie en territoire inconnu, comme cet incident au cimetière où une hyène l'a sauvé d'une autre. Mais il fallait admettre que ce petit rêvait d'aventure, et que chaque jour il partait et revenait avec quelques scoops ou infos plus ou moins importants. Etant jeune, il ne savait pas encore trop chercher le renseignement capital, mais parfois il me donnait innocemment quelque chose d'intéressant, sans savoir que ça l'était. Mais cela n'enlevait rien à mon amour quasi paternel pour lui.

Je le cherchais, mais je savais cela inutile. Il était assez tard, le soleil commençait sa descente. D'ici une heure ou deux, il ferait noir. Mais je préférais voyager de nuit, cela ne me posait aucun soucis. Je l'attendais. S'il m'avait vu, ici, assis sur mon promontoire herbeux, surplombant la rivière, il allait vouloir me surprendre, pour me montrer ses qualités de traqueur et d'espion. Et je le laissais faire, cela l'encourageait, même si, comme maintenant, je l'avais déjà senti arriver. Je ne voulais pas lui sauter dessus, mais je ne voulais pas non plus trop perdre de temps avant de partir, alors, sans me retourner, je dis de la voix la plus chaleureuse possible, mais encore et toujours rocailleuse :

- Eiki, je t'ai senti. Viens mon fils, j'ai à te parler.

J'attendis qu'il vienne, de lui-même. Curieux comme il était, après tout, il allait venir très vite...

_________________




Rhellaya pour le kit, merci beaucoup ma douce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t665-chombo-hiki-la-cruaute-mod
 
Son, dad has to talk to you (PV Eiki)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Bill Clinton : Talk is Money (al konprann se piyay!)
» How to talk with me.
» Blabla Dodo / Sleep Talk
» Thranduil - Do not talk to me of dragon fire. I have faced the great serpents of the North
» « I wanna talk tonight until the mornin' light » ► Ft. Cléanthe (terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
Crédits - Archives - Partenaires
 :: 
Archives & Choses Perdues
 :: RPs abandonnés
-