AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !

Partagez | 
 

 Nouveau départ (PV Amarok)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
MEMBRE - JANGO


À mon sujet

Age : 20 Masculin
Nb de Messages : 239
Localisation : Quelque part entre les ombres...il vaut mieux que vous ignoriez où...

En savoir +
MessageSujet: Nouveau départ (PV Amarok)   Dim 3 Mai - 22:09

Je marchais. Depuis une dizaine de jours ma vie se résumait à cela : marcher, droit devant de préférence, sans parler à personne. De toute façon, cela m'eût été très difficile au vu du taux de fréquentation des terres que je traversais. Quoi qu'il en soit, je marchais, seul, tel un ado abandonné à son triste sort. Et pourtant, ce n'était pas tout à fait le cas...

J'avais réussi à déjouer la surveillance des crocodiles, malgré qu'ils le faisaient pour mon bien. J'avais abandonné les miens. Je m'en sentais plus que coupable, parce qu'ils m'aimaient et moi aussi je les aimais, plus que tout. Depuis la bataille, il ne me restait qu'eux. Peut-être même que BARADI, ma seule amie, y était morte après la victoire des lions du Désert, et cela me fendait le coeur. J'avais besoin d'elle, de quelqu'un avec sa fraîcheur et sa perpétuelle bonne humeur. Mais elle n'était probablement plus de ce monde, et cela, j'aurais dû le prévoir avec ce que m'a dit Kuzimu...Kuzimu...un étrange lion qui m'avait ouvert les yeux sur la cruauté du monde. Et voilà quel était le but de mon exil : le vérifier tout en y échappant. Pour cela, j'allais devoir changer de nom, éviter que l'on ne me reconnaisse. Bref, j'allais devoir changer de vie.

Ne croyez pas que je n'ai pas réfléchis cet acte. L'abandon de ma famille fut une épreuve des plus difficiles, mais il le fallait. Ce qui a finit par me convaincre est la brusque apparition de Shujaa. Peut-être tonton Chombo l'avait tué, mais si lui pouvait nous retrouver, rien n'empêcherait le Désert entier de nous retrouver et de laver l'affront que ma mère, ma si courageuse mère, a fait à Akili. Mère...tu es celle qui me manque le plus en ce moment. Ne pleure pas, s'il te plaît, comprends juste le besoin que j'avais de partir. De toute façon, je n'aurais pu vivre parmi vous, car ma place n'y était plus. Mais malgré cela, mère, père, oncle, je vous aime, plus que tout au monde...

Je continuai de marcher, sans ressentir la fatigue, sans prêter attention aux intempéries. Et c'est là que je le vis : un gigantesque baobab. Je ne saurai le décrire, tant il dépassait mon imagination et mon vocabulaire, car dans le désert, on ne connaissait rien de tout cela, mais je pouvais simplement dire qu'il semblait majestueux par son imposante taille. Je n'avais plus d'yeux et de sens que pour lui, tant il m'émerveillait.

Mais un bruit de pas me sortit de ma torpeur, et je pris peur. En cherchant du regard l'origine de ce bruissement, je trouvais à quelques pas un lion marron, avec le contour inférieur des yeux qui était blanc. Un Mositu ? Nan, aucun risque, ils étaient plus foncé...mais tout restait possible. En tout cas, je n'étais pas trop rassuré par sa présence, peut-être n'était-il pas pacifiste du tout, lui ! Et s'il était Mositu, à plus forte raison voudrait-il se venger du clan qui l'a expédié hors de son Oasis natale. Je bredouillais, en reculant pour mettre un maximum possible d'écart entre moi et ce potentiel danger :

- Qui...qui êtes-vous ? Que me voulez-vous ? Attention ! Je ne vais pas me laisser faire !

Je ne devais pas être très crédible et lui devait bien rire sadiquement en son for intérieur, mais il fallait que j'installe le plus de parole entre lui et moi, qu'elle soit cordiale ou non : tant qu'il parle, il ne m'attaque pas ! En fin de compte, Kuzimu avait peut-être raison...le monde était peut-être même encore plus cruel, car moi, Jango, un pauvre ado perdu et innocent, allait peut-être mourir injustement aujourd'hui...

_________________
Je serai dans l'impossibilité pure et simple de RP du 18 au 28 juillet, ainsi que du 6 au 20 août ! Désolé pour les retards que cela occasionnera :/


Merci Fahari pour la signa et Rono pour le vava

Et parce que j'ai 3 comptes et 3 serveurs internet sur un même ordi, et que je m'amuse beaucoup sur la cb Cool

Diplôme décerné par Mr. Brown lui-même :
 


C'parce que j'suis bonne like that 8D:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t797-jango-la-joie-de-vivre

MEMBRE - AMAROK


À mon sujet

Age : 17 Masculin
Nb de Messages : 111
En savoir +
MessageSujet: Re: Nouveau départ (PV Amarok)   Lun 4 Mai - 18:46

Feat


Jango
New dawn

Amarok était sortit de la Lande, il ne sortait pas souvent, et restait toujours très prudent lors de ses ballades. Jamais il ne s'aventurait plus loin que les terres d'exil des Pridelanders. De par sa petite taille par rapport aux autres, il pouvait facilement se glisser entre les uns, les autres, et passer inaperçu. Il n'aimait pas sentir le regard des autres sur lui, il se sentait constamment jugé, constamment mis à part. Et même si il avait peur d'être seul, il devait bien concerter ces deux choses, donc préférait se mettre de côté et rester dans la discrétion un petit instant.
Il se faufila jusqu'au baobab, refuge de la famille royale. Peut - être croiserait il Kumpa ? Il ne l'avait que vu de loin, et s'éloignerait surement si le prince passait, déjà qu'il avait toujours tendance a se mettre de côté, il n'aurait en plus pas pu adresser la parole à Kumpa. Il marcha quelques minutes tête baissée, avec sa mèche en bataille qui retombait sur ses yeux pour se cacher le plus possible du regard des autres. Sa queue trainait derrière lui, et il jetait de rapides coups d'oeils alentours pour ne pas risquer de tomber et de se faire remarquer, comme il avait l'habitude de le faire. Pourtant, sa patte dérapa sur un morceau de terre ce qui déclencha un petit bruit, et le félin brun releva rapidement la tête pour voir si personne ne l'avait vu quand une voix retentit a ses oreilles :

« - Qui...qui êtes-vous ? Que me voulez-vous ? Attention ! Je ne vais pas me laisser faire ! »

Amarok eut un mouvement de recul et manqua de tomber a la renverse si ses pattes arrières n'étaient pas solidement enfoncées dans le sol. Il semblait effrayé a la vue de cette adolescent sablé. Son odeur était Jangowa, et un sentiment de peur étrange s'empara d'Amarok, si ses pattes n'étaient pas accrochées au sol, il se serait enfui a toute jambes. Mais il se contenta de se fondre en excuse et de se replier sur lui même pour ne finir par ressembler qu'a une grosse peluche avec deux yeux bleux qui ressortent.

« - Je ... Je... Pardon, je ne voulais pas déranger ... Ne me faites pas de mal... » chuchota t'il.

Plus il parlait, plus sa voix baissait de volume, et plus il se refermait sur lui même, comme une grosse boule brune. Il releva les yeux vers l'adolescent, et déjà qu'il était a peine plus grand que lui normalement, Amarok était maintenant plus petit que le Jangowa après s'être refermé sur lui même, et devait lever ses yeux bleux pour pouvoir l'entre apercevoir.

Code de Frosty Blue de Never Utopia

_________________

Kit ©️ Sabaru & Khassim


NE RÉPONDRA AUX RPS QUE LES WEEK END.
[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE - JANGO


À mon sujet

Age : 20 Masculin
Nb de Messages : 239
Localisation : Quelque part entre les ombres...il vaut mieux que vous ignoriez où...

En savoir +
MessageSujet: Re: Nouveau départ (PV Amarok)   Lun 4 Mai - 21:25

Peut-être Kuzimu s'était-il trompé finalement. Peut-être que le monde n'était pas aussi cruel et sans pitié que ce qu'il m'avait dit. Ou bien peut-être étais-je tout simplement tombé sur l'une de ces rares exceptions qui rendaient notre vie plus souriante, plus agréable. Certes, l'on pouvait se moquer ouvertement de ce genre de lion qui avait peur d'un simple adolescent, mais je voyais là, avec mes yeux tendres et rêveurs de mon enfance, qui n'avaient pas disparus malgré les récents événements, un lion plus petit que moi, qui devait avoir mal vécu, sans doute à cause de la dureté de ce monde. Et je voyais aussi la réputation de mon clan natal, que je haïssais désormais.

Je m'approchai doucement de lui, toute peur effacée par ce que je venais de voir, remplacée par un regard empli d'une sincère compassion pour cet étrange personnage. Un fois près de lui, je lui poussais doucement le visage avec le bout de mon museau, pour qu'il arrête de se cacher, puis je lui dis :

- Eh, monsieur ! J'vais rien vous faire hein ! J'ai juste cru que vous alliez m'agresser. Levez-vous. Je m'appelle...j'hésitai quelques secondes. Devais-je dévoiler mon véritable nom ? Raaah! Puis zut hein, il n'avait pas l'air méchant lui ! Jango, et vous ?

Je cherchais activement le moyen de l'aider à se remettre sur ses pattes, en tournant autour de lui avec le regard inquisiteur d'un expert qui cherchait à trouver non pas les, mais LA solution adéquate qui lui permettrait de le faire facilement sans trop d'effort. Pourquoi voulais-je tant l'aider ? Parce qu'un lion n'était pas fait pour ramper, pour se frotter le ventre à terre en signe de soumission ou de peur. Bien loin d'attirer mon hilarité comme il l'aurait fait chez mon peuple natal, il avait attiser en moi un fort sentiment de pitié bienveillante. Il devait vraiment avoir un problème, et le jeune ado encore tout illusionné malgré les vérités qu'il avait récemment dû affronter s'était résolu à l'aider à y faire face.

Cherchant toujours, je pris un instant les devants et, sans même le prévenir ni lui demander son avis, je glissai ma tête sous une de ses pattes avant, puis je le soulevai, de toutes mes maigres forces. Seulement, comme il fallait que je m'y attende, j'échouai. Je me relevai, regardant ce pauvre lion toujours recroquevillé sur lui-même, tel un lionceau effrayé, guettant la moindre réaction quant à ma tentative. Je ne voulais pas rester sur cet échec, mais il était clair que s'il n'y mettait pas du sien, ça n'allait jamais marcher. J'approchai ma tête de la sienne pour lui dire :

- Dites...vous voulez bien vous relever ? Je ne pense pas que vos pattes sois faites pour que vous restiez ainsi. Alleeeer !

J'essayais de le motiver comme je le pouvais, mais je ne savais absolument pas de quel genre il était, s'il allait m'accorder sa confiance ou non...je voulais simplement l'aider...c'est alors que l'évidence s'imposa à moi : Kuzimu avait raison : le monde était si dur qu'il en avait brisé certains, comme ce pauvre adulte, effrayé par un simple adolescent qui avait lui plus de raisons de le craindre, en temps normal. Notre espèce était-elle donc réellement tombée si bas ? Il fallait le croire...

- Monsieur ?

_________________
Je serai dans l'impossibilité pure et simple de RP du 18 au 28 juillet, ainsi que du 6 au 20 août ! Désolé pour les retards que cela occasionnera :/


Merci Fahari pour la signa et Rono pour le vava

Et parce que j'ai 3 comptes et 3 serveurs internet sur un même ordi, et que je m'amuse beaucoup sur la cb Cool

Diplôme décerné par Mr. Brown lui-même :
 


C'parce que j'suis bonne like that 8D:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t797-jango-la-joie-de-vivre

MEMBRE - AMAROK


À mon sujet

Age : 17 Masculin
Nb de Messages : 111
En savoir +
MessageSujet: Re: Nouveau départ (PV Amarok)   Dim 10 Mai - 12:18

Feat


Jango
New dawn


L'adolescent se rapprocha d'Amarok et lui donna un coup de museau, le félin brun posa ses pattes sur ses yeux, il voulait se cacher, et quand il ré - ouvrirait les yeux, qu'il soit a nouveau avec Kuzali dans les Landes, Kuzali qui savait le calmer et le réconforter quand il en avait besoin. Kuzali aussi était dorée comme l'adolescent, mais Kuzali n'avait pas cette odeur de Jangowa, Kuzali n'inspirait pas la peur a Amarok. Au contraire.

« - Je m'appelle Jango et vous ? »


L'adolescent était toujours entrain de parler au dessus d'Amarok, et celui ci ne captait que quelques mots de ce qu'il disait, trop occupée a vouloir s'enterrer 1000 pieds sous terres et à se cacher. Son escapade au Baobab ne se passait vraisemblablement pas comme il le voulait, il aurait du rester tout seul dans la Lande. Mais il ne voulait pas être tout seul, il aurait a nouveau fait une crise de panique, et cette fois Kuzali n'aurait pas été là pour le sortir de son cercle vicieux.
Il avait tellement honte de lui, de toujours devoir avoir quelqu'un a ses côtés pour se sentir bien, pour ne pas être triste ou mal. Il ne savait s'occuper de lui tout seul, et savait qu'a chaque fois qu'il passait, il était jugé.

Un nouveau contact fut établi entre ce Jango et Amarok, il essaya de le soulever, par dessous sa patte, mais n'y parvint pas. Il parvint seulement a enlever les pattes d'Amarok de son visage, et à nouveau, le brun releva les yeux pour affronter le regard du Jangowa.

- Dites...vous voulez bien vous relever ? Je ne pense pas que vos pattes sois faites pour que vous restiez ainsi.

Amarok déglutit et se releva, les pattes tremblantes. Il se remit debout, mais toujours un peu recroquevillé sur lui même et la tête basse. Il tremblait de tout son corps, et sa gorge était serrée. Il se sentait si mal dans sa peau, il aurait voulu disparaitre. Il sentait les regards pesants des Pridelanders aux alentours sur lui, et retenait ses larmes, ne voulant pas s'enfoncer encore plus qu'il ne l'était déjà.

« - Je... Je suis Amarok.. »
répondit il de sa voix douce.


Code de Frosty Blue de Never Utopia

_________________

Kit ©️ Sabaru & Khassim


NE RÉPONDRA AUX RPS QUE LES WEEK END.
[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE - JANGO


À mon sujet

Age : 20 Masculin
Nb de Messages : 239
Localisation : Quelque part entre les ombres...il vaut mieux que vous ignoriez où...

En savoir +
MessageSujet: Re: Nouveau départ (PV Amarok)   Dim 24 Mai - 7:59

Un lion brisé, c'était là tout ce que je pouvais voir de cet être. Et loin de m'inspirer quelconque raillerie, il m'incitait sans le vouloir à la compassion. Ainsi donc, je ne cherchais plus qu'à l'aider, en cet instant. Il finit par se relever et se présenta. Il portait le nom d'Amarok. Mais malgré le fait qu'il se tenait debout, il n'était clairement pas assuré, ou rassuré. Il tremblait et était apeuré. Que lui avais-je fait ? Je réprimais mon envie de lui tourner autour, vérifier qu'il n'avait rien, car cela risquait de le terroriser encore plus. En somme, je ne savais absolument pas quoi faire pour changer son état.

Je me remis face à lui. Je ne pouvais capter son regard, car il avait cette tête des lions qui honte d'eux-mêmes, celle que l'on oriente vers le sol pour faire semblant de ne plus exister aux yeux des autres, pour passer inaperçu, et rester honteux, seul, les oreilles rabattues et la queue entre les jambes. Qu'avait-il donc subit pour arriver à tel point de désespoir et de peur, qui lui faisait craindre le minable ado que j'étais. Malgré sa petite taille, il n'avait aucune d'avoir peur de moi, si ce n'était mon odeur encore fortement empreinte de l'odeur du Désert, des Jangowas...

Pris d'un nouvel élan d'audace, je passais ma patte sous son menton pour le contraindre, le plus délicatement possible, à relever la tête afin que je puisse enfin le regarder dans les yeux. Ils était bleus, comme les miens, quoi qu'un peu plus foncés. J'essayais d'éliminer toute trace de curiosité sur mon visage pour ne lui laisser paraître que de la compassion, un visage amical, un air frais et innocent, comme le supposait mon âge, adolescent. Puis je réfléchis : qu' allais-je bien pouvoir lui dire ?!

- Vous n'avez pas de raison d'avoir peur de moi, Amarok. Je ne suis pas plus Jangowa que vous...enfin, moralement je veux dire.

Je souriais à cette confusion, sourire toutefois directement adressé à mon interlocuteur. Si je pouvais détendre l'atmosphère avec un peu d'humour, pourquoi pas ? Il fallait que j'arrive à ouvrir ce lion. Pourquoi ? Je n'en savais rien, mais j'en ressentais le besoin, presque le devoir. Alors je continuai :

- Je viens effectivement du désert, mais j'en suis exclus parce que ma famille a refusé de se battre contre les Mositus, alors comme Jangowa agressif, j'ai connu davantage de "pure souche".

Je me forçai à rire doucement, pour détendre encore plus Amarok. Mais j'étais un peu gêné. Je ne savais pas quoi lui dire...du moins pas tant qu'il ne s'ouvrait pas à ma présence. De quoi avait-il peur ? Il ne devait pas y avoir que moi qui l'effrayait, cela m'étonnerait, mais aujourd'hui c'était sur moi que c'était tombé, et il allait falloir que je fasse avec. Je lui souris chaleureusement, tout en conservant ma patte sous son menton.

_________________
Je serai dans l'impossibilité pure et simple de RP du 18 au 28 juillet, ainsi que du 6 au 20 août ! Désolé pour les retards que cela occasionnera :/


Merci Fahari pour la signa et Rono pour le vava

Et parce que j'ai 3 comptes et 3 serveurs internet sur un même ordi, et que je m'amuse beaucoup sur la cb Cool

Diplôme décerné par Mr. Brown lui-même :
 


C'parce que j'suis bonne like that 8D:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t797-jango-la-joie-de-vivre

Contenu sponsorisé


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: Nouveau départ (PV Amarok)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nouveau départ (PV Amarok)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Nouveau départ (PV Amarok)
» 01. Episode n°1 ; Un nouveau départ
» Petite Ode ○ La chanson du désespoir où la mélodie d'un nouveau départ ?
» Une fin signifie seulement un nouveau départ...[Mahiru et Dan]
» A l'aube d'un nouveau départ [AJ Lee]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
Crédits - Archives - Partenaires
 :: 
Archives & Choses Perdues
 :: RPs abandonnés
-