Informations
Topsites

Votez et réclamez vos points ICI !

Réseaux
Crédits

Bannière dessinée par Odon, Metua, Choyo, Jen, Yetsa, Rana & Eshina

Design & Codage © Tadji, Soto & Angola

Musique du lecteur © Stardiva Music

Optimisé pour Mozilla Firefox

Jeu déconseillé aux -12 ans

AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !

Partagez | 
 

 "There's Mistakes that I made, but I made them on my Way..."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
MEMBRE - KUZIMU


À mon sujet

Age : 23 Féminin
Nb de Messages : 666
Localisation : Dans les Ombres

En savoir +
MessageSujet: "There's Mistakes that I made, but I made them on my Way..."   Sam 21 Fév - 22:58

Kuzimu voyait maintenant l'étendue des résultats tant attendus. Ô combien il en était peu fier. Il comprenait maintenant qu'il ne pouvait pas toujours réussir ses manigances, rien n'avait changé pour le mieux et le chaos menaçait la terre des lions... Ce n'était plus un lieu qu'il pouvait offrir à sa troupe. Il avait pris une décision et c'est sans autoriser une question qu'il avait guider toute la bande jusqu'aux limites de la terre en danger.

Au loin s'étendaient des territoires inconnus, bien au delà des frontières. Si Makini et Shida étaient assez surpris pour vouloir des explications, Nadhari, le plus âgé, restait silencieux. Il regarda le lion brun de ses yeux d'ambre et souffla, les fermant.

"Pourquoi nous amener ici, Mal' ?" Demanda Adeni, la sœur du meneur, la seule à l'appeler ainsi, un vestige de son ancien nom, un surnom qui prenait un tout autre sens que celui qu'il aurait du avoir.

"J'ai dit : pas de question..." Fit le lion aux yeux de glace, insensible aux remarques, il semblait pourtant tendu, par quoi, impossible de le savoir. Il se tourna vers les deux frères chacals et leur protégé civette et dit, d'un ton qui ne souffrait aucune contradiction :

"Partez... J'ai été stupide de croire vous trouver une place sur ces terres. Il est évident que vous n'y serez jamais en paix. Par delà les plaines et les montagnes, il existe d'autres terres, des terres plus accueillantes, des terres qui pourront abriter trois chasseurs. Je sais que vous ne demandez pas beaucoup, et je suis aussi déçu que vous, mais je dois le reconnaître ; cette terre n'est pas en mesure de vous l'offrir."

Sa voix, par habitude sèche et dure, semblait presque triste, un acteur ? Kuzimu pouvait se vanter d'en être un, mais aujourd'hui, le rôle qu'il jouait le dégoûtait. Il regarda les trois membres de sa tribu qu'il bannissait presque, bien que ce soit pour leur propre survie, avec un regard attristé mais fort, car il ne faisait que ce qui était juste à ses yeux. Les chacals n'avaient jamais attiré sur eux la colère ou le déplaisir de l'Enfer, et c'est en cela que le lion avait décidé de les amener ici. Pour qu'ils aient une chance de s'en sortir, une chance de vivre. Ce n'était pas sur la terre des lions qu'ils auraient ce qu'ils cherchaient et certainement pas en restant auprès de l'Enfer.

Une action de bonté, Kuzimu avait l'impression de manquer à ses principes encore une fois mais qu'importe, il voulait une place pour chacun des membres de sa petite tribu, c'était le moins qu'il pouvait faire pour eux qui l'avait accepté non en tant que monstre mais en tant qu'allié.

Les deux chacals restèrent silencieux un instant et Makini s'avança pour s'opposer à cette décision qu'il considérait injuste, il enviait beaucoup la force de Kuzimu et ne voulait pas ne plus sentir sa protection. Il voulait protester mais son frère le retint d'une patte et le repoussa en arrière, lui jetant un regard noir de reproche et s'avança lui même vers le lion brun.

"Je comprends, Kuzimu... Merci beaucoup, ce fut un grand honneur de voyager à tes côtés, tu nous as tant donné... C'est avec reconnaissance que nous acceptons ton dernier présent. Et nous te souhaitons toute la chance du ciel pour le futur."

Il s'inclina, incitant ses camarades à faire de même, puis les trois firent un pas en arrière, un dernier sourire et partirent vers l'inconnu au delà des frontières. Bientôt, ils ne furent qu'un point à l'horizon et Kuzimu fit demi-tour, Adeni n'avait rien dit de tout l'échange mais à son visage, il savait qu'elle lui en voulait.

Il ne dit rien, passa près d'elle, l'effleura sans la toucher et retourna sur ses propres pas, regagnant la terre des lions et les terres libres au loin. La lionne aurait voulu exploser, partir à la poursuite des chacals pour les faire revenir mais elle aimait trop son frère pour lui faire plus de peine qu'il n'en avait déjà. Elle voyait les blessures de son cœur et le sien lui murmurait de supporter les peines qu'elle pouvait ressentir. Le mal qui rongeait l'esprit de Kuzimu était bien plus terrible.

Elle voulut l'arrêter et lui parler mais arrivée à sa hauteur, rien ne vint, elle ne pouvait pas jeter des reproches à ce lion qui paraissait aujourd'hui tant un autre que son frère. Ce lion, bien que brun, n'était pas le Malaika qu'elle connaissait, il émanait de lui une force mélancolique et puissante, une violente envie de sang, comme un démon qui sent la haine monter. Jamais il n'avait été ainsi en sa présence, il avait toujours réussi à cacher ses pulsions meurtrières à sa sœur, il voulait l'épargner une telle vue... Toujours préserver l'innocence et la pureté des êtres qui lui était chers.

"Adeni, pars devant avec Mambo. Je... Je dois d'abord vérifier quelque chose." Lança-t-il alors qu'ils approchaient des terres libres à nouveau. Sa voix était saccadée et étrangement lancinante, il avait quelque chose en tête, mais quoi... La lionne brune aurait voulu refuser, mais comme auparavant, elle s'en sentit incapable. Elle appela le protèle errant un peu plus loin et émit un simple "d'accord" avant de se diriger vers les plaines d’émeraude, tête basse.

Kuzimu les regarda partir et détourna ensuite la tête, ses pattes tremblaient, tendues comme le fil d'un arc qu'on aurait trop visé. Il lança ses pas vers un point qu'il savait précis, murmurant, comme une excuse : "Pardonne-moi, Adeni, je préfère que tu ne vois pas cela, ce crime risque d'être gratuit..."

Et il disparu dans la brousse s’asséchant.


~~~

Loin de la terre des lions, Nadhari, son frère et Shida continuaient leur chemin, certains tristes, d'autre, résigné.

"Pourquoi t'as accepté ça, Nadha ? Il nous exclu de nos terres ! C'est pas juste !"

Makini était au bord des larmes, il ne comprenait l'action de Kuzimu, mais il ne comprenait qu'encore moins l'accord de son frère. Mais le chacal doré soupira, il regarda son frère de ses yeux ambrés si profond, d'un ton grave, il répondit :

"C'est un magnifique présent qu'il nous a offert, Maki, nous ne pouvons pas survivre sur ces terres, elles sont trop dangereuses. Ailleurs nous pouvons trouver notre place, notre vraie place."

Mais cela ne suffisait pas pour rassurer le jeune chacal, Nadhari se rapprocha de son frère et frotta son museau contre le sien. Il continua :

"Je sais que tu voudrais rester, mais ce n'est plus un endroit pour nous... Kuzimu nous offre une nouvelle vie, là où nous n'aurons pas son ombre, certes protectrice, pour nous trouver, qui sait, un nouveau clan. Tu ne voudrais pas intégrer une meute, Maki ?"

Shida restait silencieux, marchant devant des deux frères, il tourna la tête, Makini avait souri, oui, il voulait avoir de nouveau une meute. La civette eut un sourire passager et regarda Nadhari, lui fit, comme un reproche :

"Je croyais que tu voulais rester avec lui, pour le guider vers la lumière, ça risque d'être dur si nous partons, non ?"

Nadhari avait toujours été un prêcheur, certes discret, mais déterminé, il avait voulu aider le lion à retrouver une voie plus saine. Bien sûr, il n'avait jamais réussi, Kuzimu ne laissait personne l'influencer. Pour toute réponse, le chacal laissa un soupir s'échapper et regarda en arrière avant de continuer vers l'horizon, il dit :

"Je n'ai plus ce rôle, voilà tout. Si le sien sur notre chemin est terminé, il en va de même pour notre rôle sur son chemin. Tant pis, nous continuons, vers la lumière. J'espère juste qu'au prochain carrefour de sa route, il ne fera pas le mauvais choix."

Les trois compagnons se turent et continuèrent leur route vers leur nouvelle vie, se détachant de leur passé en compagnie de l'Enfer présumé. Qu'aurait fait Nadhari s'il avait su ce qu'allait faire le lion en perdition spirituelle ?

_________________
DC de Lakini et Vako

Avatar et Signature (c) Loumun-Versen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t863-kuzimu-hell-is-home
 
"There's Mistakes that I made, but I made them on my Way..."
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» "There's Mistakes that I made, but I made them on my Way..."
» The Impossible Made Possible. Fè san sòt lan wòch? Lamizè ayisyen
» Asa Made Jugyou chu !
» Présentation du 1er prototype de bus «made in Haiti»
» can you whisper as it crumbles and breaks, as you shiver, count up all your mistakes (10/04, 9h21)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
Crédits - Archives - Partenaires
 :: 
Archives & Choses Perdues
 :: CHAPITRE IV
-