Informations
Topsites

Votez et réclamez vos points ICI !

Réseaux
Crédits

Bannière dessinée par Odon, Metua, Choyo, Jen, Yetsa, Rana & Eshina

Design & Codage © Tadji, Soto & Angola

Musique du lecteur © Stardiva Music

Optimisé pour Mozilla Firefox

Jeu déconseillé aux -12 ans

AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !

Partagez | 
 

 Rencontre étouffante [PV RONO]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
MEMBRE - KUZALI


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 5023
En savoir +
MessageSujet: Rencontre étouffante [PV RONO]   Lun 30 Déc - 23:02


Un matin je m'étais réveillée avec une certaine idée en tête, celle d'explorer toute la Terre des Lions. Et oui après tout, j'allais probablement passer le restant de mes jours sur ces terres alors tout connaître d'elles comme par exemple où trouver du bon gibier, où trouver les points d'eau les plus proches, où m'installer pour plusieurs nuits etc.. me semblait impératif, c'était très important de pouvoir répondre à toutes ces questions. Bien sûr j'avais déjà parcourue plus de la moitié des territoires mais certains me restaient encore mal connues. Par exemple la montagne (mais je la réservais pour un autre jour), le désert (j'attendais que l'été passe) et bien sûr, le territoire des hyènes ! Il fallait être fou pour s'aventurer dans ces sombres recoins. Mais folle j'étais ! Aussi avais-je quitté tôt mon repère en cette nuit afin de me rendre sur le territoire des hyènes.

L'aube se levait à peine et guidait chacun de mes pas. Malgré les années qui passaient, les premiers rayons du Soleil me faisaient toujours ce même petit effet, cela restait un point sensible pour moi. Mais malheureusement, il me semblait que les rayons perdaient de leur intensité en ces basses terres. Rien de comparable aux Terres du Soleil... Mais il n'était jamais bon de ressasser le passé aussi chassais-je toutes ces pensées et afin de me vider au mieux l'esprit, me mis à courir. N'ayant jamais été très douée au combat, j'avais toujours tout miser sur l'endurance et ma rapidité aussi jouissais-je d'une endurance toute particulière. Une aubaine pour une lionne telle que moi qui passait son temps vagabonder d'un bout à l'autre de ces terres.

Atteignant finalement la frontière des hyènes, je ralentis mon pas. Etais-je vraiment sûre de vouloir faire cela ? Non. Mais j'allais tout de même le faire. Me faisant alors aussi discrète qu'une souris, je rampa d'un tas d'os à un autre, cherchant les hyènes du regard afin de les éviter à tout prix. Maintenant que j'y pensais plus sérieusement, j'étais dans un sérieux pétrin si je me faisais avoir... Un mouvement attira mon regard un peu plus loin et je tendis le cou afin de mieux discerner la source de ce bruit. Oh non... une hyène ! Non, deux ! Encore plus, elles étaient cinq ! Je déglutis d'angoisse. Elles étaient proches, vraiment proches... Mieux valait-il pour moi de m'éclipser le plus discrètement possible sans me faire remarquer. A peine cette pensée eut-elle traverser mon esprit que je renversa accidentellement un petit os. Rien de grave en soit. Sauf que ce minuscule petit os de rien du tout maintenant tout une colonne d'ossement plus grand les uns que les autres. Et tout se mit à dégringoler...

Me voilà maintenant une nouvelle entrain de courir mais cette fois-ci pour sauver ma peau. Heureusement je ne m'étais pas trop enfoncée sur les terres des hyènes et mes poursuivantes se stabiliser au nombre de cinq canidés. Cela n'arrangeait pas mon sort pour autant. Pour une guerrière aussi nullissime que moi, mes chances de survie étaient minces. Très minces. Ainsi avais-je choisi la fuite, qui m'avait sembler plus logique. Je perdais à en perdre haleine mais cela était payant, je distançais peu à peu les hyènes. Inconnue du territoire, je vagabondais hasardeusement sans savoir où j'allais vraiment. Finalement, j'aperçus une sorte de grotte géante, creusé dans des sortes de montagnes. Voilà ma chance de m'en sortir. Elles étaient extrêmement nombreuses si bien que je n'avais que l'embarras du choix. J'en choisis une au hasard et m'y engouffra en vitesse. Sans même regarder dans mon dos la progression des hyènes, je gravis les différentes roches jusqu'à me retrouver au-dessus du sol, là où je me jugeais plus à l'abri.

Débarrassée de mes poursuivantes, je pris le temps de souffler un peu et m'affala sur la pierre, haletante. Mais c'était au quoi au juste cet endroit à l'atmosphère super flippante ? Je n'étais pas à l'aise du tout. Cette endroit m'effrayait mais je n'avais d'autres choix que de rester cacher ici. Une étrange lumière verte y régnait et le Soleil ne semblait y avoir accès. Qui plus est, d'étranges volcans de vapeurs sillonnaient le sol. Oui, c'était vraiment un endroit étrange.

_________________


Kuzali rayonne en #FFD999


Image © Vulture
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t132-kuzali-__-daugther-of-the-
avatar
MEMBRE - Rono


À mon sujet

Age : 19 Masculin
Nb de Messages : 1373
Localisation : Bonne question !

En savoir +
MessageSujet: Re: Rencontre étouffante [PV RONO]   Lun 30 Déc - 23:43


Le Territoire des hyènes. Un des premiers que j'ai vu en descendant de la montagne qui fût mon lieu de naissance. Ces deux endroits d'ailleurs n'étaient pas tellement différents sur certains points. L'air y était vivable et naturelle pour les hyènes, comme le froid et les pentes ardues l'étaient pour les lions de montagne. L'endroit était désert de d'autres espèces, même les souris pourtant malignes ne s'y aventurer pas. Cette comparaison me rendit quelques temps dans le passé, scrutant de nouveau l'air brumeux de la salle en revenant a mes esprits.
C'était caverneux, et la fumée verdâtre qui sortait des volcans rendait l'endroit que plus étrange. Ces geysers perçant le sol de multiples cratères vides semblaient d'être fait naturellement, mais pourtant j'étais curieux de savoir d'où venait cette atmosphère fumante. Mes yeux s'arrêtèrent au dessus de l'un de ses trous, ne voyant qu'au fond une lumière émanait des entrailles de la terre désolée. Cette lueur me donnait bien des reflets vert gazon dans les yeux, rendant mon regard bien plus "toxique" que d'habitude. Pourtant, je me sentais parfaitement calme ici. La présence des hyènes ne me gênait pas plus que ça, de toute façon il n'y en avait pas dans cette caverne.

Ma tête se redressa, tandis que ma queue alla lentement de droite a gauche. Mes oreilles restaient tout aussi dressé que mon cou, griffes sorties de leurs cachettes. En ce territoire, la prudence avant tout. J'entendais des bruits lointains résonnaient jusqu'ici, en un écho qui se répercuté sur les roches. Qu'étais-ce ? Des pas de course, si mes oreilles ne me trompaient pas. Des hyènes qui courent ? Peut-être jouent-elles, si elles sont encore jeune. Mon instinct et une part de curiosité me fit avancer, plus silencieux que jamais.
De quelques bonds, je sautais de roches en roches pour gravir un mur pourvu d'un trou, qui tombait droit dans deux puits verdâtres fumants. Mes pattes avant se posèrent sur la bordure de pierre, jetant un coup d'oeil discret par derrière puis passa prudemment. Mes griffes raclèrent quelques petites roches qui dégringolèrent sans plus de bruits, la caverne toujours aussi silencieuse. J'approchais maintenant, parmi les puits d'une autre sortie sans m'en rendre compte. Seulement...

Alors que j'allais poser ma première patte pour gravir les différentes roches, j'entendis une respiration rapide et profonde. Comme si elle était essoufflée. Une hyène ? C'était étrange, car plus je montais silencieusement, plus je découvris un corps allongé. Sa fourrure était étrange a mes yeux, mais rayonnante. La couleur presque doré, soleil de celle ci contrastait tellement avec l'endroit que j'y crus voir un mirage, mais elle était bien là. Elle était dos a moi, mais plus pour très longtemps. J'hésitais a passer mon chemin, ou a rester ici pour découvrir quelle était cette lionne. Sa venue ici était des plus intrigantes. En attendant, mon air calme ne quittait pas mon visage, ni même le fait que je gardais mes nerfs a vif. Plus je réagirais rapidement, mieux ça sera.

_________________
Kit © Cynblack, The Lion King © Disney

| Anciennement Rono |
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t107-rono-lunatic-lunatic
avatar
MEMBRE - KUZALI


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 5023
En savoir +
MessageSujet: Re: Rencontre étouffante [PV RONO]   Mar 31 Déc - 0:12

Cette ambiance ne me mettait pas du à l'aise. Bon sang j'étais une fille du Soleil, quel était cet endroit chaotique à l'encontre de tous mes idéaux ? Je paniquais. Pourtant au fond ce n'était pas si grave que ça, ce n'était pas comme si j'étais prisonnière de cet endroit, je pouvais très facilement en sortir. Enfin encore fallait-il que j'en trouve la sortie. Il y avait une pas vrai ? Nouvelle vague de panique. Je respirais mal cet air différent, je n'y étais pas accoutumée et mon entrée s'était faite trop brutalement. Y avait-il des hyènes dans les parages ? Seconde vague de panique. Mon pouls s'accélérait et l'une de mes pattes se mettait à trembler sans que je puisse la contrôler. C'était mauvaise signe. Une soudaine éruption de vapeur m'arracha un léger sursaut, augmentant mon rythme cardiaque. Je n'aimais pas du tout cet endroit, il m'effrayait. Pour la première fois depuis des années, je voulais retrouver le soleil de mes terres natale. Mon souffle était devenu rauque et je peinais à prendre de l'air, comme s'il m'était inaccessible. Ma poitrine se contractait douloureuse. Puis une ombre se dressa dans mon dos. Apeurée, je fis volte-face le cœur battant plus vite qu'un troupeau de zèbre. Et je le vis.

Un lion se tenait face à moi, sans expression sur le visage, comme une nature morte. Mais ce qui me frappa le plus chez lui fut son regard. Des prunelles violacées, presque rendues toxiques par l’environnement auquel nous étions confrontés. Ce mâle n'avait rien d'ordinaire et l'étrange expression qu'il affichait me fascinait presque. La peur passée je pus finalement reprendre mon souffle et lâcha entre deux halètement à l'intention du mâle un léger murmure extirpé dans un souffle : « Tu m'as fait peur.. » Rassurée par le fait que ce n'était pas mes poursuivantes qui avaient retrouvées mon chemin, je me laissa une nouvelle glisser contre la pierre. Redressant alors mon regard dorée vers le mâle, je repris mon observation dans un nouveau silence. Son pelage, n'avait rien de banal. Sa crinière grise souris ne semblait pas encore avoir terminée sa croissance, signe du jeune âge du lion. Quant au reste de son pelage, celui-ci était teint d'un gris insolite que je n'avais encore jamais vu. Ne disait-on pas que seul les lions des montagnes du Nord possédait un tel pelage ? Mais si c'était là alors qu'est-ce qu'un lion nordique fichait ici ? Néanmoins je ne pouvais qu'admettre que la présence d'un autre lion dans cet endroit reculé me rassurait. Ainsi je n'étais pas la seule insensée...

C'était un lion étrange qui n'avait prononcé mot depuis son son arrivé. Son visage de glace ne laissait transparaître aucune expression si bien que je ne pouvais deviner ce à quoi il pensait. C'en était perturbant. Se comportait-il toujours de la sorte ou étais-je l'unique cobaye de sa nouvelle expérience loufoque ? Mes sens revenu au calme, je pus me concentrer davantage et fut surprise lorsque son odeur me vint aux narines. Pourquoi portait-il la même odeur que cette lionne, était-il possible qu'il soit Prideland ? Il n'en avait pourtant aucun caractéristique... Vraiment très étrange ce lion. « Comment es-tu arrivé ici ? » demandais-je finalement d'une voix calme, sans aucune agressivité. Je n'avais aucune idée du genre de lion qu'il était aussi préférais-je jouer la carte de la sécurité. Ce n'était le moment de faire ma maline, surtout dans un tel endroit qui me fichait la chaire de poule.

_________________


Kuzali rayonne en #FFD999


Image © Vulture
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t132-kuzali-__-daugther-of-the-
avatar
MEMBRE - Rono


À mon sujet

Age : 19 Masculin
Nb de Messages : 1373
Localisation : Bonne question !

En savoir +
MessageSujet: Re: Rencontre étouffante [PV RONO]   Mar 31 Déc - 0:40


La lionne semblait complètement paniquée, ou du moins le devinais-je par sa respiration rauque et insuffisante. Quelques tremblements semblaient la secouer même, me demandant si elle n'allait pas avoir une attaque devant moi. Surtout au moment où en voyant mon ombre se dessinait sur les roches sous ses yeux, elle se retourna. Son regard apeuré croisa le mien bien différent, me surprenant intérieurement. Ses iris étaient aussi dorées que son pelage, me semblant voir les rayons du soleil retenu par ses orbites blanc jaunis. C'est étrange, mais une comparaison traversa mon esprit. J'étais grisé clair, elle aussi doré que l'or. Je pensais au soleil, puis a la lune momentanément, avant de revenir a la lionne qui souffla deux mots entre deux bouffées d'airs. Tu m'as fait peur.. Je l'avais remarqué, oui. Du tac au tac, je prononçais un : "Excuse-moi" poli, neutre. Par ma présence, elle semblait se détendre en se laissant de nouveau aller contre la pierre. Avait-elle aussi facilement confiance ? Non, ça devait être sous le choc de la peur. En attendant, sans dire un moment je laissais son regard vagabonder sur moi, comme je l'avais fait en croisant la première fois son regard.
Moi ayant craint le soleil pendant un certain temps, j'étais encore sous le coup de la surprise qui se dissipait lentement de mon esprit. Si mon visage n'affichait pas d'émotion particulière, mon esprit et mon coeur n'était pas de pierre. Tandis que sur celui de la lionne, le doute et la surprise se succédaient. Peu a peu, le calme sembla revenir parmi ses esprits. Comment es-tu arrivé ici ? Voilà une bonne question. Serais-je assez fou pour lui dire que je suis venu reconnaître les lieux, en but de nouvelles découvertes ? Hé bien, de toute façon, ce n'est pas ça qui va faire la différence entre maintenant et après.

Je suis venu découvrir les lieux. lui répondis-je calmement. Et toi ?

Mes oreilles dressées, ma tête qui fut abaissée pour observer la lionne se redressa pour la seconde fois. Mon regard se posa par dessus les roches en hauteur, vers une lointaine lumière et quelques bruits naturels. Une éruption soudaine, mais aussi des pierres qui dégringolent, résonnant en écho. Je ne distinguais aucun pas, ni odeur mise a part celle de la femelle. Bruit habituel ? Possible. Je repris mon observation vers la jeune lionne, déposant mon regard violacé vers le sien, doré. Une jeune lionne qui semblait a peine plus âgé que moi, si elle n'était pas plus jeune.

_________________
Kit © Cynblack, The Lion King © Disney

| Anciennement Rono |
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t107-rono-lunatic-lunatic
avatar
MEMBRE - KUZALI


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 5023
En savoir +
MessageSujet: Re: Rencontre étouffante [PV RONO]   Mar 31 Déc - 1:11

Il s'était excusé comme n'importe qui l'aurait fait. Non pas parce qu'il était véritablement en faute, j'étais celle qui avait sursauté pour pas grande chose mais il s'était simplement montré poli. Comme quoi même en de tel circonstance, certaine chose ne s'oublie pas. J'aurais pu sourire à cette pensée si l'atmosphère déplaisante ne m'en empêchait pas. Puis je laissa certaines questions s’attardaient dans mon esprit ; qui était-il ? à quoi pensait-il ? De part son regard et ses expressions indéchiffrables, il aiguisait ma curiosité. Bien évidemment je n'étais pas prête de découvrir les réponses à mes questions, ce lion semblait plutôt mystérieux et réservé, du genre à ne pas parler pour ne rien dire, faire des remarques pertinentes et peu se livrer sur lui-même. Mais tout ceci n'était que des hypothèses, après tout comme je l'avais fait remarquer plus tôt, je ne le connaissais pas.

Alors que je m'étais attendue à ce qu'il laisse possiblement ma question en suspens, le mâle daigna y répondre. J'en fus surprise mais cette fois-ci, parvins à cacher mes émotions. D'ordinaire je ne me laissais que rarement aller et gardais tout contrôle sur mes émotions mais cet endroit me faisait perdre mes moyens. Je me sentais vulnérable et ce n'était pas à mon goût. D'un ton calme qui lui correspondait parfaitement, le lion cendrée me révéla être ici pour découvrir le lieu. L'âme d'un aventurier ? Peut-être, je ne le connaissais pas assez pour le dire. Semblant coopératif, il me retourna même la question. Je suivis le regard du mâle qui s'était égaré dans les hauteurs de ces cavernes géantes tout en cherchant soigneusement une réponse convenable. Je ne pouvais tout de même pas lui avouer avoir été prise en chasse par des hyènes, c'était honteux... Mais en y réfléchissant bien, rien d'autres ne pouvait justifier ma crise de panique à laquelle il avait assisté. Ou peut-être que si mais je n'avais nullement l'envie de me casser la tête afin de sauver mon honneur. « J'étais venu ici dans le même but que toi... » commençais-je d'un ton presque las «... jusqu'à ce que je me fasse voir par des hyènes qui se mirent à ma poursuite. J'ai donc tenté de les semer et à vrai dire, je ne sais même plus comment j'ai atterrie ici. » Tout était aller si vite, je ne me rappelais guère du chemin que j'avais emprunté pour me rendre jusqu'ici. J'étais dans de beaux draps...

Suite à cette confession, je n'osa redresser le regard en direction du mâle, gênée à l'idée qu'il se moque de moi. Ces années de solitude avaient grossi mon égo et je ne supporterais pas de le bafouer par le premier passant. Pourtant il ne me semblait pas du genre à se moquer des autres... mais pouvais-je réellement me fier à de simples impressions ? Je ne savais rien de lui mis à part le fait qu'il était ici pour « explorer ». Même ses origines restaient un mystère. Était-il Nordique ou Prideland ? Et pouvais-je me sentir rassurée par sa présence dans un lieu infestée de hyènes ou représentait-il lui aussi une menace ? Indécise, je redressa finalement mon regard et croisa son regard violacée qui m'observait déjà. Peu gênée par cela, je soutins son regard avec force. « Connais-tu un moyen de sortir d'ici ? » demandais-je alors, pressée de trouver un chemin pour m'extraire de cette enfer toxique. Bien qu'il m'avait avoué être ici pour explorer, il semblait y être plus à l'aise que moi et peut-être avait-il aperçu une sortie, lui qui avait eut le temps d'observer ce qu'il l'entourait et n'avait pas bêtement foncer tête baissée comme j'avais pu le faire.

_________________


Kuzali rayonne en #FFD999


Image © Vulture
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t132-kuzali-__-daugther-of-the-
avatar
MEMBRE - Rono


À mon sujet

Age : 19 Masculin
Nb de Messages : 1373
Localisation : Bonne question !

En savoir +
MessageSujet: Re: Rencontre étouffante [PV RONO]   Mar 31 Déc - 1:38


J'étais venu ici dans le même but que toi... Voilà ce qui est étonnant. Une lionne seule, venu ici de son plein gré ? J'hésitais. De l'inconscience, ou une envie semblable a la mienne ? J’optais pour la deuxième réponse. Jusqu'à ce que je me fasse voir par des hyènes qui me mirent à ma poursuite. Je ne sais même plus comment j'ai atterrie ici. Cela expliquait en partie sa peur en me voyant arriver. Moi-même j'avais subi une attaque de hyènes en groupe, et je l'avoue seul je croyais que je n'allais pas m'en sortir. Pourtant je suis bien ici, en pleine conversation avec cette jeune lionne.
Celle-ci par ailleurs semblait honteuse, ce que je ne compris pas avant de mieux réfléchir. Ah, l'égo. Si j'avais été un lion moqueur, peut-être aurais-je réagi différemment mais mon calme surpassait tout, mettant a rude épreuve ceux qui se croyait les plus malins sur ce niveau. De toute façon, je ne voyais pas pourquoi je me moquerais, j'avais subi la même expérience que l'inconnue. D'un air vaguement sage, je lui répondis d'un léger soupir compréhensif.

Alors que son regard se redressa vers moi, j'entendis de nouveau sa voix résonnait a mes oreilles. Connais-tu un moyen de sortir d'ici ? Si j'en connaissais un ? Pour venir jusqu'ici, forcément. M'aventurer dans un endroit sans une sortie d'urgence ne me ressemblait pas, surtout dans une caverne. Je lui répondis d'un coup de tête positif, avant de soudainement redresser mon regard vers la lointaine lumière. Cette fois-ci, je ne rêvais pas. Des voix railleuses résonnèrent contre les parois, caractéristiques des hyènes. De plus, leur sujet de conversation n'était autre que la jeune intruse devant moi.
Sans plus attendre, je me retournais vers le chemin que j'avais emprunté, n'ayant pas besoin de me retourner pour savoir que la lionne me suivait. De quelques bonds silencieux, mes pattes rejoignirent le sol troué de geyser pour m'aventurer entre. Les voix s'éloignèrent, je restais concentré sur mon chemin. Chaque parcelle me rappelait inlassablement ma venue ici, c'est grâce a ça que je reconnaissais la voie vers la sortie par laquelle j'étais entré. A nouveau, je grimpais les différentes roches jusqu'au trou dans le mur, le traversant tout en prêtant attention aux arrières de la lionne. Si jamais une hyène venait, ça serait d'un violent coup de patte qu'elle serait accueilli. Mieux vaut seulement ne pas les prévenir. En groupe, elles étaient redoutables.

Ma route me conduit de nouveau vers l'entrée que j'avais vu, plus reculé et moins surveiller par la bande de rapaces qui vivaient ici. M'y glissant, je jetais des coups d'oeils observateurs aux alentours avant de sortir, laissant ainsi le passage a la lionne. De l'air libre devrait la ravir, même si nous étions loin d'être sortit d'ici.

_________________
Kit © Cynblack, The Lion King © Disney

| Anciennement Rono |
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t107-rono-lunatic-lunatic
avatar
MEMBRE - KUZALI


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 5023
En savoir +
MessageSujet: Re: Rencontre étouffante [PV RONO]   Mar 31 Déc - 2:15

Contrairement à mes craintes, le lion n'avait pas cédé à la moquerie et sembla même compatir d'un léger soupir compréhensif. Peut-être n'était-il simplement pas de ce genre là. C'était rassurant en soi, j'étais très instable concernant mon égo et j'aurais facilement pu m'emporter en réaction à une moquerie. Mais rien de toute cela ne s'était produit et c'était tant mieux. J'ignorais encore à quel personne j'avais à faire, cela ne semblait guère être une tâche aisé de cerner ce mâle mystérieux mais je pouvais d'ores et déjà m'avancer sur le fait que ce n'était pas un bavard, voilà une chose qui nous différenciait. Étrangement c'était la première que j'avais une conversation dites « normale » avec un individu depuis mon exil. Sans doute était-ce dû à ces montagnes qui ne me mettait pas à l'aise. Qui sait si nous nous étions rencontrés dans d'autres conditions, mon caractère exécrable aurait sans doute prit le dessus. Cependant il ne me plaisait guère de me montrer sous ce jour, je me sentais faible et vulnérable. Vivement que je sorte de ce domaine toxique...

Me répondant à mon interrogation par un simple hochement de tête positif, le mâle confirma mes pensées sur son personnage silencieux. Il n'aimait guère les paroles, soit. Cela ne me gênait pas plus que cela, qu'il fasse comme bon lui semblait du moment qu'il me trouvait un moyen de sortir d'ici. Puis des ricanements lointains attirèrent mon attention et je fis volte-face, tendant mon regard dans la même direction que le mâle. Les hyènes... elles étaient dans le secteur. Mais pire encore, elles étaient à ma recherche. Ce ne fut pas pour autant que je céda une nouvelle fois à la panique mais, cela ne me rassurait guère. Je voulais sortir d'ici et vite, cet endroit me faisait perdre tout mes moyens.

Vif et réactif, le mâle ne perdit pas de temps et se mit à glisser de pierre en pierre de manière très subtile sans amorcer le moindre bruit. Je m’empressais de le suivre dans le silence le plus total. Ses mouvements étaient précis, il semblait savoir où il mettait les pattes. Attentive, je copiais chacun de ses pas afin de ne pas poser les pattes sur des pierres disgracieuses. Inquiète, je le vis glisser dans le sol. Fallait-il vraiment que je fasse de même ? Cela me semblait tout de même étrange de se glisser dans un tel endroit... Mais les ricanements qui se rapprochaient dans mon dos eurent raison de ma peur et je m'y glissa à mon tour sans perdre plus de temps. Le passage était étroit, je n'étais pas vraiment à l'aise avec ces endroits si peu ouvert... Décidément, cette endroit représentait tout ce que j'avais en horreur. Afin de garder mon calme, je fixa mon regard sur l'ombre grise du mâle qui me guidait à travers ces sentiers effrayants. Peu à peu les voix semblaient plus lointaines, nous nous éloignions...

Nous grimpâmes de nouveau sur de nouvelle plateforme jusqu'à rejoindre une brèche dans le mur que le mâle semblait reconnaître puisqu'à peine l'eut-il vu, il s'y engouffra sans se poser de question. N'ayant guère d'autres choix, je décida de faire confiance au mâle et le suivis à mon tour. Je le voyais de temps à autre se retournait dans ma direction, sûrement pour s'assurer que nous n'étions pas suivis. Nous trottions en silence, empruntant divers chemins variés. Je n'avais aucune idée d'où j'allais, j'étais dans l'ignorance la plus totale ce qui en soit m'agaçait mais je ne pouvais faire autrement, je ne ferais que gêner le mâle à lui poser ces questions qu'il considérerait futiles. Au bout d'un certain moment, j'entendis la brise du vent raclé les parois et finalement venir soulevé délicatement ma mèche de poil doré. Nous en approchions. Mes pas se faisaient plus pressés à l'idée de retrouver le monde lumineux. Puis je vis enfin le mâle franchir le halo de lumière et posait patte à terre. Plus pressée que jamais, je ne fis pas dans la finesse et bondit en dehors de maudit cachot de montagne et jubila à la sensation de la terre contre mes coussinets. M'était-elle déjà apparue si douce ? Un sourire rayonnant de satisfaction se dessina sur mes traits, trop heureuse d'être enfin sortie de ce monde souterrain. C'était comme une renaissance.

Je remplissais goulûment mes poumons d'air propre et sain et trépignais sur place, jouissant de la sensation de jouer avec les terres de mes pattes. Une fois que mon état d'euphorie fut retombée, je me retourna vers le mâle, un sourire reconnaissant aux babines. « Merci. » dis-je simplement. C'était certes peu mais cela représentait beaucoup. Reprenant mes esprits, j'observais les environs d'un œil très critique. Je n'avais aucune idée d'où j'avais atterri mais cela était toujours mieux que d'être à l'intérieur de ces montagnes. Me tournant alors vers le mâle, je lui demanda d'une voix simple : « Que comptes-tu faire désormais ? Pour ma part, je vais me diriger vers Prideland. Une rivière devrait se trouver non loin de la frontière. » Bien évidemment, j'avais conscience que nous n'étions pas encore tirés d'affaire. « Sais-tu au moins de quel côté des terres nous sommes ? » Après tout c'était sa sortie, il devait bien savoir où nous étions. De mon côté j'ignorais si nous étions plus proche de la frontière avec Outland ou de celle avec Freeland. Peut-être même celle de Prideland, qui sait ? Quoi qu'il en était, j'étais complètement désorienté et devait me remettre entièrement entre les pattes de cet inconnu.

_________________


Kuzali rayonne en #FFD999


Image © Vulture
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t132-kuzali-__-daugther-of-the-
avatar
MEMBRE - Rono


À mon sujet

Age : 19 Masculin
Nb de Messages : 1373
Localisation : Bonne question !

En savoir +
MessageSujet: Re: Rencontre étouffante [PV RONO]   Mar 31 Déc - 2:51


Comme je m'y attendais, la jeune lionne se jeta d'un bond a l'extérieur, jubilant, trépignant de bonheur face a ce nouvel air moins oppressant. Elle souriait, savourant la terre sous ses pattes. Moi-même je respirais une bonne bouffée de cet air meilleur, emplissant mes poumons alors que mon poitrail se souleva, gonflant un instant ma crinière avant de revenir dans sa position initiale. Ce fut assez pour que le temps passe et que l'inconnue se remette de ses émotions, reprenant la parole. Merci. Un sourire léger s'afficha sur mes babines, comme réponse a ces remerciements. Suivant cette intermédiaire, son regard se balada sur les terres désolées. C'est vrai qu'elle ne doit pas reconnaître l'endroit, alors que sous mes prunelles violacées je revoyais la vision de mon chemin, mon ombre dessinant la voie. Que comptes-tu faire désormais ? Pour ma part, je vais me diriger vers Prideland. Une rivière devrait se trouver non loin de la frontière. Sais-tu au moins de quel côté des terres nous sommes ? Ma tête se tourna vers elle, prenant la parole après qu'elle eut fini.

Je vais aussi me diriger aussi vers Prideland. Je peux te conduire a la rivière.

Sans perdre de temps, je me mis en chemin silencieusement. Celui-ci était bien plus dur qu'à l'intérieur des montagnes, pourvu de hautes plateformes mais avant tout du chemin obligatoire pour rejoindre le rivière rapidement : le cimetière des éléphants. C'était là que j'avais subi ma première attaque, la première fois que j'avais posé les pattes dans cet endroit.
Un bruit me sortit de mes pensées, comme un éboulement discret. Mes yeux se tournèrent vivement derrière moi, préférant laisser passer la lionne avant. Nous avancions au pas pour faire le moindre de bruit possible, mais je crois bien que ce n'était sans compter les diverses hyènes qui parcouraient le territoire. En équilibre sur une roche, je n'attendis pas de voir les deux rapaces déboulés pour me tourner rapidement vers la lionne, griffes sorties.

Cours !

Puisant dans la force de mes puissants muscles, je sautais de roches en roches rapidement tandis que mes griffes accrochaient sans hésitation le sol, préservant mon équilibre. J'entendais le ricanement des hyènes derrière nous, résonner contre les parois en écho lugubre. J'accélérais le rythme d'une seule grande foulée, dépassant la lionne pour lui montrer le chemin. Mes pattes, sans perdre de vitesse tracèrent le chemin sur le sol et dans les roches hautes. Avec la montagne enneigée, j'avais eu le temps d'apprendre comment ne perdre aucune seconde dans ces parties ardues de la montée. Quand a la lionne, peut-être était-ce un peu différent et pourtant, je sentais qu'elle était rapide, avec son corps souple et élancé.
Mes oreilles aux aguets, les connaisseuses et habitantes du territoire eu vite fait de nous courser, empruntant des raccourcis. Elles n'étaient pas particulièrement forte, mais leurs morsures étaient douloureuses, en nombre redoutables. Nous traversions les montagnes et les cimetières a vive allure, jusqu'à la dernière montée. D'un bond, j'accrochais la pente de terre avec aisance pour continuer a grimper. Celle ci était presque a la verticale, glissante donnant sur un crâne gigantesque semblant appartenir a un éléphant. Je n'avais pas eu trop de mal, mais j'eus le réflexe de me retourner pour attendre la femelle. Une hyène arriva a ses arrières après quelques secondes, tandis que ma patte avant vint frapper violemment sa tête. Elle tomba dans la pente en couinant, renversant ses congénères.

Enfin, nous fuyons le cimetière vers les terres de Prideland, droit devant. Ce ne fut qu'après des centaines de mètres que je ralentis le rythme, lançant un coup d'oeil a l'horizon vide derrière nous. Maintenant, nous étions en sécurité. Il ne nous manquait plus qu'un bon rafraîchissement. Accélérant de nouveau mes foulées, je continuais de courir jusqu'à que le rivière soit a porter de pattes.

_________________
Kit © Cynblack, The Lion King © Disney

| Anciennement Rono |
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t107-rono-lunatic-lunatic
avatar
MEMBRE - KUZALI


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 5023
En savoir +
MessageSujet: Re: Rencontre étouffante [PV RONO]   Mar 31 Déc - 3:36

Dans le fond c'était intriguant de passer tant de temps avec cet inconnu. C'était bien la première fois que je me tenais tranquille pendant aussi longtemps, il en avait de la chance. Il m'annonça par ailleurs se diriger lui aussi vers Prideland et proposa de m'emmener jusqu'à la rivière. Sans repère je n'avais aucune idée de la direction à prendre et accepta donc sa proposition d'un hochement de tête positif. Au final mon escapade dans ces montagnes fumantes ne dura guère longtemps. Il fallait avouer que mon arrivée dans ce lieu s'était surtout fait par erreur et que je n'étais pas prête à recommencer. Qu'on se le dise, le territoire des hyènes était dangereux et aujourd'hui m'avait servi de leçon. Je n'avais jamais aimé ces sales bêtes et ma mésaventure d'aujourd'hui n'avait fait que consolider cette idée : les hyènes n'étaient pas nos amies. Nous reprîmes la route dans la silence le plus total. Bien sûr j'aurais aimé animé la conversation et égaillé notre route mais je doutais que le mâle soit réceptif à cette idée lui qui semblait de nature si silencieuse. Pour une fois que je ne me montrais pas désagréable, voilà que je tombais sur une véritable tombe. Peut-être était-ce un présage m'annonçant que je devais me montrer mauvaise plus souvent... Et bien soit, j'en tiendrai compte dans l'avenir !

Nos pas étaient aussi silencieux que l'atmosphère autour de nous et pourtant, ce silencieux ne m'apaisait guère. C'était trop silencieux à vrai dire, je n'aimais pas cela. Mauvais présage. Les sens aux aguets, je me méfiais des loups qui dormaient. Je me sentais observée. Ou alors étais-je simplement paranoïaque. Nous atteignîmes le fameux Cimetière des Éléphants, un lieu lugubre et déplaisant mais probablement divin pour des lionceaux. Mais bémol, nous n'étions plus des enfants et la seule magie que ce lieu pouvait offrir ne nous apparaissait guère.  Un petit éboulement attira notre attention à tous les deux. Cela tenait du naturel ou étions-nous suivis ? Le mâle me laissa prendre les devants malgré le fait que la route à suivre m'était inconnue. Sans doute cela devait-il signifiait que je devais continuer tout droit... Sans trop poser de question, je laissa le mâle faire comme bon lui semblait. Décidément, il n'avait pas la moindre idée à quel point je pouvais être sage. « Tu n'es pas très bavard comme... » à peines eus-je entendu les pas dans notre deux que je stoppa ma voix. Plus haut, perchés sur de la roche -mais qui en regardant de plus près n'était autre qu'un ossement de pachyderme- se dressaient deux hyènes à l'allure inquiétante. Oui bien évidemment, tout cela semblait trop beau pour être vrai.

Avant même que le mâle me prévienne, j'étais déjà parti en trois-quatre foulées ne songeant alors qu'à la fuite. En plein milieu de leur territoire, c'était notre option. Peu importe le fait qu'un lion adulte pouvait aisément maîtriser deux hyènes à la fois, ici elles devaient être des centaines. Qui plus est, mes talents de combattantes n'étaient pas les plus loués. Quand en était-il du mâle ? Enfin, ce n'était pas ma préoccupation première, à vrai dire j'étais plutôt concentrée sur ma fuite, tâchant de ne pas mettre les pattes n'importe et de conserver un certain équilibre. Je fus surprise de constater que le lion était un assez bon coureur. Je me demandais bien lequel d'entre nous deux était le plus rapide. Cela pourrait toujours se savoir lors d'une course... Mais une fois de plus, ce n'était pas le plus important. Mon instant inattention me coûta cher puisque je perdis l'équilibre et manqua de tomber.  Heureusement, je parvins à me rattraper à temps et évita la chute. C'en était moins une... peut-être devrais-je me montrer plus prudente et moins rêveuse. J'accélérais l'allure afin de rattraper le mâle puis une fois à sa hauteur, m'accorda un regard vers l'horizon. Nom d'une girafe, il ne comptait tout de même pas me faire grimper cette pente qui entre nous tenait plus d'une falaise ? Malheureusement si.

Opérant une légère flexion, je pris appuis sur mes pattes arrières et me projeta en direction de cette inclinaison, agrippant la terre de mes griffes afin de faciliter mon ascension. Non mais vraiment, c'était contre-nature de nous faire gravir un tel muret ! J'avais beau être endurante, je ne m'étais jamais exercée sur un tel obstacle, cela s'avérait aussi difficile que j'avais osé l'imaginer. J'entendais les hyènes commençaient leur ascension quelques mètres plus bas. Je devais me dépêchais. L'une d'elle arriva à ma hauteur mais fort heureusement, j'avais eu le temps de la voir venir et l'éjecta d'un coup de patte éclair. « Chien puant... » soupirais-je entre deux efforts. J'atteignis finalement son sommet après des dernières poussées de mes pattes arrières et me laissa tomber au sol, soufflant un coup. Une chance pour moi, le lion était là pour assurer mes arrières et dégagea vite fait bien fait une hyène un peu trop collante. Mais c'est qu'il était efficace le jeunot ! D'autant plus qu'en dévalant la pente, la hyène renversant plusieurs de ses congénères au passage. C'était un joli coup, je ne pouvais qu'applaudir. Malheureusement nous n'avions pas le temps pour une telle cérémonie, il nous fallait déjà nous remettre à courir. En cet instant, je loua avec adoration mon endurance travaillée. Sans elle je ne m'en serais sûrement pas sortie.

Nous fuyâmes alors les Montagnes Fumantes ainsi que le Cimetière des Éléphants, laissant toutes ces hyènes hideuses derrière nous sans même leur daigné leur adresser un dernier regard. Je sentais que je pouvais presque m'envolais tant que je sentais légère ! Il n'y avait rien de plus agréable que de laisser ses soucis derrière soi. Enfin, la rivière fut en ligne de mire et j’accélérais l'allure tandis que le mâle lui ralentissait. Bonheur ! Je me jeta dans l'eau en bonne enfant, trop heureuses de sentir l'eau ruisselait le long de mon corps. N'en pouvant plus, je bus goulûment l'eau qui m'était enfin à disposition. Il n'y avait rien de mieux que de l'eau fraîche après un tel effort. Une belle récompense, n'est-ce pas ? Une fois mes désirs soulageaient, je me retourna vers le mâle qui était resté près de la rive. Allons bon, n'avait-il pas envie de se jeter dans l'eau lui aussi ? Je remonta vers la lisière de la rivière et m'arrêta près du mâle. Les événements auraient voulu que je le remercie mais c'était impossible pour moi de dire merci deux fois dans la même journée. Qui plus est à la même personne. Alors je trouva une alternance qui servirait néanmoins à lui adresser ma gratitude : « Tu t'en es plutôt bien sorti là-bas. » lâchais-je sur un ton désinvolte, encore essoufflée. Un léger picotement sur ma croupe attira mon attention et je lançant un regard par-dessus mon épaule, découvrant une légère éraflure. Certes elle saignait mais ce n'était guère important, le principal pour moi était que cela ne provenait pas d'une hyène baveuse mais d'une simple écorchure lors de notre escapade.

_________________


Kuzali rayonne en #FFD999


Image © Vulture
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t132-kuzali-__-daugther-of-the-
avatar
MEMBRE - Rono


À mon sujet

Age : 19 Masculin
Nb de Messages : 1373
Localisation : Bonne question !

En savoir +
MessageSujet: Re: Rencontre étouffante [PV RONO]   Mar 31 Déc - 15:28


A notre arrivée a la rivière, sans plus attendre le soleil galopant a mes côtés se jeta dans l'eau. C'est vrai qu'une petite baignade ne serait pas de trop, mais je préférais simplement m'abaisser de tout mon long pour venir laper l'eau fraîche silencieusement. Je jetais un coup d'oeil a mon reflet flou par les petites vagues, remarquant que mes yeux n'avaient plus cette allure empoissonnée que refléter ces réjections gazeuses. Maintenant, le violet améthyste de mes prunelles brillait sous les rayons du ciel et de l'astre solaire dans une harmonie de teintes plus ou moins clair. Le liquide frais hydrata immédiatement ma gorge devenu désert, me provoquant un bien fou et une nouvelle sensation de vivacité.
Je sentais le regard de la lionne se dirigeait vers moi, parcourant ma nuque. Après encore quelques coups de langue a la surface de l'eau, je refermais mes mâchoires tout en redressant mon regard vers celui de la lionne. Elle se décida alors a rejoindre la rive, tandis que je me redressais campé sur mes pattes, mes griffes ayant disparu dans leur fente. Proche de moi, elle me lança un Tu t'en es plutôt bien sorti là-bas. Je prenais ça comme un compliment mais aussi de la gratitude, plongeant un instant mon regard dans le sien avant qu'un sourire n'étire doucement mes babines.

Tu n'étais pas mal non plus, lui répondis-je sincèrement.

Il me sembla voir alors sa fourrure bougeait, tiquant plusieurs fois vers son épaule. Une blessure ? Une éraflure, effectivement et la lionne le remarqua aussi. En un rien de temps elle serait soigné, mais mieux valait-il avoir ceci que bien des morsures.
Mes paupières clignèrent, retournant mon regard pour caresser la surface de la rivière. C'était proche des Terres de Prideland, ainsi pourrais-je rentrer avant la tombée de la nuit. Malheureusement, mon expédition avait dû être raccourcie, bien que j'avais encore des années devant moi pour y retourner. Me déplaçant de quelques pas a côté de la rive, je secouais mon pelage et ma crinière tout en me léchant les babines. Cela me permit de dégager quelques poussières indésirables, ma queue bougeant de gauche a droite dans un mouvement naturel. Quand a mes oreilles, elles restaient dressées, aux aguets. Mais avant tout, il y a une chose que j'aurais bien voulu savoir.

Puis-je savoir ton nom ? finis-je par demander, me tournant de profil vers la lionne.

_________________
Kit © Cynblack, The Lion King © Disney

| Anciennement Rono |
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t107-rono-lunatic-lunatic
avatar
MEMBRE - KUZALI


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 5023
En savoir +
MessageSujet: Re: Rencontre étouffante [PV RONO]   Mar 31 Déc - 18:31

Soucieuse de ne pas voir mon beau pelage être ruiné par une égratignure disgracieuse, j'entrepris de nettoyer la plaie bien que celle-ci ne menaçait pas de perdurer. N'étions-nous jamais trop prudent. Dans mon clan natal nous avions toujours abordé notre pelage avec fierté, signe de notre appartenance à l'astre solaire. Je me souvenais qu'un jour lors de mon enfance, une lionne était tombé dans un tas de boue, assombrissant alors son pelage doré. Elle en était devenue folle, comme si elle avait perdu son âme. Il ne lui avait pas fallu longtemps pour se ruer dans une rivière proche et nettoyer cette salissure qui l'avait « souillée » disait-il. Ce n'était qu'un vague exemple mais à mes yeux cela exprimer parfaitement notre ressentie vis-à-vis de notre pelage doré. C'était une fierté dont nous prenions soin chaque jour avec grande précaution. Certains pouvaient dire que cela nous rendait vaniteux mais quel mal y avait-il à être fier de ses origines ?

Plongeant son regard dans le mien, je pus apercevoir que les yeux du mâle avait pris une nouvelle teinte. Débarrassés de l'air toxique des Montagnes Fumantes, ces prunelles semblaient avoir retrouvées de leur éclat et brûlait comme deux pierres précieuses miroitantes. Je n'avais jamais vu pareils yeux et c'en était presque envoûtant. Lui aussi devait se montrer fier de sa différence, elle le rendait unique. Pourtant ce ne fut pas la redécouverte de son regard qui me surpris le plus mais le sourire qu'il m'adressa en toute simplicité. Tiens donc j'ignorai qu'il pouvait sourire de la sorte, monsieur n'était peut-être pas aussi froid qu'il le laissait paraître. Et d'un ton honnête, il me répondit que je n'avais était trop mal non plus. Et maintenant un compliment ! Nom d'une girafe, la glace fondait-elle ? Je ne pouvais qu'affirmer que partir loin de ces chiennes bruyantes nous avais fait un bien fou à tous les deux.

J'avais choisi de laisser mon pelage séchait à l'air libre. Non pas par paresse mais parce que cela le rendait plus brillant. Et oui, je ne laissais rien au hasard que croyez-vous ? Ne me sentant pas en danger avec le mâle, j'entrepris de me détendre un peu et posa mon arrière-train au sol, entraînant des pluies de gouttes d'eau à mes pattes. Comment pouvait-il représenter un quelconque danger alors qu'il venait de m'aider à m'échapper d'un lieu aussi épouvantable qu'était celui des hyènes ? Bien évidemment, une partie de moi restait aux aguets -il ne fallait jamais entièrement se fier à un inconnu- mais j'avais choisi de lui laisser une chance. S'éloignant de quelques pas, le mâle s'ébroua avec une énergie étonnante, comme s'il ne venait pas de parcourir toute cette distance. Était-il donc inépuisable ? Il m'envoya plusieurs gouttes d'eau sur le visage et je ne pus réprimer une moue gracieuse. Ce n'était pas très sympa ça.... mais ne l'ayant pas fait intentionnellement, je laissa couler. J'étais vraiment trop sympa avec lui, si seulement il avait conscience de tous les efforts que je faisais.

Puis il posa une question qui en soit, aurait dû être éclairci dès le début de notre rencontre. Nos identités. Aucun de nous n'avait daigné se présenté à aucun moment et le mâle soulevait enfin le problème. J'étais curieuse d'apprendre son nom, il avait attisé ma curiosité. La façon qu'il eut de demander mon nom m'arracha un sourire et je ne pus m'empêcher de le taquiner sur cela : « Bien sûr que tu peux ! » répondis-je alors en premier lieu. Après tout, il avait bien mériter de le savoir non ? « Mais tu devras me dire le tien en échange. Marché conclu ? » ajoutais-je avec un clin d’œil complice. J'étais restée calme trop longtemps, je commençais à saturer. Je me doutais que le mâle ne serait pas du genre à me répondre par un clin d’œil et une voix tout pimpante mais chacun était comme il était, aussi cela ne me dérangeait. Prenant une voix finalement plus posée, je daigna lui dévoilé enfin mon identité : « Kuzali. »

Je me demandais ce que nous allions faire maintenant. Enfin je le savais très bien, chacun allait partir de son côte et rentrer chez-soi. Enfin lui, moi je n'en avais pas... C'était dans de tels moments que je ressentais une certaine solitude à l'idée de repartir vagabonder sans but précis. J'avais oublié ce que c'était d'avoir un foyer, des personnes qui vous attendaient et s'impatientaient de votre retour. C'était là le prix de l'exil.

_________________


Kuzali rayonne en #FFD999


Image © Vulture
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t132-kuzali-__-daugther-of-the-
avatar
MEMBRE - Rono


À mon sujet

Age : 19 Masculin
Nb de Messages : 1373
Localisation : Bonne question !

En savoir +
MessageSujet: Re: Rencontre étouffante [PV RONO]   Mar 31 Déc - 19:06


La façon dont j'avais demander son nom sembla l'amuser, m'envoyant un sourire. Cela, intérieurement me surprit un peu avant de me détendre, car après tout ce n'était pas méchant. Moi-même j'étais revenu un instant sur ma façon de parler, ne sachant pas si c'était la bonne approche. Visiblement, je ne m'étais pas trompé. Bien sûr que tu peux ! me répondit-elle sur un ton taquin. Je restais avec une légère bouille souriante, l'écoutant continuer tout en me posant devant elle, ma queue revenant vers mes pattes. Mais tu devras me dire le tien en échange. Marché conclu ? Elle me fit un clin d'oeil, qui m'étonna encore. Je savais bien qu'elle avait un caractère jovial, mais de là a me faire un clin d'oeil. Bah, et puis tant pis, ça faisait du bien de croiser une personne joyeuse de temps en temps. Penchant la tête un peu sur le côté, je la regardais avant de lui sourire de nouveau, amusé de cette attitude particulière.
Kuzali. L'une de mes oreilles tiqua doucement, attentif. Comme je m'y attendais, ce nom allait parfaitement a la personne qu'incarné la lionne. Avait-il une signification particulière d'ailleurs ? Peut-être, je ne savais pas beaucoup de choses a ce niveau. Peut-être voudrait-il dire soleil ? Rayon de soleil ? Astre solaire ? Bien de questions pour une seule chose ! Enfin, bref. Ce fut a mon tour de répondre.

Rono.

Le mien ne voulait rien dire, me semble-t-il mais il avait une signification pour ma mère. Laquelle ? Je ne savais pas, elle ne me l'avait pas dit me semble-t-il. En parlant de ça, cela fait bien longtemps que je n'ai pas vu la montagne de ma naissance. Mais une autre question me trottait dans la tête, aussi je décidais de la poser, mais si elle ne voulait pas répondre ça ne fera rien. Je n'ai jamais vu un pelage comme le tien ... Est-ce indiscret de te demander quelles sont tes origines ?

_________________
Kit © Cynblack, The Lion King © Disney

| Anciennement Rono |
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t107-rono-lunatic-lunatic
avatar
MEMBRE - KUZALI


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 5023
En savoir +
MessageSujet: Re: Rencontre étouffante [PV RONO]   Mer 1 Jan - 17:46

Avec moi, cela avait toujours été tout ou rien et un des grand facteurs jouant sur mon tempérament était mon humeur. Ce mâle m'avait trouvé dans un état de certaine vulnérabilité mais n'avait pas ri de moi, il m'avait même aider à m'échapper des Montagnes Fumantes tout en me protégeant d'une hyène trop accrocheuse... Je n'avais donc pas de raison de me montrer austère et aigrie avec lui comme j'en avais l'habitude. Bien sûr il ne fallait pas penser que mon mauvais caractère allait subitement disparaître, je restais la même lionne seulement aujourd'hui je m'accordais un jour de repos. La façon dont je m'étais comportée avec Malkia il y avait plusieurs lunes de cela était ma manière habituelle de procéder. Ce lion y avait simplement échappé, en soit sans doute était-ce un signe discret de ma reconnaissance.

Ses réactions face à mes taquineries ne pouvaient que m'amuser d'avantage. Bien qu'une petite bouille souriante persistait sur son visage, il s'était assis face à moi et avait enrouler sa queue autour de ses pattes, comme pour se protéger. De qui, de moi ? L'effrayais-je par mon franc parler ? Il ressemblait à un enfant, incrédule devant l'étrangeté de l'inconnu mais au fur et à mesure de mes mots, cela semblait l'amuser de plus en plus et un sourire amusé fendait ses babines. Il semblait moins froid qu'à notre rencontre sur le territoire des hyènes où la seule expression qui avait alors habité son visage était l'impassibilité.

Puis il remplit sa part du contrat et me révéla son nom, comme je l'attendais de sa part. « Rono. » me confia-t-il. Je n'avais jamais entendu de nom pareil, sa consonance était étrangère et cela m'intriguait, peut-être était-ce la coutume chez les lions Nordiques. Ce lion avait beau tenir sur lui une odeur de Pridelander, son pelage indiquait de toutes autres origines. Pourtant, ses poils n'étaient pas d'un blanc immaculé mais d'un gris cendré. Quelle pouvait donc bien être son histoire... La voix du lion résonna de nouveau, me confiant sa curiosité sur mon pelage. Je ponctua son intérêt d'un sourire énigmatique. Le fait qu'il soit intrigué était justifié, aucun lion de mon clan ne s'était jamais aventuré sur les Terres des Lions du moins pas à ma connaissance. Mais comme je me questionnais sur son histoire, lui aussi semblait se soucier de la mienne. Le couteau était à double-tranchant et le mâle alla jusqu'à parler de mes origines soulevant alors mon lourd passé. Mon sourire s'effaça à l'instant même ou ses paroles franchirent sa gueule et mon air s'assombrit. Était-ce indiscret me demandait-il ? « Oui. » répondis-je après un certain moment de silence, ça l'était.

Mes pensées voguèrent alors vers ce passé que j'avais tenté de laisser derrière moi. Quand bien même mes efforts pour l'écarter, il était impossible d'oublier ses origines. Cela revenait à renier qui l'on était. Et pourtant, j'avais tout fait pour. Ma personnalité s'était modifié et j'avais enterré la lionne que j'eusse était un temps. Pourtant chaque fois que j'apercevais mon reflet dans l'eau miroitante, je venais à maudire mon beau pelage que j'aimais tant. Comment aller de l'avant lorsque notre passé était inscrit sur notre peau ? Tournant mon regard assombrit vers le mâle, je daigna néanmoins développé ma réponse en guise de remerciement pour l'aide qu'il m'avait apporté mais le cœur n'y était pas. « Je viens d'une tribu très ancienne loin de la Terre des Lions nommé le Clan du Soleil. » soufflais-je alors d'une voix basse tandis que mon regard se détournait de nouveau. C'était la première depuis mon arrivé sur ces terres que j'osais parler de mon ancien clan, je n'étais pas habitué à soulever les poids du passé. Je ne dévoila rien de plus au mâle, devenue alors distante.

Puis je me repris, détestant exposer mes faiblesses et le mâle en avait assez vu ainsi. « Tu n'es pas vraiment Pridelander, n'est-ce pas ? » Il avait beau en avoir l'odeur, les caractéristiques étaient absents et si j'avais accepté d'évoquer mes origines, lui aussi pouvait bien le faire. C'était donnant-donnant. En fin de compte, nous étions tous les deux des étrangers.

Je n'aimais pas ce changement d'attitude soudain chez moi, je m'étais habitué à me montrer forte et à faire fuir ceux qui tenter de s'approcher. Mais ma précédente crise de panique avait déréglé tout ces paramètres que j'avais instauré et je me sentais vulnérable. Tentant de reprendre alors les commandes, je redressa la tête et planta mon regard doré dans celui du mâle : « Et cesse donc de demander l'accord, s'il y a quelque chose que tu veux savoir, demande le directement. » C'était ma façon particulière de reprendre la main. « Mieux vaut demander pardon que permission. » ajoutais-je de la même voix neutre. L'unique chose que mon père ne m'avait jamais apprise. Peut-être allait-il prendre mal ce que je venais de lui même si cela n'était pas mon attention mais j'avais besoin de me montrer sous un autre jour que celui de la lionne faible et apeurée par un monde sans lumière.

_________________


Kuzali rayonne en #FFD999


Image © Vulture
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t132-kuzali-__-daugther-of-the-
avatar
MEMBRE - Rono


À mon sujet

Age : 19 Masculin
Nb de Messages : 1373
Localisation : Bonne question !

En savoir +
MessageSujet: Re: Rencontre étouffante [PV RONO]   Mer 1 Jan - 18:20


Oui, me répondit-elle.
Mes yeux restaient sur Kuzali, le regard calme et l'indifférence revenant alors doucement sur son visage, comme un dégradé d'expressions. Son air ne semblait plus joyeux mais touché d'une nostalgie et d'une tristesse qui me sembla familière. Ses yeux noyés dans la brume, elle semblait pensive. Je ne m'attendais plus a ce qu'elle me réponde, alors je restais interdit, le vent chatouillant ma crinière gracieusement. Le souffle caressa mon pelage, y laissant une sensation chaleureuse portée par les rayons du soleil.
Doucement, le regard de la lionne revint vers moi, plus assombri qu'auparavant. Je viens d'une tribu très ancienne loin de la Terre des Lions nommé le Clan du Soleil. Le clan du Soleil. Je comprenais maintenant d'où lui venait ces couleurs éclatantes, me rappelant tant le soleil que je n'aurais pas dû supporter. Kuzali ne me regardait plus, de nouveau silencieuse et pensive. Parler de son passé était le plus souvent douloureux, et je pouvais bien le comprendre. Je n'étais pas victime d'une tragédie, mais ma différence m'avait laissé une cicatrice en travers de mon coeur, que je ne laissais jamais rouvrir au grand jour.

La jeune femelle se redressa alors, semblant reprendre ses esprits doucement. Tu n'es pas vraiment Pridelander, n'est-ce pas ? Mon oreille droite tiqua légèrement, attentif a Kuzali et ses paroles. Ce n'était pas difficile a remarquer, effectivement. Elle planta son regard dans le mien, reprenant confiance. Et cesse donc de demander l'accord, s'il y a quelque chose que tu veux savoir, demande le directement. Mieux vaut demander pardon que permission. Après quelques secondes a la regarder, je lui fis un signe de tête positif et entendu. Pourtant, celle de ses origines semblait être la dernière venant dans mon esprit. Je repensais a celle qu'elle venait de me poser, avant de respirer discrètement, malgré mon léger soupir.

En effet. Je suis né dans le Royaume Nordique et y est vécu pendant un temps... répondis-je simplement.

Malheureusement, sang-mêlé que j'étais, je ne pouvais rester indéfiniment avec les miens. Ma terre me manquait, mais je savais que si un jour l'heure était venu, je pourrais y retourner. Revoir les miens, même si ce n'était qu'un jour ou deux. Je regardais Kuzali, et me dit alors que ma comparaison était plus que réel. La Lune correspondait aux neiges qui m'avait accueilli a ma naissance, tandis que pour la jeune lionne, ce fut les rayons chauds du Soleil qui lui ont ouvert les yeux. Deux mondes différents, et bien lointains des autres royaumes.

_________________
Kit © Cynblack, The Lion King © Disney

| Anciennement Rono |
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t107-rono-lunatic-lunatic
avatar
MEMBRE - KUZALI


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 5023
En savoir +
MessageSujet: Re: Rencontre étouffante [PV RONO]   Mer 1 Jan - 20:15

Par ma froideur naturelle, le lion avait quitté son sourire pour retrouver un regard calme, l'indifférence marquant ses traits. Si je n'avais pas été exilée, si j'étais restée la lionne que j'étais d'autrefois je me serais sûrement entendue à merveille avec le lion, l'éclairant de mes rayons chaleureux. Seulement voilà, je n'étais plus cette lionne et je ne pouvais prétendre plus longuement être ce que je n'étais pas. Tout comme le vent faisait onduler la crinière de Rono il vint jouer avec mes poils dorés et fit flotter quelques instants mes crins supérieurs. J'aimais le vent, il laissait toujours une sensation agréable au corps. Il m'arrivait même de lui parler, en temps de grande solitude. C'était un compagnon attentive et toujours présent.

D'une voix simple, le mâle me fit à son tour part de ses origines. Jouions-nous à une sorte de jeu où dès que l'un eut fini sa confession, l'autre surenchérissait ? Par moment j'en avais l'impression. Il approuva donc ma théorie et m'affirma être né dans le Royaume Nordique mais n'y avoir vécu que pendant un temps. Ma lanterne était donc éclairée. Le Royaume du Nord était source de bien des mots, tous le connaissait mais rare était ceux qui pouvaient se vanter d'y avoir mis les pattes. Ce climat n'était pas adapté à tous ce qui en compliquait l'exploration. Je ressentis alors une pointe de jalousie envers le mâle qui y était né. Était-ce aussi magnifique que l'on le disait ? Malgré ma curiosité je ne dis mot de mes interrogations à Rono, préférant éclaircir le mystère de mes propres yeux.

J'acquiesçais les propos du mâle par un hochement de tête accompagné d'un soupir entendue. J'en avais assez entendu, assez dit et surtout trop fait. Il était temps pour moi de repartir vers ma vie de vagabonde et laisser le mâle retournait vers ce foyer qui l'attendait. « Merci et désolée. » lui dis-je alors, la voix presque douce. Je le remerciais pour ce qu'il avait fait pour moi à savoir m'aider à m'échapper des Montagnes Fumantes, chose que je n'aurais pu faire sans son aide et je m'excusais non seulement pour l'avoir priver de son temps libre mais aussi pour cette rencontre qu'il aurait probablement voulu ne faire. Je n'étais pas une lionne fréquentable et mieux valait-il pour lui de rester loin de moi car j'étais une exilée.

Après un dernier regard pour ce lion que je ne reverrais probablement jamais, je tourna les talons et me remis en marche. Quelle direction prendre cette fois-ci ? Cela se jouait toujours au hasard, je n'avais jamais de destination pré-défini. Accompagnée du vent, éternel compagnon de voyage, je laissa mes pas me guidaient vers de nouvelles aventures.

[Fin pour moi, merci beaucoup pour ce RP et à la prochaine Wink]

_________________


Kuzali rayonne en #FFD999


Image © Vulture
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t132-kuzali-__-daugther-of-the-
avatar
MEMBRE - Rono


À mon sujet

Age : 19 Masculin
Nb de Messages : 1373
Localisation : Bonne question !

En savoir +
MessageSujet: Re: Rencontre étouffante [PV RONO]   Mer 1 Jan - 20:23

[Fin aussi pour moi, on sait tous comment il va réagir et où il va aller Razz Merci a toi aussi et a bientôt ^^]

_________________
Kit © Cynblack, The Lion King © Disney

| Anciennement Rono |
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t107-rono-lunatic-lunatic

Contenu sponsorisé


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: Rencontre étouffante [PV RONO]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre étouffante [PV RONO]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» ...chaleur étouffante ! [liibre ]...
» Dearest friend | PV RONO
» Hurry up, we're dreaming. (RONO)
» Quelle chaleur étouffante... Ou non. (Feat. Flocon)
» RP Test . Dream on ϟ Rono & Haki

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
Crédits - Archives - Partenaires
 :: 
Archives & Choses Perdues
 :: CHAPITRE IV
-